Les hausses d'impôts minent la popularité de Hollande

 |   |  294  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
D'après un sondage Viavoice pour Libération paru mardi, 31% des personnes interrogées citent l'augmentation des prélèvements pour expliquer la faible popularité du chef de l'Etat.

Une majorité de Français sont déçus de l?action de François Hollande. Mais quels sont les facteurs expliquant ce mécontentement? D?après un sondage Viavoice pour Libération paru mardi, c?est la hausse des impôts qui serait le premier facteur expliquant cette grogne. A la question "à quoi est due la faible popularité" du chef de l'Etat et du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, 31% des personnes interrogées citent l?augmentation des prélèvements. Alors que 27% des sondés brandissent la crise économique et sociale, et 26% "le manque de solutions à la hauteur de la crise".

De plus, ils sont 18% à évoquer "la faiblesse des promesses de campagne" et 16% "le manque de vision pour l'avenir de la France", à égalité avec le fait que "Hollande n'incarne pas bien sa fonction". Enfin, une "mauvaise communication" et "le manque d'action" sont des raisons invoquées par 12% des sondés.

44% seulement d?opinions favorables

Invités à citer "les éléments les plus positifs concernant François Hollande et le gouvernement", un quart des personnes interrogées n'en voient aucun. Tandis que les autres mettent en avant la volonté de justice sociale (23%), la détermination à réduire les déficits (19%), le volontarisme de certains ministres (14%), ou encore le fait que "Hollande est proche des gens" (13%) et sa démarche de concertation et de dialogue (12%).

Pour mémoire, François Hollande a vu sa cote de popularité se stabiliser au mois de novembre, avec 44% seulement de bonnes opinions selon un sondage mensuel de BVA pour L'Express/France Inter/Orange dévoilé lundi. De quoi donner des indications au chef de l?Etat pour se relancer à la conquête des Français. Lui qui tient aujourd?hui sa première grande conférence de presse du quinquennat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/12/2012 à 23:28 :
Torreton ça rime avec quoi,
a écrit le 19/12/2012 à 20:05 :
Il peut être fier le capitaine de pédalo, il a rêve un jour a 75% et a trouve que c'était bon pour se faire élire. résultat il oppose les français les uns contre les autres et a mis une ambiance pourrie en France. Hier c'est un comédien de seconde zone qui fait la leçon. Jalousie? S'il avait la moitié du quart du patrimoine de Depardieu, il serait meurette déjà parti, en tous cas ce qui est sur c'est qu'il est affilie au PS
a écrit le 15/12/2012 à 19:53 :
Je travaille 6 jours sur 7 en tant que gérant je n ai. Jamais rien demande à l état le stress tous les jours le banquier le matin et maintenant taxé sur taxe jevais arrêter et prendre ma retraite et fermer laissant 10 personnes au chômage
a écrit le 15/12/2012 à 0:02 :
Taxes plus taxes surtaxes impots etc
Mais ils ne savent faire que ca ?
Une nouvelle taxe instauree sera dificilement abolie.
Je n'ai plus envie de travailler.
Réponse de le 19/12/2012 à 20:07 :
C'est le concours Lépine au PS
a écrit le 14/11/2012 à 16:24 :
La raison principale de cette baisse de popularité réside en effet dans le fait que nos concitoyens voient les conséquences ( inéluctables ) des impôts qu'ils ont à payer eux-mêmes !
a écrit le 13/11/2012 à 22:51 :
Ce n'est pas d'augmenter les impôts qui le rend impopulaire. A près tout il fallait bien s'attendre un jour où l'autre que cela se fasse pour réduire la dette que nous laissons à nos enfants. Mais c'est le fait d'avoir dit le contraire avant son élection,(excepté pour les grandes fortunes) et d'avoir critiqué toutes les mesures en ce sens de l'ancien Président.
a écrit le 13/11/2012 à 16:44 :
Je pensais que c'était sa campagne très populiste.
a écrit le 13/11/2012 à 15:22 :
Docteur-ministre CAHUZAC, -ton ordonnance est chère et le traitement est amer. Comme je ne sais pas l'issue, je me demande s'il ne vaut pas mieux mourir malade, surtout que les infirmiers-parlementaires, je n'ai pas confiance en eux.
Réponse de le 13/11/2012 à 16:41 :
ça sent le "sapin" tout ça mais moi je prèfère le "boulot"
a écrit le 13/11/2012 à 14:38 :
la problème n''st pas l'impôt et tant pis si ça grogne à toujours faire payer les autres, il faut bien s'en sortir, le problème est que malgré les économies, la dépense en 2013 reste supérieure à 2012 de 8 miliards, donc on n'a toujours pas pris la pente de moins de dette, et surtout que rine n'est fait à hauteur de ce qui est possible pour diminuer la dépense publique, donc on est toujours sur la mauvaise pente, plus de charges, donc moins d'emplois. Il suffit de se baisser pour faire 30% d'économies de dépenses publiques avec de meilleurs résultats, ce qui permet de baisser les impôts et les charges, donc plus de consommation, plus d'investissement, plus d'emplois....plus on tarde plus on s'enfonce et plus ça va être difficile de remonter la pente, le laxisme tue l'emplois à grande échelle, c'est totalement irresponsable et destructeur. 30 ans que le politiques votent des budgets en équilibre, il était indolore de voter tous les ans en équilibre, cette anti-gestion clientéliste est un crime contre la société, quand est ce qu'on les jugera ? .
Réponse de le 13/11/2012 à 15:38 :
+1
Réponse de le 13/11/2012 à 17:19 :
@marion!!on sait tous que la solution pour revenir dans la compétition et eponger la dette passe par la diminution des fonctionnaires(etat,region etc!!)et l annulation des 35 heures pour revenir à 37 ou 39 heures!!donc pour combler le deficit et faire plaisir à l electorat de gauche ils augmentent les impots et proposent une nouvelle taxe par jour!!
Réponse de le 13/11/2012 à 17:30 :
Sarkozy a protégé tous ses richissimes grands potes et Hollande ne veut pas toucher à cette catégorie de retraités aisés et de fonctionnaires qui bossent mais dont le travail ne sert pas à grand chose, ceux qui sont dans d'obscures agences de l'Etat certaines créées pour replacer tel ou tel pote d'un ministre (de droite comme de gauche).Quand je parle de fonctionnaires, je ne parle pas de ceux qui gagnent 2000 euros par mois, mais de ceux qui ont de véritables rentes de situation.C'est à ce système qu'il faut s'attaquer.Et comme dit Michel Godet économiste émérite et professeur au CNAM: "arretons de pleurer la bouche pleine"
Réponse de le 13/11/2012 à 18:28 :
La solution au mal français prendra du temps, car on redresse pas en un an un tel problème. La première chose à faire est de montrer l'exemple au niveau des institutions : Diviser le nombre de député par 2, même choses pour les sénateurs. Geler les dotations aux collectivités locales. Fusionner certaines régions ou limiter le nombre d'élus territoriaux. Annuler les 35 heures à l'hôpital, puis dans les autres administrations, avant une généralisation dans les secteurs marchands après négociation. Supprimer certaines agences gouvernementales inutiles ex: le CSA.

Avec un programme pareil, je suis sur de ne pas être élu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bref, rien ne sera fait en France tant que l'on ne sera pas dans le gouffre....
a écrit le 13/11/2012 à 14:16 :
Je crois que personne ne connaît vraiment la longue liste de charges et taxes à pourcentage variable enfilées depuis 10 ans sur le fil du délire fiscal, et je suggère à la Rédaction de faire un audit comptable sur l'ensemble des impositions directes et indirectes sans oublier les impôts locaux qui ne s'oublient jamais à la fête... En fait je crains par dessus tout que l'apparente maîtrise de nos politiques cache en fait une VRAIE TERREUR et les laisse totalement submergés par l'indécision.. ce qui les pousse à prendre dans l'urgence des décisions inopportunes.
Réponse de le 13/11/2012 à 16:20 :
c'est probable et on ne construit rien sur la peur, avec des idées toutes faites et dépassées. Ce serait bien de faire faire des stages en entreprises à beaucoup de ceux qui prennent ces décisions. Si on gérait les PME comme ça il y a longtemps que l'on n'existerait plus. Et en plus ces messieurs se permettent des commentaires souvent déplacés.!
a écrit le 13/11/2012 à 13:37 :
la popularité ce n'est pas grave par contre la béresina dans laquelle nous nous enfonçons chaque jour un peu plus et l'image de la France à l'étranger ça nous concerne tous qu'on le veuille ou non. Il est grand temps de réduire les dépenses improductives d'un Etat de plus en plus inefficace et inquisiteur.
a écrit le 13/11/2012 à 13:33 :
Les français ne détestent pas leurs services publics mais l'attitude grotesque des dirigeants socialistes appuyée par les harpies syndicales sont en train de les dégoutter.
a écrit le 13/11/2012 à 12:51 :
Pas le probleme des hausses d impot mais pas d eco en face, pas de rationalisation rien....on continue a depenser mal et au profit d une categorie...virons cette honte de senateurs, allegeons la fonction publique etc etc la liste est trop longue...mais rien quelques mesurettes calquees sur la droite Scellier Duflot TVA sociale hausse TVA ,,,,
a écrit le 13/11/2012 à 12:37 :
Heureusement qu'il a Valls comme élément positif. Sinon on cherche!
a écrit le 13/11/2012 à 12:37 :
Heureusement qu'il a Valls comme élément positif. Sinon on cherche!
a écrit le 13/11/2012 à 12:20 :
Les medias ont pourri la campagne. Le bilan de Sarkozy c?était pourtant vite fait, des crédits, pas de reformes ou des reformes homéopathiques (le référendum existe), augmentations de tous les postes budgétaires ... et 80 milliards de cadeaux à ses copains du premier cercle ou à son frère le numéro 2 du MEDEF (ca aussi "oublié" par les médias) ... Hollande est en train de terminer le travail de Chirac et de "tonton" soutenu par tous les mythos anti-austérité faisant volontairement confondre "austerité" et gestion normale de l?état, cad dire sans haine du fonctionnaire, rationalisation, "e-administration", centralisation des appels d'offres, etc donc, on va terminer dans le mur et en famille.
Réponse de le 13/11/2012 à 14:28 :
100% d'accord, il faut arréter les enfumages des politichiens, il faut le bon diagnostics et les bonnes actions, et on aura des résultats. Une administration 0% de matières grasses, c'est moins de dépenses pour plus de résultats et donc moins d?impôts moins de charges, plus de finances pour investir, donc plus d'emplois...
a écrit le 13/11/2012 à 12:13 :
Il y a certes la hausse des impôts mais il y a d'une manière plus générale l'absence de remise en cause des acquis d'une administration de moins en moins efficace au détriment de tous ceux qui entreprises et salariés maintiennent le PIB de ce pays face à la concurrence mondiale Sans parler de cet esprit de dénigrement perpétuel des épargnants, des retraités, de ceux qui faisaient des heures supplémentaires, de ceux qui touchent un intéressement, de ceux qui investissent...Il est mauvais de gagner un peu d'argent par son travail sous ce gouvernement. Tout ça pour faire plaisir au petits copains
Réponse de le 13/11/2012 à 12:21 :
+100
Réponse de le 13/11/2012 à 12:29 :
Il n'y a qu'à voir la démagogie de la manifestation "anti-austerité" organisée par Thibault alors que CGT cheminots dont il est issue partent en retraite à 50 ans et à crédits sur les autres, ou encore ce "bon" maire de Sevran qui pleure "l?austérité" expliquée dans ce rapport accablant de la cour des comptes http://www.ccomptes.fr/content/download/43964/700047/version/2/file/IFR201215.pdf A "sa décharge", il n'a jamais travaillé.
a écrit le 13/11/2012 à 12:08 :
quand un pays fait autant de déficit il n'y a qu'une solution:augmenter les impots.toute autre solution est démagogique et peu raisonnable
Réponse de le 13/11/2012 à 12:24 :
Belle propagande socialiste ! Quand un pays comme la France consacre 56 % de son PIB à la dépense publique alors que l'un des pays les plus sociaux d'Europe, la Suède, avec des services publics plus nombreux et de meilleure qualité, en dépense 52 %, on commence par se poser la question de savoir comment se fait-il que nous fassions moins bien avec plus de moyens. Augmenter les impôts quand on est l'un des champions d'Europe de l'imposition est une fuite en avant 100% démagogique qui ne sert qu'a flatter son électorat majoritairement issu du Service Public.
a écrit le 13/11/2012 à 12:05 :
François Hollande saupoudre et ménage les susceptibilités.Résultat des courses: il devient très impopulaire.De toute façon, quoiqu'il fasse il sera impopulaire.Qu'a-t-il à craindre? que le peuple manifeste et descende de la rue!II a de la chance, le meilleur de son équipe est Ministre de l'intérieur.Il aura la carrure et la caisse pour gérer.François Hollande a une occasion unique de rentrer dans l'Histoire et il lui reste 4 ans et demi ,alors,
VAS Y A FOND MON FRANCOIS QUI AIME BIEN CHATIE BIEN
a écrit le 13/11/2012 à 11:35 :
Il fallait taper dans les fermetures d'administrations publiques et le licenciement des fonctionnaires et non dans la hausse des impôts.
Didier Migaud le démontre bien entre les doublons de fonctionnaires et agence publique dont l'utilité n'est pas prouvé pour la société et tout le gaspillage des collectivités territoriales.
Le Canada et la Suède a réduit sa fonction publique à la plus simple expression, qu'attend la France taper dans le dur ou se prendre le mur ?
a écrit le 13/11/2012 à 11:12 :
Ne faisons pas les étonnées un président de gauche c'est toujours des impots en plus. La gauche c'est la dépense pas l'économie, un terme que les socialistes ne connaissent pas, alors il faut toujjours augmenter les impots et ce n'est pas terminé.
Réponse de le 13/11/2012 à 11:27 :
c'est vrai que sous sarko, y'a pas eu d'impots en plus . ! !pffff
Réponse de le 13/11/2012 à 12:00 :
En période de crise il faut libéraliser, laisser travailler et réduire ses changes personnelles. L.etat doit degraisser ses propres mammouths avant de s.attaquer aux autres. Il vaut mieux une entreprise qui débauche aujourd'hui pour passer la crise en réembauche après la crise plutôt qu.une entreprise qui débauche a cause de la crise, se prend les surcharges de l.etat de gauche pendant la crise et donc ne peut réembaucher après. Merde c.est pourtant simple
Réponse de le 13/11/2012 à 12:25 :
Merci, votre message rassure un peu...
Réponse de le 13/11/2012 à 15:51 :
de la meme façon je trouve irresponsable ceux qui souhaite interdire les licenciements des entreprises bénéficiaires. Diriger c'est aussi anticiper et de plus une entreprise "riche" accompagnera bien plus facilement ses licenciés qu'une entreprise ruinée qui ne pourra plus rien faire
a écrit le 13/11/2012 à 11:09 :
Il est temps d'organiser un referendum sur le pacte de croissance et de competitivité. Comme un certain Georges Papandreou...
a écrit le 13/11/2012 à 11:08 :
Les réjouissances ne font que commencer avec un report de "responsabilités" et la décentralisation : des milliers de fous furieux du chéquier, anti-"austerité" qui ne comprennent rien à rien mais adorent la dépense.
a écrit le 13/11/2012 à 11:05 :
bein, oui. "Oublier" les grands dépensiers et la gabegie publique largement réformable, le trou d'air permanent financier et pour les plus informés d'entre nous, décentraliser pour mieux dépenser, ca a ses limites. Les cheminots qui partent en retraite à 50 ans, ca a ses limites, les élus quasi tous à la limite du conflit d?intérêt permanent, ca a ses limites ...
a écrit le 13/11/2012 à 11:01 :
Faire de nouveaux prélèvements obligatoire sur un pays qui à déjà le record en la matière fatalement ça rend impopulaire. A moins de tomber sur des "sados-masos". Surtout avec un budget qui atteint les 1100 milliards, il semble improbable de ne pas pouvoir le diminuer. Est-ce le rôle de l'état d'aller construire des EPR en Finlande facturer 3 milliards et qui on un coût de 8 milliards? Pour moi non. Il est temps de réduire les fonctions de l'état à ses services régaliens et sur le territoire national. Pour se faire 500 milliards c'est largement suffisant. D'autant que la vente des actifs inutiles apporterait sa contribution au budget.
Réponse de le 13/11/2012 à 11:53 :
"l'état à ses services régaliens " c'est aussi plus de protections sociales! c'est ça que vous voulez???
a écrit le 13/11/2012 à 10:52 :
Moi Président a oublié de réduire le nombre d'élus et d'imposer à l'état de ne plus vivre à crédit et surtout de réduire drastiquement le train de vie de l'état, celui de tous les élus et le sien.
S'il le faisait, tout le monde accepterait de faire l'effort puisque tous y participeraient....
a écrit le 13/11/2012 à 10:37 :
Je suis d'accord pour cesser les déficits et l'accumulation des dettes. Je ne suis pas d'accord pour entrer dans la falaise des prélèvements obligatoires qui conduisent à la récession et éloignent la perspective de l'équilibre budgétaire. Cette politique socialiste de prélèvement et de redistribution n'est pas à la hauteur des vrais enjeux pour la France qui a presque 2 millions de postes de fonctionnaires en trop, recrutés entre 1981 et 2007.
a écrit le 13/11/2012 à 10:09 :
Hollande sera à 25% de satisfaits début 2014,à ce moment là il ne sera plus légitime. Un point c' est tout.
a écrit le 13/11/2012 à 9:34 :
Il est justifié que les hausses d'impôts minent la popularité de Hollande. Les français ont bien compris que le discours du manque de moyens était de l'enfumage. La France est le grand pays d'Europe qui consacre le plus de pourcentage de son PIB à la dépense publique, notamment à l'éducation, sans pour autant atteindre le niveau de qualité des pays qui dépensent moins. Les services ne sont plus gérés depuis des dizaines d'années, c'est à ce manque de compétitivité là que devrait s'attaquer ce gouvernement en priorité... mais quand il s'agit de ses propres électeurs, c'est plus difficile bien sur !
Réponse de le 13/11/2012 à 9:54 :
bien vu, ce n'est pas tant la hausse des impots qui est inquietante, que la certitude que cela va durer: aucune reforme structurelle, une redistribution genereuse, une augmentation des emplois dans la fonction publique,......
Réponse de le 13/11/2012 à 10:13 :
Il est vrai que les efforts d'éducation mènent à des résultats bien inférieur à de nombreux pays, si nous ne mettons pas systématiquement en doute les études qui ont été mené à ce sujet. L'éducation est complexe à mesurer. Et les dépenses ne sont pas si importante que ça dans le budget global. Par contre les dépenses de santé sont outrageusement élevés et les résultats sont encore plus modeste, malgré une espérance de vie élevé et d'autres indicateurs pas très bon, mais pas mauvais non plus. Après les USA, la France possède le sytème de santé le plus onéreux du monde (par habitants). Il n'est pas soutenable, vu les déficits. Le système de retraite: pas d'avenir, malgrè un taux de naissance "exemplaire", mais les jeunes (faiblement éduqué) ne trouvent pas d'emploi et la population vieillit et part à la retraite jeune.. L'administration, pour effectuer des simples tâches administratives, la France suremploi des fonctionnaires en nombres indécent. La France a dépassé la suéde en terme de part public dans le PIB: 56 % ! La suède a déjà dû prendre un virage très fort dans les années 90 pour redresser le pays en perdition. La France est en 2012 et le carcant des archaïques tient bon! Sachant qu'un fonctionnaire est un électeur dévoué....à la perdition
a écrit le 13/11/2012 à 9:04 :
S'il n'y avait que les hausses d'impots. Mais gouvernement pléthorique d'incompétents, brassage de vent, aucune économie de dépenses publiques, étrangers mieux traités que les français, poursuite de la destruction de la société, rien contre la montée de l'islamisme et de la violence en dehors de discours creux. Les raisons de baisse de popularité sont nombreuses.
a écrit le 13/11/2012 à 8:40 :
cet article est très intéressant. Néanmoins, ce ne sont pas les impôts qui minent Hollande. Il se mine tout seul, simplement parce son comportement est surjoué, et qu'il semble... vide politiquement.
a écrit le 13/11/2012 à 8:36 :
Inquiétant, que va devenir sa "popularité" quand ont va commencer à les payer ces hausses d' impôts, car pour le moment ont encore rien vu !
Réponse de le 13/11/2012 à 9:04 :
Le mot préféré des populistes! Bien qu'il y a eu "cadeau fiscal" sur les carburants, modif des retraites etc...Quand les temps deviendront véritablement "austère", notre populiste va devenir encore bien moins populaire! Mais il n'a pas le choix: il va devoir se "sacrifier", car il ne sera en aucun cas réélu; mais il ne semble toujours pas avoir compris la réalité économique du pays et du monde qui l'entoure. Insatisfaction garanti pour son quinquennat.
a écrit le 13/11/2012 à 8:21 :
je n'ai pas souvent vu un gouvernant qui augmente les impots gagner en popularite, sauf dans les pays totalitaires ou la cote de popularite atteint facilement 101% meme les jours de grand vent.
a écrit le 13/11/2012 à 8:14 :
Je vous recommande un documentaire "chroniques d'un hiver européen" un documentaire sur l'austérité en Europe. hivereuropeen.wordpress.com
Réponse de le 13/11/2012 à 8:34 :
Non, n'allez surtout pas voir ce documentaire. Le mec se fait sa pub pour son site. On s'en moque.
Réponse de le 13/11/2012 à 8:46 :
Ce documentaire est navet. Ne perdez pas votre temps.
Réponse de le 13/11/2012 à 9:06 :
Chocopops pourquoi ce mec je suis une femme et je n'ai rien à voir avec le documentaire. Vous parlez un peu vite. Quand à voir où pas ce n'est pas à vous de décider pour les autres. La commission européenne non élue décide pour nous et je trouve cela honteux. Sans votre avis j'irai voir le film Capital de Costa Gavras. La dictature ça suffit.
a écrit le 13/11/2012 à 8:05 :
Que ce soient des "agités du bocal" qui ne brassent que du vent, ou des "gentils béni-oui-oui, personne ne prend les difficultés de la France & des Français au sérieux!il n'y en aura pas un de compétent, pas un ! Tous dans le même sac, Affligent !!!
a écrit le 13/11/2012 à 8:02 :
Et en dehors des impôts. Rien. Absolument rien. En dehors d'écrans de fumée. Un gouvernement à la hauteur de mes attentes : un gouvernement nul, qui attend que les bons vents se lèvent pour avoir à éviter de réformer réellement la France. Bref. Nul, nul, nul et nul.
Réponse de le 13/11/2012 à 8:21 :
encore un iphonist.
a écrit le 13/11/2012 à 7:59 :
Que lui et sa clique s'en aille ; avant deux ans , il y aura une cohabitation...
Réponse de le 13/11/2012 à 8:29 :
Dans deux ans la droite ne sera pas élue elles est pleine dégénérescence et cela profitera au FN. Ce gouvernement ne tient pas la route parce que la société ne la tient pas non plus.
Réponse de le 13/11/2012 à 11:05 :
Une cohabitation, avec la droite que l'on a en France, se sera pas mieux. A moins d'inviter Mme Merkel.
a écrit le 13/11/2012 à 7:43 :
Les hausses d'impôts ne concernent que ceux qui en paient. C'est à dire moins de la moitié des français. Et n'oublions pas que nos élus votent d'autant plus volontiers des hausses d'impôts qu'ils n'en paient pas eux-mêmes (indemnités non-imposables) Pas fous nos élus.
Réponse de le 13/11/2012 à 8:00 :
mettons les au cachot
a écrit le 13/11/2012 à 7:30 :
Il est certain que s'il avait, comme tous les économistes lui conseillaient, plutôt diminue les dépenses de fonctionnement d'un état pléthorique et gaspilleur, sa popularité serait excellente !
Réponse de le 13/11/2012 à 8:02 :
Roudy, pourquoi faire de la pub pour Iphone. Est-ce que je dis que je porte des Adidas faites par des Chinois ?
Réponse de le 13/11/2012 à 8:11 :
Non, STOP PUB, vous n'avez pas dit que vous portes des Adidas. D'ailleurs, moi, je ne dis pas que je roule en Kia garantie 7 ans.
Réponse de le 13/11/2012 à 8:15 :
C'est le site de la Tribune qui rajoute cette mention, pas Roudy....
Réponse de le 13/11/2012 à 8:31 :
Roudy, arrêtez de faire de la pub pour Lola, merci, est-ce que je dis que je mange des Kinder Maxi ?
Réponse de le 13/11/2012 à 8:32 :
et si je dis que je troque ma C5 hybride contre trois Lada Granta, est-ce que je peux le poster depuis un iphone ?
Réponse de le 13/11/2012 à 8:42 :
moi j'aime bien les iphones, c'est pratique, surtout en mode vibreur.
Réponse de le 13/11/2012 à 8:47 :
Oui, si c'est un kia iphone.
Réponse de le 13/11/2012 à 8:50 :
Ah bon, vous aussi vous aimez le vibreur ? On devrait se faire une soirée entre copines.
a écrit le 13/11/2012 à 7:14 :
JE PROPOSE UN REFERENDUM (qui sera la seule parole des Français, les sondages étant payés) : "Voulez-vous que Hollande continue sa présidence ?"
Réponse de le 13/11/2012 à 7:22 :
100% daccord avec vous!
Réponse de le 13/11/2012 à 7:33 :
Non
(merci d'avoir posé la question !)
Réponse de le 13/11/2012 à 9:20 :
Ne rêvez pas, quoi qu'il arrive il est encore là pour 4 ans et demi.
Réponse de le 13/11/2012 à 11:57 :
@referendum: et les election presidentielle c'est quoi? c'est la parole du peuple, ils ont dis oui a FH alors on va pas remettre en cause tout a chaque fois que sa gene qqu'un! la democratie c'est élire des gens pour nous representer et apres les laisser agir jusqu'aux prochaines election! arretez de contester tout le tps au moindre changement de vent!
Réponse de le 13/11/2012 à 11:57 :
@referendum: et les election presidentielle c'est quoi? c'est la parole du peuple, ils ont dis oui a FH alors on va pas remettre en cause tout a chaque fois que sa gene qqu'un! la democratie c'est élire des gens pour nous representer et apres les laisser agir jusqu'aux prochaines election! arretez de contester tout le tps au moindre changement de vent!
Réponse de le 13/11/2012 à 11:57 :
@referendum: et les election presidentielle c'est quoi? c'est la parole du peuple, ils ont dis oui a FH alors on va pas remettre en cause tout a chaque fois que sa gene qqu'un! la democratie c'est élire des gens pour nous representer et apres les laisser agir jusqu'aux prochaines election! arretez de contester tout le tps au moindre changement de vent!
Réponse de le 13/11/2012 à 14:04 :
La démocratie, c'est le consensus général pas un travail autocratique et quinquennal par une légitimité de 25% de suffrages hors abstention et votes blancs.
Réponse de le 13/11/2012 à 14:41 :
@ @icietta: non la democratie ce n'est pas un consensus (a vouloir satisfaire tout le monde on ne satisfait personne), mais c'est le choix du plus grand nombre ! et si qqu'un ne va pas voter c'est qu'il s'en fout alors pourquoi venir râler apres?
Réponse de le 13/11/2012 à 15:08 :
La démocratie, c'est le peuple par le peuple. Ce n'est pas une autocratie quinquennale au service de la secte minoritaire concernée. Suppression des strates inutiles, rationaliser et commencer l'"e-administration", frais de députés sous contrôle sont, par exemple, des sujets qui font largement consensus et à la majorité.
Réponse de le 13/11/2012 à 15:08 :
La démocratie, c'est le peuple par le peuple. Ce n'est pas une autocratie quinquennale au service de la secte minoritaire concernée. Suppression des strates inutiles, rationaliser et commencer l'"e-administration", frais de députés sous contrôle sont, par exemple, des sujets qui font largement consensus et à la majorité.
a écrit le 13/11/2012 à 7:06 :
Seul point positif du programme Hollande, c'est que je pourrais partir à la retraite à 60 ans en ce qui me concerne.
Réponse de le 13/11/2012 à 8:12 :
Si la loi est maintenue durant la mandature nous aurons de la chance.... regardez la TVA....et les mesures prises où à venir pour améliorer la compétitivité genre dumping social!!!!
Réponse de le 13/11/2012 à 9:10 :
Vous pourrez partir a 60 ans!!?, vous la generation qui n'a pas connu la guerre, le chomage et le SIDA.
Ma generation qui en bave....... doit payer cette retraite par repartition.
On y arrive plus mais vous...Vous irez en Espagne, a chypre, a Bali avec cette argent.
Le trou de la secu est maintenant due aux retraites plutot qu'a la branche maladie.
Mai on s'en fout madame la marquise a 60 ans on part a la retraite, Nous a 60 ans on aura plus que nos yeux pour pleurer.
Réponse de le 13/11/2012 à 9:37 :
Vous avez internet, les smartphones, une espérance de vie plus longue, la nourriture bio, la possibilité de faire des études, la voiture électrique, l'Europe sans conflit , les préservatifs dans les distributeurs, la possibilité de voyager pas cher sur toute la planète, un filet social protecteur pas le cas dans les pays émergents, elle est pas belle la vie!!! Opposer les générations c'est se tromper de cible heureusement les jeunes ne sont pas tous des pleurnichards!!!
Réponse de le 13/11/2012 à 11:17 :
par contre, les vieux sont tous des pleurnichards. Ca c'est sûr et surtout les retraites au dessus de 2000 euors/mois c'est à dire à crédits et sur les autres, puisque non financé. C'est d'ailleurs les mêmes qui louent ou qui vendent les ruines achetées des bouchées de pains à prix d'or et endettent les gamins mensuellement ou sur 30 ans...
Réponse de le 13/11/2012 à 11:57 :
Faut rester locataire pas acheter à crédit et pas faire d'enfants quand on n'a pas les moyens!!!!
Réponse de le 13/11/2012 à 12:14 :
Ah, si j'ai les moyens. Bouger de France et arrêter de payer des retraites aux vieilles croûtes qui plombent la France, tarissent la sève, n'ont fait que profiter du travail de leurs parents et pleurent pour leur CSG fait partie maintenant de mes objectifs...
Réponse de le 13/11/2012 à 14:08 :
Bonne chance et bon vent nous nous croiserons peut être à Bali où à Miami sur Ia plage.
a écrit le 13/11/2012 à 7:04 :
Les hausses d'impôts minent la popularité de Hollande : Tu m'étonnes !
Réponse de le 14/11/2012 à 9:40 :
C'est bien beau l'anti Sarkozy et les média mais si ça suffit pour se faire élir, Président n'est pas un jeu. Le copier coller n'est pas réalisable.
Dire qu'il y en a pour 5 ans.
a écrit le 13/11/2012 à 6:53 :
Pour que "les hausses d'impôt minent la popularité de Hollande", il faudrait déjà qu'il ait une "popularité".
Réponse de le 13/11/2012 à 7:44 :
oui, effectivement, 2 mois de vacances après une entrée en fonction. Trouvez-moi un cdd en France qui propose autant de vacances sans avoir bossé un an... TRISTE ET AFFLIGEANT HOLLANDE.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :