Les 4 clés de l'attractivité internationale de Paris

 |   |  445  mots
CC Rafa Espada/ Flickr
CC Rafa Espada/ Flickr (Crédits : CC Rafa Espada/ Flickr)
Les transports, l'activité économique, le système éducatif et le rayonnement mondial de la ville sont les forces de la capitale frnaçaise. Elle gagne quatre places dans le classement PwC (PricewaterhouseCoopers) des villes mondiales les plus attractives, passant de la 8ème à la 4ème place de ce classement.

Quelles sont les villes leaders du monde économique et social aujourd'hui? D'après la cinquième étude Cities of Opportunity de PwC la réponse est claire: New York, Londres, Toronto et...Paris! Cocorico, la capitale française gagne quatre place dans ce classement annuel et intègre le top 5, sur un  total de 27 agglomérations étudiées. Outre une belle dynamique culturelle, voici les quatre points forts qui ont permis d'atteindre ce rang :

? Les transports : Paris offre un réseau de transport "étendu et accessible" qui facilite les déplacements des habitants mais aussi qui encourage une ouverture certaine à l'international. Le hub international de Roissy permet aux étrangers de se rendre facilement à Paris. "Les Franciliens n'en ont pas toujours conscience, mais ils bénéficient d'un excellent réseau de transport public" assure Geoffroy Schmitt, associé spécialiste de l'immobilier chez PwC. "L'infrastructure est sans comparaison avec d'autres grandes agglomérations, l'offre de transports est dense et diversifiée" confirme Arnaud Burillon, directeur du département immobilier chez PwC. Il reconnaît toutefois que le coût des transports ou encore le nombre de taxi par habitant fait pêcher la ville dans le classement.

? L'activité économique : Deuxième place économique au monde derrière Pékin, la capitale française emploie en volume plus de personnes en finance et services intellectuels aux entreprises que Londres ou New York. 36,3% de la population y travaille dans ces catégories professionnelles. "Nous sommes aussi particulièrement bien placés concernant la protection de la propriété intellectuelle" poursuit Arnaud Burillon. Paris jouit par ailleurs de nombreux projets d'investissement directs en provenance de l'étranger.

? Le système éducatif : La ville est dotée d'une offre de formation considérable et de qualité: "une des grandes forces de Paris provient de son système éducatif global, et notamment de la présence des grandes écoles" soutient le cabinet.

 ? Le rayonnement mondial : Une nouvelle catégorie a été intégrée au classement cette année concernant les connexions de la ville avec le reste du monde. Paris y est très bien placé grâce aux étrangers qui y séjournent, au nombre de chambres d'hôtels dispoibles; etc.

"Paris conserve de bons fondamentaux depuis plusieurs années ce qui assure à la ville un bon classement général" conclue Arnaud Burillon. Mais tout n'est  pas rose et des efforts restent à faire, en particulier sur le coût de la vie! Des améliorations d'autant plus importantes pour garder une position de leader dans ce classement, quand on sait que des villes chinoises comme Shanghai et Pékin affichent des performances qui s'améliorent très rapidement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2012 à 12:20 :
Les transports parisiens un atout ! Manifestement, ils se sont contentés de regarder un plan de métro sans monter dedans aux heures de pointe.
Si le reste de l'étude est à l'avenant, ça ne vaut pas grand chose...
a écrit le 16/10/2012 à 17:56 :
Paris a effectivement beaucoup d'atout, surtout par rapport à Londres : prix immobiliers moins élevés, nettement moins d'embouteillage, transports en commun plus fiables et beaucoup moins onéreux, et dans l'ensemble, bonnes offres d'infrastructure. Enfin, Paris est - peut être plus que Londres - une belle ville.
a écrit le 16/10/2012 à 15:55 :
PwC c'est comme les agences de notation.Obscures,réfractaires,sans ame et toujours anglo-saxons.Ceux qui ont fait l'enquete se sont déplacés en BMW-Daimler ou Rolls(possible) mais
jamais en métro,surtout banlieusard...Orly-CDG c'est l'enfer(pas de metro ou train)Gréves de
toute nature et n'importe le moment.Autour Paris c'est le tiers monde ou presque.Oui si on reste
dans les palaces c'est le paradis.Une fois dehors..... Oui on mange bien,mais à quel prix?
Logements pour une minorité d'arabes et ou africains....Montmartre c'est la chienlit et on joue
encore la musette et l'accordeon.Moulin Rouge,Alcazar,etc.boites à Toulouse Lautrec.Tous de
souvenirs et lointain passé.Bien la tour eiffel est encore la comme l'arc de triomphe,etc.
Tout cela ne suffit plus pour travailler et y vivre.Pour certains gros managers c'est bien en rai
son que 1 ou 2 ans plus tard il quittent pour des lieus plus saines et tranquilles.
a écrit le 16/10/2012 à 15:08 :
désolé, c'était plus fort que moi...
a écrit le 16/10/2012 à 14:39 :
Ne boudons pas notre plaisir pour fois que nous sommes en tete d'un classement: petit rayon de soleil qui dénote de la morosité ambiante !!!!
a écrit le 16/10/2012 à 13:58 :
Les Franciliens bénéficiaient d'un bon réseau. Il est aujourd'hui saturé, vétuste et inadapté aux trajets Paris-Banlieue.
Réponse de le 16/10/2012 à 14:35 :
+1
Réponse de le 16/10/2012 à 14:53 :
Je pense que les analystes se sont concentrés sur l' intra muros ou métro-bus-vélib-autolib foisonnent....les "high flyers" a qui est destiné l' enquéte ne se fourvoient que trés peu en banlieue hormis le 9-2
Réponse de le 16/10/2012 à 15:32 :
Les Franciliens = banlieusards citoyens de seconde classe aux yeux du Parisien le vrai ,celui qui ne s'aventure jamais au de là du périph sinon en taxi pour aller à Roissy ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :