Panne de croissance pour l'économie française

 |   |  175  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
L'insee est catégorique : l'économie française va commencer l'année 2013 sans aucun élan de croissance et elle continuera à détruire des emplois au premier semestre. Toutefois, l'Institut écarte l'hypothèse d'une récession

La relance espérée par l'économie française à l'entame de l'année 2013 n'aura pas lieu avec une croissance annoncée de 0,1%. Le réalisme de l'Insee est venu doucher les espérances du gouvernement qui tablait sur une croissance de 0,8% pour tenir ses objectifs de réduction des déficits publics à 3% du PIB à la fin de l'année. "Si notre acquis à la fin juin restait de 0,1%, alors il faudrait une croissance de quasiment un point par trimestre au second semestre" pour atteindre 0,8% sur l'année, a tempéré le chef du département de la conjoncture, Cédric Audenis. D'après l'Insee, le pouvoir d'achat individuel des français devrait reculer de 0,8% après une légère baisse de 0,1% sur l'année précédente. Pour maintenir leur consommation, les ménages vont compenser ce repli du pouvoir d'achat en réduisant leur taux d'épargne. L'investissement des entreprises devrait également reculer de 0,2% en 2012. Les industriels interrogés en octobre prévoient même une baisse de 2% au premier semestre 2013. (Source : AFP)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/12/2012 à 8:00 :
Et cela vous étonne !
Politique sociale à outrance pour se garantir les votes des électeurs aux prochaine votations
Aucune considération pour les apporteurs de richesse et d'emploi
Des politiques qui ne regardent que leur propre intérêt et ne prennent aucune décision courageuse et nécessaire
La France ou il ne fait pas bon être riche
En d'autre temps il ne faisait pas bon d'être juif
Hollande dictateur de l'assistanat qui soumet le peuple par la dépendance aux aides
Hollande dictateur qui chasse les entrepreneurs, commerçants, talents, riches, créateurs et financeur des assistés
Hollande dictateur qui veut rayer, balayer, effacer, la culture, les traditions française
À ce jour j'ai honte d'être français
Je crache sur les Torreton et tout les exilés qui s'affichent avec les socialistes ils dont les pirent car leur devise est : faites ce que je dis pas ce que je fais..
Nous sommes vérolé par ces gauchos syndicos hypocritos couillemomos qui sont entrain de faire de la France la poubelle de l'Europe
a écrit le 21/12/2012 à 7:42 :
Qui cela étonnera-t-il ? Avec toutes les taxes punitives qui nous sont infligées et le dénigrement systématique de nos entrepreneurs qui, à raison, fuient maintenant la France, comment cela pourrait-il être autrement. Merci les socialos !
a écrit le 21/12/2012 à 7:30 :
La France va mieux depuis l'arrivée de Hollande !
a écrit le 21/12/2012 à 7:09 :
Une petite question, comment se fait-il que les plus brillants d'entre nous, au regard de leurs cursus scolaires et de leurs diplômes sont installés dans les rouages de l'état, c'est a dire bien planqués au lieu de les retrouver sur le pont en créant des entreprises donc de la richesse ?
Réponse de le 21/12/2012 à 7:25 :
Car c'est le moyen le plus efficace de faire de la politique à haut niveau, et alors une fois ce but atteint, les poches se remplissent au delà de tout ce qui peut être imaginé et cela en toute impunité.
a écrit le 21/12/2012 à 6:30 :
La croissance est impossible sans baisse des impôts. Au lieu de fustiger et faire fuir tous ceux qui créent de la richesse, des emplois, le gouvernement fait exactement le contraire. A l'évidence, la seule planche de salut pour la jeunesse est de quitter la France. Notre pays s'enfonce dans la misère et cela va s'accentuer grave dans les toutes prochaines années. Avec une telle politique aussi irréaliste que débile, les années qui viennent vont finir d'achever le pays. Les seuls survivants seront celles et ceux qui bénéficient d'indemnités non-imposables et les fonctionnaires assurés du plein emploi. Pour les autres c'est un naufrage programmé. Le nombre de suicides va exploser, hélas.
a écrit le 21/12/2012 à 6:06 :
C'est urgent, recrutons des fonctionnaires, des profs, des policiers, des gendarmes, des magistrats, des infirmières, des employés dans les mairies, les départements, les conseils généraux, les régions, vite !
a écrit le 21/12/2012 à 5:25 :
On a l'impression que le but c'est le chômage et la récession. On porte attentat à la libre entreprise, ce qui est un attentat aux libertés républicaines. Les 100 milliards du déficit, on nous dit 60 de réduction des dépenses et 40 pour la société. Les dépenses c'est 360, donc c'est un sixième. Prenons l'exemple d'un employé de l'administration, il perdrait donc près de 20% de son salaire et les 40 c'est un tiers de TVA, donc à 30%. Adieu la croissance. Si les 40 sont pour l'entreprise, ça tiendra jamais. Les patrons dont on veut la peau retourneront au RSA. Et si les 40 c'était des impôts, ça fait 80%... C'est pas la bonne méthode pour faire de la croissance. On ferait d'éviter de faire dans la statolâtrie et le guépéisme. Rappelons qu'il existe des corporations privilégiés: 25h de travail hebdomadaire et 4000 euros de salaire. Quel salarié sans qualification spécifique peut accepter de gagner moins qu'un doker? Et c'est pas les seuls...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :