La France a perdu 50.000 emplois au troisième trimestre

 |  | 94 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Selon des estimations de l'Insee encore provisoires, la France a connu une très sévère chute de l'emploi salarié au troisième trimestre avec une perte de plus de 50.000 postes dans le secteur marchand.

Selon les toutes premières estimations de l'Insee (encore provisoires) L'emploi salarié dans les secteurs marchands a perdu 50.400 postes au troisième trimestre 2012 (-0,3% sur trois mois), dont les deux-tiers dans l'intérim (32.800). D'ailleurs, des données communiquées lundi 12 novembre par Pôle emploi indiquaient que le nombre d'intérimaires en France à la fin septembre était le plus faible depuis février 2010. 

Pour sa part, au troisème trimestre, l'industrie a perdu 9.800 poste et la construction 3.900. Sur un an, 63.800 postes ont disparu en France (-0,4%). 2012 s'annonce désastreuse sur le front de l'emploi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/11/2012 à 13:20 :
Nos rois sont nus :UMP, PS, UDF (UDI) ont signé tous les traités félons européens dont le dernier en date est le Mécanisme Européen de stabilité (MES).

Le scandale des délocalisations d Eric Laurent, Plon (livre de 2010) toujours d'actualité !!

Ce livre révèle que le monde des affaires mène une véritable guerre contre l?emploi. Des milliers de postes même hautement qualifiés, sont constamment détruits en France, en Europe, comme aux Etats-Unis, pour être transférés en Chine et en Inde. Une quête du profit à court terme où les salaires sont sacrifiés à l avidité des actionnaires.

Le scandale des délocalisations entraîne le lecteur dans les coulisses d une réalité, dont l?ampleur et la gravité sont soigneusement occultées par les dirigeants d?entreprises et les responsables politiques. Il découvrira comment un fond créé par Nicolas Sarkozy pour lutter contre la crise finance les délocalisations. Il apprendra comment l Union Européenne, déjà impuissante à créer des emplois, s?empresse de détruire ceux qui existent.

En délocalisant massivement, les industriels occidentaux sont tombés dans un véritable piège, soigneusement tendu par l?Inde et la Chine, et les bénéfices de la mondialisation leur échappent désormais.
Au terme de cette enquête emplie de révélations, Le Scandale des délocalisations pose une question : un pays peut-il perdre ses emplois et continuer de prospérer ?

Réponse de le 10/12/2012 à 16:22 :
le jour ou on élira nos gouvernement sur le programme et non sur le présentation, on pourra alors les sanctionner sur leur action comparée à ce même programme. Pour l'instant, lles gens votes pour les meilleurs conseillers en communication et en image...
a écrit le 19/11/2012 à 11:48 :
Help depuis le 15 novembre dernier je ne reçois plus LA TRIBUNE.Ne plus communiquer ni emettre mon avis sur divers sujets me manque véritablement.Comment faire pour de nouveau recevoir les mails Amicalement
a écrit le 13/11/2012 à 19:49 :
Bientôt, on verra des gens pousser des caddies dans la rue comme aux USA et ramasser les cannettes en alu.
a écrit le 13/11/2012 à 19:26 :
a extremix , si vous écoutez flambie , c'est encore la faute à Sarkozy .et cela pendant 5 ans
a écrit le 13/11/2012 à 18:32 :
50000 emplois perdus par trimestre = 1 MILLION sur 5 ans dans le meilleur des cas !!! Attendons tranquillement la fin du quinquenat !!! Merci François on evitera d'en reprendre une petite tournée !!
Réponse de le 10/12/2012 à 16:43 :
je ne pense pas que François y soit pour quoi que ce soit, élu en mai, le troisième trimestre c'est de Juin à septembre, c'est un rapide pour foutre la France dans la merde. Un bilan politique se fait sur du long terme, et la dette de la France vient des choix politiques du passé (et encore plus souvent de l'absence de choix des politiques) Réfléchissez.
a écrit le 13/11/2012 à 18:26 :
La taxe professionnelle a été annulé par Sarko et remplacé par la CFE qui est contrôlé pas les élus locaux qui sont en train de l'augmenter dans des proportions considérables, afin de récupérer ce qu'ils avaient perdu avec la TP. ( regardez sur internet, le mouvement prend autant d'ampleur que les pigeons)
Voilà comment nos politiques encouragent les entreprises pour embaucher.
Le crédit d'impôt c'est de la poudre aux yeux comme la suppression de la TP.
Réponse de le 13/11/2012 à 18:36 :
Ne me dis pas Michel que tu pensais qu'il pouvait en être autrement !!
Dans ce pays ce que l'état te donne d'une main il l'a toujours repris à deux mains !!
Quant aux socialos ils ne vont pas se contenter des deux mains !!
Réponse de le 13/11/2012 à 19:57 :
non mdr:ce que l'état te donne d'une main,il en reprend PLUS de l'autre
Réponse de le 13/11/2012 à 22:47 :
Et c'est de la main de côté où la poche est la plus grande et plus profonde (voir sans fond)!
Réponse de le 14/11/2012 à 21:04 :
Peut être que si les élus locaux utilisaient un peu mieux l'argent public, ou en tous les cas optimisaient leur budget (travaux inutiles, embauches de personnes ne servant à rien si ce n'est occuper des bureaux...), il ne serait alors pas nécessaire de matraquer les entreprises. Cela était plus facile avant, puisque c'est l'Etat alors qui versait les dotations...
Réponse de le 10/12/2012 à 16:53 :
Peut être que si les électeurs votaient intelligemment, les élus locaux auraient peur des citoyens, mais puisqu'ils se comportent comme des moutons assistés...
a écrit le 13/11/2012 à 17:22 :
Pourquoi vouloir à tout prix parler de "crise", crise", alors qu'il s"agit de Maladie Chronique ! voir réellement la définition du mot "crise", celle ci ne peut se comparer avec la situation actuelle que nous connaissons... Quant au traitement médical qu'il faudra appliquer pour soigner cette "récurrente maladie", on peut faire "entièrement confiance dans l'adresse de tous les dirigeants actuels...
Réponse de le 13/11/2012 à 17:47 :
oui, entièrement d'accord, il n'y a pas de crise; il y a aggravation de la situation, mais elle était grave auparavant et s'aggravera à court et moyen terme. C'est pour cela qu'une politique de relance éternelle proné par Hollande est absurde, faudra traiter la maladie. Les réformes vous attendent Mr Hollande!
a écrit le 13/11/2012 à 16:34 :
Hollande est très fort et très bien conseillé en communication. Ce sera encore pire tant que sa cote de popularité reste haute
a écrit le 13/11/2012 à 16:33 :
Sarkozy a fait n'importe quoi, c'est pour ça.
a écrit le 13/11/2012 à 16:08 :
Voyons, vous savez bien que TOUT est de la faute de Sarkosy !!
Réponse de le 13/11/2012 à 17:19 :
bien sur que c'est ca faute !
a écrit le 13/11/2012 à 15:51 :
a trop vouloir taxer les industriels,les financiers et les citoyens ,a traiter les patrons de voyous
a stigmatiser les entrepreneurs de toutes branches ,nous courrons vers une faillite de l'emploi
les mesures prises depuis le début du "règne"de notre Mitterrand 2 ,retraites a 60 ans charges sociales de plus en plus élevées ,les tiraillements perpétuels entre les ministres les annonces aussitôt contredites ,tout cela crée un climat de défaite de l'état français annoncée,un ami anglais m'a dit que notre pays de cocagne était une fabrique de fainéants
toujours agréable a entendre ,mais a t-il tort?
a écrit le 13/11/2012 à 15:15 :
Qui veut perdre 1 million d'emplois ... Francois !!! Francois !!! Francois !!!
Réponse de le 13/11/2012 à 16:56 :
Pour relancer l'activité, la productivité des entreprises pourquoi ne ne pas envisager le temps du redressement de notre pays un échange "donnant-donnant" du temps de travail contre une baisse des prélèvements. A savoir travailler 39 heures payées 35 ce qui financièrement ne change rien pour les salariés à 35 heures et travailler une semaine de plus (la 5ème semaine de congés)
Réponse de le 10/12/2012 à 16:58 :
C'est débile, vous faites quoi avec un mec payé à 39 heures, et un carnet de commande vide. Le problème n'est pas franco français. C'est un problème d?essoufflement de la consommation et des investissements à échelle mondiale. Ce n'est pas juste un problème de coût du travail Et du donnant donnant ? qui donne quoi à part les salariés qui bradent leur travail. Est ce que vous travaillez vous même pour lancer des insanités pareilles.
a écrit le 13/11/2012 à 15:15 :
Ça y est !!! J ai compris le plan de hollande pour inverser la courbe du chômage et de la pauvreté !!! Simple, si la France devient une france de clochards , nos pauvres iront chercher du travail ailleurs ( Pologne , ...) et la demande baissera :) , Allé , encore un petit effort pour rattraper la Grèce , et c est gagné !!! On va y arriver
a écrit le 13/11/2012 à 15:06 :

Bravo Mr Hollande pour ces chiffres du chômage.

Et encore ce n'est que le début.

2013 réserve encore de belles nouvelles.
Personne ne sera surpris si le chômage augmente encore. Avec une telle politique.
Comment pourrait-il en être autrement?

a écrit le 13/11/2012 à 14:54 :
La France est à l'agonie. Même les bonnes mesures prises par le gouvernement sont des usines à gaz. Il va être très difficile de remonter la pente.
Réponse de le 13/11/2012 à 15:53 :
quelles sont les bonnes mesures? merci car je n'en vois pas hormis la taxation tous azimuts des pov notamment.
a écrit le 13/11/2012 à 14:54 :
Trop drôle, à mettre en face de la présence de 300000 étrangers professionnels des pays de l'est. En dehors des salaires ridicules polonais vient le problème de la formation professionnelle en lycée technique, en effet ce sont des métiers nécessitant de très bonnes capacités intellectuelles, cad il faut de très bons élèves sortant du collège ,or que récupèrent t'ils, les ratés de la société, les plus mauvais de classe, voire ceux qui ne savent à peine lire et écrire, quand on voit la complexité de savoirs qu'on demande par exemple à un technicien de maintenance ,et sans maintenance pas d'entreprise viable, ou l'assistance technique à donner à un ingénieur R&d ,il y a de quoi s'affoler, or nous n'avons pratiquement plus de professionnels valables avec le départ en retraite des babyboomers, et les boîtes ne peuvent plus monter de projets intéressants en interne pour optimiser les process.
a écrit le 13/11/2012 à 13:56 :
Hollande fait de plus en plus fort.
a écrit le 13/11/2012 à 13:14 :
A tout ceux qui prédisaient que la crise était dernière nous... non non on est en plein dedans, et comme les taxes empêchent les entreprises de créer des emplois, ce n'est pas prêt de s'améliorer.. effectivement c'est le résultat de 30 années de laxisme de l'Etat. La croissance que nous avons soutenu à coups de crédit n'est que de la croissance future d'avance, donc c'est normal qu'elle ne soit plus au rendez vous.
a écrit le 13/11/2012 à 13:04 :
Lorsque le privé licencie à tour de bras, le public recrute à tour de bras, contrat aidé, contrat génération, j'en passe, il doit y avoir des dizaines et des dizaines de contrats, mais faisons une analyse simple:
1 -Quand un salarié du privé est licencié:
- Il touchera du chômage : perte pour l'état
- il paye pas d?impôts: perte pour l'état
- il paye pas de charges social : perte pour l'état-il consomme moins
-Son entreprise payera moins de charge: perte pour l'état

en gros, l?état perd triple pour un salarié licencié dans le privé.

Maintenant, pour un emploi aidé:
- Salaire assuré en globalité par l?état : perte pour l?état
- Valeur ajouté : travailler dans une association ou collectivité ( 1 fonctionnaire ou assimilé de plus, pour un secteur public en surcharge): perte pour l?état.

La seule valeur positif, d?après nos amis du gouvernement, c'est d'apprendre un métier à un jeune sans qualification, c'est noble comme optique, mais comme je l'ai dit ailleurs, l?économie et la logique n'ont pas de sentiment, c'est des choses concrètes. et j'ai des doutes sérieux que ces jeunes sans qualification soient repris dans le privé plus tard,

Selon certain économistes, une embauche dans le public engendre plusieurs licenciements dans le privé, je crois que c'est ce qui entrain de se passer actuellement.

Le rêve des communistes, c'est qu'il n y ait plus de privé, le rêve des socialistes, allez savoir !
a écrit le 13/11/2012 à 12:53 :
la politique made in Sarkosy continue de faire des dégats!!!
Réponse de le 13/11/2012 à 13:06 :
Effectivement, il va falloir des mois voire des années pour inverser la tendance et réparer les dégats du Sarkozysme.
Réponse de le 13/11/2012 à 13:43 :
MDR,
Il y a visiblement des gens qui ont encore beaucoup à apprendre sur la réactivité du secteur privé.
Réponse de le 13/11/2012 à 13:54 :
Nan, c'est la faute à Clovis !!!
Réponse de le 13/11/2012 à 13:55 :
@ coco89 : la politique de sarkozy, c'était celle de chirac, de jospin, de balladur, de mitterrand, de rocard, de beregovoy, de VGE, de Barre : étatisme et socialisme : 40 ans de cette politique, 40 ans de chomage de masse, 40 ans de décroissance économique au sens tendanciel. Le socialisme, cela ne marche pas, qu'il soit de droite ou de gauche.
Réponse de le 13/11/2012 à 14:41 :
Merci John Galt !!! Tout est résumé.
a écrit le 13/11/2012 à 12:41 :
Ce n'est que le résultat de 30 années de vie à crédit pour assurer la paix sociale et le train de vie du mille feuilles mammouthesques, 20 années de désindustrialisation et/ou délocalisations, la mutation vers une société de consommation et de loisirs, et pour finir, après un petit coup de 35 heures, une petite pincée de menaces et pressions multiples envers le monde de la finance, les riches, les classes moyennes, ceux qui travaillent, qui entreprennent, etc... Rien d'étonnant, et on est pas au bout du phénomène ! On ne pourra s'en sortir qu'à condition de créer des valeurs, faire de la R et D, exporter des biens de haut de gamme, former des professionnels et redonner une image au monde industriel, arrêter de taxer le travail et l'outil de production, laisser les besogneux s'enrichir, favoriser l'esprit d'entreprise, faire maigrir le mammouth etc... Il y a beaucoup à faire, et pas grand monde prêt à accepter la réalité factuelle qui est en train de nous exploser à la figure. Le drame est qu'on est géré par des technocrates qui n'ont jamais mis les pieds dans une entreprise. Il n'y a donc pas de quoi etre optimiste.
Réponse de le 13/11/2012 à 12:51 :
"Ce n'est que le résultat de 30 années de vie à crédit pour assurer la paix sociale" non pour assurer la croissance sur laquelle le système repose !
a écrit le 13/11/2012 à 12:40 :
Un million de chomeurs en plus à la fin du quinquennat. On aura donc 6 millions de chomeurs et 15 millions de pauvres : le modèle social que le monde entier nous envie. Encore un effort, les français vont finir par comprendre que le socialisme c'est la pauvreté généralisée. Même les cubains ont fini par comprendre.
Réponse de le 13/11/2012 à 12:54 :
@Odilon, pour info le pays où la pauvreté et les inégalités ont le plus augmentés en europe c'est l'allemagne... La pauvreté généralisé et l'enrichissement de quelque uns c'est le système néolibérale pas le socialisme ! La croissance n'est pas correlée avec la réduction des inégalités sociales !
Réponse de le 13/11/2012 à 13:04 :
Vous êtes dans le déni. Effectivement les inégalités salariales ont augmenté en Allemagne, pour maintenant chûter au niveau des inégalités françaises. L'index GINI (brute) est à votre disposition, Mr bob44. Par contre vous devriez continuer vos recherches et vous intéressez à des indicateurs pondéré du GINI, qui inclus le taux de chômage des jeunes (très faible en Allemagne, donc très bon, très mauvais en France) les possibilités d'ascension sociale (médiocre en Allemagne, franchement mauvais en France) et vous verrez que l'Allemagne souffrent d'inégalités sociales mais en moindre mesure que la France. La tendande est stable en Allemagne, l'avenir de la France est extêmement préoccupant.
Réponse de le 13/11/2012 à 13:07 :
Comment perdre toute crédibilité en parlant de Cuba et de socialisme...
Réponse de le 13/11/2012 à 13:58 :
@bob44 : l'allemange est le pays où les inégalités ont augmenté, mais pas la pauvreté, vous évoquez une pauvreté relative, pas une pauvreté absolue. La pauvreté que vous dénoncez, c'est le fait qu'il y est des plus riches et des plus pauvres. La pauvreté généralisée et l'enrichissement de quelque uns, c'est le socialisme, par le système libéral (néo libéral est un terme que manifestement vous ne comrpenez pas). Trouvez moi un seul exemple (je ne vous en demandee pas 2) du contraire, allez, pour voir ... regardez les faits ...
Réponse de le 13/11/2012 à 14:15 :
@déni de réalité, puisque que vous tenez temps au coeff de Gini :Coefficients de Gini après impôts et transferts sociaux : en france 0,29 en 1990 contre 0,26 en allemagne et en 2010 0,29 en france contre 0,29 en allemagne.. CQFD les inégalités augmentent en allemagne et sont stables chez nous !
@john galt, vous admettez donc que le système libéral accroie les inégalités ? Je n'ai pas dit que le socialisme diminuait la pauvreté, en tout cas pas le social libéralisme actuel qui ne prétend en rien lutter contre la pauvreté. Mais si vous voulez je vous trouve des pays où la pauvreté a reculée mais ils ne vont pas vous plaire ;-)
Réponse de le 13/11/2012 à 15:09 :
très bien bob44! Vous faites des progrès. Donc l'Allemagne avait moins de disparité salariale en 1990 ( après la chûte du mur mais AVANT la réunification, il ne faut pas oublier la fameuse réunification, bob44) Maintenant les 2 pays ne se différencie pas à ce niveau. Vu la situation économique en France, il ne faut pas avoir un prix nobel pour attendre que le coeff Gini va se déstabiliser dans le mauvais sens pour la France, éventuellement pour l'Allemagne, mais d'une manière moins dynamique. Là ne faites rien, attendez l'avenir et les stats. 2 étapes: cherchez maintenant la pauvreté ou la richesse moyenne par parité de pouvoir d'achats / habitant pour les 2 pays. Vous avez manquer de faire vos devoirs concernant la pondérisation du coeff GINI, lisez l'étude de Davos par exemple. merci
Réponse de le 13/11/2012 à 15:20 :
@déni de réalité, merci, vous admettez donc que les inégalités ont augmentés en allemagne et que par conséquent votre phrase "vous verrez que l'Allemagne souffrent d'inégalités sociales mais en moindre mesure que la France" est hors de propos. Qu'en à vos hypothèse sur l'évolution de celles de la France elles n'ont pas de valeurs scientifiques c'est de l'ordre du prophétique, très peu pour moi ;-)
Réponse de le 13/11/2012 à 15:32 :
@déni de réalité la Parité de pouvoir d'achat/habitant dépend du PIB et donc ce sont les paradis fiscaux qui ont la plus élevée, ça ne réflète en rien les inégalités ou les niveaux d'acrroissement de la pauvreté !
Réponse de le 13/11/2012 à 15:53 :
bob44, vous êtes trop distrait! J'écrivais: "Vous êtes dans le déni. Effectivement les inégalités salariales ont augmenté en Allemagne, pour maintenant chûter au niveau des inégalités françaises;" Donc là-dessus, pourquoi admettre? Je l'avais déjà écrit.
Je ne suis pas prophéte, par contre, j'observe les stats qu'on nous présente. L'index GINI bougera dans les sens des disparités salariales accrus, s'il y aura réformes en France, s'il reste stable, le chômage augmentera encore plus fortement et le taux d'emploi baissera encore (non bob44, il ne sont pas parfaitement correlés) et le PIB et le pouvoir d'achats chutera encore plus. Les égalités peuvent être très coûteuse bob44.
Et puis un peu de sérieux dans vos devoirs! L'allemagne n'est vraiment pas un paradi fiscale!
Allez, cherchez l'étude de Davos, elle fait 300 pages mais concentrez-vous sur l'aspect social du GINI et les divers "sous-indicateurs"; merci pour vos efforts.
Réponse de le 13/11/2012 à 16:30 :
@déni de réalité, vous avez écrit "en moindre mesure que la France" c'est faux et archi faux je vous l'ai prouvé pas la peine de jouer les professeurs pour vous en sortir ! "Les égalités peuvent être très coûteuse " effectivement mais visiblement vous ne devez pas vous situez vous et vos amis ou famille du côté de ceux qui les subissent pour vouloir les voir s'accroitrent. Tes devoirs ils sont pipo, le forum de Davos je sais par qui et pour qui il est fait pas la peine de se mentir petit padawan. Merci pour ta condescance mais c'est pas moi que tu vas pipoter.
Réponse de le 13/11/2012 à 16:40 :
@ bob44 : j'afifrme et les faits le démontrent amplement que le système libéral enrichit toute la société, y compris les plus pauvres. Les inégalités ne font que décroitre, les vrais inégalité (devant la maladie, la qualité de vie, etc etc ...) Par contre, et c'est bien normal, dans une société qui s'enrichit, les écarts de revenus entre un personne de 20 ans qui fait des études et une personne de 40 ans qui travaille irons grandissant, même si le niveau de vie de l'étudiant s'améliore de génération en génération (regardez les étudiants autour de vous et comparez avec vos 20 ans)
Réponse de le 13/11/2012 à 16:42 :
pour information, le coefficient de GINI est une mesure d'égalitarisme, donc une absurdité. Si on pouvait le mesurer en corée du nord, il montrerait que les inégalités sont moins importantes à Cuba ou en corée du nord, tout le monde étant bien également pauvre. C'est la différence entre les socialistes de droite et de gauche et les libéraux : les libéraux combattent la pauvreté, les socialistes combattent l'écart entre riche et pauvres en transformant les riches en pauvres....
Réponse de le 13/11/2012 à 16:45 :
@déni de réalité, "L'allemagne n'est vraiment pas un paradi fiscale!" j'ai dit ça ?
Vous devez être trop distrait pour ne pas répondre sur le fond : la Parité de pouvoir d'achat/habitant n'a rien à voir avec une mesure d'inégalités ou de pauvreté ! Remballez vos airs professorales..
Réponse de le 13/11/2012 à 16:53 :
@john glat, comme si la qualité de vie et la santé n'avait aucun lien avec les revenus.. dans une société socialiste ça pourrait être vrai masi c'est pas vraiment votre modèle.
"regardez les étudiants autour de vous et comparez avec vos 20 ans" et bien j'en ai 25 mais j'admets volontié que nous vivons mieux que nos parents et pour cause la richesse augmente dans tout les pays mais ce qui me pose problème c'est sa répartition pas sa création qui d'ailleurs n'est en rien entravé même dans un système socialiste car toute la richesse n'est pas forcément quantifiable en argent fort heureusement.
Réponse de le 13/11/2012 à 17:01 :
@bob44: je comprends votre réaction, mon ton était condescendant envers vous. Les études du World Economic Forum in Davos conclus qu'il y a en moindre mesure de l'inégalité sociale en Allemagne qu'en France. Les écarts sont très importants, l'Allemagne se trouvent d'ailleurs en général dans une bien meilleure suituation socio-économique que la France. Vous souffrez comme nombreux de français d'un processus d'aptation à la réalité, vous devez surmonter des dissonances cognitives en cherchant le confort dans le déni. C'est dommage mais aussi nuisible à la société en général.
Réponse de le 13/11/2012 à 17:05 :
@ bob44 : la parité de pouvoir d'achat est indispensable pour pouvoir mesurer les différenes de niveau de vie entre pays, et donc la pauvreté. Vous ne maitrisez pas la statistique manifestement.
Réponse de le 13/11/2012 à 17:10 :
@ bob44 : pas vraiment, la qualité de vie et la santé ont un fort lien avec l'innovation technologique et les découvertes médicales, bien plus que par le revenu (je vous rappelle que la santé est quasi gratuite en France et accessible à tous le monde, donc un riche n'a pas une espérance de vie fondamentalement supérieure à un pauvre). Pourquoi la répartition pose problème ? c'est le sentiment de l'envie qui guide votre revendication, pas la raison. ce qui vous gène, c'est donc qu'il y est des gens plus riches que vous ? La seule chose à vérifier, c'est l'enrichissement honnête ou pas. si c'est malhonnête, c'est à la HJustice d'intervenir, pas aux impôts, et si c'est honnête, l'état n'a rie nà y faire, ce n'est pas son rôle, revoyez le rôle de l'état (je vous aide, lisez john Locke, pas rousseau ou hobbes)
Réponse de le 13/11/2012 à 17:16 :
@bob 44: La mesure de la parité du pouvoir d'achat par habitant est une méthode pour déterminer la richesse ou la pauvreté des habitants d'un pays; Si 2 pays on le même coeff Gini qui mesure les" inégalités", il est intéressant de prendre ces 2 élèments en compte
@John Galt la mesure "brute du coeff Gini, n'est pas absurde, mais mérite fortement d'être complémenter par d'autres critères qui sont par exemple détaillés dans les études de davos. Mais bob44 et vous, pourquoi ne voulez vous pas jeter un oeil? Décrire la réalité socio-économique c'est un peu plus complexe que vos déclarations "maisons";
Réponse de le 13/11/2012 à 18:25 :
@déni "Vous souffrez comme nombreux de français d'un processus d'aptation à la réalité, vous devez surmonter des dissonances cognitives en cherchant le confort dans le déni. C'est dommage mais aussi nuisible à la société en général." nan la réalité c'est que le système capitaliste est en crise mais y'a encore des libéraux comme vous dans le déni pour dire que c'est la faute au socialisme !
a écrit le 13/11/2012 à 12:36 :
@ retraité ratp : à part vous plaindre vous avez chaque mois et ça jusqu'à la fin de vôtre vie car vous avez travaillé ce qui hélas ne seras surement pas hélas le cas de beaucoup de personne donc moi, vous avez bien 2000 euros de pension de retraite, n'oubliez pas de le mentionner pour chacun de vos prochain commentaires je me contrefiche de ce que vous touchez mais arrêtez de tout voir en négatif.
a écrit le 13/11/2012 à 12:33 :
Mais vous allez commenter comment en 2013 les annonces -vraiment- désastreuses sur l'emploi? Mais Montebourg va donner des bons conseils! ouf.
Réponse de le 13/11/2012 à 16:22 :
@ Montebourg : donnez des bons conseils, vous rigolez, ou vous nous prenez pour des ânes, avec son pacte de comptabilité il va faire quoi, du travail non je ne crois pas plutôt des chômeurs.
a écrit le 13/11/2012 à 12:02 :
ce qui m'inquiète surtout c'est les régimes de retraite:de plus en plus de retraités,de moins en moins de jeunes actifs,soit a cause du marché du travail ,soit par manque de motivation.je crois que cette fois ci,il ne va pas rester grand monde pour défendre les 35 heures ou les généreuses allocations chomage.le pays doit se réformer!
Réponse de le 13/11/2012 à 12:21 :
Apres la série "les fonctionnaires sont des fainéants", on a la suivante, "les jeunes ne veulent pas travailler". Je suis un de ces jeunes, et je travaille certainement plus que vous ne travailliez a votre époque... alors vos généralisations, vous savez ce que vous pouvez en faire?
Réponse de le 13/11/2012 à 12:30 :
@retraité ratp Pourquoi ne pas commencer par diminuer les pensions de retraite plutôt que les "généreuses allocation chomage" ???
Réponse de le 13/11/2012 à 14:00 :
sachant qu le système de retraite par répartition est par nature un système de ponzi, il est voué à implosion à long terme, c'est ce qui se passe. Seule solution juste efficace et morale, la capitalisation, cf le chili comme passage de répartition à capitalisation, suivi par plus de 30 pays au monde.
Réponse de le 13/11/2012 à 14:34 :
@ retraité ratp: je suis d'accord avec vous, il faut supprimer les 35H pour pouvoir payer nos retraites !
Réponse de le 13/11/2012 à 15:51 :
de notre temps on n'avait pas les 35 heures ET ON N'EN EST PAS MORTS!les jeunes doivent retrouver le gout de l'effort!notre génération ne s'est jamais plainte comme aujourd'hui!
Réponse de le 13/11/2012 à 16:08 :
Votre génération trouvait du travail sans soucis, votre génération avait un pouvoir d'achat supérieur, etc etc. Et vous devez pas connaitre beaucoup de jeunes pour dire ca, parce que je ne pense pas qu'on se plaigne plus qu'avant. Pour ma part je travaille bien plus que 35 heures, la preuve que tous les jeunes ne sont pas des fainéants. Mais vous cherchez le conflit de génération quoiqu'il en soit...
a écrit le 13/11/2012 à 12:00 :
Mais que fait Montebourg ? Heureusement que les "empois d'avenir" arrivent. Les postes dans les ONG, collectivités ou entreprises publiques vont relancer la compététivité.
a écrit le 13/11/2012 à 11:51 :
dans un pays de nantis le chomage est un detail
Réponse de le 13/11/2012 à 12:07 :
En quoi la population est-elle nantie puisqu'il faut traiter nos 110 milliards de déficit que n'ont pas les allemands... ouvrons les yeux.
a écrit le 13/11/2012 à 11:48 :
L'hémoragie continue alors que l'Allemagne est quasiment au plein emploi... Nous sommes deux fois plus administrés... Pourtant la droite est en échec, c'est bien le socialisme qui gouverne. Il faut prendre conscience que la population accepte les entreprises, mais pas dans n'importe quelles conditions. Que dire d'un système qui fait d'un ingénieur agronome un employé derrière un ordinateur, chose à laquelle il ne connait rien, qui ne l'intéresse pas et c'est pour notre société un cout double parce qu'il faut reformer la personne et son savoir reste le ttre morte. Notre société ne peut fonctionner ainsi. On sort des études, on est à la rue...
Réponse de le 13/11/2012 à 12:00 :
@normal "L'hémoragie continue alors que l'Allemagne est quasiment au plein emploi... " et la marmotte ell met le chocolat dans le papier alu ! N'importe quoi l'allemagne commence déjà à plonger dans le chomage de masse à force d'imposer sa politique d'austérité généralisé qui ruine ses clients européens. Les jobs à un euro font encore illusion mais pas pour les statistiques : La moitié la plus modeste des foyers allemands détenait en 2008 seulement 1 % de la richesse nationale privée. Voilà donc le miracle néolibérale : l'appauvrissement généralisé pour l'enrichissement de quelque uns !

Réponse de le 13/11/2012 à 14:03 :
@ bob44 : l'allemagne est en quasi situation de plein emploi, conséquence logique d'une zone monétaire optimale comme l'euro, et les jeunes espagnols et portuguais compétents commencent à immigrer en allemagne, ouvrez les yeux ...
la moitié la plus modeste des foyers allemands détenait en 2008 1 % de la richesse nationale, comme en 1990 comme au 18 i_ème siècle, vous énoncez une constante qui veut que les plus modeste, en majorité des étudiants, soient pauvres avant de commencer à gagner leur vie. Le miracle libéral (arrêtez de dire néo, vous n'y comprenez rien) vosu le vivez tous els jours, et les pays occidentaux le vivent depuis 200 ans ...
Réponse de le 13/11/2012 à 14:29 :
@john galt, "l'allemagne est en quasi situation de plein emploi" si vous pensez qu'un chomage à 8 %, sans parler des millions de jobs a un euro, des 100 000 chomeurs rayés du chomage avec Hartz IV vous avez raison ce plein emploi là il fait rêver !
"la moitié la plus modeste des foyers allemands détenait en 2008 1 % de la richesse nationale, comme en 1990" et bien non rien qu'en 1995 il détenait 4% ! (http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/10/03/l-allemagne-minee-par-les-inegalites_1769307_3232.html) Décidément il est difficile pour vous d'admettre que votre chère système libéral augmente considérablement les inégalités (http://www.inegalites.fr/spip.php?article1526)
Réponse de le 13/11/2012 à 16:49 :
@ bob44 : votre article affirme des choses fausses (bien normal, c'est le monde, nouveau nom de l'humanité) : chomage en allemagne : 5.5 % de la population active, on est très près du plein emploi. http://www.boursier.com/actualites/macroeconomie/economie-le-chomage-se-maintient-a-7-9-en-septembre-dans-l-ocde-506478.html
En 1995 il n'y avait pas encore les statistiques de l'ex RDA, il faut comprendre les chiffres .... Pourquoi si les 1 % en 1980 ont X % de la richesse nationale et 10 ans plus tard ils ont moins de la richesse nationale vous permet de dire que les inégalités augmentent ? ces 1 % ne sont plus les mêmes, 60 % de ces 1 % sont des étudiants qui feront partie des 10 % les plus riches 10 ans plus tard. Il est bien évident que le niveau de vie des étudiants, qui ne gagnent pas leur vie par nature, augmente moins vite que le niveau de vie des gens qui travaillent dans une économie en croissance. Où voyez vous des inégalités et des injustices ? Avec votre raisonnement, je trouverai anormal d'être plus riche à 40 ans après 20 ans de travail qu'à 20 ans en train de faire des études ???? vous réfléchissez parfois aux énormités que vous dites ????
Réponse de le 14/11/2012 à 8:29 :
oui oui john il n'y aucun problème de pauvreté et d'inégalités en allemagne et le monde est la pravda du PC...
a écrit le 13/11/2012 à 11:37 :
Pour rappel, nombre de plans sociaux ont été mis en suspens pendant la campagne électorale et la présidentielle. Les plans de licenciements ont été reportés et ont commencé cet été (PSA, Renault, Doux, Sanofi...) Donc, c'est normal de voir les chiffres du chomage monter fortement au troisième trimestre (troisième trimestre qui se déroule entre juillet et fin septembre). CQFD. Difficile donc d'en tirer la conclusion simpliste que c'est uniquement la faute à Hollande !
Réponse de le 13/11/2012 à 12:41 :
c'est bien connu et Flamby ne cesse de le répéter : tout est la faute à Sarko !! et ça va durer 5 ans !!
Réponse de le 13/11/2012 à 13:58 :
QUI A DIT EN 2007 QUE LE PAYS ETAIT EN FAILLITE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!(il me semble que Monsieur Fillon nous l'a avoué !!!! quans a t il fait?)
Réponse de le 13/11/2012 à 14:01 :
Monsieur FILLON n'a t il pas avoué en 2007 que le pays était déjà en "faillite" qu'a t-il fait pour y remédier? il a été inexsistant!!!!!
a écrit le 13/11/2012 à 11:05 :
montebourg à lui tout seul en a détruit combien ??,méme les entreprises qui ont du boulot n'osent plus . meme si officiellement il va faire réduire certains plans sociaux, il va dissuader les entreprises étrangéres de venir .
a écrit le 13/11/2012 à 11:05 :
Comme F H est "gentil" il va embaucher 50 000 fonctionnaires de plus ...
a écrit le 13/11/2012 à 11:05 :
Et malheureusement ce n'est pas fini d'augmenter, car avec la guerre que méne le gouvernement contre les riches et les patrons, qui voulez vous qui ait envie d'entreprendre en France, surtout qu'avec Hollande on n'a aucune vision d'avenir, le plus grave c'est qu'avec sa façon de faire il stresse tous les français qui du coup on le moral à zéro.
Réponse de le 13/11/2012 à 11:19 :
Je n'ai pas le sentiment que ce soit uniquement contre les riches.
a écrit le 13/11/2012 à 10:55 :
Je vais vous dire sans sondages, sans sortir de l'E.N.A., à mon niveau de roturier ÇA NE VA PAS S'ARRANGER.
a écrit le 13/11/2012 à 10:53 :
Après il y a encore un grand nombre de "spécialités" a vous dire que le modèle français est génial et que le modèle allemand s'essouffle. Personnellement mon choix est fait depuis longtemps. Reste à savoir combien de temps nos élites continuerons à nier les réalités.
Réponse de le 13/11/2012 à 12:01 :
@aka reste reste à savoir pendant combien de temps encore le modèle allemand va durer !
a écrit le 13/11/2012 à 10:25 :
Le changement, c'est maintenant ! Nous étions au bord de l'abîme, nous avons fait un grand pas en avant.
a écrit le 13/11/2012 à 10:06 :
Virons les ; mais qui en aura le courage !
a écrit le 13/11/2012 à 10:05 :
en france il y a du travailleur probleme personne de veut bosser ,a par les loisirs ipad iphone le sexe le travail devient secondaire dans ce pays
Réponse de le 13/11/2012 à 11:46 :
On paie toujours le drame mitterand
Réponse de le 13/11/2012 à 12:03 :
sans oublier les erreurs de Jaurès et du Front Populaire... Eh les gars, réveillez-vous ? Là, vous vivez dans le pays de vos fantasmes aigris !
Réponse de le 13/11/2012 à 12:13 :
Mais oui tout ça c'est la faute de la révolution de 1789 et ses rêves de justice sociale... quel désastre.
Réponse de le 13/11/2012 à 14:05 :
@ bob44 : la révolution de 1789, c'était un rêve libéral, pas de justice sociale, ce terme désigne l'injustice socialiste qui consiste pour certains à vivre du travail des autres, l'esclavagisme quoi ...
Réponse de le 13/11/2012 à 14:17 :
@john galt, "ce terme désigne l'injustice socialiste qui consiste pour certains à vivre du travail des autres" mais tout le monde vit des autres, les retraités, les chomeurs, les enfants, la société est ainsi faite que sans solidarité et la chacun pour soit que vous pronez personne ne vivrait ensemble et tout le monde écraserait son voisin pour réussir !
Réponse de le 13/11/2012 à 15:11 :
..En plus ça fait déjà 11 mois et non 3 que Monti est au pouvoir mais bon il faut attendre ça va finir par payer !
Réponse de le 13/11/2012 à 16:53 :
@ bob44 : donc, selon vous, si l'état n'est pas là pour organiser la solidarité, les hommes ne sont pas solidaires ????? si je comprend bien votre logique socialiste, un homme est un loup pour l'homme, et dès qu'il passe un concours de fonctionnaire, il devient un jésus christ puissance 10 ???? c'est faire injure au 12 millions de bénévoles que compte la France, aux milliers d'organisations caritatives, etc etc etc ... regardez qui empêche les gens de crever de faim en France ? l'état ? raté, ce sont les restos du coeur, une organisation privée. Où voyez vous les méchants ? vosuen connaissez ? donc vous vous êtes gentil et généreux (facile avec l'argent des autres) mais les autres sont des monstres ? affirmation illogique et contre la raison.
Réponse de le 13/11/2012 à 16:55 :
@bob44 : tiens, c'est marrant, hollande ça fait 6 mois et il annonce des résultats dans 1 ans voire 2 et vous trovuez ça normal, il faut laisser du temps au socialisme, tandis que mario monti, au bout de 11 mois, vous trouvez cela anormal ??? Pour information, le commerce extérieur italien est excédentaire, et le déficit primaire de l'état est en excédent, en France ces 2 indicateurs se dégradent vitesse grand V, alors vous commencez à les voir les résultats de Monti ? parce que moi, les résultats de Hollande ....
a écrit le 13/11/2012 à 10:00 :
Parler de très sévère chute est excessif, -50000 c'est beaucoup mais c'est loin des -170000 enregistré au 1er trimestre 2009.
Réponse de le 13/11/2012 à 10:27 :
Vous avez parfaitement raison, et s'il gèle en ce moment dans le Massif Central, c'est aussi la faute de Mr Sarkosy.
Réponse de le 13/11/2012 à 10:52 :
pas assez de monde s'en souvient de cela
Réponse de le 13/11/2012 à 11:18 :
Exact, les années sarkoziennes de 2002 à 2012 ont précipité la France dans le déclin et la misère... les friches et le désert industriel, les travailleurs pauvres, le déclin de l'innovation ... 3 passifs majeurs a mettre au débit de la sarkologie
Réponse de le 13/11/2012 à 11:22 :
Donc les -170 000 c'était pas de la faute de Sarkosy, mais ces -50 000 la, c'est sur, c'est Hollande!!! vous seriez pas un peu partisan par hasard??
Réponse de le 13/11/2012 à 11:59 :
Hollande récupèrerait le bilan Sarkozi, certes puisqu'il le suit. En quoi Sarkozi a-t-il défendu les classes moyennes, c'est à dire les salariés qui travaillent dur en comparaison au public et qui sont souvent au chômage voire en exclusion? Qu'on se méfie les français et la politique, ça ne fait pas bon ménage. Les luttes de clans, de groupes occultes, les coups dans le dos, les mensonges, les traffics, les dénis et les renoncements, ça pèse...
a écrit le 13/11/2012 à 9:55 :
Comme le demande Mario Monti, ce gouvernement n'ayant pas la possibilité avec ses élus Gauchistes et Verts de mener des réformes ardues du marché du travail et encore moins d'appliquer les dispositions du rapports GALLOIS immédiatement, l'année 2013 promet une chute de l'emploi marchand de plus de 10% tant les défaillances de PME/PMI seront importantes, sans parler des prélèvements fiscaux et sociaux votés et surtout des mesures pronostiquées pour 2014: hausse de la TVA dans la restauration et le BTP qui vont....ATTENDRE ET VOIR avant de s'engager. Mais l'Etat avec ses emplois jeunes et les nouveaux fonctionnaires va prétendre comme toujours avec les bolcheviques qu'il soutient l'emploi......public, bien sûr.
Réponse de le 13/11/2012 à 10:08 :
Il est exact que les castes de l'UMP et leur mentor sarkozy ont laissé la France dans le même état que le Concordia, naufragée avec un Capitaine qui prétend qu'il tout bien gouverné ... sauf que plus d'un an après le Concordia est toujours sur le flanc et lorsqu'il sera renfloué il y aura 1 à 2 ans de travail pour le remttre à flot ...
Réponse de le 13/11/2012 à 11:53 :
Car les réformes Monti marchent en Italie ? La croissance est de retour et les déficits diminuent ?
Réponse de le 13/11/2012 à 11:54 :
La France est indéformable car trop ancré dans le révolutionisme gauchisant. La preuve un Mitterrand une Aubry et une cresson ou un Jospin on pu faire croire qu.on était dans l'ère des loisirs. Ce pays ne peut pas être réformé car ses citoyens sont des jaloux et des envieux, éduqué contre le capitalisme et le mérite au travail. Sarkozy à essayé de faire fonctionner les grandes entreprises à l.américaine mais en conservant ce qui doit être détruit. Le système social, l.exception française. Sans la destruction complète et ne refonte totale des codes rien ne sera fait sinon une fuite en avant dans le crédit d.etat et le public
Réponse de le 13/11/2012 à 14:07 :
@bob44 : curieux, vous ne laissez pas 3 mois à Monti avant de déclarer que ses réformes ne marchent pas, et cela fait 40 ans que le socialisme ne marche pas en France et vous dites qu'il faut lui laisser du temps avant que ça prenne ... vraiment curieux ...
Réponse de le 13/11/2012 à 14:32 :
@john galt, "vous ne laissez pas 3 mois à Monti avant de déclarer que ses réformes ne marchent pas" je veux bien lui laisser tout le temps qu'il faut, ça n'a marché nulle part et ça aggavera les problèmes et déficit et de dette faut pas être devin pour le savoir. C'est un ancien de Goldman Sachs y'a que vous pour avoir confiance dans des politiques pareils !
Réponse de le 13/11/2012 à 16:58 :
@bob44 : plutôt qu'un long discours, je vous conseille d'aller étudier les situations de la GB, des USA, du canada, de la suède, de la NZ et l'étude d'alesina à Harvard en 2010 pour voir que cela a tjrs marcher, mais que cela prend 2 à 3 ans, et peut-être un peu plus en situation de crise économique... vous confonde, c'est le socialisme qui n'a jamais marché nulle part (sans parler des monstruosités dont il est coupable, et dont on cherche bien encore un équivalent dans un pays démocratique libéral ....)
Réponse de le 14/11/2012 à 8:31 :
@john, oui ces réformes ont marchés dans ces pays car le reste du monde se portait bien, là tout le monde fait de l'austérité en même temps CA NE MARCHERA PAS rdv ds un an avec une italie ds l'état de l'espagne ou de la Grèce..
a écrit le 13/11/2012 à 9:54 :
Normal, le chômage est une conséquence de:

1.Rigidité des contrats de travail,
2. Rien à vendre comme produits à valeur ajoutée et compétitifs,
3. Obésité de l'Etat qui confisque les richesses produites,
4. Importation massive de populations à problèmes qui ne contribueront jamais à la production de valeur ajoutée,
5. Démotivation de ceux qui sont de hauts potentiels, de créateurs, d'entrepreneurs,
6.Maintien du statut des fonctionnaires, qui empêche toute évolution et diminution de quantités d'inutiles forts coûteux,
7. Indemnisation démente du chômage, qui dissuade ceux qui cherchent du boulot,
8. 35 h catastrophiques,
9.Méfiance vis à vis de l'argent et de l'entreprise.
...
bref, tous les ingrédients qui, depuis 40ans, minent ce pays et ont bâti un chômage structurel et durable.
Réponse de le 13/11/2012 à 10:15 :
Bien d'accord, et j'ajouterai 10) incertitude fiscale empêchant toute projection sereine
Réponse de le 13/11/2012 à 11:23 :
Ah ben avec tout ca on devrait avoir 10x plus de chomage que les autres!!! ah ben non...
Réponse de le 13/11/2012 à 11:55 :
C'est bizarre y'a du chomage qui augmente partout en europe, aux usa et ailleurs mais bien sûr c'est la faute au modèle social français.. la crise est mondiale pas franco-française !
Réponse de le 13/11/2012 à 12:05 :
On planque les choses, la moitié du chômage, de plus on les éparpille: formations bidon, études interminables, préretraites et fonction publique pour une population active de seulement 50%... y a de quoi incriminer le régime. On tombe dans le socialisme du mensonge: on a planté le système mais on refuse de le réformer, alors on cache...
Réponse de le 13/11/2012 à 12:12 :
Pas en Allemagne, cher monsieur, pas en Allemagne! Fait étrange on lit dans la presse un article de VGE qui défend la France à la fin de son mandat et qui était à 47% de prélèvements. Aujourd'hui on va sur les 58%. ALIGNEMENT DES RECETTES ET SUR LES DEPENSES! C'est le système... il est à 56+2 sur la législature selon les annonces. Mais Chirac et Sarkozi sont des conservateurs, ils conservent la misère...
Réponse de le 13/11/2012 à 12:16 :
@Hugues c'est le capitalisme qui est en crise pas le socialisme, le socialisme n'a jamais été au pouvoir aux USA que je sache pourtant la crise vient de là !
Réponse de le 13/11/2012 à 12:18 :
@Hugues: Donc la droite n'a pas participé a planter le systeme si j'ai bien compris?
Réponse de le 13/11/2012 à 13:52 :
@tous : attention aux faux semblants - oui le capitalisme nécessite d'etre cadré - MAIS la France n'est pas bien gérée depuis 35 ans - 2 + 2 = 4, droite ou gauche - oublions les concepts politiques et gérons sérieusement, pas à crédit et avec une efficacité qui permet de partager quelque chose plutot que rien....
Réponse de le 13/11/2012 à 14:10 :
@ bob44 : lescrises succèdent aux périodes de croissance, cela s'appelle les cycles économiques, et cela n'est pas attribuables aux états. Les USA ne sont plus libéraux depuis longtemps, et ce sont des réformes socialistes qui sont à l'origine des subprimes (non discrimination act de clinton et bush). Clairement, nous sommes dans la crise des états providence, pas du capitalisme, les entreprises mondiales n'ont jamais été aussi bien portantes, et les pays qui s'ouvrent au capitalisme et s'enrichissent jamais aussi nombreux !! et certes, la crise est mondiale, mais regardez les courbes du chomage, pourquoi la france est le seul pays de l'ocde a avoir autant de chomeurs aussi longtemps ????? hein ? pourquoi ???
Réponse de le 13/11/2012 à 14:21 :
@john galt, "lescrises succèdent aux périodes de croissance" oui et bizarrement après la crise on régule on obtient la croissance on dérégule et hop la crise revient.. Keynes n'a vraiment rien compris ! La crise est passé du privé aux banques centrales et donc aux états il n'y que vous pour ne pas avoir compris l'entourloupe.. Les calculs du chomage chaque pays a le sien, les USA pipote leur chiffre mais si ça vous fait plaisir de flageller la france sur son sort et fermer les yeux sur la crise mondiale libre à vous.
Réponse de le 13/11/2012 à 17:01 :
@ bob44 : où avez vous vu des dérégulations ? votre méconnaissance des origines du cycle économique est sidérente, je vous encourage à vous renseigner sur Schumpeter.
Le niveau de vie des américains est de 50 % supérieurs aux français en parité de pouvoir d'achat, alors qu'il était équivalent au début des années 80, si cela vous fait plaisir de ne pas vouloir regarder la vérité ...
Réponse de le 13/11/2012 à 17:08 :
@john galt, pas de dérégulation ? Mais c'est le fondement de la politique néolibérale de vos amours Tatcher, Friedmann and co..
a écrit le 13/11/2012 à 9:54 :
Ne vous inquiétez pas, les socialos vont créer des emplois assistés comme d'habitude, ils sont passés maîtres en la matière.
Réponse de le 13/11/2012 à 11:33 :
Ces "emplois assistés" comme vous dites offrent des crédits d'impôts aux entreprises qui les créent. Donc, ce sont donc les entreprises que l'état "assiste" dans ces cas-là... Pas le salarié qui va aller trimer dans un contrat d'avenir.
a écrit le 13/11/2012 à 9:46 :
Comme Hollande et les socialistes ne comprennent rien à la mondialisation de l' économie et aux réformes profondes à mettre en place pour alléger les charges dues aux dépenses publiques délirantes de la France, le scénario catastrophe est en route...
Réponse de le 13/11/2012 à 11:14 :
Vous semblez être le "zorro" que nous attendons tous!!!!!!!!!Allez y!!!!!
Réponse de le 13/11/2012 à 11:55 :
Vous ne donnez pas d'arguments... ça veut dire quoi comprendre la mondialisation.
Réponse de le 13/11/2012 à 11:56 :
"le scénario catastrophe est en route..." où n'est-il pas en route ?

Réponse de le 13/11/2012 à 14:13 :
comprendre la mondialisation, c'est comprendre qu'il s'agit de la spécialisation du travail à l'échelle internationale, que c'est une chance pour nous et non un menace.
Réponse de le 13/11/2012 à 14:54 :
@john glat, "comprendre la mondialisation, c'est comprendre qu'il s'agit de la spécialisation du travail à l'échelle internationale, que c'est une chance pour nous et non un menace." faut allez expliquer ça aux licenciés de la crise qui voit leurs usines délocalisés, une chance on vous dit !
Réponse de le 13/11/2012 à 17:03 :
@ bob44 : chaque jour, il y a des entreprises qui font faillite, d'autres qui se créent. Ce que l'on voit et ce que l'on ne voit pas. C'est bien malheureux pour les licenciés, mais as-t-on encore besoin de maréchal ferrants au 21 ième siècle ? d'usines fabriquant des minitels ou des cpc 6128 ? la vie est injuste, c'est comme cela. L'immobilisme que vous recommandez est en exercice en corée du nord, allez donc leur dire qu'ils ont plus de chances que nous ...
Réponse de le 14/11/2012 à 8:34 :
john glat, les usines ne font pas faillite ou ne sont pas obsolètes elles cherchent juste plus de rentabilité ailleurs qu'en europe ds des pays à coûts, mais sinon la mondialisation c'est trop cool ;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :