Louis Gallois pour une hausse des taxes sur le gazole... qui serait fatale à la lutte anti-CO2

 |   |  738  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Albert Caen pour La Tribune)
«Le problème en France, c'est le diesel.» Rien de moins! C'est ce qu' a lâché Louis Gallois devant les commissions des Affaires économiques et des Finances du Sénat. Mais une guerre contre la fiscalité favorable aux moteurs à gazole porterait atteinte à la lutte anti-CO2. Car le diesel émet moins de gaz à effets de serre! Et ce serait un coup pour Renault et PSA, grands spécialistes de ces motorisations.

S'agissant de la fiscalité écologique, «le problème en France, c'est le diesel». Rien de moins! C'est ce qu' a lâché Louis Gallois, peu après la présentation de son rapport, devant les commissions des Affaires économiques et des Finances du Sénat. Et le commissaire à l'Investissement de reconnaître avoir «manqué de courage» pour écrire noir sur blanc dans son rapport ce qu'il préconise personnellement: la fin de l'avantage fiscal conféré au gazole, par rapport à l'essence sans plomb. «A titre personnel, j'estime qu'on ne pourra pas s'exonérer d'un débat sur le prix du diesel», dit-il. «J'ai mis 'taxe carbone' dans mon rapport, je le regrette un peu. La vraie question, c'est la fiscalisation du diesel». Un vrai pavé dans la marre, tant la fiscalité a favorisé pendant des décennies le diesel dont Renault et PSA sont des spécialistes mondiaux.

Différence de taxes

Louis Gallois insiste: «je sais bien que c'est un vrai problème pour l'industrie automobile française -ça ne tombe pas bien, ce n'est pas le moment- mais il est clair que le diesel a été outrageusement avantagé fiscalement, ce qui fait que maintenant 70% du parc français est diesel et que nous nous trouvons dans une situation différente de celles des autres pays européens», a-t-il ajouté. La taxe sur l'essence (ex-TIPP, devenue taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques, ou TICPE) représente 61,42 centimes par litre (dans la plupart des régions), s'agissant du super sans plomb, contre 44,19 centimes pour le gazole. Un écart de 17 centimes, qui explique à lui seul la majeure partie de la différence de prix à la pompe entre les deux carburants. Un écart peu justifiable, que le gouvernement Jospin avait commencé à réduire, en planifiant sur plusieurs années un alignement des taxes, via l'augmentation de la taxation du gazole. Mais il avait stoppé, devant la hausse des cours pétroliers, en 2000. Depuis, aucun gouvernement n'a osé reprendre une telle politique, défendue par les Verts. Car, ainsi que le souligne Louis Gallois, «le prix de l'essence est un élément décisif pour un certain nombre de personnes qui travaillent, et c'est pour cela que je n'ai pas proposé d'augmenter les taxes sur le diesel. Même si à certains égards ça pouvait un peu me démanger».

Le diesel, arme anti-CO2

Pourtant, cette spécificité française pose a priori de nombreux problèmes. Les moteurs diesel émettent en principe davantage de certains polluants, les pétroliers français sont contraints d'importer du gazole, puisque les raffineries françaises produisent de l'essence... La prise de position de l'ancien patron d'EADS risque toutefois de rester lettre morte. Parce que, la priorité donnée dans le monde et notamment dans l'Union européenne à la baisse des rejets de gaz à effet de serre implique une utilisation massive des moteurs diesel. Car, s'il a des défauts, le moteur diesel consomme 15% de moins que son homologue à essence. Il diminue en conséquence du même pourcentages les émissions de C02, qui sont corrélées aux consommations. Seul le diesel permettra d'atteindre les objectifs draconiens de réduction imposés par Bruxelles! C'est d'ailleurs grâce à la généralisation des moteurs à gazole que l'Europe automobile est bien plus vertueuse en C02 que le Japon, les Etats-Unis ou n'importe quelle autre région du monde. Il faut savoir ce que l'on veut... Tout le dispositif du bonus-malus en France favorise de fait les diesels, justement au nom de la logique de lutte anti-CO2!

Renault et PSA seraient frappés

S'attaquer au diesel serait d'ailleurs injuste. Car les constructeurs ont massvement investi pour diminuer les nuisances de ces motorisations. Grâce notamment à PSA et son filtre à particules, ces dernières sont aujourd'hui quasiment éliminées. Enfin, les futures normes Euro 6 obligeront les constructeurs à limiter les polluants des diesels. Bref, le diesel, remis en cause à plusieurs reprises et à juste titre par diverses études sur la pollution mais portant sur des véhicules plus anciens, devient  quasiment propre! Dès lors, s'il est bon en outre pour le C02, pourquoi le tuer? Ce serait contre-productif. Sans oublier que le coup serait dur pour l'industrie automobile européenne qui a massivement investi dans cette technologie d'avenir. Renault et PSA seraient privés d'un de leurs meilleurs avantages comparatifs. Par les temps qui courent, ledit coup dur deviendrait le coup de grâce!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2013 à 9:12 :
"Pavé dans la marre". Pas encore au top les correcteurs à la Tribune...
a écrit le 20/02/2013 à 16:02 :
Apparemment ce rapport a été complètement enterré ! .... comme les 40000 personnes qui décèdent chaque année du fait de la pollution des Diesels !
Réponse de le 03/03/2013 à 9:27 :
D'abord, les 42000 décès ne sont pas imputables au seul diesel, mais à toutes les particules (résidentiel, industrie, agriculture, transports). Les transports (essence et diesel), c'est 20 % seulement de l'ensemble. Ensuite , ce chiffre de 42000, il faudrait bien qu'on nous dise comment il est calculé. C'est semble-t-il, le résultat d'une modélisation théorique d'un sous-rapport de Bruxelles. L'OMS indique de son côté que toute la pollution atmosphérique en France, c'est environ 7500 morts. Y a comme un problème d'ordre de grandeur !
a écrit le 07/02/2013 à 18:38 :
Le CO2 n'est pas un polluant mais un gaz à "effet de serre"...alors que les microparticules et le dioxyde d'azote sont deux polluants très nocifs pour notre santé. Le grand responsable des ces 2 polluants est le diesel.
Ouf l?Europe menace enfin la France qui ne fait rien pour limiter les véhicules à mazout d'une amende 240.000 euros de pénalités par jour rien que pour les microparticules...le dioxyde d'azote va également entraîner des pénalités dans un avenir proche.
a écrit le 05/02/2013 à 14:20 :
La contribution des voitures à essence au volume total de CO2 rejeté est en France de l'ordre de 7% .
En les passant toutes au Diesel , on ne pourrait gagner au mieux que 15% de cette valeur soit 1%
C'est complètement négligeable si on rapporte çà au niveau mondial et même simplement au niveau de l'Allemagne( où les Ecolos sont puissants !) qui émet 64% de plus de CO2 par tête que la France !
a écrit le 08/01/2013 à 20:15 :
faites comme moi laissez tomber les nouvelles voitures et utiliser des véhicules des années jusqu?en 2005 roulez a l'huile.... vous ne créer pas de pollution supplémentaire...
a écrit le 26/12/2012 à 19:08 :
L'Etat français avantage un carburant que nos raffineries ont du mal à produire. Alors il faut importer à prix fort du gazole de Russie ou des États-Unis. Demain d'Arabie Saoudite.
Attention pour faire un vrai bilan des consommations et des émissions de CO2 il faut parler en masses et non en volumes. Or le gazole est 11% plus lourd que l'essence. Les carburants devraient après mesure de leur température, être vendus au kilogramme et non au litre.
a écrit le 13/11/2012 à 15:41 :
Carton rouge pour le rédacteur de l'article qui est totalement parti pris en raison de la fiscalité avantageuse du diesel en France.

L'OMC, de nombreuses ONG et de nombreux ministères de la santé dans le monde ont reconnu que le diesel produisait des particules fines très polluantes et mortelles pour les mammifères dont les humains. Ce carburait induit déjà environ 40.000 mort chaque année en France.

Le C0² ne POLLUE pas il favorise l'effet de serre il y a une nuance qui est non négligeable.
Les particules fines elles polluent et de manière mortelle.

Ainsi les USA découragent systématiquement l'usage du Diesel, le Japon l'a tout simplement interdit, la Chine également pour les véhicules particuliers et j'en passe des meilleurs.

Faut-il être à ce point aveugle pour comprendre que ce carburant est has-been, dangereux, et en passe d'être interdit partout sur la planète ? De plus il est cher à produire donc il n'a véritablement aucun avantage. Et remplacer le CO² par des particules fines n'est pas une solution en soit car cela constitue à substituer un mal lointain à un mal immédiat. De plus la France avec ses Diesel ne pèse pas lourd dans la balance mondiale des véhicules auto qui sont majoritairement non diesel donc la bataille de ce carburant est déja perdue.

Pourquoi alors vouloir le maintenir ?

Quand à PSa et Renault ils ont un peu de temps avant la suppression du Diesel afin de passer à des motorisation essence ou mieux électrique tiens ça nous changera mais avec autre chose que du lithium-ion car trop cher et trop limité en autonomie. La R&D il n'y a que ça de vrai dans l'automobile et le problème c'est que PSA et Renault veulent faire du 9 avec du vieux en privilégiant trop l'enrobage (le design) par rapport à l'innovation technique réelle.
a écrit le 12/11/2012 à 14:11 :
Quel manque d'objectivité dans cette analyse basée sur un seul paramètre : le CO2 ! Pourquoi le rédacteur en chef de La Tribune ne l'a-t-il pas censuré? PSA et Montebourg sont certainement passés par là ...
a écrit le 11/11/2012 à 18:48 :
La motorisation diesel tuerait 40000 personnes par an en France? Quel est l'outil statistique qui permet une telle précision? De quel chapeau sort-on un tel chiffre? Quant au CO2 combien une éruption volcanique en produit-elle?Autre question,quelle est la quantité de méthane rejeté dans l'atmosphère par les pets des bovins ou des humains d'ailleurs.....à vos calculettes messieurs les "savants".Taxons,taxons ,affirmons,taxons
a écrit le 11/11/2012 à 18:40 :
Article écrit par le lobby pro-diesel... La Tribune fait preuve de plus d'indépendance d'habitude...

Le diesel c'est moins ce CO2 mais plus de pollution : particules fines, oxyde d'azote (tres mauvais pour les poumons).

Il est grand temps que les constructeurs français travaille sur un hybride essence.

a écrit le 10/11/2012 à 22:47 :
Cet article a manifestement été subventionné par PSA et Renault.
Dire que le Diesel avec FAP devient quasiment propre est une contre-vérité, ou en bon français un mensonge éhonté.
a écrit le 10/11/2012 à 21:14 :
Pourquoi faire un rapport si ce n'est pas pour dire toute la vérité. Encore un rapport qui finira au fond d'un tiroir. La france est trop riche, ou trop corrompue.
a écrit le 10/11/2012 à 9:36 :
Amis citoyens, contribuables et assurés sociaux, lisez le rapport daté du 26 octobre 2012 de l'UFC QUE CHOISIR sur "l'ENFUMAGE" du diesel et vous comprendrez ... peut-être !http://www.quechoisir.org/auto/carburant/communique-sondage-exclusif-avant-la-remise-du-rapport-de-l-igf-sur-les-carburants-71-des-francais-se-font-enfumer-par-le-diesel-2
a écrit le 10/11/2012 à 9:10 :
Pourquoi faut-il envisager une hausse des taxes sur le gasoil ? Pourquoi pas un alignement par une baisse des taxes sur le sans plomb ? Cela donnerai un peu plus de pouvoir d'achat aux ménages, qui pourraient se permettre d'acheter alors des véhicules une gamme au dessus, qui pour les marques françaises sont fabriquées en France, valent un peu plus cher, donc plus de TVA, et sont plus sécurisante, donc moins de blessés.
Nos édiles et nos "élites" ont trop tendance à considérer le coté financier et fiscal à court terme, plutôt que le long terme et le bien être des électeurs.
Réponse de le 11/11/2012 à 23:36 :
Voila la bonne réponse, aligner les taxes de l'essence sans plomb sur celles du diesel! Là je rêve...;)
a écrit le 10/11/2012 à 7:06 :
M. L.Gallois est un nostalgique des transports en commun et rêve de nous voir tous rouler dans les RER d'un autre âge qu'il nous a laissé en héritage.
Réponse de le 10/11/2012 à 10:07 :
Les RER fonctionnaient bien mieux à la SNCF dirigée par L Gallois que maintenant avec leur PDG Pepy !
a écrit le 10/11/2012 à 5:29 :
Comme le montre cet article, le lobbying se porte bien en France !
Ainsi nous sommes le seul pays en Europe à prétendre que le diesel n'est pas plus dangereux que l'essence comme nous prétendions que le nuage radioactif de Tchernobyl s'était arrêté à nos frontières.

En France; on est très fort pour donner du boulot aux futurs avocats: dans quelques années on attaquera les politiques sur le danger "reconnu" du diesel comme on le fait pour l'amiante aujourd'hui.
a écrit le 09/11/2012 à 23:42 :
Les émissions de CO2 ne sont pas un problème grave... Le vrai problème est le cancer et le diesel est cancérigène. Combien le réchauffement climatique tue-t-il de personnes en Europe ? Comparez au cancer ! Halte au diesel ! Arrêtez d'en acheter bon sang !
Réponse de le 10/11/2012 à 10:32 :
Le problème du diésel est avant tout celui des particules et des produits probablement cancérigènes émis dans l?atmosphère par le CO2, sauf si on croit à la thèse du GIEC concernant la responsabilité majeure du CO2 anthropique dans le changement climatique! Le problème est que cette hypothèse est non scientifiquement prouvée aujourd?hui, mais seulement relayée sans aucun esprit critique par la plupart des médias français en particuliers. Cette hypothèse est par ailleurs difficile à croire tant la part émise par l?homme reste faible par rapport à la proportion de CO2 présente dans l?atmosphère, environ 3% et que le taux global de CO2 lui-même ne représente que le centième de la vapeur d?eau, de très loin le principal gaz absorbant les infrarouges émis par la terre.
Que l?on s?attaque au diésel du fait de la pollution par les particules ou par les produits cancérigènes émis est un bonne cause, mais pas par le fait qu?il produirait plus ou moins de CO2 que l?essence, sauf bien sûr pour faire passer auprès du public la fameuse (encore une) taxe carbone.

Réponse de le 12/11/2012 à 18:24 :
N'importe quoi! Vous savez, Jardinier, il va devenir très difficile de rester climato-sceptique vu l'accumulation des faits. Un peu comme vos prédécesseurs qui pensaient que la Terre était plate: l'un d'eux me l'avait démontré dans les années 50...
a écrit le 09/11/2012 à 23:22 :
Le diesel est surtout un produit cancérigène prouvé, ce qui n'est pas (encore ?) le cas de l'essence. Incroyable que la France et une grande majorité de conducteurs, sous pretexte d'économiser quelques euros, roulent encore en diesel. Tout cela pour pouvoir s'offrir un telephone portable ou un écran plat...car l'idéal reste bien de consommer... Lamentable... Faites come moi : abandonnez vos diesels ! Quand un produit est officiellement reconnu cancérigène, usons notre pouvoir de consommateur et refusons ces produits. Ou alors, tant pis pour nous...
Réponse de le 10/11/2012 à 16:22 :
Pour certains , les "quelques euros économisés", ne permettent pas de s'offrir une nouvelle télévision , mais servent à finir le mois ! Attention à ne pas oublier que certaines personnes ont besoin d'augmenter leurs pouvoirs d'achat sans avoir de revenu supplémentaire !!!!!
a écrit le 09/11/2012 à 22:50 :
La solution ne serait-elle pas un accord de recherche gouvernement-constructeurs français?
Il s'agirait, sur 4 ans par exemple, de recherches pour diminuer de 10 à 15% la consommation des moteurs en super 95 et 98, et dans le même temps tendre progressivement vers une TIPP identique: en augmentant celle du gazole et en diminuant celle de l'essence ( ce qui ne devrait pas réduire les ressources de l'Etat car la consommation d'essence, au km, est plus importante que celle du gazole).
Au plan industriel ce projet éventuel serait favorable à la France qui est excédentaire en essence et importe du gazole. La balance commerciale serait améliorée d'autant.
a écrit le 09/11/2012 à 21:31 :
Nous devrions porter plainte contre les énarques pour mise en danger de la vie d'autrui. la fiscalité favorise le diesel malgré ses nombreux rejets de particules responsables de 42000 morts. Les constructeurs et les pouvoirs publics connaissaient dès le début du diesel, dans les années 1960, le danger des particules fines.
a écrit le 09/11/2012 à 21:29 :
Le diesel pollue, mais seules les voitures motorisées en diesel bénéficie d'un bonus. C'est facile à présent de vouloir taxer le diesel (une de plus!) maintenant que les français sont "prisonniers" de ce carburant,(regardez ou écouter la pub de Peugeot, rabais que sur le diesel!
Soyez donc cohérent dans votre politique, la pollution à bon dos, car actuellement le monde consomme l'équivalent "d'une terre et demi", alors votre taxe ne changera pas grand chose dans ce domaine. En revanche, les français seront encore un peu plus plumé.
a écrit le 09/11/2012 à 20:29 :
On est tous d'accord: halte aux hausses des prix!
a écrit le 09/11/2012 à 20:16 :
pour une voiture essence qui roule, il y en a 2 au gazole : donc effet CO² nul
Réponse de le 09/11/2012 à 20:32 :
Le carbone on le connait très bien, il fait croître nos forêts donc l'oxygène! Respirons! Un carbone pour deux oxygènes, pas de malaise. On n'a jamais eu autant de forets en france que depuis le moyen age et on respire bien!
Réponse de le 09/11/2012 à 21:41 :
ZEN, êtes-vous sérieux? Venez passer quelques journées à proximité du périphérique parisien et vous verrez si on respire bien...
Réponse de le 10/11/2012 à 14:42 :
Zen a pourtant raison : il y a plus de forêt aujourd'hui qu'au Moyen Age...
a écrit le 09/11/2012 à 20:07 :
Un moteur est une usine à gaz! d'autant plus qu'on cherche à améliorer son piètre rendement.
Et quoi que l'on fasse le restera.

a écrit le 09/11/2012 à 19:25 :
Le gallois qui reconnait lui même qu'il n'a pas été assez couillu pour dire la vérité .... mais à quoi ils servent ces foutus rapports que je paye avec mes impots ?? à quoi si vous se voiler la face une énième fois ... ces gens là sont ridicules
a écrit le 09/11/2012 à 19:16 :
Article étonnant de la part de la Tribune. Lorsque les marchés se sont libéralisés dans les années 80-90 et que les Japonais ont commencé à importer en France, des voitures plus fiables et moins chères, quelle a été la réaction des constructeurs français? Améliorer la fiabilité de leurs voitures? Réduire les coûts de production? Monter en gamme? Que nenni! Ils sont allés quémander des avantages comparatifs auprès du Gouvernement au mépris de la santé du Peuple français. Leur solution? la diéselisation du parc automobile (le diesel étant interdit en ville au Japon, pays soucieux du bien-être de ses habitants). Cela arrangeait le Gouvernement car il n'avait pas à traiter la question du coût du travail ou remettre en question le "modèle social français". Résultat: quand l'Europe est en entrée en crise, c'est la Bérézina. Renault s'en tire mieux, car il a délocalisé beaucoup.
Réponse de le 10/11/2012 à 6:35 :
Le diesel n'est pas interdit au Japon et tout le parc poids lourds et bus est en diesel. En revanche il est vrai que le voitures en diesel y sont rares et seules les allemandes le proposent. Pourtant le diesel bénéficie aussi au Japon d'un avantage fiscal important (pour aider l'industrie). Alors pourquoi les automobilistes japonais ne roulent pas en diesel ? En fait je ne sais pas (alors que j'habite à Tokyo depuis 25 ans). A mon avis le diesel y a l'image de faire du bruit et d'être sale, donc un individuel ne "doit pas" l'utiliser. Pour faire le plein de diesel il faut aller aux pompes pour camions (pas pratique, "honte" même) et le prix n'est pas exprimé au litre comme pour l'essence mais par 18 litres (entrave à la comparaison). Peut-être le gouvernement fait chantage sur les constructeurs: si vous sortez des voitures diesel, on aligne sa fiscalité.
Réponse de le 10/11/2012 à 10:51 :
Le diesel est bien interdit en VILLE au Japon (sauf véhicules de livraison). Il suffit de faire une recherche internet "diesel interdit en ville au japon".
Réponse de le 11/11/2012 à 23:58 :
Gabriel vous me faite sourire;-Améliorer la fiabilité de leurs voitures: ma voiture française a quinze ans et 260 000km pas de soucis au dernier contrôle technique - Réduire les coûts de production: ma voiture française était moins chère qu'une voiture équivalente étrangère, notamment germanique et je ne parle pas de l'entretien... - Monter en gamme: désolé, mais je n'avais pas les moyens de rouler haut de gamme et pas plus aujourd'hui.
Renault ou PSA ne font peut-être pas des voitures extraordinaires, mais elles me conviennent bien!
a écrit le 09/11/2012 à 19:01 :
J'ai lu avec beaucoup d'attention l'ensemble des 83 commentaires. Il y a les pro et les antis avec un mélange de données scientifiques et autres spécifications techniques sur ce que l'on consomme. Juste pour rire : la France est le seul pays au monde avec un taux de dieselisation aussi élevé. Nous avons donc raison contre tout le reste de la planète. L'OMS classe le diesel comme un polluant, mais nous avons quand même raison. Curiosité française qui ne cesse de me surprendre et m'amuser.... Quant à tous les commentaires sur Renault et PSA, ils n'ont aucune valeur. Voici deux constructeurs automobiles qui n'ont fait que répondre à la demande (des français). Le coq est notre emblème...
a écrit le 09/11/2012 à 18:40 :
Je site "le moteur diesel consomme 15% de moins que son homologue à essence. Il diminue en conséquence du même pourcentages les émissions de C02".
Il faudrait se renseigner avant d'écrire, certes le diesel consomme moins, mais il émet plus de CO2 par litre carburant consommé (environ 13%) car la composition en alcanes, sources du carbone pour former le CO2, est différente. Au final le gain en CO2 n'est pas énorme sur les derniers moteurs essences qui ont fait d'énormes progrès.
a écrit le 09/11/2012 à 18:35 :
On oublie toujours de dire qu'un accident de voiture violent avec une voiture à essence se termine en incendie voire en explosion même si la technologie des réservoirs s'est grandement améliorée. Le diesel lui est très peu inflammable. Déjà en 1942 les tanks américains à essence du début de la campagne d' Afrique avaient atrocement flambé face au chars diesel allemands.
a écrit le 09/11/2012 à 18:00 :
nous avons acheté des voitures carburant au diesel, pour favoriser Renault et PSA. Demi-tour, il faut acheter des voitures carburant à l'essence. Tout ça, ce n'est que pour nous pigeonner, nous plumer. Les politiciens font n'importe quoi et n'ont pas de vue à long terme. Les dangers de la pollution au diesel étant connu depuis longtemps, ceux qui nous gouvenrent ne seraient-ils pas des criminels ?
Réponse de le 12/11/2012 à 0:11 :
Soyez sérieux: nous avons acheté des voitures carburant au diesel, pour favoriser Renault et PSA. Personne n'oblige à achetez diesel. Si les français ont acheté des diesels c'est parce qu'ils y trouvaient un intérêt financier et encore maintenant ils continuent et se foutent pas mal de la pollution alors qu'ils connaissent les dangers. Et ça ce n'est pas de la faute à PSA ou Renault ni du gouvernement. Les consommateurs oublient les citoyens quand il s'agit du porte-monnaie! Trop facile de rejeter la faute sur autrui...
a écrit le 09/11/2012 à 17:33 :
Entre la fiscalité (bonus/malus, carburants,...), les radars, les taxes en tous genres, l'hybride avec ses inconvénients, ..., l''automobiliste lambda à kilométrage annuel moyen finit par ne plus savoir quel est le moins mauvais achat. Résultat: je garde ma voiture essence qui marche bien (13 ans, 194000km) et e donne toute satisfaction, et ne changerai que quand elle ne voudra plus avancer.
a écrit le 09/11/2012 à 17:24 :
La véritable arme anti co2, ce sont des transports en commun qui fonctionne en automatique 24/24 sans grève et et sans panne à répétitions.
il faut laissez les 'provinciaux' tranquilles car ils n'ont pas vraiment le choix et se concentrer sur les grandes villes avec des transports efficaces permettant aux cyclistes d'accéder simplement aux trains.
Réponse de le 09/11/2012 à 18:48 :
La véritable arme anti co2, c?est la suppression des fonctionnaires toujours en gréve !
a écrit le 09/11/2012 à 17:22 :
rebaptisons l'ENA en ENT: ecole nationale des taxes
Réponse de le 09/11/2012 à 17:49 :
L'ENA n'a jamais servi à rien d'autre qu'à faire gonfler les impôts et faire croire à certains qu'ils valent mieux que les autres.
Réponse de le 09/11/2012 à 21:38 :
Le problème en France , ce n'est pas ce Monsieur et ses semblables,qui depuis cinquante ans, ont bradé la France ?
a écrit le 09/11/2012 à 17:22 :
Je vous conseille de regarder l' émission télévisée sur France 5 dimanche 11 novembre à 20h35 : "Diesel, le scandale français. Il est prouvé que les particules des diesels tuent 40 000 personnes par an en France. Une nouvelle affaire sanitaire et un scandale plus important que l' amiante et le sang contaminé réunis.
Réponse de le 09/11/2012 à 18:45 :
à une époque on prévoyait de convoyer les camions par bateaux... histoire d'écologie .... sauf que les bateaux n'ont pas de filtres ... je sais quoi ...!
a écrit le 09/11/2012 à 17:15 :
Et non, une utilisation bien plus modérée du gasoil ne mettrait pas en péril la lutte anti CO2, car la différence de rejet de CO2 entre diesel et essence pour les VL devient aujourd?hui de plus en plus faible, compte tenu notamment des techniques modernes (enfin) que l'industrie automobile veut bien appliquer aux moteurs essence (downsizing , désactivation de cylindres, gestion moteur, etc)- un exemple une Golf 1.4 TSI rejette tout juste 100g de CO2/km, les particules fines en moins (et un coût de fabrication inférieur à celui d'un "mazout").
De plus, nos raffineries sont auto-suffisantes en production de SP95, mais pas en gasoil que l'on est obligé d'importer en grandes quantités; et là le bilan global CO2 est nul .....
Réponse de le 09/11/2012 à 18:51 :
Il faudra simplement créer enfin une taxe carbone, quel que soit le carburant. Inspirons-nous des Suédois qui ne se plaignent pas d'une taxe à 114euro la tonne de CO2! Évidemment, d'autres taxes ont baissé.
a écrit le 09/11/2012 à 17:14 :
Quand je vois le nombre de véhicules diesel de moins de 5 ans qui fument noir "épais" qui se ressent à 50 mètre derriere avec des pare-chocs "noircis". Les gens n'ont pas honte de rouler la dedans, ce sont des criminels ! JAMAIS mes véhicules essence n'ont fumé noir comme cela, le DIESEL est CANCERIGENE ! TANT mieux si les réparations sur les moteurs diesel sont hors de prix, changez des Turbo et des injecteurs, on verra si l'économie à la pompe est toujours aussi élevée ...
Réponse de le 09/11/2012 à 18:08 :
Un véhicule qui fume noir mais en évidence le rejet de gaz par la taille des suies. Votre moteur essence émet aussi des gaz mais non visible. Le problème des diesels modernes et de produire des suies fines non visible à l'oeil, revers de la médaille d'une pulvérisation plus fine du gasoil (injection haute pression) pour une consommation moindre. Ces particules fines (ou nanoparticules summum de la technologie moderne) ont l?inconvénient de passer les filtres naturelles du corps humain et d'aller se loger au plus loin dans les alvéoles pulmonaires. Sans effort particulier, la respiration est moins profonde (moindre ouverture des alvéoles). Par contre faite du sport dans la circulation et là "encrassement" garanti. Un bon vieux diesel avec des "bonnes" grosses particules pose un peu moins de problème.
a écrit le 09/11/2012 à 17:12 :
le Co2 n'est pas tout... et les diesel polluent fortement avec les NOX... bien plus qu'un moteur essence qui n'en n'émet presque aucun....

la bonne option est donc la solution hybride, même si temporaire.... avec en prime des coût d'usage moindre en terme d'entretien.....
a écrit le 09/11/2012 à 17:09 :
Question sur le co² ,qu'est-ce qui est la cause mondiale de plus de 50%du co² ?
La combustion du charbon (houille ,antracite ,lignite,coke) et ce charbon sert à quoi?
A faire de l'acier à partir du minerai de fer (surtout en Chine)
Le fer coûte en co² deux fois plus que l'utilisation du pétrole.
Pourquoi avons-nous fermé nos aciéries.
Nous n'avons plus de charbon ,pas de minerai de fer.
Mais déjà 3 millénaires nous raffinons l'acier ,(fonte) ,notre recyclage est parfaitement organise depuis la nuit des temps ,et de façon formidable faut le dire depuis 10 ans.
Voir broyer ,recycler cette montagne de débris ferreux chez le plus grand ferrailleur de la sarthe est un spectacle grandiose.
D'ailleurs ces broyats sont considérés comme des minerais.
Lutter contre le co² serait simple, une taxe sur tout objet contenant de l'acier qui n'est pas à 80% recyclé.
Faire la nique aux chinois (hindous)et créer des quantités d'emplois quel beau challenge!
L'art de valoriser nos produits gràce à l'écologie ça c'est top!
a écrit le 09/11/2012 à 17:03 :
les conclusions du rapport galois sont tellement orientées politiquement qu'elles n'ont plus aucun sens . on s'apercois que celui de jospin qui n(évoque pas le surnombre d'élus est bon lui aussi à mettre au panier
a écrit le 09/11/2012 à 16:58 :
il represente qui deja louis galois? le ps? le patronat?les retraités?
a écrit le 09/11/2012 à 16:54 :
pour info Louis : Le kérosène est un mélange d'hydrocarbures contenant des alcanes (CnH2n+2) de formule chimique allant de C10H22 à C14H30. Issu du raffinage du pétrole, il résulte du soutirage pendant la distillation d'une coupe avec un point initial (PI) de distillation compris entre 150 °C et 180 °C, et un point final (PF) de distillation entre 225 °C et 250 °C. Il doit être exempt de soufre.

Il est utilisé essentiellement dans la fabrication de carburant pour l'aviation (turboréacteurs et turbopropulseurs), notamment du Jet A1, le principal d'entre eux. C'est le composant principal des additifs pour automobiles (nettoyage injecteurs,
a écrit le 09/11/2012 à 16:52 :
Les raffineries françaises, en difficultés, sont en train d'adapter leur outil en baissant la production d'essences et en augmentant celle de gazole, pour répondre aux nouveaux besoins de marché. Or, on viendrait subitement dire que non, il faut faire le chemin inverse, et redépenser les centaines de millions nécessaires pour repasser à l'essence ordinaire. Mais on se moque du monde ! Mr Gallois, révisez vos jugements hâtifs, et regardez aujourd'hui (pas en 2010 ou avant, mais bien aujourd'hui) la production et la consommation d'essence en France, vous verrez que nous ne sommes pratiquement plus excédentaires.
Réponse de le 09/11/2012 à 21:52 :
Vous dites n'importe quoi, le raffinage du pétrole brut produit un pourcentage de diesel et d'essence quasiment constant avec plus d'essence que de diesel !
Réponse de le 09/11/2012 à 23:21 :
Môssieur le grand connaisseur du sujet, même s'il n'est pas spécialiste de la question, pourrait au moins se donner la peine d'analyser la documentation publique de l'UFIP d'une part, et les dossiers de presse mis en ligne à l'occasion des grands travaux dans nos raffineries (par exemple, le projet RN12 en Seine-Maritime). La technique avance, mais, semble-t-il, quelques préjugés demeurent, hélas...
a écrit le 09/11/2012 à 16:50 :
Le gas-oil est aussi écolo que le kérosène ! N'est ce pas monsieur GALLOIS !
a écrit le 09/11/2012 à 16:48 :
curieuse manie de la novlangue politique de prétendre que ceux qui sont moins taxés (les utilisateurs de diesel) ont des avantages. Non, ils n'ont aucun avantage, c'est ceux qui utilisent de l'essence qui sont pénalisés. A ce discours, vous pourriez bien un jour être considéré comme un avantagé car d'autres sont en prison alors que vous n'y êtes pas. On voit comment ce genre d'argument a conduit au goulag!
a écrit le 09/11/2012 à 16:40 :
tant qu'a faire ... une taxe pour les chaudières au fluel de 487898 % !
a écrit le 09/11/2012 à 16:34 :
Cet article que l'on dirait dicté par Renault et Peugeot est un plaidoyer pour le diesel, qui sous prétexte de diminuer le CO2 (qui n'est pas un polluant à proprement parler), fait l'éloge de la vrai pollution, celle des particules et autres qui détruisent nos poumons à petit feu...OUI la fiscalité doit-être équilibrée avec une baisse de celle de l'essence et une hausse du diesel. Le diesel est une plaie surtout en ville et espérons que les nouvelles normes qui arrivent mettrons un coup d'arrêt à ce scandale et que les responsables se retrouveront devant les tribunaux. Et que les constructeurs arrêtent de nous faire croire que le FAP est le remède miracle aux particules. Allez messieurs les députés, un peu de courage ! et j'aimerai entendre un peu EELV sur ce gros problème du diesel...mais c'est le silence complice.
Réponse de le 09/11/2012 à 17:03 :
Respirer c'est polluant .... il faut taxer !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 09/11/2012 à 17:17 :
puis on oublie que ce gasole doit être importé de Russie car dans le pétrole brut sa quantité est limitée, alors on brade le super pour payer le fioul ,ce jeu de poker menteur nous coûte 8 milliards d'euro ce qui correspond selon le barème habituel 10 milliards de déficit = 100000 emplois ,80000 emplois.En roulant diésel on crée malades et chômeurs ,vive le 3ème millénaire. A quand le gpl au prix du diésel? Au boulot renault et peugeot!
a écrit le 09/11/2012 à 16:31 :
taxons le kérosène, TIPP et cie ... qu'on rigole 2 minutes ! N'est ce pas Louis ?
Réponse de le 21/01/2013 à 7:54 :
Les taxes sur le prix des billets d'avion sont déjà très élevées.
Sur les longs courriers , c'est plus de la moitié du prix du billet.
Exemple : L'année dernière sur un Paris-Toronto :
prix du billet 700 euros , prix des taxes : 400 euros.

a écrit le 09/11/2012 à 16:22 :
Dans fiscalite écologique , il y a fiscalité , le reste c est de l habillage pour gloglo!
Réponse de le 09/11/2012 à 16:44 :
L'écologie finalement c'est un truc fiscal ... rien de plus ! (Cécile DUFLOT en Rosalie dans paris... j?espère )
a écrit le 09/11/2012 à 16:17 :
NE PAS OUBLIER LES CAMIONS !! On veut taxer les véhicules particuliers et pas les transports, sacrés et protégés (emplois) ? Un créneau porteur pour les industriels Français : construire des camions et cars à essence !
A une époque, il y avait le transport au diesel et les particuliers à l'essence. Puis ça s'est démocratisé.
Le kérosène, ils vont continuer à le zérotaxer ? Y a des sous à se faire, pour ceux qui en cherchent (Ministre des Finances par ex).
a écrit le 09/11/2012 à 16:13 :
NON NON et NON !

L'hybride essence rejette moins de co2 que le mazout et coute le même prix : exemple : Toyota yaris HSD MADE IN FRANCE !

On a une industrie auto qui a fait de mauvais choix et les gouvernement les ont laissé faire !

Et il n'y a pas que le CO2 dans la vie. Bien d'autres produits polluent.
a écrit le 09/11/2012 à 15:44 :
On achète des voitures à un moment T plus chères, consommant moins et plus économiques et un an après on nous dit que l'on va taxer le gasoil.Quand va-t-on arrêter de nous prendre pour des andouilles ? Changer la donne sans arrêt comment arriver à faire confiance à quelqu'un. Quelle pouasse !
a écrit le 09/11/2012 à 15:20 :
Tout le monde l a bien compris ; la fiscalité écologique qui nous arrive ce sont des taxes et encore des taxes à la mode écolo . Les bras m en tombent aussi
Réponse de le 09/11/2012 à 16:47 :
des taxes à la mode écolo.... oui mais ... mais des taxes propres ! ;o)))))
a écrit le 09/11/2012 à 15:19 :
Ma voiture a dix ans : c'est une diésel! elle passe régulièrement, chaque année, les contrôles anti-pollution. Elle émet peu de CO et de particules.
La raison de ce miracle ? Je l'ai acheté à une époque ou, pour raisons professionnelles, je faisais 40 000 km/an. Depuis 8 ans, elle sort du garage en moyenne 4 fois par mois, pour aller voir mes enfants un peu partout en France, le reste du temps les transports en commun, le vélo et la marche à pied font bien l'affaire.
Essence ou diesel, brûler du carburant pour produire de l'énergie consomme de l'oxygène et génère du CO2. Changer de voiture tous les deux ans pour ne pas trop perdre à la décote en induit aussi et de plus épuise les ressources de la planète malgré le recyclage partiel. De façon générale faire tourner l'économie à coup de marketing juste pour alimenter la "croissance" sans véritable justification de besoins humains, sinon de faire circuler la monnaie pour soutenir ... les banques et les actionnaires est le meilleur moyen d'accélérer la déchéance entropique sur une planète qui dépense plus d'énergie que ne lui en fournit le soleil.
Vivement une économie économe, qui n'a rie à voir avec une quelconque décroissance.

Réponse de le 09/11/2012 à 16:03 :
Meme si je suis dans le fond d'accord avec vous, vous vous dédouanez avec le pauvre argument du nombre de kilomètre parcouru. Mais ramené sur 1 km parcouru votre voiture produit d'énorme quantité de particule cancérigène, beaucoup plus que n'importe quel moteur essence, même d'il y a 20 ans. Le CO2 quand à lui est un leurre trouvé par le lobbying automobile pour se faire subventionné par l'Etat qui est tombé bien facilement dans le panneau. En même temps on se souvient qui a mis en place le bonus/malus...
a écrit le 09/11/2012 à 15:19 :
Louis René Fernand Gallois, né le 26 janvier 1944 à Montauban dans le Tarn-et-Garonne, intègre l'ENA en 1966, promotion Charles de Gaulle.
Mais que leur a t-on appris !!!!! ou plus exactement qu'ont-ils retenus ???????
des âneries ............
Réponse de le 10/11/2012 à 11:49 :
tous les énarques ne racontent pas que des âneries, (où alors avec tous ses énarques de gauche ou droite -de tout bord pour ne pas en oublier- qui nous gouvernent..........)
a écrit le 09/11/2012 à 15:11 :
Ces propos sont inacceptables. Le gazole n'est en rien "outrageusement avantagé" quand on voit le niveau dément des taxes qu'il supporte, en France en particulier. C'est le super qui est encore plus surtaxé, nuance qui n'est pas une consolation. Au mépris des besoins des millions de gens qui n'ont QUE ce moyen de transport pour la vie quotidienne !
Les moteurs au gazole actuels ne polluent guère plus que l' essence et surtout ils consomment beaucoup moins, de carburant fossile, 30 à 40 % de moins.
Sans parler de l' empreinte carbone bien moindre.
Le mauvais procès fait au diesel n'a qu'une vraie raison: un peu moins de rentrées fiscales pour l' Etat. le reste et notamment la soi-disant surmortalité, ce sont des salades montées en épingle...
Que les "aménageurs" de tous poils cessent de freiner la circulation automobile en agglomération avec leurs multiples, couteux et nuisibles aménagements de la chaussée, multipliant les embouteillages, la consommation de carburant et la pollution, et tout ira un peu mieux.
Et qu'on se rappelle pour finir que les véhicules diesels qui polluent (un peu) sont anciens et souvent la voiture de gens modestes n'ayant pas les moyens d'en changer. C'est ceux-là qu'on veut faire payer ?
Misérable faux procès pour des motifs inavouables.
Réponse de le 09/11/2012 à 16:34 :
Le rendement thermodynamique d'un moteur diésel est supérieur à celui d'un moteur à essence.Ce qui est favorable sur l'effet de serre.
Par contre le prix de revient de raffinage du diésel est supérieur à celui de l'essence.Ce qui aurait justifié que son prix à la pompe soit plus élevé que celui de l'essence.Comme c'est le cas en Allemagne.
La place qu'il tient dans l'industrie automobile française,interdit probablement tout retour en arrière.
Réponse de le 09/11/2012 à 17:31 :
Vous avez raison dans l'immédiat, mais sur du plus long terme vous avez tord ,vous comparez un moteur diésel qui a terminé son évolution grâce à de nouvelles technologies, le moteur essence en quelque sorte ne l'a pas terminée par manque de nécessité faut le dire.
Mais déjà je fais des constatations étonnantes.
Un monsieur que je rencontre pour un petit achat ,c5 break diésel ,le mr me dit je fais 7,5 l aux 100. (c'est une voiture magnifique rien à envier aux allemandes).
J'ai une ford mondéo break 1,6 l 16 soupapes ,même poids ,même volume ,je consomme entre 7et 8 de super
Mais si un jour on passe aux 3 cylindres ford à mon avis ça sera 6l.
a écrit le 09/11/2012 à 14:47 :
Cet "article" est une honte absolue !
les bras m'en tombent
Réponse de le 09/11/2012 à 15:14 :
Ha pourquoi? Je trouve qu'il est bon de soulever se problème.
a écrit le 09/11/2012 à 14:32 :
"S'attaquer au diesel serait d'ailleurs injuste." J'espère que c'est une blague ?? Ce qui est injuste c'est d'avoir fait croire que le diesel était bien, économique, écolo, et tout ce genre d'idioties que les gens croient parce qu'ils y a écrit "éco2" sur le coffre des Renault... L'injustice est justement de nous faire respirer partout ces odeurs ignobles. Il ne faut pas se tromper de cible. Personne n'a demandé à PSA et Renault de devenir "spécialiste" du diesel (d'ailleurs ils ne sont pas meilleurs que d'autres au passage...), s'ils se retrouvent mal, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux d'avoir négligé le développement de moteur essence au profit du diesel. Alors pourquoi ce serait injuste de remettre les choses comme elles devraient l'être depuis 30 ans ?
a écrit le 09/11/2012 à 14:29 :
Les supplément de taxe sur le diesel si cela se confirmait, devraient être réinvestis dans les recherches et développements d'énergies alternatives et non pour financer le RSA out tout autres deficits ...
mais pourquoi toujours augmenter les taxes, est-ce qu'on pourrait nous laisser un peu respirer et les baisser?
Ah oui c'est vrai de toute façon l'air est pollué par les particules fines émises par la combustion du diesel ...
a écrit le 09/11/2012 à 14:11 :
le probleme ce n'est pas les 44,19 centimes par litre du diesel, ce qui est deja beaucoup, mais les 61,42 de l'essence. Pour plus de justice taxons l'essence au prix du diesel.
a écrit le 09/11/2012 à 14:09 :
bien sûr réduire l'avantage fiscal du gasoil par rapport à l'essence: il y a bien longtemps le gasoil était aussi cher que l'essence en Allemagne et pourtant il y avait plus de véhicule diesel que de véhicule essence tout simplement que le véhicule diesel consommait moins puisqu'ayant un rendement supérieur au véhicule essence: Alors M Gallois comment faites vous pour diminuer le rendement d'un véhicule diesel????? pourtant on peut diminuer la pollution le diester mélange de diesel et alcool de betterave...le diesel est un problème car il faut en importer... mais on exporte l'essence..
Réponse de le 09/11/2012 à 14:38 :
N'importe quoi... Vraiment ! Du début à la fin de votre commentaire... ! Il n'y a jamais eu plus de diesel en Allemagne que d'essence ! Aujourd'hui ça s'équivaut, mais il y a 15ans, l'Allemagne ne comptait que 14% de sont parc auto en diesel !!
Réponse de le 09/11/2012 à 18:49 :
j'ai travaillé 35 ans chez un constructeur et je raconte n'importe quoi ..... quand on, sait pas on se tait ou on zappe
Réponse de le 12/11/2012 à 8:44 :
Visiblement votre expérience ne vous aura pas apprit grand chose alors. Si vous ne me croyez pas, vérifiez ! C'est simple comme bonjour !
a écrit le 09/11/2012 à 14:05 :
Louis Gallois à raison sur le diesel.
a écrit le 09/11/2012 à 14:04 :
C'est inouï ça quand même. Pendant des années, les gouvernements se mêlant de tout ont encouragé l'industrie automobile française dans la voie du diesel et maintenant on nous annonce qu'il va falloir taxer (pour divers motifs plus ou moins valables).
Vous pouvez être sûr que si l'Etat vous encourage à qqchose dans ce pays, il faut grandement se méfier. Dernier exemple qui me vient en tête, la hausse du plafond du Livret A, l'Etat encourage l'épargne, méfiance, ça snet la spoliation.
a écrit le 09/11/2012 à 14:04 :
et ses avions , ils dégagent combien ???

vous savez , ceux , pour lesquels nous avons beaucoup de commandes, beaucoup de retard de livraison , des ventes à pertes ???

Le gouvernement ferait mieux de s' occuper des prix à la vente ,en grandes surfaces . Tout a préventivement augmenté , de plusieurs %, par précaution, si la TVA baissait de 0.5 % !!!!
Réponse de le 10/11/2012 à 10:22 :
Le transport aerien n'est responsable que de moins de 3% des emissions de gaz à effet de serre. De plus, ces polluants sont émis en majorité loin des populations.
A rapprocher de 20 à 30% pour les transports terrestres, et de 40% pour le batiment en général, émis en grande majorité au sein des concentrations de populations urbaines... Et ne pas oublier le transport maritime, bien plus polluant que l'aérien (mais on n'en parle jamais), étant donné que leurs moteurs brulent des produits bien moins raffinés...
a écrit le 09/11/2012 à 14:01 :
L'essence et le carburant diesel sont tous deux des sous-produits du raffinage du pétrole. A ce titre la quantité totale de CO2 émis par ces deux carburants correspond ni ni moins à celle que peut émettre le volume de pétrole nécessaire à leur fabrication.
Peu importe qu'à service rendu équivalent, l'essence émette un peu plus de CO2 que le Diesel, il faut de toute façon bruler les deux carburants pour pouvoir utiliser l'intégralité du pétrole dont ils sont issus. Si on brule 1 litre de diesel en France, c'est donc que quelque part ailleurs dans le monde on brule un volume correspondant d'essence (je ne connais pas exactement les rendements respectifs de raffinage du pétrole en essence et Diesel).
Ce qui est sur c'est qu'on ne va pas raffiner uniquement du diesel à partir du pétrole et remettre sous terre le restant qui n'aurait pu donner que de l'essence moins intéressante.
Se donner bonne conscience en disant qu'on brule du diésel pour émettre moins de CO2 et être plus écologiste que ceux qui roulent à l'essence est donc une imbécilité.
Réponse de le 09/11/2012 à 14:54 :
@ Sylvain: votre raisonnement est tout à fait juste, d'autant plus que le coût de raffinage du diesel est plus élevé que celui de l'essence avec plus de traitements. Le pétrole brut permet de produire environ 45.6% d'essence et 20.9% de gazole et de fioul de chauffage, on comprend mieux le problème du raffinage en France avec 80% de consommation de diesel pour 20% d'essence...
a écrit le 09/11/2012 à 14:01 :
L'essence et le carburant diesel sont tous deux des sous-produits du raffinage du pétrole. A ce titre la quantité totale de CO2 émis par ces deux carburants correspond ni ni moins à celle que peut émettre le volume de pétrole nécessaire à leur fabrication.
Peu importe qu'à service rendu équivalent, l'essence émette un peu plus de CO2 que le Diesel, il faut de toute façon bruler les deux carburants pour pouvoir utiliser l'intégralité du pétrole dont ils sont issus. Si on brule 1 litre de diesel en France, c'est donc que quelque part ailleurs dans le monde on brule un volume correspondant d'essence (je ne connais pas exactement les rendements respectifs de raffinage du pétrole en essence et Diesel).
Ce qui est sur c'est qu'on ne va pas raffiner uniquement du diesel à partir du pétrole et remettre sous terre le restant qui n'aurait pu donner que de l'ess
a écrit le 09/11/2012 à 14:00 :
Les constructeurs automobile anticipent déjà la fin du diesel car le monde roule à l'essence sauf l'EUROPE.
Et en EUROPE, l'automobile a commencé son déclin par rapport aux autres continents. On ne doit pas avoir ce débat franco-français, les constructeurs ont beaucoup investi dans l'amélioration des moteurs essence en prévision des prochaines normes anti pollution européenne et aussi pour plaire aux clients des nouveaux mondes.
Maintenant on doit parler de transition énergétiques et avoir des véhicules qui ne consomment que 2 litres de carburant pour 100 km roulant avec des bio carburant de dernière générations. Ces carburants sont l'avenir car ils utilisent des déchets générés par l'agriculture et ne concurrencent pas la production de denrées alimentaires. D'autres bio carburants utilisent aussi des algues ...
Le diesel c'est le passé, allons vers le futur !!!
a écrit le 09/11/2012 à 13:57 :
Je me demande comment la Tribune peut accepter de publier un tel article! Les commentaires précédents le montrent bien : les lecteurs ne sont pas dupes. C'est de l'intoxication par les media à la solde de PSA. Ce n'est pas du journalisme. Honte aux auteurs d'écrire de telles absurdités. Qu'ils sachent que Paris , à cause du diesel, est devenue l'une des villes d'Europe la plus polluée et les bouchons "Delanoé" ne font que l'aggraver!
Réponse de le 09/11/2012 à 14:34 :
Quelle est la "valeur" du mot honte en 2012????
a écrit le 09/11/2012 à 13:55 :
Ppour ceux qui l ignore encore, un fap coûte entre 1 200 et 3 000 € , et les garagistes vous conseillent de l enlever pour éviter les soucis à répétition , ils reprogramment ensuite votre voiture et vous gagnez jusqu à 55 chevaux suivant le type de moteur ... Et cela ne coûte pas plus de 600 € !!!! En plus perso , je consomme 1/2 l de moins au 100 km ... Alors 2000 € tous les 2 ans ou cela ... Moi j ài fait mon choix
Réponse de le 09/11/2012 à 14:11 :
Avec cette manip, vous ne passerez pas le prochain contrôle technique. Ne dites vous pas n'importe quoi ?
Réponse de le 09/11/2012 à 16:01 :
pas tout à fait sûr avec vous car il suffit de faire monter le moteur et le système d'échappement en température pour biaiser le testeur. Par contre à la vente cela pose un problème.
Réponse de le 10/11/2012 à 3:25 :
0 problèmes avec le ct je viens de le passer , et au contraire , c est un argument positif pour la vente car plus de soucis pour changer le fap , si nuisible au portemonnaie ...
a écrit le 09/11/2012 à 13:38 :
Qui ne peut baiser l'Etat est baisé par lui.
Réponse de le 09/11/2012 à 13:46 :
C'est profond. Euh....Je parlais de votre réflexion :-)
a écrit le 09/11/2012 à 13:33 :
Ce monsieur gallois semble aller à l'encontre des sbires bruxellois en voulant condamner les véhicules diésels!!!Ce techocrate ignore que les véhiules diesels coûtent chers à l'achat, donc une rentrée supplémentaire de tva; par rapport à un" petit pot de yaourt " bon marché! Ci ces diesels polluent le nez de ce monsieur, qu'il les fassent rouler à l'huile de colza et ou de tournesol!!!
Réponse de le 09/11/2012 à 14:38 :
En fait, c'est tout l'inverse. La norme euro VI introduit des contraintes sur les émissions de NOx, produites exclusivement par les moteurs diesels. En n'acceptant finalement pas de revenir sur les avantages du diesel, la rapport Gallois s'oppose implicitement à la future norme européenne qui doit s'appliquer en 2014. Je pense que Gallois est sincère sur le fond (le diesel est un problème), mais il a dû composer avec les lobbying de ceux qui le prévenait, peut-être à juste titre, que s'attaquer à l'avantage des diesels était préjudiciable aux constructeurs français.
a écrit le 09/11/2012 à 13:33 :
Les derniers moteurs essences de psa et renault équipant les 208 nouvelle clio et aussi C3 maintenant émettent très peu de CO2. Les moteurs essences ont plus vite progressé que les moteurs diesel ces dernières année dans le domaine des émission de C02. Les moteurs essences de nouvelle génération ont des rendement largement supérieur au diesel.
PSA et RENAULT sont pratiquement près à sacrifier le diesel technologiquement parlant...
On fait encore un faut débat pour amuser la galerie ...
Réponse de le 09/11/2012 à 17:49 :
N'importe quoi. Un moteur produit moins de CO2 uniquement si il consomme moins! Un litre d'essence brûlée produit toujours la même quantité de CO2, sauf si la combustion est incomplète et qu'une partie ne devient que du CO (monoxyde de carbone). Un moteur plus propre est un moteur qui émet moins d'autres polluants, métaux lourds dus à l'usure, combustion d' hydrocarbures complexes (huile moteur)
a écrit le 09/11/2012 à 13:30 :
Le dernier paragraphe est il écrit par la direction de la communication de Peugeot ? Non le diesel n'émet pas moins de polluants que l'essence. Oui les particules sont cancérigènes. Oui nous en crevons dans les villes ; de ces polluants et particules.
Réponse de le 09/11/2012 à 13:44 :
C'est clair. On aurait voulu faire de la propagande éhontée ds le dernier paragraphe, on ne s'y serait pas pris autrement.
a écrit le 09/11/2012 à 13:23 :
Le Diesel est l'amiante de demain ! Bientôt les ministres concernés vont être traînés devant les tribunaux pour n'avoir pas pris les mesures nécessaires...
Réponse de le 09/11/2012 à 14:46 :
Malheureusement on va continuer à respirer encore 20 ans ces particules avant que ça arrive, surtout que tout le monde roule en vieux diesels hors d'âge et extrêmement polluants.
Et il les font durer, durer, durer...
Réponse de le 09/11/2012 à 16:06 :
tout le monde ne peux plus acheter une voiture 5 fois plus cher que son coût réel de fabrication...
a écrit le 09/11/2012 à 13:15 :
sauf que la lutte anti co2 est une aberration. Seuls les pseudo scientifiques auto proclamés du GIEC affirment (avec force subventions les engraissant) que le Co2 est responsable du réchauffement climatique, réchauffement qui n'existe pas d'ailleurs, leurs chiffres sont falsifiés (mais personne n'en parle) et même s'il existait, 90 % de l'émission de CO2 est d'origine naturelle (évaporation) comment affirmer que les 10 émis parl'homme serait responsable du réchauffement ???? on baigne dans l'absurdité irrationnelle la plus totale, et il ne faudra pas s'étonner que la réalité nous ramène un jour brutalement sur terre ...
Réponse de le 09/11/2012 à 13:29 :
CO2 ou pas, le ridicule c'est de surtaxer les véhicules essence qui roulent peu ! Et de faire rouler les gens en ville avec du diesel qui est un moteur inadapté pour cela.
Il faut prendre en compte le kilométrage, le nombre de personnes transportés etc.
Réponse de le 09/11/2012 à 14:09 :
@ john galt,

Enfin quelqu'un qui dit ce que personne ne veut entendre ! Le réchauffement climatique d'origine humaine est bel et bien une escrocrie intellectuelle. Le dernier directeur du GIEC a du démissionner pour.... falsification de données c'est vous dire.
Le problème de l'utlisation des produits carbonés fossiles c'est qu'il fait dépendre largement l'occident des pays du golfe ainsi que d'amérique du sud donc soit musulmans a tendance intégriste (Arabie saoudite) soit communistes (Vénézuéla, Argentine). Je crois que nos politiques peuvent dire la vérité et qu'investir dans des energies alternatives est un gage d'indépendance et de prospérité.
L'habillage climatique de cette réalité est honteux et inutile.
Réponse de le 09/11/2012 à 15:58 :
@Laurent68 : waaah... que john galt se perde dans des théories fumeuse on en a l'habitude mais la vos arguments dépassent l'entendement ! Et votre commentaire perd en plus toute crédibilité quand vous affirmez que l'Argentine est un pays communiste...
a écrit le 09/11/2012 à 13:02 :
demander donc au garagiste quel est le problème actuel du diesel ? c est le FAP puisque les français qui roulent peu encrasent a vitesse grand V les filtres et s égorgent en voyant les factures : autour de 500 euros .un filtre normal c est autour de 130 000 kms on voit des filtres encrassés vers 30 a 40 000 kms .alors diesel ou essence ? a moins de 20 000 kms/ an l essence est plus rentable .
Réponse de le 09/11/2012 à 13:27 :
Attention car l 'essence à la revente c'est très mauvais. J'en ai fait l'amère expérience et à l'achat, souvent on a un meilleur prix sur le diesel que sur l'essence. Et si vous ajoutez le malus en plus, le coût des pleins etc.
J'ai fini avec un diesel même si je roule peu !
Réponse de le 09/11/2012 à 14:07 :
l'écart aujourd'hui entre le sp95 E10 et le gazole n'est plus que de 7 cts..faites le calcul si vous roulez peu..
Moi j'ai revendu une citadine essence aussi rapidement qu'une berline diesel..
a écrit le 09/11/2012 à 13:01 :
L'article oublie juste de mentionner qu'un KG de de Gasoil brulé émet 15% de PLUS de CO2 qu'un KG d'Essence brulée. Donc combat neutre au niveau des rejets de CO2 !
Le diesel est plus dense en carbone que l'essence donc il permet une consommation moindre mais... rejette davantage de carbone ! (et beaucoup plus de saloperies très nuisibles pour la santé)
a écrit le 09/11/2012 à 12:59 :
Il faut arréter la,il n' y a pas un jour sans que l'on parle d'une nouvelle taxe ou augmentation de quelque chose, mais que font il de tous ce pognon qu'il engrange de plus en plus, il dise que l'europe nous donne du pognon (mensonge) l(europe nous prend plus d'argent que ceux quelle nous rend, l'europe est notre perte à nous ouvrier de france,il faut en sortir de cette europe,en 2017 chassons l'umps de france ou en tout cas du gouvernement.
a écrit le 09/11/2012 à 12:51 :
c'est un personne de PSA qui a écrit cet article ? Le Diesel rejette toujours des particules et de plus en plus fines et donc nocives pour la santé. Euro 6 arrive en 2014 ans mais il faudra environ 15 ans pour que tout le parc diesel soit changé (de plus, la limite de PM est identique a celle d'EURO 5). Le diesel est viable dans certaines conditions d'utilisation (gros rouleur, pas de ville,...) mais surement pour ce que l'on en fait depuis 20 ans.
De plus, concernant la fiabilité et l'entretien du FAP, ce n'est pas jolie et pas mal de personnes ne les font pas réparer car cela coute un bras.
Donc en résumé, le gouvernement subventionne depuis des années les maladies respiratoires et autres en ville essentiellement et tout le monde est content !
Réponse de le 09/11/2012 à 14:03 :
1000% d'accord
a écrit le 09/11/2012 à 12:24 :
Le diesel est une abbération. Il faut quasiment 2 fois plus de petrole brut pour faire 1L de diesel que pour 1L d'essence. Le CO2 rejeté par les moteurs thermiques sont peut être les particules les moins dangeureuses directement pour l'Homme. Ce sont toutes les micro particules rejetées par les moteurs diesels qui sont un fléau pour la santé. Et le FAP me fait bien rire. Déjà il ne doit équipé actuellement qu'une infime partie du parc automobile et les voitures qui en sont équipés sont potentiellement sujettes à des pannes couteuses à cause de l'encrassement du filtre. Filtre qui laissent encore passer les plus petites particules qui sont par quasi définition les plus dangeureuses. Le bonus/malus est une abbération mise en place par un gouvernement aux bottes des lobbying et cela m'exaspere qu'a ce niveau de compétence supposée on puisse être aussi simpliste dans la réflexion.
a écrit le 09/11/2012 à 12:22 :
Il suffirait d'un bonus malus intelligent pour inverser la courbe ! On pousse les gens à vendre leur essence pour acheter un diesel même quand ils roulent peu, c'est une hérésie !
Réponse de le 09/11/2012 à 19:05 :
Aligner la fiscalité, mais pas forcément à la hausse, de tous les carburants pourrait être une solution intelligente. Une fois cela fait, peut-être arriverions-nous à un choix rationnel: les citadins à l'hybride et les ruraux au diesel. Il faut exploiter les points forts de chaque technologie sans brouiller les cartes avec de la politique verte ou autre.
a écrit le 09/11/2012 à 12:22 :
Le diesel est beaucoup plus nocif et dangereux pour l' homme que l' essence. C' est une vérité scientifique. Une taxe sur le diesel à la pompe me paraît tout à fait justifié.D' autre part 72% des acheteurs de véhicules diesel ne font en moyenne que 12 000 km par an, ce qui ne justifie pas l' achat et l' entretien d' un véhicule diesel toujours beaucoup plus cher qu'un véhicule essence.
Réponse de le 09/11/2012 à 12:52 :
le diesel a été vu comme une forme de protectionnisme de l'industrie automobile française , les constructeurs français ont largement investi dans une technologie qui n'intéressait pas leurs principaux concurrents et ont pris de l'avance sur leur marché captif. Si cette protection s'effondre ça va être la bérézina pour eux. Le diesel a également un gros avantage, c'est le meilleur moyen de pîquer un maximum de fric aux automobilistes :-))
Réponse de le 09/11/2012 à 12:57 :
D'autant qu'à ce kilométrage annuel, cela implique une utilisation régulière des véhicules en deça des températures de fonctionnement ou le fameux "FAP" est quasi inopérant car pas assez chaud.
Mais si madame cette voiture est parfaite pour amener vos enfants à l'école et aller cher votre pain à 2 km, en plus vous ne consommez quasiment rien. (bon par contre, on ne s'attarde pas sur les dommages collatéraux d'une utilisation massive de ce genre de véhicules parce qu'effectivement, au niveau des particules....)! Sans compter qu'au niveau de l'entretien ça ressemble à la chanson "Alouette"(Et le FAP, et le FAP, vanne EGR, vanne EGR, Injecteurs, Injecteurs la, la, la, la... Mon diesel, gentil mon diesel.... Quelle pantalonade que ce lobbie là.
Réponse de le 09/11/2012 à 13:07 :
des revues sur l' automobile ont démontrées que pour certains modèles ,le différentiel de prix diesel/essence est favorable à l'essence quelques soient les paramètres kilométrage/temps etc..;
Réponse de le 09/11/2012 à 13:36 :
@ letroll: il ne faut pas oublier que, à la base, c'est FIAT qui a inventé et breveté le système common rail ou injection directe à rampe commune ou injection directe à haute pression...
Réponse de le 09/11/2012 à 18:43 :
On reparlera de la fiabilité des nouveaux moteurs essence avec le downsizing. Pour avoir de la puissance, il faut monter les régimes d'exploitation. Ce n'est pas une nouveauté, les moteurs de moto sont construit sur ce principe . Aujourd'hui ils ont une durée de vie correcte, sauf accident!! Le problème est qu'une moto ne fait pas le poids d'une voiture et qu'il faudra avoir le "poignet en coin" ou plutôt le pied lourd... A contrario la durée de vie d'un moteur d'autobus est due en partie à son régime de rotation lent et un million de kilomètre n'est pas un problème. On ne parle pas des moteurs de bateaux...
Réponse de le 09/11/2012 à 19:40 :
Pas étonnant que la France soit un pays complétement foutu!!Quand on voit le resonnement de certains de ses concitoyens !!il faudrait d'abord faire le plein de dans leur pauvre cerveau!!
Réponse de le 09/11/2012 à 21:54 :
@airpure : Il n'y a pas que l'augmentation du régime qui permet une augmentation de puissance. Une meilleure combustion permet d'augmenter le couple et donc la puissance à régime équivalent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :