Diaporama : 13 impôts et taxes... les plus improbables !

 |   |  517  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que l'amendement proposant une "taxe Nutella" sera examiné en début de semaine prochaine par les députés, découvrez 13 exemples de taxes et impôts étonnants mis en place aux quatre coins du monde, et à différentes époques. Des taxes curieuses qui ont parfois entraîner de profonds changements sociaux.

La créativité fiscale est sans limite. Pour remplir leurs caisses, les gouvernements contraints de trouver de nouvelles sources de recettes fiscales ont su se montrer inventifs... Un économiste japonais qui propose de taxer les hommes au physique avantageux pour financer les retraites; un tsar russe qui frappe au portefeuille les barbus, parce qu'il n'apprécie pas la pilosité; taxer les chasseurs selon la taille de leur sexe...  voilà des mesures qui pour le moins, paraissent originales!

>> Voir le DIAPORAMA des 13 impôts et taxes les plus improbables

Mais derrière leur côté a priori farfelu, certains de ces impôts et taxes ont engendré des mutations sociales profondes, ayant tellement découragé les contribuables que ceux-ci ont fini par renoncer à leurs habitudes de consommation. C'est ainsi que l'usage des perruques et poudres à cheveux a disparu en Angleterre à la fin du 18e siècle. Aux Pays-Bas, taxer le travail nu est un moyen d'endiguer la prostitution.

C'est cette même ambition de faire évoluer les moeurs, doublée d'une préoccupation de santé publique, qu'avance le gouvernement Ayrault lorsqu'il a décidé de taxer davantage la bière et le tabac, dans le cadre du projet de loi de finance 2013. L'argument sanitaire s'entend aussi dans le cadre du projet de "taxe Nutella", qui concernerait tous les produits à base d'huile de palme, de palmiste et de coprah. Des composants qui se retrouvent dans de nombreux aliments, les industriels de l'agro-alimentaire appréciant les qualités de cette huile peu chère, facile à transporter et résistante à l'oxydation. L'association de consommateurs UFC a déjà souligné les risques d'obésité générés par ces acides gras saturés, qui ne sont pas toujours identifiables dans la composition mentionnée sur les emballages, vu la variété de dénominations employées (ce qui devrait être clarifié dès décembre 2014, quand s'appliquera en France le règlement européen en la matière). Taxer l'huile de palme pour en réduire la consommation aurait également des vertus environnementales : la manne économique que représente ce marché de 40 milliards de dollars draine des investissements colossaux. Pour preuve, lors de son introduction en Bourse de Felda Global Ventures Holding, le troisième producteur malaisien d'huile de palme a levé plus de 3 milliards de dollars, ce qui devrait en faire la troisième plus grosse introduction de l'année, après le réseau social Facebook et la compagnie aérienne japonaise JAL. Problème : l'engouement pour cette culture entraine une plantation massive de palmiers en lieu et place de vastes zones forestières, dont on connaît pourtant l'importance pour l'équilibre de la planète et la lutte contre l'effet de serre.

Derrière le surmon un peu futile de "taxe Nutella" que lui a donné la presse, cet amendement présenté mercredi dernier et adopté en commission des Affaires sociales au Sénat, pourrait donc avoir un impact sociétal. Les députés examineront en début de semaine prochaine ce projet de taxe, qui en outre, rapporterait jusqu'à 40 millions d'euros par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/11/2012 à 13:03 :
On devrait taxer les chiens afin de ne plus avoir les pieds dans la m....e!
Réponse de le 11/11/2012 à 13:37 :
a pilou,je suis bien d'accord ils sont dg avec leurs chiens
Réponse de le 10/12/2012 à 7:10 :
bonjour:n'oubliez pas qu'a une époque ils étaient taxés,ainsi que les instruments de musique,comme les pianos par exemple!Quand on parle de l'évolution,il faut se dire qu'a un certain moment à force d'avancer il faut penser à reculer.
a écrit le 11/11/2012 à 10:51 :
Je fais confiance aux socialistes pour en inventer d'autres.
a écrit le 10/11/2012 à 21:15 :
La taxe sur les poils me plait beaucoup. Je me rase presque tous les jours mais au prix où sont les lames (même les antiques à deux lames seulement), il y a ici une inégalité sociale qu'un gouvernement juste se devrait de corriger au plus vite.
a écrit le 10/11/2012 à 19:10 :
Il pourrait s'amuser à tout surtaxer quand se trouvent des excès dans les produits alimentaires, mais n'y a-t-il pas des normes "européennes" à suivre à la lettre et les risques sanitaires sont-ils omis dans ce cas ? ou l'Etat cherche à tout prix à récupérer de l'argent dans les fonds de tiroir . Pas très clair, tout çà , une salade sans huile pas très bon et elle peut tourner au vinaigre .
a écrit le 10/11/2012 à 18:54 :
La publicité est donc mensongère ! Pour le plus beau matin de l'année, Nutella vous souhaite un joyeux petit déjeuner .
a écrit le 10/11/2012 à 17:49 :
merci pour cet article recreatif et qui demontre,peut etre, enfin l'adoption d'une dose de comportementalisme dans certaine loi,c'est deja une rupture en soi(la france etant ancree au freudisme,comme le rocher à une moule)...la gabelle devrait donc bientot etre de retour(dans les tuyaux du ministere de la sante)le sel creant plus de pathologies que tabac ou alcool
a écrit le 10/11/2012 à 16:36 :
Et certains socialistes qui voulaient créer une taxe "loyer" pour les ménages qui avaient finis leur crédit maison ??? Improbable , malhonnête , ridicule , confiscatoire , vol à main armé , les mots me manquent
Réponse de le 10/11/2012 à 16:51 :
C'est au contraire evident. Le logement dont vous êtes proprietaire vous rapporte un revenu en nature. C'est un revenu du capital qui doit être taxé au même titre que les autres. Si qqun a 300K? en actions qui rapportent des dividendes vous trouverez normal qu'il paye des impots dessus. Il n'y a aucune différence.
"les mots me manquent" devant votre réaction dont l'absence total de réflexion est risible au vue de l'emphase de votre propos...
Réponse de le 10/11/2012 à 17:17 :
Le propriétaire paye déjàà les taxes foncières, c'est pas suffisant ? Décidément, plus on augmente les impôts, plus il y en a qui en redemande !
Réponse de le 10/11/2012 à 18:50 :
Lorsque vous avez une voiture (un vélo), on devrait taxer l'économie que vous réalisez en ne prenant pas un taxi ....
Réponse de le 11/11/2012 à 10:29 :
Ce qui rapporterais le plus , c'est de taxer les conneries des élus chez nous en France .
Réponse de le 11/11/2012 à 10:43 :
A FRGX; 2 hypothèses , soit tu es fonctionnaire et logé gratuitement par l'état (donc nous !), et certainement, vu ton discours, affilié au parti socialiste... soit, tu es un tout petit peu jaloux des propriétaires n'ayant pu toi même accèder à la propriété ... Bref, dans les deux cas, ton discours ne tient vraiment pas !
Réponse de le 11/11/2012 à 12:36 :
Il serait effectivement instructif de connaître le profil de citoyens qui pourraient cautionner de tels actes confiscatoires car enfin la taxation permanente de tout ce qui bouge n'est pas une fin en soi il me semble , pourrait on envisager un jour dans ce pays de moins taxer , de ne plus avoir de réflexe qui s'apparente de plus en plus à de la malhonnêteté ...

FRGX au parloir !
a écrit le 10/11/2012 à 16:10 :
votre article est bourré de fautes d'orthographe

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :