Artisanat : les professions qui rapportent le plus

 |   |  257  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les artisans et commerçants ont bien résisté au ralentissement de l'activité en 2011. Leurs salaires ont fortement augmenté en 2011 au détriment des investissements...

L'année 2011 a été une bonne année pour les artisans et commerçants! Ils ont réussi l'exploit de surperformer une conjoncture économique morose. D'après l'étude annuelle de la Fédération des centres de gestions agréés (FCGA), les artisans et les commerçants français ont enregistré une hausse de 2,6% de leur chiffre d'affaires en 2011 et un résultat courant en progression de 2,3%.

Pour rappel, la croissance du PIB français était de 1,7% en 2011, tandis que la consommation des ménages s'est tassée avec une hausse de 0,3%, contre +1,4% en 2010. Cette performance est d'autant plus remarquable que l'année 2010 avait été plus modeste pour les artisans et commerçants qui avaient dû se contenter d'une hausse de 0,9% de leur chiffre d'affaires.

Tous les secteurs sont en hausse sauf celui de la culture et des loisirs (-0,2%). Le secteur des transports s'inscrit en tête des hausses à 4,4%. L'étude montre également une bonne reprise du secteur du bâtiment qui monte de 4,3% après deux années de baisse (-0,3% en 2010 et -1,8% en 2009).

L'impact de la conjoncture économique s'est toutefois fait ressentir dans la baisse des investissements de ces TPE (très petites entreprises). Face à un avenir incertain, les gérants ont arbitré en leur faveur le surplus de liquidités engendré par ce bon exercice. Ainsi, leur rémunération a augmenté de 5,8% tandis que les investissements, eux, ont baissé de 6,1%.
_______
 

Pour en savoir plus :

>>> DIAPORAMA Quels sont les salaires des commerçants près de chez vous ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2013 à 8:59 :
J'ai été salarié, je suis aujourd'hui indépendant! Alors oui!, le salarié est bien plus tranquille lorsqu'il s'agit de toucher de l'argent à la fin du mois, on est assez "matraqué" de l'autre coté! Mais une chose est unique et n'est pas "quantifiable" : on a pas de chef qui gueule pour un oui pou un non, et ça, ça vaut bien 1/2 salaire! (Ce que je touche aujourd'hui, mais tellement plus content!!!)
a écrit le 24/01/2013 à 13:57 :
Traducteur free-lance revenu déclaré 30.000 euros - Revenu disponible après paiement de Rsi, Urssaf, Cipav, Arapl, Taxe Profesionnelle, etc, etc, 9500 euros. Enfin aime beaucoup mon travail, même si je reste à bien des points de vue un travailleur pauvre.
a écrit le 24/01/2013 à 13:08 :
C'est incroyable de lire des trucs pareils .. Il vaut mieux être cadre moyen a la SNCF qu'artisan, a mon avis le premier gagne en moyenne bien plus d'argent sans soucis alors que le second est broyé par le système français qui déteste les petits entrepreneurs (artisans, petits patrons ... ). C'est le genre de fausse étude lancée par la Fédération des Centres de Gestion Agrées qui ont du se rendre compte qu'ils avaient moins de clients ... "lancez-vous c'est super!"
Réponse de le 11/02/2013 à 18:28 :
Tout à fait d'accord, je travail en restauration comme seul employée+patron+femme de ménage+gestionnaire et depuis 2 ans j'ai touché...0 euros!.
Ces études s'appuient sur des comptes de personnes qui touchent un salaires les autres sont inconnus des sondages. Révoltant ces articles !
a écrit le 30/11/2012 à 20:16 :
Sans oublier les chômeurs, par rapport au travail fourni, et pour le femme au chomage + quelques gosses, alors c'"est le top.
a écrit le 30/11/2012 à 13:47 :
Comme le fait remarquer notre ami "faux calcul" la hausse de revenu sera pour partie reprise en augmentation de cotisations sociales l an prochain. Effectivement voila un article au titre trompeur et aux informations approximatives ... De quoi susciter une jalousie injustifiée des salariés ... j'ai trop vu mes parents s'épuiser au travail, boulanger levés à 3 h du matin ... pour ma part je suis entré dans la fonction publique
Réponse de le 30/11/2012 à 15:30 :
@BEDIPATRON
Eh oui, le RSI va passer par là. Il faut penser à garder de la trésorerie pour payer N-1 , s'échiner à faire progresser son CA et préserver ses marges... Pas le souci d'un salarié ou d'un fonctionnaire. Il ne sert à rien de comparer, d'opposer les travailleurs. Tout le monde a sa place et personne n'est obligé rester dans son statut.
a écrit le 30/11/2012 à 13:12 :
Ces erreurs de la part d'un journal spécialisé sont impardonnables.
Les artisans n'ont pas de salaire.
Réponse de le 30/11/2012 à 13:21 :
Arrêtez de jouer sur les mots, ça gonfle tout le monde.
Réponse de le 30/11/2012 à 13:34 :
Non pas tout le monde!, à force d'approximations il ne reste que du blabla peu crédible!
Réponse de le 30/11/2012 à 13:57 :
réponse à "salaire" cela est d'autant plus impardonnable que dans le diaporama il est écrit salaire brut alors qu'il s'agit d'un bénéfice net soit un chiffre comparable au salaire net d'un salarié .Si vous etes salarié vous savez trés bien que votre salaire brut ( avant retenues) est supérieur à votre salaire net que vous percevez .Ce n'est donc pas jouer sur les mots comme vous le pensez.
Réponse de le 30/11/2012 à 15:36 :
@ Salaire
Les artisans n'ont pas de salaires, ça ne veut pas dire qu'ils ne gagnent rien. Ils ne connaissent leur revenu qu'une fois le bilan de leur entreprise établi, c'est à dire une fois par an. A ce moment seulement, ils savent, une fois toutes les charges déduites et diverses opérations comptables passées s'ils ont gagné ...ou perdu de l'argent. Mais pour appréhender cela il faut avoir été à son compte au minimum 5 ans.
Réponse de le 30/11/2012 à 17:24 :
Vous pensez qu'un artisan va attendre un an pour savoir s'il gagne de l'argent ? Hahahahaha.
Réponse de le 30/11/2012 à 22:47 :
@JB38: un grand connaisseur sans aucun doute :-) saches tout de même qu'on voit d'une semaine sur l'autre si le carnet de commandes se remplit ou se vide :-)
a écrit le 30/11/2012 à 11:07 :
pour préciser les commentaires précédents, chiffre d'affaires = montant des ventes. On commence donc par amputer les charges de fonctionnement (salaires des employés s'il y en a, tel que vendeur/euse, assistant/e, etc.; loyer et charges locatives comme l'électricité - pensez à l'éclairage permanent d'une enseigne par exemple...); ensuite on calcule les charges sociales (URSSAF, cotisations vieillesse et maladie obligatoires, cotisations aux instances représentatives - Ordre des Médecins ou des avocats par ex)....ce qui est comparable à un salaire net de charges brut d'impôts. Merci de ne pas confondre chiffre d'affaires et salaire, ou chiffre d'affaires et dividende/profit/bénéfice/revenu....
a écrit le 30/11/2012 à 10:15 :
Avec une inflation de 2,5%, il ne reste rien de l'article, qui manque cruellement de sens critique. Le titre est volontairement trompeur et sensationnel.
a écrit le 30/11/2012 à 9:52 :
bien placé pur répondre à cet article en tant qu'acteur du financement des leur besoin..........l'enquête n'a pas du être faites dans l'ouest de la france.
a écrit le 30/11/2012 à 9:20 :
Comme le font remarquer les intervenants, ils s'agit d'un bénéfice dont une grande partie du léger surplus sera reprise en cotisations l'année prochaine ramenant l'augmentation réelle a peu près à la moyenne des salariés.
a écrit le 30/11/2012 à 9:09 :
Quand je vais sur le diaporama et que je clic sur les professions il est fait mention de salaire brut moyen .
Premièrement il ne s'agit pas de salaire !!!
Deuxièmement si je prend le BIC ou le BNc cela peut se comprarer à un salaire net et non brut dans la mesure où il s'agit du chiffre déclaré aux impots .
Conclusion cet article est trés approximatif d'autant qu'un chiffre moyen n'a aucun sens suivant la région et l'age du travailleur indépendant .
a écrit le 30/11/2012 à 8:54 :
La plupart des travailleurs de ces secteurs ne perçoivent pas de salaire mais touchent un bénéfice.
Réponse de le 30/11/2012 à 22:50 :
@didier: et ce bénéfice est leur salaire :-)
a écrit le 30/11/2012 à 8:42 :
"salaires" les travailleurs indépendants: artisans,commerçants ou professions libérales sont rarement salariés !!!!
Les artisans et commerçants déclarent un BIC Bénéfice Industriel ou Commercial et les professions libérales un BNC Bénéfice Non Commercial .
J'invite donc amicalement le rédacteur de l'article à rectifier sa tete de chapitre .
a écrit le 30/11/2012 à 7:40 :
Eligibles! Hahahahahahaha! Eligibles pour un nouvel impôt idoine! La tête des artisans dépasse un peu là...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :