Cahuzac : l'enquête suisse confirme l'existence d'un compte bancaire

 |   |  280  mots
La banque UBS, en Suisse. Copyright Reuters
La banque UBS, en Suisse. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le quotidien suisse Le Temps affirme ce mercredi que c'est à la suite de cette découverte que les avocats de Jérôme Cahuzac auraient changé de tactique.

En Suisse, l'enquête judiciaire a permis d'établir l'existence du compte bancaire non déclaré de l'ancien ministre, selon le quotidien suisse Le Temps. "Ce spectaculaire retournement de situation est intervenu peu de temps après que les avocats de Jérôme Cahuzac ont eu accès aux résultats des investigations menées à Genève", écrit le journal. Des perquisitions ont eu lieu auprès d'UBS et de la société Reyl et Cie, attestant l'existence du compte.

"Les banques ont coopéré, elles ne sont pas incriminées, puisqu'elles n'ont rien fait de pénalement répréhensible. Elles ont simplement répondu à nos demandes et nous avons trouvé ce que nous cherchions", explique le procureur au journal suisse.

Un compte en Suisse jusqu'en 2010

L'ancien ministre aurait ouvert un compte non déclaré auprès d'UBS au début des années 1990, à Genève. Ce compte aurait été fermé à la fin de l'année 2000 pour être transféré vers Reyl et Cie. Puis il aurait été déplacé en 2010 vers la succursale de l'établissement à Singapour. Jérôme Cahuzac a démissionné de son poste, au Budget, le 19 mars.

"Dans la mesure où la législation suisse en matière d'entraide impose d'informer la personne visée, l'avocat de M. Cahuzac avait accès au dossier. Il a donc été informé de ce que nous avons trouvé et en a de toute évidence tiré les conséquences. Nous n'avons cependant transmis aucune information à ce jour aux autorités judiciaires françaises et nous n'avons pas non plus ouvert de procédure pénale en Suisse", a déclaré au Temps le procureur de Genève.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2013 à 22:03 :
Faites ce que je dis, mais ne faite pas ce que je fais!
a écrit le 03/04/2013 à 17:36 :
Pourquoi lenquete ne donne rien pour sarko et son équipe ?
Réponse de le 03/04/2013 à 18:56 :
Mais tout simplement parce que la France n'a pas ouvert de procédure judiciaire contre ces gens et que la France n'a pas envoyé une demande d'entraide judiciaire auprès de la Suisse. Vu les couleuvres que les politiques français tout partie confondu font avaler à la Suisse (c'est vrai qu'il est plus facile de dénoncer la brindille dans l'oeil de son voisin que de parler de la poutre qui est nôtre), nul doute que la Suisse se ferait un plaisir de dénoncer dans les plus brefs délais les tartuffes de la politique française qui font la chasse aux exilés fiscaux pendant que eux restent bien au chaud en France avec des comptes "planqués" à l'étranger
a écrit le 03/04/2013 à 13:30 :
vous aviez un doute comme Hollande ? Pas les labos pharmaceutiques ! on va en découvrir encore comme avec DSK . Le feuilleton ne fait que commencer . La gauche esthétique ...
a écrit le 03/04/2013 à 13:24 :
Et alors? Des personnages aussi honorables que Guillaume Tell ou J-J Rousseau auraient eu un compte en Suisse, si les comptes bancaires avaient existé à l'époque. Et aujourd'hui, Federer et Stephan Eicher ont sûrement un compte en Suisse.
a écrit le 03/04/2013 à 13:12 :
Question d?où vient tout ce fric ???????????
a écrit le 03/04/2013 à 13:11 :
La classe politique est choqué parce que J Cahuzac a menti. Moi je suis choqué car Mr Cahuzac avait caché 600 000 ? au fisc français et que je ne sais pas comment il les a gagné.
Réponse de le 03/04/2013 à 18:25 :
Qu'est ce que ca peut vous faire, in fine? il avait une vie avant la politique

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :