BTP : l'artisanat "dans le rouge" en 2012

 |   |  279  mots
Copyright Reuters
L'activité de l'artisanat du bâtiment, après une année 2011 satisfaisante, devrait à nouveau plonger "dans le rouge" en 2012, selon le président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment.

Lors d'une conférence de presse, Patrick Liébus, président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), a déclaré que "2012 devrait être à nouveau dans le rouge, avec une baisse d'environ 1% par rapport à l'an dernier, à cause d'un second semestre qui sera en fort recul". 

En 2011, l'activité a repris le chemin de la croissance, de 2,5% en volume. Le niveau a été comparable à celui du début des années 2000, mais "n'a toutefois pas permis d'effacer les effets de la crise de 2008", a constaté le président. La Capeb craint même encore une chute d'activité entre "2% et 4%" en 2013, due à "l'application des plans de rigueur" décidés par le gouvernement.

En 2012, entre 2.000 et 3.000 postes pourraient être supprimés, selon le syndicat patronal. En décembre dernier, les princiales organisations professionnelles du bâtiment avaient parlé de la disparition d'au moins 35.000 emplois (en incluant les intérimaires) pour l'ensemble du secteur.

La Capeb entend placer le logement et le bâtiment au centre des campagnes présidentielle et législative. C'est pourquoi elle vient de publier un livre blanc et va inviter les candidats "potentiellement éligibles" à rencontrer ses dirigeants "en tête à tête". Les candidats ou leurs représentants pourront également commenter les idées contenues dans le livre blanc à l'occasion de l'assemblée générale de la confédération, qui se tiendra en avril à Paris.

De crainte de l'instauration d'une TVA sociale, l'organisation patronale demande notamment "le maintien de la TVA à taux réduit", déjà passé récemment de 5,5% à 7%. Par ailleurs, elle réclame l'exclusion du secteur du bâtiment du champ du régime de l'auto-entrepreneur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :