Les emplois d'avenir donnent la priorité à l'économie sociale

 |  | 240 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le secteur de l'économie sociale et solidaire devrait recruter quelque 114.000 jeunes par an, dans le cadre des emplois d'avenir.

Le secteur de l'économie sociale et solidaire ouvre grand ses bras à la jeunesse. Quelque 114.000 jeunes peu ou non qualifiés devraient en effet être recrutés chaque année dans le cadre des emplois d'avenir, selon une enquête du Credoc publiée mardi. Un potentiel qui est concentré sur un faible nombre de métiers tels que les aides à domicile, les aides ménagères et les aides soignants, notamment. Ce secteur réunit l'activité des associations, des mutuelles et des coopératives. Et pèse environ 10% de l'emploi salarié en France, répartis dans près de 160.000 diverses structures.

"Un véritable choc de demande"

"C'est un véritable choc de demande qui se prépare et qu'il faut anticiper. D'ici à 10 ans, les moins de 20 ans et les plus de 70 ans représenteront 26 millions de personnes susceptibles d'avoir recours aux services à la personne", a réagi le ministre en charge du dossier, Benoît Hamon, dans un communiqué. D'ici 2020, 600.000 départ à la retraites doivent par ailleurs avoir lieu dans ce secteur.

Pour rappel, près de 4.000 emplois d'avenir ont été signés mi-janvier, alors que le coup d'envoi a été donné le 1er novembre dernier. Avec pour objectif : 150.000 créations d'ici 2014. Or selon le ministère, "50% des emplois créés en emplois d'avenir l'ont été dans les structures et entreprises de l'économie sociale et solidaire". Un secteur dans lequel les jeunes ne manquent pas d'avenir donc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2013 à 22:09 :
Depuis les années ou là il y à eue le chômage, les gouvernements successif ont essayé d'enrayer le chômage en créant des tas de contrats aussi bidons l'un que l'autre, c'est comme le trou de la sécurité sociale il est déficitaire depuis des dizaines d'années et comme le chômage on pourras créer quoi que ce soit on arrivera pas à le résorber, on est arrivé à ne plus croire quoi que ce soit ou qui.
a écrit le 30/01/2013 à 21:13 :
On cache la misère sous des noms ronflants... hypocrisie !
a écrit le 30/01/2013 à 20:55 :
Mais à quoi sert Hamon ?
Réponse de le 30/01/2013 à 22:25 :
@ M : à rien
a écrit le 30/01/2013 à 19:39 :
Un bel air buté, sûr de son sectarisme, ce sinistre !
a écrit le 30/01/2013 à 19:19 :
Emplois pipi caca couche culotte c'est la priorité à la jeunesse promise par le président durant sa campagne.....
et financé comment mystère!!
a écrit le 30/01/2013 à 18:04 :
Hollande fait de la France un pays de fonctionnaires et de pauvres surtout avec ces métiers à la personne très mal rémunérés qui ressemblent aux mini-jobs à l'Allemande.
a écrit le 30/01/2013 à 17:35 :
IL a une belle tete de vainqueur ce sous ministre
a écrit le 30/01/2013 à 17:33 :
D'ici 10 ans, y aura plus que des pauvres en France, et cela m'étonnerait qu'ils aient les moyens de payer :-) et de toute manière les ministres actuels ne seront plus en place pour répondre des conneries qu'ils racontent aujourd'hui :-)
a écrit le 30/01/2013 à 16:37 :
Il en a des "idées" notre " ministre " "extrême gauche/caviar".....On doit rappeler que les "emplois jeunes" subventionnés par le contribuable sont "réservés" aux jeunes sans formation, en difficulté et originaires des quartiers. Penser que ce type de "public" est prêt à s'investir dans les métiers particulièrement difficiles de "l'aide à la personne" c'est pur rêve et/ou démagogie.....en particulier pour le "genre".....masculin du "public" en question.
Réponse de le 30/01/2013 à 19:35 :
Vous avez bien raison.
l'apprentissage,n'est pas applicable pour l'ensemble de ces jeunes,qui rechignent à se lever tôt,à écouter,obéir,en un mot,supporter le joug d'un Patron esclavagiste!!!!!
voilà à quoi méne l'idéologie marxiste
a écrit le 30/01/2013 à 16:35 :
le gouvernement masque la perte de 1000 emplois par jour par des artifices tels que ceux-là.
Réponse de le 30/01/2013 à 17:01 :
Oui, en effet, c'en est même grotesque. Le gros nez rouge des emplois d'avenir qui ne seront qu'une charge de dette supplémentaire pour des gens qui ne gagneront rien à faire figurer dans un CV qu'ils ont occupés ce type de postes, montrant par là l'incurie de nos dirigeants depuis 40 ans et la pauvreté de la démarche.
a écrit le 30/01/2013 à 15:35 :
Je suis pas sûr que les personnes âgées aimeront voir fouiner chez eux des loubards de banlieue.
a écrit le 30/01/2013 à 15:23 :
On va embaucher des jeunes sans connaissance et on va leur demander de regarder comment il faut faire. La personne qui a le travail en charge va devoir continuer son activité et faire apprendre, sans être payé plus et sans avoir le temps de le faire. Ces emplois seront rémunérés par les contribuables d'où un manque à gagner ou à dépenser pour celui qui travaille. Faut tout simplement arrêter de créer des emplois fictifs, redresser l'économie, renoncer au gratuit solidaire et enfin faire du payant afin que chacun retrouve une trésorerie pour se développer.
a écrit le 30/01/2013 à 14:43 :
encore des annonces non financées la priorité est bien d'apporter de la valeur ajoutée aprés seulement aprés nous pourrons financer de telles idées .
a écrit le 30/01/2013 à 14:39 :
L'avenir des jeunes c'est l'exil !
a écrit le 30/01/2013 à 14:30 :
la fabrique a fonctionnaires redemarre a plein .
a écrit le 30/01/2013 à 14:20 :
Ici il y a une maison de retraite publique ou on met les vieux pauvres, le cout est de 3200 euros par mois repartis entre la mairie et le conseil regional, comme malgré ce cout important c'est deficitaire, il y a un acces direct à l'hopital et on récupère bon an mal an 3000 euros par mois en soins auprès de la sécu et on utilise les emplois aidés pour laver, nourrir et habiller les pensionnaires: des trentenaires payés 1100 euros/mois, jeunes pauvres aidant des vieux pauvres, mais où passent les 6200 euros mensuels
a écrit le 30/01/2013 à 14:18 :
C'est bien cela les occuperas, mais comment pensez-vous résoudre le problème des autres chômeurs, vous me direz déjà résoudre le problème des jeunes après on passera aux autres, ce gouvernement à vraiment une drôle de politique ainsi que le précédent. Bizarre-Bizarre
a écrit le 30/01/2013 à 13:49 :

il faut arreter de vendre du reve
a écrit le 30/01/2013 à 13:49 :
des pré fonctionnaires fait par des fonctionnaires reserve aux copains des copains
a écrit le 30/01/2013 à 13:38 :
les emplois d'avenir serviront a acheter la paix sociale dans les cités.tu es jeune et honnete,tu cherches a t'en sortir:il n'y a rien pour toi.tu es caillera:tu auras des vacances payées et ensuite tu décrocheras un emploi public
a écrit le 30/01/2013 à 13:34 :
Entendre parler les socialistes d'emplois d'avenir, c'est un peu les regarder avancer en marche arrière, et donc les emplois d'avenir les socialistes l'ont dans le dos!.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :