Pauvreté en France, un phénomène qui s'amplifie

 |   |  587  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Une conférence sur la pauvreté se tient à Paris les 10 et 11 décembre. En 2010, le taux de pauvreté a atteint 14,1% , son plus haut niveau depuis 1997. Plus de 8,5 millions de Français vivent avec moins de 964 euros par mois. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault interviendra en clôture de la conférence. Il devrait annoncer des mesures puisée dans le rapport que lui a remis Jean-Baptiste de Foucault qui prône "un droit au parcours accompagné vers l'emploi".

Le gouvernement a ouvert lundi la conférence nationale de lutte contre la pauvreté, en affichant sa volonté d'en finir avec "la stigmatisation" des personnes démunies, tout en concédant que ce rendez-vous, censé déboucher sur un plan pluriannuel, ne "réglerait pas tout". Il faut dire que les chiffres sont accablants. Le le taux de pauvreté a atteint 14,1% en 2010, son plus haut niveau depuis 1997, Ce qui signifie que plus de de 8,5 millions de Français vivent avec moins de 964 euros par mois. Un Français sur cinq déclare avoir renoncé aux soins pour raisons financières et 3,5 millions de personnes sont mal logée et  800.000 personnes ont recours à l'aide alimentaire.

5% de fraude au RSA

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine a prôné un "véritable changement de méthode" par rapport au gouvernement précédent, mettant en cause "les discours stigmatisants" sur l'assistanat. A cet égard, la ministre déléguée chargée de la lutte contre l'exclusion, Marie-Arlette Carlotti, a renchéri: "les personnes démunies ne choisissent pas la pauvreté, elles n'en profitent pas, elles la subissent". Et de rappeler que la Caisse d'allocation familiale évaluait à 5% la fraude au RSA (revenu de solidarité active) et que 68% des bénéficiaires potentiels du RSA activité ne le demandaient pas. Les attentes des associations sont extrêmement élevées. La plupart demandent notamment une revalorisation du RSA, qui a décroché par rapport aux revenus du reste de la population et a évolué plus lentement que le Smic.

Le rapport de Foucault  prône "un droit au parcours accompagné vers l'emploi

Mais en période d'austérité budgétaire, le gouvernement n'a que très peu de marges de manoeuvre. Jean-Marc Ayrault, qui viendra cloturer les travaux de la conférence demain mardi 11 décembre, pourra s'appuyer sur le rapport commandé à Jean-Baptiste de Foucault qui préconise "un droit au parcours accompagné vers l'emploi" pour les personnes en situation de précarité. Ce rapport (qui comprend 34 mesures concrètes), prône notamment une aide à la création d'entreprise, l'extension du RSA aux jeunes peu qualifiés non attributaires des contrats d'avenir. Surtout, mesure choc, devant l'ampleur du phénomène de la pauvreté, jean-Baptiste de Foucault avance une idée extrêmement volontariste: "si dans deux ans les mesures précédents [exposées dans son rapport . NDLR] n'ont pas suffit à améliorer significativement l'accès à l'emploi des personnes en situation de pauvreté et à réduire le nombre des allocataires du RSA socle (...) mettre en place, après un débat sur le sconditions de mise en oeuvre, un prinicpe d'embauche d'une proportion déterminée de chômeurs de longue durée par les administrationss et les entreprises, sous peine du  versement d'une taxe dont le produit serait affecté au financement de contrats aidés ou d'aides à l'insertion".

Quelques mesures sont déjà sur la table. La ministre de l'Energie, Delphine Batho, a annoncé ce lundi 10 décembre que les tarifs sociaux de l'énergie seraient étendus prochainement à 830.000 personnes supplémentaires. Pour parer à l'urgence du manque de logements, le président du Cese, Jean-Paul Delevoye, suggère d'édifier "des villages de bungalows pour les mal-logés". En marge de la conférence, la ministre du Logement, Cécile Duflot, a annoncé la création de "plusieurs milliers de nouvelles places d'hébergement dès 2013". Selon son entourage, 4.000 places pourraient être réservées pour l'hébergement d'urgence et 4.000 autres pour les centres d'accueil pour demandeurs d'asiles (CADA).

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2012 à 0:28 :
On a compris 2 choses : 1 que les riches ne veulent pas payer d?impôts en France et vont en Belgique ou en Suisse. 2 que les travailleurs n'osent pas réclamer une augmentation à leurs patrons, alors ils s'en prennent aux chômeurs, aux immigrés, aux fonctionnaires, etc. Vrai ou faux ?
a écrit le 11/12/2012 à 20:08 :
La misère c'est d'être obligé d'aller au resto du coeur pour survivre et être servi par un émigré.
Réponse de le 12/12/2012 à 22:29 :
Heu;;; ceux dans les restos du c?ur sont des bénévoles, donc ils ne sont pas payés. Et vous avez quoi contre les émigrés ?
Réponse de le 12/12/2012 à 22:32 :
comment peut on laisser passer un tel commentaire !?
a écrit le 11/12/2012 à 17:02 :
je propose que le montant de la cotisation foncière des entreprises soit entièrement reversé sous forme de prime de noel pour les plus démunis.on ne s'en sortira pas sans plus d'égalité!
Réponse de le 11/12/2012 à 20:06 :
et que soit relever les retraites de la ratp, car 2000 euros par mois est tout juste suffisant pour vivre après 30 ans de bons et loyaux services.
a écrit le 11/12/2012 à 16:11 :
Tiens tiens on m'aurait menti depuis 30 ans sur le fait que l'Union Européenne et la mise en place de l'euro nous assureraient prospérité et plein emploi.
Tiens tiens j'entends toujours les mêmes sur les grands médias nous préconisant toujours plus d' Europe ( fédéralisme européen, union bancaire, etc...)
Tiens tiens peut-être vais-je aller chercher les explications de cet appauvrissement généralisé des peuples d'Europe autrement que par le biais du journal de 20h de TF1 (ou france 2 c'est le même).
Tiens tiens qu'est ce que j'apprends....je vous laisse le découvrir par vous même
a écrit le 11/12/2012 à 11:43 :
Bon, pour l'instant on est encore bassiné par ''c'est la faute à Sarko''. Mais il faut qu'ils commencent à réfléchir à un autre argument car lorsque l'on fêtera le premier anniversaire de Flamby et que la situation (chômage, insécurité) se sera fortement dégradée, cet argument ne tiendra plus. Ah oui c'est vrai il restera la ''méchante finance internationale'', espèce de nébuleuse noire et déshumanisée qui nous engloutira tous!! Sauf que c'est justement cette ''finance internationale'' que nous sollicitons à raison de plusieurs milliards par mois et auprès de laquelle nous nous endettons!!
a écrit le 11/12/2012 à 10:53 :
il faut mettre le rsa au niveau du smic comme ca les smicards seront plus pauvres que les rsaistes, vu qu'il devront payer leurs charges et leur bouffe
a écrit le 11/12/2012 à 10:05 :
Je propose de créer une commission, non plutôt un haut conseil de la pauvreté, ainsi qu'un comité d'audit, le prochain gouvernement aura un ministre délégué à la pauvreté ainsi qu'un sous secrétaire d'état à la misère également.
Réponse de le 11/12/2012 à 10:52 :
vous avez bcp d'amis au chomage ou qui n'ont pas ete reelus !
Réponse de le 11/12/2012 à 11:29 :
En effet créer des postes éoliennes fait partie de mon traitement social de la misère, en l'occurrence je compte balayer devant ma porte et donc commencer par réhabiliter des camarades désoeuvrés qui eux-mêmes dresseront des constats (de carence le plus souvent) dans des rapports annuels centrés sur la pauvreté et la misère. Celle-ci continuera à se développer ce qui est plutôt porteur pour mon courant de pensée. Cependant les historiens du futur constateront que celle-ci est très documentée sur la période 2012-2017.
a écrit le 11/12/2012 à 9:45 :
Arrêtez de nous parler du RSA comme si c?était un salaire. On parle là d?une aide partielle au chômage et à la précarité qui est financé par l?Etat, donc par les impôts ou autres prélèvements. Non le RSA ne doit pas être revalorisé afin de ne pas inciter les gens à rester dans l?assistanat et de ne pas envoyer un message négatif aux travailleurs (et particulièrement les 24% de jeunes). De plus, le déficit budgétaire est déjà assez important pour ne pas annoncer ce genre de mesure.
Il est temps de revoir les priorités et s?occuper des causes (rigidité du marché de l?emploi, manque de compétitivité et soutien aux PME) plutôt que des conséquences (un chômage durable). Financez l?innovation et le travail plutôt que l?assistanat.
Réponse de le 11/12/2012 à 10:06 :
En effet, les allocations entraînent toujours des effets pervers et exercent une attractivité qui fait converger tous les pauvres d'Afrique et d'ailleurs vers la France qui ne pourra plus s'en sortir avec ces afflux massifs.
Réponse de le 11/12/2012 à 11:45 :
Je dirai meme que le RSA devrait être supprimé et remplacé par le système allemand dans lequel l'Etat prend en charge votre logement et votre nourriture dans des centres spécialement concus, et par contre c'est une période transitoire et pas à vie. Pendant cette période vous devez accepter tous les jobs qui se présentent même payés à 1?/h. Pour ceux qui résident chez eux et bénéficient d'une aide comparable au RSA alors des controleurs viennent régulièrement vérifier vos comptes et train de vie pour être sur que vous ne faites pas du noir en parallèle des aides. Imaginons cela en France ??? Presque du rêve ... Au Luxembourg, le RSA (RMG) est à 1870 euro/mois (oui par mois) et avec 2 enfants vous touchez 2300 euros/mois, mais c'est une avance remboursable sur 2 générations, soit vous reprenez le travail soit vous endettez vos enfants et petit-enfants ... Comme quoi, il y a des pays démocratiques et pragmatiques en Europe ...
a écrit le 11/12/2012 à 9:32 :
La misère, à force de l'entretenir non sans une certaine complaisance, on la crée, et certains prospèrent sur ce terreau politique.
a écrit le 11/12/2012 à 9:16 :
boum UN GRAND COUP POING DANS LA TETE pour ce qui nous dise et qui nous font croire que plus y a de riches moins il y a de pauvres petit rappel sous le gouvernement UMP LES RICHES N 'ONT JAMAIS ETE AUSSI RICHE
Réponse de le 11/12/2012 à 9:35 :
Quelle argumentation, des faits pour étayer votre constat? Finalement ce qui semble vous poser problème ce n'est pas tant qu'il y ait de la pauvreté mais bien qu'il y ait de la richesse.
Réponse de le 11/12/2012 à 9:49 :
Il y a tellement de riches que bientôt il n'y en aura plus en France pour financer vos pauvres.
On passera alors à toute la classe moyenne tant il faut s'occuper des allocataires.
La France, terre de bienfaisance de la misère du monde...
a écrit le 11/12/2012 à 8:49 :
7sur 7 journal belge ce jour en France les chiffres sont secret vive la democratie
Le taux d'emploi des résidents de Belgique nés hors de l'Union européenne s'élevait l'année dernière à 45,8%. Aucun autre pays européen ne compte si peu d'immigrés au travail, peut-on lire mardi dans De Standaard.

Par ailleurs, une différence notable de 20 points de pour cent sépare le taux d'emploi des immigrés de celui des autochtones. La part de femmes immigrées sur le marché du travail en Belgique atteint en outre à peine 37%.

La discrimination à l'emploi joue vraisemblablement un rôle dans ces problématiques. Une étude démontre en effet que les employeurs des pays européens ont tendance à avoir recours à du personnel autochtone.

Par ailleurs, les immigrants sont systématiquement sous-représentés dans les fonctions publiques et l'enseignement. Les travailleurs immigrés sont également souvent moins formés et sont donc plutôt actifs dans des secteurs plus vulnérables, notamment l'horeca.
a écrit le 11/12/2012 à 8:39 :
Nous continuons a faire venir d'avantage de pauvres sans logements,sans travail juste des prestations sociales qui ne peuvent plus etre empruntées.Il serait temps de faire une pause sur la France terre d'aceuil qui bientot deviendra terre d'exile pour les Francais.L'église catholique,la droite,la gauche,l'extreme gauche devraient enfin ce montrer raisonnable.....
Réponse de le 11/12/2012 à 9:05 :
En effet, la France est devenue une terre d'asile d'asile et surtout une terre d'allocataires. Pire, l'allocataire est devenu un modèle social banalisé et nous aurons bientôt non plus des syndicats d'ouvriers mais des syndicats d'allocataires. Ainsi, on a pu entendre un représentant des allocataires s'exprimer le 11/12/12 à la radio pour demander une revalorisation des minimas sociaux qui ne permettraient plus d'après lui, de vivre décemment. Bientôt, les minimas sociaux seront supérieurs au smic avec des conséquences désastreuses aussi bien mentales, qu'économiques. La paresse au bout du compte gagnera et gangrènera toute la société française déjà largement atteinte.
a écrit le 11/12/2012 à 3:24 :
Rassurons nous le riche paiera le déficit, veuillez payer 100 milliards par an. Nous avons d'un côté l'industrie qui fout le camp et de l'autre l'abyme du déficit, le tout en récession. Alors y aura-t-il 50 milliards sur l'entreprise et 50 sur les ménages? On risque gros... n'aurait-on pas flambé avec les dettes à payer des fêtes au lieu de faire des emplois?
a écrit le 11/12/2012 à 3:16 :
Une question se pose que la population doit juger: c'est bien l'explosion de la pauvreté et du chômage! Ne parlons pas du pouvoir d'achat avec le président qui fait les poches des français. Dessine-moi un mouton! On trouve dans un RAPPORT DU SENAT de 2007, le chiffre du commerce extérieur. Les parts de marché s'effondrent d'un coup depuis une décennie. On passe de 8,3% à 6,3%... et ça a dû empirer depuis. Nous avons donc perdu en quelques années 25% des parts de marché à l'export. Seulement dans le même temps, on a fait l'euro. On incrimine l'euro pour être responsable de 0,3 à 0,5% de croissance en négatif. Alors l'euro est-il coupable? Ou bien c'est la compétitivité globale... on n'aurait pas investi dans l'appareil productif?
a écrit le 10/12/2012 à 22:20 :
Le changement c'est maintenant !! Les anciens riches deviennent des nouveaux pauvres !!!
Merci Hollandopoulos !!!
Réponse de le 10/12/2012 à 22:53 :
Pardon de vous rappelez que le gouvernement socialiste n'est au pouvoir que depuis 6 mois et vous le rendez responsable d'accroître la pauvreté ?
Réponse de le 10/12/2012 à 23:04 :
pas de pauvre avant le 6 mai 2012, pas de chomage , pas de dette
a écrit le 10/12/2012 à 21:26 :
C'est le refuge des Harpagon ici ? Les rentiers jaloux des pauvres ? Vous enviez leur existence ? Prenez-la !
Réponse de le 10/12/2012 à 22:23 :
Aucun harpagon en France Môssieur, ici c'est plutôt bombance à tous les étages ...! ... et à crédit comme il se doit !
a écrit le 10/12/2012 à 21:25 :
Les Français descendent volontiers dans la rue pour défendre des cagades, des histoires de mariage et autres histoires non urgentes, mais sont incapables de s'unir pour manifester pour demander des comptes ( éxagération des factures de gaz, par exemple, juste un exemple..!) à leurs dirigeants qui les volent impunément , et les appauvrissent chaque jour un peu plus irrémédiablement, leur font une vie de miséreux...si ce n'est pas encore le cas, un peu de patience, ça vient !) Vive l'hypocrisie générale, faut croire que l'on a la politique et les hommes qui vont avec, que l'on mérite ! L'union fait la force , mais apparemment ce n'est pas la devise de part chez nous........!
a écrit le 10/12/2012 à 21:14 :
On est trÚs bons en France pour faire des conférences, colloques et autres comissions d études pour parler de nos problÚmes sans les résoudre.
a écrit le 10/12/2012 à 20:36 :
RSA = Rien Sans Argent
a écrit le 10/12/2012 à 20:26 :
La crise de l'Euro est derrière nous vient de dire François Hollande, bien que A. Merkel tempère. Finalement, il n'y a bien qu'eux pour y croire, vu que 2013 s'annonce très lourd en taxes diverses supplémentaires.
Réponse de le 10/12/2012 à 21:27 :
C'est clair, que pour eux : pas de souci d'aucune sorte ! Tout va bien
a écrit le 10/12/2012 à 20:07 :
On parle quand des gens qui bossent et paient des impots pour les autres ???
Réponse de le 10/12/2012 à 20:30 :
On est jaloux des pauvres maintenant ?
a écrit le 10/12/2012 à 19:40 :
Conjuguer budget et chômage : Recruter massivement des contrôleurs du fisc, de la sécu, des douanes, du travail et de la DGCCRF !... Je suis sûr qu'avec un plus de contrôles, l'état économiserait énormément et bien au-delà de la rémunération des contrôleurs. Et lirait aussi bien moins d'arrogance dans les propos de certains.
Réponse de le 10/12/2012 à 19:58 :
ouais ! embaucher 50.000 fonctionnaires de plus ! comme ça, il faudra prévoir une rallonge parce qu'il faudra encore plus de taxes pour les payer, et donc plus de controleurs !!! c'est la spirale du communisme !
Réponse de le 10/12/2012 à 20:13 :
Pour travailler dans une entreprise de contrôle, je peux vous certifier que la fraude est beaucoup moins élevée que l'on croit. Pour autant les montants récupérés par les contrôleurs sont bien supérieurs aux salaires de ces contrôleurs, de sorte qu'embaucher plus de contrôleurs serait rentable.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:32 :
si c'était le cas, ce serait fait depuis longtemps ! vous voulez essayer de nous faire croire que le gouvernement renonce volontairement à une source de création d'emplois qui ne couterait rien ... vous y croyez, vous ???!
Réponse de le 10/12/2012 à 20:35 :
Vous parlez des 45 % de français qui paient pour les 55 % restants ? ceux là n'ont droit qu'à une chose : être à jour de leurs multiples impôts et fermer leur gueule ...
Réponse de le 10/12/2012 à 20:51 :
Personne ne vous force à rester en France ni à travailler, vous pouvez aller ailleurs ou être au chômage. C'est votre vie, votre choix.
Réponse de le 10/12/2012 à 21:19 :
Tout les monde paie des impôts : la TVA représente 45 % des impôts payés et tout le monde paie la TVA !!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 10/12/2012 à 22:21 :
Encore heureux , bientôt dans ce pays rouge il faudra présenter sa feuille d'imposition au boulanger , ne riez pas !
a écrit le 10/12/2012 à 19:24 :
Forcer des administrations à recruter des chômeurs , on croit rêver ou plutôt cauchemarder ... on appelle cela du chômage déguisé et c'était en vigueur en union soviétique !!!
La pauvreté c'est grave et il faut aider autant que possible ceux qui le mérite , mais aider les pauvres ne signifie en rien faire baisser la classe moyenne vers leur niveau , hors c'est ce qu'il se passe depuis trente ans dans ce pays , d'ou mécaniquement de plus en plus de pauvres CQFD
Réponse de le 10/12/2012 à 20:19 :
Embaucher des chômeurs dans les administrations est une solution de coût terme mais pas une politique de long terme car cela revient à subventionner des emplois par la collectivité. Donner à la France les moyens d'accroître son taux de croissance serait plus efficace sur le long terme mais le gouvernement qui se lancerait dans un tel programme n'en verrait pas les fruit. Ils seraient pour le suivant. Tant que les français ne voteront pas pour un tel gouvernements les politiques continueront a faire du court terme.
a écrit le 10/12/2012 à 19:19 :
autant il faut aidé les plus faibles surtout en cette periode de crise mais il faut aussi etre implacable avec les vrais assistés qui profitent du systeme car ca existe
a écrit le 10/12/2012 à 19:00 :
Il existe d'autres chiffres qu'aucun des membres de nos élites n'a le courage de regarder en face et dont il faudrait pourtant avoir clairement conscience avant de tenter quoi que ce soit d'utile pour secourir durablement les plus pauvres d'entre nous :
À l'aube de notre ère, la Terre était peuplée d'environ 250 millions d'êtres humains. Au début du second millénaire elle en compte 7 milliards, dont 1,2 à 1,4 milliard vivent dans un état de pauvreté profonde. L'homme et le progrès dont il est porteur ont ainsi créé, en 20 siècles, 5 fois plus de miséreux qu'il n'y avait d'individus de toutes conditions sur terre au début de leur entreprise. Et la population augmente de nos jours, quotidiennement, de 220 à 250 000 âmes, qui viennent majoritairement se joindre aux plus pauvres, pour surpeupler une pyramide sociale dans laquelle le descenseur social prend le pas sur l'ascenseur du même nom, comme pour nous démontrer que la pauvreté est plus facile à partager que la richesse.
Lire à ce sujet "La pyramide sociale - Monstrueux défi" ou visiter le blog "Abominable pyramide sociale"
De la richesse à l'exclusion sociale aujourd'hui et à la barbarie demain, par la démographie.
Lire à ce sujet "La pyramide sociale - Monstrueux défi" ou visiter le blog "Abominable pyramide sociale"
Réponse de le 10/12/2012 à 19:26 :
Lire aussi "les corps indécents" à propos de la jeunesse et de la surpopulation et de ses conséquences. La misère va aller en s'amplifiant, ce livre ne dit pas autre chose à ce sujet.
Réponse de le 10/12/2012 à 20:34 :
Lire également Martine à la montage, Martine à la mer, Martaine et le grand Chambellan, et Blanche Fesses et les 7 mains, mais là je m'égare.
a écrit le 10/12/2012 à 18:47 :
ce moi si , ils m'ont augmenté la retenue pension , ils ont rien dit , peut etre que le mois prochain (c'est noel) j'aurais une augmentation
a écrit le 10/12/2012 à 18:42 :
Moins de 964? ?? Moi c'est avec moins de 500? qu'on me demande de "vivre" !... http://bit.ly/RkRivs
Réponse de le 10/12/2012 à 18:50 :
faut bosser pour vivre
Réponse de le 10/12/2012 à 18:53 :
vous avez votés socialiste au moins
Réponse de le 10/12/2012 à 19:41 :
surement pas! on épargne les riches, injustices et Cie....le socialisme accueille , bras grands ouverts, toute la misère du monde quitte à mettre tout le monde dans la m..de!, donc, TOUS des incapables, il faut commencer par "réformer", toute cette oligarchie avant de vouloir faire des réformes ailleurs !
Réponse de le 10/12/2012 à 20:01 :
@la droite, faisait mieux? : on épargne pas les riches ... on les fait fuir , alors forcément il ne reste que les pauvres (et les pas trop riches qui sont du coup tellement taxés qu'ils seront bientôt des "nouveaux pauvres" !!!)
Réponse de le 10/12/2012 à 20:36 :
chouette bientôt tout ce petit monde sera pauvre et les ponctionnaires se joindront à la fête puisque plus personne ne pourra payer leurs salaires de privilégiés ... lol ...
Réponse de le 27/01/2013 à 13:45 :
en france le travail ne paye pas,il ne rends pas libre,par contre j'admire les gens qui trouvent d'autres solution alternatives, comme vendre des "choses" ou travailler au noir et toucher les minima,ce n'est qu'en question de survie,les élus volent et pique tout pourquoi ne pas en faire autant?il n'y a pas de régle,seule la survie compte quitte à mettre le chao,dans ce pays qui ne nous donnera rien a part les miettes que nous laissent les élu qui roule en voiture blindée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :