ArcelorMittal enterre Ulcos et donc les hauts-fourneaux de Florange

 |   |  185  mots
Copyright Reuters
Le projet Ulcos devait sauver au moins un des deux hauts-fourneaux du site sidérurgique de Florange.

Cette fois, c?est sûr, les hauts-fourneaux du site sidérurgique de Florange ont toutes les chances d'être condamnés. La Commission européenne vient d?annoncer qu?ArcelorMittal abandonnait le projet Ulcos au site de Florange. « ArcelorMittal a informé la Commission qu'il retire le projet Ulcos à cause de difficultés techniques », a indiqué à l'AFP Isaac Valero, porte-parole de la Commissaire en charge du Climat Connie Hedegaard.

Ce projet qui consiste à capter le CO2 émis par le site et à le stocker dans les mines devait sauver au moins un des deux hauts-fourneaux de Florange. C?est en tout cas ce qui avait été convenu entre la direction d?ArcelorMittal et le gouvernement français la semaine dernière.

L?affaire de Florange a donné lieu à un important imbroglio gouvernemental où le Premier ministre a désavoué l?action de son ministre du Redressement Productif, pourtant en charge du dossier. Les syndicalistes du site de Florange se sont dits « trahis » par le gouvernement. Ils ont été reçus hier par Jean-Marc Ayrault à Matignon. Celui-ci ne les a pas convaincus du bien-fondé de cet accord.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2012 à 19:10 :
Les 629 ouvriers de Florange ont oublié de nous dire que depuis qu'ils ne bossent pas ils ont touché 93 % de leur samlaire. Pas mal, pour rester à la maison ?
a écrit le 06/12/2012 à 16:43 :
M Mittal n'est pas recommandable . Sans doute ! Qu"en est-il du Gouvernement qui est censé nous "gouverrner ?"
a écrit le 06/12/2012 à 16:18 :
Le projet ULCOS de captation de CO2 est encore un v?u pieux et heureusement pour l'emploi car c'est encore un moyen pour l'Europe de chuter face à la concurrence mondiale. La captation de CO2 est louable mais si l'Europe ou la France l'adopte de façon unilatérale, cela va renchérir les coûts de production et détruire encore de l'emploi industriel. Il faut hélas que cette décision de captation soit mondiale et là ce n?est pas gagner et n'oublions pas que les rejets de CO2 ne restent pas au dessus de nos têtes mais font le tour de la terre, alors il faudra trouver autre chose !
a écrit le 06/12/2012 à 15:51 :
l'industrie minière a vécu,pour le reste de nos usines il faudra parler de coût de production sans subvention...
a écrit le 06/12/2012 à 15:35 :
On vous avait bien prévenu.Hollande et sa clique sont des guignols. Et vous allez adorer la suite...
a écrit le 06/12/2012 à 15:20 :
Des mesures énergiques de fermeture sont bienvenues. Cela fait en effet des dizaines d'années que nous finançons les faux emplois de la sidérurgie comme nous l'avons fait pour la houille et le textile. Pour rappel : depuis 2 siècles au moins, pour créer artificiellement des "bassins" d'emploi ou remplir des villes, les gouvernement successifs, tous dans la même logique, ont demandé aux industriels de créer des faux emplois --> 5 pour 1 utile. Dans le même temps ils créaient une kirielle de fonctionnaires avec un taux de faux emplois plus grand encore --> 8 pour 1 utile. Ainsi les campagnes se sont-elles vidées et l'on a pû mettre en place la PAC pour "moderniser" mais surtout concentrer avec au passage une appropriation abusive des terres. Les pans industriels eux aussi étaient à réformer, le textile l'a fait dans les années 80, la houille avant, l'automobile est à la fin du processus mais la sidérugie se traîne. Bastion de la dernière vision socialiste délirante de l'industrie du temps passé, la sidérurgie a joué le rôle du symbole social.
Mittal a été embauché comme teneur de bougie pour régler le sort de cette industrie en douceur. C'est pour l'aider, dans une logique hyper capitalistique surprenante que Hollande et son pion Montebourg accélèrent le mouvement. Ce qui est à blâmer n'est donc pas le démantellement mais toute cette démagogie et l'abscence de solutions de remplacement et pour tordre le cou à l'IDEOLOGIE du CHOMAGE. En effet, ce qui semble évident et par force d'habitude nous semble "naturel" ne l'est pas. La problématique économique du chômage est contre productive, elle ne devrait donc pas exister. L'économie directe serait de près de 20 % ! Le chômage est uniquement un effet politique sous tendu par une idéologie socialiste. Il faut l'abattre.
Réponse de le 06/12/2012 à 15:44 :
Votre analyse, outre le socialisme que vous ne maitrisez pas très bien, peut apparaitre intéressante. Pouvez-vous nous en dire plus sur vos chiffres 5 pour 1 et de 8 pour 1, par exemple, vos sources...cela donnera surement plus de poid à votre argumentaire.
Réponse de le 06/12/2012 à 15:51 :
Les chiffres sortent de mon imaginaire.
Réponse de le 06/12/2012 à 16:04 :
Mr corso votre vision réductrice de économie est affligante.
Réponse de le 07/12/2012 à 2:39 :
mais cette vision est réaliste !!!
le projet en question est un gouffre financier et chaque emploi subventionné va coûter des millions par personnes : beaucoup cher que le chômage et détruire l'image de ce pays si besoin était !!
a écrit le 06/12/2012 à 15:15 :
Moi President, le chomage aura atteint des sommets inégalés ... Moi President, les taxes et impots seront au plus haut....Moi President, je formerai un gouvernement d'amateurs et de clowns afin de permettre aux francais de rire à gorge déployé le soir devant leur télé...Moi President, je fermerai toutes les usines et industries francaises afin de permettre aux français de se reposer et de savourer leur temps libre ....Moi President, je m'éclaterai pendant 5 ans aux frais de nos compatriotes ....MERCI
Réponse de le 06/12/2012 à 15:45 :
Vous devriez lire les autres commentaires, votre originalité est aussi grande que votre réflexion...stop sur le vide par écrit!!
Réponse de le 07/12/2012 à 2:40 :
c'est pourtant vrai !!!
a écrit le 06/12/2012 à 14:25 :
on peut se demander si les syndicats ont bien défendu les 650 emplois menacés. Peut etre que dans l'interet de ces derniers essayer de toucher le pactole contre un départ ou un reclassement aurait-été préferable? On peut craindre que finalement c'est reculer pour mieux sauter?
a écrit le 06/12/2012 à 14:20 :
M.Montebourg a dit, on ne veut pas de Mittal en France. Il ne faut jamais humilier un "adversaire" et M.Mittal est considéré comme un adversaire. Pourquoi à nouveau cet acharnement contre Mittal? La France est elle irréprochable?
a écrit le 06/12/2012 à 14:05 :
et revoilà tout les libéraux furieux qu'on est osé tenir tête à Mittal qu'ils aimeraient bien pourtant occire eux même en fait sur ce dossier Montebourg à eu tort de dire dans les médias ce qu'il n'aurait dû dire qu'à Mital dans les yeux et Ayrault à eu raison de ne pas embourber nos sous dans ce marasme que sarkozy à enclencher à grand renfort de publicité personnel:
a écrit le 06/12/2012 à 13:35 :
et revoilà tout les libéraux furieux qu'on est osé tenir tête à Mittal qu'ils aimeraient bien pourtant occire eux même en fait sur ce dossier Montebourg à eu tort de dire dans les médias ce qu'il n'aurait dû dire qu'à Mital dans les yeux et Ayrault à eu raison de ne pas embourber nos sous dans ce marasme que sarkozy à enclencher à grand renfort de publicité personnel:
Réponse de le 06/12/2012 à 14:44 :
@amnèsique
Parlez français SVP. J'ai relu votre message trois fois et trois fois je ne sais plus ce que vous voulez dire à la moitié de votre commentaire.
Réponse de le 06/12/2012 à 15:19 :
Pourtant j'ai envoyé mon commentaire 3 fois pour pouvoir être compris....
a écrit le 06/12/2012 à 13:35 :
et revoilà tout les libéraux furieux qu'on est osé tenir tête à Mittal qu'ils aimeraient bien pourtant occire eux même en fait sur ce dossier Montebourg à eu tort de dire dans les médias ce qu'il n'aurait dû dire qu'à Mital dans les yeux et Ayrault à eu raison de ne pas embourber nos sous dans ce marasme que sarkozy à enclencher à grand renfort de publicité personnel:
a écrit le 06/12/2012 à 13:27 :
Donc, Mittal abandonne "à cause de difficultés techniques", terme diplomatique pour désigner l'impossibilité de discuter avec les français.
Réponse de le 06/12/2012 à 14:01 :
terme diplomatique pour ne pas honerer les promesses faites lorsqu'il a rachete le site . !
Réponse de le 06/12/2012 à 14:36 :
@hades: tu les connais toi les promesses ? Les syndicats ont leur version, mais c'est quoi la vérité ???
a écrit le 06/12/2012 à 13:08 :
Il n'y a pas 1 semaine les socialistes Ayrault en tête ,la presse de gôche s'évertuait à démontrer la réussite de l'accord avec Mittal Pensez donc ,pas de plan social ils martelaient ,projet uclos ,investissements 180millions ... investissements réduits ,ce faisant toutes les années , départ en pré retraite ,mutation et maintenant UCLOS etc..un foutoir ou Ayrault en grand pape du mensonge voulait encore ces jours ci enfumé les syndicats les employés .Vous devez démissionner messieurs vous discrétidez la France .
Réponse de le 06/12/2012 à 15:51 :
Nous ne savons finalement pas si M. Montebourg avait vraiment des repreneurs, ce qui semblait être vrai. Donc je suis assez d'accord avec vous, M. Ayrault devrait prendre acte de son incompétence, ai-je besoin de citer d'autres exemples, je ne pense pas...
a écrit le 06/12/2012 à 13:04 :
Les difficultes techniques ce serait pas un probleme avec les taxation d'émission CO2 en Europe ?
Réponse de le 06/12/2012 à 14:52 :
L'objectif de Ulcos est justement d'eviter d'avoir a payé cette taxe car elle ne concerne que le CO2 emis dans l'air... Ulcos a pour objectif de l'enterré, donc pas de taxe ;)
a écrit le 06/12/2012 à 13:03 :
Ce n'est que le premier avertissement de Mittal ! La suite, ce sera le chantage à l'emploi avec blocages des salaires, retour sur les 35H et flexibilité...Les 20 000 salariés d'Arcelor Mittal peuvent dire merci au gouvernement...
a écrit le 06/12/2012 à 12:56 :
Je tiens à remercier sincerement tout le gouvernement de Monsieur Hollande pour tous ces moments de fou rire qu'ils nous aurons donné. Vraiment un grand merci.
Réponse de le 06/12/2012 à 13:19 :
rassurer-vous avec mr montebourg c'est un gag par semaine depuis le début: pas de raison que cela cesse il a un besoin visceral de faire parler de lui
Réponse de le 06/12/2012 à 13:36 :
C'est assez marrant de lire ces commentaires... Mais comme vous le dites si bien, les moments de fou rire ont bien commencé avec NS....mémoire courte quand tu nous tiens...
Réponse de le 06/12/2012 à 14:02 :
+10 a memoire.. .
Réponse de le 06/12/2012 à 14:18 :
si vous voulez parler du nombre de critiques contre ns: c'était pire à l'époque
Réponse de le 06/12/2012 à 14:33 :
+1 0000000000000000000000000000000000000
Réponse de le 06/12/2012 à 14:54 :
oui on se demande qui est au pouvoir, et qui critiquait sans vergogne il y a moins d'un an !
Réponse de le 06/12/2012 à 15:18 :
A vous lire, je suis mort de rire... Vous vous rejeté la pierre alors que vous avez tous (PS ou UMP) les memes idées depuis 20 ans, idées mortes née qui ne fonctionnent pas et qui ne fonctionnerons pas plus en reessayant constament de les appliquer... Voyez un peu plus loin que vos partis politique et meme plus loin que la politique elle-meme (si on peux appeler la politique francaise comme tel...)
Réponse de le 06/12/2012 à 15:59 :
Il est rare de voir des personnes de gauche s'exprimer sur La Tribune...
Et ce n'est pas depuis 20ans que cela part en sucette comme nous pourrions dire, mais depuis bien plus longtemps. N'en déplaise à ces personnes qui reprennent le discours de "depuis 20ans" voir "30ans" pour souligner l'arriver de M. Miterrand. La déchéance a commencé avec M. Pompidou, c'est ce grand homme d'état, surement le pire de tous qui a fait que nous sommes obligés d'emprunter aux banques commerciales et non plus à la banque centrale. Comme toutes les entreprises, il y a une marge qui est appliquée aux taux d'intérêt, donc un cout plus élevé pour la dette française. Et ce principe a été repris avec l'union européenne...
Réponse de le 06/12/2012 à 16:14 :
@Memoirecourte : Vous etes en train de changer de debat... Et je confirme, cela a commencer sous Pompidou! Mais pas a cause de l'endroit d'ou emmettons notre papier ;)
Réponse de le 06/12/2012 à 17:22 :
M92 Je ne change pas de débat, je fais suite à votre commentaire. Et mon commentaire reste pertinent dans la situation de Florange et du reste de l'actualité....
Et il y aurait beaucoup de différences suivant l'endroit d'ou nous émettons du papier...;-)
Après je dois dire qu'étant dans le début de la trentaine, je ne connais pas tout de M. Pompidou :-)
a écrit le 06/12/2012 à 12:50 :
Le gouvernement ferait mieux de s'occuper des 1200 chômeurs de plus tout les jours que de mettre tout l'énergie pour la sauvegarde des 1200 places de travail à Florange, dans une usine sans avenir.
Mittal est un industriel et il fait ce qu'il sait faire, les politiciens à Paris devraient faire de même.
Réponse de le 06/12/2012 à 13:06 :
650 emplois dans les hauts-fourneaux de Florange....par rapport aux 2300 de la filière froide du laminage qui vont se faire laminer....
Réponse de le 06/12/2012 à 13:24 :
Mittal est un financier, pas un industriel
Il a investi au mauvais moment (achat de mines au plus haut) et a credit. Il est maintenant etrangle par les dettes (enfin son groupe car je suis sur que lui s en sortira sans pb)
a écrit le 06/12/2012 à 12:46 :
Ulcos/Florange, encore un plan sur la comète comme la LDV Lyon-Turin avec l'accord franco-italien pour la moitié du financement et un hypothétique financement européen pour l'autre moitié....
a écrit le 06/12/2012 à 12:33 :
Mittal ferait un très bon politicien du PS
Réponse de le 06/12/2012 à 14:39 :
Je le verrai mieux comme ministre de l'Industrie...
Réponse de le 06/12/2012 à 22:13 :
avec une kia de fonction naturellement.
a écrit le 06/12/2012 à 12:24 :
L'Express titrait "les cocus de Hollande", il pourra utiliser "le cocu de Mittal" !
a écrit le 06/12/2012 à 12:23 :
cette technologie est obsolete,allez voir BAYONNE,VALENCE HAMBOURG ALICANTE ils sont dans la production rationnelle avec des minerais dont le taux de Fer depasse la moyenne EU ,les couts sont inferieurs de 30 pour cent et le tavail se fait a la demande donc pour avoir de la FT de type 22 prette a l'emploi avec des couts raisonnable nous ne pouvons pas nos satisfaire des annees 1900
a écrit le 06/12/2012 à 12:23 :
Si Mittal ne respecte pas sa propre signature comment peut-il respecter la France. Montebourg avait visiblement raison en parlant des engagements de Mittal en France depuis plusieurs années. Ce n'est pas Montebourg qui est désavoué dans ce dossier, ce sont Ayrault et Hollande. Ils n'ont plus aucun moyen de pression, et Mittal doit bien se frotter les mains : il n'y aura pas de concurrence, privée ou d'Etat. Et en plus il va pouvoir fermer le site quand bon lui semble, c'est son droit. Mais c'est triste cette invitation à l'Elysée pour un menteur, alors que des gens bosseurs sérieux, honnêtes, n'iront jamais, et qu'ils paient des impôts en plus.
Réponse de le 06/12/2012 à 12:52 :
qui sont les gens bosseurs, honnêtes et sérieux ??????
Réponse de le 06/12/2012 à 22:12 :
LES FRANCAIS !
a écrit le 06/12/2012 à 12:20 :
Après les quotas Carbone, fossoyeurs de la phase à chaud à Liège, le projet Ulcos, du type "I have a dream" écolo.., ..n'était-il pas question d'industrialisation, de redressement productif, et non de plan sur la comète,..
a écrit le 06/12/2012 à 12:07 :
Mittal n'a pas prévu le plan B: envoyer Nicolas Hulot fraîchement nommé par Hollande. Il va voir ce qu'il va voir !!
Réponse de le 06/12/2012 à 12:29 :
Le plan B ... , Hulot va sauver le monde , on se croyerais dans un film avec Bruce Willis et un mec de l'ENA avec un plan B ca n'éxiste pas.
a écrit le 06/12/2012 à 12:03 :
Ca apprendra au gouvernement à respecter les asiatiques. Ils ont horreur de perdre la face. mittal va leur faire payer cher l'affront qu'il a eu.
Réponse de le 06/12/2012 à 12:31 :
bonjour,moi c'est najbar
a écrit le 06/12/2012 à 12:01 :
Adieu le projet ULCOS, Ayrault va nous transformer le projet en CULOS.
Réponse de le 06/12/2012 à 12:28 :
C'est vrai que les employés de Florange l'ont pris profond...
Réponse de le 06/12/2012 à 12:31 :
ulcos n'est plus de mise..... il manque ulcos, comme on dit.....
Réponse de le 06/12/2012 à 12:54 :
Pour compléter: il manque ul (jusqu'à) l' (c)os, comme on dit...
Réponse de le 06/12/2012 à 22:11 :
Le message de "La 7e compagnie était fin", par contre ceux qui suivent sont lourds, ce sont des messages de ceux qui n'ont pas compris l'humour du premier, ou qui font semblant d'avoir trouvé pour qu'on leur porte attention. Ah, les copieurs dans ce monde...
a écrit le 06/12/2012 à 11:59 :
C'est vraiment du n'importe cette histoire. Un coup on signe un coup on ne signe plus.En tout cas ça ne donne pas envie d'aller bosser pour Mittal. C'est miteux. Le gouvernement a joué des pressions dont il ne dispose pas. C'est d'un comique. On est dirigé par des guignols en France, et cher payés les guignols.
a écrit le 06/12/2012 à 11:59 :
"à cause de difficultés techniques"; il faut traduire par entre autres: instabilité fiscale du pays, dérive soviétique du gouvernement, insulte et menaces envers l?actionnaire principal du groupe, impossibilité de faire des projets dans un pays totalement instable, syndicats en situation de blocage permanent... (la liste peut être complétée...)
Réponse de le 06/12/2012 à 12:16 :
Vous vous moquez du monde ... vous avez un disque qui tourne en boucle quel que soit le problème posé. C'est beau de naïveté envers les grands patrons comme M. Mittal
Réponse de le 06/12/2012 à 12:30 :
les naifs c'est ceux qui ont vote hollande !
Réponse de le 06/12/2012 à 13:51 :
Se délecter de l'aigreur des Sarokistes est un pur régal, pourquoi? parce que l'on voit l'état du pays après 10ans de l'UMP, oui 10ans!!! et à voir ce parti qui est incapable de se gérer alors un pays??? nous avons notre réponse...Même si M. Hollande n'est pas irréprochable, nous avons peut être éviter encore pire...Je suis triste de dire cela pourtant
Réponse de le 06/12/2012 à 14:06 :
avec 1er mandat chirac , 17 ans de droite.
meme pas un an pour hollande... hmmm hmmm
Réponse de le 06/12/2012 à 14:24 :
Droite ou gauche c'est la meme chose... Ce sont tous des social-democrate... Et cette derniere ne fontionne pas peut importe le sens dans laquelle on l'applique...
Réponse de le 06/12/2012 à 16:10 :
Hades, donc vous faites une séparation avec M. Chirac. Effectivement j'en fais une au niveau des idéologies, pas des pratiques bien sur. Je préfère 100 fois M. Chirac qui n'a pas donné dans une apologie de la terreur de l'étranger comme a pu le faire M. Sarkozy. La peur de l'autre, cela ne rappelle rien à personne?
Arte fait de très bons reportages en ce moment sur la 2 guerre mondiale...
Et pour vos chiffres de 17ans de droite, je veux bien que vous nous éclairiez par un détail, car je ne les trouves pas...(car si vous prennez la période de M. Jospin suite à la dissolution de l'assemblée par M. Chirac, donc vous nous dites que c'était aussi une politique de droite...)
M92, je ne crois pas que tous les gouvernements qui se sont succédés ont fait de la social-démocratie...
a écrit le 06/12/2012 à 11:57 :
C'est tout de meme incroyable le manque d'audace et de vision d'avenir industriel au niveau gouvernemental de ce pays ! On dirait le compte rendu d'une réunion de maîtresses de maternelle de la banlieue nord. Mieux vaut s'abstenir!
a écrit le 06/12/2012 à 11:57 :
Super fort ces négociateurs du gouvernement.
a écrit le 06/12/2012 à 11:48 :
Ulcos 2 est déja sur les rails faut pas souhaiter si fort l'échec du gouvernement voyons il y a des français en jeux
Réponse de le 06/12/2012 à 12:23 :
C'est une blague j'espere? Et puis on a pas besoin de souhaiter leur échec, ils se torpillent tout seuls. C'est un peu comme si le u-boat allemand se coulait eux-même ou les kamikazes japonais qui se jetent dans l'océan tous seuls.
En fait l'ENA est une concurente directe de l'école du cirque.
a écrit le 06/12/2012 à 11:45 :
Ce président, ce premier ministre, ce ministre de l' industrie sont pour les deux premiers, des fonctionnaire et pour le troisième un petit avocat de province. Ils n' ont jamais compris le monde des affaires car ils n' en connaissent rien et de même pour leurs soi-disant conseillers qui sont eux aussi des hauts fonctionnaires. Ils étaient obligés de tous se faire bien baisés par Mittal.
Réponse de le 06/12/2012 à 13:31 :
On a vu ce que ca a donner avec un avocat d'affaires et des affairistes pendant 5 ans.
La vérité est qu'il ne fallait pas 1 faire autant confiance à Mittal en 2004 et la vérité aussi est qu'il ne fallait pas faire de ses 650 emplois foutus un symbole pour le coup il sont sauver mais ca aura u coût
a écrit le 06/12/2012 à 11:24 :
Ne serait-ce pas un peu du foutage de gueule de la part de Mittal? L'encre à peine sèche de l'accord avec Ayrault qu'il annonce celà l'air de rien? Il serait temps de changer de Premier Ministre car mou sur mou, ça ne donne rien!
Réponse de le 06/12/2012 à 11:58 :
Tout à fait d'accord avec vous, mais j'ajouterai que le foutage de gueule est également de la part du gouvernement. Vous ne me ferez pas croire que le Premier Ministre et son équipe n'ont appris ce "rebondissement" qu'aujourd'hui ! Se foutre de la gueule des français une fois ça va, mais quand même pas tous les jours et en public !
a écrit le 06/12/2012 à 11:23 :
loooooooooooooooool.. la ca devient VRAIMENT drole ! toute cette pantalonade pour ca !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :