Fleur Pellerin : "Dans les PME, je ne crois pas à la lutte des classes"

La ministre déléguée aux PME, Fleur Pellerin, affirme dimanche, dans un entretien au "Parisien", qu'elle "ne ne croit à la lutte des classes" dans les petites et moyennes entreprises. Le PCF a rapidement réagi, en conseillant à la ministre un "stage d'immersion dans les PME où les salariés sont en lutte".
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

"Tous les patrons de PME que je rencontre sont en osmose avec leurs salariés", observe Fleur Pellerin, qui veut distinguer les chefs de petites entreprises et un patron du CAC 40 "qui après un an de mauvais services part avec des millions d'euros". Cette déclaration intervient alors que le gouvernement a récemment reculé face à la fronde des créateurs d'entreprises ou de start-up, qui se sont surnommés les "pigeons" et qui contestaient l'alignement de la fiscalité des revenus du capital sur celle du travail. Le budget sera finalement amendé pour, entre autres, renoncer à l'alignement sur la fiscalité du travail, dans le cas précis d'un créateur d'entreprise.

La France a "un problème avec la réussite"

"Il est normal que des gens puissent s'enrichir beaucoup s'ils ont pris le risque de créer une entreprise, s'ils ont eu une super bonne idée, s'ils ont su la faire fructifier et s'ils ont créé des emplois", a indiqué la ministre. "En France, il y a toujours eu un petit problème avec l'argent, qui est peut-être lié à la culture judéo-chrétienne. Il y a sans doute aussi un problème avec la réussite", a ajouté Fleur Pellerin.

La ministre a également réagi aux injonctions du Medef et du réseau de "pigeons" qui réclament le retrait pur et simple du nouveau dispositif de taxation des plus-values prévu par le gouvernement. "Après avoir couru derrière, il (le Medef, ndlr) cherche à reprendre la main. Mais je constate que le patronat est très divisé. La CPGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises), par exemple, a dit qu'elle était satisfaite des mesures prises par le gouvernement", a indiqué Fleur Pellerin.

La ministre doit "découvrir certaines réalités", selon le PCF

Dans un communiqué, le PCF a raillé les propos "bien ancrés à gauche" de la ministre, préconisant qu'elle fasse "vite un stage dans une PME pour découvrir la lutte des classes". "Alors que le patronat, déguisé en "pigeons" comme la semaine dernière ou à visage découvert dans les négociations en cours sur la compétitivité, mène sans frilosité aucune le combat de classe, nous conseillons à la Ministre un stage d'immersion dans les PME où les salariés sont en lutte aujourd'hui pour y découvrir certaines réalités", a écrit Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 42
à écrit le 15/10/2012 à 12:51
Signaler
Vite un stage d'immersion dans l'eau glacée des PME sinon notre Fleur du Soleil brûlant va se faner !

le 15/10/2012 à 21:33
Signaler
je crois que je viens de rire. Elle doit quand même avoir des copains de copains qui connaissent des gens qui bossent dans des PME d'avant l'ère numérique.

à écrit le 15/10/2012 à 10:12
Signaler
Notre chère Fleur est chargée des PME et des Télécom, en ne connaissant strictement rien aux deux sujets. Mais rassurons nous, elle est aidée en ces domaines par un ancien haut fonctionnaire de la SNCF. Nous voila rassurés :-)

à écrit le 15/10/2012 à 10:07
Signaler
"En France, il y a toujours eu un petit problème avec l'argent, qui est peut-être lié à la culture judéo-chrétienne. Il y a sans doute aussi un problème avec la réussite" Effectivement, mais il faut se mettre au goût du jour ! Aujourd'hui cette attit...

à écrit le 15/10/2012 à 9:56
Signaler
Pellerin n'y croit pas, mais son patron Flamby y croit dur comme fer. "j'aime pas les riches"... Or c'est lui qui tient les manettes comme on le voit.

à écrit le 15/10/2012 à 6:30
Signaler
fleur dit tout haut ce que la majorité des français pense tout bas!allons tout ne va pas si mal dans notre pays!

à écrit le 15/10/2012 à 6:07
Signaler
La lutte des classes: on se croirait en 1917. Les socialos n'ont pas encore digéré l'échec du communisme. Et ils veulent diriger efficacement un pays en plein mondialisation et en plein système concurrentiel !!

à écrit le 14/10/2012 à 23:49
Signaler
Elle n'a pas l'air antipathique cette dame, mais c'est encore une énième énarque, cette race de décideur spécialisée sur les sujets sur lesquels ils n'ont jamais travaillé eux mêmes. Aujourd'hui elle peut aller dans le sens de l'entrepreneuriat, dem...

à écrit le 14/10/2012 à 23:23
Signaler
La fiscalité de ce gouvernement prouve bien le contraire des affirmations de ce "ministre délégué"

à écrit le 14/10/2012 à 21:42
Signaler
C'est que monsieur Olivier Dartigolles n'a jamais travaillé dans le privé et entendre un énième theoriste de la lutte des classes, ex. enseignant de profession, se rependre en litanies politiciennes est épuisant...

à écrit le 14/10/2012 à 21:10
Signaler
Pendant que L. Parisot lance un cri d'alarme sur l'état des entreprises françaises qui sont au bord de l'asphixie et qui coulent les unes après les autres, voilà qu'une ministre du clan socia-communistre nous parle de lutte des classes dans les PME.....

le 14/10/2012 à 22:12
Signaler
En effet. Je ne suis plus le seul chef d'entreprise à remarquer que les banques distribuent le crédit au compte-goutte. Et vous faites bien de noter que Madame Parisot souhaite des salariés chinois chez nous...

le 15/10/2012 à 10:13
Signaler
@Yvan ... effectivement, les banques distribuent les crédits au compte goutte. Mais quand vous voyez l'incapacité des entreprises françaises à s'auto-financer, cela n'a rien d'étonnant. Dans bien des pays, notamment en Allemagne, les entreprises croi...

à écrit le 14/10/2012 à 20:15
Signaler
Avec le PCF et sa courroie de transmission qu'est la CGT, on la connait la réalité : des secteurs entiers de l'économie détruits. Le syndicat peut aussi désormais s?attaquer aux PME. Comme cela le grand soir arrivera quand même.

le 14/10/2012 à 21:19
Signaler
Clair que temps que les salariés français auront plus d'avantages que les Chinois, nous avons peu de chance de nous en sortir.

à écrit le 14/10/2012 à 20:07
Signaler
Cette Ministre eat incompetente a parler de sujet qu Elle ne connait pas. Mais Elle est enarque donc Elle sait tout. Mr hollande, on vous a fait confiance . Ce n est pas pour nous sortir les memes arrogants et incompetents que ceux de droite !

à écrit le 14/10/2012 à 19:45
Signaler
Elle n'a jamais mis le pied dans le monde du travail cela explique son ignorance, on est bien mal dirigé, enfin quelqu'un digne de Montebourg dans son ministère

à écrit le 14/10/2012 à 19:24
Signaler
Elle connait quoi de la réalité quotidienne d'une PME, elle qui n'y a jamais mis les pieds ?

à écrit le 14/10/2012 à 18:53
Signaler
De toutes façons, elle aurait dû dire que la lutte des classes était complètement dépassée maintenant, quelle que soit l'entreprise ! Le problème est d'être solidaire, chacun à son poste pour sauver son entreprise.

à écrit le 14/10/2012 à 18:28
Signaler
A 9593 euro mensuels + le salaire de son mari haut fonctionnaire de 7500 euro , c'est vrai que les Pellerin sont loin de la lutte des classes et des réalités de la vie dans les PME

à écrit le 14/10/2012 à 18:21
Signaler
elle pense peut-être que les pigeons ne sont pas des vautours comme les autres... et pourtant, c'est dans les PME que les salariés sont les plus mal payés et avec des conditions de travail dégradées... mais c'est vrai il y a du paternalisme... et en ...

le 15/10/2012 à 3:04
Signaler
et vous croyez que l'URSSAF n'est pas un vautour ?? que le client n'est pas un vautour ??? que l'Etat n'est pas un vautour ?? REVEILLEZ-VOUS !!!!!!!!!!!!!

le 15/10/2012 à 10:17
Signaler
Un jour il faudra que vous demandiez à votre patron qu'il vous montre les comptes de sa société et les charges qu'il a pour faire tourner sa PME... Vous comprendrez mieux le pourquoi des conditions de travail et des salaires effectivement bien moins ...

le 15/10/2012 à 15:46
Signaler
cessez de gémir,les entrepreneurs.il faut savoir se retrousser les manches et se battre pour son entreprise,plutot que de se lamenter toute la journée sur internet!

à écrit le 14/10/2012 à 18:08
Signaler
On doit féliciter Fleur qui a fait la moitié du chemin pour atteindre une sorte d'adolescence de la pensée. Il lui reste maintenant à devenir adulte pour finalement découvrir que la lutte des classes n'existe tout simplement pas, qu'il s'agit d'une é...

le 14/10/2012 à 19:04
Signaler
franchement elle est restée ado dans la tete ou tout ce qu'elle dit c'est pour plaisanter?COMMENT A T ELLE REUSSI A DEVENIR MINISTRE?

à écrit le 14/10/2012 à 17:47
Signaler
Tiens c'est marrant ça ! J'ignorais que le marxisme avait une origine judéo-chrétienne. Qu'ils sont formidables ces ministres ! Avec eux, l'histoire change tous les jours.

le 15/10/2012 à 10:21
Signaler
Ben, en fait, le marxisme est notamment né d'une opposition à la religion. Donc cela se tient. Pour autant, aujourd'hui, le fer de lance du conservatisme et de l'anti-fric n'est plus l'Eglise Catholique, c'est le parti socialiste !

à écrit le 14/10/2012 à 17:35
Signaler
Incroyable de sortir des choses pareilles. La réaction du PCF est même relativement modérée.

à écrit le 14/10/2012 à 17:01
Signaler
Fleur doit vivre sur une autre planète que la planète PME. En voilà une qui ne doit savoir ce qu'est vivre avec 9,40 ? de l'heure, et l'acharnement de nombreux petits patrons à réduire tous les acquis des employés et de les soumettre sans cesse à dav...

le 14/10/2012 à 17:35
Signaler
yes

le 15/10/2012 à 3:09
Signaler
et la pression de l'URSSAF du client de l'Etat parfaitement inutile et escroc !!!!

à écrit le 14/10/2012 à 17:00
Signaler
Fleur doit vivre sur une autre planète que la planète PME. En voilà une qui ne doit savoir ce qu'est vivre avec 9,40 ? de l'heure, et l'acharnement de nombreux petits patrons à réduire tous les acquis des employés et de les soumettre sans cesse à dav...

à écrit le 14/10/2012 à 16:57
Signaler
La lutte des classes comment quand une personne estime qu'une autre s'est enrichie sans le mériter. Il est trivial que sans mes salariés, je ne pourrai présenter mon bilan comptable (sinon, je ne les aurais pas engagés....). Pour autant, je leur vers...

le 14/10/2012 à 18:56
Signaler
D'accord; mais salarié et cadre dirigeant, je serais intéressé à pouvoir prendre une participation en tant qu'actionnaire au sein de "ma" PME, sans violer la liberté de la propriété. La France est une société archaïque. L'illusion d'une "lutte de cla...

à écrit le 14/10/2012 à 16:55
Signaler
mmm

à écrit le 14/10/2012 à 16:20
Signaler
Pour une fois, je suis d'accord avec le PCF : elle devrait faire un stage dans une PME. Mais pas pour la même raison. En France, que ce soit dans une PME ou dans une grosse usine, les ouvriers pensent tous que les patrons gagnent du fric sur leur dos...

le 14/10/2012 à 18:35
Signaler
pourquoi, c'est pas vrai ?

le 15/10/2012 à 3:13
Signaler
mais bon sang, creez votre boîte et vous verrez !!! allez à la banque vous voir refuser un prêt !! allez à l'URSSAF vour voir exiger le paiement des cotisations sinon la clef sous la porte !!!! allez-y !!!!

le 31/10/2012 à 13:21
Signaler
Il y a un gros phantasme sur le patronat. Le concept de lutte des classes est souvent obsolète dans les PME c'est évident, FP a à peu près raison sur ce point. C'est à peu près évident aussi que les patrons de PME PMI ne glandent pas et ne gagnent p...

à écrit le 14/10/2012 à 16:12
Signaler
il est TRES clair que certains syndicats envoient leur sbires dans certaines pme pour les couler en expliquant que c'est la faute a sarkozy et aux patrons

le 14/10/2012 à 18:22
Signaler
quel syndicat: le Medef ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.