Accord sur l'emploi, le "niet" officiel de la CGT

Sans surprise, le Bureau confédéral de la CGT a émis un avis négatif sur l'accord interprofessionnel sur l'emploi. La centrale de Montreuil appelle les parlementaires à modifier par voie d'amendements un texte jugé trop favorable au Medef.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Il n?aura pas fallu attendre longtemps. L?encre de l?accord sur l?emploi finalisé vendredi 11 janvier est à peine sèche que, déjà, ce lundi 14 avril, Le Bureau confédéral de la CGT confirme, sans surprise, l?avis négatif de la délégation CGT sur l?accord national interprofessionnel qui «modifierait profondément le Code du Travail ».

Pour la CGT, très sceptique depuis le début sur la façon dont été menée la négociation, «ce texte marque une grave régression des droits sociaux des salariés et va a contrario des objectifs fixés par la Grande Conférence sociale et celle de la lutte contre la pauvreté. Il contient de multiples dispositions pour faciliter les licenciements et accentuer la flexibilité».

Et d?enfoncer le clou en considérant que «le chantage à l?emploi est généralisé par des accords permettant la baisse des salaires et l?augmentation du temps de travail, ce sont les accords de compétitivité/emploi voulus par Nicolas Sarkozy».


Appel de la CGT aux parlementaires pour modifier le texte

Et, déjà, la CGT en appelle aux parlementaires pour qu?ils amendent l?accord qui doit faire l?objet d?un projet de loi examiné début mars en Conseil des ministres: «il serait inconcevable que la majorité parlementaire et le Gouvernement, issus des élections de mai 2012, entérinent dans la loi les reculs sociaux dictés par le Medef. Le Gouvernement, qui se dit attaché au Dialogue social, doit prendre en compte le rejet de cet accord par les syndicats représentant bien plus de salariés que les syndicats potentiellement signataires».

La CGT prévient qu?elle ne va pas rester inerte dans les mois qui viennent. Une réaction que craint d?ailleurs le gouvernement. Ainsi, la centrale de Montreuil va «amplifier sa campagne d?information par l?édition d?un journal tiré à deux millions d?exemplaires à destination des salariés pour favoriser leur mobilisation dans les semaines à venir».
C?est maintenant au tour de Force Ouvrière de dire officiellement «non» à l?accord.

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 15/01/2013 à 21:05
Signaler
@ lolo pourquoi vous dites ça, il y à pas que d'être communiste pour détruire un pays, on vit dans une société quelque soit le parti, la race, la différence sociale, s'en chargent et pas uniquement qu'on à des idées communiste, c'est dans la nature d...

à écrit le 15/01/2013 à 18:57
Signaler
Les communistes ont détruits plusieurs pays pourquoi pas le notre.

à écrit le 15/01/2013 à 16:17
Signaler
et quand est ce qu'on discute du rapport du financement des syndicats honteusement sanctionné par les députés, ils nous coûtent 4,4 milliards par an pour 5% de syndiqués !!! et combien de dizaines de milliers de permanents au chaud, avec avancement a...

le 15/01/2013 à 21:08
Signaler
solène : surtout dans la fonction publique on à qu'à suivre le courant et laisser faire les années et les augmentations qui vont avec.

à écrit le 15/01/2013 à 16:15
Signaler
aucun accord, le bras de fer, ils veulent la sécurité totale des emplois quand le monde bouge à grande vitesse, donc plus de sécurité pour ceux qui ont un emplois au détriment de ceux qui en auront de moins en moins. la CGT c'est le blocage de marsei...

à écrit le 15/01/2013 à 15:20
Signaler
2 milliards de chinois et d'indiens qui travaillent pour 150? par mois à fabriquer les TV et les mobiles que nos syncalistes CGT achètent (ils ne les fabriquent plus depuis longtemps, ils préfèrent laisser les ouvriers chinois et indiens les faire, ...

à écrit le 15/01/2013 à 11:44
Signaler
Personne n'est dupe!, les syndicalistes toutes centrales confondues, ne représentent qu'eux mêmes (à peine 7% de salariés syndiqués,dont la grande majorité sont fonctionnaires) et sont financés par l'état et le patronat!.

à écrit le 15/01/2013 à 11:20
Signaler
Je demande à La Tribune de publier le prix du barril de pétrole en euros. Si cela avait été fait depuis quelques années, les français automobilistes auraient vu l'ampleur des abus de l'état et des "pétroliers" concernant le prix des carburants...Jean...

à écrit le 15/01/2013 à 7:33
Signaler
les socialistes se servent de la CGT et la jette quand ça les arrange.Mais la CGT est de connivence .on amuse la galerie. on fait semblant. on s'agite car ça fait mieux, histoire de, et on recommence avec les mêmes comme en 14 .ils se sont fait avoir...

à écrit le 14/01/2013 à 21:48
Signaler
Pauvre CGT elle qui a soutenu Hollande pour abattre Sarkosy, la voilà bien toute seule. La fourmis Hollande n'est pas prêteuse c'est la son moindre défaut . La fourmis peut dire merci à toutes les cigales qui ont chanté depuis l'été dernier, mais ell...

à écrit le 14/01/2013 à 21:31
Signaler
La CGT est un syndicat de dingos à têtes de repoussoir à moineaux. Plus grotesques qu'effrayants.

à écrit le 14/01/2013 à 21:16
Signaler
De toute façon, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac. les accords négocié bénéficie uniquement aux grandes entreprise. Dommage que la recherche sur l?optimisation du développement de l'emploi se face aux détriment du renforcement d'ac...

à écrit le 14/01/2013 à 20:20
Signaler
Les caricatures ont la vie dure...

à écrit le 14/01/2013 à 20:05
Signaler
Vous ne le savez peut-être pas, mais ces gens là ( les leaders et centrales syndicales) sont rémunérés par le patronat et l'état, pour faire les guignols et faire semblant de revendiquer!. C'est beau la politique et l'Europe, mais quand ça va tomber...

à écrit le 14/01/2013 à 18:50
Signaler
Si je devais donner une définition imagee à ce syndicat , ce serait le pet : du vent , rien d utile et ça sent mauvais ... (les magouilles)

à écrit le 14/01/2013 à 18:29
Signaler
La CGT n'est plus poussiéreuse, elle est carrément fossilisée à un stade avancé. On a beau être habitué avec eux, on peine à imaginer qu'en 2012 un syndicat ou un organisme quelconque puisse encore être marxiste à ce point et tout voir au travers d'u...

à écrit le 14/01/2013 à 18:26
Signaler
la cgt dit toujours non

le 14/01/2013 à 21:11
Signaler
non non FO dit toujours non comme la CGT

le 14/01/2013 à 21:50
Signaler
La CGT dit non a une sorte de retour au 19eme siècle, tout simplement ! Il faut arrêter de caricaturer les syndiqués CGT. Personnellement je suis a la CGT depuis des années, pour autant je ne suis pas fonctionnaire, je manage une équipe de douze pers...

le 15/01/2013 à 9:37
Signaler
à zorro + 1 pour vos justes raisons

le 15/01/2013 à 10:43
Signaler
@Zorro vos intentions sont nobles mais vous servez sous un mauvais drapeau la CGT ne joue que pour ses propres intêrets ,n a pas d idée, pas de proposition nostalgique du temps de leur grandeur ils se servent à rien pire ils créent plus de probléme q...

le 15/01/2013 à 12:02
Signaler
Zorro, vous défendez bien les travailleurs comme vous avez un pris un diminutif d'un justicier masqué (entre nous les syndiqués tout confondu sont avant tout des employés qui croient qu'en se syndiquant qu'ils seraient protégés, une fumusterie avec u...

à écrit le 14/01/2013 à 18:25
Signaler
Quelle mascarade !! ces représentants syndicaux " élus " à vie !! Comment peut on prétendre défendre les travailleurs quand on bénéficie des " largesses " patronales pendant tant d' années.J'entends d'ici la CGT ! Pas nous !! et bien ayez le courage ...

à écrit le 14/01/2013 à 18:06
Signaler
Que vaut le point de vue des centrales syndicales qui ne représentent même pas 7% des salarié en France dont 80% sont des fonctionnaires!.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.