Florange : Les syndicats n'ont pas confiance en ArcelorMittal

 |   |  157  mots
Copyright Reuters
Déçus que le projet de natonalisation de l'état n'ai pas vu le jour, les syndicats ont désormais des doutes sur l'avenir à long terme des hauts fourneaux de Florange.

L?euphorie de vendredi soir, après l?annonce d?un accord entre ArcelorMittal et le gouvernement, a laissé place à une méfiance des syndicats quant aux réelles intentions de Mittal. L?aciériste s?est officiellement engagé à maintenir les hauts-fourneaux de Florange, actuellement en veille, dans un état qui permette de lancer à terme le projet Ulcos. Cette technologie va garantir la production d'acier plus écologique grâce à un captage du CO2 rejeté. Mais la plupart des syndicats restent persuadés que Mittal envisage toujours de fermer le site qui compte 650 salariés. Le fait qu?Arcelor Mittal n?a pas évoqué le projet Ulcos dans son communiqué après l?accord avec le gouvernement a attisé les doutes des syndicats. Ces derniers attendent avec impatience de rencontrer le Premier Ministre Jean Marc Ayrault mercredi à Matignon ?pour parler des investissements et demander au gouvernement qu'il garantisse à 100% le projet Ulcos", a expliqué Walter Broccoli (FO). (Source : AFP)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2012 à 8:24 :
eh bien, ils donnent leur démission et partent travailler dans une entreprise dans laquelle ils auront confiance. Apparemment, depuis le début de cette crise , tout le monde attend ! pas téméraire les syndicalistes, ils préfèrent leurs avantages !
Réponse de le 04/12/2012 à 23:20 :
Évidement gegeclermont, quelle clairvoyance... Faites donc des études ingénieur bac +5 ou +8 et venez Chez Alcatel-Lucent .... 25 % de licenciement cette année....
a écrit le 04/12/2012 à 3:51 :
il est ou thibault

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :