Réforme des rythmes scolaires : un surcoût de 600 millions d'euros pour les collectivités locales

Selon l'Association des maires des grandes villes de France, le retour cette année à la semaine de 4,5 jour dans le Primaire représentera pour les collectivités locales un surcoût de 600 millions d'euros de frais de transports scolaires, de chauffage, de gardiennage, etc. A Paris, de très nombreux établissements du Primaire seront en grève mardi 22 janvier.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le retour à la semaine de 4,5 jours dans le primaire en septembre 2013 entraînera un coût financier important pour organiser les activités périscolaires, recruter et former les animateurs, assurer la cantine et le ramassage scolaire, suscitant l'inquiétude des collectivités locales.

La réforme des rythmes scolaires vise à alléger la journée des écoliers - de 45 minutes en moyenne - pour favoriser les apprentissages. Elle n'est pas dans le projet de loi pour la "refondation de l'école" qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres, mais dans un décret publié prochainement au Journal officiel. Le retour à la semaine de 4,5 jours, abandonnée en 2008, devra s'appliquer dès la rentrée prochaine qui verra les élèves du primaire en classe le mercredi matin. Par dérogations, elle pourra ne s'appliquer qu'en 2014 ou se faire le samedi matin. Le coût de la réforme pour les collectivités locales a été estimé par l'Association des maires des grandes villes de France à près de 600 millions d'euros pour l'ensemble des enfants en année pleine.

Transports scolaires, chauffage, gardiennage, etc..

Organiser le transport scolaire une demi-journée supplémentaire pèse sur le budget des conseils généraux, environ "60 millions d'euros en moyenne par an", selon l'Assemblée des départements de France. Il y a aussi les factures de chauffage, de gardiennage, d'entretien et d'encadrement, le coût éventuel de la cantine et les animateurs qu'il faudra recruter et former.

L'élaboration d'un projet éducatif local est l'un des "enjeux" de la réussite de la réforme, "si on ne veut pas parquer les gamins dans la cour", relève Yves Fournel, président du Réseau français des villes éducatrices et adjoint au maire de Lyon. Sur la première année, la question financière "est en grande partie réglée parce qu'il y a l'aide de l'Etat" qui s'élève à 250 millions d'euros pour les communes qui appliquent la réforme en septembre, selon lui. Elles percevront 50 euros par élève, ou 90 dans les zones en difficulté, lesquelles recevront encore 45 euros par élève en 2014.

"L'essentiel du coût est humain", juge M. Fournel. Les communes demandent un allègement des taux d'encadrement (nombre d'animateurs par enfants) et un financement plus important par la Caisse d'allocations familiales (CAF) des activités périscolaires, "parce que les inquiétudes des communes, ce n'est pas de démarrer, c'est d'avoir la capacité de tenir sur la durée".

Paris reviendra à 4,5 jours dès 2013

Paris passe à la nouvelle semaine scolaire dès septembre de cette année, mais l'application inquiète le principal syndicat d'enseignants du primaire SNUipp-FSU Paris qui appelle à la grève ce mardi 22 janvier et promet une mobilisation "historique". Le syndicat dénonce la "précipitation" du maire Bertrand Delanoë alors qu'il y a "un manque cruel d'animateurs formés et de locaux adaptés pour un périscolaire de qualité", dit Jérôme Lambert, secrétaire départemental. "Il y aura un très gros volet ressources humaines, avec des personnels que l'on va stabiliser, former, voire qualifier", assure Colombe Brossel, adjointe au maire.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 31/01/2013 à 19:31
Signaler
ok pour raler sur les 20000 salaries qui sont pas devant les élèves mais faut aretter de croire que cette reforme va changer les choses!! Faire n'importe quoi sous pretexte qu'il faut faire quelque chose c'est vraiment débile!! Oui il faut des réform...

à écrit le 22/01/2013 à 19:55
Signaler
Cette réforme , si elle est retenue , aura-t-elle un intérêt pour les enfants , augmentera-t-elle leur "savoir"Je ne le crois pas !. De toute façon elle ne sera pas financée par l'Etat ( donc par nous ) mais par les collectivités territoriales , do...

à écrit le 22/01/2013 à 16:20
Signaler
Si la fonction publique commence a se mettre en colère c'est que le gouvernement a fait une erreur qu il risque de payer au prix fort car la fonction publique va devoir faire autre chose que ce qu elle fait actuellement et que PEILLON va devoir remis...

à écrit le 22/01/2013 à 15:06
Signaler
on a une armée de fonctionnaires, on dépense déjà 30% de plus que la Finlande par élève, mais on recrute !!! alors qu'il y a 20 000 enseignants qui n'ont jamais enseigné, qu'il y a pléthore de monde là où on en n'a pas besoin, rectorat... mais qui so...

le 23/01/2013 à 18:11
Signaler
mais bien sur que non, les enseignants ne sont pas payés pendant les grèves, faut arrêter de dire n'importe quoi. Ils perdent une journée de salaire pour contester cette sous réforme qui n'apportera rien sinon de la fatigue aux enfants!!!!!

à écrit le 22/01/2013 à 15:00
Signaler
toujours la même façon destructurée de travailler : pas de vision globale, on avance à tatons, on découvre les problèmes, on fait marche arrière, marche avant....ces politiques sont des parasites de la société, ils sont incapables de monter de vrais ...

à écrit le 22/01/2013 à 9:16
Signaler
Franchement, qui peut décemment croire que ce changement d'horaires augmentera le niveau scolaire des enfants ??? 600 millions pour ... rien. C'était bien le moment de faire une telle dépense et de remettre de la confusion dans l'éducation nationale ...

à écrit le 21/01/2013 à 18:45
Signaler
bonjour, quand j'étais en primaire ( j'ai 56 ans) j'allais à l'école 5 jours complets par semaine, lundi au mercredi et vendredi et samedi toute la journée. comment faisaient-ils à l'époque ? de plus, cette réforme va faire que les enfants vont aller...

le 21/01/2013 à 21:01
Signaler
mais bien sur pour emm ..rder les parents le samedi qui triment déja toute la semaine!!! merci francois t'es un bon....

le 21/01/2013 à 21:26
Signaler
L'école le samedi, c'est complètement stupide : l'enfant n'a pas cours le mercredi, mais il doit se lever quand même puisque ses parents travaillent ; les parents ne travaillent pas le samedi, mais ils doivent se lever parce que leur bambin a école. ...

le 21/01/2013 à 22:00
Signaler
fo choisir... soit le bien des enfants soit le bien des parents je te rassure, le mercredi a été choisi pour permettre aux industries du tourisme de bien fonctionner, en fait les enfants passent loin loin loin derrière après, si pour vous les enfa...

le 21/01/2013 à 22:05
Signaler
solution : le travail à temps partiel, ce qui, entre autre avantage, permet au père ou à la mère de s'occuper de son enfant plutôt que de se décharger sur les services sociaux ou municipaux.

le 22/01/2013 à 14:04
Signaler
françois, j'ai 60 ans, en 50 ans la société française a changé. d'accord avec ninile le petit, cela ne changera rien au niveau scolaire des enfants. les enseignants ne se sont jamais remis en cause. petite anecdote, il y a environ 20 ans, enquête sur...

le 22/01/2013 à 14:10
Signaler
Je rejoins Francois, ca fait des annees que Scientifiques, psychologue Francais ou etrangers affirment et demontrent que le rythme scolaire en France est mauvais a tout point de vue, tant au niveau des vacances que la semaine de cours. Pour memoire n...

le 22/01/2013 à 15:51
Signaler
Chris, ce que vous dites, pardonnez- moi est inepte: vous, vous ne voulez pas travailler plus de 35 h par semaine, avoir la retraite à 60 ans et si c'est possible 55 ans, avoir plein d'aides en tout genre, et... laisser une dette abyssales aux jeunes...

le 22/01/2013 à 17:02
Signaler
En quoi c est inepte????? d'une je n espere pas avoir de retraite avant 65 ans voir 70 parti comme c est parti voir meme pas du tout, de deux je travaille pas 35H non plus, y a bien que la fonction publique pour avoir reellement ce temps de travail, ...

le 01/02/2013 à 23:37
Signaler
Connaissez-vous beaucoup d'enseignants pour pouvoir ainsi les juger de façon si diffamatoire? Probablement pas, comme tout le monde vous parlez sans savoir, c'est tellement plus simple. Je ne sais pas ce que vous faites comme métier, je ne le dénigr...

à écrit le 21/01/2013 à 17:58
Signaler
Les profs ont choisi hollande et son programme et maintenant ils pleurent il fallait refflechir et lire avant de vote pour hollande ! Lol

le 21/01/2013 à 21:10
Signaler
on ne vote pas tous hollande

à écrit le 21/01/2013 à 17:48
Signaler
Bravo le journalisme francais n'est pas mort... mais a un an de retard. La campagne présidentielle c'était il y a un an.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.