Offres d'emplois non pourvues : quelle est la réalité du phénomène ?

 |   |  1016  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En ouverture de la conférence sociale le 20 juin, le président de la République a évoqué un plan d'urgence pour former rapidement des demandeurs d'emploi à des postes non pouvus. Selon lui, entre "200.000 et 300.000 offres" ne trouveraient preneurs . Ce plan pourrait associer l'Etat, Pôle emploi, régions, partenaires sociaux, organismes de formation et entreprises. Des incitations financières à la mobilité ou pour combler des différences de salaires ne sont pas exclues. Selon Pôle emploi, 460.000 offres d'emplois n'ont pas été satisfaites en 2012. Mais les chiffres sont parfois trompeurs. Explications.

"Cherche aide-soignant", "cherche développeur informatique", "cherche agent d'entretien",... Alors que les chiffres du chômage continuent à grimper, certaines entreprises ne parviennent pas toujours à recruter. En ouverture de la Conférence sociale, ce 20 juin, le président de la République a notamment mentionné le secteur de l'aéronautique. François Hollande souhaite ainsi qu'un plan d'urgence soit rapidement monté - associant Etat , régions, Pôle emploi, organismes de formation, etc. - pour former au moins 100.000 personnes à ces métiers. Mais quelle est la réalité de ses offres d'emploi non pourvues? Explications de ce phénomène.

Combien de "postes non pourvus" ?

Sur la totalité de l'année 2012, Pôle Emploi a comptabilisé 456.400 offres d'emplois qui n'ont pas été satisfaites. Soit 15,1% de la totalité des offres collectées par l'organisme.

Ce nombre varie au fil de la conjoncture. "La tendance, aujourd'hui, en France, est à la destruction d'emplois, rappelle Pôle emploi, il faut donc s'attendre à une baisse du nombre d'offres non satisfaites". Déjà en 2008 et 2009, ces offres "non satisfaites" avaient chuté à 260.000 puis 290.000.

source : Dares

Faut-il croire ces chiffres ?

Ces offres non satisfaites sont cependant à prendre avec des pincettes. Tout d'abord, ces chiffres sont le résultat d'une soustraction entre le nombre d'offres collectées par Pôle emploi sur la totalité de l'année, et le nombres d'offres qui ont été indiquées comme "satisfaites" par les recruteurs auprès de l'organisme. Qui dit que l'entreprise n'a pas trouvé quelqu'un par son propre réseau ?

Ensuite, Pôle emploi ne récolte qu'un tiers des offres d'emplois. Il n'a donc pas connaissance du nombre d'emplois réellement non pourvus. Arrivent ensuite les difficultés du recensement : une même offre diffusée sur plusieurs supports pourra être comptabilisée plusieurs fois. Et si un employeur remplace des CDD par des CDD, plusieurs offres pour un même poste auront été publiées dans l'année.

Emploi vacant versus emploi non pourvu

A côté des offres d'emplois non satisfaites sont également mis en avant les "postes vacants". Un emploi vacant est un poste encore "à pourvoir". Il n'a donc pas vocation à le rester. Il s'agit "a priori, d'une manifestation de difficultés de recrutement", indique une étude du CEE (le Centre d'étude de l'emploi) sur le sujet.

Pôle emploi publie annuellement une enquête sur les besoins de main d'oeuvre. Pour 2012, il estimait à 1.608.700 le nombre de projets de recrutement des employeurs sur l'année. Sur ces offres, 42,6% sont assorties de difficultés de recrutement. Soit 685.300 postes qui pourrait rester vacants pendant un certain temps, voire qui seraient non pourvus. Les chiffres pour 2013 seront connus en mai. L'étude du CEE, remarque cependant que les enquêtes et les chiffres restent limités. Et les définitions restent floues.

Quels postes sont concernés ?

Les recrutements les plus difficiles portent sur les aides à domicile et les aides ménagères, où 66,6% des projets de recrutements sont jugés difficiles. Ils sont suivis par les ingénieurs, cadres d'études et de R&D en informatique, et responsables informatiques, avec 62,3% de difficultés.Puis vient, dans l'ordre, les cuisiniers (64,1% de difficulté), les infirmiers (58,3%), les employés de maison (55,6%), ceux de l'hôtellerie (50,2%), les serveurs (48,8%), les aides soignants (46,5%), les agents de sécurité et de surveillance (46,4%).

La Corse (avec 53,2% de difficultés de recrutement anticipées), le Centre (49,2%) et la Bourgogne (48,1%) sont les régions ayant le plus de mal à recruter. En incluant les DOM, Mayotte et la Martinique prennent le dessus, avec respectivement 61,3% et 55,2% de difficultés anticipées.

source : enquête BMO, Pôle emploi

Pourquoi ces offres sont retirées ?

Sauf si le recruteur a oublié d'expliquer à Pôle emploi pourquoi il retirait son offre, un poste est déclaré non-pourvu lorsque le besoin a disparu, ou parce que le recruteur n'a pas trouvé de candidat dans les délais requis.

Dans sa note de conjoncture du 4ème trimestre 2012, l'Apec (Association pour l'emploi des cadres), écrit que "les procédures abandonnées 3 à 6 mois après avoir été lancées représentent 10 % des recrutements au premier trimestre 2012, soit un niveau habituellement observé. Dans près de 6 cas sur 10, il s'agit de renoncements parce que le poste ne correspond plus à un besoin (29 %) ou pour des raisons budgétaires (29 %). Ces deux motifs sont beaucoup plus fréquemment à l'origine des abandons qu'un an auparavant (respectivement, + 7 et + 9 points), signe d'une dégradation du marché. L'absence de candidature adéquate n'est à l'origine de l'abandon que dans 16 % des cas, en recul de 1 point par rapport à l'an passé." La tendance pourrait se poursuivre en 2013.

Des métiers en tension

Certains emplois manquent tout simplement de main d'oeuvre : dans la restauration, chez les infirmiers, dans le bâtiment... Ces métiers souffrent parfois d'une mauvaise image. D'autres rebutent parce qu'ils apportent des inconvénients, en demandant de travailler le soir ou le week-end. Les difficultés pour trouver un salarié peut également provenir du fait que les offres sont essentiellement saisonnières, comme dans l'agriculture (90% des projets de recrutements pour 2012). Les offres de poste de remplaçant perdent également en attractivité si elles ne concernent que quelques heures par semaines, loin du domicile. Le salaire proposé compense-t-il les inconvénients liés au transport ?

Selon une enquête du Credoc, en date de juillet 2011, "au cours des cinq dernières années, environ 500 000 personnes en recherche d'emploi ont effectivement renoncé à un poste parce que cela les aurait contraint à accroître leurs dépenses de logement".

Des offres "farfelues"

Mais les professionnels, comme l'ANDRH (l'association nationale des DRH), avancent aussi le fait que les recruteurs sont parfois trop exigents, ou proposent des offres d'emploi farfelues : bac + 5 avec 10 ans d'expérience payé au Smic. Plus sévère, un consultant de l'Apec écrivait également que certaines de ces offres sont parfois des "offres d'emplois fantômes qui, de manière tout à fait illégale, ne correspondent à aucun poste réel à pourvoir. Leurs publications servent à préparer un appel d'offres, à constituer une base de CV, à se faire de la publicité...".

 

>> Pour aller plus loin, découvrez notre espace emploi La Tribune

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2017 à 12:38 :
Monsieur & Madame,
Je suis Eric BERNARD, Actionnaire et Opérateur financier.
Que vous soyez un particuliers Français , Suisses, Canadiens, Belges, Portugais, Italien et n'importe où dans le monde entier, pour vous qui êtes fichés, interdits bancaires et qui n'avez pas la faveur des banques et qui avez besoin de prêter de l'argent entre particulier, J'octroie des Prêt à des personnes sérieuses et honnêtes qui peuvent me rembourser le prêt dans un temps normale.
Ma capacité d'octroi de Prêt est de 2.000€ à 50.000.000€ avec un taux de 2%, des conditions très simple et sans problème.
Je fais aussi des investissements et des prêts entre particuliers de toutes sortes. Mes offres des crédits sont à court, moyen et long terme. Mes transferts sont assurés par Banque pour la sécurité de la transaction à toute personne.
Si vous êtes intéressés contactez-moi en retour par le biais de notre adresse personnel:
E-mail:
bernardericservice@hotmail.com
a écrit le 23/01/2015 à 17:55 :
Salaire minimum boulot minimum!!! Trois mois a Bali avec les allocs du chomage !!! Travailler ne rapporte plus rien tous les boulots sont payé au smic avec la bénédiction des gouvernants. Si les riches veulent faire tourner leurs boutiques qu'ils embauchent leurs enfants !! Bon il faut que je farte ma planche !!!
a écrit le 25/12/2013 à 19:39 :
Les entreprises veulent embaucher, mais sans déboursé, les emplois rémunérés par l’état sont les seuls acceptables, avoir vingt ans avec bac+5 et dix années d’expérience et payé au smic correspond parfaitement aux besoins utopiques des entreprises
a écrit le 02/12/2013 à 13:28 :
arnaque gouvernementale en vue de faire chuter les taux du chomage!
a écrit le 05/11/2013 à 18:20 :
bonjour,
Je suis un jeune senior de 47 ans. Après un licenciement j'ai effectué une formation de 8 mois en aéronautique avec diplôme en fin de formation (Monteur de Structures d'Aéronefs).
A la recherche d'un emploi en gironde depuis plus d'un mois tant en candidatures spontanées qu'en intérim, je ne trouve rien. J'ai l'impression que sans piston ni connaissance, il est très difficile d'intégrer le milieu aéronautique. Alors puisqu'il manque de main d’œuvre en aéronautique, où se trouvent les postes ?
Merci de vos commentaire.
Pat 33
a écrit le 05/10/2013 à 14:33 :
bonjour je suis jeune dame calme et sérieuse je cherche du travail comme ménage repassage garde enfant merci
a écrit le 01/07/2013 à 22:07 :
bonjour a toutes et a tous je suis meusieur zongo amadou je suis burkinabe qui cherche du travail qui vit en cote d'ivoire je suis a la recherche d'un travail au pres de vous donc jaimerai m'entretenir une ralation aupres de vous pour pouvoir travailler alors je vous pris dem'aider je vous remerci !!
Réponse de le 16/07/2013 à 15:03 :
en France , il y a déjà plus de 4 millions de chômeurs dont un grand nombre avec des diplômes ! c'est pas chez nous qu'il faut venir pour trouver du boulot ! 30% des travailleurs immigrés sont sans travail ! bon courage! est ce que vous êtes bon au foot ? là il y a peut être une chance en Angleterre
Réponse de le 04/10/2013 à 10:32 :
Bien sûr qu'il y a des emplois en France...!!Ce qui manque,c'est la volonté publique de les
"lancer"!!Que ne disait-on pas de l'avenir d'Alsthom,il y a de ça quelques années,qui avait
estimé le coût d'une cession à 1 Euro...!!!Aujourd'hui,Alsthom exporte toutes les turbines à
gaz qu'il fabrique et a reçu-en mai-une commande de 450 Millions de Dollars canadiens d'é
oliennes pour le Canada...!!!Voir aussi les chantiers navals de St-Nazaire,engagés dans la
construction sur 3 ans de ce super paquebot(22 niveaux);ou encore ceux de Cherbourg,
qui ont reçu une commande de 6 chalutiers de haute-mer pour la Malaisie ou la Birmanie...
Il y a aussi du travail dans les campagnes françaises dans des métiers qui ont périclité
il y a 50-60 ans,que des maires tentent de rétablir,y compris berger,bûcheron,éleveurs,etc
...Mais l'isolement est tel que peu de personnes s'y essaient,notamment là où il n'y a
plus d'école,de services publics ou de commerces...Voilà la raison du taux de chômage é
levé en France...Et-cerise sur le gâteau-la perte de milliers d'emplois dans les services à
la personne,où des millions de subventions ont été retirées aux associations...Comment
un chômeur peut-il s'engager sur un emploi s'il doit résider à plusieurs heures de transport
de chez lui ou dans une région où il devra prendre un studio...?Exemple très particulier de
ces "assembleuses" qui travaillaient pour un grand industriel de l'habillement,dont l'usine
avait fermé il y a 25 ans;mais qui disposaient d'une navette de la part de leur employeur
pour aller travailler à 100km de chez elles...Il y a 1 mois,leur employeur a supprimé cette
navette et les voilà aujourd'hui sans emploi...On ne s'y prendrait pas mieux pour fermer une
usine et la transfèrer à l'étranger...Idem chez Renault,où Dacia fabrique les modèles bas-
de-gamme en Roumanie,en Iran,en Turquie,au Maroc,à des salaires du SMIC:2 ou 3...Si
la loi française le permettait,la France travaillerait au moins autant que l'Allemagne...!!
a écrit le 24/06/2013 à 19:31 :
Encore une véritable supercherie !
Après la droite, c'est la gauche qui vient nous faire le coût des "emplois non pourvus"...
Comme l'indique Paul 75 ce terme cache bien des réalités et relève de la plus grande bêtise qui soit !
Plus les chiffres sont gros, Sarkozy parlait en 2012 de 500 000 (X.Bertrand de 250 000), et aujourd'hui on parle de 300 000, plus cela passe comme une réalité auprès de l'opinion publique alors que ce n'est pas du tout la réalité !
Plusieurs économistes et des journalistes, moins inféodés que la moyenne, sont montés en premières lignes pour démystifier ce mythe.
Al'exemple de Marc André, dans son blog (Figaro), qui précisait déjà, en 2012, "d'où sort ce chiffre de 500 000 ? En fait de nulle part.
C'est un chiffre pifométrique et fantasmagorique, tout comme celui de 300 000, régulièrement mis en avant sans qu'il ait une base statistique fiable.
Il est tiré, à l'origine, d'un sondage réalisé, il y a quelques années par les chambres des métiers afin d'estimer le nombre d'emplois non pourvus dans leurs secteurs d'activité".
L'économiste M. Abhervé en rajouta une couche, en 2012, en indiquant à Sarkory s'il pouvait lui indiquer d'où venait ce chiffre (de 500 000)... Il pourrait aussi le faire pour celui fourni par les socialistes !
Le site de l'Apec et de Cadre emploi citent l'étude de 2009 des chercheurs du centre d'étude pour l'emploi (CEE de pôle emploi) dans laquelle la définition d'emploi non pourvu révèle un malentendu que dénonce les chercheurs...L'emploi vacant correspond à l'expression d'un besoin par un recruteur à un instant donné et non à un poste bien défini durablement.
Le chercheur indique, en outre, qu'il est normal dans un stock d'offres / et donc un flux / mécaniquement disponible à un instant donné que toutes les offres ne soient pas immédiatement pourvues le même jour (400 ou 600 000 ce n'est rien pour les 13 millions de contrats signés par an).
Ce que dit Paul 75 est tout à fait juste et le site de l'Apec l'indique clairement...
Dans l'informatique, en 2010, sur 100 992 offres d'emplois diffusées...26 500 recrutements bruts et seulement 4000 créations d'emplois nettes (uniquement pour l'Apec / un rapport de 1 pour 25...bref du véritable bidonnage).
Le plus comique, outre l'enquête ACEMO sur les besoins de main-d'oeuvre (DARES) qui fait l'objet d'une grande critique car elle est faite par des précaires qui ont expliqués comment se faisait l'enquête sur le site "d'actuchômage" (les données sont pipotés), c'est de consulter le site de pôle emploi pour voir que les offres ne dépassent pas les 200 000 et que la majorité des contrats sont des CDD précaires (Heures ou jours/ parfois une heure), des offres bidons faites pour se créer un vivier de candidats ou pour des statistiques (d'ailleurs c'est illégal) ou en doublons et parfois même totalement illégales (une multitudes de contrats aidés notamment)...
Ainsi, pour l'exemple, Aide ménager/ménagère trois mois d'expérience exigée payé au Smic pour une durée hebdomadaire de 2 heures. Ce type de job pullulent à pôle emploi et il n'est pas étonnant que dans ces conditions personne ne se présente !
Il est aussi très comique de constater que les "métiers en tensions" sont aussi ceux dans lesquels le recours au travail au noir est le plus fréquent (BTP ,restauration) alors que les patrons du secteur indiquent qu'ils ne trouvent personne ? C'est tout de même idiot, alors que ce n'est pas la réalité car dans certaines régions ce n'est pas le cas (c'est même l'inverse / dixit la crise) alors que dans d'autres il manque du personnel.
Si les gens étaient correctement payés il n'y aurait pas de travail au noir dans ces secteurs d'activités et les offres ( à relativiser) seraient sans doute bien mieux pourvues.
Entre offre d'emploi et emploi vacant le fossé et immense et cache bien des mystères. Il n'est donc pas très étonnant que les politiciens continuent d'amuser la galerie avec des bobards !
Réponse de le 04/10/2013 à 10:02 :
Ces emplois trouveront peut-être preneur lorsqu'il y aura des métiers qui paieront à la pièce
à l'heure,à la journée...Une fois la tâche "épuisée",il faudra aller voir + loin ou revenir à un
autre moment,le lendemain, pour tenter de se faire réembaucher...Les voilà ces emplois
"gagne-pains" qui ne trouvent pas preneurs,sauf au "noir",à la "volée"...!!(comme au Maroc,
en ateliers de couture,où les femmes travaillent à la demande de leur patron,dans l'urgence
parfois,pour faire des petites commandes,le soir,après 18h00,sans couverture sociale,
sans assurance maladie,sans congés payés,etc...)C'est aussi le parti pris de David Came
ron ou Angela Merkel,pour qui un chômeur indemnisé doit "rendre service" pour être pris
en charge(à moins de 2 Euros/l'h)...C'est la "recette" qui fait que l'Allemagne travaille +
que la France...Et se permet d'exporter tant que plus,en faisant baisser les salaires à
"qui mieux mieux";ce qui incite les Allemands (issus de l'immigration) à se précipiter sur
tout emploi qui peut les faire estimer par la population allemande de souche...Alors qu'en
Angleterre,l'afflux de "travailleurs très qualifiés" permet aux industries de pointe d'embau
cher au meilleur tarif de jeunes ingénieurs,médecins qui ne demandent qu'à pouvoir s'in
tégrer à l'avenir en créant leur propre job...L'emploi "top" restant celui de "trader' à la City.
a écrit le 23/06/2013 à 9:02 :
Quand on voit sur des études réalisées en 2011 et 2012 qu'il y a un manque en France de Dessinateurs industriels, que des personnes dans ce domaine sont au chômage depuis longtemps parce qu'elles n'ont jamais fait de dessin en 3D que des dessins en 2D, qu'elles ont demandé plusieurs fois une formation en 3D qui leur est refusée (durée de la formation 3 jours). Un manque évident de techniciens en maintenance, pourtant combien d'écoles de formation dans ces métiers ont étaient fermées depuis le début des années 2000. Vous avez aussi effectivement des offres de postes fantômes, qui n'existe pas, très courant. Ou des offres malhonnêtes comme recruter des couples retraités pour soit disant entretenir des propriétés, ils doivent faire chacun 35 heures par semaines ; l'ennuyeux c'est que s'ils travaillent ils n'ont pas droit à la retraite et doivent être déclarés, complètement illégal. Et encore l'histoire du salaire quant vous avez par exemple dans un même département pour un même poste sur une petite commune un salaire de 2000 ? net débutant accepté et que sur la préfecture des grosses entreprises pour le même type de poste mais avec une expérience sérieuse de plusieurs années propose le SMIC? Ils s'étonnent de ne trouver personne
a écrit le 22/06/2013 à 19:14 :
"Plus sévère, un consultant de l'Apec écrivait également que certaines de ces offres sont parfois des "offres d'emplois fantômes qui, de manière tout à fait illégale, ne correspondent à aucun poste réel à pourvoir. Leurs publications servent à préparer un appel d'offres, à constituer une base de CV, à se faire de la publicité..."
=> C'est tout à fait le cas dans l'informatique, voir : http://munci.org/Informatique-des-offres-d-emplois-bidons-au-mirage-des-emplois-non-pourvus
a écrit le 21/06/2013 à 17:07 :
Si Gattaz et ses potes réussit à influer positivement sur la relance économique de la France,
je ne demanderais pas mieux qu'il puisse réussir à accéder à l'Elysée ou à Matignon...Il a
un profil de patron qui donne envie "d'y aller"(au turbin)!!
Réponse de le 04/10/2013 à 10:45 :
Il y a aussi des "entreprises" françaises en réussite dont on ne parle que peu:comme Das
sault...non seulement en fabrication d'avions de chasse ou d'affaires,mais d'électronique,de
systèmes embarqués...Certaines autres,comme Airbus ou ATR "embauchent" des jeunes
en formation Bac ou BTS,tellement il y a de travail et si peu de salariés formés disponibles
...Même le secteur horloger embauche en France,mais pour fabriquer des montres de très
haute technologie...dans des entreprises de 10 personnes au + ...
a écrit le 21/06/2013 à 17:01 :
En France,le travail n'est que le moyen pour satisfaire des besoins de consommation;c'est
d'abord une "pompe à fric"...une source de revenus.Point.En Allemagne,en Suisse,un em
ployeur-qui veut embaucher les meilleurs et connaître la réussite-fait de ses employés des
collaborateurs...En France,en dehors de Dassault ou Airbus,les salariés ne sont que des
variables ajustables...Et,en règle générale,le patron,les chefs commandent;les salariés o
béissent...En Allemagne,en Suisse,une fois la période d'essai passée,le salarié embauché
doit se montrer entièrement maître de son travail:il doit participer à la réussite de l'entre
prise;prendre des initiatives,devenir un partenaire...Est-ce vraiment ce que les "patrons"
français recherchent...?Parfois,oui...Mais c'est bien rare;rare de se faire un ami de son patron,de ses collègues...Chez les cadres,il faut pouvoir abattre son collègue pour "mon
ter";il faut être "carnassier",défendre son "job" avec les dents...Qu'on s'étonne donc du peu
d'emballement des "chômeurs" à chercher un emploi,quand-après avoir connu quelques
"infortunes",de mission d'intérim en mission d'intérim,notamment,l'engouement n'y est plus
...D'avoir travaillé jeune en Allemagne dans les années 70,j'en ai gardé un souvenir marq
uant...!!En Allemagne,quand l'intégration se passe bien,on s'en aperçoit...!!Le seul "défaut"
de nos "cousins germains",c'est d'être un peu trop fier de leur réussite,du niveau de vie
qu'elle leur procure...Mais un Allemand qui a réussi devient souvent un précieux "tremplin"
pour réussir à s'intégrer en entreprise et dans la vie...La solidarité,en Allemagne,ça exis
te vraiment dans les + grosses PME,les PME les + en pointe:60% des chefs d'entrepri
ses de PME sont issus de l'entreprise...Quel patron allemand oserait imposer son autori
té ou l'autorité d'un directeur sans qu'il ait démontré ses capacités à respecter le personnel
...?Et les "plans sociaux" ne connaissent pas la même tournure qu'en France...
a écrit le 21/06/2013 à 11:50 :
Apparemment la mobilité serait un frein à l'emploi.
Pas facile de changer de région, et un déménagement a un cout pas toujours supportable pour le demandeur d'emploi.
Surtout, que de plus en plus, les 2 personnes d'un couple travaillent. Changer de région cela implique que l'une des personnes du couple abandonne aussi son travail et deviennent demandeuse d'emploi.
Cela dit, que font les entreprises pour faciliter la mobilité?
Durant ma carrière, j'ai changé plusieurs fois d'emploi et de région. Et à chaque fois, l'entreprise qui me recrutait m'a aidé pour trouver un logement et m'a payé le déménagement. Cette pratique a t-elle disparue?
Bien entendu, mon épouse a fini par abandonner son travail et notre niveau de vie en a souffert, bien que partiellement compensé par l'évolution de ma carrière. En contre partie, avec mon épouse à la maison notre qualité de vie et surtout celle des enfants s'est bien améliorée
Réponse de le 21/06/2013 à 12:31 :
bien décrit la situation : Avant et maintenant! on peut forcément le déplorer
a écrit le 21/06/2013 à 11:48 :
Pôle emploi présente les statistiques qu'il peut avoir avec la (non) qualité de ses outils. Quand on voit qu'ils font à peu près tous les 15 jours des mises à jour peu pertinentes et qu'ils ont été en carafe 6 jours (de samedi 15 à jeudi 20 juin inclus), j'ai un gros doute sur la conservation de données fiable. Comme on disait en informatique dans le passé, Garbage In Garbage Out.
a écrit le 21/06/2013 à 11:04 :
Si les secteurs des NTIC et du conseil n'avaient une obsession existentielle sur l'âge du candidat, il y aurait moins de chômage.
Réponse de le 21/06/2013 à 11:53 :
Et oui, en voulant absolument des débutants Bac+5 avec 4 ans d'expérience et en virant les plus de 40 ans, on créé de la pseudo pénurie d'informaticiens !
Réponse de le 24/06/2013 à 10:21 :
Pour pouvoir s'ouvrir le marché du travail,il ne faut pas hésiter à "goûter" à l'intérim,même
en postes différents de sa qualification.En fait,ce qui incitera la centrale à proposer de pour
suivre une 1ère mission,c'est l'envie d'être souple et disponible pour prendre des postes dif
férents de la qualification d'embauche...Et,un jour,un patron qui a constaté la mobilité d'un
personnel d'intérim,sa disponibilité et sa motivation à la tâche lors d'une mission,le sollici
tera directement pour un CDI...C'est ce qui fait le désespoir des centrales d'intérim,lors
que le salarié quitte l'agence et qu'il a donné satisfaction durant plusieurs missions...Une
fois que "tout baigne" entre centrale et salarié,il ne faut pas hésiter à solliciter des stages
de formation,de qualification pour étendre et approfondir ses qualifications...Et un jour,on
"saute le pas" en devenant son propre patron,tout en n'oubliant pas ses débuts...Aux PB,
la 1/2 des salariés est intérimaire...
a écrit le 21/06/2013 à 6:38 :
Moi je pourrais dire que je suis d accord avec ce constat. Je suis chef d'entreprise d un petite entreprise et je cherche depuis plusieurs mois à recruter un nouveau commercial. Je n ai pas les moyens à ce jour de payer une personne avec 20 ans de savoir-faire... Mais je cherche une personne ayant un bac+2 ou 3 et 1 ou 2 ans d expériences. Nous sommes spécialisés dans les Ntic, secteur très porteur. Je donne un bon fixe, des avantages et le commercial est commissionné sur ses ventes sans être limite. Mais aujourd'hui hui, après 10 entretiens j abandonne. Ceux qui ont l expérience demandée réclament des salaires fixes de l ordre de 4 a 5000 euros et pas de commissions, donc pour moi ce ne sont pas des commerciaux. J ai essayé les écoles de commerce et la c est pire, un jeune sans expérience réclame 4500 euros de fixe pour débuter, et surtout des avantages à ne plus en finir... Du coup j ai abandonné mes recherches et je paie plus les équipes en place qui assurent le boulot mais qui bosse 12 a 14 heures par jour de ce fait. On ne tiendra pas longtemps à ce rythme mais comment imaginer cela? J ai demande à pôle emploi, et la c est pire que tout. Ils disent que les offres de commerciaux ils en ont plein mais personne n'y répond car ils ont peur de la crise et de ne pas vendre assez. Ok je le comprends, mais sur un secteur comme le notre un commercial peut monter très haut en rémunération, il suffit juste de vouloir et d avoir envie de travailler....
Réponse de le 21/06/2013 à 8:24 :
Votre société est localisée ou ?
Votre annonce m'intéresse fortement même si je suis pas commerciale, je suis ingénieur dans les NTIC et je souhaite m'orienter dans la vente.
Réponse de le 21/06/2013 à 8:56 :
Vous abandonnez après seulement 10 entretiens! quel entrepreneur êtes vous? un peu juste pour "abandonner". Les chômeurs, eux, continuent de chercher un job après 1000 CV et 0 entretiens...vous savez pourquoi? parce que des gens comme vous se payent leur tête. Un commercial dans les NTIC s'est 60% de fixe pour 40% de variable.
Cessez d'etre assisté Chris, prenez votre offre et allez la vendre, c'est votre de job de faire tourner la boite...ne comptez plus sur les méchants salariés
Réponse de le 21/06/2013 à 9:23 :
@ Chris: le salaire moyen d'un jeune diplômé d'une ESC est de 39000 euros soit 3250 euros bruts mensuel. Un bac +2/3 avec 1/2 ans d'expérience de commercial doit être à 30000 (fixe+variable). La répartition raisonnable fixe/variable est de 60/40, avec 3 mois de commissions garanties. Si vous proposez le SMIC et un variable non plafonné, vous aurez du mal à recruter ! De même, en faisant bosser vos équipes 12/14 heures/jour, elles ne vont pas tenir longtemps...Il me semble qu'il y a un problème d'attractivité dans votre entreprise.
Réponse de le 21/06/2013 à 10:06 :
Votre offre peut-être relativement interessante. Désirez-vous mon adresse mail (ça ne sera ni ma perso ni ma pro), disons, ... une adresse intermédiaire. Je vous envoie un CV et on peut en rediscuter.
Réponse de le 21/06/2013 à 10:31 :
Chris avez vous essayé de prendre un jeune en contrat d'alternance soit en bac pro soit en bts force de vente ? vous le formez à vos produits et avec vos méthodes sans vous ruiner .
Je pense qu'à un moment il faut arreter de s'en prendre à la terre entière et chercher soit même les solutions, ceux qui l'ont fait ont trouvé.
Réponse de le 22/06/2013 à 16:30 :
@Chris
Comment un jeune sans expérience peut-il réclamer un salaire aussi élevé ?
Et pour ceux qui ont de l'expérience, pourquoi refusent-ils le poste ,bien rémunéré, de commercial ?
a écrit le 21/06/2013 à 5:22 :
Sur FR3, nous avons vu PÔLE EMPLOI du Département du GARD (30), venir dire qu'ils recherchaient des CUEILLEURS de FRUITS (pommes, pêches, nectarines). C'est des emplois saisonniers, c'est vrai, mais il va être enclenché la récolte des raisins
Réponse de le 21/06/2013 à 8:58 :
toi n'a pas bien causer ....
a écrit le 21/06/2013 à 0:18 :
je suis d'accord au sujet des offres farfelues , bac+5 et 10 ans d'expérience c'est du n'importe quoi , meme pour des non diplômés si ils n'ont pas le diplôme pole emploi et si ils ont le diplôme mais pas les 10 ans encore pole emploi , il est là le gros malaise , en UK on vous recrute pour un job meme si vous etes complètement hors sujet , on vous donne votre chance , en france on veut le beurre et l'argent du beurre avec résultat chômeurs .. les entretiens sont souvent trop élitistes pour qu'un candidat soit réellement motivé , s'il veut travailler c'est souvent pour avoir un niveau de vie crédible et pouvoir avoir un tout petit plus qu'un survie-social , mais en france on fait tout pour dégoûter le chercheur d'emploi avec de telles annonces , certains ne postulent meme pas car ils disent " ils me prendront pas avec mon cap , ou bien " ils me prendront pas avec 24 mois d'expérience , mais cela n'est indiqué nul part , c'est une veritée que je dis , enfin l'intérim pouvait permettre a des chercheur d'emplois d'en trouver meme sans ces critères , mais depuis une décennie ce n'est presque plus possible qu'a de rares exceptions , enfin le cout d'un déménagement coute de plus en plus cher , d'ailleurs la profession a souffert énormément de concurrences déloyales voir de l'image de casseurs de dos et de risques , certains sont pas prêts a tout sachant le cout d'un tel investissement personnel surtout pour un CDD , si le marché de l'emploi était plus crédible et donnait sa chance a tous sans distinctions de ceci ou de cela , il y'aurait moins de crise de l'emploi chez nous , mais pour cela il faut changer de mentalités , déjà que l'image du BAC qu'il est donné comme un bout de papier a tous a dévalorisé le diplôme meme universitaire ou il a plus de chance de se retrouver caissier que linguiste 5 langues parlé courant , pas étonnant donc que certains pays débauchent a tour de bras les meilleurs diplômés et les ecoeurés du système d'emploi a la française , enfin il faut aussi ajouter que certains jeunes refusent de travailler le week end voir le dimanche , mais dans le public on vous laisse pas le choix ( edf-ratp-sncf ) vous devez vous présenter le soir de noel , le jour de l'an , le service a 22H00 jusqu'à 4H du mat , c'est un choix aussi , cela se bouscule pas au guichet du public pour ses astreintes là , car tous veulent avoir leurs ponts et week end , ben dans le public c'est pas a la carte avec des horaires fixes comme a l'usine ( sauf certains corps de métiers du public ) mais d'autres c'est vraiment une profession de foi et souvent pour des salaires moins elevés que dans le privé ou là les heures sont mieux rémunérées , bien sur certains ne seront pas d'accord mais c'est un fait , de là a dire des avantages des uns sur les autres , il faudrait vraiment mettre tout sur table pour voir qui gagne quoi par rapport a son voisin ben on serait bien surpris ..
a écrit le 20/06/2013 à 22:41 :
Pour ceux qui n'y croient pas et qui recherchent un emploi. Qu'ils aillent au Salon de l'Aéronautique du Bourget (ouvert jusque dimanche). Les beoins en embauches sont énormes (15.000 postes cette année). Le secteur embauche à tour de bras et des sociétés refusent des commandes faute de candidats. Suffit de vouloir travailler.
Réponse de le 21/06/2013 à 9:02 :
suffit de vouloir payer les salariés! dans l'aero vous ne prenez que des ingénieurs en contrat de profes. ou en stage !! il est où l'avenir?
Un salarié c'est comme un patron!! ils travaillent tous les 2 pour du fric. le reste c'est du blabla à la française
Réponse de le 21/06/2013 à 11:21 :
bien dit, ne rien rajouter de + + UN
Réponse de le 22/06/2013 à 20:06 :
Je vois d'après les réponses qu'au moins 2 personnes en France n'ont pas compris la logique de l'emploi. Les salaires dans l'Aéro sont très honnêtes, pereines et très très souvent les formations assurées. Et non! On n'embauche pas QUE des ingénieurs. Il y a un manque terrible du tourneur/fraiseur au technicien, logisticien, agent de maintenance., qualiticien.... La SEULE chose qui est demandée c'est d'en vouloir, la contre-partie vient après. Sans main-d'?uvre l'industrie aéronautique devra délocaliser afin de satisfaire à des milliers de postes. Continuez comme çà et ce sont vos enfants qui vous diront merci. On vous a trop bercé dans l'illusion dans ce pays!
Réponse de le 30/10/2014 à 19:37 :
Plutot creuver que d'être esclaves, les français ne sont pas vos chiens. Allez embaucher des chinois et barrez vous, on créera d'autres emploi dans d'autres domaines.
Réponse de le 06/01/2015 à 21:44 :
L'aero j'ai deja donné en tant que dessinateur industriel.

Des cycles d'embauche et de debauche en montagnes russes de 2 a 3 ans.

Tu te formes aero, tu debutes pour pas cher, 2 a 3 ans apres on te dit y a plus de boulot et il faudrait rester l'arme au pied 2 a 3 ans qu'on te rappelle.....
a écrit le 20/06/2013 à 22:22 :
flanby lutte contre le chômage des jeunes incompétents : il n'a embauché que ça dans son gouvernement...
a écrit le 20/06/2013 à 21:51 :
Le consultant de l'APEC, cité à la fin de l'article, résume très bien la situation dans l'informatique, résume très bien le comportement des SSII. C'est cependant une situation particulière, et même unique, car elle résulte de l'acceptation générale du délit de marchandage pour ce secteur activité. Si on devait comparer la situation avec un magasin d'électroménager, c'est comme si le gérant désignait une entreprise pour lui fournir les employés devant s'occuper de l'entrepôt.
a écrit le 20/06/2013 à 19:16 :
je suis prof de danse au chomage suite à la fin d'un CDD, on m'a proposé un emploi d' 1 heure par semaine au smic (alors que je suis à 30 euros de l'heure) à 40 km de chez moi. Et pole emploi s'est étonné que je refuse....
Réponse de le 20/06/2013 à 19:36 :
je suis consultante/formatrice en entreprise bac + 4 47 ans...pole emploi ne m'a jamais rien proposé.
Réponse de le 20/06/2013 à 19:58 :
on nous prend CARREMENT pour des C;NS! ce qui me sidère, c'est le " vrai" silence assourdissant du peuple devant tout cela ! il faudrait des rues pleines de monde comme au Brésil actuellement, eux! oui, se défendent , contrairement à nous, résignés...on nous mène à l'abattoir, et personne ne se révolte...SIDERANT ! je vous dis !
Réponse de le 20/06/2013 à 20:10 :
oui, vous avez raison, cela me sidère également. je ne sais plus quoi faire pour sortir du trou.
consultante/formatrice
Réponse de le 20/06/2013 à 20:54 :
En septembre il y aura une grande manif. Nous avons besoin de danseurs. J'espère que vous serez parmi nous.
Réponse de le 20/06/2013 à 22:32 :
GROTTESQUE ! même pas une once de respect , mais quelle c..nerie il y a partout en ce moment !
Réponse de le 20/06/2013 à 22:56 :
Ce jour vu sur pole emploi la mairie de Sarzeau cherche un responsable informatique , j'ai bien dit responsable : salaire 1500 bruts ahahahahahahaha
Réponse de le 20/06/2013 à 23:20 :
1500 dinars ? :-)
C'est peut-être de l'heure ? :-))
Attendez-moi j'arrive... :-)))
Réponse de le 20/06/2013 à 23:32 :
de plus si c'est une mairie...lisez bien car ils ne prennent que des "mutations"...pas de chômeurs du privés...oui oui...l'administration bloquent des postes seulement ouverts aux fonctionnaires...elle où l'égalité des chances par ces temps de chômage??? ahahahahahah
a écrit le 20/06/2013 à 18:35 :
Pôle Emploi a été crée en 1967, mais s'appelait à l'époque l'ANPE. Nous n?avons pas encore atteint l'objectif de sa création pourtant. En 1963, il y eut la grève des mineurs, la situation désastreuse du travail, et aussi une détérioration de la situation économique françaises, tout comme maintenant. Alors Pôle Emploi est considéré comme un système nerveux pour une certaines de personnes fainéantes. Par ce moyen, ils arrivent à retourner leur forces contre les chômeurs, c'est tout. PE doit être rayé, elle drôlement inutile. Les chômeurs trouvent du travail grâce à leur propre moyen. Amis, familles... Les employeurs aussi trouvent des personnes s'ils en ont besoin par l'intermédiaire des leurs employés. L'inutilité de PE est très voyant, ils n'ont eu aucun rôle à jouer jusque-à maintenant au nom de stage ou formation, ils ne peuvent élever quelqu'un correctement, qui sache faire une chose par rapport à son objectif, niveau, il reste toujours « non-mûre ». or les travailleurs de PE restent toujours dans une gravité inoubliable envers les chômeurs. La solution est : pour résoudre tous ces problèmes, augmentation du chômage, il est nécessaire de donner à tous une bonne et vraie formation, genre 6 mois, 1 ans, pour bien les former, et pour qu'ils puissent ensuite bien réussir dans leur entreprise, et aussi pour ne plus gaspiller l'argent.
Réponse de le 20/06/2013 à 19:40 :
tout à fait ok avec vous. supprimer purement et simplement pole emploi et appels cotisation assedic perte emploi aussi bien des paye des salariés que des cotisations des chefs d'entreprise. Ainsi, tout le monde se débrouille! parce que là, quand on est salarié on nous retire des cotisations "chomege pole emploi" et "apec" d'ailleurs aussi...et quand on est au chomage, ni pole emploi ni apec nous permettent de retrouver un travail. Conclusion je ne suis pas d'accord pour continuer de payer pole emploi et apec alors qu'ils ne donnent pas de solution.
Réponse de le 20/06/2013 à 21:55 :
Pole emploi est souvent la dernière soupape sociale avec ses allocations. A vous alors de gérer la cocotte minute. Oh combien c'est simple d'écrire des choses à l'emporte pièce. Ah la vieille rengaine de l?inutilité de pôle emploi par les déçus et les râleurs (ils ne me trouvent pas de boulot, ce sont des fainéants...). Tout cela est d'une originalité affligeante. C'est toujours la faute des autres etc. A chacun de se regarder dans la glace et de s?interroger sur son utilité et son attitude. Mais peut-être est-ce finalement cette attitude qui entraîne notre beau pays de plus en plus dans la crise.
Réponse de le 20/06/2013 à 22:20 :
AH! ton beau pays?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
Réponse de le 20/06/2013 à 23:28 :
oui je confirme, je suis pour supprimer pole emploi de mes cotisation salariales et j'ai expliqué ci-dessus pourquoi.
En revanche "blabla" je n'ai pas dit que les salariés de pole emploi étaient des fainéants.
Je ne juge pas les gens, mais je suis libre de ne pas vouloir payer un service dont je n'ai pas l'utilité, vous comprenez? Je suis pour que le service pole emploi soit une option pour les salariés et pas une obligation comme cela est le cas aujourd'hui; c'est simple: on ne me retire pas de cotisation pole emploi sur ma fiche de paye et moi je ne vais pas à pole emploi.
Pas normal quand même que les salariés du privés continuent d?être prélevés pour des services pole emploi et apec dont ils ne veulent pas. Il faut mettre cela en option
Réponse de le 21/06/2013 à 0:20 :
????c'est grave, docteur ?????? !
Réponse de le 21/06/2013 à 13:46 :
Vous voulez être soigné ? Ou bien vous voulez toujours resté dans cette affreuse situation économique ? Ne trouvez-vous pas que vous êtes prisonnier à l'intérieur de vous ? Par la loi ? Êtes-vous vraiment libre avec tout ces monarchies, communismes... ? Ils ne sont pas libre de voyager, de se déplacer... est-ce que vous, vous êtes libre ? A cause de toutes ces déclarations obligatoires ? Imaginez vous au chômage. Si vous touchez les allocations familiales, si vous dépendez de la Sécurité Sociale, vous ne pouvez quitter votre pays pour longtemps. Vous êtes obligé de rester. A vous occuper de ce système de bureaucratie. Ne trouvez-vous pas que votre situation ressemble à celle de communistes ? Si nous étions libres, nous pourrions aller n'importe où et nous pourrions faire tout selon nos désirs. Nous pourrions créer nous-même notre propre retraite, notre propre avenir, notre propre garantie de la sécurité, imaginez-vous, nous augmentons chaque année notre taux de cotisation, contrairement à la Sécurité Social, qui la diminue et va bientôt supprimer le remboursement. Avez-vous entendu qu'aux États-Unis, quelqu'un est décédé sans avoir pu bénéficier de services médicaux ? Il n'y a pourtant pas la-bas tout ces systèmes bidons !
a écrit le 20/06/2013 à 18:22 :
Il y avait aussi d'énormes tas d'emplois non pourvus dans les exploitations de cannes à sucre, tant que même le voyage en bateau était offert (je pense, à vérifier) !
a écrit le 20/06/2013 à 18:09 :
'' cherche mouton a 15 pattes parlant couramment le poldomoldave pour cdd a temps partiel intermittent annualise au smic a paris''... pose comme ca, le probleme se pose differemment.... ( en outre, c'est un secret pour personne, plein de boites mettent des annonces, mais sans intention de recruter, mais ca, il ne faut pas le dire...)
Réponse de le 20/06/2013 à 22:25 :
Je parle couramment le polio moldave du sud. Le poste est-il dans le sud ?
a écrit le 20/06/2013 à 18:05 :
Les fameux emplois "non pourvus" sont en fait des emplois d'esclaves, rémunérés une misère (qui ne permet même pas de vivre), dans des conditions et avec des horaires impossibles. Il est complètement faux d'évoquer un problème de formation, cela n'a absolument rien à voir avec de la formation. Quand un manager honnête cherche un employé et qu'il le gratifie normalement, il n'y a aucun problème pour trouver un collaborateur compétent et le garder.
Réponse de le 20/06/2013 à 18:28 :
ABSOLUMENT EXACT § +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ !!! @ Docteur social !
Réponse de le 20/06/2013 à 19:16 :
Absolument faux ! Il est simple de vivre aux crochets de la société que ce n' est plus une question de salaire. Il faut sortir des gros entreprises parisiennes
Réponse de le 20/06/2013 à 20:00 :
et qui vous dit que nous sommes dans "de grosses entreprises parisiennes "! si on vous en parle, c'est que nous sommes passés par là! priez, pour que cela ne vous arrive pas ! pathétique !!
a écrit le 20/06/2013 à 17:34 :
L'étude pole emploi ne porte que surs des intentions !!! vous rajoutez les emplois à temps trés partiel type aide ménagère et autres , dans l'informatique les employeurs recrutent juste en fonction des contrats qu'ils décrochent ...en cdd ..et pour le reste ce qui n'est pas pourvu aujourd'hui peut l'être demain = conclusion ces chiffres ne veulent rien dire sauf à vérifier leur évolution dans le temps .
Et bien des professions feraient bien de se poser la question de savoir pourquoi elles peinent à recruter !!
Réponse de le 20/06/2013 à 19:01 :
Ah!ah! parlons en , par exemple des emplois d'aides ménagères! plus précaires , tu meurs !mal payés, pas toujours faciles ce sont des "emplois" même pas valables pour des miséreux! une véritable HONTE , que de payer,, si l'on peut dire, ces personnes de cette façon !! on est pas loin de "Germinal", si on continue ainsi, puisque personne ne se rebelle avec ce qu'il se passe actuellement ! Pauvres de nous !
Réponse de le 24/06/2013 à 8:05 :
Tout a fait vrai ma s?ur de 53 ans fait ce métier pour moins de 900 euros, de 7 h à 17 h, moins de 30 minutes pour manger, elle paie de sa poche l'essence de sa voiture (150 euros/ mois), elle a des réflexions de ses chefs pour le moindre problème, c'est métier dur et pas facile surtout à un certain âge (ménage, nettoyer les excréments de certains clients, etc)le côté positif la gentillesse de la plupart des personnes àgées dont elle s'occupe et leur reconnaissance.
a écrit le 20/06/2013 à 17:33 :
Sarkozy, en 2012, parlait de 500.000 emplois non pourvus en fustigeant les chômeurs qui les refusaient, en une année le chiffre est divisé par 2...
Réponse de le 20/06/2013 à 19:50 :
Soyez prudent simplet,
quand on voit la qualité des chiffres de l'insee, j'ai de forts doutes que les comiques de polemachin sachent de quoi ils parlent ! Tous ces "machins" ne servent à rien sinon il y a belle lurette que cela se saurait et tous les pays se seraient donné le mot. Un comité théodule comme un autre, qui se donne bonne conscience par son titre, c'est tout. Les gens qui ont une tuile et qui veulent s'en sortir ne vont PAS à pôle-emploi (un tiers du "marché" seulement!)... Ils sont mieux lotis dans leur souffrance, et ont peut-être un peu plus de chance de s'en sortir, même si ce n'est pas facile. J'entends autour de moi pas mal de commentaires au sujet de pole-emploi et j'avoue être content de ne pas avoir affaire à eux...
Réponse de le 20/06/2013 à 20:14 :
je suis pour rendre la publication des offre de job payante à PE et certain que toutes les offres bidons n'existeraient plus, qu'en pensez-vous?
Réponse de le 22/06/2013 à 9:48 :
D'accord avec Mimi. Moi c'est la même chose car si tu es suivi par "polemachin" , tu as "droit" à tous les stages de formation bidons du plan régional soi-disant pour l'emploi. En fait pour remplir grassement les poches des organismes de formation qui vous ramènent à la case départ: le chômage et "polemachin" . La boucle est bouclée !
a écrit le 20/06/2013 à 17:21 :
Comme plusieurs de mes confrères patron de PME en province, je suis confronté en permanence à ce problème qui est le principal frein à notre développement. Et pourtant nous n'exigeons aucune formation particulière (nous l'assurons en interne pour des candidats motivés). Les raisons ? notre expérience quotidienne terrain nous fait dire que c'est du coté de l'assistanat qu'il faut chercher. " A quoi bon travailler ?" nous répond t-on ! souvent !!
Réponse de le 20/06/2013 à 17:36 :
Vous avez aussi l'éloignement dans grands centres pour les emplois des conjoints, les études des enfants.
Réponse de le 20/06/2013 à 18:36 :
Je suis conceptrice/formatrice diplômée bac+4 de 47 ans avec +15 ans d'expériences et recherche un poste de responsable pédagogique, responsable centre de compétence, consultante formatrice un cdi, dans une entreprise, 45000 euros/bruts/an. Vous avez une opportunité? merci
Réponse de le 20/06/2013 à 19:07 :
Malheureusement non. Mon entreprise est trop petite et mon propre salaire assez éloigné de vos exigences.
Réponse de le 20/06/2013 à 19:48 :
La première raison Mr JPG n'est pas mon salaire, c'est bien que vous n'avez pas de poste à pourvoir dans ma catégorie.
Je comprends votre situation, comprenez la mienne.

Bien à vous
Réponse de le 20/06/2013 à 20:03 :
La première raison c est peut être de s obstiner sur un projet professionnel dont personne ne veut. Remettez vous en question
Réponse de le 20/06/2013 à 20:16 :
c'est fait, mon projet professionnel a été remis en question!! j'étais directrice commerciale . Ne jugez pas sans savoir JPG! je vous retourne le conseil, ne vous obstinez pas avec une pme qui ne peut même pas sortir 45000 euros de salaire. tout est dit.
Réponse de le 20/06/2013 à 20:20 :
@JPG quel sorte de patron êtes vous pour perdre ainsi votre sang froid sur un forum cher JPG? je trouve votre remarque déplacée.
Je vous invite, en tant que patron moi aussi, à plus de cordialité et à vous remettre aussi en question, c'est peut être pour cela que les salariés n?affluent pas dans votre PME

patron PME travaux public 10 0salariés

Réponse de le 20/06/2013 à 20:33 :
Madame,
si vous croyez en ce que voulez faire, pourquoi avez vous besoin d'une canne pour marcher ? N'attendez pas " l'aumône " que vous donnera le méchant patron... Si vous étiez un homme, je vous dirais "prenez vos "choses" en main et lancez-vous, créez votre propre pme. Vous comprendrez peut-être à ce moment ce que veut dire un salaire... Bonne chance quand même.
Réponse de le 20/06/2013 à 20:39 :
Cher Eric
Pas de problème pour être urbain si nécessaire. Je pense que de nos jours il faut savoir se remettre en question même plusieurs fois dans sa vie. En ce qui me concerne, je ne fais qu expliquer ce que nous vivons au quotidien. Quant a mon salaire inférieur a 45 000 ? qui semble choquer, je l accepte volontiers plutôt que de vivre aux crochets de tout le monde via Pôle Emploi.
Réponse de le 20/06/2013 à 20:45 :
Tout à fait d'accord. Mais il faut y mettre ses économies et hypothéquer sa maison, et ça tout le monde n est pas prêt à le faire
Réponse de le 20/06/2013 à 20:46 :
@ conceptrice/formatrice & éric BIEN rétorqué ! + UN
Réponse de le 20/06/2013 à 20:56 :
...patrickb, se cache sous cet autre pseudo, ça lui ressemble en tout cas!
Réponse de le 20/06/2013 à 20:56 :
Mon premier plaisir est d assurer les salaires de mes collaborateurs tous les mois. Le reste est pour moi. Maintenant ma fierté de ne pas dépendre de Pôle Emploi doit être d'un autre temps !
Réponse de le 20/06/2013 à 20:59 :
Je recherche une ex consultante formatrice dans ma société de conserverie pour un poste de manutentionnaire. Si vous remettre en question ne vous pose pas de problème, je vous embauche illico.
Réponse de le 20/06/2013 à 21:00 :
y en a qui sont prets à tout, même aux pires conneries ! heureusement que d'autres réfléchissent, et c'est loin d'être un défaut...s'ils y en a qui veulent " se suicider socialement", pas de problèmes, mais on est loin d'être obligés de le faire et c'est tant mieux! bonne soirée !!
Réponse de le 20/06/2013 à 22:30 :
@JPG Bravo, je ne suis pas chef d'entreprise comme vous mais il faut effectivement du courage pour se lancer dans une telle aventure de nos jours et qui plus est en France... J'ai un "ami" qui travail en Intérim régulièrement quelques mois d'affilé pour ensuite toucher le chômage jusqu'au bout.... Pendant ce chômage, il profite de son temps libre pour rénover lui même des appartements et les louer ensuite. Au final, cette personne (comptable) gagne davantage que moi (Directeur d'un site de 120 personnes en Suisse) et se constitue un large patrimoine pour ces vieux jours... INADMISSIBLE ! Un autre exemple, j'ai un ami responsable de PME qui reçoit régulièrement des candidats qui se déplacent uniquement pour faire signer leur "attestation de recherche", Ils les envoient systématiquement balader, Bravo.... INADMISSIBLE ! Notre système est vraiment partisan de l'assistanat. En Suisse, ce qui ne prouvent pas sérieusement d'une recherche d'emploi se voit leurs droits supprimés ou fortement diminués. J'ai récemment du licencier un employé pour faute (sérieuse mais pas classée grave), de ce fait, je viens d'apprendre qu'il n'aura pas la totalité de ces droits au chômage. Il es clair que le système Suisse ne laisse pas place à l'assistanat ou tout au moins le limite fortement. Résultat, moins de cotisation patronale et employé = salaire plus élevés, marché de l'emploi très dynamique et une possibilité de se reconvertir assez facilement sur de nouveaux emplois. Pour conclure, il faudrait être beaucoup plus exigeant avec les chômeurs et arrêter cet assistanat que vous décrivez très bien et justement précédemment. @ @JPG, je vous souhaite le meilleur pour retrouver un emploi mais je vous invite également à vous remettre rapidement en question, parfois il faut savoir baisser son salaire pour mieux rebondir et espérer retrouver quelque chose. Surtout à votre âge qui est à mon sens, critique, sans la possibilité de démontrer d'une expérience et efficacité à toute épreuve. Bien Cordialement !
Réponse de le 21/06/2013 à 9:21 :
A la lecture de tous vos post, il m'apparait évident que vous n'êtes pas des entrepreneurs . Vous en êtes bien loin ! mesquinerie, petitesse...des mecs qui essayent de se donner de la valeur en jouant les gros bras sur des forums de manière anonyme...qui passent leur temps à pleurer misère pour trouver des salariés...imposteurs! si votre objectif était de trouver des salariés, je vous invite à donner ici et maintenant votre nom et à faire un appel à candidature! Quand à Mr le suisse...vous invitez des gens que vous ne connaissez pas à se remettre en question...vous êtes tous l'erreur de casting du patronat! vous pourrissez l'image du patronat en vous donnant ainsi en spectacle!
Bien je vous laisse! ma boite compte 100 salariés et elle marche bien...vous savez pourquoi? parce que nous on ne fait pas que de brasser du vent...Le suisse et les autres JPG...vous devriez essayer de vendre des moulins à vent...vous allez faire fortune.

Si vous avez besoin de salariés, passez ici vos annonces; dans le cas contraire il est clair que vous passez pour des imposteurs ...
Bien à vous
eric
Réponse de le 21/06/2013 à 11:27 :
se remettre plusieurs fois en question? faut être polyvalent actuellement, savoir TOUT faire quoi, tout et n'importe quoi! se former à ceci, puis on est viré, se former à autre chose, mais comme tout va très bien Mme la Marquise, on est re-viré! et vous croyez qu'on va faire ça toute notre vie active?? mais vous rêvez grave! quelle époque de C...neries!,! c'est impensable !
a écrit le 20/06/2013 à 17:08 :
Merci à Jessica Dubois et Jean-Christophe Chanut pour cette enquête connue mais surtout sa publication sur le bidonnage des offfres non pourvues qui existeraient en France. Donner de faux espoirs est perçu par certains comme un moteur acceptable. Le mensonge des dirigeants à ce sujet est constant. Il est important de dire qu'il n'y a pas d'emploi offert en nombre suffisant car enfin nous allons nous poser la question de savoir pourquoi !? La réponse est soit trop d'immigration sans raison soit des salaires tirés à la baisse, soit une barrière d'âge posée à 35 ans, soit le manque de crédit (on se demande pourquoi si ce n'est de favoriser des grands groupes), soit le manque d'imagination ou un carcan de pensée quant aux créations d'entreprises liées souvent à une indicialisation des métiers, soit des contraintes administratives trop importantes, soit une dévalorisation effective des métiers, soit la destruction sans raison par les fonctionnaires de l'état de milliers de petites entreprises mises en faillite, soit une lenteur extrême de Pôle Emploi, etc. Chacun est en effet figé sur ses positions "politiques" depuis des années : Mais il ya des emplois, seulement ils ne sont pas pourvus.... parce que les français sont des fainéants ajoutent certains aux accents fascisants (..il faudrait les contraindre..). Des discours populistes pour ne pas dire criminels devant le désespoir de notre population et la gabegie républicaine organisée ailleurs. Le Pôle Emploi porte une responsabilité considérable, agissant dans une administration de type soviétique qui décale l'accomplissement des missions qui lui sont confiées et coûte des milliards en heures perdues ainsi que pour le paiement de ses structures. Pôle Emploi devrait être totalement supprimé, le module indemnisation confié au Trésor Public et le service de placement au privé.
Réponse de le 20/06/2013 à 17:26 :
Qu'on supprime l'éducation nationale au delà de la classe de troisième. L'état n'a pas à former des grosses têtes surdiplômées captées par le privé ou la fonction publique, simplement des citoyens qui sachent lire, écrire et compter pour affronter la vie courante sans grosse difficulté. Pour le reste, les parents devront prendre leurs responsabilités!
Réponse de le 20/06/2013 à 18:34 :
...il faudrait aussi rémunérer les individus CORRECTEMENT! on est au XXI e S, et non au temps de Balzac! maintenant si certains aiment la régession, aiment être payés avec un lance pierre, aiment être exploités, sont loin de pouvoir vivre avec leur emploi, la fin du mois une fois tout payé se limite au 15 du mois, au mieux le 20, et encore, eh! bien ces extraterrestres là, n'ont qu'à prendre les fameux emplois délaissés !! (régression) ...et bon courage pour la motivation !!
Réponse de le 20/06/2013 à 20:03 :
Holà, quel intransigeant ce Michel! avez vous des enfants pour parler ainsi? Sûrement pas! alors....chut !
Réponse de le 20/06/2013 à 20:07 :
Mais on y est Michèle...on y est. C'est un fait, il y a des gens qui le feront, même au prix du lance-pierre! C'est le problème que vous ne pigez pas mes agneaux : quand on a faim, on sait très bien que tout est bon pourvu que l'on puisse manger. Dans la liste de Corso, très bien faite, je note beaucoup de "soit..." et il a raison, il en a sérié pas mal... J'en ajoute juste une que l'on ne signale jamais dans les débats : pensez-vous que tous ces gens qui sont tombés dans le malheur (relatif car en france!) soient animés du courage et de la volonté/fierté de s'en sortir ? Comme dans la chanson de Goldman ? J'ai des doutes, car je ne crois pas que biologiquement nous soyons tous égaux... il y a des lève tôt et il y a des lève tard, c'est bien ainsi. De là à plaindre une catégorie plutôt qu'une autre... Aide-toi... Le ciel t'aidera! J'y crois...
Réponse de le 20/06/2013 à 20:37 :
A chacun ses idées et les vaches seront bien gardées! Bonne soirée !
Réponse de le 20/06/2013 à 23:04 :
@Pascal

Parce qu'il faut avoir des enfants pour donner son avis sur l'attitude indigne de ceux qui se prétendent "parents"? On est pas parent, on le devient. Il ne suffit pas simplement de procréer et donner la vie pour le devenir. C'est surtout un don de soi pour toute la vie (cf. obligations légales à l'égard d'une famille) que très peu de prétendus "parents" sont capables de réaliser. Peut être qu'il vous manque du courage pour affronter vos erreurs de jeunesse mais n'essayer pas de vous justifier avec une excuse tout au plus minable dans le style "vous n'avez pas d'enfants vous ne pouvez pas comprendre". Avoir des enfants est un choix individuel à ne pas prendre à la légère et si certains ont fait le choix de ne pas en avoir, il est inutile de jalouser leur train de vie par l'absence de charge supplémentaire qu'ils n'auraient pas pu supporter raisonnablement après mûre réflexion.
a écrit le 20/06/2013 à 16:58 :
Un exemple perso, ma fille a un diplôme et un métier disparu ou il n'y a plus de formations de l'état sauf une afpa du centre de la France.
Ce métier a disparu certes, mais est utile dans d'autres types de productions.
Bien sur ce sont des machines un peu différentes.
Une période d'essai, concluante.
proposition d'un contrat de 18 mois si élle y arrive, c'est normal.
Ce que ne dit pas le patron, ou n'ose pas dire, c'est que l'embauche est subordonnée à l'acceptation d'un contrat de sous_traitance dans un domaine très spécifique à une grosse entreprise.
Mais cet exemple-la je peux le trouver à x exemples, pas de personnes qualifiées dispo, on ne s'engage pas dans des commandes irréalistes.
La seule bouée de secours sont les afpa.
Je serais encore patron, j'irais les voir et leur dirais il me faut un ou une? dès que possible,
Réponse de le 20/06/2013 à 17:18 :
L'AFPA est déficitaire depuis plusieurs années déjà car massivement utilisée comme bouée de secours par le Pôle sans emploi et ne donne droit à aucun diplôme, tout au plus un certificat délivré par un organisme de formation agréé par l'Etat. La formation professionnelle pour adulte est très mal reconnue en France et pour cause, le système n'est pas fiable et beaucoup se gavent au passage!
Réponse de le 21/06/2013 à 11:31 :
Laissez tomber! michel à réponse à tout, il a la chance, sûrement d' être soi en retraite, un planqué, ou nanti; de cette façon parler est facile, les conseils aux autres, aussi ! il rappelle un autre gabarit pas mal sur LT, patrickb! peuvent se congratuler tous les 2 !
a écrit le 20/06/2013 à 16:53 :
Les offres d'emplois qui ne trouvent pas preneur est souvent liées au condition d'exercice du travail difficile, horaires flexibles, sans considération, de très faible rémunération. Ex : serveur 43 heures de travail largement dépassés pour le smic , agent d'entretien 2 heures le matin 3 heures en fin de journée souvent à temps partiel, conducteur routier 55 heures de travail effectif pour 1500 euros brut ...
Réponse de le 20/06/2013 à 19:06 :
+ 1000 @ Esclavage moderne, au point où l'on en est, ça ne fait que commencer;....flexibilité, et tutti quanti ! de plus, personne ne réagit, donc nous avons les conditions de travail, que l'on MERITE !!
Réponse de le 20/06/2013 à 19:25 :
On risque pas de faire comme les Brésiliens et les autres! les Français n'ont plus de c...uilles, hélas , trois fois HELAS !! + 1
Réponse de le 20/06/2013 à 19:54 :
les offres de pole emploi sont 90% bidon! je suis d'avis de limiter cela en demandant aux entreprises de payer pour publier leurs offres! et là vous pourrez voir que les offres bidons non pourvues vont disparaître.
a écrit le 13/03/2013 à 21:41 :
"Plus sévère, un consultant de l'Apec écrivait également que certaines de ces offres sont parfois des offres d'emplois fantômes qui, de manière tout à fait illégale, ne correspondent à aucun poste réel à pourvoir. Leurs publications servent à préparer un appel d'offre, à constituer une base de CV, à se faire de la publicité..."
C'est exactement le cas de l'informatique : 4 offres sur 5 ne débouchent pas sur un recrutement... tout simplement parce qu?elles ne correspondent à aucun poste immédiatement disponible !!!
A lire absolument : http://munci.org/Informatique-des-offres-d-emplois-bidons-au-mirage-des-emplois-non-pourvus
Réponse de le 20/06/2013 à 20:23 :
Je me souviens du même état d'esprit lorsque je travaillais. Nous faisions d'ailleurs cela aussi! Mais je trouve que le procédé, pas malsain mais discutable je le reconnais, n'est que le revers de la médaille. Voulez-vous mettre en parallèle les attitudes "gonflettes" de certains candidats ? Et là aussi c'est une attitude pour le moins "discutable"... Le monde est ce qu'il est. Il y a les simplets les sophistiqués et toute la palette! A nous de nous démerder si je puis dire... Gémir n'a jamais servi à rien ni à personne... sauf peut-être chez vous, pays d'assistanat ?
Réponse de le 22/06/2013 à 19:18 :
"Voulez-vous mettre en parallèle les attitudes "gonflettes" de certains candidats ?"
Et que dire des commerciaux de SSII qui "gonflent" les CVs de leurs collaborateurs au moins 2 fois sur 3 pour mieux les vendre aux clients...
a écrit le 06/03/2013 à 19:45 :
je suis d'accord avec votre article et sur les DRH mais aussi je me dois encore une fois m'interroger , et les aides sur les bas salaires que perçoivent toutes ces entreprises , les abattements de charges ? , cela devrait au contraire leur permettre d'embaucher plus ? , non c'est pas le cas et ne parlons meme pas des handicapés qui restent collés a pole emploi et qui n'en sortent jamais car l'image du handicapé est simpliste , il est souvent considéré comme un attardé ou a problème , de là a dire qu'il manque des gens pour des postes a pourvoir c'est faux , par contre des offres fantômes j'ai eu des ami'e's qui y ont eu droit et meme en moins d'une heure en sortant de pole emploi avec leur telephone de la societée en question qui manquait soi disant de bras , tout cela est fait pour énerver les gens qui souffrent et gargarisent les autres .. Enfin en france depuis 30 ans ils ne changent pas , il faut le diplôme et en plus 5 ans d'expérience sinon retour a pole emploi , dans certains pays on regarde les compétences qui justifient un salaire décent ou pas point .. le reste c'est juste une approche de la personne .. En france c'est les deux et tout le monde fini au meme endroit .. affligeant et cela va encore durer 50 ans avant un moindre changement notoire quelque soit les gouvernements a ce sujet et il y'aura toujours des aides sur les bas salaires aussi payée par la dette publique et nos taxes et impôts a gogo sans contrepartie .. le manège continue
Réponse de le 09/11/2013 à 8:57 :
>la contre-partie vient après.

Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Et en France on sait ce que valent les promesses de patrons.
a écrit le 05/03/2013 à 17:48 :
Un manque de main d'oeuvre qui vient aussi du manque de volonté de certaines entreprises à la formation de ses nouveaux arrivants : un candidat doit être opérationnel dès son entrée.
Un manque d'intérêt flagrant à la notion de potentiel et une impasse pour les jeunes diplômés.
a écrit le 02/03/2013 à 16:11 :
Qui dit vrai ? le journal a affiché une hausse de 10% du chômage sur un an dans le Nord Pas de Calais....sont ils tous des fainéants ?
a écrit le 01/03/2013 à 10:21 :
La comptabilité des offres d'emplois non pourvues n'est pas à prendre en considération, car non vérifiable. En effet pour un seul poste dans une Entreprise vous pouvez avoir plusieurs annonces à Pôle Emploi, une de Pôle Emploi, mais aussi des annonces faites par des Agences d'intérim, pour ce même poste. Vous avez aussi les annonce "bidon" d'entreprises qui recrutent alors qu'elles sont en dépôt de bilan ou en grande difficulté. Vous avez aussi des fausses annonces d'emploi dans des Entreprises qui n'existe pas dans des Communes ( faites souvent par des agences d'intérim pour ce faire des répertoires), exemples recherche câbleurs, dessinateurs industriels, vendeurs en téléphonie sur des Communes qui n'ont même pas 500 habitants et qui ne compte aucune Entreprise ni commerce? Vous trouvez aussi des annonces bizarres sur Pôle Emploi comme " recherche couple pour travailler sur propriété Monsieur 35 heures et Madame 35 heures par semaine, salaire 0 ?, nourris et logés gratuitement ; ça fait cher le loyer et les repas et en plus c'est interdit par la Loi, ou dans le même type : recherche couple retraité pour travailler à l'entretien de la propriété, salaire 0 ? (à cause de leur retraite) nourri et loger gratuitement, seulement si ces retraités travaillent ils doivent être payés et déclarés (réflexion qui m'a été faite par un Magistrat). Et que dire de recruteurs qui embauchent et qui ne payent pas les salariés embauchés, qui finissent par être connus dans toute la région, et qui ne trouvent plus personnes!
a écrit le 28/02/2013 à 13:01 :
Avec 3,169 millions de demandeurs d'emploi enregistrés sur janvier, le chômage frôle son record de 1997.
44 000 nouveaux chômeurs ont été enregistrés en janvier, portant à 3,169 millions le nombre de demandeurs d'emploi en France. Des chiffres qui flirtent avec le triste record de janvier 1997, mois durant lequel le chômage avait atteint les 3 195 500 chômeurs. Le mois de janvier 2013 a ainsi été le 21e mois consécutif de hausse du nombre de demandeurs d'emploi.
Parmi eux, les moins de 25 ans ont été les moins affectés (+0,5% en catégorie A et + 0,7% en A, B et C) alors que les plus de 50 ans ont été les plus touchés (+1,8% en catégorie A, +1,4% en A, B et C). Source Rhône-Alpes Job Newsletter du 27/02/2013
a écrit le 28/02/2013 à 9:48 :
Quand bon nombre de jeunes chômeurs auront compris que travailler en France,c'est com
me se prostituer,alors on prendra de jeunes Chinois pleins d'ambitions pour "boucher les trous"...!!Pour garder des troupeaux de moutons,par exemple,il faudrait embaucher des ber
gers mongols ou d'Anatolie:non seulement ils sont + endurants;en + ,ils savent ce qu'est un loup et savent s'en prémunir sans..."crier au loup"...!!
Réponse de le 20/06/2013 à 17:32 :
Pour financer la fonction publique, travailler au SMIC dans le privé revient effectivement à se prostituer pour une bouchée de pain, vous y perdez votre dignité pour très peu de chose!
Réponse de le 20/06/2013 à 17:54 :
je pense que beaucoup de chômeurs (ou pas) en sont arrivé à la conclusion que quitte à se prostituer autant que ça rapporte et ils rêvent tous de se mettre à leur compte. Cela explique en partie le succès du statut de l'auto-entrepreneur.La motivation d'être indépendant est très forte.
Réponse de le 20/06/2013 à 18:53 :
@JM57

Le régime d'auto-entreprise n'est pas une révolution en soi comparativement à la micro entreprise, néanmoins il a un impact social non négligeable afin d'encourager les initiatives individuelles à contre-courant de la soumission de masse du régime salarié.
Réponse de le 20/06/2013 à 20:05 :
notre "cher" patrickb????....
Réponse de le 20/06/2013 à 23:12 :
@@Michel

Non, un esprit convergent sur un certain nombre de sujets j'en conviens mais pas toujours.
Réponse de le 01/07/2013 à 22:13 :
bonjour a toutes et a tous je suis meusieur zongo amadou je suis burkinabe qui cherche du travail qui vit en cote d'ivoire je suis a la recherche d'un travail au pres de vous donc jaimerai m'entretenir une ralation aupres de vous pour pouvoir travailler alors je vous pris dem'aider je vous remerci !!
et voici mon adresse
ami149@hotmail.fr
a écrit le 27/02/2013 à 15:46 :
Oui mais dans toutes ces offres d'emploi ce qui pose problème c'est le travail tout simplement.
Réponse de le 20/06/2013 à 18:57 :
En effet, c'est du travail de troubadour à la limite de la mendicité. Pas de quoi en vivre et au plus survivre lorsque ça ne vous coûte pas un bras en carburant pour aider des personnes âgées résidant dans les villages les plus reculés de France.
Réponse de le 20/06/2013 à 18:58 :
En effet, c'est du travail de troubadour à la limite de la mendicité. Pas de quoi en vivre et au plus survivre lorsque ça ne vous coûte pas un bras en carburant pour aider des personnes âgées résidant dans les villages les plus reculés de France.
a écrit le 27/02/2013 à 15:24 :
bonjour,
vaste débat que celui-ci. En tant que chômeur en fin de droits habitant dans une région sinistrée la basse Normandie, dans laquelle il n'y a de place que pour les vaches et les chevaux. les m?urs ne changent pas, les employeurs font leurs lois, sont de plus en plus exigeants, ne donnent plus la change de faire ses preuves, il faut bientôt bac+4 et 5 ans d'expérience pour balayer... c'est de la folie pure. et en plus si vous regardez les offres que vous propose pôle emploi, à 80% on vous propose le smic pour des emplois dans lesquels on demande bac+2 et 3 ans d'expérience. de qui se moque t-on en France. plus de CDI, que des emplois précaires et sans compter l'Administration dans sa splendeur:1er fournisseur de contrats de merdes en CAE, CUI, payés à coup de lance pierre, pour des 20h/sem, comment voulez vous que l'on puisse espérer que cela s'améliore, l'état lui-même favorise les emplois précaires, donc la précarité. on ne peut plus faire de projets, et en plus on est montrés du doigt comme des bêtes sauvages si on reste longtemps au chômage et qui plus est, allez vivre avec 460? par mois. sans compter que maintenant pour cela il faut avoir internet partout , des frais de ligne, d'ordinateur, de téléphone. avec tout ce que je sais faire , l'esprit du travail bien fait, de qualité, je devrais gagner 2500? par mois mais n'ai pas arrêté de me faire enfler par des patrons escrocs qui ne pensent qu'à s'en mettre plein les poches en écrasant les autres. (responsable d'atelier avec 8 ans d'expérience: 1000? par mois il y a 10 ans. maitre d'oeuvre gérant 4M? de travaux: 1200? au bout de 3 ans. il y a 6 ans. pour l'état ! ) si ça c'est pas abuser.... alors messieurs les dirigeants d'entreprises, ne venez pas vous plaindre que vous ne trouvez personne. et de toute façon on sait tous que pôle emploi est un organisme juste bon à mettre la pression sur les gens qui n'en ont pas besoin car déjà assez stressés pour trouver un boulot et dans la galère avec tres souvent derrière des grosses complications familiales, de la misère. si en France les partons avaient un peu plus de considération pour les employés, et essayaient de travailler main dans la main ensemble sans essayer sans arrêt de vouloir faire du profit sur notre dos, avec de la confiance, on n'es serait peut être pas là. de toute façon on va bientôt en être arrivés au point de non retour où comme en 1789 il va se passer quelque chose de grave. car notre pays est envahi de gens qui sont venus d'autres pays pour profiter de notre système et l'ont mis à mal. bientôt on va payer la sécu et on ne pourra plus se soigner , les grandes villes ne ressemblent plus qu'à des villes africaines ou magrébines, voire chinoises! ces peuples là ont compris leur intérêt. aider leurs semblables à s'installer... chez nous, si on est pas fils ou fille de... ou qu'on a pas de réseau pour trouver un boulot, même si on a des projets, les banques ne prêtent plus. alors on ne fait rien. on prends le premier boulot de merde sous payé qui se présente alors qu'on a la possibilité de faire profiter une entreprise de son savoir faire. voilà:! en gros pour trouver du boulot on a des solutions: s'expatrier au canada , en Australie ou en pologne. il y a plein de boulot là bas: alors la crise mondiale??? pourquoi dans certains pays ça va tres bien et chez nous c'est la merde totale? je crois que déjà quand on vois tout le chemin de croix qu'il faut faire pour s'installer en France sans compter comment on vous attrape après pour vous saigner, c'est du grand n'importe quoi. on décourage les gens de faire quoi que ce soit. et en plus on nous met la SINISTROSE en nous rabachant sans arrêt que tout va mal, qu'il y a la CRISE, au lieu d'essayer de trouver des solutions. quand on vois Renault pour ne pas les citer qui vient se plaindre qu'on achète plus ses voiture alors qu'ils ont scié sciemment la branche sur laquelle ils étaient assis en fabriquant de la merde , des modèles qui ont été complètement ratés à cause de leur course au profit, à vouloir toujours proposer mieux que les autres sans prendre le temps d'étudier minutieusement tout, je vous prie de croire que quand on achète une voiture qui vaut 26000? neuf et qu'au bout de 4 ans vous ne pouvez plus en tirer que 5000! et que vous avez déjà eu plein de problèmes dessus, et qu'en plus vous savez pertinemment que c'est un défaut constructeur et que celui-ci malgré vos demandes d'aide fait l'autruche et vous laisse dans votre merde, ce n'est pas comme cela qu'on devient une grand nom. et finalement leur pratique a payée car les gens ont tellement été déçus qu'ils en rachèteront plus jamais un modèle de cette marque. et ce n'est pas valable que chez renault, peugeot a aussi ses modèles archi pourris qui font que les possesseurs ont tout perdu en les gardant et se demandent même si ils vont arriver à placent quand ils vont quelque part! à tel point qu'on en devient parano, qu'on en rêve la nuit! dingue mais vrai!! sans compter le prix exhorbitant de ces voitures! pourquoi notre société n'essaie t-elle pas de faire moins de modèles, mais qui soient fiables, durent plus longtemps car après on vient se poser la question du recyclage: où met on les résidus de broyage de ces voitures? comme dans l'Orne à nonant le pion où l'on est en train de construire une MEGA DECHARGE qui va pourrir tout l'éco système jusqu'à 100KMS à la ronde dans un environnement de verdure, avec 140 haras autour, de la culture bio, les jeux équestres mondiaux ! Rien ne tourne rond dans cet état corrompu! de toute façon les pauvres vont finir par habiter sous les ponts quand il y en a, et les riches n'auront jamais autant été riches! c'est la crise! oui mais pas pour tout le monde qu'on se le dise. comme dans les années folles! profitez en bien,... alors bon courage à tous ceux qui comme moi sont déçus par ce système qui fait n'importe quoi pourvu que ça leur rapporte! et écrasent les chômeurs au lieu de leur trouver du boulot et de les payer "normalement".
Réponse de le 20/06/2013 à 23:50 :
Pas content de ce que vous offre la France ? Ben alors ? Faites comme vos ancêtres... Emigrez ! Si SI... Emigrez, laissez la place à d'autres qui aimeraient bien eux pouvoir avoir la chance de vivre en France... Mais à vous relire je doute que vous ayez le caractère à oser le faire... Quelle dommage que vous n'ayez pas pu vivre en 1936... c'est çà ? Allez ! Bon pmu...
Réponse de le 21/06/2013 à 11:34 :
DESOLE O0h ! mais sensation" , est loin d'avoir tout FAUX ! + +++ 1000
a écrit le 27/02/2013 à 15:05 :
Réponse du patron d'une des plus grosses entreprises de rillettes de France à un journaliste.
Question vous avez investit 200 millions d'euro pour rénover votre entreprise
-oui parceque qu'on prévoit la fermeture de nombreuses entreprises familiales et les nouvelles normes.
Pensez-vous alors recruter,
Nous pourrions le faire mais nous savons qu'il impossible de trouver des charcutiers.
Est-ce unique? Non c'est comme ça dans tout le département, les entreprises n'ont pas prévu d'investir, de se chercher des clients par absence de personnel qualifié disponible.
Pourquoi semer du blé si on sait qu'on n'a personne pour conduire la moissonneuse batteuse!
Ca correspond à une expression du ministère des finances, la France ne répond pas à la demande des pays étrangers.
a écrit le 27/02/2013 à 14:56 :
Avec un bac + 3 de comptabilité et gestion et 3 ans d'expériences prof, on vous propose pour 2100? brut pour 37h/semaine, sur 12 mois, sans aucun autre avantage, même pas des ticket resto.pour faire toute la comptabilité et la paie d'une société mère et ses 7 filiales dont une à l'étranger alors que pour ce volume de travail, il faut facilement au moins 2 personnes.
Il est vrai qu'avec les mauvais chiffres de chômage publiés (qui servent à quelque chose?), les salaires sont tirés systématiquement vers le bas.
Réponse de le 20/06/2013 à 17:01 :
2100 euros c'est pas beaucoup.... et en plus il faud travailler. oui les salaire son tires vers le bas. Ne rien faire (et moins gagner ) c'est beaucoup plus élevé comme situation
Réponse de le 20/06/2013 à 19:08 :
et puis, il y a du mieux : travailler PLUS, pour gagner MOINS de chez moins, c'est formidable !
a écrit le 27/02/2013 à 14:53 :
Il est intéressant de voir présentées les raisons à ces annonces non pourvues apparaitre en même temps que l'importnace de ce nombre. J'ai moi-même cherché à comprendre les raisons que pouvaient avoir quelques personnes à refuser des offres d'emploi correspondant assez bien à leurs expériences et formations et il m'est apparu que, pour le secteur de l'informatique, les salaires proposés se situaient en dessous des salaires de 1er emploi à diplome egal ! Tout en exigent une expérience conséquente dans la fonction. D'autres cas nécessitaient de passer plus d'une heure par trajet, voire beaucoup plus, dans les transports sans indemnité compensatrice. Si ce n'est pas profiter de la misère des gens, je veux bien que l'on m'explique le rationnel derrière tout cela !
Réponse de le 20/06/2013 à 19:12 :
Maintenant faut travailler pour une misère, et on trouve cela normal! " je ne gagne rien et je me crève...je ne m'en sors pas "! , " mais dites donc ! ne vous plaignez pas, vous avez un job!! par les temps qui courent vous savez, vous avez "de la CHANCE !" ..et, hélas, c'est avec ce genre de discours, qu'on a pas fini de se le faire m..tre !! FRANCAIS! qu'êtes vous devenus?????? !!!!..........
Réponse de le 21/06/2013 à 11:36 :
Tout à fait de votre avis + 1 triste époque
a écrit le 27/02/2013 à 14:42 :
Je suis inscrite au pôle emploi. Je reçois pendant la période de noël de nombreuses offres pour faire le père nöel. Notons quand même que je suis une femme. Alors je décline les offres bien sûr. Il n'est pas rare non plus que je reçoive des offres qui m'envoient à 500 km de chez moi, sur des périodes courtes ( 2 semaines par exemple)sans proposition d'hébergements....Le pôle emploi ne tient pas compte des critères que l'on mentionne et du cv que l'on donne. Cela crée un décalage très fréquent entre un profil et ses propositions d'emplois et par la même, de nombreuses occasions de refuser les postes à pourvoir.
Réponse de le 27/02/2013 à 16:10 :
En effet, il y a un sacré problème et sans parler d'un grand stress car on se dit que l'on risque de ne plus toucher le chômage si on continue à refuser ses propositions qui ne sont pas envisageables.. (la distance, les frais supplémentaires, une proposition qui n'a rien avoir avec sa demande....). Mais pourquoi, on se casse le c.. à faire un CV.
Réponse de le 20/06/2013 à 19:20 :
on peut vous demander aussi d'être très "mobile"...un petit job, vous savez à perpète comme le nord si vous habitez le sud...et que faire des enfants, de la maison, et du conjoint?? oui, on s'y prend comment? les parents nous dépannaient pour garder les enfants pendant qu'on bosse..on a plus e travail, faut s'expatrier" de la région, et un des 2 conjoints fait comment si'il ne peut suivre à cause du travail? on nous concocte une vie de M..rde! très sale époque , et ce qui est pire, c'est que c'est "voulu ".pour enlever toute combativité aux gens, pour les amoindrir, pour les désespérer , ainsi aucune révolte......et c'est ce qu'il se passe en ce moment.
Réponse de le 20/06/2013 à 23:27 :
@offre mal adaptées...

Il faut bien que les fonctionnaires du Pôle sans emploi justifient leurs emplois fictifs comme nombre d'administrations françaises le font par la multiplication des formulaires tous aussi inutiles les uns que les autres dont seules une poignée d'initiés en connaissent le secret.
a écrit le 27/02/2013 à 14:33 :
Ces chiffres sont à prendre effectivement avec des pincettes mais nous avons tous constaté la situation de chômeurs de très longue durée ou de jeunes arrivant sur le marché, qui refusent tel ou tel poste au prétexte que " ça ne leur plaît pas " ou bien " que ça ne correspond pas à leur souhait ". Et ils passent ainsi des années à vivre de RSA, d'allocations diverses et variées en attendant qu'un poste qui leur plaît se présente, à côté de chez eux, avec les bons horaires, et pas trop fatiguant.. Ce n'est pas une généralité mais qd même une situation de plus en plus fréquente !
Réponse de le 20/06/2013 à 20:05 :
Je vous invite cordialement à venir nous rejoindre à pole emploi, nous les chômeurs de longue durée qui ne touchons pas de rsa. En effet puisque la place est si bonne...venez Fursy, je pense que la vie de chômeur que vous semblez tant envier, vas vous plaire.
J'espère que vous avez les nerfs solides! oui parce que 0 euros de salaires vous attends...et moralement...pas très drôle.
Nous vous attendons fursy! 1000 cv 10 entretiens et toujours la même réponse: on a publier un poste au cas où on aurait de nouvelles affaires...on a votre cv et on vous rappelle des que le business va bien
a écrit le 27/02/2013 à 13:42 :
Tout à fait d'accord avec le derniers paragraphes, j'ai postulé à une offre qui ne correspondait à rien.
Après deux entretiens, le recruteur me dit que le poste à pourvoir ne l'ai plus et il est même supprimé ( donc plus de recrutement)
Ce genre d'annonce est de plus en plus fréquent.
En cette période d'économie, les salaires bas, affichés sur les annonces, laissent les condidats pensifs; Ou il faut accepter le salaire, ou le poste n'est pas pourvu.
a écrit le 27/02/2013 à 13:20 :
"Plus sévère, un consultant de l'Apec écrivait également que certaines de ces offres sont parfois des "offres d'emplois fantômes qui, de manière tout à fait illégale, ne correspondent à aucun poste réel à pourvoir. Leurs publications servent à préparer un appel d'offre, à constituer une base de CV, à se faire de la publicité..."."

=> c'est très exactement ce qui se passe dans l'informatique : 150 000 offres d'emploi en 2011... pour 30 000 recrutements ! 4 offres sur 5 ne sont pas pourvues dans ce secteur tout simplement parce qu?elles ne correspondent? à aucun poste immédiatement disponible ! Lire absolument : munci.org/Informatique-des-offres-d-emplois-bidons-au-mirage-des-emplois-non-pourvus
a écrit le 27/02/2013 à 10:36 :
Prenons le cas de l'informatique, que je connais bien pour y avoir travaillé plus de dix ans.
Les géants du secteur, les SSII ont une politique très simple, à savoir garder des salariés "jeunes" (Thierry Breton, PDG d'ATOS Origin, a d'ailleurs annoncé une volonté de "rajeunir ses effectifs") pour les raisons suivantes:

- ils sortent de l'école, donc sont a priori déjà formés aux technologies => pas de coût de formation

- ils sont plus "souples", entendez ils ont moins de contraintes, notamment familiales, et sont moins regardants sur le rapport salaire/heures passées, ils risquent peu d'être syndiqués.

- ils sont moins chers (critère décisif).

Pour pouvoir garder ce type de profil, il faut faire deux choses.

1/ La première est d'expulser les "vieux" (sachant que s'approcher de la quarantaine suffit pour être vieux). Pour cela, on accentue la pression sur eux, on les pousse subtilement à la démission, on ne les augmente pas, on les forme pas aux technologies ou méthodes du moment, etc. Ça marche assez bien dans ce type d'entreprise où l'on passe plus de temps avec son client qu'avec ses collègues.

2/ Faire en sorte qu'il existe toujours un vivier de jeunes. Pour cela, il faut s'assurer que les media continuent à claironner partout qu'on manque d'informaticiens, qu'il faut ouvrir l'immigration dans ce secteur, qu'on ne va pas y arriver sinon, etc, etc.

Il faut aussi s'assurer que lesdits media n'aillent pas creuser un peu plus loin et voir que cette prétendue "pénurie" est un choix délibéré. Ça marche hélas assez bien.

Je parle du secteur que je connais, mais je parierais que ce n'est pas très différents dans d'autres domaines. On se fout de nous.
Réponse de le 20/06/2013 à 20:08 :
chômeur de 50 ans...moi aussi je suis tout neuf! oui oui je viens de décrocher un bac+5 informatique!! et pourtant...atos ne veut pas de moi...on ne peut pas dire que je ne suis pas au niveau des NTIC!! on ne peut pas dire que je coute cher..non non parce que vous savez quoi? je n'ai même pas la chance de parler salaire...mon cv est évincer de suite à 50 ans
a écrit le 27/02/2013 à 10:34 :
tout a fait d'accord, trop d'assistanat tue l'assistanat et les entreprises: nous ne trouvons plus de travailleur chez les jeunes: il croit tous au rève internet qui va les rendre rentiers et en attendant prennent l'argent de l'état, donc le notre et refusent de rentrer dans notre monde obsolète de travailleurs exploité par les charges et les impots.
Réponse de le 20/06/2013 à 18:22 :
Totalement faux.
Suffit de voir la galère que c'est pour trouver un contrat en alternance.
Les jeunes sont motivés mais sans expérience, c'est le parcours du combattant pour se faire embaucher.
a écrit le 27/02/2013 à 10:09 :
les minimum sociaux sont de pus en plus attractifs sauf pour les étrangers qui emportent leur salaire dans leur pays donc ne font pas travailler la france ex roumanis smig 200 euros il leur suffit de venir faire une saison en france
Réponse de le 27/02/2013 à 15:24 :
Déjà avant de raconter n'importe quoi renseigne toi: le SMIG n'existe plus depuis 1970...
a écrit le 27/02/2013 à 8:54 :
Avec des aides moins généreuses , une partie de ces emplois trouveraient preneur.Il faut avoir faim pour retrouver du courage dans notre société d'assistés !
a écrit le 27/02/2013 à 0:08 :
Mais non, à quoi sert de mettre une annonce quand y a dix mille candidats pour une annonce, impossible de trier.... Alors ça ne veut plus rien dire...
Réponse de le 21/06/2013 à 11:41 :
ah!ah!ah! regardez la belle logique! les "vieux" devraient se crever au boulot (ainsi tout compte fait, plus de problème de retraites !), et les jeunes ne trouvent rien, rarement même un premier emploi (ou alors , une misère !), car trop ceci, pas assez cela, etc, etc! quelle époque "formidable !!!!
a écrit le 26/02/2013 à 21:59 :
Le marché de l'emploi reste un marché. Tant que l'accord n'est pas trouvé entre l'employeur et l'employé, l'emploi n'existe pas. C'est une lapalissade. Les fameux emplois non pourvus sont donc une supercherie. De plus, je confirme les témoignages sur les offres farfelues dans le secteur de l'informatique.
a écrit le 26/02/2013 à 21:32 :
oui oui et oui ! la Françe a une armée de bras cassé! impossible de trouver des vendeuses,à 1200eu elle gagne plus au pôme emploi
Réponse de le 27/02/2013 à 9:57 :
je crois que vous dites des bêtises........... et en plus, nombre d'employeurs cherchent le mouton à 5 pattes......

les emplois à temps partiels sont une vraie galère pour certains salariés..... avec des temps et des coûts de transports prohibitifs.......

et on se trompe en plus e combat sur les grandes masses...... si on retire un certains nombre de métiers en tension du fait des formation, on tombent à 250 000 emplois....non pourvus...... dont nombre à temps pareils et payés une misère...... . il y a 5 millions de chômeurs........

je ne pârle pas des commerciaux à qui ont demandent de surtout ne pas se poser de question sur ce qu'il vendent.... et des pratiques de leurs entreprises...... etc etc..
Réponse de le 27/02/2013 à 10:55 :
@ cannois : 1200 brut ou net si c'est net elle auras cette vendeuse - de 1000 euro, il à des employés qui s'en contente si elles on vraiment envie de travailler à moins que vous avez des exgicences salariale un tantinet un peu trop exigeante
Réponse de le 28/02/2013 à 8:21 :
@ cannois, si vraiment vous ne trouvez pas d'embauche pour une vendeuse, soit vous êtes patron d'une poissonnerie, ou d'une morgue !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 20/06/2013 à 21:10 :
ben, les morgues, voyez vous, présentement, c'est très en vogue! désolé, mais c'est vrai!
a écrit le 26/02/2013 à 21:17 :
Tout le monde connait ces chiffres et depuis des lustres mais l'assistanat est le fond de commerce de tous nos politiques !!! Pourquoi travailler puisqu'on a droit à plein d'aides !!!
a écrit le 26/02/2013 à 21:08 :
Concernant l'informatique, tout est dit dans cet article :
http://munci.org/Informatique-des-offres-d-emplois-bidons-au-mirage-des-emplois-non-pourvus
Ou comment passer de 150 000 offres à ... "seulement" 30 000 recrutements ! Autrement dit, 4 offres sur 5 ne sont pas pourvues dans l'informatique... tout simplement parce qu'elles ne correspondent à aucun poste immédiatement disponible !
a écrit le 26/02/2013 à 20:45 :
On manque surtout de salaire décent, source de toute motivation.
Réponse de le 27/02/2013 à 8:27 :
Tout à fait EXACT !!! + 100000 !
a écrit le 26/02/2013 à 20:26 :
Le problème de l'emploi en France a plusieurs branches,

Tout d'abord, nos politiques (de tous bords !) sont d'une incompétence réelle et flagrante en matière de gestion d'entreprise et d'emploi.

Ensuite, les patrons veulent des larbins diplômés, qualifiés et payés à peine au smic !

Au contraire des employés qui eux s'imagine pouvoir mener la grande vie avec des salaires mirobolant sans être diplômé et qualifié !

Et enfin, quand on est demandeur d'emploi et que l'on souhaite se former dans un secteur porteur d'emploi, c'est un véritable parcours du combattant où tout est fait pour vous foutre les bâtons dans les roues ! 

Je le vois dans mon cas, étant chômeur en fin de droit ... Je souhaite me reconvertir dans un secteur porteur (en l'occurrence l'hôtellerie, ça tombe bien même votre article dit que c'est un secteur en mal de recrutement !), et bien on m'a invité gentiment mais fermement à me démerder tout seul ! 

Alors, excusez-moi du peu, mais en touchant 650 euros d'ARE et en devant me loger, me nourrir, me vêtir, me déplacer (y compris pour des entretiens principalement en IDF), payer mes charges (eau, gaz, électricité, assurances, téléphone et internet), financer ma formation et comme il est hors de question de prendre un crédit ! Et bien c'est l'asphyxie directe !
a écrit le 26/02/2013 à 19:49 :
500 000 emplois non pourvus, on n?est pas prêts de faire de la croissance? C'est une société du n'importe quoi. On forme des diplômés que l'on trompe sur la sortie. On emploie les gens n'importe comment.
a écrit le 26/02/2013 à 19:29 :
Toujours écoeuré par ce genre d'article . Je pense que c'est comme à la bourse, certains manipulateurs mettent en place des ordres d'achat pour faire monter les cours et au dernier moment les annulent....ou à l'inverse placer des ordres de vente pour faire descendre une action et annuler... Une précision : les manipulateurs "bougent" en une fraction de seconde...
a écrit le 26/02/2013 à 18:46 :
j ai été licencier pour raison economique une variable d ajustage il y a bientot deux années je n ai pas l age de la retraite je continu a etre chaumeur a temps plein chercher du boulot c est possible en trouver c est un autre chagrin la seule chose c est la debrouille et le serrage de cinture
Réponse de le 27/02/2013 à 1:02 :
@bosser...: 1) t'as touché des indemnités de licenciement et 2) t'as voté Hollande. Alors viens pas nous faire pleurer !!!
Réponse de le 27/02/2013 à 17:49 :
@ Patrickb toujours le tutoyement vous n'avez donc pas de respect pour les internautes qui mettent des commentaires enfin bref, passons à la réponse que vous avez fait à bosser c'est sur qu'il à touché des indemnités de licenciement et de 2 êtes vous sur qu'il est voter hollande et le droit de vote et sa discrétion vous il est sur que vous n'avez pas voter Hollande peut-être Marinne Le Pen, alors venez pas nous faire pleurer.
Réponse de le 20/06/2013 à 20:08 :
pas étonnant de la part de patrickb! faut pas s'attendre à davantage, c'est "lui"!
Réponse de le 21/06/2013 à 9:31 :
tu devrais aussi dire, qu'il a cotisé 35 piges d'assedics pour ne toucher que 2 années de chômage à 40%net de son précédent revenu. he patb t'attends quoi pour dégager ..t'a pas c.......ou quoi?!
a écrit le 26/02/2013 à 18:34 :
l etat a besoin de 6 milliards de plus et des chaumeurs de moin une regle de trois serai utile c est simple mais cela peu marcher un employeur qui a 5 ou 10 salarier pourai en embaucher 1 ou 2 de plus sans payer de charge suplementaire pour donner un coup de pieds dans la fourmilliere .et aussi enlever les barrieres qui empeche les gens d aller bosser
Réponse de le 20/06/2013 à 17:24 :
C'est moi ou manquons nous de profs de français ?
Lire certaines interventions fait peur, maîtriser aussi peu sa langue maternelle, ça promet pour le reste ! On ne comprend même rien à certaines de ces interventions !!!

C'est flippant.

Réponse de le 21/06/2013 à 11:45 :
Ben, oui, même les bacheliers y passent...faut les noter sur 24, au lieu de 20 en français, tellement leurs orthographe est mauvais ! c'est l'époque qui veut ça, rassurez vous !
a écrit le 26/02/2013 à 18:20 :
Pôle emploi n est utile que pour éviter à leurs pseudo conseillers a ne pas pointer au chomage, des emploi aux conditions indécentes il ont, vous radier il savent, et faire faire le travail par des prestataires il savent, mais faire un bilan et étudier les problÚmes psychologique des chômeurs il
Ne savent pas. Je travail benevolement pour une association d aide au chomeur et nous passons notre temps à recoller les morceaux.
Réponse de le 21/06/2013 à 0:20 :
Vous avez du boulot pour pas mal de temps...
a écrit le 26/02/2013 à 18:17 :
le système de l'emploi en France est à revoir de A à Z : formations, débouchés tout est bon pour être révisé !
quelle honte de critiquer les demandeurs d'emploi qui ne souhaitent que sortir de leurs conditions, beaucoup d'offres d'emploi sont en réalité des arnaques: j'ai postulé à une offre d'emploi d'agent immobilier, la société me demandait 300? par mois pour pouvoir publié les biens sur les différents sites internet ( leboncoi,, seloger, paruvendu..) et faisait miroiter des retour sur investissements irréaliste compte tenu du marché de l'immobilier actuel, quelle honte!!! se servir des demandeurs d'emplois pour s'enrichir, la nature humaine est vraiment sans scrupules...
a écrit le 26/02/2013 à 18:08 :
Les offres d emploi non pourvus, c est une plaisanterie, j ai fait hélas la triste expérience, ce sont major partie des postes bidon ou trÚs précaire avec des salaire inférieur de 30 a 50%, de plus beaucoup d entreprise de service utilise des CV pour obtenir des contrat, mais pas embauché. C est une honte pour pôle emploi de jouer les intermédiaire de ces marchand de "viande"
a écrit le 26/02/2013 à 18:07 :
Sauf en informatique, les autres métiers ont continuellement des emplois non pourvus du fait du turn over. Au final, ce sont toujours les mêmes emplois qui reviennent régulièrement à pourvoir...
Réponse de le 27/02/2013 à 11:58 :
@ Valerie et patoche : offres d'emplois bidons en +, on arrive au résultat de l'article.
a écrit le 26/02/2013 à 17:30 :
regardez le reportage de france deux de dimanche dernier il devient plus rentable de bosser en pologne avec un smig à 600 e que de travailler en france ::///::
Réponse de le 27/02/2013 à 1:04 :
@matheo: exactement ce que je disais il y a quelques jours, le salaire est relatif, ce qui compte, c'est ce qu'on peut faire avec :-)
Réponse de le 20/06/2013 à 20:09 :
avec les salaires actuels, on fait QUEDALLE! c'est tout ce que l'on fait avec.....
a écrit le 26/02/2013 à 17:29 :
Hormis ce qui est déjà cité, fausses offres, publications multiples pour un poste, publication faite après que le poste soit rempli par le biais des réseaux, mettre en avant:
1) Recrutement privilégié de la tranche 30-45 ans. Avant, pas expérimenté, après trop vieux-trop cher.
2) Demande de bac+2/3 pour postes de type Bac, bac+5 pour postes de type bac+2, bac+8 pour poste bac+5, etc...
3) 3, 4 voire 5 entretiens, test de personnalité, mise en condition par jury, enquête chez précédents employeurs, fiche de synthèse à rédiger, etc... Recherche du mouton à 5 pattes qui n'existe pas.
Donc une sorte d'inadéquation permanente entre l'offre et la demande.
a écrit le 26/02/2013 à 17:27 :
les metiers a mauvaise image vont rebuter de moins en moins de gens... par contre le poste d'electricien expert-comptable qui programme en c++ des process industriels au smic a temps partiel a paris en cdd de 3 jours renouvelables, oui, ca c'est un poste pour lequel personne ne va se bousculer
Réponse de le 27/02/2013 à 0:57 :
@churchill: pas sûr ce que tu dis, tu devrais voir les CV. Ils sortent tous de la cuisine à Jupiter (Coluche dans le texte), mais ils ne savent en fait pas lire et écrire :-)
Réponse de le 21/06/2013 à 0:31 :
Ce problème n'est pas une spécificité française, il est mondial et presque millénaire... Je ne comprends pas pourquoi on en fait tout un tabac... C'est vieux comme le monde : l'employeur offre un diamant, le futur employé se prend pour le diamant... Un fait est certain, en France il y a comme un malaise dans les relations professionnelles, un pays qui n'a jamais eu le sens du dialogue, contrairement à ce que vos gouvernants disent. Voyez autour de vous et comparez, ça fera peut-être avancer les choses ?
a écrit le 26/02/2013 à 17:06 :
Bon qu'il y est 460 000 emplois qui ne serait pas comblé, peut-être mais vue les diagrammes il y à que les pays d'outre mer et la région PACA malgré que tout les métiers les plus sales ( comme travailler dans les restaurants le bâtiment les employés de grande surface, des travaux public il y aurait ce même nombre d'emploi qui ne trouve pas preneur ) et les autres régions ou la les grandes usines ont fermé pour s'installer dans des autres pays pour pas payer leurs salariés des clopinettes pourquoi cette étude n'est pas généralisé sur toute la France, malgré que je prêche pour ma paroisse, ou en est les professions qui pourrait embaucher des travailleurs handicapé qui ont une orientation ESAT et que ces établissements ils ont du travail au compte goutte, qui ne demande pas mieux de trouver du boulot à ces travailleurs handicapés mais qui ont une liste d'attente trop grande pour les contrats qu'ils peuvent décrocher aux entreprises du privé voir même de la fonction publique, et ce fichue pôle emploi qui ont malgré tout des demandes d'offres à mi-temps pour les travailleurs handicapé le jour on dépose sa candidature le lendemain cette offre est suspendu, et on nous dis vôtre candidature sera examiné si vous correspondez à un prochain emploi, et comme le dis si bien BONJOURCHEZVOUS quand on se rend sur le site Pole Emploi, le nombre d'offre d'emplois est aux alentours de 160 000 emploi et que dans cette article qu'il y à 460 000 pour toute la France qui ne sont pas pourvu c'est bien une paille qui cache la misère du marché de l'emploi
a écrit le 26/02/2013 à 17:04 :
vous avez déjà posté une offre d'emploi sur le site web de Pôle Emploi ? à chaque fois je me demande si je dois rire ou pleurer. La description du poste est en deux lignes .. le poste correspond à un code ROME c'est là que ça coince .. parce que pour pouvoir consulter les CV qui vous intéressent il faut que votre annonce corresponde au code ROME du CV :-)) donc pour trouver un chef d'atelier il faut créer 10 annonces de recherche pour couvrir les 10 codes ROME pour un chef d'atelier ... pour un seul poste . Donc 9 postes resteront non pourvus
Réponse de le 27/02/2013 à 8:30 :
Vous avez raison, faut être dans cette situation pour piger! quand on ne passe pas pour des feignants! cerise sur le "gateau" !! c'est lamentable, en effet
a écrit le 26/02/2013 à 16:41 :
Il faut reformer notre éducation nationale; renforcer le primaire, privatiser le secondaire et entrée a l'université sur concours (Cela ferai des economies) puisque de moins en moins de personne profite de l'égalité des chances qu'on leur donne... developper l'apprentissage et la formation professionnelle, le bac n'a pas ou plus d'interêt!
Réponse de le 26/02/2013 à 21:41 :
Attention vous mettez le doigt sur un point sensible.
L'école est-elle faite pour former à un métier ou pour enseigner des savoirs ?
Il me semble que son but n'est pas de former des travailleurs pour les entreprises, mais de constituer un socle de connaissances solides qui permettrons à nos citoyens d'évoluer librement par la suite en entreprise ou ailleurs.
Après plus de 15 ans en entreprise puis-je dire que mon travail actuel corresponds à mon diplôme ? Certes non, mais ma formation initiale m'a surtout apporté une formation de l'esprit qui me sert quotidiennement.
a écrit le 26/02/2013 à 16:32 :
Problème pris à l'envers, le véritable :

Culte du diplôme, véritable structure de formation avec moins de contraintes, notre monde va vite et il a besoin d'individu polyvalent, problème, la France n'a pas d'instrument permettant au individu d'avoir plusieurs carrières...
Réponse de le 27/02/2013 à 1:21 :
@stranger: "jack of all trades, master of none" :-) En anglais, une personne polyvalente est "versatile" et je ris toujours quand ce "versatile" est traduit par "versatile", car il reflète bien la réalité, c'est-à-dire la personne instable, incertaine, inconstante et désespérée prête à prendre n'importe quel boulot sans en avoir les compétences...parce que oui, on ne s'improvise pas dans un métier, un pro est un pro, pas un rigolo :-)
Réponse de le 20/06/2013 à 20:12 :
Quel pro? maintenant il faut être polyvalent, alors votre "pro", vous savez où vous pouvez le mettre ? ! et, puis que trouver à dire à quelqu'un qui veut travailler sans être un pro", faut il le mettre plus bas que terre? Vous aimez vous faire entretenir, vous, à la charge de l'état! Bien !!
a écrit le 26/02/2013 à 16:05 :
Eh bien voilà de quoi retoquer les trop fréquentes remarques des politicards de droite qui trop facilement proclament ces offres d'emploi non pourvues sans chercher à en expliquer les raisons....effectivement, principalement en informatique/web, beaucoup de fausses offres d'emploi pour se constituer un vivier de cv etc. quand aux difficultés de recrutement des aide-ménagères, s'agissant d'un poste non qualifié, les raisons doivent tenir plus compte des conditions de l'offre car vu le nombre de demandeurs d'emplois, tous les postes seraient depuis longtemps pourvus. Du reste, si l'on se rend sur le site de Pole Emploi, le nombre d'offre d'emplois est aux alentours de 160.000 pour toute la France: une paille! une misère!
Réponse de le 26/02/2013 à 21:12 :
dites vos politicards de gauche avec les stats de ce jour ils sont pâles. D'ailleurs ont-ils jamais dit cela ceux de DROITE?? ceux de gauche eux créent du chômage, un point c'est tout, ils ne céent pas d'ailleurs ils EXPLOSENT LES STATS, super non et vraiment de quoi être fier.
Réponse de le 27/02/2013 à 13:50 :
Vous avez tord car les aides ménagères , cuisiniers et autres sont des postes dont l'image n'est pas bonne . L'indemnisation trop longue du chômage ,les aides diverses ne favorisent pas les embauches. Les gens préférent le chômage favorisant le travail au noir . Chez moi en campagne et dans les villes de moins de 3000 habitants ,c'est le cas
Réponse de le 20/06/2013 à 20:13 :
et ils ont bien raison! quand on voit ce que font nos politiques sur notre dos, faut pas déconner !
Réponse de le 07/10/2013 à 6:17 :
Parcequ'il n'y a pas de Politicards de Gauche, que des gens pleins de vertus..., Harlem Désir, Kahuzac et combien d'autres...Dans ce pays devenu ingouvernable, il faudrait réformer l'école pour la rapprocher des besoins du monde du travail...mais pas question de toucher à l'éducation nationale, chasse gardée...et surtout valoriser l'Artisanat, une mine d'emplois à satisfaire !!! cette belle gauche propose-t-elle des études des statistiques dans l'artisanat : combien de départs en retraite ds les 5 ans, combien d'artisans couvreur de bientôt 60 ans...
et dans la santé, il faut 6 mois pour aller chez le dentiste et 10 pour changer de lunettes!!! de qui se moque-t-on, la gauche caviard, humaine parait-il, en parle-t-elle ?
La droite traditionnelle, elle, préfère ses combats de chef et tout ceci avec la complicité du monde des Journaleux, créant l'actualité quand cela l'arrange, valorisant la violence plutôt que les belles choses, les belles actions, on parle de tout sauf des humains...
a écrit le 26/02/2013 à 15:57 :
...restauration, infirmiers, bâtiment, aide à la personne......ces métiers souffrent d'une mauvaise image, parce qu'ils apportent des inconvénients, travailler tard le soir, les week end, fêtes, etc....de plus, ils sont très mal payés! travailler, et être loin de s'en sortir, pas marrant! payez mieux les travaux difficiles ou il faut faire des sacrifices familiaux etc, et il y aura des réponses aux demandes !!! CQFD travailler pour des prunes, NON !
Réponse de le 26/02/2013 à 16:49 :
C'est vrai faut mieux rester au chaud et toucher les aides sociales, c'est moins dur. Et en plus, quand on travaille, on doit faire ces preuves, c'est chiant ça, pourquoi les patrons donnent pas de l'argent comme l'état sans contrepartie ?
Réponse de le 26/02/2013 à 20:28 :
Il y a des contraintes, c'est vrai mais bien souvent l'employeur a aussi "ses têtes": pour aide-ménagère, ce sera une femme pas trop jeune mais pas trop vieille non plus(pour qu'elle ne se mette pas en arrêt de travail et si très jeune elle risque d'etre trop vive avec des personnes souvent agées), dans la restauration, on embauche que des jeunes, éventuellement des plus agés mais avec beaucoup d'expérience dans le métier, en revanche on leur proposera le smic ou un peu plus...alors c'est vrai qu'avec tous ces critères, certains emplois ont du mal à être pourvus!
Réponse de le 26/02/2013 à 21:03 :
Vous savez bien lire ce que l'on écrit, ou vous faut il retourner à l'école? C'est bon vos clichés à longueur de coms, n'importe quoi!
Réponse de le 27/02/2013 à 7:39 :
Entièrement d'accord avec vous trop facile de dire que l'on ne trouve pas de cuisiniers ou serveurs mais il faut bien admettre qu'ils pourraient toujours m'attendre pour faire les week end ,heures travaillées en coupure, heures tardives et autres au vu des salaires de merde que l'on propose encore trop souvent dans la restauration. La plupart du temps c'est 1200 1300 euros nets et du black.Y'en amarre de prendre les salariés pour des cons!!!!!!!!!
Réponse de le 27/02/2013 à 8:27 :
J'étais vraiment bête alors, j'ai du faire des job dans la restauration et le BTP pendant que j'étais étudiant pour avoir de l'argent. A la fin, j'en avais même trop de job pas d'argent. Et quand je ai dis aux responsables que c'était fini car je finissais mes études, ils ont dis " C'est dommage, on va peiner à te remplacer, il y en a plus beaucoup pour tirer malheureusement". Et depuis que je suis dans ma branche, il m'arrive de bosser le week end et le soir, mais bon c'est le travail, et le travail c'est la vie. Pour certain, c'est un "gros mot".
Réponse de le 27/02/2013 à 8:36 :
Entièrement ok avec vous !! je reprendrai le com très juste, plus haut de "CA"= ON MANQUE SURTOUT DE SALAIRES DECENTS,SOURCE DE TOUTE MOTIVATION " !!! il a TOUT dit, n'en déplaisent à certains ! s'ils veulent aller travailler pour des prunes, et se demander à quoi sert leur travail quand vient la paye, ils n'ont qu'à le prendre! ! à bon entendeur....
Réponse de le 27/02/2013 à 8:42 :
Il y a des milliards d'hommes sur terres qui travailleraient pour ces offres d'emploie, que les français de souche ne souhaite pas.
Réponse de le 27/02/2013 à 8:49 :
vous êtes "courageux", c'est clair, mais ce n'était que pour le temps de vos études que vous vous étiez mis dans la BTP......c'est sur, l'argent gagné, c'était pas mal lorsque l'on est étudiant! mais, l'auriez vous fait de longue pour un petit salaire?? M'est avis que NON !! vous aviez d'autres ambitions, apparemment, et tant mieux pour vous !
Réponse de le 27/02/2013 à 14:02 :
Entièrement d'accord ! Certains métiers sont non seulement très exigeants en termes de contraintes mais en plus ils sont souvent très peu payés, pas surprenant qu'il n'y ait pas de candidats ! Je ne comprendrai jamais que des emplois difficiles mais tellement utiles et qui sauvent des vies (travailleurs sociaux, infirmiers, police, pompiers...) soient si mal rémunérés quand d'autres gratte-papiers, uniquement parce qu'ils sont diplômés des grandes écoles, touchent des salaires mirobolants pour passer leurs journées en réunions stériles...
Réponse de le 20/06/2013 à 20:21 :
Vous avez mille fois raison !! 200% avec vous!
Réponse de le 20/06/2013 à 20:23 :
+1000000000000000000000 !!
Réponse de le 20/06/2013 à 20:24 :
Tout à fait de votre avis !!
Réponse de le 20/06/2013 à 20:27 :
ça; c'est la "JUSTICE " sociale......
Réponse de le 17/09/2013 à 11:49 :
Dans les règle purement capitaliste quand la demande est supérieur a l'offre on doit augmenté l'offre ,donc dans ce cas augmenté les salaires.
a écrit le 26/02/2013 à 15:51 :
entre les postes qui soit-disant ne font pas plaisir , bâtiment , infirmiers et autres (plombier à 3500 ? ou boucher à 2500?),l'éducation nationale qui vous poussent à des études sans savoir les débouchés, et les patrons qui veulent des larbins sur-diplômés au smic, on s'étonne qu'il y a des emplois non-satisfaits. Arêtons de rêver, créons les aptitudes pour les emplois demandés, les salaires en adéquation, et il y aura un mieux dans ce pays
Réponse de le 27/02/2013 à 15:01 :
plombier à 3500 ou boucher à 2500 c'est pas mal non! bon toute une génération au bac on voit ce que cela donne. On arrête pas de reformer l éducation nationale depuis 40 ans mais à la sortie des études c est de pire en pire. Que sont devenus les CAP et BEP avec apprentissage auprès des artisans bouchers, plombiers etc ?? quand à la rémunération l 'entreprise doit générer des résultats suffisants pour combler les exigences de certains or si ces derniers se penchaient sur le CA de l'entreprise et voyait la rémunération de leur patron ...certains arrêteraient effectivement de rêver de salaire mirobolants! je parle des PME or CAC40 evidement
a écrit le 26/02/2013 à 15:45 :
Oui on voit souvent des offres déjà pourvues alors qu'elles viennent de paraître, mes offres qui demandent des juniors avec 10 ans d'expérience etc.
Beaucoup de boîtes sont aussi trop exigeantes. Elles ne veulent pas de bac+4 ou 5 pour faire des jobs plus bas alors qu'elles ne trouvent personne !
a écrit le 26/02/2013 à 15:43 :
Il s'agit d'une vieille lune cette histoiredes emplois non pourvus. La rélaité est moins reluisant ... Il s'agirait plutôt de dafaillances de patrons voyous, flibustiers, de recruteurs approximatifs et brouillons dans les description des profils de postes, et de carences graves de dirigeants qui sacrifient les formations adaptations aux emplois qu'ils prétendent créer, souvent EMPLOIS TRèS PRéCAIRES !!! lire le débat quii fait TEMPETE sur Viadeo :
http://www.viadeo.com/fr/groups/detaildiscussion/?containerId=002y3barmfl3mmg&messageId=0022bh2mb31ktp5b&action=messageDetail&foundRows=12&pageNumber=2
a écrit le 26/02/2013 à 15:42 :
Le système français encourage à ne pas travailler en donnant de l'argent pour les chômeurs à raison de près de 1000 euros net aux chômeurs considérant que plus de la moitié des Français sont au smic soit près de 1000 euros net, il est mieux de ne pas travailler et la générosité ne s'arrête pas là bientôt Harlem Désir va nous concoter une prime dormir, une prime manger et une prime Pâques ah ce qu'ils sont chanceux ces chômeurs de Pole Emplouille !
Réponse de le 26/02/2013 à 21:28 :
la moyenne d'indemnisation est de 850? je crois bien, donc 600? net
et comme vous le dites si justement, la majorité des chômeurs n'a pas choisi de l'être
Réponse de le 27/02/2013 à 2:35 :
Un smicard ne touche que 750? au chômage soit 57% de son salaire plein...Renseigne toi avant de te lancer dans une diatribe contre ceux qui ont du mal à retrouver un emploi...J'espère pour toi que tu ne perdras jamais le tien mais un mois payé comme ça et tu comprendras vite...très vite...
Réponse de le 27/02/2013 à 10:42 :
Bonjour,

Je suis actuellement au chômage depuis mi-décembre et je voudrais juste vous signaler les difficultés que je rencontre, bien sûr cela ne concerne que mon expérience.

J'ai un Bac+3, j'ai eu la chance de passer deux entretiens, l'une des entreprises m'a rappelé pour me dire que mon profil convenait et qu'il me recontacterai pour convenir d'une date d'embauche, tout cela en décembre. Nous sommes actuellement en février et je n'ai plus aucune nouvelle de cette société, j'ai beau appeler rien, mon agence d'interim n'arrive pas non plus à les contacter. De plus, un cabinet de recrutement m'a contacté pour un autre poste, j'ai donné tous les documents qu'ils voulaient, ils ont contacté mes anciens employeurs le cabinet m'a assuré qu'ils avaient eu de super retour et depuis plus rien le cabinet de recrutement n'a plus de nouvelle de la société....

Et je ne parle pas des nombreuses candidatures sans réponse de la part des sociétés. Les chômeurs sont confrontés à des sociétés qui restent souvent anonyme (pôle emploi et les agences d'interim ne donnent plus les noms des sociétés qui recrutent) et ils sont aussi confrontés au manque d'empathie des gens.

Ps : Le chômage n'est pas un don puisque j'ai cotisé pour pouvoir bénéficier de cette aide
Réponse de le 27/02/2013 à 12:04 :
Si je peux me permettre le peu de fois oû j'ai été au chômage je peux vous dire que j'ai jamais eu plus de 600 euros enfin après cela dépend des personnes j'imagine. Je peux aussi vous dire que le gros soucis de la France c'est les expériences exigées que l'on n'a pas suffisamment en sortant des écoles et qu'on nous laisse même pas obtenir. Dans mon cas, j'ai postulé quand j'étais au chômage à un poste de secrétaire trés précaire dans la région d'a côté de la mienne en contrat aidé pour avoir l'expérience qu'il me manquait et on m'a répondu vous n'êtes pas rester assez longtemps au chômage.La honte.
Total comme je m'en sortais pas à cause de mon manque d'expérience j'ai dû me serrer la ceinture pendant 18mois pour faire une autre formation d'un coût de plus de 3400 euros avec les assedic de 600 euros environs au départ et quelques économies pendant quelques mois puis après rsa plus économies. Aujourd'hui, j'ai obtenu quasiment la totalité de mon nouveau diplôme. Un module à repasser et ensuite j'envisage sérieusement de quitter un temps la france qui n'offre aucun avenir aux gens pour la suisse oû on peut travailler beaucoup pour de bons salaires (En france pour un même nombre d'heure qu'en suisse on survie) .Je plaint les enfants qui naissent aujourd'hui et principalement les familles nombreuses qui devront payer chére les études de leurs enfants si ils veulent qu'il ait un job demain. Les départements,région, pôle emploi n'ont déjà plus beaucoup de budget formation alors imaginer demain!!!!!!
Pas de formation = pas de job car les employeurs exigent des diplômes et expériences exigées de x mois ou années. Regarder offres pôle emploi vous verrez les exigences demandées.Le probléme des chômeurs c'est aussi parfois les transports qui manquent dans certaines régions et acheter une voiture sans job stable pas simple de convaincre les banques de faire un prêt.

De plus, on parle des gens qui ont les assedics comme étant parfois des profiteurs mais que pensez vous des femmes qui accouchent sans cesse pour profiter des allocations diverses (CMU, allocation rentrée scolaire......) ainsi que des restos du coeur , secours catholique et autres systéme de solidarité tout simplement parce qu'elles ne veulent pas bosser?
Bon bien sûre certaines personnes ne font pas parti de ces profiteurs : femmes ayant eu beaucoup d'enfants qui avaient un job qu'elles ont malheureusement perdu. Ces dernières normale qu'on les aide le temps qu'elle retouve un job.

Quand aux enfants des plus riches, je peux vous dire en connaissance de cause que certains ne bossent presque pas (ils travaillent à leur guise comme ils disent)
Ils se lévent souvent tard et c'est leurs employés qui font tous (la cuisine, le ménage, le gardiennage,la vaisselle, le jardinage,les courses,le portage des achats de vêtements et autres achats plaisirs de ces riches...) pour des salaires de misère.
Ces enfants là profitent du fait que leurs parents ont beaucoup d'argent pour passer leur journée à se faire servir par des employés devant répondre immédiatement à leur désir.Ils ont la chance d'avoir des parents qui ont bossé comme des dingue pour avoir ce qu'ils ont aujourd"hui. Ces enfants là n'ont pas appris le goût de l'effort contrairement à leurs parents (ENFANTS ROI QUI NE SUPPORTENT PAS LA FRUSTRATION CAR ILS ONT TOUS EU SANS EFFORT ET EN PLUS ILS SE CROIENT TOUS PERMIS AVEC LEURS BEAUX BILLETS)
Il est temps d'agir des deux cotés : niveau des minorités qui ne veulent pas bosser parmis les plus pauvres mais aussi au niveau des héritages des plus riches. Un héritage pour les plus riches devait être débloqué qu'après que les héritiers désignés ait bossé un certains temps pour prouver qu'ils méritent cet héritage et éviter qu'ils se permettent de se disent pas besoin de me fatiguer pour bosser mes parents ont des sous pour moi jusqu'a ma mort et encore pour les descendants suivant.
Réponse de le 27/02/2013 à 12:21 :
Arrêtez de me faire rire, je travaille dans l'insertion et je peux vous dire une chose: la plupart des gens ne cherche pas à se contenter de cette situation, loin de là, mais le problème bien évidemment, c'est la minorité qui donne la mauvaise réputation au reste! tout dépend de votre secteur d'activité, mais à l'heure actuelle, trouver un emploi n'est pas chose facile, et il faut arrêter de penser que les gens se complaisent avec leurs indemnités de Pôle Emploi! tout le monde ne touche pas 1000 euros d'assédic, loin de là... Pensez que la situation peut aussi vous tomber dessus, et que bien malgré vous, vous serez de ceux qui vivent grâce à l'état! se bouger est une obligation, et avoir les bons outils n'est pas chose facile de nos jours! ne critiquez pas ce que vous ne connaissez pas!
Réponse de le 16/09/2013 à 23:06 :
Les jeunes n'ont pas leur place dans votre société. Pouvoir accéder à un poste d'ingénieur débutant il faut avoir de l'expérience !! Arréter d?écouter les conneries de l'UMPS qui cherche à monter les uns contre les autre et regarder les offres qui paraissent sur l'Apec !
a écrit le 26/02/2013 à 15:35 :
Ben voyons, c'est tellement plus simple de rester chez soi et ne rien g.....r!
Quand ont finira de verser l'assurance chomage, alors peut-être ils se mettront à travailler!
Finissons avec tout ce gachis et au boulot que diable
Réponse de le 26/02/2013 à 19:45 :
au lieu de dire des âneries, allez un peu vous reposer
Réponse de le 27/02/2013 à 10:23 :
Pour doter les établissements hospitaliers français en personnel infirmier et autre,il faudra fai
re venir des personnels d'Espagne ou de Colombie,au tarif payé dans leur pays,comme ce qui
se pratique en Angleterre et en Suisse...+ corvéable à souhait,sortant d'écoles tenues par
des "cathos"...
Si vous êtes candidat à entrer chez ATR,ils embauchent des "câbleurs" en formation de
Bac technique ou BTS en alternance.Avec promesse d'embauche dans la foulée,une fois
le diplôme en poche...Personne n'est apparemment disponible sur le "marché de l'emploi",
pour la raison bien simple qu'il faut aller vivre en région toulousaine...
Réponse de le 27/02/2013 à 10:40 :
Bonjour,
Et que faites-vous si on vous dit que vous êtes trop vieux pour le poste? Cette remarque n'a rien d'un fantasme et si vous regardez autour de vous dans le monde salarial, vous verrez qu'il ne fait pas bon avoir les cheveux gris dans quantité de jobs...
Ça n'enlève rien au phénomène -réel- du parasitisme dont vous parlez, mais c'est un vrai problème.
Réponse de le 27/02/2013 à 12:36 :
Si c'est si simple, négociez une rupture conventionnelle et rejoignez-les... vous verrez comme c'est chouette !
Réponse de le 27/02/2013 à 13:02 :
D'apres tes propos tu n'avais encore jamais le malheur de te retouver sans travail suite a la faillite de ton entrprise ,si le jour ou cela t'arrivera tu verras ceque cela veut dire "etre sans travail" et tu comprendras la douleur d'etre a la merci des donneurs d'emploi qui n'attende que cela pour payer de moins en moins
Réponse de le 27/02/2013 à 13:02 :
D'apres tes propos tu n'avais encore jamais le malheur de te retouver sans travail suite a la faillite de ton entrprise ,si le jour ou cela t'arrivera tu verras ceque cela veut dire "etre sans travail" et tu comprendras la douleur d'etre a la merci des donneurs d'emploi qui n'attende que cela pour payer de moins en moins
Réponse de le 27/02/2013 à 23:31 :
Je fais partie de les gens qui prend votre argent et ne bouge pas leur fesses pour travailler cher monsieur ou madame.Depuis 6 mois je suis au chomage, j`ai travaillé dans la restauration, magnifique domaine et magnifique horaires, je ne vous dis plus les horaires du soir et week-ends et fetes, quand peut-etre vous etes tranquile a la maison, vous mangez sans soucis votre déjeuner ou dinner avec la famille.Avant de juger les chomeurs qui prenerent rester a la maison avec leur famille au lieu de travailler comme des debils pour des horaires de m.... et de salaires un peu plus eleves que leur chomage ( de toute facon l`argent qu`ils gagnent en travaillant ils le depense sur l`essence ), je vous repete cher monsieur ou chere madame que ca sera pas mal de se reinseigner de la vraie situation des chomeurs
Réponse de le 20/06/2013 à 20:15 :
++++ 1000000 !
Réponse de le 21/06/2013 à 11:48 :
@ Angéla je vous suis dans vos propos ! + UN !
Réponse de le 03/10/2013 à 20:24 :
je vous ressens tres amer! que croyez vous? j'ai 53 ans et j'ai envoye plus de 250 Cv, aucune reponse! meme vendeuse en boulangerie soit disant metier sous tension, pas de reponse! Meme trier des fruits ils me trouvent "inexperimentee"
Vous croyez que c'est marrant de se morfondre chez soi de se sentir inutile et de se faire cataloguer comme "vieux" alors que j'ai encore 15 ans a bosser si j'arrive a trouver du boulot!!!
a écrit le 26/02/2013 à 15:29 :
Quand on voit le nombre d'offres bidon (= fausses) qui sont proposées sur le site de Pole Emploi, il ne faut pas s'étonner de leurs chiffres.
a écrit le 26/02/2013 à 15:26 :
" Leurs publications servent à préparer un appel d'offre, à constituer une base de CV, à se faire de la publicité"
tout a fait ce que font les SSII. l objectif est d avoir un vivier de candidat ou piocher si on a vraiment besoin de quelqu un (outre des trucs pourri du genre acquisition de contacts chez un client potentiel en demandant au candidat le nom de son chef, des references ...)
Autre truc qui fausse le comptage pour les SSII, si un client a un besoin, il voit x SSII. donc celles ci vont se mettre a chercher ce profil. S il est assez specifique, elles n ont pas en rayon et donc vont passer une annonce. c est comem ca qu on voit des annonces similaires pour plusieurs SSII. au mieux il y aura pourtant 1 seul employe
Réponse de le 26/02/2013 à 17:20 :
Et oui procédé connu et on nous bassine avec ce manque d'informaticiens, chez nous ils virent (client) il faut faire des économies !. Il suffit de se rendre à qqs entretienns de SSII pour vite s'apercevoir qu'ils n'ont rien à proposer de plus ou moins concret, les rh sont payés à faire des entretiens et remplir leur banque de CV, faut bien justifier son salaire car la notion de RH dans une SSII est parodie !
Réponse de le 26/02/2013 à 20:24 :
C'est la meme chose dans les emplois support comme la comptabilité-gestion: une entreprise a un poste à pourvoir mais ne va pas recruter en direct: elle confie son recrutement à plusieurs agences d'intérim qui faisant preuve d'une grande originalité passeront chacune une annonce...sur Pole emploi, on peut avoir jusqu'à 4 ou 5 annonces pour une seule offre d'emploi, cela se voit à la description du poste....
Réponse de le 27/02/2013 à 10:37 :
O combien vrai ça aussi...
Réponse de le 08/03/2013 à 13:39 :
+10000000

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :