"La Commission n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire"

 |   |  648  mots
Le président de la République, François Hollande. Copyright Reuters
Le président de la République, François Hollande. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Mercredi, Bruxelles a accordé deux ans à la France pour faire passer son déficit sous la barre des 3% du PIB, mais lui demande de lancer des réformes, notamment de son système de retraites et de son marché du travail, avant le 1er octobre 2013 .

"La Commission n'a pas à nous dicter ce que nous avons à faire. Elle a simplement à dire que la France doit rétablir ses comptes publics", a réagit François Hollande à la suite des recommandations de la Commission européenne à la France, mercredi. Bruxelles a certe accordé deux ans à la France pour réduire son déficit sous les 3% du PIB, mais elle lui demande aussi de réaliser plusieurs réformes d'ici le 1er octobre. Notamment une réforme des retraites en vu d'assurer son équilibre "pour 2020 au plus tard".

"Pour ce qui concerne les réformes structurelles, notamment les réformes de retraites, c'est à nous et à nous seuls de dire quel sera le bon chemin pour atteindre l'objectif", a insisté le président, qui s'exprimait en marge d'un déplacement à Rodez. François Hollande a souligné qu'il avait "déjà fait" la "proposition" de réforme des retraites et que celle-ci serait faite "'dans la concertation, la justice, la responsabilité". "La vérité sur les retraites, c'est qu'une discussion s'engagera avec les partenaires sociaux, avec justice, responsabilité et volonté pour en terminer avec les déficits", a-t-il dit.

"Pas de surprise" pour Ayrault

"Il n'y a pas de surprise, nous sommes dans la droite ligne de ce qui avait été annoncé, et donc la France va respecter ses engagements, ce qui implique un certain nombre de réformes que nous ferons à notre manière", a déclaré, de son côté, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, à l'issue d'une rencontre à Paris avec l'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt.

"Si je pense à la réforme des retraites, ce n'est pas Bruxelles qui nous le demande, c'est parce que nous savons qu'il y a nécessité de sauver notre système par répartition", a encore dit Jean-Marc Ayrault. "Nous sommes dans le concret, dans le réel, nous affrontons les réformes structurelles nécessaires, nous voulons que notre pays soit fort sur le plan économique, qu'il soit juste sur le plan social et qu'il soit en même temps un fer de lance de la relance du projet européen et que la France retrouve son rôle leader en Europe."

"Ces recommandations confortent les chantiers du gouvernement" selon Moscovici

"Pour l'essentiel, ces recommandations confortent les chantiers du gouvernement, notamment le Pacte pour la compétitivité, la croissance et l'emploi, la réforme du marché du travail, la modernisation de l'action publique, la réforme des retraites", a déclaré le ministre de l?Economie, dans un communiqué. Pierre Moscovici a par ailleurs répété "son engagement déterminé à poursuivre sa stratégie de sérieux budgétaire, au bon rythme".

"Les discussions sur le projet de recommandation de la Commission qui auront lieu au cours des prochaines semaines seront l'occasion de rappeler que la réorientation des politiques européenne en faveur de la croissance est une priorité", a ajouté le ministre. Il a demandé une "meilleure coordination des politiques économiques dans la zone euro prenant mieux en compte la situation différenciée des pays et leurs marges de manoeuvre respectives". Il a également plaidé pour "des initiatives en Europe pour renforcer la dimension sociale des politiques économiques à travers notamment des initiatives en faveur de l'emploi des jeunes".

Inverser la courbe du chômage, toujours avant fin 2013

Le président a également réagit aux prévisions de l'OCDE, qui prévoit une hausse du chômage en 2013 et 2014. "Malgré toutes les difficultés, la récession qui nous a saisis depuis maintenant six mois, (l'objectif) reste de faire l'inversion de la courbe du chômage", a-t-il dit à Rodez, en ajoutant: "moi je ne suis pas dans un concours de pronostics, je ne fais pas un pari sur l'avenir (...) Je fais une politique qui doit à la fin de l'année 2013 inverser la courbe du chômage et après, en 2014 continuer à réduire le chômage".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2013 à 18:57 :
Ils sont vraiment trop forts ces socialistes, même pris en défaut ils expliquent que c'est normal ! Serait-ce l'explication du nom d'une présidence "normale" ?
a écrit le 30/05/2013 à 23:02 :
Un budget doit être équilibré en recettes et en dépenses, c'est un principe simple que le Général de Gaulle avait affirmé et appliqué, c'est plus difficile à faire pour les charlots qui nous gouvernent depuis, pourtant il n'y a pas d'autres choix possibles.
a écrit le 30/05/2013 à 19:49 :


Europe et Merkel ont rien dit quand Sarkozy
avait 8 % de déficits budgétaires et n'ont rien dit non plus sur les 150 milliards de déficits par ans, ses petits copains du PPE (droite Européenne) l'ont soutenu et maintenant ils viennent critiquer les Français.

en 2014 pour les européenne
je voterait FN et pourtant je n'est jamais voter pour ce parti, mais là contre Europe je le ferait.
a écrit le 30/05/2013 à 17:15 :
Arrogance grotesque, double ou triple langage. On ne sort pas du déni de réalité. Gloubi, glouba, cahin caha, couac hop là; Faute de comprendre ces mystères, feignons d'en être les organisateurs. En attendant le pédalo tourne en rond, et son capitaine fait semblant d'écoper
a écrit le 30/05/2013 à 15:30 :
Un discours à Paris un discours à Bruxelles et un autre à Berlin c'est la politique Hollande.
a écrit le 30/05/2013 à 15:23 :
Flamby est toujours aussi arrogant, en attendant nous assistons béats à la dégradation de la compétitivité du pays.....
a écrit le 30/05/2013 à 14:18 :
à lire tot cela on se demande pourquoi les jeunes se barrent à l'étranger...manque de gout pour les polémiques stériles?
a écrit le 30/05/2013 à 13:50 :
Ca fait 30 ans que les politiciens n'en font qu'à leur tête, bravo la commission européenne, il faut désormais sanctionner la France. Comment ce N.... peut il prétendre que chacun son carré de pré.. Non M Hollande, nous sommes dans l'Europe et il est primordial que les règles soient respectées par tous.
a écrit le 30/05/2013 à 13:33 :
Et pendant ce temps, on envisage de créer la structure administrative supplémentaire de "métropole". 10 ème niveau non? Pathétique...
a écrit le 30/05/2013 à 12:38 :
Hollande fait mouliner ses petits bras pour la galerie mais il sait parfaitement qu'il est dans la nasse et qu'il devra s'exécuter ...
a écrit le 30/05/2013 à 11:18 :
à lire tous les grincheux dans les commentaires, c'est "un coup je te vois un coup je te vois pas" pour une fois que l'on a un gouvernement qui dit que la politique Européenne n'est pas bonne, est bien laissons lui le dire, ça fait du bien, l'Allemagne ne va tarder à chanter différemment, car elle à un problème de génération et a avoir miser sur le tout export ça risque de lui faire très mal, donc, comme on dit "cheux nous" " c'est à la fin du marché qu'on voit les bénéfices"
Réponse de le 30/05/2013 à 17:26 :
... et les dettes !
a écrit le 30/05/2013 à 11:17 :
Quand on est endetté, on fait ce que nos créditeurs nous demandent puisqu'on leur est redevable. Notre président essai de garder la tête haute, face à son électorat, mais il devra s'executer le jour où on nous dira: "si tu fais pas cette mesure, on ne te prète plus d'argent alors débrouilles toi pour payer tes retraites et tes fonctionnaires". Problème, plus on retarde la mise en application des vraies mesures, plus ce sera difficile pour le pays de se relever. Je trouve bien gentil (pas le juge) de la part de la commission européenne de nous avoir donné un délais suplémentaire pour atteindre les 3% de déficite. Et je trouve bien mal venu cet égo démesuré, ce manque de remise en question de notre capitaine de pédalo qui vogue (sans progresser) contre vents et marrés. Au moins sarko était revenu sur le bouclier fiscal, prenez exemple M le président.
Réponse de le 30/05/2013 à 12:55 :
Vos avez tout dit et bien dit , merci !! m^me si sarko était de gôche lui aussi ..
a écrit le 30/05/2013 à 10:56 :
Hollande c'est comme Sarkozy leur manque de courage de réformer la fonction publique et collectivités territoriales ainsi que les entreprises publiques sont comme des gamins des bonimenteurs qui ont besoins de se faire remonter les bretelles par le maître de Bruxelles...
a écrit le 30/05/2013 à 10:48 :
Faire des réformes oui, mais il va falloir toucher à la fonction public, la réserve de voix pour Hollande. Et ça il n'i touchera jamais!!!
a écrit le 30/05/2013 à 10:05 :
"La Commission NE DEVRAIT PAS AVOIR à nous dicter ce que nous avons à faire", et on se demande quel peut être l'intérêt de latribune.fr de relayer les discours pathétiques d'excuses des différents membres du gouvernement rappelant leur inconstance et leur incompétence sans analyse et rappels historiques les mettant en porte-à-faux.
a écrit le 30/05/2013 à 9:59 :
Quelle preuve d'autorité, j'en frémis. Avec un tel chef nous sommes sauvés.
a écrit le 30/05/2013 à 9:59 :
Ha, Ha, Ha, il se moque de nous, la France a tout accepté de Bruxelles, même la saisie des comptes bancaires comme à Chypre, moi c'est réglé j'ai déjà vidé tout mes comptes, qu'il me prenne mon vélo et j'irais revendre mon yacht à CAHUZAC. Quelle mascrade !
a écrit le 30/05/2013 à 9:52 :
FH semble avoir oublié que Bruxelles ne tient son pouvoir que parce que les représentations nationales se sont "défaussées" sur lui
Réponse de le 30/05/2013 à 10:12 :
Vous oubliez également que FH ne tient son pouvoir que parce que les Français se défaussent sur lui.
a écrit le 30/05/2013 à 9:48 :
Commencons par sortir de l'ue et nous gagnerons de suite 7 milliards (la France est un contributeur net) qui servent à nourrir grassement ceux qui nous ménent à la ruine. Pour comprendre : www.u-p-r.fr
Réponse de le 30/05/2013 à 10:09 :
Oui, d'ailleurs je me demande aussi pourquoi la monnaie et le travail de mes voisins devraient avoir la même valeur que le mien. Mes billets de 10e valent au moins 10 des leurs et une heure de mon travail au moins 100 des leurs. Croyez vous vraiment que les lobbys ne sont qu'à Bruxelles et qu'il n'y en a pas en France?
Réponse de le 30/05/2013 à 10:28 :
Je ne vois pas le rapport avec mon post, les lobbys sont partout mais essentiellement à Bruxelles car c'est là que se prennent les décisions (2e derrière washington en terme de nombre de cabinets de lobbying). Néanmoins sur la monnaie, je suis d'accord avec vous. Nous ne pouvons pas avoir la même monnaie car nous avons des économies différentes. Et comme chacun sait, une monnaie doit correspondre au niveau de compétitivité d'un pays, pas plus pas moins. D'ou la nécessité de sortir de l'ue et de la zone euro.
Réponse de le 30/05/2013 à 12:02 :
J'aime bien votre réponse car elle montre bien que vous ne comprenez cette arnaque aux monnaies. Comme chacun sait, la compétitivité de l'ile de France n'est pas la même que celle de l'Auvergne. Doit on avoir plusieurs monnaies différentes en France ? Doit on avoir une monnaie différente par région? Ville? Maison? Personne? Suite à ce questionnement vous comprendrez mieux l'ironie contenue dans mon commentaire précédent.
Réponse de le 30/05/2013 à 15:40 :
Je vais éviter de faire preuve comme vous de condescendance mais je crois que c'est vous qui ne comprenez pas. En France, nous avons des transferts budgetaires des régions les plus riches vers les plus pauvres pour faire simple. La France est une nation avec un peuple (une culture commune, une langue commune, une histoire commune ect...). Il n y'a pas de peuple européen et il y'en aura jamais. Ce que vous préconisez c'est une europe fédérale avec une même monnaie et des transferts budgétaires des pays riches vers les pays pauvres. Ce que les allemands refusent et continueront de refuser. D'autre part les européens n'en veulent plus de cette europe qu'on leur a vendu comme source de richesse et de prospérité. C'est tout le contraire qui se produit depuis 20 ans. Alors les peuples n'en veulent plus et vous voudriez qu'on fasse encore plus d'europe avec du fédéralisme ? Pouvez-vous 5 minutes remettre en question vos dogmes ou c'est trop demander à un européiste ?
a écrit le 30/05/2013 à 9:26 :
ce rappel de la commission me fait plaisir elle remet en place nos politiques et nos journalistes qui avaient fait toute une tartine quand bruxelles avait accordé deux ans à ce moment la personne ne parlait des A CONDITION DE !!!!!!!! de meme avec la transparence des élus hier presque personne n'a parlé que le sénat avait refusé la levee de l'immunite parlementaire du sénateur maire de tours alors OU EST LA TRANSPARENCE
a écrit le 30/05/2013 à 9:22 :
Un cri de coq gaulois ne peut que faire remonter sa popularité! L'occasion était trop belle pour ne pas la saisir. Mais le problème reste entier car Hollande n'a ni le savoir ni le courage de s'attaquer aux réformes structurelles. Personne en France ne maîtrise le sujet. La complexité est trop grande, trop d'interdits trop protecteurs pour trop de catégories. Une mise à plat s'impose ainsi qu'une une mise en oeuvre pragmatique.
a écrit le 30/05/2013 à 9:13 :
Les cigales se font imposer leur feuille de route par les fourmis. Si tous les Premiers ministres qui lui ont succédé avaient ressemblé à Raymond Barre !
a écrit le 30/05/2013 à 8:48 :
en langage diplomatique ca veut dire ' le deficit a 3% et les refomes, vous pouvez vous assoir dessus'.... c'est bien parce que les francais sont champions du monde pour ne pas tenir leurs promesses que les partenaires europeens commencent a s'enerver.... en anglais, 'french promise', ca resume tout un comportement...
a écrit le 30/05/2013 à 8:28 :
Il veut plus d'Europe afin que les autres payent nos dettes mais pas pour que fassions des efforts. Au-moins, maintenant, les choses sont dites et claires !
Réponse de le 30/05/2013 à 8:50 :
Les dettes occidentales, Japon inclus, ne seront jamais remboursées. Et d'ailleurs personne ne les rembourse vu que la planche à billets tourne à fond. L'austérité ne marche pas non plus, elle tue l'économie productive car les gouvernants veulent surtout protéger les intérêts de leurs électeurs : la population vieillissante, les rentiers.
Réponse de le 30/05/2013 à 8:57 :
Nos dettes sont du en grande parti a cause de l'Europe et de l'imprévoyance de sa politique! Tout le monde s'est déresponsabilisé sur des fonctionnaires européens (des experts).
Réponse de le 30/05/2013 à 9:46 :
on peut savoir en quoi l'europe est responsable des deficits de la secu et des retraites francaises, et du fait que la depense publique c'est 56% du pib? on n'arrive pas trop a comprendre?
Réponse de le 30/05/2013 à 10:59 :
Regardez les sources des déficits et vous aurez votre réponse.
a écrit le 30/05/2013 à 8:20 :
L'Europe peut être pas. Mais ce que dit la cours des comptes de Didier Migaud (PS) devrait être suivi avec volonté et sérieux.
Il est vrai que c'est plus facile de dépenser l'argent des autres. (Le notre bien évidemment)
a écrit le 30/05/2013 à 8:00 :
Nos gouvernants sont tellement nuls que tout le monde s'amuse çà leur dire ce qu'il faurt faire.
a écrit le 30/05/2013 à 7:54 :
La démarche de Hollande est correcte. Que Bruxelles fixe les objectifs finaux et intermédiaires est logique; par contre les moyens et mesures pour y parvenir ne sont pas de leur ressort. Chaque pays a ses particularités et seuls les représentants élus de ces pays doivent décider des mesures et de leur application.
Réponse de le 30/05/2013 à 8:13 :
Oui, mais quand les objectifs fixés par l'UE ne sont jamais atteints par les gouvernements Français UMPS, l'UE est en droit de savoir pourquoi ?
L'UE sait pourquoi Paris ne respecte pas ses engagements : parce que les réformes de structure n'ont pas encore commencé.
Quand on fait intervenir chez soi un mauvais artisan et que l'on a une certaine compétence sur le sujet et que l'on s?aperçoit d'anomalies dans le résultat attendu, on peut lui suggérer des actions correctrices. S'il n'écoute pas ou est vraiment incompétent, on met fin au contrat.
Apparemment, Hollande est jugé par l'UE comme ce mauvais artisan. Il n'a pas la bonne caisse à outils...ou n'a pas le courage de les utiliser. Les fuites d'eau continuent dans le bateau France qui s'enfonce de plus en plus dans les profondeurs de la dette.
Réponse de le 30/05/2013 à 8:39 :
Que faire si un pays refuse de prendre les mesures qui s'impose et vit audessus de ses moyens depuis plus de 30 ans? Il faut peut-être le reveiller.
Réponse de le 30/05/2013 à 8:54 :
Décidément les français qui écoutent les médias mainstream croient tous les boniments des financiers : la dette est une CONSÉQUENCE du dérèglement du capitalisme de casino pas une cause. Et la dette publique n'est qu'une partie des effets de cette perversion du capitalisme : l'Etat espagnol ou l'Etat irlandais étaient peu endettés avant 2007. Aujourd'hui ils sont surendettés...vous m'expliquez comment ce fait-ce mon cher Éric ? J'attends avec impatience surtout concernant la très libérale Irlande ...
Réponse de le 30/05/2013 à 9:03 :
Peut on dire que les pays actuellement accusés de vivre au dessus de leur moyen, l'étaient avant de rentrer dans le cercle européen?
Réponse de le 30/05/2013 à 9:46 :
La réponse est non. Nous n'avions aucun déficit avant 1973. Et comme vous le savez, la "construction'' européenne (et donc son processus) est bien antérieure à cette date. Nos déficits ont démarré quand nos élites politiciennes ont vendu aux banquiers notre souveraineté monétaire. Tout le reste n'est que conséquence de ce crime de haute trahison contre la nation. Une seule solution, sortir de cette dictature européenne à la solde de l'oligarchie euro-atlantiste qui nous mène implacablement à la misère. Jetez un oeil sur les analyses de M. Asselineau (www.u-p-r.fr), vous ne serez pas décu.
a écrit le 30/05/2013 à 7:37 :
Hollande qui voulait une gouvernance économique de l'Europe se trouve pris à son propre piège. Oui à plus d'intégration et une Europe économique (mais pas quand ses recommandations vont à l'encontre des principes du PS). Excellent! Tous le paradoxe Hollande en quelques lignes...
Réponse de le 30/05/2013 à 8:19 :
hollande n'est pas bete,il sait très bien que plus la dette augmente,plus il a les mains liées.Mais voila,c'est si bon de s'endetter,entre les deux poisons son choix est fait:celui de la facilité
a écrit le 30/05/2013 à 7:01 :
Suite au mariage pour tous, la réforme des retraites intègrera t'elle les pensions de reversions ? Si c'est le cas, le déficit des caisses de retraite n'est pas prêt d'être résorbé.
a écrit le 30/05/2013 à 6:25 :
Notons les problèmes de mémoire des "commentateurs" qui ne se souviennent même plus des causes et de l'origine de la crise. Sans parler qu'ils confondent causes (crise chronique du capitalisme financier) et effets (endettement et bulles). On relèvera aussi leur bêtise de petits rentiers qui à force de prôner l'austérité pour les autres (mais sans revenir sur leurs petits avantages à eux bien sûr) ne se rendent plus compte qu'elle finira par les impacter dans la mesure où ne travaillant pas et vivant des transferts (pensions, rentes, niches fiscales) quand le niveau de vie des actifs (qui les nourrissent) baissera drastiquement, le leur morflera aussi !
Réponse de le 30/05/2013 à 7:40 :
De quelle bêtise parlez-vous? Si nous n'étions pas autant endetté pour assurer le fonctionnement du mammouth étatique, la "méchante finance internationale" n'aurait aucune influence sur notre fonctionnement. Rappelez-vous que l'état est déficitaire chaque année et que c'est cette "vilaine finance" qui paye nos fonctionnaires chaque mois...
Réponse de le 30/05/2013 à 8:16 :
Je suis obligé d'etre d'accord avec Pitcho.Tout doit etre ffait pour empecher la finance de s'attaquer a notre retraite par répartition.On a vu aux USA combien de gens sont obligés de retravailler a soixante ans.Sans compter que si la bulle Wall street éclate,c'est tout le système de retraite us qui explose!
Réponse de le 30/05/2013 à 8:30 :
@retraité ratp. "On a vu aux USA combien de gens sont obligés de retravailler a soixante ans." Rassurez vous, en France aussi on est dans la même situation. La seule différence, c'est que l'on s'endette pour compenser et éviter d'aborder les problèmes en face. Quand à la fragilité du système financier américain, elle vaut bien celle du système étatique français qui arrive en fin de course et dont le fonctionnement est aussi basé sur l'endettement, donc sur la finance.
Réponse de le 30/05/2013 à 8:58 :
Les problèmes de mémoire du petit rentier l'empêchent de se souvenir que la dette publique n'est qu'une partie du problème. Les pays les plus "libéraux" sont perclus de dettes privées qui les mettent dans le même état que celui des pays "socialistes" à fort endettement public. La crétinerie du petit rentier parachève son aveuglement : il confond causes ( perversion du capitalisme qui est devenu fou avec la finance de casino) et effets (endettement généralisé des pays occidentaux).
a écrit le 30/05/2013 à 6:10 :
Hollande a clairement des accents "Gaulliens" face a Bruxelles!L'indépendance du pays ne se négocie pas,la France n'est pas a vendre,désolé messieurs les eurocrates néo libéraux!
Réponse de le 30/05/2013 à 6:42 :
Vous êtes autant "élu PS" que moi danseuse de flamenco ...
Réponse de le 30/05/2013 à 7:34 :
Faudrait savoir notre président aux accents gaullines ne voulait-il pas plus d'Europe ? Ils ont bon dos les euroctares neo libéraux !
Réponse de le 30/05/2013 à 8:21 :
Mais qu'on redonne son indépendance à la France comme le veut "élu ps", mais qui dit indépendance, dit se démerder tt seul et ne plus venir frapper à la porte de l?Europe quand ils auront sombré!

Je pense qu'il y a 26 membres qui ne rêvent que d'une chose, voir partir Flamby et ses grandes idées. En plus on ferrait de belles économies avec Strasbourg en moins !
Réponse de le 30/05/2013 à 9:22 :
rappelez moi combien de milliards la France a t elle accordé a la grèce et a chypre?(sans espoir de retour)
a écrit le 30/05/2013 à 3:46 :
Hollande : Bruxelles «?n?a pas à nous dicter ce que nous avons à faire?»
Ben si!! Si nous ne respectons pas les traités que nous (enfin que les politiques) avons signé.
Rappel 3% de déficit et 80% de dette/PIB. Quand on sera reglo on pourra la ramener. On attends les propositions de Normal 1er!!
Plus d'impôts? Il y en a déjà trop!!
Réponse de le 30/05/2013 à 6:17 :
Et cest quoi vos solutions au lieu du yaka ?
Réponse de le 30/05/2013 à 8:06 :
Il ne s'agit pas de la ramener par ailleurs vous confondez Traité et Sujétion. Bruxelles fixe les objectifs et chaque pays définit les moyens d'y parvenir. Quant au respect du ratio dette/pib, ce n'est pas en baissant les impôts comme Sarkozy l'a fait en 2007 que l'on va l'améliorer.
Hyper-Président 1er nous a aussi bien mis dans la mouise en augmentant la dette de 50%.
Par contre, l'urgence maintenant est effectivement la baisse de la dépense publique et la réduction des niches fiscales sans pour autant augmenter le chômage et ralentir encore l'économie.
Réponse de le 30/05/2013 à 8:29 :
Il y a dettes et dettes, certaines sont néfastes et engendrent régression, d'autres sont positives et engendrent à terme des plus valus. Un patron qui emprunte pour renflouer un déficit lié à un produit qui ne se vend pas va à sa perte, un autre qui investit dans des outils de productions qui amélioreront quantité, qualité et prix compétitifs pourra rembourser sa dette. Le problème et donc de savoir pourquoi l'Etat s'endette?
a écrit le 30/05/2013 à 2:19 :
Ben voilà! Les fonctionnaires élus par personne mais cooptés par les copains ont fait la donnée d'ordre. Le soldat Hollande n'a plus qu'à dire "Oui CHEF" et à suivre les ordre à la lettre. Mais quand est-ce que des gens sensés vont se lever dans ce pays pour arrêter ce cirque et dire une fois pour toute merde à cette Europe de Charlots?
a écrit le 30/05/2013 à 1:46 :
Hollande a raison même si sa réaction était un peu celle de quelqu'un qui a fait des efforts et qui semble donc excédé qu'on lui on redemande encore et tout de suite, ce n'est pas à la Commission d'imposer particulièrement comment on fait mais de fixer les objectifs, même si le point de vue de la Commission est bienvenu. L'Union européenne ferait bien aussi de balayer devant sa porte car par exemple les parlementaires n'ont guère fait d'efforts salariaux entre autres. Il y a beaucoup à faire en Europe et notamment de ne pas se laisser imposer du lobbying qui pourtant semble avancer sur beaucoup de sujets à nos dépens, énergie, climat, environnement, semences ogm etc
Réponse de le 30/05/2013 à 8:33 :
Hollande ne fait pas d'effort. Lui et son gouvernement se mêlent constamment des affaires des entreprises privées au lieu de commencer par gérer "leur" service public déficitaire et obèse. C'est sur ce dernier point que lui demande d'agir Bruxelles en priorité et il ne le fait pas. La gestion du Service Public est sa 1ère mission en tant qu'employeur, avant tout le reste, mais cela lui demanderait de prendre des risques... ça n'est pas son genre !
a écrit le 29/05/2013 à 22:55 :
Flamby s'en fout.
Le plan c : on bricole jusqu'à 2017. Aux élections marine arrive en 2ème position avec lui. Et la, paf il est réélu. Y'a que ça qui l'intéresse.
Réponse de le 30/05/2013 à 0:14 :
C'est bien pour cela que l'armée doit intervenir d'urgence en France, comme elle a fait au Mali.
a écrit le 29/05/2013 à 22:34 :
tout le monde a bien compris et depuis belle lurette que la France non seulement ne fait pas ce qu'elle veut mais qu'elle est là pour faire ce qu'on lui dit et ce qu'on lui demande. il a fait son gros cinéma pour faire joli et ratisser éventuellement quelques points dans les sondages mais il a surtout été ridiculisé et tout son cinéma ne restera que du cinéma. rester dans le dénie est suicidaire .il fera ce qu'on lui demande car il n'a pas le choix.bref, il perd encore du temps et ce volontairement, tandis que le pays a besoin de réformes de toute urgence. Nous allons dans le trou en faisant les malins.il refuse d'avancer car s'il avance, son avenir est K.O. Et pourtant il a fait signer le traité. il récolte ce qu'il a semé. il faut maintenant ne plus nous raconter des histoires à dormir debout.
a écrit le 29/05/2013 à 22:34 :
L?Etat ne sait pas atteindre ses objectifs. Pourquoi ne pas faire un plan automobile ou un plan calcul ?
Réponse de le 30/05/2013 à 8:21 :
Ce n'est pas comme cela que l'on procède:il faut d'abord nommer une commission d'enquete qui débouchera sur un observatoire adossé a une haute autorité!
a écrit le 29/05/2013 à 22:26 :
Il nous énerve à Bruxelles c est on vrai a promis au banquier qu on arrêtait les conneries. Mais bon On voudrait bien continuer à dépenser comme avant lol!!!!!!!
Réponse de le 29/05/2013 à 22:45 :
Ne pas oublier aussi les banquiers qui ont dit qu'eux allaient arréter les conneries, comme vous dites, et je ne suis pas très convaincu...
a écrit le 29/05/2013 à 22:23 :
Il avait pas dit qu il tiendrai la parole de la France le petit François ???
Réponse de le 30/05/2013 à 6:17 :
Nico a tenu parole lui ? Ah si pardon, il a continué à défiscaliser les rentiers, du coup on a payé des impôts à leur place et l'économie est par terre ...
a écrit le 29/05/2013 à 22:10 :
Merci Bruxelles !
a écrit le 29/05/2013 à 22:02 :
Hollande est atteint d'Alzeimher ?

Pépère a fait des pieds et des mains pour que le traité TSCG soit signé en 2012 ... Dans ce traité, si la France ne respecte pas les objectifs de déficit alors la Commission fait un rappel à l'ordre en faisant des propositions, et si ces dernières ne sont pas mises en oeuvre et que les déficits ne rentrent pas dans les clous alors la Commission dépêche un commissaire afin d'accompagner la France dans l'arbitrage de son budget (en clair, pour prendre la main sur le budget). Donc, il peut dire que ce n'est pas à la Commission de décider, mais en pratique c'est le cas et c'est lui qui a fait signer ce traité qui nous ote notre souveraineté.

Menteur d'un jour, menteur pour toujours ...
a écrit le 29/05/2013 à 21:59 :
Si au lieu de vanter l'indépendance de la France, ce qui est ridicule dans un village global, FH s'attachait à rendre la justice française dynamique et indépendante de tous les intérêts occultes et carriéristes, la France serait en progrès. Progressisme ne rime-t-il pas avec socialisme? Ce qu'il propose "avec les partenaires sociaux, avec justice, responsabilité" n'est vraiment que justice conditionnée.
Réponse de le 30/05/2013 à 1:48 :
Comparé à la période Sarkozy ont peut remarquer que les juges font leur travail sur des dossiers concernant la droite comme la gauche sans intervention étatique, donc de ce côté il y a amélioration.
Réponse de le 30/05/2013 à 8:24 :
C'est vrai qu'il y a un mieux, on a jamais vu autant de "gens" de gauche avoir des "ennuis" avec la justice ...
Réponse de le 30/05/2013 à 8:37 :
Ce que vous dites n'est basé sur aucune réalité. Sous le mandat de Sarkozy, il y a aussi eu des personnes de droite mises en examen. Quant à l'indépendance de la Justice, elle a sérieusement été écornée, notamment par le "mur des cons" qui a révélé les engagements politiques à gauche d'une grande partie des magistrats.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :