En mars, sur un an, les prix à la consommation ont augmenté de 1%

L'inflation a augmenté de 0,8% en mars, après une hausse de 0,3% en février, selon les chiffres publiés jeudi par l'Insee. Mais sur l'année, la hausse des prix à la consommation n'a été que de 1%. Un niveau qui n'avait pas été atteint depuis fin 2009.
Dans un supermarché. Copyright Reuters
Dans un supermarché. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La désinflation est bien là. En mars, les prix à la consommation ont augmenté de 1% sur un an. La progression mensuelle est de 0,8%, après une hausse de 0,3% en février, selon les statistiques publiées jeudi par l'Insee. Le taux d'inflation ne cesse de diminuer depuis fin 2011, alors qu'il avait atteint 2,5% de progression sur un an.

Corrigé des variations saisonnières, l'indice des prix à la consommation est hausse de 0,3% en mars (+1% sur un an).

Baisse des prix de l'énergie

Cette augmentation reflète une hausse des prix des produits manufacturés après la fin des soldes et de services liés aux vacances d'hiver, précise l'institut de la statistique dans un communiqué. Les prix de l'énergie, notamment ceux des produits pétroliers, ont en revanche baissé. Hors tabac, l'indice augmente de 0,8% sur un mois et de 0,9% sur un an.

"Les prix de l'énergie se replient de 0,2% (+1,0% sur un an) en raison d'un recul, également de 0,2%, des prix des produits pétroliers (-2% sur un an)", précise l'Insee. "La baisse des prix est plus sensible pour le fioul domestique (-1,6% sur un mois et -2,7% sur un an) que pour les carburants automobiles (-0,1% en mars et -2,3% sur un an). En mars, les prix de l'électricité et du gaz sont inchangés (respectivement +5,9% et +6,1% sur un an), avec toutefois des évolutions divergentes des prix du gaz de ville (-0,4% en mars) et des gaz liquéfiés (+2%)", poursuit le communiqué.

Le ralentissement des prix de l'alimentation se poursuit (+0,5%), leur variation annuelle s'établissant à +1,4% (après +1,7% en février et +2,1% en janvier). L'indicateur d'inflation sous-jacente progresse de 0,4% en mars (+0,7% sur un an).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 13/04/2013 à 22:24
Signaler
@ San Miniato, vous avez oubliez le smicard, les bénificiaires du RSA, le chômeur, la personne handicapé, les prix de l'alimentaire ne cessent d'augmenter ainsi que les mutuels et les dépassements d'honoraire, j'allais oublier la liste qui s'agrandis...

à écrit le 11/04/2013 à 18:42
Signaler
Vous croyez vraiment que les retraités vont apprécier la nouvelle ?

à écrit le 11/04/2013 à 16:45
Signaler
L?Insee n?est pas une référence, c?est un organisme qui produit des chiffres faux. L?inflation est de 3,5 et le chômage de plus de 5 millions. Il nous faut mettre en place des organisations impartiales des manipulations de l?Etat papier sourd, aveug...

le 11/04/2013 à 20:22
Signaler
D'où vient les 75% ? Paul serait il lui aussi un producteur de chiffre faux ? Un producteur impartial comme l'Insee ? Des sources pour les 75% svp...

à écrit le 11/04/2013 à 15:11
Signaler
Si les prix n'augmentent que de cela on va voir poindre une salve d'impôts et de taxes pour mettre les pendules à l'heure .La faiblesse des patrimoines de qui vous savez ne sont plus acceptables.

à écrit le 11/04/2013 à 13:59
Signaler
on a du mal à croire qu'il n'y a pas d'inflation ! voyez les fruits et légumes : vus répondrez c'est l'hiver glacial ! voyez les "brosses à dent " c'est fou !notamment en pharmacie .... elles suivent les médicaments déremboursés ; un scandale qu'on ...

à écrit le 11/04/2013 à 13:40
Signaler
l'INSEE a toujours minimisé la hausse des prix.

à écrit le 11/04/2013 à 10:56
Signaler
1% seulement sur 1 an ?? Je suis allé faire mon marché, le kg de clémentines est passé de 3,80 euros à 4,85 euros en 1 semaine !! Le poisson Carlet de 9,90 euros/kg à 14,85 euros/kg en 1 semaine, les épinards de 3,90 euros/kg à 5.80 euros /kg en 1 se...

le 11/04/2013 à 12:28
Signaler
Quand on est hors saison, il est normal de payer légumes et fruits plus chers. Allez acheter des surgelés si ça ne vous convient pas.

le 11/04/2013 à 15:04
Signaler
Vous ne connaissez pas les saisons des fruits et légumes vous !!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.