Dans la lutte contre la fraude fiscale, le gouvernement privilégie le spectaculaire

 |   |  435  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le gouvernement a annoncé un renforcement des moyens juridiques et humains de la police fiscale, rattachée au ministère l'Intérieur. Mais ce corps d'élite est surtout chargé d'affaires spectaculaires. Il n'est pas certain que cette politique soit le gage de recettes supplémentaires

Du spectaculaire. Les mesures confirmées ce mercredi en matière de fraude fiscale, dans le cadre de l'opération « transparence » insistent sur les moyens au corps d'élite créé sous Nicolas Sarkozy, en matière fiscale, la BNRDF ou brigade nationale de répression de la délinquance fiscale, dépendante du ministère de l'intérieur. Elle verra ses effectifs renforcés d'une cinquantaine de personnes (pour atteindre une centaine d'agents), et sera intégrée à un office central de lutte contre la corruption et la fraude fiscal.

Les fonctionnaires de Bercy favorables
Bien sûr, les fonctionnaires de Bercy auraient préféré que cette police -qu'ils appelaient de leurs voeux- soit le fruit d'une union des agents des douanes et de ceux de la direction générale des finances publiques.
Mais ils accueillent favorablement les nouveaux moyens accordés à leurs collègues, désormais sous la responsabilité de la place Beauvau,  tels que la possibilité d'utiliser des preuves d'origine illicite, comme un fichier volé (exemple du fichier de HSBC), le recours à des «techniques dites spéciales » (infiltration, gardes à vue de quatre jours) ou la création d'un délit de fraude en bande organisée, considéré comme une circonstance aggravante. Celle-ci pourra donner lieu à 7 ans d'emprisonnement et jusqu'à deux millions d'euros d'amende. Le recours à des comptes à l'étranger ou des fiducies et trusts sera également assimilée à une telle circonstance aggravante.

Le danger de privilégier une police fiscale d'élite

« Le danger, tout de même, c'est de privilégier cette police d'élite au détriment du contrôle fiscal ordinaire » estime Vincent Drezet, secrétaire national du premier syndicat d'agents du fisc, Snui-Solidaires Finances publiques.
« Les bons résultats du contrôle fiscal, pour 2012 (les redressements ont rapporté 18 milliards d'euros, contre 16,4 milliards en 2011) sont liés à quelques affaires spectaculaires, exceptionnelles » affirme-t-il. « L'exploitation des fichiers UBS, avec ses 3.000 noms a rapporté beaucoup, notamment. Il n'est pas certains que cela dure ».
Entre l'affichage d'une lutte de plus en plus ferme contre la délinquance fiscale, et la réalité des gains budgétaires, il pourrait donc y avoir un écart. Le gouvernement estime que le contrôle fiscal pourrait rapporter deux milliards de plus en 2013, et que la progression serait encore forte en 2014. Mais les syndicalistes en doutent.
Ils estiment qu'une meilleure orientation du contrôle fiscal, plus ciblé sur les sociétés, serait gage de recettes supplémentaires. « Il faudrait moins chercher à multiplier les contrôles, pour afficher un nombre d'opérations spectaculaire, et se concentrer sur les dossiers les plus fructueux, potentiellement » estime Vincent Drezet.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2013 à 14:23 :
Il est assez étonnant d'entendre le SNUI raisonner en montant et non plus en nombre. Il me semble qu'il a d'ailleurs toujours été très réservé sinon opposé à cette approche en arguant, à juste titre à mon sens, du principe d'égalité des citoyens devant le contrôle. Quels que soient les montants en jeu, une fraude reste un vol commis par un contribuable à l'encontre de tous les autres, et le sentiment d'impunité ne doit pas être encouragé à prospérer.
a écrit le 30/04/2013 à 16:06 :
des des noms noms contre la fraude fiscale, pas difficile regardez la presse après Cahuzac un petit nouveau vient d?être découvert un certain Guéant bras bras droit de Nicolas Sarkozy.
a écrit le 27/04/2013 à 9:22 :
Et si l'on éradiquait les enfers fiscaux ?
Réponse de le 23/05/2013 à 19:03 :
et si l on eradiquait la politique tot court , il y aurait plus de probleme
a écrit le 26/04/2013 à 19:20 :
à vrai dire on ne sait pas ; Sarko "privilégiait les économies de l'état" et réduisait le nombre des contrôleurs fiscaux et indirectement augmentait le volume de la fraude car il est prouvé qu'un bon contrôleur engrange plus d'argent pour l'état avec ses contrôles qu'il ne coûte.....c'était donc une erreur "idéologique" de réduire le nombre de certains fonctionnaires
donc faut tout voir .....
a écrit le 26/04/2013 à 9:38 :
A l'image de Pèpère Francois trout dans le spectaculaire et rien dans l'éfficacité. vive le Pipeau gouvernemental alors que tous les jours en France il y a 1300 chomeurs en plus. Demission messieurs les gouvernants il est grand temps de vous mettre à la niche.
a écrit le 26/04/2013 à 3:28 :
Certains vont payer comme criminels parce que d'autres ont failli dans leur gouvernance. Et si on instaurait une police de bonne gouvernance avec mise en garde à vue de 4 jours pour certains ? Vous risquez de travailler dur toute votre vie, prendre des risques, créer des emplois, pour finalement vous faire traiter de voleurs et vous retrouver en prison parce que vous ne voulez pas vous laisser spolier ! On comprend les délocalisations et l'optimisation fiscale.
a écrit le 25/04/2013 à 20:01 :
la FRANCE avec ses richesses et ses chefs d'entreprises , ses salariés qui bossent quotidiennement à longueur de saisons , d'années et il faut bien l'avouer un classe politique , que l'on n'a plus envie de qualifier , tant elle est médiocre , aveugle , et sourde pour traiter les vrais problèmes..
une nouvelle génération doit se lever...c'est une question de survie pour notre pays.....
Réponse de le 25/04/2013 à 21:36 :
on est bien d'accord, on est au bord du gouffre à cause uniquement de leur incurie, la france a un énorme potentiel mais réduit à néant à cause de leur totale absence de gestion, il suffit d'une augmentation des taux d'emprunt pour qu'on passe en faillite et certains préconisent l'endettement supplémentaire et donc les impôts et taxes pour relancer la consommation alors qu'il suffit de tailler dans le lard épais de la dépens inutile !!! les fonctionnaires de la politique monarchique n'ont plus aucun sens de la réalité et nous saignent, on est revenu avant 1789 !!!
a écrit le 25/04/2013 à 15:48 :
à quoi ça sert de donner son argent à l'état qui ne veut rien réformer, et donc donner son argent à ce tonneau des danaides qui absorbe toute la richesse créée par le privé pour le transformer en dépenses publiques inefficaces, en services pléthoriques désorganisés, redondants, dédaigneux, à alimenter le mille feuille politique, les caisses noires des élus, les régimes spéciaux et les hausses de salaires des fonctionnaires, les syndicats (4,4 millairds..) toute cette gabegie incommensurable du ponde politico-adminstratif... il faut assécher les finances publiques pour qu'ils commencent à gérer un peu, et ensuite revenir l'argent pour des projets utiles, sinon c'est jeter l'argent par la fenêtre, ça ne sert à rien si ce n'est nourrir le monstre !!!
Réponse de le 25/04/2013 à 21:38 :
votre constat et dur mais réaliste, ça ne sert à rien de donner son argent à la puissance publique, il est complétement gaspillé, vive les fraudeurs !!! la preuve, les politiques sont les premiers à donner l'exemple !!!
a écrit le 25/04/2013 à 15:37 :
les salariés sont controlés en moyenne tous les 2 ans, le sriches tous les 4O ans !!! pourquoi avoir sortis les moyens de contrôle là où c'est le plus rentable ??? les politiques semblent être solidaires, il suffit de voir combien woerth et cahuzac étaient solidaires et les autres avec !!!! et quid de leus caisses noires ? 120 000e par an par députés et 140 0000e par an par sénateur, aucune obligation de transparence, bartolone a juste demandé que chacun s'engage à) en faire bon usage, parce que certains s'en sont acheté un bien immobilier !!! est ce que le vers n'est pas dans le fruit ???
Réponse de le 25/04/2013 à 21:33 :
tout à fait d'accord, on nous prend pour ds buses les moyens de contrôle ont été affaiblis, et ce n'est pas faute de moyens comme le veut la rangaine des fonctionnaires, c'est faute e mettre les moyens là où c'est rentable en les prenant là où il n'y a plus rien à prendre pusque c'est automatisé... les politiques sont corrompus et solidaires, ils n'ont plus aucune conscience de la vraie vie, voire cahuzac qui voulait de revenir à l'assemblée !!! on n'est que mes manants pour ces monarques !!!
a écrit le 25/04/2013 à 13:40 :
Fraude fiscale =13 millions de chômeurs
Le service de la dette c'est 50 milliards d'?
La fraude fiscale c'est 80 milliards d'?€
La somme 130 milliards d'? c'est le salaire annuel de 13 millions de Français.
Nous voyons bien que sans la fraude il n'y aurait plus de dettes.
Sans les dettes, il n'y aurait plus de chômage.
Sans le chômage il y aurait + de policiers, d'enseignats, de personnels soignants, de juges de chercheurs, de juges.
Sans la fraude la France serait donc en très bonne santé.
Réponse de le 25/04/2013 à 15:42 :
à claire malvoyante : il faut tout mener de front, la fraude, oui ,mais aussi l'éducation civique ringardisée par l'éducation nationale (de gauche) d'où l'incivisme et la perte de toute valeur, la dépense publique la plus élevée et la plus inefficace d'europe qui permettrait de faire 300 milliards d'économies par an (-30%) car il faut au contraire rationaliser le monde public : il ne faut pas recruter d 'enseignants, il faut les mettre au travail et mesurer leur efficacité : la finlande dépense 30% de moins que nous par élève et a un bien meilleur classement que la france en résultats scolaires, 20 000 enseignants n'ont jamais enseigné, même le tadiskistan a un meilleur taux d'alphébétisation que la france... donc il faut moderniser notre Russie interne et ç apermettra de financer la relance et de se désendetter, halte à toujous plus et jamais remettre en cause l'inefficacité ét la roue libre publique !!!! il faut tout mener de front !!!
Réponse de le 25/04/2013 à 16:45 :
bien d'accord, il ne faut pas d'un coté faire des gains et d'un autre laisser le laxisme public à continuer à dépenser à tout va sans aucuns résultats, à rester dans la logique toujours plus de moyens sans jamais rien toucher à l'existant qui est un champ d'optimisation immense en effectifs et en dépenses !!! et une source énorme d'autofinancement pour la relance par les gains possibles !!
a écrit le 25/04/2013 à 13:18 :
Et la fraude a la TVA intra communautaire.....
Réponse de le 25/04/2013 à 13:48 :
J'ai été confronté à ce type de fraude qui allait détruire notre activité, j'ai rencontré des agents de tracfin, ils me disaient, l'ouverture des frontières à également ouvert la boite de pandore de la fraude à la TVA;
Pour palier à ces fraudes il faudrait que les TVA soient unifiées et prélevée au niveau de l'Europe et redistribuées ensuite.
Mais voilà le principal acte de souveraineté d'un état c'est lever l'impôt.
Autant dire qu'ils ne céderont jamais là-dessus.
Le problème n?est donc pas près de se régler et les fraudeurs à la TVA ont de beaux jours devant-eux !
a écrit le 25/04/2013 à 10:48 :
La FRANCE est en panne, c'est une certitude et ce n'est pas le POLITIQUE ni ses conseillers en macro économie de tous poils qui eux font leurs choux gras de leurs conseils qui ne donnent pas de solutions; qui vont nous tirer d'affaire ; c'est le peuple lui même.
Réponse de le 25/04/2013 à 14:07 :
Mais tout à fait. C'est aux Français de créer un paradis fiscal à condition d'inscrire cette décision dans la constitution. Dès lors, vous aurez tous les investisseurs du monde en France et une croissance très très forte..!
Il faudrait arrêter de pleurer et mettre en place LA SOLUTION. Qui est d'accord ???
a écrit le 25/04/2013 à 10:44 :
oui, le gouvernement "privilégie le vite"fait et l'enfumage, on ne "gratte" pas, tout en surface...on connait !
a écrit le 25/04/2013 à 10:25 :
Si le fisc et les gouvernements français tabassaient moins le contribuable aisé, celui-ci ne mettrait pas son argent dans un pays moins fonctionnarisé, même l' ancienne URSS devenue la Russie ne cogne pas les gens à ce point là !!!
Réponse de le 25/04/2013 à 10:41 :
Ben qu'est ce que vous attendez pour y aller ? Dans ce grand pays démocratique loué par Depardieu. L'URSS, moins fonctionnarisée que la France,...y a vraiment des gens qui n'ont pas peur du ridicule.
Réponse de le 25/04/2013 à 11:42 :
Tous les pays tapent sur leurs délinquants. La France peut être plus que d'autres, et c'est tant mieux. En tous cas du point de vue des gens honnêtes.
Réponse de le 25/04/2013 à 15:06 :
contribuable aisé = délinquant ??? Tu as mal lu.
a écrit le 25/04/2013 à 9:03 :
Moi, je trouve inadmissible que les gens simples, sans soutien fiscal, juridique, amical (?) paient plein pot leurs impôts au point que leur vie devient tragique, alors que les malins avec tous leurs biens immobiliers, acquis ( sûrement) honnêtement), ne paient pas l'impôt??? roulent dans de puissantes voitures, ont des propriétés merveilleuses en France et touchent à peine 1000 euros de retraite...
Ou d'autres, qui n'ont jamais rien fait de leurs dix doigts, issus de classe sociale aisée, touchent RSA, possèdent logements divers, héritent et tapent sur le dos des assistés, ceux_ci de la France d'en bas...
Où est la justice fiscale???
Réponse de le 25/04/2013 à 13:03 :
Il y a des solutions aux dérives de la (Vè)République...Encore faudrait-il que tous ceux qui
en ont marre,se rendent aux urnes pour mettre le "bon bulletin"...A Droite(FN compris),per
sonne ne doute ou hésite...Là où ça "pêche",c'est à gauche,chez les "gagne-petits",qui
trépignent comme des gamins quand on ne leur a pas donné ce qu'ils attendent...!!Un pro
verbe dit:"On n'a que ce qu'on mérite"!C'est bien le cas de la France...Pour décider les cit
oyens "inertes" et allergiques aux lois de la République,il faudrait aller jusqu'à leur suppri
mer les droits civiques ou les subsides sociaux dont ils bénéficient...Il y a un "remède" pr
sortir de la "panade" socio-économique dans laquelle baigne la France aujourd'hui:voter
Front de Gauche ou pour Europe-Ecologie Les Verts...Avec eux et la dynamique de l'éco
nomie sociale et solidaire,beaucoup de chômeurs et de "laissés-pour-compte" trouveront
chaussures à leurs pieds...Encore faut-il avoir le courage de la faire et de ne pas les discré
diter avant de savoir qui ils sont et quelles sont leurs valeurs humaines,sociales et politi
ques...!!Les patrons-bien + que leurs salariés-savent que:"L'union fait la force"....
a écrit le 25/04/2013 à 8:53 :
Le spectaculaire serait de demander aux ministres (et au président) de publier leurs déclarations d'ISF des 6 dernières années. Le problème n'est pas d'avoir ou de ne pas avoir un patrimoine, le problème est d'être "à jour" de ses impôts.
a écrit le 25/04/2013 à 8:53 :
" (pour atteindre une centaine d'agents), et sera intégrée à un office central de lutte contre la corruption et la fraude fiscal."

Faites des efforts, les fautes d'orthographe aïe!
Réponse de le 25/04/2013 à 13:28 :
Pour litter contre l'évasion fiscale + l'exil des entreprises,il faut commencer par supprimer l'IR
des salariés;supprimer les "prélèvements obligatoires" et les charges sociales des entrepri
ses,ce qui relancera l'économie,d'une part;et remplacer l'impôt sur les sociétés par un pré
lèvement sur le CA ...Et "taxer" le CA des banques.Pour surveiller les unes et les autres,re
prendre les agents qui travaillaient sur l'IR des salariés pour les affecter à surveiller la ges
tion des entreprises + des banques...
a écrit le 25/04/2013 à 7:48 :
Ceci démontre parfaitement que nous vivons dans un pays à la fiscalité totalitaire.
Réponse de le 25/04/2013 à 11:44 :
Le jour ou vous vivrez un réel totalitarisme, peut être aurez-vous honte de vous.
Réponse de le 25/04/2013 à 13:33 :
Outre le fait que "Génial" a parfaitement raison, votre com' ne fait que démontrer, cher "@génial", vos oeillères et votre peur d'oser penser par vous-même. Un état qui pratique la rage taxatoire et le racket fiscal n'est rien d'autre qu'un état-voyou contre lequel il convient de lutter par tous les moyens possibles. Si ce moyen se fait surnommer "fraude" fiscale ou "évasion" fiscale par une bande de politiciens véreux et leurs nervis, qu'il en soit ainsi. Il y a un choix à faire, cher ami : courber l'échine comme un bon petit serf et se faire tondre comme un servile et peureux mouton, ou oser, avoir le légitime courage, de prendre toutes les mesures nécessaires pour s'auto-protéger d'un racket fiscal mafieux. La france de baltringues, les autres états européens et l'europe n'ont plus aucune légitimité démocratique. L'évasion et le fraude fiscales sont aujourd'hui des justes, morales, légitimes et normales mesures d'auto-protection face à des états véreux et corrompus, champions des gaspillages en tous genres (voyez les interventions de la france ringarde en côte d'ivoire et au mali, ainsi que le budget scandaleux accordé à la défense !). A eux seuls, rage taxatoire et racket fiscal expliquent, justifient et légitimisent pleinement ce que les dirigeants mafieux et leurs pitoyables collabos osent appeler la "fraude" et "l'évasion" fiscales.Quand vous êtes aux prises avec la mafia, tous lesmoyens sont bons pour lutter. A moins, bien entendu, d'aimer être une pitoyable victime consentante ou d''être un crapuleux petit soldat à la solde de cette même mafia.
Réponse de le 25/04/2013 à 14:07 :
Eh bien j'espère que vous avez quitté ce continent dégueulasse qu'est l'Europe, puisque ça vous tient tant à c?ur, et que vous avez fait ?uvre de patriotisme en allant vous installer aux USA (aussi victimes d'évasion fiscale), en Asie, ou en Russie (des havres de démocratie, contrairement à notre vieux continent).
Une fois le ménage fait chez nous, ceux qui aiment ce pays et ce continent pourront tenter de le redresser. Rassurez-vous, vous ne manquerez à personne.
Réponse de le 25/04/2013 à 14:10 :
Pour ce que est du budget de la défense que vous décriez tant, c'est en Europe qu'il baisse, et nulle part ailleurs dans le monde. Mais en toute logique, continuez à vanter les USA, première armée du monde, ou la Russie, la Chine et l'Amérique latine, qui se réarment tous. Ou alors vous vouliez vanter les vertus de l'Europe par votre commentaire ?
Réponse de le 25/04/2013 à 15:32 :
Ce n'est pas pcq le budget de la déense (défonce ?) est en baisse qu'il n'est pas encore trop élevé et largement usurpé. Quand on se serra la ceinture, la toute première chose à faire -dans des états démocratiques et bien gérés qui misent sur l'avenir en tout cas -, c'est privilégier l'enseignement de qualité à tous les niveaux (mais il est vrai que c'es une notion inconnue en france !), les soins de santé de qualité (même remarque; la france ayant au moins 10 ans de retard sur des pays réellement civilisés, notamment dans les domaines ophtalmo et des cancers), la culture et le tissu social. Mais bon : en âchant du pognon pour la défense, c'est toujours ça de prix pour les petits copains des politiciens : un bienfait n'est jamais perdu et nul doute que ceux qui se font des fortunes en vendant des armes aujourd'hui sauront financièrement soutenir leurs petits copains politiciens le moment venu. Démocratique, tout ça ? Allons donc ! n France, la démocratie a depuis longtemps cédé la place à la voyoucratie. Et plus celle-ci devient évidente et outrancière, plus le populo de base, complètement incapable ou trop peureux que pour pense par lui-même, en redemande. Notamment en france où la culture du nivellement par le bas et de la médiocrité sont devenus de bien lamentables "arts" de vivre. Quant à oser parler d'"aimer ce pays et ce continent" ... Il y a là de quoi rire à vos propos déplacés. car, si vous aimiez vraiment votre pays (ce qui, vu ce qu'il vaut, est quasiment irréalisable !), vous ne cautionneriez pas des politiques mafieuses le racket fiscal et la voyoucratie dans son ensemble. Mais si c'est cela que vous aimez, rassurez-vous : vous n'avez encore rien vu et vous méritez d'ores et déjà ce qui vous arrive et vous attend. heureusement que pour les gens courageux et responsables, ceux qui refusent de céder à la voyoucratie et au racket fiscal, d'autres horizons nettement plus accueillants existent. Et certainement pas ceux que, dans votre ignorance, vous mentionnez. Oui, l'herbe est bien plus verte et nettement plus digeste ailleurs qu'en france ! ON pense à des pays qui, ne pratiquant aucune injuste et amorale taxation sur le revenu et/ou le capital (ou alors si minime) offrent à leurs populations des qualités et des niveaux de vie que vous ,n'êtes même pas capables d'imaginer, enfoncés dans votre bourbier "made in france". un bourbier causé, notamment, par le racket fiscal.
a écrit le 25/04/2013 à 0:20 :
Donc: spectaculaire, esbrouffe, effet d'annonce, coup de pub, trouille sauf pour les copains...
mais aucune remise en question ; le vrai problème semble ètre une perte phénoménale de légitimité de l'exécutif (et de la représentativité )
On a désormais le sentiment que quoi qu'ils fassent, nos gouvernants s'enfonceront un peu plus dans la mouise et l'oppobre
Réponse de le 25/04/2013 à 7:35 :
Ils sont incapables alors il faut faire de l'enfumage.
a écrit le 24/04/2013 à 23:22 :
On croyait avec Woerth accordant l'amnistie fiscale à ceux qui rapatrient leur argent en France ou déclarent leurs comptes, que ces histoires d'argent caché à l'étranger deviendraient minimes, on s'est trompé, l'affaire Cahuzac en est un fort bon exemple, à pas un moment ce dernier n'a pensé déclarer son argent au fisc alors qu'il n'y avait pas grand chose( à ce qu'on sache en ce moment), et à chaque nouveau fichier de paradis fiscal qui sort, on trouve des français, bien qu'on se garde bien de donner leurs noms en public sauf des seconds couteaux et s'il y a un gain politique derrière.
Il semble, plus réellement que le combat contre la fraude fiscale touche avant tout des sociétés fragiles essayant de décaler leurs comptes pour ne pas virer ou ne pas déposer le bilan. Fraudes à la TVA, fraudes aux charges sociales, pas vraiment glorieux tout cela( surtout quand ça touche au travail avec des immigrés clandestins), mais pourquoi donc les gens essayent-ils encore de créer de l'activité en France ? n'ont-ils pas encore compris qu'à terme seul l'état aura le droit d'embaucher ?
Réponse de le 25/04/2013 à 2:08 :
XD J' adore le raccourcis magistral entre une évasion fiscale devenu anodine pour certains et l' esprit d entreprendre en France.
a écrit le 24/04/2013 à 22:56 :
Plus les impôts augmentent (et ça a bien accéléré sous Sarkozy), plus les gens fraudent.
Plus les gens fraudent, plus les contrôles rapportent.
Ne nous réjouissons donc pas trop de ces chiffres en hausse...
Quant aux contribuables qui ont du pognon à l'étranger, je pense qu'ils vont arrêter la fraude....en cessant d'être résidents français!!!
Réponse de le 25/04/2013 à 2:13 :
Moi j' affirme le contraire , c' est l' évasion fiscale qui engendre les hausses d impots
Réponse de le 25/04/2013 à 9:54 :
@SimpsOn : Grossière erreur que d'affirmer cela, l'évasion fiscale n'est que la conséquence de l'incapacité de nos élus a faire les réformes nécessaires pour permettre à ce pays de sortir de la faillite dans laquelle ils l'on plongé.
Je vous rappelle que les cadeaux de Mitterand ( retraite à 60 ans, 5ème semaine de congés, 35 heures, CMU, etc..), n'ont jamais été financés mais payés à crédit, qui nous coûte aujourd'hui 50 milliard d'intérêts par ans et une dette colossale ( 1800 milliards) qui seront payés par nos enfants.
Aujourd'hui que la France est au bord de la ruine, nos élus de gauche et de droite, au lieu de reconnaître leur responsabilité et de corriger le tir, préfèrent accuser les riches, l'euro, l'Europe, la Chine, la finance etc... c'est tellement facile..!
Ils en sont réduits à ratisser les fonds de tiroirs pour récolter quelques milliards, mais toujours pas de réformes.
Il est normal que ceux qui ont travaillé et constitué un patrimoine essaient par tous les moyens de le préserver de la voracité de cet état totalitaire et dépensier.
Réponse de le 25/04/2013 à 11:49 :
Cette démonstration tombe rapidement à l'eau, avec quelques comparaison internationales. Pourquoi croyez-vous que l'évasion fiscale soit un sujet majeur en Allemagne, GB, USA, etc ? Tous des enfer fiscaux ? La délinquance doit être réprimée, et c'est tout à fait normal. Comme le dis SimpsOn, une vrai lutte contre la fraude fiscale permettrait de nouvelles rentrées fiscales sans augmentation d'impôt pour les classes moyennes qui sont déjà étranglées.
Réponse de le 14/05/2013 à 14:53 :
La cause première de l'évasion fiscale, à mon sens, n'est rien d'autre que la cupidité, encouragée qu'elle est par le culte de l'individualisme et du paraître (en gros chacun pour sa g...et je mérite à moi tout seul ce que je suis parvenu à accumuler).
Sans parler du dénigrement de l'impôt entendu en permanence depuis des années par ceux qui feignent aujourd'hui de vouloir en combattre les conséquences, car ceci rejoint aussi cela. Au risque de caricaturer (à peine), l'envie de frauder s'est développée, car elle a pu trouver un terrain fertile, les "valeurs" véhiculées par le néolibéralisme depuis plus de 30 ans. Quant à la possibilité de frauder, celle-ci a également pu trouver à se développer avec l'édification d'un autre dogme du libéralisme qu'est la libre circulation des biens et des capitaux. Bref, nous récoltons aujourd'hui les fruits de ce que nous avons semé, et si ceux-ci ne nous conviennent pas, c'est d'abord de nouvelles semences dont nous avons besoin, bien avant de nouveaux jardiniers...
a écrit le 24/04/2013 à 22:48 :
La presse annonce une fraude fiscale de 60 à 80 par an, mais alors la comptabilité publique, c?est une farce ! N?avons-nous pas des inspecteurs des finances ? On en parle maintenant, ça date de quand ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :