Pour Fleur Pellerin, il n'y a pas d'exode fiscal

 |   |  299  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Pour la ministre déléguée chargée des PME, de l'innovation et de l'Economie numérique, le gouvernement est "bien conscient que pour garantir le consentement à l'impôt, les taux de prélèvements ne doivent pas être déraisonnables", dit-elle dans un entretien aux Echos.

Pas question pour elle de se montrer pessimiste. Dans un entretien aux Echos ce mardi, Fleur Pellerin assure qu'il n'a pas d'exode fiscal des entrepreneurs français après la décision du gouvernement de taxer les revenus du capital comme ceux du travail. Et ce, alors que le débat sur le projet de budget pour 2013 doit s'ouvrir mardi à l'Assemblée nationale.
 

Cependant, Mme Pellerin se dit consciente que "pour garantir le consentement à l'impôt, les taux de prélèvements ne doivent pas être déraisonnables, sinon on induit des comportements contre-productifs pour les recettes fiscales". En résumé, "toute la difficulté est de trouver le bon équilibre", a-t-elle estimé.
 

"Un peu gênée" par les "Pigeons"
 

Pour mémoire, Laurence Parisot, s'était montrée très critique sur le projet de budget pour 2013, évoquant "une situation extraordinairement grave". Selon la présidente du Medef, il y a un "risque de départ massif des investisseurs et des chefs d'entreprise" vers des cieux fiscalement plus cléments. En général, la Belgique, la Suisse ou le Royaume-Uni.


Par ailleurs, Fleur Pellerin critique également le mouvement des "Pigeons", des entrepreneurs emmenés par les start-up qui se sont mobilisés contre une hausse de la taxation des plus-values sur les cessions d'entreprises. Le gouvernement avait finalement reculé début octobre et annoncé qu'il maintiendrait le taux actuel de 19%. "Je suis un peu gênée par ce mouvement, même s'il véhicule des inquiétudes légitimes, car il a contribué à donner une image négative des entrepreneurs, qui apparaissent essentiellement préoccupés par leurs gains", juge la ministre.
"Pour moi, l'entrepreneuriat, c'est tout de même plus que cela. C'est le risque utile, c'est l'emploi, c'est la création de valeur", poursuit-elle.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2012 à 15:12 :
no comment
a écrit le 16/10/2012 à 14:27 :
Ah oui, moi j'ai mis ma voiture à la casse, j'ai pas voulu la vendre, et j'ai vidé mon compte bancaire et mon assurance vie, maintenant les banquiers et leurs amis politiques corrompus peuvent faire sauter la zone euro.
Toutes les multinationales ferment leurs usines, et ça c'est quoi la théorie du complot peut-être !
http://blog.syti.net/index.php?article=414
a écrit le 16/10/2012 à 13:18 :
elle dit: "Pour moi, l'entrepreneuriat, c'est tout de même plus que cela. C'est le risque utile, c'est l'emploi, c'est la création de valeur" faut etre completement cretin, ou socialiste pour dire ca. Quand on se leve le matin pour aller bosser c'est pour manger et nourrir sa famille.
a écrit le 16/10/2012 à 9:49 :
Le monde de Fleur Pellerin. Tout le monde est gentil !
Réponse de le 16/10/2012 à 10:43 :
Vous voulez dire langue de vipère acérée plutôt, non? Quand on lit qu'elle est un peu gênée par le mouvement des pigeons parce qu'ils donnent une mauvaise image des entrepreneurs trop préoccupés par leurs gains, on se demande de qui elle se moque. Pourquoi? D'après elle les entrepreneurs auraient ça dans le sang et donc l'adrénaline serait leur seule et suffisante motivation à risquer leur patrimoine et leur avenir? A quand une fabrique d'entrepreneurs labellisés d'état?
a écrit le 16/10/2012 à 8:23 :
voila un texte du journal Les Echos qui infirme totalement les propos de cette personne comme de Ayrault d'ailleurs, c'est à qui mentira le plus. http://blogs.lesechos.fr/dominique-seux/oui-des-patrons-et-des-cadres-aises-quittent-la-france-a11829.html. ceci est issu du cabinet Francis Lefebvre autrement plus sérieux que les Pellerin et Ayrault je ne parle pas de Cahuzac lui vérifie ce qu'on lui a volé (montres de luxe, etc..)dans son appartement de 300m2 dans le 16 e arrondissement.
Réponse de le 16/10/2012 à 9:14 :
Je peux par ailleurs témoigner de cette exode, car travaillant dans différents pays et souvent en contact avec des cabinets conseils (big4), il y a bien de plus en plus de demandes ... J'ai meme rencontré récemment une patrone d'une activité de +/- 2 Mio ?, qui veut tout vendre et s'installer dans un pays limitrophe et francophone. Pourtant à 2 Mio ?, ce n'est pas forcément rentable de déplacer ses activités de l'autre coté de la frontière ...
a écrit le 16/10/2012 à 7:51 :
La langue de bois est toujours à l'honneur! Que les installations, selon les chiffres anglais, aient été multipliées par 3 depuis 6 mois dans la région de Londres, tout cela n'existe pas dans la pensée socialiste! Comme Cahuzac trouvant que l'exode fiscal actuel n'était pas significatif!
Mais enfin, si le gouvernement à un peu reculé devant les pigeons, c'est bien à cause de cet exode .....
a écrit le 16/10/2012 à 7:42 :
Cher Fleur, et la marmotte continue a mettre le chocolat dans le papier alu, si c'est vrai, d'ailleurs je monte des a present sur ma licorne pour aller au travail avec mes amis les bisounours ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :