Austérité : après Montebourg et Duflot, Hamon demande une inflexion

 |   |  523  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A la suite de la crise politique déclenchée par l'affaire Cahuzac, plusieurs ministres demandent un assouplissement de la politique économique et sociale en plus d'une réponse ethique. Mais l'Elysée veut maintenir le cap.

Après Arnaud Montebourg dans Le Monde et Cécile Duflot à Mediapart, Benoît Hamon s?est exprimé dans une interview au Parisien mercredi. "Aujourd'hui l'austérité en Europe n'est plus soutenable, avec ses millions de chômeurs", déclare-t-il. Dès lundi sur RTL, il estimait qu?une loi sur la moralisation politique était "indispensable, mais pas suffisante". Selon lui, les Français attendent "qu'on soit exemplaire sur le plan social" aussi.

Mardi, Arnaud Montebourg affirmait dans un entretien au Monde que "le sérieux budgétaire, s'il tue la croissance, n'est plus sérieux. Il est absurde et dangereux". Selon lui, "il est plus que temps d'ouvrir le débat sur cette politique (européenne, ndlr) qui conduit l'Union à la débâcle". "Montebourg est convaincu qu'il faut une réponse politique et pas seulement éthique" à l?affaire Cahuzac, commente son entourage.

>> Lire aussi Montebourg : ?S?il y a une crise de régime, c?est au niveau de l?Union européenne?

Le "coup de rabot" n'est pas "une bonne methode politique"

Même vocabulaire chez la ministre du Logement Cécile Duflot, qui, dans une interview à Mediapart (lien payant), juge que des mesures "uniquement éthiques" ou "techniques" contre la fraude fiscale ne suffiront pas à répondre à la crise politique. "La crise politique que nous vivons a un déclencheur conjoncturel: la découverte du mensonge et des actions de Jérôme Cahuzac. Mais les racines de la crise sont plus profondes: une crise économique et sociale forte et une poussée réactionnaire importante", dit-elle. "On ne peut pas considérer que le coup de rabot général soit une bonne méthode politique".

Déjà, mercredi dernier en Conseil des ministres, au lendemain des aveux de l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac sur son compte à l'étranger, la ministre avait demandé à François Hollande une "réponse lourde" en matière d'éthique, mais aussi une inflexion de la politique économique et sociale. "Cahuzac représentait l'austérité, on ne peut plus demander aux gens de se serrer la ceinture et appliquer cette politique d'austérité", précise-t-on dans l'entourage d'un des ministres.

?Pas de changement de ligne? à l?Elysée

"Non, il n'y pas de changement de ligne", a assuré à l'AFP l'entourage du chef de l'Etat, qui minimise la "position, déjà connue de Montebourg". "On mène depuis le début une politique cohérente, on est sur un cap qui est difficile mais c'est le chemin par lequel il faut passer pour s'en sortir", assurait également l'Elysée lundi, à la question de savoir s'il fallait changer de politique.

Depuis l'élection de François Hollande à l'Elysée, la ligne économique choisie par le président donne lieu de manière récurrente à des débats au sein du gouvernement avec les tenants d'une ligne plus à gauche. Les plus vifs accrochages sont intervenus entre le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et Arnaud Montebourg, arrivé lors de la primaire PS pour la présidentielle, en 3e position à la surprise générale en se présentant comme le chantre de la démondialisation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2013 à 21:36 :
d'ici a ce qu'il fasse sa génuflexion celui là !
a écrit le 11/04/2013 à 10:58 :
4% d'augmentation dans le secteur public contre 1% dans le privé (grâce aux avancement automatiques d'échelon à responsabilité constante, même si l'indice est bloqué), ce qui fait que la masse salariale continue à augmenter... 1700e de retraite en moyenne dans le public contre 1100e dans le privé....beaucoup à 70H dansle privé, 35h (max!!) dans le public....la solution juste : un seul régime de retraite pour tous, un seul régime de cotisation pour tous, un seul régime de travail pour tous ....et on va pouvoir augmenter les minimas...mais vous touchez à mon électorat heuheuuuu !! pas d'accord, on laisse la chianli et on fait de l'affichage à minima.....idem chez les politiques, caisses noires, super retraites... même combat, tous solidaires entre les politiques et le public, merci au privé de se sacrifier pour les privilèges des autres, et avec le discours du rassemblement et pas de cliavge, merci !!!!
Réponse de le 11/04/2013 à 14:21 :
Non, c'est pas 1700? de retraite moyenne. Vous compter sur la masse de retraite, donc vous additionner les hauts salaires avec les autres. Puisqu'il y a au moins 50% de C qui gagne entre 1500? et 2000?/ mois et qui auront en moyenne entre 1000? et 1500? de retraite.
Et c'est pas 4 % d'augmentation, c'est les échelons à l'ancienneté. A travail égal, un salarié du privé touche entre 300? et 600? de plus par mois. La moitié de sa retraite complémentaire obligatoire est payé par son entreprise. En plus, si l'on alignait le privé au public, les plus bas salaires de la fonction publique seraient plus important. Mais, pour plus de la moitié des fonctionnaires, je ne vois pas où il pourrait y avoir de privilège. Pour un fonctionnaire, il est rare d'avoir tous ses trimestres à taux plein avant 63 ans, peu ont toute leur carrière dans l'administration, donc ils savent par expérience ce que représente le privé à la CNAV. C'est pas une surprise. Mais sur un seul régime pour tous, je suis d'accord, ça augmenterait les minima.. Pour 70 heures dans le privé, c'est qui, la santé, ne le permet pas, même dans les hôpitaux, mais quelle entreprise impose 70 heures, il y a des conventions qui s'y opposent. C'est plus de 10 heures par jour, allons. Un gastro-entérologue me disait dernièrement "Si je fais une demi-journée de consultation, dans un centre de santé de commune ou même à Paris, je touche 60è, je ne vois que du social pour continuer ainsi. Ne me dites pas que les fonctionnaires territoriaux ont des privilèges, pas plus les maires, j'ai vi ce qu'ils touchent. Par contre les crasseux qui touchent de trop et qui foutent rien, oui, il faut que ça ceSse.
Réponse de le 11/04/2013 à 21:33 :
les chiffres sont officiels, cour des comptes, la retraite moyenne fonction publique est bien de 1700e/m contre 1100e dans le privé. ces chiffres mélangent bien sûr les hauts et bas, mais dans le public comme dans le privé..il y a de trés basses retraites dans le privé, chez les agriculteurs, artisans... bien pire que FP...les 4% sont aussi les chiffres officiels, que les syndicats contestent honteusement puisqu'ils n'intégrent pas les échelons, ces avancements automatiques qui normalement sont au mérité dans les textes... quand à comparer, il faut comparer els responsabilités et les risques. un salarié du privé travaille dur, plus de 35h et avec des riques sur l'emploi dont la garantie est un avantage qui n'a pas de prix. quand aux cadres, dansle public ils ne gérent rien,ils dépensent, ils ne managent rien, ce qont les syndicats qui font l'autogestion. si un cadre veut remettre en place un fénéant, il se fait remettre en place et désavoué par son chef....il n'y a pas de cadres dans la fonction publique au sens managérial, il n'y a que des techniciens supériers, donc 5 fois trop payé par rapport à une cadre du privé.. et il y a des hauts fonctionnaires (les rois de la bulle) qui sont mieux payés que les ministres ....un scandale inqualifiable ...il faut profesionnaliser ce monde endormi, au moins 30% de gains en effectifs et dépenses, et les fonctionnaires seront respectés et mieux payés pour la base, les cadres sont irrécupérables sauf en corée du nord...
a écrit le 11/04/2013 à 10:51 :
on a 2 000 milliards de dette, 100 milliards de déficit, de notoriété publique la plus grosse dépense publique et les plus gros effectifs d'europe avec des résultats de plus en plus mauvais, et la solution serait de s'endetter encore plus alors qu'on n'arrive plus à rembourser les intérêts ????? il faut virer d'autorité ces incapables et démagos prêts à tout pour faire plaisir à l'électorat de gauche. Parce que dépenser utile, c'est commencer à réorganiser ces services pléthoriques et redondants, regarder l'utilité des dépenses pour réduire tout en donnant plus de services...et donc remuer un peu notre russie interne qui pompe toute la richesse produite par la privé. Mais pour ne pas s'attaquer au seul vrai sujet, ils taillent dans les service et le social (retraite désindéxée..) pour faire réagir le peuple et relancer la dépense... en prenant l'exemple des cancres (gréce..) au lieu de prendre exemple des bons élèves : guébec (-20% de dépense), suéde, finlande.. ceux qui ont professionnalisé le monde public et politique en donnant plus de services tout en dépensant beaucoup moins (plus de fonctionnaires en suéde, ça marche bien mieux que chez nous), et qui progressent trés bien..des mensonges criminels contre l'intérêt du peuple, la dette qui tue l'emploi, juste pour garder le pouvoir.. bien pire que cahuzac...
Réponse de le 11/04/2013 à 21:35 :
1000 fois d'accord, c'est la seule vérité fondamentale et les rémedes pour sortir de la crise créée de toute pièce par notre zoo de marsupiaux publics
a écrit le 11/04/2013 à 0:42 :
je croyais qu'au moindre écart, c'était la porte... C'était la semaine dernière !! Quel clown, le bouffon de l'Europe ! A la porte !!
Réponse de le 11/04/2013 à 21:37 :
ayrault a été condamné à 6 mois avec sursis et une belle somme, hollande président du conseil général de corrèze, le département qui a le plus fort taux de dette apr habitant, quels super recrutements !! les médias ont bien communiqué sur leurs CV ???
a écrit le 11/04/2013 à 0:09 :
Il y a combien de 1er ministre au gouvernement ?
a écrit le 11/04/2013 à 0:07 :
Il y a combien de premier ministre au gouvernement ?
a écrit le 10/04/2013 à 18:48 :
si mon ménage est endetté, que je ne boucle plus les fins de mois, alors que j'ai quantité de dépenses inutiles oetinefficaces, la solution est de s'endetter encore plus ???? ou de réduire les dépenses pour repartir ?? ils sont vraiment prêts à n'importe quel clientélisme électoraliste pour garder le pouvoir et grever encore plus la dette qui est de 2000 milliards et avec "l'expérience" de 30 ans de budgets en déficit qui ne fait que produire la misère alors que ceux qui dépensent moins avancent bien ! les politiques sont des nuls en gestion, ils ne font que protéger leur électorat, politique + administration, collusion dans la démagogie, non à la réduction de la gabegie qui maintient leur confort et effectifs pléthoriques au détriment du privé qui trime pour financer dette royauté, scandaleux et révoltant, le privé est en esclavage de cette dictature politico-administrative
Réponse de le 10/04/2013 à 19:55 :
1000 fois d'accord avec ce diagnostic court et tout à fait majeur, mais les politiques ne sont plus au service du peuple, la démocratie, la vraie est à inventer
a écrit le 10/04/2013 à 15:50 :
Laisser nous compter, on fera la normalité. Et il y a plein de gens plus capable que ceux qui "dirigent les affaires". Mais c'est vrai être politique, ou vouloir le devenir, c'est le vouloir, plein de gens fuit les politiques, ne veulent pas toucher à ça, mais pour dire des bêtises, ils sont bien présent. Pour faire passer un faux discours, être mal informé, c'est monnaie courante. Et en plus, leurs idées sont formelles, parlez de ce que l'on connait, ça c'est de l'honnêteté, de la transparence. Au contraire, c'est malhonnête, de ne pas le faire
a écrit le 10/04/2013 à 15:45 :
Arnaud Montebourg et Cécile Duflot auraient des compétences en matière d'économies ?
Réponse de le 10/04/2013 à 16:59 :
il n'est nul besoin de compétences économiques pour constater l'echec sur plusieurs années des pseudos-compétents éco, un club d'incapables qui se cachent derrière des théories
distillées par merkel!
Réponse de le 10/04/2013 à 17:06 :
le bon sens , cela ne vous a pas paru évident, encore un plongé dans ses livres d'économie !
Réponse de le 10/04/2013 à 18:51 :
il ne faut pas de compétences en économies, que des fumistes de la philosophie économicienne où on peut dire tout et son contraire, il faut des gestionnaires, des pros, comme en suéde, québec, finlande... réduirele secteur public pour le rendre performant et efficace, de trés gors gaisn qui permettent de financer les industries qui créent l'emploi... et ils réussissent
a écrit le 10/04/2013 à 15:31 :
john galt a répondu le 10/04/2013 à 13:44:

la préfon, vous voulez les chiffres, avec 100?/mois c'est moins de 1000?/an sur 30 activité dans la fonction que j'occupe _ 85 % de ses 6 derniers mois de salaire quand on part, vous rêvez, là aussi, je tiens à votre disposition, les chiffres, avec une carrière de 30 ans, le taux est de 53%, vos 50 % des 25 meilleures années pour le privé, OK, c'est peu mais moi, est-ce trop - pour les concours , je suis vraiment bien placé pour en parler, je travaille dans un organisme d'Etat, qui en autre a en charge les concours du ministère de l'Ecologie, on ne sera jamais pris avec 5 de moyenne, il faut 13 ou 14 /20 à l'écrit et après il y a l'oral, partout c'est comme ça, "on prend les premiers au concours et non pas ceux qui ont un niveau requis". ON peut être surdiplomé et ne pas réussir son concours. Venez me rencontrer et vous changerez votre vision, particulière de la fonction publique, où 60% sont des catégories C, qui gagnent entre 1500? et 1900?/mois, pour une retraite faible, très faible ...
Réponse de le 10/04/2013 à 15:52 :
Le fait que vous ne cotisiez pas bcp à la préfon ne change rien au fait que les fonctionnaires sont les euls à disposer d'un dispositif favorable interdit aux autres français par idéologie. Le taux est de 85 % pour les 6 derniers mois, c'est fixé par l'état (à moins que vosu y inégriez vos primes non soumies à charges pour faire baisser de façon malhonnête votre taux de remplacement), vous confondez avec le privé ... Il faut 13 ou 14 à l'écrit et à l'oral car comme vousprenez un numerus clausus et qu'il y a sur nombre de candidats, ceux que vous prenez ont forcément les meilleures notes. S'il y avait pénurie de candidats, les notes des admis seraient bien moins bonnes ... En quoi le fait que des fonctionnaires gagnent peu d'argent est-il la preuve qu'ils "méritent" cet argent ? Quel est le juge suprème qui fixe les salaires sice n'est le marché auxquel les fonctionnaires ne sont pas soumis ? Petits salaires pour peu de travail, vous voudriez le beurre et l'argent du beurre aussi ?
Réponse de le 10/04/2013 à 17:02 :
non ,seulement la crémière !
Réponse de le 10/04/2013 à 17:08 :
A noter que l'économie de John Galt ne marche que dans les ordinateurs, où les gens sont programmés à raisonner comme des algorithmes et où les réserves naturelles sont illimitées.
S'il en était de même dans la réalité on pourrait suivre les recommandations du sieur John les yeux fermés.
Réponse de le 11/04/2013 à 8:29 :
John GALF
N'importe qui peut cotiser à la Préfon, certains versent jusqu'à 300? par mois, ce sont les hauts salaires.Notre taux de remplacement c'est pas moi qui le fixe, certains retraités ne sont pas remplacer, c'est pas nouveau. Nos cotisations, ou l'idéologie, quels rapport avec les fonctionnaires. Et les concours c'est 10% en moyenne de pris et encore sur une liste d'aptitude. Il y a des recrutements sans concours..Je ne dis as que tous les fonctionnaires méritent leur salaire, quand l'un gagne 2000? et l'autre 4000?, il faudrait effectivement poser le problème de fonds, deux à 3000?, dans le cadre des évolutions de carrières pour des gens capable. Pas tous. Ce n'est pas le fonctionnaire qui gère sa quantité de travail, quand l'un travaille peu, c'est pa toujours en relation avec son grade, il faudrait pouvoir sanctionner. Mais beaucoup voudrait gagner plus et avoir plus de travail,ils n'y peuvent rien. Quand au beurre et l'argent du beurre, me concernant, vous voulez dire quoi. C'est une phrase qui a été prononcé il y a longtemps par un politique, pourquoi y faites vous référence. Pas de juge suprême, vous oublier que le domaine public c'est pas les entreprises privés, qui courent après les bénéfices, mais nous sommes soumis à notre manière à la loi de l'offre et la demande. Pour tous les ministères.. Et puis, arrêter de nous opposer les uns aux autres, il faut bien travailler dans les circonstances actuelle, n'importe où, e poste public ou privé, on dirait que c'est exprès, or c'est un hasard, ça c'est présenté et c'est tout
Réponse de le 11/04/2013 à 8:35 :
Décroissant, oui, john délire, tout est théorique sans aucune application réelle pratique, C'est un rapport à ce que je pratique qui me fait réagir, car je le vis et ne peu laissr dire ce qui dans la réalité professionnelle, ne figure nul part
a écrit le 10/04/2013 à 14:27 :
Commençons par parler des régimes spéciaux de retraite des députés , du cumul des mandats, du cumul des mandat avec des professions d'avocats(dans le cadre d'affaires de lobbying, trafic d'influences )etc etc etc; on continue à rendre les français pour des veaux, et à les mépriser! rien ne change!je crains le pire pour l'avenir!
Réponse de le 10/04/2013 à 16:19 :
entièrement d'accord avec vous et nous sommes diriger par la gauche heureusement???
Réponse de le 10/04/2013 à 17:50 :
@myrtho
c'est vrai que la droite avec 600 MDS de déficits en 5 ans a un devoir , se taire pour 10 ans !
Réponse de le 10/04/2013 à 18:46 :
droite ou gauche c'est du pareil au même,je ne tiens ni pour l'un ni pour l'autre.les plumés ce c'est le peuple?
a écrit le 10/04/2013 à 14:15 :
presque 5% de deficit et ces messieurs parlent d'austerite ... Je serai curieux de savoir combien ils factureraient a nos enfants la dynamisation de leur avantage acquis ?
Réponse de le 11/04/2013 à 8:51 :
Les déficits publics ne concernent pas les travailleurs. C'est pas eux qui gèrent les pays et depuis l'Europe, on nous inflige des quotas inaccessibles.
a écrit le 10/04/2013 à 14:12 :
et on distribue quoi les salaires et frais opaques de politiques....pas touche aux avantages des seigneurs politiques....non plutot un petit impot gabelle sur le bas peuple....merci mes seigneurs politiques
Réponse de le 10/04/2013 à 16:20 :
le changement c'est maintenant va falloir tenir 4ans .
Réponse de le 10/04/2013 à 17:20 :
un vrai cauchemard pour les évadés fiscaux !
Réponse de le 21/12/2015 à 21:11 :
Plus menteur qu'un socialiste, deux socialistes et en France il y en a un paquet!!!!!
a écrit le 10/04/2013 à 13:56 :
Les déficits, il faut les rembourser.

En 2010, la France a dépensé 150,9 milliards d'euros pour le service de la dette (remboursement de la dette et paiements des intérêts).

Avant Mitterrand, la France ne vivait pas à crédit.

La dette de la France est restée stable à 20% du PIB entre 1973 et mai 1981 alors que la France a connu 2 chocs pétroliers.

Avec François Mitterrand, la dette est passée de 20% du PIB à 50% du PIB entre 1981 et 1995.

Depuis 1995, la droite n'a rien fait pour réduire les dépenses publiques. Et la dette a continué d'augmenter.
Réponse de le 10/04/2013 à 17:43 :
la droite n'a rien fait pour réduire les dépenses ? en effet elle les a augmentées de 600MDS
d'euros en 5 ans , le record de la 5° république, de quoi renter dans le livre du guiness !
a écrit le 10/04/2013 à 13:38 :
le scandale du détournement d' argent c'est la fonction publique : Demandez donc aux élus de présenter le budget avec les rubriques obligatoires : masse salariale des élus , masse salariale des employés sous statut et sans statut , frais de logements ,
d' essence , de téléphone , de réceptions , de voyages , d ' hôtels et restaurants , de cadeaux ,de subventions à leurs propres associations .... Vive la transparence !
Réponse de le 10/04/2013 à 14:25 :
@enfin,les vrais comptes du budget. Allons,vous n'avez rien compris à la comptabilité publique,c'est fait pour synthétiser dans la presse et dans la pub que vous recevez dans votre boîte aux lettres : commune,aglglo,département,région.Faites confiance.
Réponse de le 10/04/2013 à 17:33 :
dans la comptabilité publique il faut inclure les 80MDS:an de fraude fiscale, plus les 395mds
d'évasions fiscales, de quoi remettre les comptes du budget d'aplomb !
a écrit le 10/04/2013 à 13:34 :
Elles sont ou les économies promise la dépense a 55 % du PIB les 3 % de déficits c était promis la baisse de chômage c s'est promit. Et ce matin le petit François nous parle de confiance dans les politiciens lol!!!
a écrit le 10/04/2013 à 13:16 :
S'il faut déjà une inflextion alors que l'on n'est pas encore rentré dans l'austérité dieux sait qu'est ce que sera l'austérité, il doit pas utiliser les mots justes, cela doit être la gangrène, la disette, la famine ou les camps !
a écrit le 10/04/2013 à 13:14 :
Quelle austérité, c'est encore un qui prend les citoyens pour des dindons ou des pigeons ?
Réponse de le 10/04/2013 à 17:18 :
tant que l'on peut plumer dindons ou pigeons qu'importe , le menu est succulent !
a écrit le 10/04/2013 à 13:05 :
Il est évident qu'il y a en France deux mondes. La France des bobos et les gens ordinaires, riches, pas riches. Lorsqu' on voit le patrimoine des élus socialistes on voit leur difficultés à appréhender le réel. La relance keynesienne irait à augmenter les impôts pour les "riches" et et à emprunter encore sur les marchés alors que notre dette atteint 1 800 miliiards d' euros et 90% du PIB. Il est populiste de dire que 38 Ministres ne servent à rien, car réduire à 15 leur nombre ne serait qu'une goutte d'eau dans la mer mais ce serait un geste fort comment demander aux patrons du CAC40 de reduire leurs rémunérations mirobolantes et déconnectées comme les joueurs de foot, et laisser les élus socialistes vivrent dans un luxe inouï dont sans doute ils n 'ont même pas conscience.
Réponse de le 10/04/2013 à 17:24 :
pas de problèmes , ils font partis du club des évadés fiscaux ,cac40, joueurs de foot et élus,
la solidarité est toujours de mise quand l'argent est leur seul fil conducteur!
a écrit le 10/04/2013 à 12:57 :
depuis la mondialisation ...
a écrit le 10/04/2013 à 12:49 :
Quelle austérité se sont ils imposés ? à part sacrifier le privé et ponctionner toujours plus de richesse je ne vois pas ... toujours autant de ponctionnaires , les régimes spéciaux sont toujours là ... autant de gaspillage des élus , de mensonges , ils essaient de détourner l'attention de la plèbe ..pour mieux se servir toujours plus .
Réponse de le 10/04/2013 à 13:07 :
Quels régimes spéciaux, moi, je veux bien qu'on me paye la moitié de ma retraite complémentaire, or chez les fonctionnaires, il n' y en a pas, où elle n'est que volontaire. Les petits grades comme moi, ils se servent où?? Faut qu'on m'explique, en étant surdiplomés, pourquoi nos alaires sont bloqués, pourquoi les concours sont si sélectifs, et pourquoi dire tant de choses fausses
Réponse de le 10/04/2013 à 13:44 :
@ baloo : à quoi bon une retraite complémentaire (vous avez pourtant la préfon, le seul système de capitalisation admis en France avec réductions d'impot en plus) quand on a 85 % de ses 6 derniers mois de salaire quand on part contre 50 % des 25 meilleures années pour le privé ? En quoi les concours sont sélectifs ? vous pouvez être pris avec 5 de moyenne, puisque l'on prend les premiers au concours et non pas ceux qui ont un niveau requis ...
Réponse de le 10/04/2013 à 14:20 :
A noter qu'un entretien d'embauche est aussi selectif ! Combien de CV recus pour un poste ? Combien d'entretiens pour un poste ? Combien d'augmentation depuis 10 ans ? Pour avoir un stage il faut un bac + 5. Alors le discours "en étant surdiplomés, pourquoi nos alaires sont bloqués, pourquoi les concours sont si sélectifs" montre un fois de plus que nos fonctionnaires sont plus des "ponctionaire" (magnifique ce mot !)
a écrit le 10/04/2013 à 12:35 :
Des économies drastiques! je suis prêt à endurer des mois de grève des transports, administration etc... pour qu'on mette enfin à plat le mammouth!!
a écrit le 10/04/2013 à 11:53 :
Austérité pour qui?, que ces messieurs qui n'en foutent pas une rame commencent par les élus du millefeuille national!, il y a quatre fois trop de ces parasites qui mettent la France et les Français à genoux!.
Qu'ils arrêtent également les gabegies en distribuant les aides sociales à tort et à travers, et tout ira mieux!.
Réponse de le 10/04/2013 à 17:10 :
austérité de 80 MDS euros/AN de fraude fiscale, austérité a sens unique !
a écrit le 10/04/2013 à 11:49 :
Plus dure sera la chute.
a écrit le 10/04/2013 à 11:48 :
Dépenser plus que ce que l'on gagne est DANGEREUX ! Cela suppose d'emprunter, et le surendettement conduit directement à la MISE SOUS TUTELLE ! Il semble que ces ministres ne soient même pas conscients de ce risque...
a écrit le 10/04/2013 à 11:47 :
l n'y a pas besoin d'un plan d'austérité mais d'un plan d'économies à quoi servent 38 ministres 577 députés 370 senateurs des agences d'état, des sous préfectures, des suites présidentielles dans les préfectures qui ne servent à rien,les comités theodule,les sommes mises à disposition pour les députés sans justificatif ce N'EST PAS LE PATRIMOINE DES ELUS qui est en cause MAIS CE QU'ILS FONT DE NOS IMPOTS POURQUOI par ex la comptabilité du sénat est si opaque pourtant le sénat est socialiste depuis trois ans ????
l
Réponse de le 10/04/2013 à 17:16 :
il n'y a besoin d'aucuns plans d'austérité, mais des plans de croissances, et de véritables
plans de lutte contre la fraude fiscale de 80 MDS /AN , le retour sur investissement est certain dans ce cas-là!
a écrit le 10/04/2013 à 11:46 :
ILS VEULENT SURTOUT NE PAS AVOIR À RÉDUIRE LA DÉPENSE PUBLIQUE COMME LE GOUVERNEMENT S Y EST ENGAGÉ
MAIS ANGELA EST LA ILS DEVRONT ASSUMER
Réponse de le 10/04/2013 à 17:39 :
il est grand temps de demander a angela de se taire elle et ses ministres tant que nous ne lui donnions l'autorisation, nous français, de donner son avis et seulement a titre consultatif !
a écrit le 10/04/2013 à 11:36 :
Pourquoi tous ses ministres socialistes nous parlent d' austérité : quelle austérité ? Aucune réforme de fonds comme dans tous les autres pays endettés d' Europe, des aides sociales à tout va pour les immigrés et les assistés, l' embauche de 60 000 fonctionnaires de plus alors que l' on crève sous les charges publiques, des dépenses de fonctionnement de l' Etat toujours en hausse..... On se fout de qui au P.S. ??
a écrit le 10/04/2013 à 11:24 :
Bien sur, continuons à dépenser de l'argent que nous n'avons pas,au lieu de réduire le train de vie de l'état.Mais pour cela il faut du courage.
Réponse de le 10/04/2013 à 11:48 :
Mais pour le courage il faut un autre president
a écrit le 10/04/2013 à 10:54 :
Ce qui est fort c'est que nos gouvernants parlent d'austérité.
Hors, c'est juste l'entrain de vie de l'état et le poid des fonctionnaires le Pb.
On est le champion de la taxation. Et on est dans le rouge. Pourquoi? Ce nest pas de la faute des retraites ou des chômeurs. C'est que l'état mange trop de tunes!
Donc on y arrivera pas, car le problème n'est pas attaqué.
Réponse de le 10/04/2013 à 13:21 :
On lésine sur les retraites, pour un milliard et demi tandis qu'on pourrait faire rentrer quarante milliard d'impôts si on s'occupait des 500 français offshore, le directeur de la CNAV qui est syndiqué FO, le déplore, c'est vous dire. Oui, on devrait doubler la rentre des impôts sur le revenu, seulement, on ne s'attaque qu'à ceux qui honnêtes déclarent, par à ceux qui trichent.
Réponse de le 10/04/2013 à 13:46 :
@baloo : "le problème du socialisme, c'est qu'il finit tjrs par être à court de l'argent des autres" Tchatcher. Selon vous, il suffit de voler et rançonner 500 français pour s'en sortir ? Le vol ce n'est bien que quand c'est les autres qu'on vole d'après votre raisonnement ...
Réponse de le 10/04/2013 à 14:31 :
@ john galt, pour la plupart des gens surtout les fonctionnaires que vous êtes je pense que vous êtes un excellent économiste beaux parleur, qui est derrière son bureau s'en donne à coeur joie sur les commentaires de la Tribune, vu la quantité de travail que vous avez et le temps que vous passez sur la Tribune, cordialement-vôtre
Réponse de le 10/04/2013 à 15:08 :
@ pathinder : +1 . Ajoutons que john naze fait parti des amateurs de marchés publics (là, l'argent public lui procure le plus grand bien) et grand admirateur des "fameux" partenariat-public-privé (surtout ceux avec des clauses qui garantissent tous les bénéfices au privé et le poids de toute la dette ou échec du projet au public).
Réponse de le 10/04/2013 à 15:19 :
J'ai du taf, et parfois beaucoup, mais j'ai aussi du temps pour lire la Tribune, je vous invite invite à me rencontrer, là ce ne sont que des mails. Et je réponds ce n'est pas rançonner, je ne soutiendrais jamais les français qui trichent, c'est eux qui volent, le socialisme n'a rien à voir la dedans.
Réponse de le 10/04/2013 à 15:44 :
@ pathinder : "l'insulte ne déshonore que son auteur" Confucius. apport au débat ? zéro.
@ Entrepreneur : un PPP sera tjrs préférable pour fournir un bien à un agence entièrement publique. Vous vous dites entrepreneur,m ais manifestement vous ne savez pas ce que c'est qu'un PPP (trouvez moi en un seul qui garantisse les bénéfices au privé et les pertes au public, c'est absurde).
@ BALOO : En quoi le fait d'être Offshore c'est tricher ? leur argent a été mal gagné ? dans ces cas là, il faut une réponse juridique et pénale, pas fiscale. Le socialisme, c'est le système qui prend par les impots à ceux qui vivent de leur travail en disant qu'ils ne le méritent pas, pour donner à ceux qui aimerait un niveau de vie supérieur à ce que leurs capacités leur fournit. Dans ce cadre, vous faites du parfait socialisme (on dit social démocratie maintenant, ne soyons pas has benn).
Réponse de le 10/04/2013 à 16:08 :
@ BOLOO moi je suis handicapé en fauteuil donc je ne peux plus travailler, j'ai beaucoup de respect pour ceux qui travaillent et je les respecte, car j'espère retravailler reprendre un travail à mi-temps, quand à ce john galt qui ne croule pas sur le travail et qui passe son temps à commenter sur la TRIBUNE j'ai honte de voir des gens qui sont comme vous d'ou mes réactions avec tact de remettre en place cette internaute.
Réponse de le 11/04/2013 à 11:49 :
@ john galt : jaloux moi, alors on échange en tout bien tout honneur vôtre vie de bureau contre celle d'une vie de personne handicapé, seulement qu'une journée après moi je retourne dans ma vie et vous là vôtre, simplement une journée après vous verrez ce que je ressens continuellement.
a écrit le 10/04/2013 à 10:52 :
bla bla bla .Ses copains créanciers et rentiers ne l'entendent pas de cette oreille.
a écrit le 10/04/2013 à 10:51 :
les dépenses publiques ont encore augmenté en volume de 38 milliards en 2012. Il n'y a donc pas d'austérité en vue sauf en ce qui concerne les hausses d'impôt. Mr Hamon et ses disciples ne réclamant pas, loin de là, une pause dans la hausse des impôts, ils demandent en fait une nouvelle accélératino des dépenses publiques, cad du keynésianisme, appliqué depuis 40 ans en France avec la réussite que tout le monde peut voir. Encore 5 à 10 ans, et la France sera dans la situation de la GB en 1978, mais sans miss maggie à l'horizon ... Et la France fera faillite, comme toute économie socialiste (pardon, on dit social démocrate, c'est moins has been).
Réponse de le 10/04/2013 à 11:57 :
Pour ce qui est de Miss Maggie paix a son ame. Son ideologie aveugle et britale n'ont pas produit que des bons effets. La France n'a jamais ete la GB et la societe de ce debut du 21 eme siècle pas celles des annees 70. Le reformes a venir devront etre, et je vous rejoins sur ce point, mais devront etre pragmatiques et justes. De ce point de vue, prenons un peu de recul et voyons les resultats a la fin de ce quinquennat par rapport au precedent. Le monde change John.
Réponse de le 10/04/2013 à 13:49 :
@ DRRW : "iédologie aveugle et brutale " cad ? elle a tué quelqu'un ? les mineurs, eux, ont tuer des gens qui en faisaient pas greve (véridique) boby sand a tué des femmes et des enfants, les dictateurs argentins pareil, mais Tchacher, je ne vois pas ... et le libéralisme n'est pas une idéologie ... Mais bien sûr, on ne peut pas dépenser plus que ce que l'on gagne sans ennui, sauf pour la France parce que c'est différent ... Le monde chnge, on eput vivre à crédit sans ennui de nos jours ... le monde change pour les constructivistes jusqu'à ce qu'ils se prennent le mur ... avant la fin du quinquennat surement ... au fait, la terre est plate maintenant, le monde change vous savez , DRRW ?
Réponse de le 10/04/2013 à 15:10 :
@ john galt :"on ne peut pas dépenser plus que ce que l'on gagne sans ennui" : sauf pour Vinci et ses copains Bouygues et consorts, ces grandes boîtes tueuses de PME que vous admirez et qui s'accaparent tout le produit des investissements publics, avec déjà de grands scandales à l'horizon !
Réponse de le 10/04/2013 à 15:44 :
Perso, j'admire rien!!
Réponse de le 10/04/2013 à 15:47 :
@ Entrepreneur : retrouvez un seul de mes propos où je fais l'apologie du capitalisme de connivnece entre gens de l'ENA ? Sices grosses boites se comportent mal, c'est parce qu'elles s'acoquinent avec l'état au détriment des autres citoyens. La démocratie, ce 'nest pas la distribution d'avantages corporatifs, c'est zéro avantage pour personne, la loi est la même pour tous. Sinon, vosusemblez être bien au courant, dites nous les scandales ? dites nous comment elles tuent des PME ? les imprécations sans preuves ou raisonnement logique ne sont que vaines gesticulations ...
a écrit le 10/04/2013 à 10:44 :
il serait temps de faire le menage dans ce gouvernement avec 15 ministres en trop.
Hollande fait trop de politique,il faut revenir a l efficacité , et duflot hamon montebourg et cie n y ont plus leur place. c est bien beau de vouloir les garder près de soi pour les controler,mais le message gouvernemental est illisible
quand au fond, la france a vécu a crédit,maintenant il faut rembourser .
Réponse de le 11/04/2013 à 14:28 :
Oui, comme dit le front de gauche, un grand coup de balai, seulement Mélenchon les français s'en foutent et ils on tord..Les minorités qui n'admettent pas l'union de l'Europe, déplaisent, c'est pourtant des quotas stupides, inaccessible qu'on nous inflige. Et le pouvoir policier, il faut pas le négliger. Tous ces délinquants, ils n'ont aucune chance de devenir honnête, c'est bien aussi leur précarité qui les rends fou, c'est bien la pauvreté. Quand on lit, les thèses révolutionnaires sur l'éducation, ces conneries de marketing, ces thèses sur les ressources humaines.SUR LA GESTION DES ENTREPRISES, sur la publicité, sur les assurances.,
a écrit le 10/04/2013 à 10:42 :
il existe une austerité intelligente : baisse des dépenses publiques et gaspillages divers. Il existe aussi une austerité idiote : celle de françois hollande et son équipe de pieds nickelés qui pense que gouverner c'est créer de nouvelles taxes et augmenter les impots.( résultat: la dette s'accroit)
Réponse de le 10/04/2013 à 13:16 :
Je pense à 40 milliards d'impôts qui pourraient rentrer dans les caisses si les évasions fiscales de 500 français dans leurs comptes offshore n''y échappaient pas. Et tout les faibles qu'on déclare en fraudant l'URSAFF, Ils ont tellement besoin de bosser qu'on leur fait de fausses fiches de paies, que la moitié ne sont pas dans la comptabilité. Et que le patrons est Turc, arméniens ou autres. Nous ont fait mieux on licencie pour cause boursière, ou sur des entreprises qui réalisent de gros profit. Et qui sous traite à l'étranger..Avec la touche frenchie comme la pub, parce qu'en plus on en fait une pub
a écrit le 10/04/2013 à 10:36 :
C'est amusant de constater que les trois Ministres les plus nuls de la Republique sont d'accord entre eux..
Réponse de le 10/04/2013 à 13:09 :
les grands esprits se rencontrent (les petits encore plus !!)
Réponse de le 10/04/2013 à 17:29 :
c'est exactement la réaction tautologique d'un nano-cerveau bonne nuit bili hari !
Réponse de le 10/04/2013 à 17:58 :
@bili hari ,baloo,
trois ministres ayant le sens de la nation, est toujours un traumatisme, pour les nano-esprits
a visibilité trés réduite!
Réponse de le 11/04/2013 à 12:51 :
Fulbert, 3 ministres ayant le sens de la nation, c'est un pléonasme. Dans nation il y a nationalisme, pour peu qu'on rajoute socialisme, on sait d'avance ce que ça a donné. Non, c'est d'internationalisme qu'on peut parler, pour peu qu'on rajoute prolétariat. Mais les nano-esprits c'est de la science fiction
a écrit le 10/04/2013 à 10:30 :
clair qu'ils ont le dos au mur; soit il y a une inflexion et ils pourront se passer de toutes les reformes dont la farnce a besoin et reportant ca aux calandes grecques en faillite, soit ils vont devoir faire le boulot, ce qu'ils ne veulent pas, car c'est bcp plus sympa de prendre un air de pere noel
a écrit le 10/04/2013 à 10:06 :
L'austerite n'est effectivement pas une fin en soi et peut produire des effets catastrophiques. Dans le meme c'est un formidable appel au changement, en particulier a un changement de gouvernance. Dit comme ca on comprend mieux pourquoi certains critiquent l'austerite...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :