"La majorité actuelle confie le sort de la France au hasard"

 |   |  480  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Député UMP de la Drôme, Hervé Mariton, l'un des spécialistes des finances publiques du parti attend de l'intervention télévisée du président de la République qu'un cap soit enfin fixé. Il reproche à l'actuelle majorité d'être trop dépendantes des aléas de la conjoncture et de ne pas réellement affronter la crise. Pour lui, François Hollande ne fait qu'attendre un retour de la croissance mondiale.

Selon vous, quelle a été la principale erreur de François Hollande sur le terrain économique, depuis son arrivée à l'Elysée ?

Hervé Mariton:  La principale erreur, ce sont les contradictions dans la politique économique et fiscale menée. Un exemple ? La loi de finances 2013 augmente la fiscalité pesant sur les entreprises, alors que dans le même temps, la loi de finances rectificative de 2012 baisse cette même fiscalité. Certes, en politique, plusieurs projets sont possibles, discutables et discutés. Mais, en revanche, il n'est absolument pas possible de mener deux politiques en même temps. Ceci ne peut pas marcher, la preuve.

Pourtant, la majorité en place reprend certains de vos objectifs : réduction des déficits, restauration de la compétitivité, etc.

La majorité actuelle confie le sort de la France au hasard. Il n'y a aucun cap. Le président considère que seule la conjoncture mondiale compte. Il attend donc le vent de la reprise pour que la croissance revienne toute seule pour sauver la France. Il ne fait rien pour la provoquer.

Mais, justement, avec cette croissance atone, qu'aurait pu faire l'UMP si elle était restée aux commandes ?

Certes, la politique menée par la majorité précédente n'était pas parfaite, je ne me suis pas gêné pour le dire à l'UMP. Mais au moins, elle avait une qualité : celle de tenir un cap, peut-être contestable mais au moins il y a avait un objectif clair. Si l'UMP était encore aux commandes, les objectifs d'économies budgétaires auraient été maintenus et la multiplication des dépenses nouvelles que nous vivons actuellement n'aurait pas eu lieu. C'est aussi ce que je reproche à la majorité socialiste : à défaut de tailler dans les dépenses publiques, et qui sait s'il y a pourtant encore des marges de man?uvre, notamment du côté des aides au logement ou des collectivités territoriales, elle pourrait au moins ne pas créer de nouvelles dépenses. C'est maintenant qu'il faut faire des économies, plutôt que dans la précipitation quand la dette sera égale à 100% du PIB !

Qu'attendez vous de l'intervention du président ce soir ?

- J'attends la définition d'une vraie politique économique, l'affirmation d'une vraie politique de l'emploi qui devrai retenir toute son attention plutôt que de se disperser en proposant des projets de loi sur des sujets sociétaux qui n'ont pas lieu d'être. Le président n'a même pas l'air de croire à ses vieilles recettes d'empois aidés légèrement relookés. Il apparaît aussi de façon trop visible que sa politique est guidée par les seules aléas de la conjoncture. Je souhaite aussi un gouvernement qui cherche à affronter la crise plutôt que de chercher à passer au travers. Je veux un gouvernement capable de proposer quelque chose aux Français.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2013 à 19:48 :
les petites gens savent qu'il faut pas d'emprunter au petit homme vert sinon ce sera 20% intérêts.

surtout faite attention ne faite pas comme l'état, nous nous aiderons par nos impôts , mais vous personnes ne vous aidera.
l'état doit assainir sa situation, en 2000et 2001 sous JOSPIN 1,5% de déficit budgétaire dette de la France a 57% du PIB et en plus avait une cagnotte tant critiquée part la droite, plus des milliards mis de coté pour les retraites a venir, en 10 ans la gouvernance de droite en tous détruis, et surtout sous SARKO le dieu de UMP .
90 % de dette du PIB
maintenant mr N. S prend le train pour aller faire le malin en Belgique c'était avant qui fallait moins dépenser Mr ? ;
il voudrait faire du Hollande maintenant s'en doute.
il veut du Hollande
a écrit le 29/03/2013 à 10:45 :
je ne sais si la franc est confiée au hasard.... ce que je sais, c'est que Monsieur Mariton soutenait mordicus un gouvernement qui a fait 600 milliards de dettes en 5 ans, 1 million de chômeur, fini de casser l'EN etc etc......

alors qu'on pilote à vue en ce moment, coincé entre l'europe, les contraintes budgétaires et une croissance zéro voire négative, certe... mais un peu d'humilité ne ferait pas de mal à Monsieur Mariton
Réponse de le 29/03/2013 à 16:44 :
@curoeux37 quand on continue à parler de croissance comme s'il s'agissait d'un remède à tous les mots, on n'est pas crédible. Cordialement.
a écrit le 28/03/2013 à 23:30 :
Tous ses hommes de droite ont les a pas beaucoup entendu sous Sarkozy quand ils avez en 2009 un déficit budgétaires a + 8% ramené a 5,4% en mai 2012 la encor ont été 1 point au dessus préconisé.
Pourquoi dénigré hollande qui doit être cette année a 3% mais sera a 3,7% = 07 de plus que préconisé.
la droite doit ce regarder avant critiquer les autres par ce qu?elle a fait bien pire avec une dette de + de 600 milliards.
UMP et UDI sur les plateaux télé ils parlent comme des jobards ils nous prennent pour des imbéciles et des ignares tout été pas blanc, mais il lavent plus blanc ( ne pas oublié que eux ont taxé les sodas idiot mais il l'ont fait) et mis la TVA de 5,5 a 7% sur le bâtiment et restauration ,et augmenter pas mal d?impôts voter en avril 2012 mais non il relave encor plus blanc.
2014 seront effectifs les impôts en supplément de HOLLANDE et ont aura des taxe supplémentaires mais sous Sarkozy aussi.
a écrit le 28/03/2013 à 21:34 :
De même que la majorité précédente a confié le sort de la France à l'actuelle...
a écrit le 28/03/2013 à 21:13 :
Il faut implorer Dieu en organisant des processions dans les rues des grandes villes de France.Demandez aux syndicats comment s'y prendre!
a écrit le 28/03/2013 à 20:00 :
Il ne manque pas de toupet.Les Français devraient exiger qu'ils payent la dette.
a écrit le 28/03/2013 à 19:51 :
Totale hypocrisie.Si la droite était au pouvoir elle ferait exactement la meme politique qui n'est rien d'autre sur le plan financier que la politique que mène la gauche.Il est scandaleux que les medias surtout la Tribune ai minimisée à ce point une information de toute premiere importance .La France a empruntée 4.5 milliards d'? au taux historiquement bas de 3.5 % .De plus 8 milliards s'étaient presentés à cette adjudication ce qui signifie en clair que les investisseurs se sont bousculés et ont fait des coudes pour preter à la France .Qu'es ce que ça signifie ? Ca signifie que si cela continu la charge de la dette va baisser .Ca signifie aussi et surtout que demain ,l'Etat retrouvera des marges de manoeuvres pour aider l'économie .Qui ne demande dans ce pays des aides de toutes sortes ,des salariés aux patrons ,des agriculteurs aux pecheurs en passant par les chercheurs ,des organismes sociaux ,des differentes forces sociales et économique de notre pays ? Et chaque fois ,l'Etat mat la main à la poche UNIQUEMENT PARCE QU IL EN A LES MOYENS.Si l'Etat laissait aller ,les taux monteront en fleche et la croissance de demain ira à rembourser les dettes et ses interets scleroseront le pays en l'enfonçant pour de bon dans la regression économique .Il faut purger la situation .Un politique n'a pas à faire une politique qui lui convient ,il doit faire une politique qui convient à la France .Hollande et son gouvernement font le sale boulot et plongent en popularité mais c'est justement L HONNEUR des politiques de faire ainsi .La droite aurait fait de meme ce que ne dit pas hypocritement Mariton .
Réponse de le 28/03/2013 à 22:37 :
C'est vrai il aurait du dire la classe politique française depuis 30 ans confie le sort de la France au hasard....
Réponse de le 29/03/2013 à 14:47 :
C'est quoi confier le sort de la France au hasard ,expliques nous le dans le detail...........
a écrit le 28/03/2013 à 18:42 :
Sont des comiques les umpistes : rien branlé pendant 10 ans à part des coups de com avec l'autre charlot, et ils viennent donner des leçons de bonne gestion !!!
Réponse de le 29/03/2013 à 4:42 :
moi aussi , j'aime beaucoup sarko :-)
a écrit le 28/03/2013 à 18:14 :
C'est l'hôpital qui se moque de la charité !
a écrit le 28/03/2013 à 17:48 :
Il y a des spécialistes des finances publiques à l'UMP ? Ils auraient pu également conseiller l'ancien Président.
a écrit le 28/03/2013 à 17:12 :
Il est bien gentil ce M. Mariton, mais avec des "si" on refait le monde. Z'avaient qu'à rester au pouvoir, il y a eu des élections, non ?
a écrit le 28/03/2013 à 17:06 :
bah oui, ...c'est sur il va pas dire l'inverse.. mais il dit pas que son parti avait les rennes depuis 17 ans, et que l'etat de la France est catastrophique
a écrit le 28/03/2013 à 16:46 :
La première chose à faire en France est de SUPPRIMER l'ENA, et après on se revoit dans 10 ans pour réformer ce pays, impossible à faire en ce moment et ce quelque soit le parti au pouvoir.
Réponse de le 25/11/2015 à 18:12 :
Et pendant ce temps-là chez AF :
polemiques sur les conditions du voyage recent du PDG de AF KLM ainsi que sur son rôle dans la gestion de la crise de l'équipage au Mali...
Polémique distillée par des pilotes du SNPL de manière publique sur leurs tweets. La communication outrancière de certain(es) pilotes dans des tweets avec le service communication et RP de AF est hallucinate...
La concurrence peut donc se développer tranquillement...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :