Affaire Cahuzac : pas de compte UBS selon les autorités suisses

 |   |  273  mots
Copyright Reuters
Selon les autorités suisses, le ministre du Budget Jérôme Cahuzac, n'aurait pas fermé de compte à la banque UBS en février 2010.

 

Les autorités suisses ont transmis des informations aux services fiscaux français dans le cadre de l'enquête sur l'existence ou non d'un compte du ministre du Budget Jérôme Cahuzac à la banque UBS Selon Le Nouvel Observateur, qui a révélé l'information, ce document montre que le ministre n'a pas fermé de compte à UBS en février 2010, comme l'a affirmé le site d'informations Mediapart.

Selon les autorités suisses, Jérôme Cahuzac n'a pas détenu de compte à la banque UBS

D'autres recherches, apparemment tout aussi négatives, seraient remontées jusqu'à l'année 2006 pour des raisons de prescription. Mais, selon une source judiciaire, il s'agit d'une "interprétation inexacte" de ce document.
 

Paris a officiellement demandé aux autorités suisses de rechercher les traces du présumé compte attribué au ministère du Budget dans le cadre de ce que l'on appelle l'"assistance administrative", confirme cette source. Les informations recueillies ont été remises aux policiers de la Dniff (Division nationale d'investigations financières et fiscales), qui enquêtent à la demande du procureur de Paris.

En janvier, l'ex-élu RPR Michel Gonelle - entendu ce 6 février par la brigade de repression de la délinquance fiscale -  avait remis à la police un enregistrement attribué au ministre du Budget et dans lequel ce dernier disait à un interlocuteur avoir un compte en Suisse. L'ancien maire avait contacté un conseiller de l'Élysée fin décembre pour assurer que cette bande était authentique. Il s'est vu conseiller de saisir la justice s'il avait "des éléments tangibles" à l'encontre du ministre du Budget.
Click here to find out more!

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/02/2013 à 3:37 :
C'est du vent. La France a dénoncé en décembre 2012 le fait que la Suisse ne répondait plus aux demandes de renseignement (200 demandes non-traitées) émises par la France. Raison? La France a utilisé des données volées dans les banques suisses et a couvert le voleur de nationalité franco-italienne / La France a envoyé des inspecteurs du fisc faire de l'espionnage incognito sur territoire suisse / La France a décidé de manière unilatérale de ne plus respecter les accords de non-double imposition signés avec la Suisse. Et maintenant, on voudrez nous faire croire que le gouvernement suisse s'est empressé de disculper un ministre français? Foutaise! D'ailleurs tout le monde en parle, mais personne n'a vu ce précieux document helvétique!
a écrit le 06/02/2013 à 19:22 :
@ LA TRIBUNE:veuillez changer le titre il est erroné:la suisse dit qu'il n'y a pas eu de fermeture.Elle n'exclut pas le fait qu'il y ait eu ouverture d'un compte numéroté
a écrit le 06/02/2013 à 14:43 :
Il est l'un des plus compétents ministres de notre gouvernement
Réponse de le 06/02/2013 à 15:00 :
De l'humour Suisse je pense,non ?
a écrit le 06/02/2013 à 14:40 :
n'aurait pas fermé de compte à la banque UBS en février 2010, maudit conditionnel.
a écrit le 06/02/2013 à 14:11 :
Au delà du cas Cahuzac, quels sont les autre politiques de tous bord qui ont, ou ont eu, un compte en Suisse (à UBS ou ailleurs ),ou aux Bahamas?.C'est celà la véritable question .
Réponse de le 06/02/2013 à 14:30 :
vouloir gérer tous ces dossiers en un seul , le mène direct à la corbeille de l'oubli . à défaut de lire le lien ci dessous il y a la version sonorisée ..http://www.youtube.com/watch?v=mcEGQ38dq8A le cas chirac n'a jamais obtenu de réponse incontestable ou béton ! mais c'était un peu tard il est vrai , mais il avait su freiner la justice .... à sa main faut-il le dire ?
a écrit le 06/02/2013 à 13:32 :
il semble que la question posée ne soit pas la bonne enfin si ! mais mal formulée ....
http://blogs.mediapart.fr/blog/antoine-peillon/010213/affaire-cahuzac-les-revelations-dun-financier-suisse
a écrit le 06/02/2013 à 13:30 :
Chirurgien, patron d'une clinique privée, politicien local pendant des années...
Ce Monsieur Cahuzac est à coup sur honnête et n'a aucune raison d'être très riche et d'avoir planqué des millions ... enfin, quoi !
a écrit le 06/02/2013 à 13:20 :
A vous dégouter d'être honnête ! et cela donne des leçons aux jeunes des cités...
a écrit le 06/02/2013 à 13:14 :
Pour l'instant on peut seulement voir dans cette afffire la minable classe politique un ex RPR pas élu veut une vengeance, nous sommes en politique où tous les coûts sont permis autant à droite qu'à gauche et vis et versa. Cette affaire montre une nouvelle fois le côté minable mais seule référence de toute la classe politique de ce Pays qui s'enfonce un peu plus chaque jour dans le déclin. Classe politique véreuse et sans aucun espoir pour la France.
a écrit le 06/02/2013 à 12:11 :
pas de compte UBS selon les autorités suisses s'ignifie pas de renseignement de la part de USB. En effet il existe un secret bancaine bulbuciant en Suisse mais encore en vigueur.
Cahuzac s'en sort plutot bien mais il sera bientot rattrape par son passe.
Réponse de le 06/02/2013 à 12:24 :
a avaler
COMME LES CYCLISTES QUI NE SE DOPAIENT PAS !!
a écrit le 06/02/2013 à 11:39 :
Il n'a pas fermé de compte en février 2010 ! Ca ne veut pas dire qu'il n'en avait pas...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :