ISF, emploi, épargne, retraités, défense... : le budget 2013 en 10 articles de La Tribune

 |   |  631  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
La rédaction de La Tribune a décortiqué pour vous le projet de Loi de finances 2013, dévoilé ce vendredi par le gouvernement. En voici les grands enjeux, en 10 articles.

REPERES :

>> SYNTHESE Les 10 points clés du budget 2013

>> DIAPORAMA Les 9 graphiques pour comprendre le budget 2013

_____

? Hollande accélère l'euthanasie des rentiers
L'Edito de Philippe Mabille, directeur adjoint de la rédaction
>> Lire : Hollande accélère l'euthanasie des rentiers

? Comment le gouvernement risque d'enterrer le statut d'auto-entrepreneur
Dans son projet de budget 2013, le gouvernement compte aligner le régime de cotisation des auto-entrepreneurs sur celui des entrepreneurs individuels. Cela réduirait quasiment à néant l'attrait de ce statut créé en 2009 et qui a séduit plus de 1 million de personnes en France...
>> Lire : comment le gouvernement risque d'enterrer le statut d'auto-entrepreneur

? Budget défense : la France désarme massivement
Même si le budget de la défense est stabilisé en 2013 par rapport à 2012, il est très en-deçà de ce qui était prévu par la Loi de programmation militaire. Sur la période 2009-2013, l'Hôtel de Brienne aura perdu près de 5 milliards d'euros...
>> Lire : budget défense, la France désarme massivement

? Un effort historique de rigueur, pour des résultats incertains
Si l'effort de rigueur est d'une ampleur inégalée, chiffré à 36,8 milliards d'euros, il n'est pas certain qu'il aboutisse à ramener le déficit public à 3% du PIB. Car l'impact de l'austérité sur l'activité économique est sous-estimé par Bercy...
>> Lire : un effort historique de rigueur, pour des résultats incertains

? Le vrai-faux budget de l'emploi
Globalement, les crédits alloués au ministère du Travail pour 2013 augmentent de 4% à 10,949 milliards d'euros. Ils vont permettre de financer la montée en puissance des 100.000 contrats d'avenir et de budgétiser 390.000 contrats aidés. L'augmentation de la dotation à Pôle emploi permettra à l'opérateur de réaliser 2.000 embauches. En revanche, faute d'être encore calibré, le coût pour l'État du contrat de génération n'est pas intégré dans ce budget. Et polémique en perspective, par mesure d'économie, les allégements de cotisations sociales consenties aux auto-entrepreneurs sont supprimées...
>> Lire : le vrai-faux budget de l'emploi

? Déficit de la Sécu et dépendance: les retraités les plus aisés seront mis à contribution
Un prélèvement de 0,15% sur les pensions de retraite imposables sera utilisé en 2013 pour participer au financement de la Sécurité sociale, l'année suivante à celle de la dépendance...
>> Lire :  les retraités les plus aisés seront mis à contribution

? Ludovic Subran "Un budget équilibré, mais pas audacieux"
Ludovic Subran, économiste en chef chez Euler Hermes, donne son impression sur le budget français pour 2013 et met en garde sur le risque de laisser filer la compétitivité...
>> Lire : "Un budget équilibré, mais pas audacieux"

? Hollande rétablit un bouclier fiscal mais verrouille l'ISF
Le bouclier fiscal revient, mais moins généreux: les impôts directs seront plafonnés à 75% des revenus. L'ISF ne dépassera pas 1,5% du patrimoine. Le calcul de l'ISF et du bouclier laisseront moins de place à l'optimisation fiscale...
>> Lire : Hollande rétablit un bouclier fiscal mais verrouille l'ISF

? Qui va payer plus d'impôt ?
1% des foyers les plus riches paieront 80% de la hausse de l'impôt sur le revenu, liée notamment à la taxation accrue des fruits de l'épargne. Mais Bercy n'intègre pas dans ses calculs la hausse d'impôt votée sous Sarkozy, correspondant au gel du barème..
>> Lire : Qui va payer plus d'impôt ?

? Budget 2013 : un effort de 36,9 milliards d'euros
Le projet de budget 2013 a été présenté ce vendredi en Conseil des ministres. Un effort de 36,9 milliards d'euros d'économies est prévu. C'est le plan de rigueur le plus important jamais connu par les Français...
>> Lire : un effort de 36,9 milliards d'euros
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2012 à 8:41 :
Qu?appelle-t-on un riche ? on est toujours un riche pour celui qui en a moins que soi, même si on a du mal à vivre, celui qui a un logement est considéré riche par celui qui dort sous les ponts et pourtant! L?égalité doit se faire vers le haut et pas vers le bas. L?argent attire l?argent si un pays est réputé ne pas aimer les gens aisés il n?attira pas l?argent et quand il n?y a pas d?argent y a pas de travail il faut des riches pour que les pauvres travaillent.
Si tout le monde est riche qui va travailler ? et si tout le monde n?est plus riche qui va acheter? Des chômeurs en plus !!!
Réponse de le 07/10/2012 à 7:36 :
Si tout le monde est riche qui va travailler ? Telle est votre interrogation
Dans ce cas il suffit de faire comme le Quatar.
Là-bas, les autochtones ne travaillent pas.
Ce sont que les étrangers qui travaillent.
Voilà à mon avis une bonne idée à suivre.
a écrit le 01/10/2012 à 21:13 :
Le budget 2013 aura et a deja un impact énorme vis à vis des riches: leur faire fuir la France.
ex la taxe des 75 % va rapporter 210 Millions d'euros. Quelle va être la perte de cette fuite des capitaux en terme d'impôt sur le revenu, isf taxes foncières mais aussi et surtout tva sur la consommation? Nettement plus mais cela personne n'en parle. Les politiques disent que les délocalisations sont marginales venez donc sur Lille voir le nombre de départs en Belgique. il ne restera plsu en France que les classes moyennes qui ne peuvent pas fuir et les assistés qui PROFITENT sans aucun retour envers ceux qui les aident.Il conviendrait plutôt de faire le contraire!!
Le plus grave c'est en plus de créer une ambiance malsaine pour les chefs d'entreprise: comment justifier cette rétroactivité du PLF 2013? Vous avez vendu votre société le 2 janvier, votre plus value sera taxablme à 19+13.5%. EN fin d'année changement toutes: au final le taux sera celui de votre tranche d'imposition: soit au maximum 45% + 4% (CEHR) + 15.5% (CSG) et 18% (pour les plus chanceux) !!!! Vous aviez créé des emplois dans votre société: on s'en fout, pas même un remerciement!! Des impôts, toujours plus d'impôts. N'oublions pas que trop d'impôt tue l'impôt.
Et qui de la réduction du train de vie de l'état ........Silence total.
QUid du détricotage des multiples échelon de la vie locale? (commune, communauté de commune, département, région, état...). Quand l'un n'embache plus, son copain (de parti) prend le relais et embauche dans la Commuanuté urbaine......
La France va mal, si l'on continue de la sorte , nous allons tout droit dans le mur et la seule qui en profitera sera marine le pen. L'Espagne ou la Grece ferons alors pâle figure.

a écrit le 01/10/2012 à 14:07 :
Tous les gouvernants ont ma même politique y a que le nom qui change l?état est improductif il ne fait que prendre dans la poche de la population il garde 50% pour ses frais de fonctionnement et redistribue a grand renfort de déclarations qui nous font croire qu?il est très généreux « c?est du vent ». Il montes les Français les uns contre les autres « diviser pour régner » et ça marche, l?idéologie sur un monde parfait ou chacun aurait autan que l?autre est un rêve utopiste parce que la politique est faite par des hommes (genre humain) et que l?homme est faible et cupide, alors il faut se relever les manches, prendre son courage à deux mains et se mettre à bosser sans essayer de vivre au dessus de ses moyens apprendre a compter pour gérer son budget.
a écrit le 01/10/2012 à 10:12 :
Voilà ce que l'<Etat Socialiste comme JUSTE : taxer à 0,15% de plus les retraités des salariés imposables à l'I.R. mais avec un gel du barème déjà sur 2011, sans décote, un retraité gagnant 1.600?/mois après la fin aussi de la case E sur l'avantage lié à avoir élevé au moins 3 enfants, disparaissant complètement en 2012, se retrouve imposable et donc RICHE suivant les socialos/cocos.
A quand la taxation du RSA, et des minimas sociaux ?
Réponse de le 06/10/2012 à 20:39 :
s'il en est ainsi c'est honteux pr les retraites et les veuves , veufs qui ont travaille et meme eleves trois enfants - incroyable -
a écrit le 01/10/2012 à 9:32 :
Un budget stupide car il n'y a aucune mesure de nature à réduire durablement et significativement la dépense publique et de nature à "inciter" les entreprises à créer de l'emploi. Ce n'est pas en laissant le poids actuel excessif des charges publiques sur les entreprises que celles ci vont devenir compétitives. Or l'avenir de l'emploi et du chomage dans notre pays dépend de la santé, donc de la compétitivité de nos entreprises! En outre, on ne cesse de villipender les enteprises et leurs dirigeants. Tout celà constitue un "cocktail" dangereux qui peut mener le pays à de très grandes difficultés en 2013!
a écrit le 30/09/2012 à 10:17 :
ça, c'est la saignée pour 2013.
En 2014, ça va recommencer. Le canard dont on a coupé la tête continue à avancer, mais plus pour très longtemps.
Nous n'en pouvons plus de constater que des cocktails et des dîners grassement fournis continuent de se donner dans maintes branches de la fonction publique (ex : sous-préfectures, armées, etc.), comme si de rien n'était.
Réponse de le 30/09/2012 à 11:06 :
N'oubliez pas certaines municipalités et collectivités qui ne se sentent pas concernées par ces agapes déplacées!.
Réponse de le 30/09/2012 à 13:30 :
Eh oui, il y aura quand des feux d'artifices le 14 juillet.
a écrit le 30/09/2012 à 2:23 :
Avec l'ISF On fait tout pour faire fuir les riches. Et moins il y a de riches plus il y a de pauvres. Qui paiera les fonctionnaires et les assistés ? N'oublions pas que les élus votent d'autant plus volontiers des hausses d'impôts qu'ils n'en paient pas eux-mêmes. Ben voyons !
a écrit le 29/09/2012 à 20:30 :
supprimer le millefeuille des collectivitees ,22 pour cent des elus,vous aurez environ 48 Mds et une europe federale performante ,mais ils devons se mettrent a niveau alos la!!!!!!!!!
a écrit le 29/09/2012 à 14:45 :
Retenons cette propension à faire ce qui restait condamnable lorsque les socialos étaient dans l'opposition. Chut, allons, n'employons pas l'austérité, la rigueur, la récession de crainte de basculer dans un schéma droitiste. Sus à l'ennemi, pourfendons ; par astucieuses contorsions de la sémantique et revirements lexicaux, un « budget porteur de redressement », selon Hollande, « de combat pour la justice sociale » selon Ayrault. Mais ce qui compte, c'est l'action. Cette action qui ne grèvera pas le porte-monnaie de nos gouvernants. Ouf ! L'exercice étant réservé à la plèbe et aux vieux, au nom du changement tellement souhaité, tellement trahi et, hélas, infaisable. Un effort de près de 37 milliards d'euros dont 24 milliards de hausses d'impôts auxquels nous serons soumis. Jugé optimiste par certains économistes, comprendre insuffisant, afin d'amoindrir le déficit public, les votants que nous sommes ouvrirons leurs besaces, empliront les caisses de Bercy, outre les impôts locaux qui ne seront pas en reste ainsi que le coût de la vie en général, raclant les tiroirs, sacrifiant aux injonctions des efforts à fournir. Sauf que, chers représentant du peuple, la spirale récessive est en marche forcée. La France, comme l'ensemble des pays, est donnée en pâture au marché. Parons au plus pressé, on verra plus tard, dans quelques mois, voire quelques semaines, tellement l'urgence est présente, d'élargir le champ de la cueillette financière. B.
Réponse de le 29/09/2012 à 21:10 :
Il faut bien rembourser les 650 Md? de dettes supplémentaires de Mr Sarkozy...!!
Réponse de le 29/09/2012 à 21:40 :
sarko a eu à faire face à une crise financiere sans precedent l'obligeant à intervenir massivement pour que le pays ne plonge pas completement. Feindre de se souvenir de cela n'est pas tres honnete. Quand à la diminution de l'augmentation de la dette( car pour l'instant il ne s'agit pas de la réduire)2 possibilitées: augmenter les impots alors qu'is sont déja parmi les plus importants de la zone euro et diminuer les depenses ce qui sera difficile avec des fonctionnaires en plus grand nombre. cordialement
Réponse de le 29/09/2012 à 23:47 :
@azerty : sarko n'est plus là depuis près de 6 mois, et le budget 213 est sous l'entière responsabilité du gouvernement actuel : à part détruire les actions de sarko et créer de nouveaux impots, qu'à fait le nouveau gouvernement ? où est le changement de Maintenant promis par le candidat Hollande ? Le budget de l'Etat est-il en équilibre, hormis les dettes supplémentaires de sarko, ou bien Hollande n'est -il qu'en train d'en rajouter un peu plus, auquel cas il est mal venu de donner des leçons ???
Réponse de le 30/09/2012 à 7:36 :
J'adore de voir à quel point les électeurs de droite ne veulent pas assumer leur responsabilité concernant les 1000 milliards de dettes supplémentaires de ces 10 dernières années. Ils ne connaissent qu'une chose : "c'est la faute à la crise". Ils oublient surtout de dire que le même surendettement est lié à la baisse d'impôt pour les plus riches, alors que les plus pauvres continuaient de s'appauvrir davantage. Une honte !
Réponse de le 30/09/2012 à 10:27 :
Décidément mon bon Monsieur, vous devriez un peu sortir de chez vous à regarder le journal de France 2 tout les soirs.
La fiscalité des riches n'a jamais représenté une importante partie de gain pour l'Etat.
Une hausse ou baisse à ce niveau là n'a jamais d'impact important pour les caisses de l'Etat si ce n'est que d'envoyer un message positif ou négatif aux riches, souvent créateur d'emplois et de croissance.
Arrêtez donc de penser que c'est de la faute à la droite et renseigner vous dans des informations fiables et complètes de l'impact de ces décisions.
Réponse de le 30/09/2012 à 10:39 :
la honte, Mafral, c'est de ne rien comprendre à rien !
la baisse d'impôts pour les plus riches (totalement faux, car c'était pour la classe moyenne) était en réalité des niches fiscales qui créait des emplois ou construisait des maisons (ce qui, n'étant plus, fait complètement plonger la construction !!).
ces niches fiscales qui, de toutes les façons devront être repositionnées, sont rendues indispensables du simple fait que le budget de l'Etat étant plus que largement pris par le social sous toutes ses formes (politiques, fonctionnaires qui tous bénéficient de "la paix sociale" ) car tous ces gens-là sont aussi incompétent qu'adaptables !!! il faut bien payer pour eux et entretenir ces rentiers, car pour le coup, ils n'apporte rien, ne créent rien. Mais bon ce n'est pas moi qui décide !!
donc pour revenir aux niches fiscales, elles remplacent l'Etat, et comme celui-ci sait parfaitement que ce n'est pas rentable de faire du logement social, alors on leur donne un avantage fiscal.
Par exemple pour le Scellier, nombre de propriétaire se sont retrouvés "collés" avec leur investissement : donc rentabilité nulle !!!
Réponse de le 01/10/2012 à 1:50 :
mais non on va pas refaire des niches fiscales .; à part la loi scellier qu'on va renommée 'Cécile Dufflot' ..; et pis les défiscalisations pour l'outremer, parce que ce sont nos électeurs, et pis ... les assurances-vie réservées aux fonctionnaires, pour les mêmes raisons que pour l'outremer , et pis ...et pis..et pis...
a écrit le 29/09/2012 à 14:11 :
Toujours les mêmes qui seront épargnés: Les fonctionnaires, les chômeurs, les fainéants, les assistés et autres parasites de la société qui reçoivent beaucoup du travail des autres et qui en retours crachent sur eux.
Réponse de le 29/09/2012 à 15:31 :
Un commentaire pas très catholique pour un anonyme qui se fait appeler Cjesus.....
Réponse de le 29/09/2012 à 18:31 :
...mais tellement réaliste !!
Réponse de le 29/09/2012 à 21:53 :
Je crois que ce sont plutôt les riches qui ont été assistés par l'Etat francais ces dernières années. Toutes les règles fiscales étaient en leur faveur et l'argent public est parti dans leur poche à travers le bouclier fiscal et toutes les niches en leur faveur, (l'argent public , quand il est pour eux , ils sont pas contre). . Hollande nous apporte enfin un peu de justice dans ce monde de brutes cupides et égoîstes, complètement obsédés par l'argent qu'elles ne font que thésauriser , l'oeil rivé sur les taux de performance.
Réponse de le 29/09/2012 à 23:34 :
le bouclier fiscal n' a jamais enrichi personne. Payer 50% d'impot c'est deja pas mal. La justice ce n'est pas augmenter les impots( qui sont deja record en europe), mais c'est bien les utiliser: Avec 58% de l'argent qui est redistribué il est effectivement anormal d'avoir tous ces français en dessous du seuil de pauvrete. Par contre je suis tout à fait d'accord avec vous pour les niches fiscales, mais tres déçu que le plafonnement ne concerne pas tout et en particulier les domtom et le cinema. cordialement
Réponse de le 30/09/2012 à 10:46 :
"les riches ont été assistés par l'Etat français", je pense que vous devriez revoir votre dictionnaire : car assisté veux dire recevoir sans retour. Je vous signale qu'en retour d'aide fiscale, la classe moyenne a payer des milliers d'emplois à domicile ! a financer des milliers de logement à travers le Scellier... qu'est-ce que les fonctionnaires et politiques ont apporté à l'Etat en échange de leur salaire mensuel : RIEN ou plutôt si des millions de chômeurs !!!
alors comme assistés, les riches ????
Réponse de le 30/09/2012 à 11:14 :
Les riches toujours plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres!; si les riches ne bénéficiaient pas de l'aide et de protection des oligarques ploutocrates au gouvernement, nous n'en serions pas arrivés à cette situation de féodalité!.
Employer quelqu'un et déduire de ses revenus le salaire de cette personne équivaut à faire rémunérer le personnel de maison par les contribuables les plus modestes, c'est votre conception de l'égalité et de la justice?.
Réponse de le 01/10/2012 à 1:51 :
.. commentaire valable si cette déduction était à un taux de 100% !!
a écrit le 29/09/2012 à 13:53 :
Ah ! Ah § Ah , ça me fait rire de voir ces braves gens des classes moyennes supérieures et les riches se plaindre des ponctions à venir. En même temps, ne sont-ce pas ces derniers qui ont pu s'engraisser sur le dos de l'Etat en bénéficiant d'une fiscalité trop généreuse menée par la droite les dix dernières années, créant ainsi une situation de surendettement absolument intenable, alors que les plus pauvres devaient les engraisser de manière éhontée ? Le fait qu'ils maigrissent l'an prochain pour remettre les comptes à flot fera du bien à la société entière, avec une meilleure redistribution des richesses.
Réponse de le 29/09/2012 à 14:04 :
Ne t inquiétes pas pour les plus argentés , ils ont les moyens de se payer des fiscalistes ... Par contre ils vont bien rigoler ces riches quand tu t apercevra ( un peu tard) qu il n y aura pas de rebistribution et que faute de riches , on te pompera toi et les basses classes pour entretenir les assistés , chômeurs et fonctionnaires
Réponse de le 29/09/2012 à 14:07 :
Sauf que un certain nombre des CM sup ont les moyens et les opportunites d'aller ailleurs, pas les pauvres. Pas sur que le calcul soit si rentable que ca.
Réponse de le 29/09/2012 à 14:10 :
Par exemple, les oeuvres d'art ne sont pas incluses dans l'assiette de l'ISF. Mesure prise par qui ? au bénéfice de qui ? et à quelle époque ?
Réponse de le 29/09/2012 à 14:13 :
Ah!Ah!Ah! je ris... Encore un qui juge l'ancien gouvernement mais au temps de Mitterrand, il parlait déjà de cette différence entre les riches et les moins aisés et qu'a-t-il fait: Rien... Et n'oubliez pas que ce sont les riches et la classe moyenne Supérieure qui fait qu'il y a du pouvoir d'achat. Il est vrai que nous connaissons LA CRISE mais il faut arrêter de parler des riches, des retraités.. ce n'est pas comme cela que le monde ira mieux. Pour cela il faut des hommes capables pour nous sortir de cette situation et là, j'en doute...
Réponse de le 29/09/2012 à 14:37 :
Il est assez de drôle de constater que les personnes concernées sont les plus avares, et ne souhaitent qu'une chose : cumuler davantage au désavantage de gens gens plus pauvres. Non seulement, les mêmes personnes font donc preuve d'une immoralité flagrante, mais en plus elles en sont fières ! Honte à elles, elles ne méritent pas que l?État leur fasse des cadeaux !
Réponse de le 29/09/2012 à 15:29 :
Tiens, auriez-vous peur de perdre vos cagnottes d'assistanat financées par ceux que vous désignez du doigt ? Le manège finira bien par s'arrêter faute de pigeons à plumer... Ce sera le temps des regrets, mais trop tard !
Réponse de le 29/09/2012 à 15:47 :
les commentaires de Mafral me laissent sans voix et sont promis à la postérité."cumuler davantage au désavantage de gens gens plus pauvres": tout est résumé. Ceux qui triment et réussissent sont des voyous et leur réussite se fait forcément aux dépends des plus pauvres. la haine sociale dans toute sa splendeur ! Vaut mieux vendre de la drogue, on est mieux considéré.C'est à cause de gens que Mafral que tant de gens quittent le pays ou vont le faire. Parce qu'ils ne supportent plus ce genre de c*****ries. Merci Mafral.
Réponse de le 29/09/2012 à 15:52 :
rira bien qui rira le dernier...
Réponse de le 29/09/2012 à 20:45 :
@Mafral: Etes-vous si aigris d'avoir rater votre vie?
Réponse de le 29/09/2012 à 23:08 :
@Mafral : les jaloux auront toujours de bons arguments pour se plaindre de la réussite des autres.
Rassure-toi mon bon Malfral : le FMI sera bientôt en France, car au dela de 100% de dette sur PIB, on ne peut plus rembourser...
Quant aux riches, ils sont déjà partis depuis longtemps...
a écrit le 29/09/2012 à 13:41 :
Ils nous font bien rire quand ils argumentent "les classes moyennes ne seront pas touchees". Directement elles le sont deja, et indirectement elles le seront par des entreprises pressees comme des citrons qui, faisant encore moins de profits, baisseront les bonus et primes des salaries. Elles s'adapteront, elle est la aussi la variable d'ajustement
a écrit le 29/09/2012 à 13:25 :
Je viens de m'installer en Republique Tcheque, stabilite financiere, independance monetaire, accords de libre echange avec l'UE mais sans les inconvenients de l'Euro et les technocrates europeens. Bref des gens qualifies, un pays industrialise. A bon entendeur ! Ah oui j'oubliais, une fiscalite stable qui permet d'investir et de se projeter dans le temps. Ciao
Réponse de le 29/09/2012 à 14:12 :
Vous oubliez les filles de joies...
Réponse de le 29/09/2012 à 16:17 :
Heu, Samy, vous auriez un lien fiable vers un site pour s'expatrier en république tchèque ?
Réponse de le 29/09/2012 à 16:41 :
Pas de problème : http://www.republiquetcheque.fr/affaires/exporter.html
a écrit le 29/09/2012 à 12:53 :
Et la mort des start-ups avec la taxation à 60,5% des plus-values de cession... GENIAL NON ?
a écrit le 29/09/2012 à 12:19 :
a mediter...en FRANCE 82 pour cent des elus sont des cumulards !!
Réponse de le 29/09/2012 à 14:13 :
Et alors? Vous êtes jaloux de n'avoir leurs capacités intellectuels?
Réponse de le 29/09/2012 à 18:34 :
@cjesus : ... je parlerais plutôt de leur débordante imagination pour créer de nouvelles ponctions !!
a écrit le 29/09/2012 à 11:46 :
A part augmenter les taxes et impôts comme avec SARKOZY, il n'y a pas de réforme. Rien sur la maîtrise des dépenses : les médecins peuvent continuer à prescrire à tout va et faire payer leur charge sociale par la sécu ! Rien sur les dépenses inutiles des ministères, des régions, des communes. A part faire de la comptabilité "familiale", il n' y a pas de prise en considération de la réalité française : notre économie est en train d'être laminée à force de favoriser les grands groupes et de taxer sans cesse les PME par une législation de plus en plus lourde. Exemple : aujourd'hui, un chariot élévateur doit être contrôlé 2 fois par an. C'est complètement inutile. Changer une lampe à 5 mètres de hauteur nécessite une nacelle, 2 personnes. Résultat : 300 ? pour changer une lampe ... Les taux d'accidents du travail en Allemagne sont de 1.30 %. En France, la moyenne est de 2.40 % Certaines entreprises peuvent payer jusqu'à 9.50 %. Et après, on s'étonne que nos PME disparaissent ! Sans compter que nous laissons nos belles PME se faire piller par les fonds de pension étrangers. Il est vrai que certains préfèrent des patrons étrangers que Français...
a écrit le 29/09/2012 à 11:38 :
Rendez-vous dans quelques mois pour le sauve qui peut général !
Réponse de le 29/09/2012 à 13:17 :
Oui,cela aura lieu fin novembre,mais qui sera capable de prendre la succession?
Réponse de le 30/09/2012 à 17:15 :
le sauve-qui-peut est annoncé pour le 12 décembre 2012... les défenseurs et larbins des riches n'auront plus qu'à les suivre, en Belgique ou en Suisse et comme dirait Georges de Thalassa... et bon vent...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :