L'auto-entreprise fait de la résistance

 |   |  385  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Si le nombre de créations d'entreprises a progressé en septembre, c'est essentiellement grâce au succès de l'auto-entreprise. Cet engouement est-il menacé par le relèvement de la fiscalité de ce régime social prévu par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2013? Réponse dans les mois à venir.

Patience, patience. Il faudra attendre quelques semaines pour savoir si l?alourdissement de la fiscalité des auto-entreprises prévue dans le budget 2013 mettra réellement mis en péril le régime social de l?auto-entrepreneur en vigueur depuis le 1er janvier 2009. En septembre, le nombre de créations d'entreprises a bondi de 12,4% par rapport au mois d?août selon l?Insee. Au total, 26.597 entreprises nouvelles ont vu le jour le mois dernier. Sans réelle surprise, ce sont l?enseignement, la santé, l?action sociale» et la construction qui contribuent le plus à cette progression.

Un engouement intact pour l?auto-entreprise

Comme bien souvent, cet engouement pour l?entrepreneuriat a été stimulé par ce régime. En effet, «la baisse du nombre de créations hors auto-entrepreneurs [-3%, en données corrigées des variations saisonnières et du nombre de jours ouvrables] est compensée par la hausse du nombre de demandes de création d?auto-entreprises», explique l?Institut. Depuis 2009, entre 40.000 et 50.000 auto-entreprises sont créées chaque mois.

Si le nombre cumulé de créations au cours du troisième trimestre 2012 est en légère hausse par rapport au même trimestre un an auparavant (+0,6%), le nombre de créations au cours des douze derniers mois est en baisse de 1,2% par rapport aux douze mois précédents.
Est-ce le chant du cygne? Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2013 qui prévoit au nom de la rigueur un relèvement des cotisations sociales des auto-entrepreneurs à un niveau équivalent à celui des autres travailleurs indépendants, sonnera-t-il la fin du dernier symbole du quinquennat de Nicolas Sarkozy, le fameux slogan de la campagne présidentielle de 2007 «travailler plus pour gagner plus»? Il faudra attendre le vote du Parlement et les prochaines statistiques de l?Insee pour le savoir.

Zéro activité zéro charges

Sylvia Pinel, la ministre déléguée au Commerce et à l?Artisanat balaie cette hypothèse, rappelant que les auto-entrepreneurs qui ne réalisent pas de chiffre d'affaires sur leur activité continueront à bénéficier d'une exonération de charges et que le montant de leurs cotisations restera proportionnel au chiffre d'affaires. Si cette mesure est votée, le million d?auto-entrepreneur recensé en France verra ses cotisations sociales passer de 12 à 14 ou 15%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2012 à 22:44 :
J?ai rien contre elle, la pauvre, mais c'est une cruche (de plus) et une entrave à la bonne circulation du commerce en France. Puis, cette manie à taxer tout ce qui respire ... La réponse a été donné pendant les vacances et en septembre, les entrepreneurs sont dégoûtés et arrêtent. La tendance ne date pas d'aujourd'hui mais la goutte va faire déborder.
Réponse de le 12/10/2012 à 22:56 :
dans le cadre de mon boulot, je tape sur tout type de boites : les grosses ont arrêté les frais généraux depuis longtemps et resserrent "l?aumône" qu'elles accordaient plus volontiers auparavant avec les petites entreprises, celles qui marchent bien se font souvent racheter par l?étranger et resserrent de partout, les petits, artisans, ... flippent et serrent les fesses de partout. L'administration, les contraintes administratives n'aident en rien.
a écrit le 12/10/2012 à 19:16 :
Pourquoi y a t il la photo de mireille mathieu pour cet article ?
a écrit le 12/10/2012 à 17:18 :
La question est maintenant de savoir si les auto-entrepreneurs sauront se rassembler et s'unir pour refaire le coup des "pigeons", au cas où le gouvernement essaiera d'en finir avec ce statut par des moyens indirects et détournés comme l'augmentation des taxes et charges, ou bien l'alourdissement administratif.
Réponse de le 29/01/2013 à 12:54 :
Je crois que le ras le bol est tel que cette fois il risque d'y avoir des surprises!!!!!!
a écrit le 12/10/2012 à 17:08 :
Le problème vient du fait que le système est détourné ,vous retrouvez la meme chose avec les chèques emploi service .Celui qui paie sa femme de ménage avec le fait pour avoir une couverture sociale au cas où elle chute de l'escabeau en faisant les carreaux mais pour ne pas payer trop de charges sociales pour 2 heures déclarées il en paie 3 en espèces .Et meme chose pour l'auto entrepreneur qui ne doit pas dépasser 30.000 ? /an !!
a écrit le 12/10/2012 à 15:17 :
L'auto-entreprise est une formidable invention, délocaliser des emplois de France en France, en réduisant ainsi les charges des entreprises, même si ce n'est pas moral.
Exemple:
"Claude, vous êtes viré !"
"Comment ? quelque chose n'allait pas dans mon travail ?"
"Pas du tout, si vous vous mettez en auto-entreprise, on vous réembauche en sous-traitance".
Il est étrange que presque tous les programmes de l'état depuis des décennies pour stimuler les entreprises et l'emploi soient d'abaisser les charges salariale, à travers des subterfuges comme des déductions fiscales, des aides au 1er emploi ou à une TPE, ou là avec l'auto-entreprise, mais à côté, officiellement démentir qu'il y ai une relation entre l'emploi et les charges, car ce serait trop politiquement incorrect face à tous ceux qui vivent de ces gargantuesques charges sociales.
Réponse de le 12/10/2012 à 15:38 :
le cas que vous décrivez ne décrit pas les auto entrepreneurs, mais les salariés indépendants quui se mettent en consultants pour effectuer de la sous traitance, accessoirement bien mieux rémunérée. L'auto entrepreneur sert surtout à régulariser des petits travaux au noir et à permettre à des chomeurs de remettre le pied à l'étrier. Mais si ce statut a autant de succès, c'est surtout, comme vous le faite bien remarquer, parce que nos charges sociales sont écrasantes !!!
a écrit le 12/10/2012 à 11:32 :
Je suis pour l?arrêt de ce statut.
Vous avez déjà EURL, EI, SARL, MICROENTREPRISE et portage salarial si vous ne voulez pas payer de taxe quand pas de travail

Réponse de le 12/10/2012 à 11:47 :
Un auto-entrepreneur n'est qu'une micro-entreprise ayant opté pour le régime micro-social...
Réponse de le 12/10/2012 à 14:32 :
Pas la peine de vous fatiguer à expliquer... Pour Val et les autres, c'est une pure question d'idéologie ! Notez que s'ils arrivent à leur fin, ça fera toujours ça de plus à payer en charge sociale pour assurer le chômage ou le rsa de près de 200 000 personnes qui vivent pleinement de ce statut.
Réponse de le 29/01/2013 à 13:04 :
la micro en micro social c'est pareil sauf qu'il faut être sûr de gagner un minimum !!!!!. Et quand on débute je peux vous dire que trouver des clients c'est pas facile facile et que c'est même carrément dur selon ce que l'on fait!!!!!
a écrit le 12/10/2012 à 11:23 :
Mon conjoint est autoentrepreneur et il n'a aucune aide, et je ne parle pas de financier bien-sûr mais de conseils. Il se fait envoyer bouler des CCI, des conseils généraux et des mairies. Personnellement salariée, je considère ce statut horrible, qui sert bien l'Etat en réduisant le nombre de chômeurs.

Tout cela est dû au lobbying des commerçants et artisans qui les voient d'un mauvais oeil alors qu'ils ne sont pas du tout en concurrence. C'est d'autant plus de mauvaise foi que les autoentrepreneurs n'ont pas accès aux centrales d'achats et doivent payer la TVA sur ce qu'ils vendent contrairement aux artisans qui peuvent ainsi plus facilement tirer un bénéfice de leur travail.

Bref, qu'on leur foute la paix, ils sont déja assez en galère comme cela!
Réponse de le 12/10/2012 à 11:35 :
Ce statut ne sert à rien je suis ok avec vous.
L'état à fait ce statut pour brouiller les vrais résultats du chômage.

Je le répète: meme si statut auto entreprise s'arrête....vous avez le statut de la micro entreprise!! c'est le même statut...l'état a voulu endormir les chômeurs et leur protestation
Réponse de le 12/10/2012 à 12:06 :
pa beaucoup de savoir faire que l'on paye tres cher,des bricoleurs bien payés
Réponse de le 12/10/2012 à 14:15 :
Ou des gens qui essayent de s'en sortir en ne travaillant pas au noir...
Réponse de le 12/10/2012 à 16:47 :
@val L'auto entreprise est une micro entreprise.

@retraité, personne ne vous oblige à faire appel à un auto entrepreneur vous payez qui vous voulez quand vous voulez excepté les fonctionnaires que nous somme obligé de payer...
Réponse de le 12/10/2012 à 16:48 :
je suis en microsocial simplifié.légalement on n'est pas auto entrepreneurs meme si les impots et le rsi nous considèrent comme(ils sont largués)pour moi c'est un boulot normal qui me nourrit parce que je me débrouille pour avoir de fortes marges.le plus gros avantage c'est de savoir combien de charges on doit et de ne pas se fier aux calculs incompréhensibles et douteux des organismes qui collectent les charges des artisans commerçants.le montant des charges est quasi le meme que quand j'étais artisan classique.monter les charges ne dérangera personne tous les auto entrepreneurs s'ajusteront pour ne pas payer plus.mesure idiote d'une ministre et d'un gouvernement qui préfèrent arroser les plus paresseux de primes de noel et d'allocations diverses.ce gouvernement ne tirndra plus longtemps par la force des choses.la dette de la france est sur le point d'etre dégradée et alors les taux vont remonter et alors on découvrira la situation catastrophique du pays.hollande et pinel y auront pris toute leur part.impossible d'etre plus laches et stupides(il est hors de question qu'ils touchent aux régimes spéciaux,ils ont trop peur)
Réponse de le 29/01/2013 à 13:11 :
Je vous pose un colle: quelqu'un qui fait de l'artisanat d'art et gagne au démarrage 4000 ? par an???? Que fait il???? Il se met artiste mais là il faut qu'il soit hypocrite un max parce qu'il n'a pas le droit de faire de l'utilitaire!!! Il se met en micro mais là c'est pas la peine qu'il bosse parce qu'il va payer un max!!!!!! Il fait quoi??? Il arrête???? Et après on ira pleurer que des métiers rares ont disparu???? @ retraité: les auto entrepreneurs ne ont pas tous des bricolos je connais des artisans tout a fait bricolo!!!! A vous de bien choisir!!!
a écrit le 12/10/2012 à 11:17 :
Pas d'activité = zéro taxes, mais activité complémentaire à un travail salarié, ou activité faible parce que c'est pas facile tous les jours, il faut rajouter dans le pourcentage la taxe professionnelle la 3ème année, soit 500 ? ou plus selon la commune. Alors sur un CA déjà très faible comme rapporté par toutes les statistiques, merci. Il y a eu du bruit l'an passé car les premiers autoentrepreneurs atteignaient leurs 3ème année d'existence, cette année ils vont être autrement plus nombreux à être concernés et à renoncer au vue du nouveau matraquage.
En revanche: oui, il faut stopper l'escroquerie au Pôle Emploi
a écrit le 12/10/2012 à 11:14 :
Sous couvert du statut auto-entrepreneur des fonctionnaires de l'éducation nationale, santé, social et autres profiterons du système pour travailler au noir. On comprend mieux pourquoi les enseignants refusent de faire plus d'heures de cours ou dans les collectivités territoriales (maçon, peintre, jardinier...) dont l?absentéisme est douteux malgré les primes de non absences.
Bref, déclaration minimaliste du C.A. et le plus gros en argent liquide sous la table et non déclaré aux impôts tout bénef pour eux.
Le gouvernement devrait s'interroger pourquoi le gros de la troupe d'auto-entrepreneur sont des fonctionnaires.
Réponse de le 12/10/2012 à 11:43 :
Le statut d'auto-entrepreneur c'st la légalisation du travail au noir.
En ce qui concerne les fonctionnaires il y a scandale du fait que de part leur statut ils ne peuvent pas exercer une activité commerciale ou artisanale et qu'ils ont obtenu une dérogation qui bénéficie essentiellement aux enseignants pour donner des cours particuliers .Aprés tout pourquoi pas mais à l'inverse un travailleur indépendant qui voudrait devenir fonctionnaire une simple dérogation ne lui suffira pas .....il faudra qu'il réussisse un concours !!! voila où se situe le scandale un dérogation d'un coté et de l'autre un concours qui verrouille l'accès au statut de fonctionnaire !!!!!
Réponse de le 12/10/2012 à 11:51 :
Pourquoi mettre à profit ce débat sur le statut d'auto-entrepreneur pour clamer votremépris pour les serviteurs de l'Etat ? Si la situation de fonctionnaire vous semble si enviable, pourquoi ne passez-vous pas les concours d'accès à la Fonction Publique ?
Réponse de le 12/10/2012 à 12:00 :
Depuis quand, cher pNv6wY, les concours de la Fonction Publique en verrouillent-ils l'accès ? Le principe du concours - et ceux de la Fonction Publique ne font pas exception à la règle - est de sélectionner les postulants en fonction de leur capacité supposée à occuper les postes à pourvoir.
Personnellement, j'ai passé plusieurs épreuves de ce type et je n'ai jamais dénoncer un verrouillage lorsque j'échouais.
Réponse de le 12/10/2012 à 12:18 :
@ Jacques : j'adore cet argument typique des fonctionnaires :si le statut des fonctionnaires est si enviable, pourquoi ne devenez vous pas fonctionnaire ? C'est comme de dire : Puisque seuls les cyclistes dopés réussissent, pourquoi ne vous dopez vous pas ? En gros, puisque l'état sanctifie une injustice, il ne faut pas y mettre fin, il faut juste être du bon côté de l'injustice .... et après, les fonctionnaire "se sacrifient" pour le bien public et représentent la République alors que de tels raisonnements et comportements sont tout ce que la République française doit combattre et condamner ...
Réponse de le 12/10/2012 à 12:32 :
Dans un précédent post, j'ai écrit << ... et je n'ai jamais dénoncer... >>. Oups ! Il faut évidemment lire <<... dénoncé... >>. Merci de votre indulgence.
Réponse de le 12/10/2012 à 13:59 :
Je ne dénonce pas le statut des fonctionnaires mais le fait qu'il leur soit accorder une dérogation pour exercer une autre activité et qu'il est quand meme "plus facile d'obtenir une dérogation que de réussir un concours" .
D'ailleurs dans certains cas et cela devrait etre la règle il est interdit à certains fonctionnaires d'exercer une autre activité rémunérée.
Réponse de le 12/10/2012 à 16:50 :
quand tu triches et que tu travailles au noir,quel est l'intéret de se déclarer comme auto entrepreneur?aucun,au contraire tu attires l'oeil des impots
a écrit le 12/10/2012 à 11:07 :
Que de haine dans ce pays envers un statu qui sert principalement au gens à se sortir de la misère.
Réponse de le 12/10/2012 à 11:39 :
faux marc12. Ce statut ne créé pas le travail!!! il le précarise.
Tous les autoentrepreneurs sont des chômeurs!
Un mec qui veut créer sa boite parce qu'il a un "vrai marché" porteur ne choisi pas ce statut!!!

IL N Y A PAS DE JOB EN FRANCE, ça c'est la réalité
dès 32 ans.....on est vieux et jeté
Réponse de le 12/10/2012 à 12:08 :
@val

Le statut permet à des chômeurs et des petites gens qui ont besoin de se lancer car exclus du marché du travail de ne pas s'engager dans des statuts coûteux ou contraignants du style payer le RSI (cotisation forfaitaire sans rapoort avec le vrai chiffre d'affaire), avoir un comptable (1500 ? HT par an) ou savoir faire sa propre compta en passant par un centre de gestion aggréé, etc...Autoentrepreneur c'est facile, ça ne coûte rien et si on s'est trompé on peut fermer sans dommage.

Après qu'il y ait des plus grosse boîtes qui abusent de ce statut pour forcer des gens à créer leurs propres stuctures là où l'entreprise aurait dû les salarier. Oui ça existe et c'est dégueulasse. Mais il y a des moyens pour requalifier cette fausse prestation de ce service, notamment en démontrant le lien de subordination et le fait que l'auto-entrepreneur travaillait exclusivement pour la boîte.

Ceci dit, il faut un statut simple pour permettre aux chômeurs de se lancer sans risque.
Réponse de le 12/10/2012 à 14:09 :
Dans l'esprit vous avez raison mais dans les faits c'est un peu différent .Dans bien des cas il s'agit d'une activité accessoire qui procure un complément de revenu à des retraités ou à des salariés.Mais se statut n'exonère pas de l'obligation d'assurance de responsabilité professionnelle ni de l'obligation d'avoir les compétences requises : cap ou bep pour un coiffeur par exemple .
Réponse de le 12/10/2012 à 14:39 :
@Val Excusez moi, mais en tant qu'autoentrepreneur et ancien chômeur, je suis littéralement outré par vos propos que je trouve d'une stupidité sans borne. Croyez moi, maintenant que je gagne près de 2000 ? par mois, je me trouve bien moins en situation de précarité que lorsque j'étais au RSA et je ne dépends plus de la charité des autres.
Réponse de le 12/10/2012 à 16:51 :
d'accord avec iliad.val ne fait que répéter ce qu'il a entendu a la radio ou lu dans libé.faut réfléchir un peu val avant de dégoiser n'importe quoi!
a écrit le 12/10/2012 à 10:54 :
Ce succès cache une véritable escroquerie à Pôle Emploi

Nombre d'auto-entrepreneurs ne réalisent aucun chiffre d'affaire. En fait, nombreux sont ceux qui se déclarent auto-entrepreneurs uniquement pour toucher une partie de leur "capital" indemnité Pôle Emploi. Ces auto-entrepreneurs virtuels peuvent ensuite reprendre une activité salariée. Au passage, ils ont touché 45% de leurs allocations chômage restant dues.

Pour les adhérents à la CSP (ex CRP, pour les licenciés économiques), les personnes peuvent même attendre d'avoir réussi leur période d'essai sur un nouveau poste pour se déclarer auto-entrepreneur (ici, aucune prise de risque).

Etonnant, non?
Réponse de le 12/10/2012 à 11:55 :
Pas du tout.
Il faut d'abord fournir une preuve de création de la structure: extrait K. Puis après signature d'un contrat avec POLE EMPLOI au terme duquel on s'engage à poursuivre son activité et rien faire d'autre sinon gare-à-vous, les 50% des allocations chômage restant dues sont versées en 2 fois, les 2 versements étant distants de 6 mois. Entre les 2 versements, vous demeurez inscrit et devez pointer chaque mois en indiquant si vous avez travaillé comme salarié et combien vous avez gagné: dans ce cas-là vous on vous recalculera. Le mécanisme est conçu pour que les sommes versées soient au mieux des avances et elles n?excèdent jamais ce que vous auriez reçu en restant inscrit et sans créer (faut faire les calculs détaillés pour s'en rendre compte)..


Réponse de le 12/10/2012 à 16:17 :
Je suis désolé madame, mais il existe 2 formules d'aides Pôle Emploi à la création d'entreprise. Une première qui maintien les allocations sous conditions de ressources (celle que vous décrivez), et seconde une sous forme d'une aide forfaitaire, sans conditions de ressources. C'est la deuxième formule qui permet la dérive que j'ai décrite.
Vous retrouverez le détail sur ce lien:
http://www.pole-emploi.fr/candidat/les-aides-financieres-a-la-creation-d-entreprise-@/suarticle.jspz?id=27043
Cordialement.
a écrit le 12/10/2012 à 10:04 :
L'auto-entreprise n'est pas un succès, c'est seulement le résultat de milliers de personnes qui cherchent à sortir de la précarité.
Réponse de le 12/10/2012 à 10:23 :
Exellente analyse. Ce qui fait de l'auto-entreprise un succés!
Réponse de le 12/10/2012 à 10:39 :
dans mon cas, l'auto entreprise est un gros succès, j'ai un revenu supplémentaire grâce à ce régime en plus de mon emploi plein temps et ceci sans la lourdeur administrative habituelle à la France.
Réponse de le 12/10/2012 à 10:46 :
Que le gouvernement va essayer de casser par l'alourdissement des taxes ! Le changement c'est maintenant !
Réponse de le 12/10/2012 à 11:43 :
si vous avez un emploi et que vous faite une autoentreprise pour un peu plus de fric....
Je serai curieux de voir votre nbre annuel d'arrêt maladie sur votre cdi!!!

==> moi je vous ferai payer le double d'impôt dès que vous avez une autoentreprise cumulée à un CDI!!
Il n'y a pas assez de travail pour tous!!! si vous avez un cdi c'est suffisant
Réponse de le 12/10/2012 à 12:03 :
@fichtre : je suis comme fab, je suis salarié et AE et je double mon salaire en bossant. Je ne sais pas ce que c'est que les 35h. Zéro arrêt maladie depuis 9 ans juste l'envie de m'en sortir. Tout le monde peut le faire, juste une question de motivation ce qui n'est pas donné à tout le monde. Arrêtez de critiquer et bougez vous.
Réponse de le 12/10/2012 à 12:04 :
Votre raisonnement me laisse sans voix !
Sous prétexte que la France compte un nombre important de chômeurs, une personne en CDI ne peut pas essayer de gagner plus en travaillant plus ?
Et forcément, selon votre raisonnement, qq'un qui est en CDI cumule un max d'arrêts maladie ? Et le CDI à temps partiel vous connaissez ? Et, pour ceux à plein temps, le travail le WE (ou soirées) ça vous dit qq chose ?
Avec ce type de raisonnement incitant les gens à ne pas se dépasser, il ne faut pas être surpris si la France pointe loin derrière d'autres pays ...
Certes la France compte beaucoup de chômeurs, mais ce n'est pas une raison pour se "contenter" de son CDI si l'on souhaite plus.
En outre sur le site de pôle emploi vous trouverez plein d'annonces d'emploi. Donc la question n'est pas de savoir s'il n'y a pas assez d'emplois, mais plutôt celle de savoir si les qualifications des chômeurs répondent aux besoins des employeurs ...
Réponse de le 12/10/2012 à 14:17 :
@fichtre : je suis moi aussi salarié+auto entrepreneur. Mon activité d'AE je la fait le soir, les week-end et pendant mes congés, je ne prends pas de congés maladie !
Le fait même d'avoir pensé à abuser des congés maladie montre un état d'esprit dépassé, aujourd'hui les gens n'ont pas honte d'entreprendre, et certains osent même réussir. Ces gens là veulent aussi faire changer les mentalités dans une société où il est encore mal vu de réussir. Le fait même de tenter l'aventure entrepreneuriale est mal vu dans une France envieuse et jalouse.
Réponse de le 23/05/2013 à 22:15 :
l'autoentrepreneur c'est un statut bidon inventé par les malfaisants de l'ump mais si il a eu du succes c'est parce que la micro entreprise est trop cher en charges plein de petits artisans ne peuvent pas payer les charges demandées par le rsi .mais les socialo ont raison en plein chomage il faut faire disparaitre les plus petits vive les multinationales il n'y a que ça de bon!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :