Laurence Parisot en piste pour un troisième mandat au Medef

Selon nos informations, la présidente du Medef demandera lundi en conseil exécutif la modification des statuts du Mouvement. Si son souhait est exaucé, elle pourra se lancer dans la course pour un troisième mandat.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Elle n'aura pas attendu bien longtemps. A peine les négociations sur la sécurisation de l'emploi achevées, Laurence Parisot, l'actuelle présidente du Medef, souhaiterait se lancer dans la course à la présidence de l'organisation patronale. Selon nos informations, Laurence Parisot demandera lundi lors du conseil exécutif la modification des statuts du Medef, modifications qui peuvent lui permettre de se présenter pour un troisième mandat. Cette précipitation n'est guère surprenante. Laurence Parisot avait demandé aux prétendants éventuels d'attendre la fin des négociations sur la sécurisation de l'emploi pour se déclarer. Une façon comme une autre de garder la main le plus longtemps possible.

Un seul candidat officiel jusqu'ici

Un seul avait franchi la ligne jaune, Jean-Claude Volot, l'ancien médiateur des relations inter-industrielles qui, dès octobre avait fait acte de candidature. Une initiative qu'avait fort peu goûté Laurence Parisot.

Lundi, elle fera fera voter trois points : une augmentation de la durée du mandat, portée de trois à de cinq ans, la fin de la limitation du nombre de mandats et la suppression de la limite d'âge pour tous les membres du conseil exécutif. Ce dernier ,point devrait réjouir les plus anciens d'entre eux, bientôt concernés par la limite d'âge. "Elle est là pour vingt ans. ! Pourtant, son bilan après huit ans à la tête du Medef est désastreux. Laurence Parisot a sa part de responsabilité dans la situation actuelle de l'économie française. La méthode employée est scandaleuse, honteuse. Les courriers, les mails adressés aux membres du comité étaient prêts dès vendredi soir, quelques heures après l'accord entre les partenaire sociaux sur la sécurisation de l'emploi. L'encre n'était même pas sèche ! ", a déclaré à La Tribune Jean-Claude Volot qui n'entend pas baisser les bras.

Actuellement,  l'article 15 des statuts du Medef indique que "le président du Medef est élu pour cinq ans par l'Assemblée générale. Son mandat peut être renouvelé une seule fois pour une durée de trois ans." Mais une autre option existe. L'article 28 de ces mêmes statuts peuvent en effet  être modifiés : « soit sur proposition du Conseil exécutif délibérant après avis du Comité statutaire, soit sur proposition de la moitié au moins des membres actifs à l'Assemblée générale ». Pour que l'Assemblée générale statue valablement, les deux tiers des délégués des membres actifs doivent prendre part au vote personnellement ou par mandataire. Elle statue à la majorité des deux tiers.

Une première modification des statuts en 2008

Ce ne serait pas la première fois que Laurence Parisot modifie les statuts. En 2008, elle avait demandé aux 44 membres du comité exécutif, 10 ayant été nommés par elle, de modifier les statuts de l'organisation. « Cette modification lui avait permis d'être réélue plus confortablement », explique un expert sur le patronat. En 2005, Laurence Parisot avait obtenu 53% des voix, contre 93,85%, en 2010. Le prochain président du Medef sera élu en juillet. La campagne électorale s'annnoce animée.

 

 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 43
à écrit le 15/01/2013 à 13:28
Signaler
Rien de mieux que la monarchie. Comme Sarkosy, son fils, l'éternité est demandée par les nuls pour mener un projet à bien. Le motif affiché "toujours plus" et le bla bla propagande pour tous.

à écrit le 14/01/2013 à 8:24
Signaler
Alors que bon nombre de personnes cherchent un emploi, d autres en accumulent plusieurs, cherchez l erreur!!!

le 14/01/2013 à 10:16
Signaler
Le mandat de président du Medef n'est pas un emploi, c'est un mandat électif gratuit.

le 14/01/2013 à 12:45
Signaler
Si Madame donne des conseils gratuits, c est bien vu, ca coute rien les conseillers ne sont pas les payeurs...!!!

à écrit le 14/01/2013 à 6:30
Signaler
on ne change pas une equipe qui gagne... Le medef finira par donner l exemple aux francais que la retraite sera bientot purement et simplement supprimee et les francais peuvent toujours manifester...

à écrit le 13/01/2013 à 20:58
Signaler
C'est comme ça que commence une dictature, même dans les instances du patronat. Quelle honte! Pauvre France, tu es au bout du rouleau.

le 14/01/2013 à 6:44
Signaler
C'est loin d'être la seule.... aux US commence discrètement uune campagne pour modifier la constitution et autoriser un 3ème mandat pour Obama... ;-)

à écrit le 13/01/2013 à 20:41
Signaler
beaucoup d'ambition, me Parisot....

à écrit le 13/01/2013 à 18:33
Signaler
Supo des socialistes Elle ne se rappelle plus que les plus important émouleur de France sont les TPE et PME Et pas les grands groupes qui vont encore tirer leur épingle du jeux

à écrit le 13/01/2013 à 18:21
Signaler
oops...qui reprochait à Vladimir de faire un 3e mandat ??? Ah, j'oubliais, en France on est en démocratie, alors qu'en Russie c'est une dictature :-)

à écrit le 13/01/2013 à 15:18
Signaler
Et hop ! un 3ème CDD...

à écrit le 13/01/2013 à 13:41
Signaler
Mme Parisot, quand on représente le mouvement des entreprises de France , la moindre des chose est de rouler dans une marque automobile française et non en MASSERATI.

à écrit le 13/01/2013 à 12:20
Signaler
Le problème des français, c'est la dictature de l'Etat: le fonctionnaire se prend pour un seigneur et se donne le droit de piller l'entreprise et la population. C'est ainsi que chaque jour qui passe est pire que la veille. L'économie administrée et l...

le 13/01/2013 à 12:34
Signaler
Vous avez raison, l'Etat est responsable et coupable de tous nos maux. Nous avons affaire à des bourreaux... Un Etat cher et inefficace c'est un Etat illégitime. Ces institutions sont contre l'activité, on doit les changer, c'est une question de salu...

le 13/01/2013 à 13:16
Signaler
Pierre, lorsque vous écrivez Français sans majuscule, cela rend bien compte de votre état d'esprit. Faites comme Depardieu, il parait que vous serez très heureux d'aller en Russie Oligarchique. Ceci écrit, si la France était un peu moins oligarchique...

à écrit le 13/01/2013 à 10:46
Signaler
Parisot, plus assoiffée de pouvoir et attirée par sa médiatisation qu'enclin à représenter les intérêts des entrepreneurs. Elle a fait son temps mais maintenant, il nous faut du sang neuf. De plus, son désir de rester en place par n'importe quel moye...

à écrit le 13/01/2013 à 9:59
Signaler
Parisot ça me dit quelque chose les usines parisot ne sont-elle en grosses difficultées? si c'est le cas je pense qu'elle peut se taire et aller bosser encore une donneuse de leçon

le 13/01/2013 à 10:30
Signaler
@question Pas de risque de difficultés, les Parisot ont délocalisé en Roumanie depuis dèja belle lurette!.

le 20/01/2015 à 21:50
Signaler
il ne faut rien céder aux syndicats qui n'ont rien de représentatifs ni à François Hollande qui prouvera une fois de plus qu' il est un autocrate idéologue nuisible pour l'économie quoiqu' on fasse

à écrit le 13/01/2013 à 9:56
Signaler
Une femme responsable syndicale qui s'occupe de politique au lieu de travailler pour les entreprises, n'a pas sa place pour représenter les acteurs économiques.

le 20/01/2015 à 22:09
Signaler
l'agilité est un mot fourre-tout made in california qui est source de stress permanent pour les salariés parce que beaucoup plus facile à théoriser qu' à faire fonctionner même dans la e-economy

le 20/01/2015 à 22:12
Signaler
les auteurs connaissent manifestement très mal leurs exemples que sont nokia et virgin megastore

à écrit le 13/01/2013 à 9:20
Signaler
Quel rapport entre Laurence Parisot en France, Abdelaziz Bouteflika en Algerie, Blaise Compaoré au Burkina Faso, Paul Biya au Cameroun, Omar Bongo au Gabon, Yoweri Museveni en Ouganda, Idriss Deby au Tchad, Gnassingbé Eyadama au Togo et Ben Ali en ...

à écrit le 13/01/2013 à 8:43
Signaler
N'y aurait-il donc pas en France un patron avec plus de charisme pour remplir cette fonction au profit de tous, dirigeants 'entreprises et salariés ? Et plus apte à insuffler un dynamisme plus fort à l'économie du pays, en tentant de remettre état, é...

à écrit le 13/01/2013 à 0:32
Signaler
Madame Parisot, Sans en faire une attaque personnelle, je dois constater que cette annonce arrive au pire moment... Le soit disant accord "historique" n'est même pas à la hauteur d'un petit pois... et cette annonce de votre "éventuelle" demande de 3é...

à écrit le 13/01/2013 à 0:01
Signaler
j'ai mis la téte de pariso sur un piquer dans mon jardin j'ai plus de nuisible tellement elle fait PEUR

le 13/01/2013 à 9:23
Signaler
Il est vrai qu'elle a une certaine efficacité...

à écrit le 12/01/2013 à 22:12
Signaler
Du sanf neuf dans l'ensemble de nos organisations syndicales ne serait en ces temps pas un luxe. L'institution France pourrait peut-être enfin être modernisé par ces corps sociales et non pas sa classe politique sclérosée et clientéliste

à écrit le 12/01/2013 à 20:49
Signaler
moi ça me choque pas c'est comme la cgt et fo.c'est bien on garde les même pour ne pas négocier.on a le cac 40 face à la sncf.ça pourrait faire un film.non ?

à écrit le 12/01/2013 à 20:19
Signaler
Quel ex de democratie,le medef va perdre le peu de credibilitee qu'il avait encore.Comment negocier avec un organnisme qui se comporte comme une petite monarchie dictatorial,et donne des lecons de moral,d'efforts,de sacrifice aux autres....Ce pays va...

à écrit le 12/01/2013 à 19:45
Signaler
C'est qu'avec une telle dirigeante, spécialiste sur le comment planter une société (voire plusieurs si affinité), le patronat va se retrouver à la cave ... Je n'ai jamais compris comment le Medef a pu céder au chant d'Ernest Antoine Sellière pour nom...

le 13/01/2013 à 9:48
Signaler
Hou! merci pour la lucidité et les renseignements! édifiant, en effet !!

à écrit le 12/01/2013 à 19:39
Signaler
Nous n'avons pas beaucoup de femmes dirigeantes et elles sont plutôt conservatrices, donc pas propres au progrès et l'adaptation aux futurs enjeux. Pour sa défense, le MEDEF est un syndicat moyen âgeux. Même CGT est nettement plus moderne et dynamiqu...

à écrit le 12/01/2013 à 19:20
Signaler
En effet, des comme ça, ça court pas les rues. Qui a dit : "heureusement" dans la salle. Dénoncez-vous !

à écrit le 12/01/2013 à 19:02
Signaler
Ce mal françias du goût pout garder sa place est intolérable au MEDEF et montre que ce syndicat est dans ce système qui a fait le déclin de la France. Mme Parisot emploi les m^me méthodes que les Républiques bananières que l'ex URSS, que Cuba ou la C...

à écrit le 12/01/2013 à 18:11
Signaler
Comme quoi le ridicule ne tue pas...

le 13/01/2013 à 9:52
Signaler
et...il n'y a que la canaille, à qui souvent certaines choses réussissent, pffffff, "brave dame", bon re-mandat !

à écrit le 12/01/2013 à 18:10
Signaler
"Putinette 1er" Tsarine à vie du Medef, cet exemple de démocratie . On croit rêver. Si les patrons acceptent ce putsch, c'est la mort du Medef assurée... Quel contre exemple de la part de ceux qui se sont érigés en donneurs de leçon de gouvernance

à écrit le 12/01/2013 à 17:54
Signaler
Tiens, un ballon d'essai ! Le Medef digne d'une démocratie africaine .......... Tous pareils, toujours persuadés d'être irremplaçables. Le pouvoir et les courtisans gonflent l'ego et annihilent le sens critique que ce soit dans les entreprises, les ...

le 12/01/2013 à 18:24
Signaler
On commence par modifier les statuts d'une fédération, voir des partis politiques, histoire d'assurer la monarchie, et après, discrètement, on va l'appliquer a la constitution.. Et hop, retour au moyen age.

le 13/01/2013 à 9:53
Signaler
+ un

à écrit le 12/01/2013 à 17:26
Signaler
Je ne trouve pas mme Parisot tres percutante à ce poste !!le medef merite mieux !!de plus il faut savoir laisser la place à de nouvelles tetes !!et puis modifier les statuts pour pouvoir etre elue ca fait un peu et beaucoup patronat bananier!!!

le 12/01/2013 à 19:19
Signaler
Ho ! Patou. Vous imaginiez autre chose..?? Expliquez-moi, là.

le 12/01/2013 à 22:45
Signaler
Oui, mme Parisot a fait son temps au medef!!je n imagine rien si ce n est qu au medef il doit bien y avoir de jeunes chefs d entreprise pour prendre la reléve !!d autres part changer les statuts pour etre réelu n est pas à mon gout!!on ne change pas ...

le 13/01/2013 à 12:32
Signaler
Lors de sa première élection, Mme Parisot était en concurrence pour le poste avec un candidat issu de la métallurgie. Représentante des services, de la grande distribution et de la finance, elle était limite pour gagner. Il parait que les banques ont...

à écrit le 12/01/2013 à 16:31
Signaler
Qu'apporterait un 3ième mandat ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.