Laurence Parisot : "le pire à mes yeux serait que le Medef devienne le fer de lance de partis politiques"

La présidente du Medef dénonce, dans un entretien aux Echos lundi, ceux qui veulent faire de l'organisation patronale "un outil de combat".

2 mn

Laurence Parisot, la présidente du Medef. Copyright Reuters
Laurence Parisot, la présidente du Medef. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

"Le pire à mes yeux serait que le Medef devienne le fer de lance de partis politiques" s?insurge Laurence Parisot dans une interview accordée aux Echos publiée ce 25 mars.  La présidente du Medef épingle ceux qui souhaitent faire du patronat un "outil de combat systématique", mettant en garde contre le risque de paralysie de la France et une montée du populisme.

En difficulté au sein de l?organisation patronale, elle justifie sa volonté de changer les statuts du Medef, alors que le conseil exécutif de l?organisation doit se prononcer jeudi 28 mars sur cette réforme. "Ouvrir un débat fondamental pour la conduite du patronat n'est pas diviser le patronat mais lui donner l'occasion de réfléchir sur lui-même" fait-elle valoir, en réponse à Patrick Bernasconi, qui a récemment annoncé qu'il voterait contre la modification des statuts, estimant que cette initiative allait diviser les entreprises "Il en va à mes yeux de la force et de la crédibilité du patronat pour l'avenir" ajoute-t-elle.

Marchandages et intrigues

Selon elle, la réforme des statuts est nécessaire car en l?état actuel, les règles laissent la porte ouverte à des pressions : "les règles actuelles créent une inégalité entre les candidats, mais surtout, transforment l'élection au second mandat en une cooptation : « Tu resteras si... et à condition de ne rien faire qui dérange. » C'est la porte ouverte à tous les marchandages et toutes les intrigues" considère-t-elle.

Le conseil exécutif du Medef doit se prononcer jeudi prochain sur le changement de statuts du Medef qui doit permettre à Laurence Parisot de briguer un troisième mandat à condition que ce changement soit aussi voté en assemblée générale extraordinaire à la majorité des deux tiers. Pour Laurence Parisot, "certains voudraient une opposition frontale au gouvernement et aux syndicats, et vous comprendrez qu'ils n'ont pas envie que je sois candidate." "D'autres, et j'en fais partie, préfèrent, tout en restant très fermes sur nos valeurs, un travail coopératif, constructif avec les syndicats et le gouvernement : nous ne concevons pas le patronat comme un club fermé qui devrait jouer la confrontation, nous voulons avancer", souligne-t-elle. Les électeurs du Medef se prononceront sur une réforme des statuts de l?organisation patronale le 16 avril prochain.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 25/03/2013 à 18:19
Signaler
Laurence Hafez el-Assad ne veut pas quitter !

à écrit le 25/03/2013 à 17:30
Signaler
Parisot trouve-toi un prince charmant pour t'occuper l'ump à besoin d'une nouvelle tête...............

le 25/03/2013 à 18:30
Signaler
ou rentrer au couvent ?

à écrit le 25/03/2013 à 17:29
Signaler
Si le changement institutionnel du MEDEF était si important et si ugent que ne l'a-t'elle pas initié plutôt ? Aujourd'hui sa volonté de voir cette instituion s'organiser autrement apparait bien circonstantiel en regard de son désir d'être réélue alor...

à écrit le 25/03/2013 à 17:16
Signaler
Une remise à plat de la place et de l'organisation des syndicats, patronaux et salariés serait la bienvenue. Le point déterminant de cette organisation est le financement des syndicats et les postes "juteux" qui en découlent. C'est une pieuvre aux ci...

à écrit le 25/03/2013 à 16:15
Signaler
Mme Parisot est anti démocratique elle ne veut pas q'un autre lui pique son bout de gras. peut etre que le changement serait salutaire et le medef moins arogant envers la classe ouvriere qui les fait vivre eux et les actionnaires et bien !!!

à écrit le 25/03/2013 à 16:13
Signaler
tiens, la théorie du complot.... décidément, nos élites politiques et économiques sont à bout de souffle...... Madame Parisot tient le Medef depuis 8 ans.... avait lm'oreille du pouvoir en place..... et finit son mandat sur le constat d'une catastrop...

à écrit le 25/03/2013 à 16:10
Signaler
Bon, on a compris Laurence, le Cone a l'air bon.. Sois pas égoïste, fait tourner un peu !

à écrit le 25/03/2013 à 14:54
Signaler
elle a raison, il faut un changement au medef, mais pour limiter à un mandat unique. Visiblement 2 mandats et ils se prennent le chou !

à écrit le 25/03/2013 à 13:42
Signaler
Et c'est Mme Parisot qui dit ça ! Aucun patron du Medef ne s'est autant engagé politiquement que Mme Parisot. La meilleure des défenses, c'est l'attaque ... J'ai écouté, hier, P. Gattaz. Il me parait un peu moins dogmatique, plus constructif, moins e...

à écrit le 25/03/2013 à 13:06
Signaler
Nous la remercions pour ses derniers commentaires...... Au faite souhaite t-elle se nommer présidente a vie?

à écrit le 25/03/2013 à 12:32
Signaler
Le pire à mes yeux serait que le Medef garde à sa tête un si mauvais dirigeant, qui a cumulé les échecs dans les entreprises dont elle a eu la charge ... C'est sur aussi que sa compagne devra aussi voir ses prestations (300 000 euros/an) de coach de ...

à écrit le 25/03/2013 à 12:09
Signaler
Pourquoi brigue-t-elle un troisième mandat alors que les statuts ne disent que deux. Il y a de bons patrons comme candidats et moins marqués politiquement. Les pires sont ceux qu'y s'accrochent à leur poste. Il y a trop de tristes exemples dans le mo...

à écrit le 25/03/2013 à 11:41
Signaler
Au vu des débats qui animent le medef et ses représentants, on peut dire que l'on est vraiment au coeur des problèmes et enjeux économiques français et mondiaux......petites intrigues, petits intérêts personnels, aucune vision, aucune hauteur de vue....

à écrit le 25/03/2013 à 11:40
Signaler
Laurence Parisot est membre du PS... Sinon j'ai eu peur en voyant la photo, j'ai eu l'impression de voir la petite dans l'exorciste...

le 25/03/2013 à 13:48
Signaler
"Laurence Parisot est membre du PS" !!!!!!! Vous voyez qui c'est ? Vous l'avez écoutée ? Oui ! Alors vous êtes un troll.

le 25/03/2013 à 16:01
Signaler
Oui, oui, la façon dont elle procède montre bien qu'elle est au PS ... Blabla pour noyer le poisson et masquer son incompétence, et elle fait tout pour rester au pouvoir malgré sa nullitude ...

à écrit le 25/03/2013 à 11:38
Signaler
Elle, au contraire, veut en faire un outil de sa propre ambition. C'est pire !

à écrit le 25/03/2013 à 11:28
Signaler
La faiblesse des partis politiques amène naturellement les hommes d'action à rechercher d'autres structures d'action politiques. Si l'UMP faisait son boulot, il n'y aurait pas besoin de pousser le Medef, ni d'organiser des manifestations contre le m...

à écrit le 25/03/2013 à 11:05
Signaler
Ah bon, Laurence Parisot ne fait pas de politique ? Le pire à mes yeux, c'est qu'elle ne le dise pas.

à écrit le 25/03/2013 à 11:00
Signaler
Elle a clairement annoncé en 2012 que le bon choix était SARKOZY, elle a écrit un livre contre Marine LEPEN et maintenant elle dit que le MEDEF n'est pas au service d'un parti ! En France, plus c'est gros, plus çà passe et çà n'est pas prêt de s'arrê...

à écrit le 25/03/2013 à 10:57
Signaler
Amusant. C'est de fait le contraire de ce que son défenseur expliquait dans ces colonnes il y a quelques jours, quand il défendait en Parisot non pas tant la représentation des intérêts des entreprises que celui d'un agenda sociétal: en mot courants,...

à écrit le 25/03/2013 à 10:34
Signaler
La place est trop bonne. Elle ne veut pas la perdre. Pendant qu'elle parle d'héritage et de conservation de ses acquis, elle ne défend plus les chefs d'entreprise. Ils sont abandonnés à leur triste sort, ballotés par la crise qui ne fait que commence...

à écrit le 25/03/2013 à 10:27
Signaler
son explication est claire ,les patrons sont contre les salariés!

à écrit le 25/03/2013 à 9:53
Signaler
Que ne dirait t elle pas pour rester aux manettes ! Elle même fait de la politique en prenant certaines options et en ayant sacrifié les TPE dans les dernières discussions contre des avantages au CAC 40 . Par ailleurs , ses interlocuteurs FO et la C...

à écrit le 25/03/2013 à 9:32
Signaler
C'est pourtant ce qui risque d'arriver rapidement ! plus personne en Europe ... ne veut ou a les moyens de financer du socialisme ...,depuis la chute du mur de Berlin...!

à écrit le 25/03/2013 à 9:26
Signaler
Et pourtant, au fil des années, c'est malheureusement ce qu'elle a fait du Medef : un organe politique plus qu'un organisme représentant les entreprises. Aujourd'hui, elle est trop déconnectée de la base, des réalités des entrepreneurs. Elle n'est pl...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.