Arnaud Montebourg « prend des leçons » au Japon

 |   |  181  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Lors d'un voyage au Japon, le ministre du Redressement productif a honoré la qualité de l'industrie nippone, regrettant que la France ne s'en soit pas inspirée.

« Patience, persévérance et constance ». Tels sont les mots d?ordre d?Arnaud Montebourg. En visite au Japon pendant trois jours, le ministre du Redressement productif « prend des leçons ». Félicitant l?industrie nippone, il a reconnu aux Japonais une « passion pour l'industrie » à laquelle ils ont consacré des « ressources considérables ». En contrepartie, le ministre a déploré le comportement et les erreurs de la France vis-à-vis de l?industrie. Dans un acte d'humilité, il a déclaré que "pendant des années, nous nous sommes désintéressés d'une certaine manière du secteur industriel". Selon lui, la France a "trop cédé à la facilité financière" et doit désormais "redécouvrir la patience, la construction industrielle", sur le modèle du Japon.

Arnaud Montebourg a par ailleurs vanté les mérites de la politique monétaire et budgétaire du pays, invitant la Banque centrale européenne à s?inspirer de la Banque du Japon. Cette dernière a récemment effectué des achats massifs d?actifs, dans une volonté de vaincre la déflation.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2013 à 10:36 :
Alors qu'il commence par prendre que 15 jours de vacances par an comme les Japonais, et les 3 autres semaines de vacances payés par les contribuables, qu'il travaille !
Là oui il sera inspiré par l'économie Japonaise moribonde et endetté jusqu'au coup.
a écrit le 28/04/2013 à 0:40 :
j?espère qu'en France que nous allons faire de qualité de notre made in France ,comme le Japon fut l'un des pionnier dans le monde pour leurs savoir faire et leurs création.
a écrit le 24/04/2013 à 16:49 :
notre ministre est en émerveillement , lui a t'on dit qu'au japon les droits de douanes et d'entrée de produits sont rigoureusement contrôlés , les USA aussi d'ailleurs y'a qu'a voir avec le roquefort la guerre guerre des taxes , de là a chercher chez le voisin l'émerveillement il faudrait déjà arretter d'être une passoire qui dit oui a tout et meme a l'inacceptable , car pour qu'un pays s'ouvre commercialement il faut pas capituler le premier et espérer qu'il fera le bon geste , c'est donnant , donnant , on pourrait citer l'Inde aussi qui est très protectionniste vis vis de l'extérieur .. bien sur on regarde le succès story de l'industrie japonaise mais grâce a quoi ? , la passoire union européenne cela est dit nul part .. dommage qu'il faut qu'un ministre se déplace si loin pour briller de la langue
a écrit le 24/04/2013 à 11:52 :
@ Ben Si, je suis d'accord avec vous mais croyez-vous que la France adopte ces mots, redécouvrir la patience et la construction industrielle, sur le modèle du Japon, je pense que non, car j'ai eue l'occasion de travailler en usine je vous avoue qui me plaisait mais maintenant le problème c'est qu'au Japon il y à une autre mentalité social et de travail qu'on ne pourras pas faire admettre aux salariés Français, enfin c'est ce que je pense, nous avons tous et heureusement un avis sur cette article, j'ai donné le mien
a écrit le 24/04/2013 à 10:31 :
Pourquoi aller chercher le modele japonais comme exemple economique alors que nous avons l'exemple allemand devant notre rorte qui est le meillleur de monde. Montebourg n'est vraiment pas logique.
a écrit le 24/04/2013 à 10:09 :
Je suis comme vous tous, atterre par les derniers commentaires de Montebourg. Mais que peut entendre un avocat à l'industrie et à l'économie ? En dehors de ses effets de manches, cet éternel adolescent n'apporte rien. Ou est la stratégie qu'il préconise ? Son mea culpa tombe comme un cheveu sur la soupe. Avoir choisi Montebourg pour un tel poste, montre en effet, l'intérêt de ce gouvernement (pour sa defense il n'est pas le premier) pour l'industrie. Je lui suggérerais bien comme devoir de vacances un petit sujet sur l'attitude au travail des ouvriers et employés japonais, à remettre à nos centrales syndicales.
a écrit le 24/04/2013 à 9:33 :
En réaltité, nous pouvons faire confiance à Montebourg que ses déclarations soient toujours aussi improbables et insensées que la situation le permet. "Arnaud Montebourg a par ailleurs vanté les mérites de la politique monétaire et budgétaire du pays, invitant la Banque centrale européenne à s?inspirer de la Banque du Japon".
Le Japon est traditionnellement le pays qui a tenté depuis 20 ans de sortir d'un marasme stagflationnaire sans succès. Les abenomics de Shinzo Abe font partie de cette énième tentative. Sur le fond économique, la situation n'a absolument rien avoir avec celle au Japon. L'effondrement des diverses bulles et business model inflationnaires en Europe sont des évenements que le Japon ne saura même pas s'imaginer et encore moins - comprendre. La tentative de Abe est plutôt inquiétante pour l'Europe, elle a été pour de bonnes raisons critiqué, rendre le Yen artificiellement faible ne saura que déformé la politique monétaire mondiale à des fins de courte vue et durée. Justement, notre entreprise prépare la conquête du marché Japonais et Montebourg loue les efforts de la boj de renchérir les barrières d'iexportations vers le Japon pour les entreprises européennes. Je suis choqué par ses propos d'une irresponsabilité qui dépasse toutes les bornes de l'acceptable pour les entreprises françaises!
a écrit le 24/04/2013 à 9:20 :
Je ne sais pas ce que maquille les banzais, mais ça n'a pas l'air d'amuser l'oncle Sam.
La guerre des monnaies,comme cela est indiqué ,il y a le mot guerre.
a écrit le 24/04/2013 à 8:27 :
Si Arnaud pouvait avoir le quart de la rigueur d'un japonais on aurait fait un grand pas.
a écrit le 24/04/2013 à 0:27 :
Que ce nul puisse être ministre et de surcroit s'occuper d'industrie serait inimaginable au Japon dont il vente les mérite. Le lui ont-ils dit?
a écrit le 23/04/2013 à 23:48 :
Pourquoi Montebourg à été au Japon si on doit copier sur le phénomène japonais la France au niveau économique ne pourrait pas le supportez, c'est beau de faire des phrases qui résume la politique de l'emploi en France, mais je pense pour ma part de voir ou est le problème de la fermeture des usines en France est de le résoudre depuis la France ce n'est pas la peine d'allez au Japon.
Réponse de le 24/04/2013 à 8:39 :
Il faut des marchés à l'extérieur ! Chez nous on doit acheter français le plus possible pour aider les entreprises. Pendant dix ans on a fait que donner de l'argent pour aider les entreprises sans véritablement les aider, faire ça c'est faire de l'assistanat. Le rôle de l'état n'est pas celui là il doit aider les entreprises en les sécurisant en leur apportant le meilleur environnement de travail possible en leur permettant d'accéder aux meilleurs réseaux de communication de la planète en leur simplifiant les démarches administratives... Aujourd'hui et depuis dix ans on ne fait que donner de l'argent total ça va de plus en plus mal et on est endetté ! L'état ne peut pas innover ni investir ni trouver des clients à la place de l'entreprise privée.
a écrit le 23/04/2013 à 21:23 :
On voit que Mr Montebourg n'a jamais mis les pieds dans l'industrie française:
-les centrales électriques sont bien meilleures que les japonaises
-Renault et PSA ont adopté depuis des années les méthodes LEAN ou le toyotisme.
-L'aéronautique est performante chez nous.

Par contre nous français, nous regrettons de ne pas avoir un ministre de l'industrie japonais!
Réponse de le 23/04/2013 à 21:32 :
Bien vu, Usine !
Réponse de le 23/04/2013 à 22:22 :
On devrait offrir à notre ministre un stage ouvrier de 4 semaines sur une chaîne automobile ou dans une centrale comme cela fait parti du programme de formation des grandes écoles d'ingénieurs française.
Cela lui fera du bien et cela le changera de la moquette épaisse de Bercy!
Réponse de le 24/04/2013 à 8:31 :
Mon cher usine; les choses ne se sont pas dégragdées en un an c'est pendant les dix années précédentes qu'il aurait fallu un ministre de l'industrie japonais ! C'est comme pour l'endettement sour sarkozy, on paie la facture maintenant.
a écrit le 23/04/2013 à 20:14 :
Il peut toujours lécher les bottes au Japonais, ils en veulent pas....!
a écrit le 23/04/2013 à 20:12 :
Le discours de mr montebourg souffr d'un manque total de recul: quel est l'exemple du Japon? Les centrales nucléaires? Une industrie financée par les déficit abyssaux de l'état, à plus de 220% du PIB et qui va encore s'aggraver par le rachat de la dette publique par la boj,? Au final mr montebourg voudrait que les français soient comme les japonais, à ce point craintif de l'avenir et si peu confiant dans leur industrie et leurs gouvernants qu'ils ne font plus d'enfant? Qu'il aille donc s'installer à fukushima!
a écrit le 23/04/2013 à 19:58 :
Le modèle industriel japonais a inspiré le monde entier. Il récame rigueur et juste à temps. Des mots qui ont perdu tout sens en France.
a écrit le 23/04/2013 à 19:32 :
Je me demande si Mr Montebourg est au courant que les japonais respectent leurs patrons, travaillent 40 heures par semaine au grand minimum, et partent à la retraite à 65 ans...
Réponse de le 24/04/2013 à 4:35 :
Et au lieu de faire greve , ils Portent un brassard en signe de protestations , ce serait marrant de voir ce montebourg l expliquer a la cgt. ( il y a aussi des vieillards qui ramassent les dechets recyclables )
a écrit le 23/04/2013 à 19:22 :
Oui, super de dévaluer le yen mais ça fait 10 ans que ça dure et le pays est toujours en pleine stagnation économique. Par ailleurs, les bons du trésor sont aux mains des Japonais, ce qui rend les comparaisons difficiles.
a écrit le 23/04/2013 à 18:47 :
Il faudrait rappeler à ce Ministre que la France applique la semaine des 35 H et non le Japon. En plus, les salariés japonais respectent les cadres et les patrons.
a écrit le 23/04/2013 à 18:29 :
je n'ai pas trop fréquenté le japon, c'était mes patrons qui y ailaient mais j'y suis allé deux outrois fois, la différence entre un patron japonais c'est qu'il écoute un patron ou un ministre francais parle...et lorsque un japonais dit Oui qui ne veut rien dire cela ne veut pas du tout dire oui....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :