Pierre Moscovici veut redorer l'attractivité de la France

 |   |  675  mots
Copyright Reuters
En pleine polémique Depardieu, qui met en lumière le relèvement de la pression fiscale sur les hauts revenus, le ministre de l'Economie et des Finances souhaite rassurer le monde et les investisseurs sur la qualité du site France. Il compte sur les recommandations du Conseil stratégique de l'attractivité qui se réunira d'ici la fin du premier semestre 2013. Autre initiative, prise cette fois par Arnaud Montebourg et Nicole Bricq, un monsieur Made in France est nommé à Bercy.

Déjà chahuté par l'opinion publique après la polémique déclenchée par les Pigeons cet automne, Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances avait déjà promis des mesures destinées à renforcer l'attractivité, espérant apaiser les inquiétudes des investisseurs sur ce point. L'exil fiscal de Russie - ou en Belgique - de Gérard Depardieu est venu alimenter un débat déjà nourri.

La France veut tenir sa place

« Avec 20.000 entreprises étrangères sur son sol et 700 décisions nouvelles d'investissements étrangers créateurs d'emplois par an, la France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Dans un environnement mondial caractérisé par une mobilité croissante du capital international et des talents et par une concurrence renforcée entre les économies, le gouvernement souhaite consolider la place de 'leader' de la France en Europe pour les investissements industriels et améliorer sa performance concernant les autres investissements créateurs de valeur », a précisé Pierre Moscovici en Conseil des ministres ce mercredi.

Selon le tableau de bord de l'attractivité 2012 de l'Agence française des investissements internationaux (AFII), depuis dix ans, plus de 6.000 nouveaux investissements étrangers ont été à l'origine de 330 000 emplois en France. La crise économique n'a pas enrayé cette dynamique, puisque depuis 2008 treize entreprises étrangères choisissent la France chaque semaine, en moyenne, pour y installer ou renforcer leur activité ».

Un objectif ambitieux

Le gouvernement se fixe un objectif ambitieux de 1000 décisions nouvelles d'investissement chaque année d'ici 2017 et l'accueil chaque année de 300 entreprises non encore implantées sur le territoire. Pour atteindre cet objectif, l'exécutif compte sur les mesures déjà contenues dans le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi présenté en novembre comme le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), la stabilité de cinq dispositifs fiscaux essentiels pour les entreprises, en particulier du crédit d'impôt recherche, et la simplification des démarches et de l'environnement administratif des entreprises et le financement des entreprises et de l'innovation, grâce à la Banque publique d'Investissement et aux nouveaux investissements d'avenir consacrés aux innovations de ruptures et aux technologies de demain.

Faciliter l'accueil des talents étrangers

La stratégie du gouvernement ne s'arrête pas là. « Il s'engage à faciliter l'accueil des talents étrangers et des visiteurs professionnels, avec la mise en oeuvre d'un nouveau « Passeport Talents » renforçant l'efficacité, la simplicité et la cohérence des dispositifs d'accueil existants, à attirer les investisseurs de long terme et à construire des relations partenariales équilibrées autour de projets d'investissements durables, utiles pour l'économie française et le redressement productif », propose aussi le ministre.

Enfin, Pierre Moscovici compte aussi sur les recommandations prochaines du Conseil stratégique de l'attractivité qui se réunira d'ici la fin du premier semestre 2013. Créé par Jean-Pierre Raffarin en 2003, cette instance associe une vingtaine de dirigeants de groupes internationaux consultés « sur leur appréciation de la compétitivité de la France et invités à émettre des recommandations pour renforcer l'attractivité de son territoire ».

Un monsieur Made in France à Bercy

Par ailleurs, à l'issue du conseil des ministres de ce mercredi, les ministres Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur et Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif ont annoncé qu'ils confiaient au publicitaire Philippe Lentschener, le PDG du groupe de communication McCann France, une mission de réflexion et de concertation destinée à mettre en lumière les enjeux, ainsi que les voies et moyens de mise en ?uvre d'une marque nationale partagée, fondée sur une stratégie de « marketing pays ».

Il devra présenter ses recommandations d'ici à la fin mars, après un premier rapport d'étape début février, recomandations permettant de promouvoir le «made in France», qu'il s'agisse de produits ou de services, une «certaine excellence française» et la destination France pour les investissements directs étrangers. Il devra aussi trouver les moyens de mettre en avant les talents, en particulier les chercheurs, les designers, les créateurs, les entrepreneurs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2013 à 18:20 :
Avant d'aller chercher les investisseurs et les épargnants de l'étranger il va d'abord fournir les preuves crédibles et concrètes aux français que dans ce pays ceux qui travaillent peuvent améliorer leur présent et leur futur y compris en tant que retraité. Sinon ce n'est pas la peine de mouiller sa chemise. Le bilan depuis mai c'est perte de confiance de tous les acteurs économiques, perte de crédibilité à l'étranger, hyper taxation tous azimuts (entreprises, particuliers, communes)
a écrit le 10/01/2013 à 14:14 :
c'est bien vu, après avoir tout détruit, on se met en évidence pour reconstruire ! y'a du boulot surtout après avoir trainé dans la boue les patrons, les entrepreneurs, les riches, les start up, bref tous ceux qui ont le goût du risque et de la crétion de richesse... mais comment ils vont changer leur mentalité ? par un séminaire avec des gourous anglosaxons ????? ils vont amener aussi mélanchon pour rectifier show délirant à dire qu'il va emprunter mais pas rembourser et forcer les autres à préter ??
a écrit le 10/01/2013 à 12:33 :
Malheureusement les entreprises, elles, jugent sur les actes et pas sur les envolées lyriques et savent bien qu'un fonctionnaire , aussi professionnel qu'il soit, n'a pas l'expérience d'un professionnel du terrain.
Cela fait des années que nos énarques prouvent leur incapacité dans le domaine malgré quelques brillantes exceptions et cela durera tant que les français resteront persuadés que l'État fait tout bien et mieux que tout le monde. Ce ne sont évidemment pas les socialistes qui changeront cela.
a écrit le 09/01/2013 à 22:13 :
Ce foutu gouvernement fait tout pour décourager l'investissement, pour faire partir les talents, les patrimoines... Mais il courtise les pays étrangers ! Cherchez l'erreur. Notre pays est décidément gouverné par des idéologues incompétents. Mais il paraît que nous les avons élus !
Réponse de le 10/01/2013 à 2:54 :
Sans pays étranger , la France est morte. C est le nationalisme qui nous met dans la ...
Réponse de le 20/01/2015 à 8:29 :
Si nous ne livrons pas les bateaux dont un payé par les Russes que vont penser les futurs clients potentiels de la France?
Je signale juste que M. Hollande en tant que président n'a fait que son travail de président et que ceux qui ont tout fait ce sont les policiers!
Réponse de le 20/01/2015 à 9:09 :
Je ne vois jamais mes commentaires !
Me censurez vous?
Réponse de le 20/01/2015 à 10:44 :
Si vous me censurez , je quitte votre application et je n'achète plus La Tribune papier chez mon libraire......
a écrit le 09/01/2013 à 21:45 :
Mwoahahahahaa
a écrit le 09/01/2013 à 21:42 :
C'est de la redondance car les pays étrangers savent bien qu'avec du pognon, sous ce gouvernement, en France tout est possible, tout est imaginable, et M Moscovici ayez de l'imagination que diable..Pourquoi ne pas vous aussi demander un passeport ..Russe
a écrit le 09/01/2013 à 21:41 :
L'affaire Depardieu a éclipsé un autre type de départ, ou e tout cas d'éloignement, au sujet duquel Moscovici, interrogé dimanche à la radio, n'avait rien d'intelligent à dire, celui de l'économiste Esther Duflo. Un article d'hier a fait un bon parallèle.
http://www.contreligne.eu/2013/01/1905-duflo-obama-hollande-economie-nomination-ps/
a écrit le 09/01/2013 à 21:36 :
la tribune parle d'initiatives des différents ministères, je n'oserais pas le dire. Redorer le blason du site France n'est pas une action voulue, mais un réaction à, je le pense, de très nombreuses lettres d'avertissement des nombreuses entreprises étrangères installées en France; puis vouloir promouvoir le "made in France" et attirer des investisseurs étrangers qui souvent amènent des marques clairement identifiables comme étrangères est extrêmement contradictoire. Il est vrai que pendant de nombreuses années la France a été toujours la première destination d'investissements directs étrangers et à créer de très nombreux emplois. Cette place a été perdu aux Anglais et même aux Allemands les 3 dernières années, en 2012 la première place a été reprise, mais la tendance n'est plus très bonne. Par contre, les premiers investisseurs européen direct en Europe sont les entreprises allemandes. Il ne suffit pas d'être une cible d'investissements, les entreprises françaises doivent à long terme également investir à l'étranger. Le bilan là n'est pas glorieux. A part cela nous assistons à un gouvernement paniqué qui essaye de réparer les pots inutilement cassés et qui a le don de brouiller et d'annuler aussitôt le message rassurant (investisseurs étrangers, venez) avec celui, anxiogène, des "marques françaises d'abord". Du grand art.
a écrit le 09/01/2013 à 21:20 :
A mon avis, ils viennent d'avoir des indicateurs avancés sur les effets de leur travail depuis 6 mois.....marche arrière toute !!!!!

Au passage on vient de gagner une mission de réflexion (dont on ne connait pas le prix)....super cela faisait longtemps. Quels talents dans ce gouvernement.
a écrit le 09/01/2013 à 20:27 :
Merde in France.

Voici un bon slogan!!!
a écrit le 09/01/2013 à 20:06 :
le grand conseil de l'orientation globale et strategique a vote un decret de loi qui dit que la france attire les investisseurs par decret ........ les entreprises regardent les faits, et la, il est pas rendu, ce gars ( meme si on peut reconnaitre sa bonne volonte, a la difference de ses copains)
a écrit le 09/01/2013 à 18:52 :
La France est une destination de premier ordre pour les grandes entreprises étrangères en quête de subventions et privilèges fiscaux, le reste c'est du bidon :-)
Réponse de le 09/01/2013 à 19:21 :
Vous avez tout dit.
Réponse de le 09/01/2013 à 19:32 :
comme le qatar par exemple , et on paye pour eux
Réponse de le 09/01/2013 à 20:03 :
Être une destination de premier ordre en terme d'investissement ce n'est pas forcement donne a tout le monde. La France n'est le seul pays d'Europe a offrir des incitations pour attirer les grandes entreprises donc il faut arrêter avec cette mauvaise foi.
Réponse de le 09/01/2013 à 20:09 :
c'est pr ca que les projets non rentables le deviennent ! ( c'est vrai en france... et ailleurs, p ex sillicon glen in the late 90')
Réponse de le 09/01/2013 à 22:30 :
@lugdunum: je suis de ceux qui pensent qu'une entreprise, c'est fait pour gagner de l'argent, pas pomper l'argent du contribuable...et dire que puisque les autres le font, c'est bien, ne répond pas à la question de base, à savoir l'entreprise est-elle véritable ou est-ce une sangsue pour le pays. Les faits prouvent qu'en France, ce sont souvent des sangsues et pas autre chose, mais cela est aussi vrai ailleurs (pour te faire plaisir).
a écrit le 09/01/2013 à 18:42 :
Personne ne viendra sauf à avoir une stratégie ou le coup importe peu. Faire du Corentin un paradis fiscal, ok, mais pour combien de temps? C'est là tout le problème de la France. Aujourd'hui ceci demain cela... Même en Libye la politique fiscale est plus stable
a écrit le 09/01/2013 à 18:17 :
Un monsieur" made in France" nous sommes sauvé. a quel salaire horaire ce monsieur ? . transformez le Cotentin en paradis fiscal pour les Sté étrangères, et vous verrez elles arriveront toutes seules.
a écrit le 09/01/2013 à 18:16 :
on arrive deja pas a garder nos talents alors a part attirer les diplomés marocains et algeriens on ne peut rien esperer d autres!
Le systeme fiscal inquisitoire en vigueur chez nous est un frein majeur et on ne voit pas ce gouvernement devoir se renier.
Réponse de le 09/01/2013 à 23:52 :
Au moins ils ont plus de diplômes que vous.
a écrit le 09/01/2013 à 18:06 :
Tout et son contraire en moins d'un an !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/01/2013 à 18:06 :
A quand les réformes de fond ? Elle est où la justice sociale quand on voit qu'il existe encore des régimes spéciaux de retraite et des avantages scandaleux pour un certains nombre de planqués ? C'est sûr que pour enculer les mouches les socialistes sont les premiers. Villepin avait dit à Hollande dans l'hémicycle que c'était un lâche: c'est pas faux. Bien qu'il y en ait à droite aussi.
a écrit le 09/01/2013 à 18:04 :
Nous avons eu à nous pencher récemment sur les dispositions fiscales liées à l'expatriation et à l'impatriation. Elles ne sont bien sur rédigées qu'en français et dans le pire qu'il soit, au point de ne pouvoir être comprises, même par un locuteur cultivé. On ne "redore" pas l'obscurantisme.
a écrit le 09/01/2013 à 17:37 :
leurs idees sont bonne laisson leurs du temp pour mettre des proges politiques en place ils faut du temp
Réponse de le 09/01/2013 à 17:53 :
La vérité, c'est qu'il n y rien de neuf ni d'innovant dans leurs idées pour booster l'attractivité de la France. Objectivement depuis l'arrivée de François Hollande, la France est encore moins attractive que sous Sarkozy et cela n'est pas peu dire. Mais avec toutes les déclarations politiques à l'encontre des riches, du libéralisme, des allemands... Il va falloir en payer des écrans de pubs pour remonter dans l'estime des investisseurs !
Réponse de le 09/01/2013 à 19:52 :
@@verite. L'article dit justement que malgré la crise le dynamisme est toujours au rendez vous et vous nous énumérez tous les points négatifs....sacres français!!! lool
a écrit le 09/01/2013 à 17:06 :
Un seul mot : mdr
a écrit le 09/01/2013 à 16:56 :
Un pays attractif n'a pas besoin de faire sa promotion, tout le monde le sait.
Réponse de le 09/01/2013 à 17:38 :
Le Royaume Uni passe son temps a faire de la pub pour attirer les investisseurs, n'est-il pas attractif? Coca Cola est depuis des lustres l'une des marques les connues au monde, ne font-ils pas de pub?? Tout le sait beaucoup de choses sauf vous apparemment. mdrrr
Réponse de le 09/01/2013 à 17:57 :
Votre commentaire est typiquement français. Ne voyez vous pas que sans marketing, le meilleur produit du Monde n'est rien ? La France est en train de se faire doubler dans tous les domaines, mêmes sur ceux où elle excelle à cause de cette mentalité de vieux paysans. Regardez où nous en étions sur le vin et où nous en sommes aujourd'hui ? Idem sur la gastronomie, sur l'agriculture... Faire de la pub n'est pas la garantie du succès, mais ne pas en faire est la garantie de l'échec.
Réponse de le 09/01/2013 à 18:19 :
Faire de la pub ?
Bien sur qu'il faut en faire.
Le seul problème est qu'avec les socialo et les mesures anti investisseurs qu'ils ont mis en place, ce ne pourra qu'être de la publicité mensongère.
Réponse de le 09/01/2013 à 18:55 :
@whatever: le RU fait sa pub justement parce que c'est utile, faute de quoi il n'engagerait pas ces frais publicitaires. D'autre part, si lesdites entreprises restaient, toutes les entreprises mondiales seraient aujourd'hui dans ce pays. Or, ce n'est pas le cas, ce qui prouve que la pub permet de compenser les départs :-)
Réponse de le 09/01/2013 à 19:37 :
Perso, moi tout ce que je sais, c est que sans variation de la donne sociale et fiscale je n'investirai jamais ici. Sérieusement, qui conduirait une voiture avec une plaque d'acier à la place du pare-prise . Tout change, sans arrêt, aucune visibilité. Quand les politicards auront besoin d'argent ( et cela ne risque pas de tarder) il viendront expliquer aux entreprises que certaines cotisations vont augmenter. Soit on est assez riche et courageux pour foutre le camps d'ici, soit non. Mais sérieusement il ne faut plus rien tenter ici.
a écrit le 09/01/2013 à 16:54 :
made in France à l'étrangère comme d'habitude mais le made in France à la française enterré au cimetière derrière l'église. 95% de la production distribuée en France est asiatique alors comment être productif lorsque nous ne produisons plus rien dans le pays. On fabrique ailleurs......
a écrit le 09/01/2013 à 16:42 :
made in france .la poste vient d'acheter 3000 scooters taiwannais??????,
les entrerises étrangers ???, les fonds quatary sont exonérés d'isf de plus values etx
autre exemple la tva pour le parc de marne la vallée a été négiciée ???,


Réponse de le 09/01/2013 à 17:07 :
La Gendarmerie devait commander des vestes polaires fabriquees en France. Au dernier moment, changement de decision, ce sont des vestes polaires fabriquees en Chine qui equiperont la Gendarmerie. Les Enarques n'ont pas eu le memo sur le Made in France
a écrit le 09/01/2013 à 16:38 :
On ne peut pas tendre une main et dans l'autre tenir prêt un bâton fiscal ravageur. Combien de ministres ont gérés une entreprise ou au moins ont acquis une expérience probante dans le privé ? Je ne reconnais plus le pays dans lequel je suis né et n'y crois plus depuis longtemps. Mes enfants sont en école privée internationnale et vont sortir avec une parfaite maîtrise de l'anglais et de l'espagnol. Je les encourage à prendre le temps de choisir leur voie à l'étranger pour valoriser leurs ambitions. Ils n'ont rien à espérer en France si ce n'est que de devenir l'esclave d'un système proche de l'étoile jaune sur la veste des patrons!!! Le décalge est vraiment immense entre le privé et le public pour ne pas dire entre l'entreprise et le politique.
a écrit le 09/01/2013 à 16:35 :
Excellence Française...dans la création de taxes parce qu'à part ce domaine, on n'est plus au top :(
a écrit le 09/01/2013 à 16:35 :
Cette bande de prof commence a comprendre que leur petite salle de classe n est pas la realite.
a écrit le 09/01/2013 à 16:11 :
Parce qu'il croit qu'avec une fiscalité délirante et instable, une menace de nationalisation ou des insultes envers les investisseurs étrangers, la France est attractive ? Mais il vit sur quelle planète ?
Réponse de le 09/01/2013 à 16:57 :
peut etre que hollande-president commence par se rendre compte qu'il faut faire l'inverse du programe de hollande-candidat: celui qui deteste les riches et veut combattre les financiers. Si c'est le cas, pour ne pas se renier de façon trop visible on peut s'attendre à une marche arriere déguisée: dommage car il serait preferable de dire carrement les choses et prendre des mesures fortes et symboliques pour esperer retablir la confiance apres l'euphorie taxatrice du semestre passé.(par exemple: supression de l'isf ,et virer montebourg, duflot, et cahuzac )
a écrit le 09/01/2013 à 15:58 :
Après avoir tout fait pour inquiéter et faire fuir les investisseurs, voilà qu'ils se rendent compte de leur funeste erreur. Mais pour l'instant ils ne proposent que du vent: maintenir ce que les précédents gouvernements ont instauré. Il faudra avoir plus d'humilité et d'inspiration pour renverser la vapeur. Et peut être attirer de nouveau les riches, les talents et les investisseurs en leur promettant une ristourne sur leur fiscalité confiscatoire. Que de temps perdu.
a écrit le 09/01/2013 à 15:57 :
avant de penser à attirer les talents étrangers faudrait-il savoir garder les siens

mon fils a du s'exiler pour travailler aux USA avec un doctorat de physique

il était payé avec un bac +9 à 1300 ? (merci Sarko Hollande)
Réponse de le 09/01/2013 à 18:57 :
@dede26: oué et en plus c'est un 9 à la coque :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :