99.500 : c'est le nombre d'emplois salariés détruits en 2012

 |   |  221  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles a diminué de 0,3% au quatrième trimestre 2012 en France, selon les chiffres publiés par l'Insee. Cela représente 44.600 postes détruits en trois mois.

"Les destructions d'emploi dans les secteurs marchands se poursuivent au quatrième trimestre 2012 à un rythme similaire à celui du troisième trimestre" indique ce mercredi 13 mars l'Insee, dans ses dernières estimations sur l'emploi. Du coup, au total, pas moins de 99.500 postes ont été détruits en 2012 dans le secteur marchand, hors secteur agricole. Au quatrième trimestre 2012 en France, l'emploi salarié a diminué de 0,3%, avec 44.600 emplois en moins. Cela dépasse les estimations provisoires de l'Insee, qui tablait sur une destruction de 41.700 postes sur cette période, et sur un total de 66.800 emplois détruits au total en 2012.

L'industrie, la construction et le tertiraire touchés

Les destructions d'emplois marchands hors intérim se sont intensifiées au dernier trimestre 2012 pour atteindre 35.300 postes contre 16.900 au troisième trimestre. L'industrie s'avère particulièrement touchée. Sur un an, elle a perdu 29 400 postes (soit - 0,9 %). Mais l'emploi accentue aussi sa baisse dans le tertiaire, principalement sous l'effet du recul de l'intérim, dont les effectifs baissent cependant moins fortement qu'au troisième trimestre. Le secteur a perdu 28.200 postes après 35.700 postes au troisième trimestre, soit 0,5% de postes perdus sur l'ensemble de 2012. Dans le secteur de la construction, 13.800 postes ont été détruits sur l'ensemble de l'année 2012.

De son côté, l'interim a vu disparaître 61.000 postes l'année dernière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2013 à 17:45 :
Les hommes libres de ce pays sont terrifiés. Les chiens de la statolâtrie veulent leur peau ! Sous couvert de développer le pays, ils le détruisent. Ainsi ils ont volé les retraites. Ils font régner la terreur dans le pays, selon les récents sondages, cela concerne 70% de la population. Nous ne sommes pas dans un Etat de droit ! La vindicte est une chose souhaitable lorsqu?on fait des politiques dignes d?ATTILA !! Nous avons une bande de Huns qui persécute la population !
a écrit le 13/03/2013 à 16:31 :
Alors si les chiffres émanent de la fameuse INSEE, il y a des questions à se poser et il est plus que prudent de prendre cette information avec des pincettes, car cette fameuse officine de l'état nous disait il y a quelque temps, que les produits de consommation courante n'avaient pas augmenté depuis 12 ans!.
Réponse de le 13/03/2013 à 16:49 :
dans ce cas, ce chiffre, hélas, doit être plus important l'INSEE a une facheuse tendance à tout minorer...
a écrit le 13/03/2013 à 15:58 :
UNE PAILLE! L'HORREUR !!
a écrit le 13/03/2013 à 15:33 :
Nous avons 25% d?ingénieurs sur le carreau et la jeunesse sans avenir. Nous avons un système gouverné par des monstres. L?avenir est condamné puisqu?on n?a fait d?investissement en innovation, tout le monde le sait ! On nous annonce 50% de chômage, c?est le gouvernement des fous ! C?est un gouvernement qui porte attentat à la vie humaine, à la prospérité et au bonheur de l?humanité. On fait dans le tyran sanguinaire !
a écrit le 13/03/2013 à 12:27 :
Achetez un potager, c'est le meilleur investissement que vous fairez...á moins que flambi vous confisque les carottes et pommes de terre
a écrit le 13/03/2013 à 10:57 :
soyons honnete la suppression de 100 000 emplois n'est pas grave il n'est pas utile de subventionner des professions qui de toute facon disparaitrons ce qui est grave c'est D'EMPECHER les créations d'emploiS EN décourageant l'embauche par des lois dépassées et par une pression fiscale .
a écrit le 13/03/2013 à 10:14 :
tout a fait d'accord avec Merci Sarkozy, car le pays était déjà dans un sale état en mai 2012, et bien des patrons et sociétés ont attendu les élections, car Sarko avait bien mis en garde les patrons de ne pas faire de plan social pendant la campagne, vous devinez pourquoi ! Mais comme le copain n'a pas été réélu, on s'est donné à coeur joie depuis pour mettre en route tous ces plans sociaux, tout cela sous la prétendue crise. On sait que les salariés qui sont les variables d'ajustement, pour que les actionnaires touche leur pactole.
Réponse de le 13/03/2013 à 10:42 :
Sauf que Sarkozy, pas plus qu'aucun président, n'a ce pouvoir là. Aujourd'hui, ce sont les copains de Hollande, et l'état de droit qui garantie la liberté économique est en chute libre. Les anticipations sont très mauvaises.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:38 :
@ c'était évident la fourberie de l'ancien président pour être réelu...il ne l'a pas été, et c'est tant mieux!! mais, bon actuellement avec notre "pépère".....allez, ni l'un ni l'autre !! Aquand, un leader, qui saura faire la différence??? il est où celui là?? VITE! ça urge..!
a écrit le 13/03/2013 à 9:59 :
Attention a la très grosse manipulation des chiffres ou à la très grosse erreur dans les chiffres.

Si on se réfère à la DARES (http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/xls/ser_nat_CVS-LUJ149.xls) alors sur 1 an (de janvier 2012 à janvier 2013) nous avons :

- 306 500 chomeurs de catégorie A en plus
- 436 300 chomeurs de catégories A, B et C en plus

Merci à La Tribune de vérifier cela et de ne pas reprendre les dépêches AFP.
Réponse de le 13/03/2013 à 15:49 :
En effet ! La question idiote que je me pose, c'est de comprendre pourquoi en 2012, selon l'Insee, quelque 100.000 emplois ont été détruits alors que sur la même période, 258.400 chômeurs de catégorie A supplémentaires ont du s'inscrire à Pôle Emploi... Comment s'explique cet écart ?
Réponse de le 13/03/2013 à 17:03 :
@Sophie : la différence est que la destruction d'emplois représente la perte nette dans un secteur. Ici, le secteur marchand à détruit 100 000 emplois (donc il y au total 100 000 en moins). Cela ne reflète pas pour autant l'impact sur le chomage qui lui concerne les destructions d'emplois et toutes les personnes dans la population active sans emploi. Dans ces personnes vous avez les jeunes par exemple. Ce que je voulais dénoncer dans mon message est l'amalgame qui semble vouloir être fait entre 100 000 destructions d'emplois et le nombre de chomeurs en plus en 2012. C'est totalement différent, et si nous avons perdu 100 000 emplois dans le secteur marchand, nous avons au total 306 500 chomeurs de plus (jeunes arrivant dans la vie active inclus).
a écrit le 13/03/2013 à 9:47 :
Même les intervenants les plus incapables de penser par eux-mêmes, mais ceux qui sont victimes de la dictature de la pensée unique, même ceux qui sont tellement pollués par une "idéologie" libérale qui montre chaque jour ses limites, ses nuiisances et ses facettes mafieuses, auront - peut-être - le courage, l'intelligence et l'honnêteté (on peut rêver, non ?) de constater que ces suppressions d'emplois font avant tout partie du pitoyable, du dramatique héritage sarkozien. Il faudrait être le dernier des crétins débiles ou le pire des obtus manipulés par la propagande droitière pour tenter de faire croire que ces 00.000 emplois ont été détruits en quelques semaines à cause de la politique menée par Hollande. Même si ce dernier est loin d'être la panacée, il est impensable et irréaliste qu'il ait pu causer autant de ravages en aussi peu de temps. Et les entreprises qui virent leur personnel (qui, dans la majorité des cas, n'attend que ça à force de passivité mollassonne) n'ont pas subitement perdu leur beau dynamisme juste parce qu'Hollande a réussi à déloger le précédent locataire de l'élysée. Ces suppressions d'emplois sont dans la ligne logique de la situation européenne actuelle (une politique qui mène sciemment les Européens à leur perte et qui est délibérément voulue par les Sarko, Merkel, Monti, Draghi, ... et autres pitoyables polichinelles corrompus à la solde du monde de la finance) et par cinq ans de voyoucratie au cours desquels le petit psdt n'a cessé de creuser le déficit de la france (plus d'un milliard d'euros de déficit supplémentaire par an, jamais un psdt en exercice n'avait autant truandé les français avant lui), de mépriser les français, de leur mentier et de les escroquer. Il est vrai qu'en s'entourant d'un véritable gang de condamnés en justice à qui 'il accordait sa confiance" (!!), sarkozy dévoilait son jeu. Pendant 5 ans, il a mis les français a son service et à celui de ses petits copains voyous, en oybliant que le psdt doit - en démocratie du moins - être au service des français. Mais bon, on parle de sarkozy, et donc ...
Réponse de le 13/03/2013 à 10:30 :
J'adore l'objectivité dont vous faites preuve, c'est rare dans ce forum.
Mais bon, en parlant de justice: le 1 Mnstr, le 1 scrt du PS, n'ont jamais eu affaire, contrairement à ceux de Sarko.
"idéologie" libérale" , "Et les entreprises qui virent leur personnel (qui, dans la majorité des cas, n'attend que ça à force de passivité mollassonne) n'ont pas subitement perdu leur beau dynamisme".
." Il faudrait être le dernier des crétins débiles ou le pire des obtus manipulés par la propagande droitière," ça c'est de l'objectivité, n'est ce pas.
Le crétin dans l'histoire, c'est celui qui croit que les politiques sont vraiment la pour arranger les choses, de mettre l?intérêt général avant l?intérêt partisan.
Je suis de droit (pas forcement à la francaise cher ami), et j'ai autant à reprocher a Sarkozy qu'a Chirac, qu'a Mitterrand, et j'en passe.
Je reproche à Sarkozy:
-La loi Hadopi (perte de temps pour rien)
-Le maintien des 35h
-Le maintien de millefeuille administratif
-L'endettement pour le maintien des prestations socials (Caf, Alloc, Chomage, Secu, j'en passe)
-La circulaire anti économique et anti productive de Gueant pour les étudiants étrangers.
-Le nom croisement des fichiers d'assistance et d'aides sociales.
-Le maintien des subventions étatique pour les Media
-Le maintien des subvention étatiques pour les intermittents
-Le maintien des subvention étatiques et la suppression de la pub des chaines publiques
-L'augmentation des impôts.
-La non diminution significative des charges sur les entreprises.
-La nom diminution du nombre d'élus, pire, il y a augmentation
Il y a trop de reproche que je fais à Sarkozy, il a fait aussi des choses bien qu'il a faites, ,mais étant de droite, je sais qu'il pouvait pas tout faire d'un coup, mais perdre son temps avec des Hadopi et des futilités pareils, ça ne se pardonne pas.
Réponse de le 13/03/2013 à 11:21 :
Bon ok c est la faute à sarko !! Pourriez nous donner une date limite à partir de laquelle ce GVT sera responsable ? Pour ma part j ai renoncé à tout projet par manque de confiance : report achat voiture , investissement locatif à l étranger ( US) donc un à 2 chômeurs / an et ce n est pas la faute à sarko
Réponse de le 13/03/2013 à 12:01 :
Enfin, quelques commentaires sachant voir les défauts des uns et des autres et la responsabilité de la gauche et de la droite dans la situation actuelle. Dans 20 ans on reparlera des erreurs de sarko comme celles de Mittérand ou de Chirac. Ce qui m'ennuie c'est que la droite actuelle n'a pas de programme de rechange et critique sans raison. Au moins marine Le Pen se tait. Je suis très pessimiste de voir apparaître un centre droit parlant de façon objective et intelligente (NKM peut être....)!
Réponse de le 13/03/2013 à 12:04 :
Peut on s'affubler du titre de "retraité normal" quand on les moyens d'investir aux USA ?
Réponse de le 13/03/2013 à 12:17 :
Effectivement, lorsque l'on se rend compte que les politiciens ne sont plus que de smarionnettes plus ou moins complaisantes et comlices des méfaits mafieux du monde de la finance, les clivages gauche - droite d'un autre âge paraissent tout à fait dérisoires, petits et ridicules. Mais en trois adjectifs, on vient malheureusement de résumer l'état d'esprit des franchouillards moyens. Il est tellement plus facile de jacasser au Café du Commerce et de se lancer dans des grands débats creux et stériles, plutôt que de prendre son destin en mains ! Le jour où les français tourneront complètement le dos à tous les politiques dont, en fin de compte, personne n'a plus besoin (à force dedéviaces mafieuses, de compromissions, de corruptions, ... ils ne gouvernent plus rien !), le jour où ils auront le courage de prendre leur destin individuel en mains, ils iront mieux. Avant ça, vive le gros rouge qui tache et les programmes débiles à la télé. Ca occupe le populo !
Réponse de le 13/03/2013 à 12:30 :
@@ retraité normal je vous trouve bien vieux pour avoir des idees reçues ! Le prix de l immobilier aux us est inférieur å la france ..ex NY pourtant ville chere ou vous trouverez des appartements plus accessibles qu a paris .
a écrit le 13/03/2013 à 9:46 :
Hollande n'a rien compris avec sa bande de bras cassés qui traite les entreprises de voyous .Mais le moteur de la France n'ai pas forcément que dans les grandes entreprise. Ils y a tout un Artisanat et de PME qui sons à l' arrêt le dos au mur bout à la vague en attendant que sa se calme et pendants ce temps la ils n'investissent plus, ils laissent partir leur personnel ne prennent des marcher que pour boucler leur fin de mois qui commence pour certain le 2. Réveille toi François sa va te péter à la figure.!! ça n'est peut-être pas de ta faute mais ça va le devenir si tu ne fais rien.
Réponse de le 13/03/2013 à 10:38 :
Oui il y a bien des voyous ua MEDEF CGPME UIMM ... les petits patrons sont méléngés dans la nasse parce qu'ils le veulent bien ... si les patrons de TPE PME PMI se désolidariaient des patrons voyous et des voyous de la finance... ca serait différent.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:11 :
Ne voyez-vous pas la logique de la chose ??? Des "bras cassés" pour des "travailleurs qui n'ont jamais que deux mains gauches, quoi de plus normal ?? Si les français avaient un minimum de courage, ils n'attendraient pas passivement (oh, bien sûr, avec deux pneus brûlés et un petit coup de gueule pitoyable devant les caméras, ça fait toujours des images) la fermeture de leurs entreprises et auraient le courage de prendre leur destin et celui de leurs familles en mains.Ils chercheraient un autre boulot, même dans un autre secteur d'activité (il y a encore des secteurs qui cherchent désespérément de la main d'oeuvre) ou dans d'autres régions. Ou, au lieu d'emmerder le monde, ils réuniraient leurs compétences (??) et leursmoyens pour racheter leurs entreprises s'ils sont si confiants dans la qualité ("made in france" hmmmm) de leur boulot et l'avenir économique de leur sboîtes. Mais bon, pour ça, faut du courage, ce qui n'est manifestement pas l'une des qualités des français qui préfèrent se regarder le nombril (par ailleurs totalement insignifiant) et s'écouter pérorer au comptoir du Café du Commerce. Et puis, une fermeture d'entreprise, cela implique généralement un petit pactole à la clé. Toujours bon à prendre quand on n'a pas le courage de penser plus loin ou de se bouger l'arrière-train !
Réponse de le 13/03/2013 à 12:47 :
+ 100 !
a écrit le 13/03/2013 à 9:45 :
En fait, le vrai chiffre "off", c'est 100.000 et des poussières. Mais pour ne pas faire tache, des éminences à l'Insee ont décidé que ce sera 99.500, comme au supermarché. Vu le nombre de fonctionnaires de l'Insee détachés dans les cabinets ministériels et auprès du Premier Ministre, c'est simple comme un coup de fil.
Réponse de le 13/03/2013 à 9:58 :
L'insee parvient depuis un an à éviter la récession "technique": il n'y jamais eu 2 trimestre de suite avec un recul du PIB; même procédé, même miracle, sous la même république.
a écrit le 13/03/2013 à 9:20 :
Heureusement, on a un gouvernement pléthorique de maladroits et de bras cassés : ça permet de lutter contre le chômage des défavorisés...
Réponse de le 13/03/2013 à 9:50 :
L'erreur de ce gouvernement, c'est de garder les structures parapubliques ruineuses inutiles foutraques comme UBIFRANCE, Oseo Innovation ex Anvar et ses pléthoriques officines nationales, régionales départementales agglomérationales etc .... crées par Raffarin Copé Sarkozy Fillon, toutes ces agences bals blas banquets et tous ces faux cventres de faux experts bras cassés maladroits planqués fêtards et fainéants inutiles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :