BPI : Royal souhaite prêter plus aux femmes qu'aux hommes

 |   |  364  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La vice-présidente de la Banque publique d'investissement (BPI) a déclaré qu'elle aimerait avantager les femmes sur le plan de la création d'entreprise. Et ce, par exemple, en leur accordant une aide financière 20% plus importante que celle réservée aux hommes.

"Un coup de pouce" pour les femmes. Tels sont les mots d'orde de Ségolène Royal, fraichement nommée à la vice-présidence de la Banque publique d'investissement, pour insuffler l'esprit entreprise à la gent féminine. Invitée lundi matin sur France Inter, la Présidente du conseil régional de Poitou-Charentes a estimé qu'il fallait encourager les femmes à se lancer dans l'entrepreneuriat pour relancer la croissance. D'où l'idée de les avantager financièrement par rapport à leurs homologues masculins.

Inciter les femmes à entreprendre

"Parmi les créateurs d'entreprises, il n'y a que 25% de femmes, alors qu'elles sont d'avantage diplômées que les hommes", a déploré lundi matin l'ancienne candidate socialiste à la présidence de la République. "Vous imaginez toutes les PME qui pourraient être créées dans notre pays?", a poursuivi Ségolène Royal. Et de préciser: "c'est pourquoi j'entends généraliser ce que nous faisons déjà dans nos régions en donnant un coup de pouce aux femmes qui entreprennet parce qu'elles ont plus que les hommes des difficultés d'accès au crédit bancaire".

Voir ( et écouter) les premières minutes de l'interview:

La BPI, le PS, l'action du gouvernement ..... par franceinter

Interrogée sur ce qu'elle entendait par ce "coup de pouce", la Présidente de Poitou-Charente n'a pas caché son souhait de faire deux poids deux mesures. "Par exemple, ce que je fais dans ma région: je donne 20% de plus aux femmes dans le cadre de la bourse Désir d'entreprendre qui peut aller jusqu'à 10.000 euros, donc pour les femmes 12.000 euros et qui leur permet de créer leur activité".

La Commission européenne se penche sur le cas des PME


Une annonce faite quelques jours avant que la Commission européenne n'annonce son souhait de "faciliter la vie des petites et moyennes entreprises, qui sont le principal moteur de l'économie européenne", ce jeudi dans un communiqué. Consciente de l'entrave à la création que représentent certaines lois européennes contraignantes, la Commission fera des propositions d'ici juin pour aménager ou simplifier ces différentes lois afin de mieux répondre aux spécificités des PME.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/03/2013 à 14:38 :
voiçi un cas de discrimation avéré et public
a écrit le 10/03/2013 à 23:49 :
Il serait primordial que nos hommes et femmes politiques qui se considèrent les representants ultimes, commencent par respecter les lois. Voici une grave atteinte à une loi luttant contre les discriminations, dont la discrimination sexuelle. Passible d'une'amende trés forte car relayée publiquement.
Réponse de le 11/03/2013 à 16:23 :
L égalité des sexes, est un principe d ordre constitutionnel
L article 3 du préambule de la constitution de 1946, qui a valeur constitutionnelle, énonce que « la loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l homme ». L égalité professionnelle, est une mise en ?uvre par sédimentations successives La loi n° 83-635 du 13 juillet 1983 - dite loi Roudy- transpose la directive 76/207/CE relative à la mise en ?uvre du principe de l égalité de traitement entre hommes et femmes en ce qui concerne l accès à l emploi, à la formation et à la promotion professionnelles, et les conditions de travail. L une des caractéristiques de la création d entreprise par les femmes est que celles-ci ont des projets d une surface financière moindre que leurs homologues masculins au démarrage de leur projet. Or, une bonne capitalisation initiale est un facteur important de pérennité pour l entreprise nouvellement créée. L accès au crédit bancaire peut répondre à ce besoin de renforcement des capitaux de départ. Le FGIF a aussi pour mission de faciliter l accès des femmes aux crédits bancaires.-la BPI rejoindra comme acteur cette politique qui se traduit par la signature d accords cadres précisant les objectifs à atteindre et les axes de travail à développer. Signés avec des partenaires institutionnels ou des associations, ces accords couvrent l ensemble des facteurs susceptibles de favoriser la création ou la reprise d entreprise par les femmes. Il s agit de travailler sur l accompagnement des porteuses de projet, de développer l esprit d initiative des femmes, de promouvoir l entrepreunariat féminin ou encore d expérimenter de nouveaux outils financiers..
a écrit le 10/03/2013 à 20:35 :
@ Louis, avez-vous lu correctement l'article je ne pense pas
a écrit le 09/03/2013 à 19:40 :
Est-ce à dire que Madame Royale considère que les femmes sont moins compétentes que les hommes et qu'il leurs en faut plus pour réussir ?. Je reste pourtant persuadé que le cerveau féminin est aussi développé que le masculin!
a écrit le 09/03/2013 à 15:46 :
A force de trop en faire en France pour la cause féminine, laquelle est légitime (cf article Mme Lagarde), si nous suivons Mme Royal, nous allons dans l'excès et la caricature. N'y a-t-il pas une question d'égalité , voire constitutionnelle? Il existe des promotions/nominations au titre du contingent; certaines promues ou nominées justifient la confiance; pour d'autres,c'est moins évident . Pour renforcer mon propos,je peux témoigner que sur une dizaine de patrons que je n'ai pas choisis, j'ai travaillé avec 2 femmes. Le meilleur patron a été une femme et le pire était aussi une femme.
Réponse de le 09/03/2013 à 19:32 :
Conclusion: les femmes tout comme les hommes sont du genre humain!
Heureusement les femmes n'ont pas attendu Madame Royale pour entreprendre.
a écrit le 08/03/2013 à 14:16 :
J aimai cette femme quand elle s est présenter contre SARKOZY car je savai qu elle ne serait pas élue car avec SARKOZY c'est tout ou rien mais ce qu elle propose maintenant me fait prendre un peu de recul vers elle car ce qu elle envisage de faire ne peut que me satisfaire pour les femmes
Réponse de le 08/03/2013 à 14:47 :
dico de grammaire à dispo sur google, utilisation simple pour le bonheur et l'instruction de tous et de toutes......
a écrit le 08/03/2013 à 12:56 :
Elle a raison Segolène, pour réussir le même projet, il faut bien 20% d'argent en plus à une femme comparée à un homme. A mon avis ce n'est pas du tout de la démagogie, mais une attitude concrète, qui tient compte des réalités de la vie. LOL
a écrit le 08/03/2013 à 12:22 :
C'est ce qu'on appelle l'égalité !
Réponse de le 08/03/2013 à 13:16 :
ça s'appelle de la discrimination et ça ne tiendra pas en justice... Ségo toute ex qu'elle soit, ne peut pas faire ce qu'elle veut...
a écrit le 08/03/2013 à 12:19 :
L'inégalité homme femme est partout dans le monde de l'entreprise : les salaires, les postes, la famille, les investissements. Alors il faut des mesures comme celles-ci.

C'est fou comment vous vous sentez agressez par ce type de mesure, ça remet en question votre ego. Peur de vous voir dépasser, peur de la remise en question, peur de la concurrence ;)

A bon entendeur.


Réponse de le 08/03/2013 à 13:15 :
Stop l'hypocrisie! Ce n'est pas une impression c'est une agression par des propres sexistes. Cette femme ne mérite aucune responsabilité politique étant donné qu'elle discrimine la moitié (sinon plus) de ceux qu'elle représente.
a écrit le 08/03/2013 à 12:07 :
En France, les créateurs de Facebook, Google, Amazon, etc. n'auraient donc pas réussi au prétexte qu'ils sont des hommes! En gros, ce n'est plus la pertinence et la force du projet qui comptent, finalement... Ce qui prévaut, c'est le fait qu'on soit blanc, noir, jaune, homme, femme... le retour en force des âmes bien nées, en quelque sorte.

Franchement, il n'y a plus de limites à la bêtise!
Réponse de le 08/03/2013 à 14:51 :
Bien dit!!!!
a écrit le 08/03/2013 à 11:37 :
C'est ça la justice pour les socialistes.
Drôle d'équation pour une banquiére socialiste qui prône l'égalité Homme Femme
Homme = Femme + 20%
C'est vrai que les maths n'on jamais été leur fort.
Mais pour un poste dans une banque ce n'est même plus un critére de compétence..
Il est vrai que cela serait discriminatoire..
On est vraiment dans le régne du n'importe quoi...
On hurle tout seul dans son coin jusqu'au jour ou quelqu'un prendra un fusil..
Réponse de le 08/03/2013 à 13:17 :
Comme elle est fachée avec les chiffres, elle a besoin de beaucoup plus d'argent pour faire quoi que ce soit...
Réponse de le 18/04/2013 à 9:31 :
Les hommes sont devenus des loques. Ils n'ont que ce qu'ils méritent : Le règne des "pétasses". Regardez bien qui nous gouverne. Vous voyez le niveau..! Le fait de savoir qu'elle aurait pu être présidente de la République fait froid dans le dos.
a écrit le 08/03/2013 à 11:07 :
Mmme Royal devrait se renseigner..... Il existe DEJA des mesures favorisant les femmes entrepreneures. Il y a notamment le FGIF (Fonds de garantie à l'initiative des femmes) ou le CNIDFF (Centre national d'Information et de documentation des femmes et des familles). Pour en savoir plus : http://www.apce.com/pid1625/appuis-pour-les-femmes.html
a écrit le 08/03/2013 à 11:00 :
Cela n'a pas traîné: sitôt nommée, sitôt à la tête de la démagogie et du gaspillage. Qu'est-ce que c'est que ce critère idiot ? Cette Banque sera un gouffre de plus gérée au profit des copains et des copines, par des politiques aux services de leurs clients. Nous avons déjà des dizaines d'agences d'état pour aider au financement des entreprises, que vient faire cette banque sinon de la combine politicienne ?
a écrit le 08/03/2013 à 10:55 :
sexisme primaire et discrimination! si les femmes ont de meilleurs projets bien sur qu'il faut avantager ces projets, si au contraire des hommes sont porteurs de projets meilleurs ceux sont ceux la qu'il faut pousser. Il ne doit avoir aucun quota dans un sens comme dans l'autre et la compétence n'est pas affaire de sexe mais d'intelligence et de dynamisme sans discimination.
a écrit le 08/03/2013 à 10:36 :
Ce n'est pas bien ça Marie-Ségolène! cela s'appelle de la discrimination positive.
a écrit le 08/03/2013 à 10:30 :
BPI, c'est Banque Politique? Au delà du caractère familiale des nominations dans le système hollande, on peut s'interroger sur la pertinence de la question du sexe dans l'octroi de financement: est-il acceptable de dire qu'il faut privilégier les femmes, les blancs, les boutonneux ou encore les personnes obèses parce qu'il y a plus ou moins d'entrepreneurs dans ce segment de population ?
La question du projet n'a-t-elle aucun sens pour Mme Royal?
Pendant ce temps, les vrais débats ne sont pas abordés: pourquoi les grandes entreprises payent-elles moins d'impôts que les TPE/PME?
Pourquoi ceux qui nous gouvernent (au national, en région ou au niveau local) privilégient-ils systématiquement les grandes entreprises pour les projets au détriment de l'économie locale?
Pourquoi questionne-t-on les revenus et pas le patrimoine (une personne qui gagne 1000?/mois et qui est propriétaire de son habitation n'a pas les mêmes problèmes qu'un non propriétaire)?
Il y a des dizaines de questions qui semblent essentielles et qui ne sont abordées nulle part.
a écrit le 08/03/2013 à 9:45 :
Ségolène Royal a bien raison. Elle connaît les études de la Banque mondiale sur l?impact POSITIF des femmes sur la croissance économique.

Extrait du site durable.com:

Selon une étude récente de la Banque mondiale, l?augmentation du nombre de femmes entrepreneurs et le fait que les femmes participent de plus en plus aux prises de décision des entreprises ont permis de réduire les effets de la crise financière. Il s?avère que dès lors que les filles ont accès à l?éducation et au prêt bancaire, elles sont un bien meilleur « investissement » sur le long terme que les garçons, et ce pour plusieurs raisons:

- elles réussissent mieux leurs études,
- elles parviennent à s?insérer dans une économie en pleine mutation (par exemple, les secteurs tertiaires de service et de communication se sont largement féminisés),
- elles gèrent mieux leur capital et réalisent des investissements souvent plus rentables que les hommes (comme le montre une étude McKinsey, les entreprises où des femmes ont des postes importants sont économiquement plus performantes que celles où ces postes sont essentiellement occupés par des hommes),
- ce sont enfin des consommatrices très influentes (80% des décisions d?achat seraient prises par les femmes).
- les femmes, bien plus que les hommes, utilisent leurs revenus pour financer l?éducation de leurs enfants et leur offrent ainsi de meilleures chances de trouver un emploi.
Réponse de le 08/03/2013 à 10:07 :
J'espère pour vous que vous ne rencontrez jamais un homme sinon cela doit vous peser énormément. Avez vous trouv? une qualité à un homme j'en doute.
Réponse de le 08/03/2013 à 11:38 :
Vous n'avez rien trouvé d'autre qu'une attaque personnelle? C'est nul!
a écrit le 08/03/2013 à 9:31 :
Autoproclamée personnalité politique de 1er plan , n'importe quoi pour faire parler d'elle dés qu'elle a une responsabilité par le fait du prince qui transforme la France en Titanic.
a écrit le 08/03/2013 à 9:27 :
Moi je pense que la BPI devrait priviligier les travailleurs handicapés... minorité la plus discriminée (essayez de trouver un emploi de cadre ou d'avoir votre crédit immobilier) et celle qui ouvre le moins sa gueule.
a écrit le 08/03/2013 à 9:14 :
Elle est encore là, elle ?
Réponse de le 08/03/2013 à 10:09 :
On la sort par la porte elle revient par la fenêtre.
a écrit le 08/03/2013 à 8:32 :
Un financement doit répondre à un besoin de financement point à la ligne. Le niveau de d'obscurantisme et de démagogie dans lequel il faut être tombé pour proférer une telle proposition est tout simplement consternant; à tel point que j'ai du mal à croire que cela puisse être vrai. Quand à alleguer que les femmes entrepreneur ont moins accès au crédit bancaire est d'une bétise abyssale. (la profession bancaire compte au passage 60% de femmes. source AFB)
Réponse de le 08/03/2013 à 9:47 :
>> la profession bancaire compte au passage 60% de femmes

On se fiche de savoir combien de femmes travaillent dans la banque. Un indicateur décent aurait été le pourcentage de dossiers de demande de prêt acceptés en fonction du sexe du demandeur.
Réponse de le 08/03/2013 à 10:44 :
Ce qui nous apprendrait quoi? Il faudrait le retraiter au minimum par secteur d'activité, secteur géographique, pourcentage d'apport personnel et niveau de qualification et d'expérience dans le secteur du dirigeant pour obtenir des données pertinentes. Partir d'un constat purement statistique hommes/femmes sans retraitement des données pertinentes dans l'acceptation des dossiers est absurde. Le banquier se moque complètement de savoir si l'interlocuteur est un H ou une F. Il faut franchement être bas du front (ou démagogue ou un peu des deux) pour penser qu'un simple constat capitaux octroyés ou nbre de dossiers octroyés / H/F est une donnée pertinente en soi.
Réponse de le 08/03/2013 à 11:39 :
qu'il y a 60% de femmes dans la banque?
Réponse de le 08/03/2013 à 11:43 :
Le banquier ne décide de rien du tout: le banquier a à sa disposition des outils informatisés de scoring; et il est bien connu que les paramètres de scoring sont négatifs pour le demandeur quand il s'agit d'une femme.
Réponse de le 08/03/2013 à 12:16 :
Les paramètres de scoring sont visés par la CNIl un par un et le système d'information homologué de la même façon avant de recevoir une autorisation de mise en oeuvre. L'octroi de crédit professionnel ne répond pas un scoring automatisé comme en crédit particulier. Seuls les SIG du bilan ou du prévisionnel financier et de trésorerie présentés sont retraités automatiquement, la décision est ensuite dans la délégation du conseiller ou du centre d'étude. En conclusion vous vous faites plaisir en racontant tout et n'importe quoi sur des sujets sur lesquels vous n'avez pas l'ombre d'un début de connaissance ou de pratique. Etrennez vos préjugez et vos idées toutes faites ailleurs que sur un journal d'information économique ça vous évitera surement ce genre de déconvenues.
a écrit le 08/03/2013 à 0:16 :
un futur petit Crédit lyonnais !!!!
a écrit le 07/03/2013 à 23:26 :
Qu'il ne faut pas prendre les choses a cœur comme ça. Je voudrais savoir comment apaiser les gens. Mais je ne sais pas. C'est pas le bout du monde et il y aura pleins de choses biens qui viendront des jeunes générations, auxquelles nous ne savons pas penser et qui nous surprendront. Bonne nuit surtout.
a écrit le 07/03/2013 à 23:13 :
En Hollanderie, si tu es un homme blanc hetero celibataire et fait partie de la classe moyenne alors tu es la cible de toutes les taxes, critiques et railleries. Bienvenue en France
Réponse de le 08/03/2013 à 9:29 :
tellement vrai
Réponse de le 08/03/2013 à 10:11 :
Bravo a vous deux
a écrit le 07/03/2013 à 23:07 :
J ai presque envie de déposer un dossier en me travestissant rien que pour rire
a écrit le 07/03/2013 à 21:04 :
Un dirigeant qui fait de la ségrégation publique homme/femme, cela ne doit pas démissionner. Que se passerait il si le Président de cet organisme disait qu'il faudrait favoriser les hommes par rapport aux femmes.
Réponse de le 07/03/2013 à 22:04 :
segolene ROYAL qu'en faite vous : quel exemple ! bravo , la parite
a écrit le 07/03/2013 à 20:28 :
C'est vrai que Ségolène méritait quelque chose de tres bien de la part de François HOLLANDE
a écrit le 07/03/2013 à 20:15 :
Combien peut emprunter un homme à femmes?
a écrit le 07/03/2013 à 20:05 :
Le but est d'aider des projets sérieux et viables ou bien d'aider les petites copines ?

Clientellisme,quand tu nous tiens.

a écrit le 07/03/2013 à 19:46 :
La discrimination positive pour les femmes...
a écrit le 07/03/2013 à 19:21 :
Une banque entre les mains des politiques ça sent pas bon, mais avec elle on est sûr qu'on aura ce qu'il peut y avoir de pire dans le domaine.
a écrit le 07/03/2013 à 19:14 :
Dire que l'énarque Mme ROYAL a failli devenir présidente de la République ! Cela fait peur ... IL faut dire qu'avec son ex compagnon énarque avec qui elle a eu quatre enfants, ce n'est guère mieux. Au lieu de constamment proposer une nouvelle taxe chaque jour, il ferait mieux de dire aux français comment gagner de l'argent ! Et qu'avec cet argent gagné, les français pourront investir, embaucher et payer les fonctionnaires et retraités.
a écrit le 07/03/2013 à 19:12 :
Moi j'irais même jusqu'à obliger les femmes à entreprendre !!! C'est ça le socialisme non ? Faire une loi pour décider que dorénavant les fraises sont bleues. Anti pensée unique quoi !!
Vraiment cela vole déjà super haut avec Ségolène à la BPI. Vivement la suite, on en salive d'avance de cette pertinence !!!
a écrit le 07/03/2013 à 19:03 :
Il n'y a que la politique qui l'intéresse, elle nous sort n'importe quoi pour plaire à son électorat potentiel féminin, le reste elle s'en fout. Tout le monde plonge, on parle d'elle, ça mousse, elle a gagné son opération de communication gratuite. Elle a été placée là uniquement pour qu'elle puisse briller par moment dans les médias comme on vient d'en avoir la preuve.
a écrit le 07/03/2013 à 18:59 :
il faut aussi que la BPI finance en priorité les minorités visibles!sinon les jeunes des quartiers ne trouveront jamais de boulot
a écrit le 07/03/2013 à 18:56 :
Becassine c'est ma cousine!!!!! Bécassine on est toutes copines!!!!
On à pas gagner la guerre avec ce couple spirituel ( voir plus) Flamby and bécassine.....
Réponse de le 08/03/2013 à 10:15 :
Votre comparaison est judicieuse on pourrait rajouter OUI OUI ou encore le vilain petit canard
a écrit le 07/03/2013 à 18:55 :
Bêtement je pensais que la BPI était une banque publique destinée à financer des projets d'entreprise. Après un examen attentif du prévisionnel on prêtait ou on ne prêtait pas. Eh ben non on ne prête pas sur la qualité du dossier présenté mais à la tête du client. Attention danger car ce ne sont pas les sous des méchants au service du grand capital mais de l'argent public. Cette banque va devenir rapidement un véritable gouffre financier, car les petits malins et les "petites malines" rejetés de toutes les banques à cause d'un mauvais dossier vont se précipiter chez Marie Ségolène. Ouarffff.....
a écrit le 07/03/2013 à 18:42 :
Elle veut faire de la banque ou de la politique? Il vaudrait mieux qu'elle choisisse car sinon, ça va finir en catastrophe financière pour la BPI.
a écrit le 07/03/2013 à 18:42 :
pour faire des annonces pareilles on aurait mieux fait de la laisser dans son marais ! à désespérer !
a écrit le 07/03/2013 à 18:36 :
Cela s'appelle de la discrimination, même si Mme Royal pourrait rétorquer que ce soit de la "discrimination positive". Je pense qu'il aurait mieux valu qu'elle lance lance un appel solennel aux femmes pour les inciter à postuler.
a écrit le 07/03/2013 à 18:31 :
Et la parité, dont on nous bassine depuis quelques années ??
a écrit le 07/03/2013 à 18:27 :
La BPI n'aurait pas lieu d'être si les politiques n'avait pas grippé tout le système économique avec leurs empilements fiscaux et de règlements ubuesques. Comme d'habitude elle financera les projets des "amis" et ceux délirants de "l'état stratège". Combien de temps avant la faillite? et le renflouement par le contribuable, c'est l'unique question.
a écrit le 07/03/2013 à 18:20 :
Notre madone du Poitou reste égale à elle-même......Bavarde et nulle... Bavarde car, heureusement..!!! ce n'est pas de son poste bidon qu'elle aura un pouvoir de décision et nulle car la BPI devra soutenir des PROJETS cohérents, élaborés et susceptibles de réussir que le business/plan ait été élaboré par une femme ou par un homme. Le rappel de ce Q'UELLE fait dans SA région...!!! est à mourir de rire....ainsi,.rappelons que cette visionnaire à "investi" de l'argent de SA région (pas le sien bien sûr) dans Heulliez, sur un projet mal ficelé, sans avenir et c'était évident à l'époque et qui a conduit cette entreprise à un échec cuisant et au redressement judiciaire....!!! Peut être que pour Royal, cet échec vient du fait qu'une femme de sa valeur n'était pas à la manoeuvre. Imaginons enfin qu'un homme dise la même bêtise que notre madone......!!!
Réponse de le 07/03/2013 à 18:59 :
Ca a coûté combien de millions d'euros l'usine de Trabant électriques ?
Réponse de le 07/03/2013 à 19:50 :
@Chabichou. A ma connaissance la première mise de fonds de notre madone a été de 5 millions d'? (c'est un chiffre sûr). Je ne serais pas surpris d'apprendre que juste avant la mise en liquidation, elle a remis au pot avec du bel argent public : c'est une telle visionnaire d'une compétence rare.....!!!
a écrit le 07/03/2013 à 18:19 :
faudrait lui coller un proces pour discrimination ( et lui hurler des trucs qu'on n'a pas le droit de mentionner sur la tribune) , vu que c'est interdit de discriminer sur le sexe... qu'en pensent les associations bienpensantes, d'habitude si promptes a hurler pour donner des lecons de morale? est ce que royal n'est pas au courant que les assureurs qui pratiquaient du scoring sur le sexe ont du revoir leur tarification?
Réponse de le 07/03/2013 à 19:33 :
Je ne vous ai pas vu battre le paver pour protester contre les salaires inférieurs de vos homologues féminines.
a écrit le 07/03/2013 à 18:14 :
Royale de Poiyou- Charentes , fort de son expérience de soutien du contribuable à
l' aventure Heuliez et sa voiture électrique va nous subventionner n' importe quoi . Son problème , c' est qu' elle est totalement ignare en matières industrielle et commerciale . Son aura , avoir fait une campagne présidentielle . Ce n' est pas avec un CV comme celui là qu' on peut décider de lancer une batterie Lithium-ion qui va se vendre !!!
Réponse de le 18/04/2013 à 16:39 :
Énarque en jupon, elle est capable de foutre par terre n'importe quelle boîte en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.. Une spécialiste...!
a écrit le 07/03/2013 à 18:12 :
Elle a trouvé on job qui va lui permettre de faire son bla ba sur les télés etc!!on a pas fini de l entendre!!!quant à donner plus aux femmes qu aux hommes c est quoi cela???betise, revanche,ne rien connaitre???au fait il est ou le vrai patron de cette banque ?
a écrit le 07/03/2013 à 18:02 :
La démagogie coûte cher, mais quand on s'en aperçoit, il est bien tard...
a écrit le 07/03/2013 à 18:01 :
Nous aurions pu nous inspirer du modèle de la BEI qui ne fonctionne pas trop mal, mais cela aurait été à l'encontre du principe français d'administration improductive. Félicitons nous donc que ces fonds aient été mis dans des mains d'une bienveillante incompétence, seulement pour garder à l'esprit que nous sommes au moins un peu exceptionnel.
a écrit le 07/03/2013 à 18:00 :
Bon, je pense que dans 10 ans on aura un nouveau scandale "Crédit Lyonnais"
a écrit le 07/03/2013 à 17:59 :
Le déconomètre continue de fonctionner à plein régime !
On ne va pas tarder à se mettre dans le rouge ...
a écrit le 07/03/2013 à 17:57 :
c est scandaleux ca favoritisme, il n y a que le mérite qui doit etre pris en compte
on marche sur la tete dans ce pays
Réponse de le 07/03/2013 à 18:21 :
Il y a la HALDE, pour les recours en cas de discrimination. Curieux pour une énarque de ne pas maitriser les gadgets mis en place par ses pairs.
a écrit le 07/03/2013 à 17:56 :
Une banque? Ce sont les état et entreprise qui on investit dedans si je ne me trempe pas.. Et pour cet femme je croit plutôt qu'elle n'aime pas les hommes, alors pourquoi ne pas faire de crédits au deux sans faire d'histoires. ((Je me demande combien d'année cet banque vas vivre))
a écrit le 07/03/2013 à 17:45 :
La dinde a parlé en créant une discrémination ,ce sera comme les primes d'assurance , l'Europe ramènera cette folle à la raison
a écrit le 07/03/2013 à 17:44 :
bravo pour le respect de la parité!
a écrit le 07/03/2013 à 17:41 :
Et revoilà Mme Royal bavardant en son seul titre de vice présidente sur une radio. J'avais cru comprendre que la BPI était présidée par M. Jouyet et non par Mme Royal, plus responsable de la communication, c'est à dire répercuter les décisions, les orientations prises par le président et la commission. Elle commence déjà à jacasser à droite à gauche en faisant fi des autres. Donner plus d'argent aux femmes est discriminatoire car la BPI a été créée en regroupant plusieurs organismes pour donner des crédits à des dossiers crédibles et pérennes et non pour favoriser un sexe par rapport à un autre. Je pense qu'elle ne va pas faire long feu à la BPI, elle se croit dans sa région où elle a dépensé beaucoup sans grands résultats au final.
a écrit le 07/03/2013 à 17:38 :
La BPI devait être un outil économique, promis, juré , craché, .... râté c'est un outil politique !
a écrit le 07/03/2013 à 17:37 :
à quand ségolène chez les femens ?
Réponse de le 07/03/2013 à 19:05 :
Ca aurait de la gueule avec une manif à l'Elysée en plein conseil des sinistres !
a écrit le 07/03/2013 à 17:10 :
Encore une usine à gaz cette banque
a écrit le 07/03/2013 à 17:09 :
et on a fait un cheque en blanc de 50 milliards à cette démente qui commence en discriminant les hommes.Quelle conception de la banque!
Réponse de le 07/03/2013 à 17:43 :
Elle n'a pas le pouvoir de donner de l'argent, elle est responsable de la communication, le président est M. Jouyet. Elle recommence ce qu'elle sait parfaitement faire : se croire la chef, pérorer et sortir des âneries. Venez faire un tour en Poitou-Charentes, son bilan n'est pas fabuleux.
Réponse de le 07/03/2013 à 17:47 :
Elle aurait déclaré que la BPI était une banque politique ! Mais rappelons sa profession de foi qu'apparemment elle a déjà oublié :
"Comportement exemplaire : fonction gratuite, pas de rémunération et surveillance des dépenses"
a écrit le 07/03/2013 à 17:08 :
bravo, c'est un super business plan, nous sommes sauvés
a écrit le 07/03/2013 à 17:07 :
En complément de mon post : Une seule question, à cette grande intelligence en marche :

Quand un projet est bon, est-il sexué ? la question vaut dans l'autre sens.
Quand un projet est féminin est-il obligatoirement meilleur ?
Pourquoi prendre le tour de poitrine ou la longueur du p...... ?
a écrit le 07/03/2013 à 17:05 :
le clientélisme se porte bien. Après: les noirs, les banlieues, les gays, les bretons, les corses...!
La France est malade de cette caste politique démagogue.
a écrit le 07/03/2013 à 17:04 :
Il suffit aux hommes d'arrêter de créer et d'investir. Déjà que son EX détestent les riches, elle déteste les hommes ! quel pays de m.....
Dans le même élan d'intelligence, je lui suggère ne n'indemniser que les femmes à Pole Emploi, de n'attribuer des logements sociaux qu'aux femmes etc....
C'est une déclaration sexiste, stupide et bien dans le ton de ces socialos qui prétendent nous apprendre l'humanisme, à travers le mariage gay.
a écrit le 07/03/2013 à 17:02 :
L'état français, grand "stratège", 55 milliards - soit pea nuts - de participations dans des sociétés cotées en France, en diminution permanente, va laisser dans cette BPI 20 milliards en deux ans! J'en prend ici le pari! Mme Royal fait-elle ici de la politique à la petite semaine, ou cet argent va-t-il aller sur de vrais projets créateurs de richesse et de compétitivité pour la France? Les investisseurs savent bien que gagner de l'argent est dejà bien compliqué, mais si on se donne au surplus des contraintes telles le sexe!?
a écrit le 07/03/2013 à 16:58 :
Et pourquoi pas avantager les petits par rapport aux grands, les gros par rapport aux maigres... La discrimination ne s'applique pas dans ce cas la ?
De toute façon mettre une politique à la tete de ce genre d'organisme est purement et simplement une grossiere erreur, elle s'en servira obligatoirement à des fins politiques... Et bien sur vu que l'on va aller financer tout et n'importe quoi pour faire plaisir aux copains, on va se retrouver avec des ardoises qui seront comme d'habitude payées par les contribuables... Le PS au pouvoir c'est quand meme assez incroyable!!!
a écrit le 07/03/2013 à 16:56 :
Allez, allez ! Encore un peu de démagogie... Le socialisme est-il le sida de la France ?
a écrit le 07/03/2013 à 16:51 :
Et nous voila à nouveau dans l'effet d'annonce cher à nos politiques, nous allons avoir la surenchère Montebourg / Ségolène .Ne pas oublier que la BPI est une banque et qu'elle financera des projets qui lui paraitront viables et quelque soit les porteurs de projets hommes,femmes ,jeunes ou vieux , gaullois ou "issus de l'immigration" etc.... par pitié éloignez les politiques si vous ne voulez pas voir sombrer la BPI
a écrit le 07/03/2013 à 16:51 :
Cette annonce est clairement sexiste et fondée du des présuposés racialistes. Etonnant de la part de quelqu'un qui prétendait encore il y a quelques semaines promouvoir le droit à l'égalité. Ca relève du droit pénal mais qui prendra le risque d'attaquer ?
a écrit le 07/03/2013 à 16:48 :
et cest reparti les conneries
a écrit le 07/03/2013 à 16:46 :
une machine de plus à gaspiller de l'argent : autant que ce soit par les femmes !
a écrit le 07/03/2013 à 16:45 :
vive les idées géniales de sego, heureusement qu'elle est là pour relancer le pays, ça nous maquait.
Réponse de le 07/03/2013 à 18:24 :
Dommage qu'elle n'ait pas été élue, en 2007 : ça aurait décoiffé !
a écrit le 07/03/2013 à 16:45 :
Ca, ça s'appelle de la discrimination. Merci à la HALDE de se saisir de ce dossier. A quand le coup de pouce pour les blondes, les personnes de moins de 1,70m, les personnes ayant voté à Gauche, Les personnes avec un accent du sud... La bétise n'a pas de limite !
a écrit le 07/03/2013 à 16:43 :
Parce que dans le cadre de ses fonctions gratuites elle peut annoncer des orientations stratégiques de cet ordre pour la Banque Publique d'Investissement ? Et parce que la politique de discrimination qu'elle mène dans "son" Conseil Régional n'intéresse ni la Police ni la Justice ? Intéressant
a écrit le 07/03/2013 à 16:43 :
Avec une telle vision, nous sommes sauvé... PS: C'est fou comme elle ressemble à Valérie T. sur cette photo...
Réponse de le 07/03/2013 à 17:27 :
Oui, elles ont le même coiffeur.
Réponse de le 07/03/2013 à 18:26 :
Entre ségo et valérie, faut pas s'étonner que hollande soit un sacré dindon !
a écrit le 07/03/2013 à 16:38 :
Et pourquoi pas une grille de bonification si on est petit moche et noir comme disait COLUCHE ?
C'est délirant de voir des politiques expérimentés dire des âneries pareilles.
a écrit le 07/03/2013 à 16:37 :
Quelle idée d'une bravitude folle !
Réponse de le 07/03/2013 à 18:26 :
Connitude serait plus adapté...
a écrit le 07/03/2013 à 16:37 :
et pour pourquoi pas avantager de 50% pour aider les homosexuels ...
a écrit le 07/03/2013 à 16:32 :
Avant que des hommes bien intentionnés ne crient à l injustice, je vous résume le sens de la mesure, La BPI fera l inverse de toutes les autres banques Privées qui discriminent facilement les créatrices d entreprise par pure tradition séculaire: "il n y a que 25% de femmes, alors qu elles sont d avantage diplômées que les hommes" surtout dans le domaine prometteur des services, segment déserté par les hommes plus portés sur le secteur industriel à fort rendement. Mais coup de pouce veut dire temporaire, c'est aux banquiers de faire leur travail sans préjugés et aux femmes de les convaincre.
Réponse de le 07/03/2013 à 17:22 :
Les banquiers se fiche de savoir si vous êtes un homme ou une femme. Ce qu'ils veulent c'est que votre business genere du cash ! !
Réponse de le 08/03/2013 à 14:00 :
Oui mais derriere le decideur majoritairement masculin , il y aussi un homme avec son education et ses stérotypes conscients ou inconscients, l'economie c'est aussi de l'irrationnalité. Les memes schemas se retrouvent dans l'orientation scolaire ou de le recrutement. La discrimination existe meme si beaucoup preferent l'ignorer. Mais le chiffre cité en est bien la mesure.
a écrit le 07/03/2013 à 16:30 :
Et sans doute aussi aux détentrices d'une carte du PS !
Réponse de le 07/03/2013 à 17:05 :
clientélisme et clientélisme sont les deux mamelles du socialisme
Réponse de le 07/03/2013 à 18:09 :
Même chose pour l'UMP qui n'a pas hésité à créer un premier cercle dont les adhérents étaient les premiers concernés par le bouclier fiscal. Le pêcheur de l'Ïle de Ré était l'argument médiatique.
a écrit le 07/03/2013 à 16:29 :
Ségolène, étant une femme entrepreneur, je dis "Yeah! Ségolène, you rock!!!"
a écrit le 07/03/2013 à 16:28 :
Les aides à la création , à l'installation... des nouvelles entreprises sont déplorables car aucune analyse de la pertinence de l'activité et de sa capacité à innover n'est faite et pourtant c'est ce qui devrait primer!!! sans distinction de sexe!!!
a écrit le 07/03/2013 à 16:14 :
Ca commence fort...
Moi ce que je propose à Madame Royal, c'est de mettre tout son argent personnel au capital de la BPI. Comme ca, elle alignera ses intérêts sur les nôtres.
Réponse de le 07/03/2013 à 17:01 :
elle va pas mieux elle ...elle a du avoir une mention "trés bien" en cours de démagogie a l ena
a écrit le 07/03/2013 à 16:09 :
Où l'on commence à comprendre que ce "machin" ne servira qu'à continuer à distribuer de l'argent gratuit (mais payé par les autres) à tous les copains dans une furia clientéliste, et non à financer des entreprises viables ...
Réponse de le 07/03/2013 à 17:06 :
Est ce que vous pensez que si je prends ma carte au PS, je peux avoir des aides? Parce qu'un investissement de quelques dizaines d'euros peut rapporter beaucoup alors et vu que je suis fatigué d'aller toujours chercher de nouveaux clients...
Réponse de le 07/03/2013 à 17:08 :
Cela démontre, une nouvelle fois, l'incompétence économique de 'l'élite responsable' du développement économique de notre pays qui va continuer de se mourir......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :