Annulation de la taxe à 75% : Hollande a accueilli la nouvelle "sereinement", l'opposition jubile

 |   |  528  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
D'après son entourage, François Hollande a accueilli la censure de sa taxe à 75% "sereinement". A droite en revanche, François Fillon n'a pas traîné à se réjouir de cette "sanction" de la "politique de matraquage fiscal" de l'exécutif.

Les réactions n?ont guère tardé, après que le Conseil constitutionnel a décidé samedi de censurer la taxe à 75% pour les très riches. Le chef de l?Etat, qui avait fait de cette mesure un porte-étendard de sa marche vers l?Elysée, aurait ainsi accueilli la nouvelle "sereinement", rapporte l?AFP, citant son entourage. Lequel argue que "c?était l?une des hypothèses possibles". Cette même source précise à que François Hollande avait eu "plusieurs échanges avec le premier ministre à ce sujet". Si ce "sereinement" risque de faire jaser, il n?en reste pas moins vrai que le Premier ministre est (très) rapidement monté au créneau dans la foulée de la décision du Conseil constitutionnel, promettant un dispositif similaire l?année prochaine?

Un "signal d?alarme"

Premier secrétaire du PS, Harlem Désir a préféré voir dans la décision des sages la "validation" des piliers fondamentaux de la loi de finances pour 2013. "Ce sont des choix forts du gouvernement qui sont ainsi validés, en particulier l'alignement de la fiscalité du capital sur celle du travail", estime-t-il dans un communiqué, fustigeant les "déplorables tentatives d'obstruction à la justice fiscale" de l'opposition.

A contrario à droite, évidemment, on jubile. Et pour cause, ce sont les parlementaires UMP et R-UMP qui ont saisi les sages le 20 décembre dernier pour demander la suppression de cette fameuse taxe. Parmi-eux, on trouve tous les cadors du mouvement, en témoigne la longue liste du communiqué du Conseil constitutionnel. De François Fillon à Valérie Pécresse, en passant Eric Woerth ou Laurent Wauquiez? tous ont bataillé pendant la présidentielle pour contrer cette taxe à 75%, qui a accolé à Nicolas Sarkozy une plombante étiquette de "président des riches".

"Démagogie"

Premier à dégainer, François Fillon a donc perçu la décision des sages comme une "sanction" de "la politique de matraquage fiscal menée par François Hollande depuis sept mois". Dans un communiqué, le président du groupe Rassemblement-UMP à l'Assemblée national n?y est pas allé avec le dos de la cuiller. A ses yeux, les décisions du Conseil "sanctionnent aussi la démagogie" de François Hollande "en faisant adopter précipitamment des dispositions au mépris des principes de notre Constitution". Avant de relever que "les dernières données économiques disponibles en cette fin d'année montrent une stagnation de l'économie française et sa très grande fragilité". En résumé, pour l'ancien Premier ministre, il s?agit donc d?"un signal d'alarme" que François Hollande "ferait bien d'entendre".

Dans la même veine, Hervé Morin estime lui qu?"avec cette grave annulation, c'est toute la politique fiscale et économique du gouvernement qui est lourdement mise en cause". "En faisant croire aux Français qu'il redresserait la France en surtaxant les plus aisés de nos compatriotes, François Hollande les a bernés", tance dans un communiqué le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, avant d?appeler le président de la République à "changer de cap pour le bien du pays".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/01/2013 à 12:27 :
Je fais partie des râleurs de ce forum et d'ailleurs, qui ne cessent de dénoncer toutes les manipulations dont nous sommes victimes depuis des années dans ce pays.
Mais est ce suffisant pour se débarrasser enfin de ces oligarchies qui nous gouvernent et de reprendre ce pouvoir qui nous a été subtilisé?
Une vraie démocratie serait elle impossible à installer dans ce pays, celle ou le peuple est consulté régulièrement sur les grands sujets de société, comme cela se fait en Suisse, par exemple? Ou alors faudra t-il attendre une improbable révolution qui ne pourrait arriver que trop tard..! Seul l'avenir nous le dira.!
Réponse de le 09/01/2013 à 9:13 :
vous avez totalement raison mais ce n est pas qu en France malheureusement meme quand on a un président qui veut sincérement faire changer les choses comme Obama aux USA il est tellement cerné de partout qu il ne peut rien faire ou presque
a écrit le 31/12/2012 à 17:28 :
pas de quoi pavoiner à droite ni à gauche, ils sont aussi nuls en gestion. 30 ans de budget en déficit, 1900 millards de dette qui étouffe tout, les ménages, l'économie, et pas un pour s'attaquer à ce boulet improductif qui nous transforme toute la richesse en dette. Allez faire un stage en suéde, et appliquez rapidement, c'est la seule issue ! et on prend au moins 20% du salaire de tout politique ou fonctionnaire qu'on indexe sur l'évolution du chomage, de la dette, du commerce extérieur, voil une mesure qui va inciter à commencer à travailler, non ?
a écrit le 31/12/2012 à 17:24 :
et les caisses noires des députés et des sénateurs, elles sont fiscalisées ? 120 000e par an au black, de l'argent public détourné de façon mafieuse mais sans encombres, elle est pas belle la vie ? et ils donnent des leçons ? les rapports de la cour des comptes, de l'ocde.. sont remplis d'anomalies de gestion, d'inefficacité, de gains colossaux possibles si on veut bien avancer et baisser les impôts, le scharges et relancer l'emploi....je vote 80 de taxe sur les politiques tant que la dépense publique ne baissera pas de 30%, et 100% sur les caisses noires, la honte totale
a écrit le 31/12/2012 à 12:02 :
Bonjour,
Certes c'est toute une série de couacs - il ne faut se concentrer sur la proposition de taxation )à 75% faite.
Et finalement, ceci est au détriment d'un redressement de la France, ne serait ce que psychologiquement.
Après correction ( qui éventuellement aggraverait le nombre des personnes concernées ) de l?imposition au taux de 75%, et par exemple d'un bouclier fiscal à 69% ( en dessous de la limite confiscatoire nommées par le Conseil Constitutionnel, on peut garder la plupart des autres mesures.
Cela reste des couacs, qui n'aurait jamais dus se passer, et pour la France cela reste un épisode très triste.

Cordialement,

giantpanda
a écrit le 30/12/2012 à 17:45 :
Mattraquage fiscal faut voir. La plupart des gens se plaignent d'être surfiscalisés mais ce ne sont pas les riches. Ils se sont toujours fait avoir par les élections... La devise est: toujours plus de pauvres, de chômage, de TVA, électricité et autres taxes à la bière et déremboursement de médicaments. Tout vers le pire. Jamais de croissance, jamais d'innovation. Pas étonnant que la moitié des français ne vote plus! Maintenant à quand les jacqueries et la désobéissance civique? Chaque jour qui passe est pire que la veille!
a écrit le 30/12/2012 à 14:50 :
Suggestion au Président : M. Hollande, petit conseil de management. Quand vous confiez une mission d?importance à un ministre (genre faire passer une mesure phare de la campagne électorale), et qu?il ressort que le dossier est si mal ficelé qu?il est annulé par le Conseil Constitutionnel et que vous êtes de nouveau la risée à la une des JT, s?il-vous-plait, faites un acte d?autorité et virez le ministre et le Directeur de la législation fiscale. Les prétendants ne manquent pas, cela sera bon pour l?image de l?État, et cela motivera surtout les suivants à mieux travailler?

Hélas, de nos jours, l?incompétence dans les hautes sphères publiques ou privées n?est plus sanctionnée nulle part.
a écrit le 30/12/2012 à 14:48 :
Rappelons que le ?beaucoup? qui était concerné par la taxe de 75 % étaient environ 1 500.

Pour ma part, je prône plutôt un taux de 80 % au delà de 500 k? pour les seuls revenus salariaux des dirigeants d?entreprises cotées (on exclut donc vedettes du show-bizz et du sport?). Cela ne concernera donc que quelques centaines de personnes, mais enverra un signal fort, et surtout découragera l?avidité du ?toujours plus?.

Maintenant, si cette mesure est trop compliquée (sic.), je vais finir par me résoudre à prôner dans ce cas l?introduction d?un salaire maximal légal de 800 k?, et basta.

Pour la ?stigmatisation?, il faudra qu?on m?explique en quoi les riches seraient ?stigmatisés? ? il m?a semblé dans la campagne que c?était plutôt les chômeurs, les immigrés, les bénéficiaires de minima sociaux qui l?ont été nettement plus, mais passons?

Précisons aussi que s?il n?est pas possible de taxer fortement les plus aisés, autant faire défaut tout de suite, car ce ne sont pas les pauvres qui vont rembourser 1 800 Md? de dette publique?

Il faudra un jour que M. Carrez, qui a voté 14 budgets en déficit et près de 1 000 Md? de dette, m?explique quel était son plan de remboursement.

Enfin, 1 800 Md? de dette publique léguée par la génération de M. Carrez (né en 1948) est particulièrement ?confiscatoire? pour ma génération.
Réponse de le 30/12/2012 à 19:35 :
"Pour ma part, je prône plutôt un taux de 80 % au delà de 500 k?" c'est quoi ce truc il se prend pour qui? encore un clown jaloux.
a écrit le 30/12/2012 à 13:09 :
Lorsque il aura 18% de chômeurs fin 2013, et 10% de côte de popularité, on verra si il sera toujours "serein" Hollande !!!!!
Réponse de le 30/12/2012 à 15:52 :
Vous risquez d'être surpris !...
Réponse de le 03/01/2013 à 13:40 :
ou pas...!
a écrit le 30/12/2012 à 11:23 :
"Le chômage et l'appauvrissement c'est maintenant, la faillite c'est déjà fait"
a écrit le 30/12/2012 à 9:55 :
Quel amateurisme. Hollande aussi mauvais que Sarkozy?
a écrit le 30/12/2012 à 9:13 :
L'exil fiscal de DEPARDIEU est en fait qu'un scénario de film orchestré par l?Élysée.
j'aimerais bien savoir combien d'argent a touché cet acteur pour faire son cinéma. Car tout ce tintamarre n'est que supercherie et filouterie et n'a servi qu'à foutre la pagaille et la zizanie parmi tous les citoyens de ce pays...
a écrit le 30/12/2012 à 8:40 :
Hollande dehors!
a écrit le 30/12/2012 à 7:13 :
Encore une manipulation des masses pour justifier l'existence du conseil constitutionnel.
a écrit le 30/12/2012 à 1:25 :
Le conseil constitutionnel est constitué de vieux riches de droite qui profitent bien du système depuis toujours, alors leur décision était évidente. Ce sont les classes moyennes et pauvres qui paieront.
Réponse de le 30/12/2012 à 8:39 :
Faut partir vivre a Cuba mon coco!... Jaloux...
Réponse de le 31/12/2012 à 10:03 :
Les pauvres, on les paye en France : on les multiplie car on les aime. Ca donne du sens à la vie de s'en occuper et surtout d'en parler beaucoup, beaucoup, beaucoup...
Réponse de le 31/12/2012 à 10:03 :
Et même, les pauvres, on les importe : on n'en a pas assez !
a écrit le 29/12/2012 à 20:46 :
Jeu de dupe a l' UMPS ou comment se remettre sur la ligne de Bruxelles!
Réponse de le 29/12/2012 à 21:55 :
je vous trouve excusez moi mais gonflé, vous pourriez dire PSFN, car si Hollande est là c'est grâce aux voix en partie du FN contre Sarko. Alors vos UMPS plus c.n difficile de faire. mais vous êtes comme ça les socialofrontistes associés.On pourrait ajouter que vous avez mêlé vos voix au FDG quelle horreur, enfin entre antidémocrates.......
Réponse de le 30/12/2012 à 1:32 :
Bruxelles est nettement plus qualifié que le Front National dont les propositions souvent changeantes et contradictoires au cours de son histoire peuvent constituer un véritable bêtiser économique entre autres. A part le Chili de Pinochet qui éliminait ses contradicteurs, quel gouvernement populiste a mieux fait durablement ? Si cà avait été le cas tout le monde le saurait et le FN nous le rappellerait constamment. Le FN n'est certainement pas un modèle même si on peut largement critiquer bien entendu la gauche et la droite.
a écrit le 29/12/2012 à 20:43 :
cela est facile de promettre pendant la campagne quelque chose qu'il savait etre refuser.il nous prends pour des cons Hollande
a écrit le 29/12/2012 à 19:05 :

LES MOUTONS NE SE TONDENT PAS EN HIVER §
Réponse de le 29/12/2012 à 19:17 :
malheureusement, pour tondre "LES MOUTONS", il n'y a pas de saison! rien à fiche que ce soit l'hiver ou l'été, toutes les époques sont bonnes, et il ne faut pas espèrer une interruption, même momentanée
Réponse de le 30/12/2012 à 8:45 :
La laine repousse, les riches eux disparaitront: tout le monde connaît l'Histoire soviétique.
a écrit le 29/12/2012 à 18:33 :
Fillon qui accuse le Président de la République de mattraquage fiscal,laissez le peuple rire.Il ferait mieux de faire méa culpa concernant la situation économique et donc sociale du pays.
Réponse de le 29/12/2012 à 19:12 :
tout à fait, Mr Fillon, a la mémoire courte, à combien la dette est elle montée avec les précédents ???
Réponse de le 29/12/2012 à 19:18 :
Pourquoi ! C'est tellement difficile de gérer l'héritage de Mitterrand et de Jospin ! Il faut au moins 50 ans ! On n'en est pas encore sorti !
Réponse de le 29/12/2012 à 20:44 :
vous en avez mais développez ce serait intéressant votre "méa culpa concernant la situation économique et donc sociale du pays" comment, pourquoi le tout chiffré, mais je fais un PARI, il n'y aura comme d'habitude ches les socialos AUCUNE REPONSE car vous savez que Fillon et Sarkozy ont sauvé les meubles durant la crise. ALLEZ UN ARGUMENT le cul ot.
a écrit le 29/12/2012 à 18:09 :
Le capitaine de pédalo est serein alors que le bateau coule. Jetons le par dessus bord pour se débarasser des poids morts !
a écrit le 29/12/2012 à 17:14 :
sereinement ? mais a t?il compris ? tant d?évidences continuent à lui échapper
Réponse de le 29/12/2012 à 19:14 :
sereinement, oui, je veux bien le croire...irresponsabilité....ou comédie bien jouée...? !
a écrit le 29/12/2012 à 16:31 :
On jugera au final mais cela ressemble trop à des gages donnés à peu de frais à la gauche de la gauche.
a écrit le 29/12/2012 à 15:20 :
Je pense sincèrement que notre Président savait pertinemment que la taxation des riches à 75% serait annulée par le Conseil Constitutionnel. Et cela bien avant même son élection à la présidence. Tout cela n'a été en fait qu'une farce et attrape pour se faire élire. Il savait bien lors de sa campagne électorale, que cette proposition allait faire mouche auprès de ses électeurs. Et comme un grand joueur de poker il a joué et il a gagné grâce à ce coup "génial" et "magistral". Bravo l'artiste...
Réponse de le 29/12/2012 à 18:29 :
@Réaliste

Non, il a été élu président car plus personnes ne voulaient de Sarkozy..
Réponse de le 29/12/2012 à 19:50 :
Derp je suis tout à fait d'accord. Il a d'ailleurs été élu qu'avec 52% des voix.
Mais, le fait est que cette mesure était l'un des piliers de son programme et le fait que ce ne soit pas constitutionnel c'est quand même avoir berné une partie de son électorat qui a cru en cette mesure.
Il a fait rêver tous les prolos en se foutant d'eux. Un peu comme sa réduction de salaire qui était aussi inconstitutionnelle.
Réponse de le 29/12/2012 à 21:59 :
encore une connerie socialo. vous affirmez bêtement que " plus personnes ne voulaient de Sarkozy" mais c'est FAUX ce sont les socialos qui ont menti sur tout et notamment sur le Président des riches qui ont rendu jaloux des gens comme vous, voulez vous la liste des patrons du CAC40 tant décriés par cette gauche stupide, qui votent socialo ou des Cahuzac, DSK et ses millions. là est l'arnaque socialo. Et aujourd'hui les Français commencent à s'apercevoir de cette forfaiture socialo avec ses richissimes claquant du pognon pour les femmes comme DSK ou Cahuzac en millions pour son divorce.
Réponse de le 05/01/2015 à 21:48 :
quand la première séance de l'année est rouge, l'année sera rouge. Alors quand les 2 premières sont rouges..........

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :