Plus de 10% des jeunes sortent du système scolaire sans formation

 |   |  208  mots
Copyright Reuters
Selon le « bilan formation-emploi » publié ce vendredi par l'Insee, 12,5% des français de 12 à 24 ans ne poursuivent ni études ni formation. Ce pourcentage s'élève à 14,1% au sein de l'Union européenne avec des écarts saisissants entre la Slovaquie (4,7%) et Malte (38,7%).

L'Education est au centre des préoccupations du gouvernement. Considéré comme prioritaire, son ministère est l'un des seuls qui verra ses effectifs grossir pendant le quinquennat. En outre, le gouvernement prépare pour la rentrée une réforme d'envergure du système éducatif. Vincent Peillon, le ministre de l'Education a écrit une lettre aux enseignants, lettre dans laquelle il détaille ses 18 priorités. Un grand nombre d'entre elles portent sur l'école primaire

La France en dessous de la moyenne européenne

Ces efforts tombent à pic. Selon le « bilan formation-emploi » publié ce vendredi par l'Insee, dont les chiffres datent de 2010, 12,5% des français de 12 à 24 ans ne poursuivent ni études ni formation.

Point positif, ce pourcentage est inférieur à la moyenne européenne qui atteint 14,1%. Des écarts surprenants sont observés. Si le taux de sortie pécoce du système éducatif atteint 4,7% en Slovaquie, il grimpe à 28,7% au Portugal pour atteindre un sommet à Malte (38,7%).

Les pays dont le système éducatif laissent le moins de jeunes dans la nature sont la Slovénie (5%), la Pologne (5,4%), le Luxembourg (7,1%), la Lituanie (8,1%) et l'Autriche (8,3%). En Allemagne, 11 ,9% des personnes de 12 à 24 ans ne poursuivent ni études, ni formations. lIls sont 13,7% en Grèce, 14,9% au Royaume-Uni, 28,4% en Espagne et 28,7% au Portugal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/08/2012 à 10:12 :
tout cela est à cause de l'éducation que donne les parents aujourd'hui, à ce jour les parents n'assument pas vis à vis de leur enfants, la cause c'est que les enfants prennent le dessus sur les parents, la jeunesse d'aujourd'hui une catégorie bien évidemment ne veut rien savoir à part se maquiller, se faire femme alors qu'elles sont jeunes, pas de respect, vulgaire, fumé boire et sortir !!!! les garçons pareils !!! l'école buissonnière devrait être sanctionné très sévèrement et l'état ne dit rien !!!! car même l'état à peur des jeunes !!!!! je me pose la question pourquoi avoir mis internet et les portables à la disposition du peuple car depuis cela la société à changer !!!! c'est votre évolution qui n'est pas saine ! plus de règles !!! tout le monde s'en fou !!!! et c'est la réalité !!!!!
a écrit le 08/08/2012 à 19:34 :
Et après, pour faire quoi? pointer au chômage!!!!
Réponse de le 08/08/2012 à 20:33 :
Ben si tu veux toucher le RSA il faut un minimum....Demande à Pathinder, il a de l'expérience.
Réponse de le 10/08/2012 à 1:51 :
A churchill!!!!
+1
a écrit le 08/08/2012 à 18:59 :
QUIDAM : AH BON ! VOILA UNE NOUVELLE QUI EST NOVATRICE
a écrit le 07/08/2012 à 22:33 :
A qui la faute, on veut que les enfants fassent des études il y 2 cas ceux qui réussissent pour avoir un diplôme en poche et qui se retrouve dans 80 % des cas au chômage et il y à ceux qui les études ne les intéresse pas et qui savent très bien qu'au bout c'est le chômage, alors que faire révolutionnez le système scolaire et celui du travail, moi je n'ai pas eue la chance d'aller loin dans les études, j'aurais mieux fait d'apprendre un métier par un apprentissage pour avoir un vrai boulot, et même dans ce genre de cas on se retrouve au chômage quand même alors Q-U-E F-A-I-R-E
Réponse de le 08/08/2012 à 6:31 :
C.H.E.R.C.H.E.R. D.U. B.O.U.L.O.T E.T. N.E P.L.U.S. F.A.I.R.E. S.E.M.B.L.A.N.T.
a écrit le 07/08/2012 à 21:16 :
Je suis qu'au lycée et je suis passée dans deux réforme. La réforme du brevet et la réforme du BAC. Je ne connais rien en politique n'y en éducation mais une chose est sûr plus ils font de réformes, plus les élèves sont perdus. Bien sur il n'y a pas que les élèves, il y a les profs, les directeurs et tous l'assemblée éducatifs. Tous sa pour dire que si tous le monde si perd, c'est qu'à chaque fois on veut changer les choses mais rien ne va. Je pense qu'on à modernisé trop de chose, certaine chose devait l'être mais d'autre non. Je me rappelle quand j'étais petit ma mère m'expliquer comment faire une division et pendant quelque mois j'étais perdu car la réforme avais donnée une nouvelle version de la division. Ils faut toujours un temps d'adaptation et chaque années on ré-entend parlé d'une nouvelle réforme. Peut importe que sa soit dans les Facs, les lycées, les collèges ou les écoles primaires je pense que l'on ne laisse pas assez de temps aux réformes de faire leurs effets.
Le changement c'est du temps, si on ne laisse pas de temps le changement ne prend pas.

Signée: Une personne qui en à marre des réformes.
Réponse de le 08/08/2012 à 6:34 :
En attendant, vous pouvez toujours tenter les cours du soir pour améliorer votre orthographe.
a écrit le 06/08/2012 à 12:23 :
L'objectif de l'éducation c'est de néantiser la société. C'est ainsi qu'il forme des diplômés exclus et des illétrés. Il existe aussi le phénomène d'embrigadement.
a écrit le 04/08/2012 à 7:16 :
Le 1er poste de dépenses que nos nouveaux gouvernants comptent encore alourdir est un panier percer inefficace. Les français paient chers un système étatique qui est peu performant (comme la santé du reste!!!) mais aucun politique n à le courage de s y attaquer!!!!
Ces deux corporatismes : la santé et l école bloquent les réformes au détriment de la nation et du peuple français . Quand va t on pleinement s attaquer aux vrais problèmes structurels de notre pays au lieu de faire de la démagogie comme c est le cas actuellement?
Réponse de le 04/08/2012 à 8:23 :
Vous oubliez un système de retraite Ponzi miné par les régimes spéciaux.
PS : le 1er poste de dépenses publiques, c'est ce qu'on appelle pudiquement ''le service de la dette"...
a écrit le 03/08/2012 à 22:51 :
Il faut aujouter tous ceux qui sortent avec des diplomes inutiles... Et dieu sait que la fac en fabrique
a écrit le 03/08/2012 à 21:14 :
est ce que par le plus grand des hasard, c'est ceux qui tchattent sms, , tweetent et surfent pendant les cours au lieu d'ecouter ce que le prof a a dire? a mon avis, hollande devrait engager au moins 10 profs par eleve, par ce que ceux la, c'est des coriaces! il faut vite de la depense d'avenir, ces gars c'est l'avenir de la france !
Réponse de le 04/08/2012 à 7:16 :
Et pourquoi pas 100 ? Non il n en faut aucun. La faute ce sont les parents qui n éduquent pas leurs gosses. Les profs devraient tous démissionner et changer de métier.
a écrit le 03/08/2012 à 20:05 :
au lieu de dorloter toujours plus les jeunes qui entrent dans les grandes écoles , on oublie tous les autres qui deviendront le lumpenprolétariat cad les employés de maison à bas coût des enseignants et autres cadres.
a écrit le 03/08/2012 à 19:08 :
Suppression du bac qui ne sert à rien, sélection impitoyable à l'entrée des facs avec des concours d'entrée et tout ceux non retenus vont apprendre un métier ou on manque de bras. Et ça va repartir. Il faut en finir avec le crétinisme scolaire ambiant
Réponse de le 03/08/2012 à 19:40 :
ça ne suffit pas, faut tout privatiser.
Réponse de le 04/08/2012 à 10:55 :
Tout privatiser, la solution ? C'est à mourir de rire; est ce que Bof a de jeunes gamins auxquels il veut donner des cours d'anglais ou de maths dans des officines privés ? Qu'il sache qu'on recrute à bas prix des jeunes en début de fac n'ayant pas encore de diplômes, ni d'expériences pédagogiques. Officines très lucratives mais d'un rapport qualité-prix très douteux !
a écrit le 03/08/2012 à 16:40 :
il serait bon de reprendre l'apprentissage à 14 ans..plutôt que de laisser sortir des mômes sans qualification..!!!
il manque des électriciens plombier carreleur plutôt que de laisser ça à l'immigration..!!!!
Réponse de le 03/08/2012 à 17:12 :
100% D'une classe d'age au bac est une hérésie d'un idéal BOBO déconnecté de la vie publique. Il convient de revaloriser de toute urgence les métiers manuels et de donner une formation solide métier qui permettra à ses jeunes de se mettre à leur compte et de devenir des chefs de TPE PME fort utiles au pays
Réponse de le 03/08/2012 à 17:25 :
Oui ou sinon on arrete l'école obligatoire et les enfants d'ouvriers iront à l'usine avec leurs parents, ça les formera. On est au XIe siècle fred ça serait bien de proposer quelquechose dans l'air du temps. Mais sinon pour le XIXe siècle c'est une bonne idée.
Réponse de le 03/08/2012 à 17:34 :
@tout a fait : je vous propose de sortir vos enfants de l'éducation nationale et de les envoyer en formation. Ca manque de plombier par chez moi. Mais bon j'imagine que votre commentaire visait les enfants des autres. Je suis loin d'être bobo (un terme bien démago comme il faut), je suis réaliste quand à l'obtention des 100% au bac (chiffre qui ne veut rien dire dailleurs le bac étant loin d'être une finalité) mais je considère quand même que c'est par l'éducation que la France doit passé pour refaire son retard sur d'autres pays. Ce n'est pas en formant des plombiers ou electriciens que nous allons nous en sortir (je n'ai rien contre vous messieurs, dames plombier(e)s je vous jalouse même d'être aussi manuel moi qui suis empoté comme c'est pas permis)
Réponse de le 03/08/2012 à 17:48 :
@chich, je vois tout de même pas comment cela pourra se faire, des usines en france il est reste pas des masses, alors si les gamains veulent apprendre ce que c'est il faut se dépêcher, après il restera toujours le musée...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :