Le prix de l'essence baisse enfin

 |   |  227  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Le prix de gazole a baissé de près de de deux centimes la semaine dernière, selon les données officielles

 Les prix des carburants ont nettement baissé la semaine passée aux pompes des stations-service françaises, le gazole cédant près de deux centimes et l'essence perdant 4 à 5 centimes, selon les relevés hebdomadaires publiés lundi soir par le ministère de l'Ecologie et de l'Energie. Le gazole, qui représente plus de 80% des ventes de carburant dans le pays, a perdu 1,83 centime, à 1,3776 euro le litre.

Du côté de l'essence, le super sans plomb 95 a reculé de 3,98 centimes, à 1,5023 euro le litre, et le super sans plomb 98 a abandonné 4,68 centimes, à 1,5572 euro. Cette chute, qui prolonge un mouvement à la baisse entamé à la mi-octobre, après plusieurs semaines de hausse, reflète une détente des cours du pétrole brut. Le prix du baril de Brent de la mer du Nord, exprimé en euros, était tombé autour de 83 euros la semaine dernière, contre près de 90 euros au milieu du mois.

Conformément à sa promesse de lutter contre la cherté des carburants, le gouvernement avait baissé à la rentrée de 3 centimes par litre les taxes sur le gazole et l'essence, et négocié avec les industriels un coup de pouce supplémentaire de deux à trois centimes, selon leurs possibilités. Ces mesures doivent s'appliquer jusqu'à fin novembre, le temps pour le gouvernement de mettre en place un dispositif pérenne contre la cherté des carburants.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/10/2012 à 22:17 :
Je vais pouvoir sortir ma KIA Ceed SW du garage!
a écrit le 29/10/2012 à 22:02 :
"Cette chute,(...), reflète une détente des cours du pétrole brut." ...donc RIEN à voir avec une éventuelle action de Flamby, Montebourg et autres brasseurs de vent !!!
a écrit le 29/10/2012 à 21:17 :
Pas en corrélation avec la baisse des ventes de véhicules......
Réponse de le 30/10/2012 à 9:49 :
La chute des ventes serait plutôt en corrélation avec les innombrables taxes, malus, limitations etc frappant les véhicules. Quand on nous empêche de rouler, pourquoi acheter une voiture ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :