25 ans de compétitivité : la France déclassée, l'Allemagne dans le Top 10

 |   |  371  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le classement de Lausanne qui évalue la compétitivité de 60 pays à travers plus de 300 critères livre sa 25e édition. Le creusement des écarts au sein même de l'Union européenne est criant.

Le dernier classement de Lausanne sur la compétitivité des pays vient de tomber, et l'Europe n'est pas la mieux placée? Dans les dix premiers, on compte quatre pays européen dont la Suisse (2e), la Suède (4e), la Norvège (6e) et l'Allemagne à la 9e place.

La France consolide sa position

De son côté, la France est placée? 28e. Mais les Français peuvent se réjouir, ils ont progressé d'une place par rapport au classement précédent. En revanche, l'Hexagone est loin de son niveau de 1997 où il était classé 22e à quelques encablures de l'Allemagne qui pointait alors à la 16e place.

Le déclassement des pays du Sud

Sans surprises, les pays dits du Sud de l'Europe ont été déclassés. L'Italie a perdu 4 places pour se positionner à la 44e place de ce palmarès de 60 pays. L'Espagne arrive juste derrière, elle était 39e l'année précédente. Et le Portugal suit son voisin Ibère, affichant une baisse de 5 crans en une seule année. Seul réconfort, la Grèce gagne 4 places et arrive 54e.

L'Irlande renoue avec le succès

L'Irlande, ancien "Tigre" de l'Europe et après être passé par la case plan de sauvetage international, progresse nettement dans le classement en s'installant au 17e rang, soit 3 crans de gagné. Pour mémoire, le pays était classé 10e en 1997.

Les Etats-Unis reprennent le leadership

Au final, les Etats-Unis triomphent dans ce classement puisqu'ils montent sur la première place du podium et évincent Hong Kong, relégué à la 3e place. Parmi les autres grandes puissances, on note la progression du Japon qui passe de la 27e à la 24 e place ? l'archipel était 17e en 1997. L'Inde est dégradée de la 35e à la 40e place tandis que le Brésil pointe désormais au 51e rang après avoir occupé le 46e en 2012. La Chine, de son côté, poursuit sa remontée dans le classement. Le pays qui était 27e en 1997, est désormais 21e.

Le classement de Lausanne édité chaque année par l'Institute for Management Development prend en compte près de 300 critères fondés sur des études qualitatives et des données statistiques.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2013 à 22:31 :
And the winner is : France, 28ème. Les USA ont repris la première place. Tout est normal, nous sommes nuls ! On fait dans l?occiput accrocéphale malin et le lithodome asthénique. Pas facile de bouger un obèse, notre Etat ! On ferait bien d?y faire attention car c?est de la vie des gens dont on parle ! Si les syndicats font une manif contre le chômage, il est certain que le gouvernement a des comptes à rendre ! L?opinion est clair, il semble que des ministres vont sauter ! Alors lesquels ? On parle d?une manif à la BCE, on prendrait d?assaut la tour comme un château moyen-âgeux ? 120 milliards pour le Sud, qui paye ? Il faut surtout manifester pour soutenir l?industrie : arrêter de fermé les usines ! Arréter de supprimé les emplois publics ! Au lieu de faire du muscle, on fait du gras? Et y en a encore avec le déficit des factures pour les riches ! Déficit qui fait tourner les usines allemandes. Pour qui roule-t-on ? A Washington on dit la relance pour la confiance, mais voila les gaspillages de l?Etat, les dépenses improductives, les entreprises qui tombent, les salariés qualifiés mis au rebus? un quart de nos ingénieurs et pas d?investissement, 3% de l?Etat, ce qui est révélateur de la situation qu?on fait subir à nos salariés qualifiés, l?emploi sous qualifié ou inutile. 35 ans de déficit, le mur des dettes tombe et ensevelit la société. Un financement par les dettes comme si on voulait le faire tomber comme des dominos par une gigantesque bulle immobilière ! Et quand est-ce qu?on finance le travail avec tout ce chômage ? On ne finance pas l?activité, on l?étouffe. Sous prétexte qu?il existe quelques riches qui arrivent à s?évader, on envoie la société ad patrès, direction la corée du nord, le symposium politique et la misère, le soviétisme dans toute sa splendeur ! Les déficits ce n?est pas le progrès économique ! La justice sociale doit se faire, mais pas au détriment de la destruction économique ! C?est avec des excédents et de l?épargne que l?on fabrique du travail et qu?on enrichit la société, en produisant dans des industries pas en multipliant l?administration qu?on ne peut pas payer ! Et si on faisait après l?euro fort, l?euro lourd ?
a écrit le 31/05/2013 à 20:21 :
La loi en économie c?est monnaie forte économie compétitive, les pôles à quoi servent-ils ? Nous sommes 28ème ! On apprend au sujet des réformes que les entreprises ne pourraient bénéficier de l?épargne des ménages français. Pour moitié elle sort du pays. Les incitations qui existent concernent l?immobilier. Ce faisant on contribue à fabriquer une bulle par distorsion de marché. Les entreprises ne peuvent se financer étant de surcroît en concurrence avec l?Etat qui draine l?épargne vers les dettes. Les réglements fiscaux des entreprises les poussent à s?endetter au détriment de l?actionnariat salarié qui finance l?activité. On annonce pour cette année 16000 fermetures pour défaut de financement. Elles se tournent vers le crédit et l?on voit le niveau d?endettement augmenter arbitrairement. Les ménages s?endettent fortement pour leur logement mais il s?agit de construire sur le sable puisque c?est une montagne virtuelle qui menace de s?écrouler. Les entreprises et les ménages sont à la merci d?un coup de tabac sur l?économie, l?éclatement d?une bulle mettant les banques en faillite et entraînant les finances publiques dans sa chute ce qui augmente fortement les impôts. Est-ce de la croissance vertueuse ? L?activité et donc l?emploi et le Pib ne sont pas encouragés. N?y aurait-il pas un petit complot ? Si trop d?impôt tue l?activité, il tue aussi l?Etat donc la société? On parle de risque de crise systémique. On attaque l?activité, on fait fermer les usines et la dette excessive finance des emplois sur le déficit, hors de tout contrôle conduit à faire péter l?Etat et on supprime allocations et emplois publics. Voila du bon travail ! Et les fonctionnaires avec des retraites sur les engagements non comptés?
a écrit le 31/05/2013 à 16:08 :
competitivité pfff: ils en font tout un patakes.. suffit de mettre de smic a 100 euros / mois et on passe 2eme juste derrière les chinois! lol
Réponse de le 31/05/2013 à 20:45 :
Vous parlez du smic, le niveau va nécessairement baisser par la TVA, on devrait aussi faire une TVA innovation, 50+30 milliards à comparer à 140 milliards de TVA. Notre industrie de faible valeur ajoutée peut-elle se comparer à l?Allemagne alors qu?elle est de faible valeur ajoutée. Le coût du travail en Angleterre est de? 30% moins élevé. Ainsi on désindexe les retraites. On découple les salaires de la production et de la productivité. Alors on nous dit que comme on est mauvais en technos, contrairement aux allemands, les salaires vont passer à 600 euros? au niveau chinois. Le travail il est financé par l?épargne. On dit l?argent non. Pas d?épargne, pas de dette, pas d?emploi public. L?Etat n?investit pas?
a écrit le 30/05/2013 à 21:12 :
J'entends de plus en plus de critiques négatives au sujet de la France et j'en conviens. Au lieu de parler de la France il vaudrait mieux parler de cette malodorante maffia d'énarques qui nous gouvernent depuis des décennies et brillent par leur nullité. Ils ne sont capables que de s'entraider aux dépends des citoyens encore crédules !!! Que faire? Aller dans la rue?
J'ai toujours opté pour la non-violence mais à présent, je me pose sérieusement la question
surtout quand je perçois les conversations de mon entourage !!! Une certaine presse se complait à nous faire croire que notre président est en train de redresser la barre. Je ne crois plus au père Noel depuis longtemps et ce gouvernement a tout faux depuis le début !
il travaille pourtant très dur pour autoriser le mariage des homos et le vote des étrangers, pendant ce temps chaque jour nous apporte un bon millier de chômeurs en plus et ce, depuis plus d'un an déjà !!! Je sais , tout cela est de la faute de Sarko !!! Quelle hypocrisie !!!
Français, courage la fin se précise de jour en jour ...
a écrit le 30/05/2013 à 20:28 :
les trafiquants d impots et banksters de tout poil donnent des evaluations/estimations? je rigole. Allez, les suisses, continuez à faire du chocolat et des couteaux.. limitez vous à cela..;-) on aura (avec les état-unis) la peau de vos banques..;-)
Réponse de le 30/05/2013 à 22:23 :
Tant mieux si vous avez la peau de certaines banques malsaines... Les Suisses en ont marre du secret bancaire et de la mauvaise image du pays à cause des banksters... Ne croyez cependant pas que l'économie suisse va s'effondrer pour autant... La principale richesse de la Suisse est son industrie.. Ce pays dispose d'une quantité incommensurable de PME actives dans des secteurs à haute valeur ajoutée tels les micro techniques, la biotechnologie, la pharmacie, les nanotechnologies, la chimie et l'électronique... Sans compter les multinationales industrielles suisses comme Nestlé, Roche, Novartis, ABB, Schindler, Syngenta, Oerlikon, Sulzer, Swatch Group et tellement d'autre encore... Tout ça pour vous dire que la finance suisse c'est seulement 10% du PIB, que la Suisse est le pays le plus industrialisé au monde proportionnellement à son nombre d'habitants et l'un des plus innovants...
Réponse de le 31/05/2013 à 8:52 :
Vous avez parfaitement raison. Au moment où la plupart de nos industries ferment, la Suisse possède un très grand nombre d'industries florissantes. Ils n'ont pas d'énarques ni de syndicats arc-boutés sur des avantages datant d'un siècle et par conséquent aussi rétrogrades que les dinosaures. Si notre bon Président a choisi de faire le mariage gai au lieu de faire toutes les réformes qui s'imposent, alors il n'a pas compris que la France est engagée dans une descente aux enfers. La Droite ne sait faire que critiquer ce que fait la Gauche, alors au lieu de donner des leçons aux gauchos, donnez leur des idées de réformes!
Réponse de le 31/05/2013 à 9:18 :
Excellent de vérité. La France depuis plus de 30 ans est minée par un virus extrêmement dangereux, notamment par sa contamination : " l'énarcotehnocratosocialosbolchéviques".
La France avachie ne cherche même plus le vaccin....??? Nous pourrions disparaître sous une montagne de connerie...!
Réponse de le 31/05/2013 à 9:48 :
Très bien, mais la droite ne peut donner aucune idée de réformes aux gauchos puisqu'ils sont eux-mêmes gauchos. Une véritable droite, pleine de bon sens en France..??? elle n'existe pas. Ainsi nous coulerons.
a écrit le 30/05/2013 à 18:03 :
question;pourquoi jours par jours 250.000 français vont travailler en Suisse,Allemagne,Benelux
et en lisant les blogs on croit à faire à des Pays sans morale(travail),trafiquants,esclavagistes,
évasion fiscale à gogo,pas de smig,salaires à 5.00 euro/heure,pas d'industries,chocolat,vaches,
etc.etc?.Pourquoi ne pas rapatrier tous ce monde et lui donner du travail?Si nous sommes les
meilleurs(comme toujours..)pourquoi sommes nous pas en mesure de nourrir notre peuple?
Réponse de le 30/05/2013 à 22:47 :
Si ces pays font appel à des frontaliers ce qu'ils ont un manque de main d'oeuvre et non par plaisir.
a écrit le 30/05/2013 à 17:26 :
http://agefi.com/fileadmin/user_upload/documents/Hollande_en_Suisse/Agefi_Supplement_France_19.11.2012_PDF_light.pdf
a écrit le 30/05/2013 à 17:11 :
declassée je dirai plutot sur les genoux car elle n avance pas d un pouce alors que l ALLEMAGNE court partout pour avoir des commandes et autres aussi je me demende ce que nous foutons la car vraiment c'est encore une affaire que nous perdons et que nous serons comme je le dis toutes les fois les dindons de la farce;
Réponse de le 30/05/2013 à 17:35 :
La France larguee definitivement par l'Allemagne on se croirait dans le tour de France cycliste ou les francais ne peuvent pas s'accrocher il est tant de changer de braquet.
a écrit le 30/05/2013 à 15:57 :
La Suisse classe la Suisse 2ème pays plus compétitif du monde. Quelle info d'une importance capitale !
Réponse de le 30/05/2013 à 17:20 :
Ca sent la jalousie, ou bien???
Réponse de le 30/05/2013 à 20:40 :
Ça sent le degré zéro de l'analyse...
a écrit le 30/05/2013 à 15:56 :
je préfèrerais être géré par les suisses que par nos cacous socialistes qui ne sont que les pickpockets BC BG de la gaypride parisienne
Réponse de le 31/05/2013 à 0:10 :
D'après le petit Robert, on écrit kakous...
Réponse de le 04/09/2013 à 17:39 :
Depuis 1958, la gauche a gouverné 16 nas tandis que la droite a gouverné 39 ans dont les dix dernières années (avant 2012).
Mais bien sûr c'est la faute à la gauche si tout va mal
Réponse de le 06/09/2013 à 12:31 :
Que le gouvernement soit de gauche ou de droite, cela ne change rien. Tout aussi incapables les uns que les autres! Alors inutile de comptabiliser le nombre d'années gouvernées par l'un ou l'autre: la politique menée et le résultat est identique
a écrit le 30/05/2013 à 15:55 :
La compétitivité non, le progrès technique non, le travail non, l?export non, l?argent non ! Mais pas de capital, pas de travail, pas de bras, pas de chocolats. Pas d?avantages, pas d?autos. Le pouvoir d?achat non. La consommation non, la dette oui, le chômage oui, la vie chère oui, les taxes oui. Bienvenue à idioland, le pays des sado maso et trafficants en tout genre, comme les ong traffic d?enfant financées par l?Etat. On a perdu les pédales, c?est la roue libre sur la dette vers l?enfer et la récession ! C?est une politique SATANIQUE !
a écrit le 30/05/2013 à 15:35 :
C quoi les critères? Parceque la suisse qui est un paradis fiscal et doit son dynamisme a ce seul statut de blanchiment d'argent et de détournements d'une partie des impots legitimes de pays européens, la norvege et son petrole, l'allemagne premiere puissance europeenne qui arrive malgres tout(et ses mini jobs) derriere la suisse....Et l'hexagone est devant en terme d'investissements etrangers,elle est devant l'allemagne et figure a la 20eme et quelque place.Pas tres logique tout ca
Réponse de le 30/05/2013 à 16:56 :
Contrairement a ce que vous pensez, la suisse est un pays industriel et innovant. Le principal secteur en suisse c est pas les banques mais la pharmacie (roche, novartis)
Le classement est certes subjectif, ce qui est interessant c est pas tant qu on soit 20 ou 15 eme mais c est qu on descend regulierement dans le classement alors que les allemands eux montent. Et l argument des mini job pour expliquer la montee de la RFA est risible. En roumanie, les gens sont encore moins payes et ils sont pourtant apres. Les suisses gagnent plus que les allemands et sont avant eux
Réponse de le 30/05/2013 à 17:02 :
la suisse est certes un paradis fiscale, mais 2ème pays le plus compétitif au monde et pourtant le smic en suisse est à combien?
Réponse de le 30/05/2013 à 17:20 :
Le succès de la Suisse est dû justement à l'absence d'un SMIC.
Réponse de le 30/05/2013 à 17:43 :
sans compter l'industrie horlogère...
Réponse de le 30/05/2013 à 23:37 :
Sauf que les intérêts générés par les centaines de milliards d'argent sale , même peu taxés permettent de baisser les charges de leur industrie et donc de rendre leur industrie très très compétitive.
a écrit le 30/05/2013 à 15:33 :
Si nous sommes mauvais en compétitivité, c?est qu?on nous joue du pipo ! Ne pourrait-on jouer du fifre et rétablir la liberté du travail. On parle Ret D mais nombre de scientifiques sont au chômage. On voit des ingénieurs donner des cours à mi temps dans des collèges. Nos employés qualifiés sont mal employés ! On a pourtant des pôles de compétitivité, alors c?est bidon ? Les usines ferment quand même? l?organisation de notre société est mauvaise. L?Etat écrase la production. Il semble que le secteur privé soit menacé par les déficits et les prélèvements. A 46,5 de PO, est-ce tenable pour une dépense plus forte de 10 points. Comment va-t-on combler le déficit : on augmente les impôts, mais la population n?est plus d?accord, on réduit les dépenses comme le prescrit la cour des comptes, donc on supprime des emplois come les usines. Ou bien on saisit les profits mais cela pose la question des investisseurs étrangers. Si on est en surveillance négative, les mêmes causes produisant les mêmes effets, comme nous avons vendu obligations et entreprises à l?étranger, on doit les rémunérer. Si la confiance se perd dans les finances publiques, on risque de voir les investisseurs s?effrayer? alors on va sur un scénario à l?espagnole. On construit sur le sable? Or en France 70% des obligations appartiennent à des étrangers. On ne peut pas renationaliser puisqu?il n?y a pas d?argent dans le pays. L?épargne n?est pas orientée vers la création d?emplois et de richesses. De la même manière on ne construit pas de logements, on préfère la pénurie, la construction est en baisse. Enfin, on réduit l?épargne salariale au lieu d?inciter les salariés à être propriétaires de leur entreprise selon les efforts fournis. On rend l?épargne improductive et on appauvrit le pays. Déficit, récession, chômage. Pour qui roule-t-on ? On parle des universités dans la presse, on en a que 4 qui sont classées de manière internationale, alors sommes nous plus mauvais que les autres ? Le pouvoir d?achat commence à baisser, comme l?investissement et la balance commerciale, plus 30 milliards de sorties, recensées par la BdF? on n?est pas prêts de faire des emplois ! Mais surtout comment se règle le déficit ? Qui veut voir son emploi supprimé ? La précarité des salariés augmente sur la sécurité de la dysfonction publique. Concernant les retraites, hormis l?injustice privé public en termes de durée, les régimes ne sont pas financés et l?on compte 1200 milliards d?engagements non financés pour les retraites des fonctionnaires. Pourquoi ne pas faire comme les autres des fonds. Alors la retraite est-elle interdite aux fonctionnaires et quels emplois seront supprimés monsieur le premier sinistre. Dans la compétitivité compte le temps de travail, les chinois trouvent les français paresseux, on pourrait augmenter les échanges. Les entrepreneurs d?Etats déclarent aussi près de 150 milliards de dettes non déclarées à rajouter à la dette actuelle? à charge de la société quand on fait fermer de nombreuses usines. Qu?est-ce qui est juste, qu?est-ce qui ne l?est pas ! Qu?on voie les employés défiler est une chose plus que normale puisqu?on n?applique pas le droit au travail et qu?on méprise les lois les plus élémentaires de l?économie comme la compétitivité. Alors à quoi servent les pôles si c?est pas pour alimenter en technologies les industries ? On fait dans l?archaïsme. Est-on bêtes ou méchants de sacrifier de nombreux chômeurs ? Pourtant on a bien fait un traité Lisbonne sur l?investissement et l?innovation. On nous dit qu?l manque 30 milliards par an soit 400 milliards au total? Alors on renie la modernité et on fait du déni de réalité ? N?a-t-on pas joué à la bulle immobilière qui fait le logement cher ? On fait dans le professeur tournesol, des charlatans à la langue de bois, les comptes en Suisses et les évadés, quel bon travail pour les fonctionnaires des finances qui laissent filer 200 milliards si on en déclare 1000 eu niveau européen ? On parle de réindustrialiser, n?est-ce pas de l?intérêt supérieur de la France, comme de l?intérêt général et pas celui du corporatisme du public ! On voudrait démolir le pays, qu?on ne ferait pas mieux, comme dans le sud ! Certains disent qu?on « met la France dans le mur », n?est pas une petite bêtise. On parle de « sauver l?appareil productif », pourquoi ne pas manifester ? Vous parlez thèse vous oubliez le népotisme ou la distribution régionale, pas sur des critères de résultats. Ainsi en dea on sait déjà en début d?année si on aura une thèse d?état. On en voit en obtenir avec des quatre sur vingt? Nous n?avons pas de moteur dans l?économie et quid des avantages, on a une automobile qui perd un tiers de sa fabrication? la population n?aurait pas le droit de consommer. En terme d?ADMINISTRATION D?ETAT, on peut mieux faire que de baisser le pouvoir d?achat et augmenter le chômage ! Rendez des comptes, article 15! Halte aux impôts! Jeunesse en détresse! Industrie en péril. La patrie, ad patrès, vive la Rance!
Réponse de le 30/05/2013 à 15:48 :
ZZZZZzzz RRRRRrrr
Réponse de le 30/05/2013 à 22:45 :
très bon commentaire !
a écrit le 30/05/2013 à 15:21 :
Ci-après un article que je reproduis, publié dans la presse Suisse, suite à la visite d?une délégation du Sénat à Genève.? pour consulter leurs comptes ? par Fathi DERDER conseiller National.

"D?accord, d?accord?

Nos amis français sont venus lundi à Berne. Une délégation du Sénat en visite. On s?attendait à du lourd: on a été servis. La totale. Ce ton, ce style inimitable: ne jamais parler, toujours expliquer.

Au repas déjà, chez l?ambassadeur, une sénatrice «explique» à ma table que la France est un pays ultralibéral. Oui, Madame. Elle nous raconte les us et coutumes des habitants de cette terre lointaine. Inconnue. Je lui fais remarquer que, si la France est un pays «ultralibéral», la Suisse est un club échangiste. Sous ecsta.

Quelques minutes plus tard, en séance, un sénateur nous «explique» que nous ne comprenons pas la France. Et sa fiscalité. Il faut savoir que, pour un élu français en tournée en province, si on n?est pas d?accord, c?est qu?on ne l?a pas compris. Alors il réexplique, plus lentement. Il articule. C?est inintéressant, mais joli à entendre.

Puis, devant notre lenteur ? tout helvétique ?, une sénatrice admet alors que, dans le fond, nous «ne pouvons pas» comprendre la question fiscale française. Car la Suisse est, je cite, «en retard en matière de dépenses publiques». La preuve: les crèches. Je n?invente rien.

Désarmante France. Quarante ans de déficit, une dette abyssale, mais elle fait la leçon. Elle donne un cours de gestion de faillite au pays le plus riche du monde. Le cancre fait la nique au premier de classe: le panache laisse coi. Admirable. Encore!

Moralité: la crise française est plus grave que prévu. On se trompe, notamment, sur sa cause. La France ne souffre ni de son chômage ni de sa dette: elle est malade de son aveuglement. Incapable de se remettre en question. Le fameux «déni»: l?Allemagne a tort, la Suisse a tort, tout le monde a tort.

Et la France? Elle a raison. D?accord? D?accord. Et pendant ce temps, elle coule. Encore et encore. C?est que le début. D?accord, d?accord?"
Réponse de le 30/05/2013 à 16:15 :
Qu'on arrête de parler de la dette publique française abyssale !!! Regardez les chiffres des autres pays développés, nom d'un chien !!! Et comparez ! Cette obsession de certains pays des critères économiques me laisse pantois. On se demande qui est bouché dans l'histoire...
Réponse de le 30/05/2013 à 16:55 :
D'accord; mais en réalité et à titre d'exemple, cela m'a été clairement expliqué à mon arrivée en France, qu'i il n'y avait pas de crèche dans mon pays d'origine (d'après mes infos, il y en avait, mais la pénurie des places perdure); mais en réalité (ma réalité française!) pour le moment, nous ne trouvons pas de place en crèche, en France...Astérix, vous n'avez toujours pas compris que les problèmes sont ailleurs et toute la méchanceté (financière) et tous les complots (financiers) de la planète tourne, comme le nuage de Tchernobyl tournait, - autour - de la France!
Réponse de le 30/05/2013 à 17:08 :
@ivan... C'est sur qu'avec quelques oeillères on peut croire réserver la dette en question à nos descendants ! Dans ce cas, c'est plutot une question en apparence secondaire pour les actifs d'aujourd'hui... Sauf que les impots sur le revenue y passent déjà en totalité ! Vous me direz que cela ne concerne que la moitéer des foyers fiscaux... Vous etes peut-etre pote avec Mélanchon ?
Réponse de le 30/05/2013 à 20:54 :
Les classements sont toujours issus des mêmes pays anglo-saxons, teutons o chinois. On comprend des lors leurs a priori t leur préférences. Pas pote du tout de melenchon. La dette publique de l'allemagn représente 80% de leur pib, etrz cela ne soulève aucune indignation. La France est dans la moyenne de l ocde pour la dette publique. La suisse n'a pas a se vanter. Avec son 'extraordinaire' compétitivité, elle devrait être a 10%, ce qui est loin d'être le cas.
a écrit le 30/05/2013 à 15:09 :
Mince, nous perdons des places?! c'est étonnant. C'est surement la faute des autres pays ou de l'Allemagne ou de l'europe ou de la mondialisation, ou de la chine ou du réchaufement climatique. En France, toutes les mesures sont prises pour que nous soyons les meilleurs, les plus irréprochables c'est les autres les fautifs, il ne faut surtout pas se remettre en question.
Réponse de le 30/05/2013 à 15:40 :
Vous ne vous dites jamais que Maastricht, la réunification (qui nous a à nous aussi coûté cher en taux d'intérêts) et l'euro (dévaluation de 10% pour l'Allemagne réévaluation de 15 pour la France) ont pu avoir eu des effets inverses selon les pays, D'aucuns avaient des dirigeants plus décidés, moins pleutres (socialistes) ou idéalistes (centristes). Dans l'Europe et avec l'Europe ces pays osaient eux défendre leurs positions. Aujourd'hui on est devant le bilan de ceux qui nous promettaient il y a 20 ans le paradis par cette voie et qui maintenant demandent plus de sacrifices (aux autres) pour réussir leur pari perdu. À la fin, c'est toujours les (mêmes) vainqueurs qui gagnent comme on dit au foot paraît-il.
Réponse de le 30/05/2013 à 17:25 :
alors il faut pleurer sur ce qui a été fait il y a 20 ans (début d'internet, le monde a changé), que le monde était meilleurs avant, que c'est la faute à la mondialisation. Encore à chercher un bouc émissaire mais surtout ne pas juger l'inaction de la France depuis les années 70, elle vit sur ses acquis, il ne faut pas s'étonner que nous perdions des places sur tout à force de ne pas se remettre en question.
a écrit le 30/05/2013 à 14:59 :
Il s'agit d'un classement stupide -réellement- sans aucune réalité. Ne pas en tenir compte.
a écrit le 30/05/2013 à 14:30 :
Hollande tient sa promesse et son objectif d'un état et d'une France de fonctionnaires aux privilèges et à la dépense publique non limité et compétitive... sur les taux d'emprunts pour les marchés financiers internationaux grâce à son endettement. Hollande n'est qu'un suiveur de son prédécesseur Sarkozy. Ne reste que pour la société civile laminée par les taxes, impôts, baisse des salaires.. des larmes.
Réponse de le 30/05/2013 à 15:38 :
Ajoutez un : O juste après le p ; Vous aurez la réalité !!!!! .....Le NUL vient sans doute du millefeuille adminitratif entre la commune , la communauté,..jusque...l'état, la communauté Avec ce O serions nous en RIPOUBLIQUE BANANIERE .
a écrit le 30/05/2013 à 14:10 :
Bravo la Suisse , ce petit pays est extrêmement performant ...surtout dans le développement et promotion/l'intégration de la phase R § D des nouvelles technologies dans l'économie réelle, faut savoir que la Suisse dépose et valide plus de brevet / an que la France....
Réponse de le 30/05/2013 à 14:37 :
Un thésard en suisse est payé 2 fois plus cher qu en france (1650e allocation techerche) ; il ne faut s etonner si la suisse est le pays le plus innovant du monde
Réponse de le 30/05/2013 à 15:08 :
Oui, on peut le dire haut et fort, BRAVO LA SUISSE, pays souvent moqué par nos politicards carriéristes qui se sont octroyé tous les pouvoirs et ont mené la France à la ruine..! La Suisse est la seule vraie démocratie ou le peuple peut encore décider de son destin.
Des leçons que le peuple Français doit apprendre pour enfin ouvrir les yeux et se débarrasser de cette oligarchie profiteuse et destructrice.
Réponse de le 30/05/2013 à 15:47 :
Mais comment se fait-il que nous n'ayons plus d'industrie horlogère alors que les lycées français continuent de former les 15000 jurassiens qui tous les jours vont travailler à la Chaux de fonds chez Tag Heuer, Tissot et autres ? Ce n'est pas un problème de coût du travail (cf les salaires suisses). C'est un problème "d'élite française". À quoi servent les HEC et consorts, où sont les dirigeants, les capitaines? Quand à un Général, aujourd'hui en France n'en parlons pas. En Allemagne,si. En ce moment il s'appelle Merkel.
Réponse de le 30/05/2013 à 17:01 :
@zorro
Vous touchez le fond du probleme, en france on favorise l esbrouffe et meprise les metiers techniques. donc une partie des jeunes (pas fou) choissisent de faire medecine ou du commercial (car ca paie) soit s il font du technique s expatrient car en france c est au mieux un job sous paye, au pire pole emploi
Réponse de le 31/05/2013 à 7:41 :
On touche le fond, effectivement. Vous ne connaissez rien a la France d'aujourd'hui. Regardez moins M6.
a écrit le 30/05/2013 à 14:01 :
depuis quand un pays sauvé recemment de la faillite comme l'irlande est il un modèle de compétitivité pour la France qui a payé pour le renflouer?l'institute for management devrait etre dissous si c'est pour raconter de telles betises il coute trop cher
Réponse de le 30/05/2013 à 14:39 :
L'Irlande a pris des mesures qui s'impose pour régler ces problèmes et commence aujourd'hui à récolter les fruits. Si la France commencait à prendre les mesures qui s'impose, elle récoltera aussi les fruits dans 5-10 ans, mais il faudra commencer.
Réponse de le 30/05/2013 à 15:31 :
@dédé l'Irlande(paradis fiscal) ôtez moi d'un doute c'est bien un pays que la France aide ,ainsi que l?Espagne,le Portugal la Grèce,Chypre,tout cela au travers des 20% du mes non ?
Ha bon j'ai eu peur que certains soient devenus amnésiques.
Réponse de le 30/05/2013 à 15:57 :
je rappelle que la faillite des banques irlandaises est une faillite due a la spéculation immobilière.ce sont nos taxes et nos impots qui renflouent ces banques au lieu d'etre investis dans l'économie française.donc pas d'investissement en france,les revenus du privé servent a alimenter les dérives actuelles de tous ces pays grèce comprise.les régimes spéciaux doivent etre rayés mais ils ne représentent presque rien par rapport a ce que la france paye aux grecs et autres irlandais.si réformes structurelles il y a un jour en france,c'est tous les retraités qui payeront et non pas ceux qui abusent du système(edf,profs etc...).alors méfions nous du terme réforme structurelle
a écrit le 30/05/2013 à 13:51 :
La Suisse en seconde place,
La chine je ne sais pas où,derrière
Je pouffe !
Réponse de le 30/05/2013 à 14:06 :
Mais pourquoi? Les résultats de cet écart de compétitivité : La vie d'un riche suisse moyen n'a rien à voir avec la misére du chinois moyen. Par contre la Chine (pos 21) fait partie des "winners" et se place bien avant la France (pos 28).
a écrit le 30/05/2013 à 13:48 :
selon Les echos de ce-jour,pour le mois d'avril la France compte 40.000 chomeurs des plus.
Hier il y a eu un mariage pour tous et le Pays a feté.Voir:medias,etc.
L'Elysée veut vendre du vin pour sauver le déficit (prosit à Bruxelles)
Tous cela c'est la faute à l'Allemagne en lisant les blogs ci-après.......
Nous sommes sur le bon chemin selon les germanophobes.Continuez svp
a écrit le 30/05/2013 à 13:21 :
la france declasée ? elle gagne une place, il y'a pire comme declassement
a écrit le 30/05/2013 à 13:19 :
C'est faux on est dans le top 10 pour le nombre de nos fonctionnaires
Réponse de le 30/05/2013 à 15:55 :
et N°1 mondial pour la connerie...! loin devant...!
a écrit le 30/05/2013 à 12:22 :
A défaut d'avoir connaissance des critères objectifs qui ont motivé cette étude et nous permettrainet de comprendre ce résultats bruts, on aimerait connaitre l'avis de notre Président, nos députés, sénateurs etc... Il serait bon aussi que ceux qui ont conduit le pays depuis 30 ans nous communiquent leur analyse. Enfin, j'éspère que nos brillants futurs enarques ou centraliens planchent actuellement sur ce sujet dans leur cursus. Je rève ??? Bon , dommage ! !
Réponse de le 30/05/2013 à 12:54 :
Il ne faut pas être un grand prophète pour voir la situation de l'activité économique de la France, ce n'est pas avec du fromage et des vins que l'on part à la conquête du monde mais avec les services et les produits industriels comme l'Allemagne, ensuite ce n'est pas avec des taux d'impôts en progression pour la construction des ronds points et du millefeuille que l'on améliore la compétitivité d'un pays bien au contraire, mais cela les socialistes et la droite ne l'ont pas compris, ni avec l'abaissement de l'âge de la retraite ou l'augmentation des fonctionnaires cela tombe sous le sens, mais Ben voilà ne le comprend pas.
Réponse de le 30/05/2013 à 14:37 :
Je ne comprend pas grand chose, dites vous... Pour info, je suis chef d'entreprise dans l'industrie, mais ne revendique rien, je nourrit l'état sans rien demander en retour. Je considère que les 35 heures ont été une des pires privations de liberté de notre histoire, idem pour l'age de départ à la retraite imposé. Je sais que notre pays est dans le mur à cause d'un état providence obèse, ingérable, dirigé par une caste de 550 000 élus-copains (rayer la mention inutile) de tous bords qui pour beaucoup gèrent leur carrière et surement pas notre avenir. Enfin, je suis bien placé pour savoir que l'industrie est une des principales pourvoyeuse de richesse, et que notre société de consommation, aidée par les graves défaillances de notre système 'educatif (encore un mammouth...) a préféré l'oisiveté et pour certains l'assistanat, la jalousie (on aime pas les riches ou la finance !) voire l'insulte (le patronnat). Je sais aussi que rien ne peut bouger car il y a trop de corporatisme, d'aversions pour toute remise en cause des "acquis", de catégories protégées, de fond de commerce electoraux, etc... La seule chose qui s'annonce et qui imposera une remise en cause aux conséquences dramatiques, c'est le clap de fin que le monde de la finance va prononcer à court terme ! Vous pensez toujours que je n'ai rein compris ?
Réponse de le 30/05/2013 à 22:46 :
Vous avez raison : c'était mieux au Moyen Âge ! y avait pas de salaire minimum, ni d'énarques ni sécurité sociale ! Les choses étaient tellement plus simples...
a écrit le 30/05/2013 à 12:16 :
L'Allemagne ? Une taux de natalité catastrophique, une dette publique faramineuse (80% du PIB), une industrie culturelle inexistante, un taux de travailleurs pauvres qui ferait pâlir Margaret Thatcher, une liberté de conscience strictement encadrée par la cour constitutionnelle, des centrales à charbon rouvertes polluantes... Alors il y avait plus de 200 critères ? Vraiment ? On aurait pu ajouter quelques critères de développement durable, pour le moins !
Réponse de le 30/05/2013 à 13:49 :
Ivanleteterrib, vous avez raison mais entre un taux de natalité qui est poussé par le haut par les anciennes colonies françaises de gens pauvres et l'émigration de la crème espagnole grecque et portugaise en Allemagne, je préfère les ingénieurs espagnols en Allemagne. Ensuite les travailleurs pauvres en Allemagne entre 400 et 700 euros, ils seraient à Pôle emploi en France, vous vous gargarisez avec la culture c'est le seul point sur lequel je suis en accord avec vous mais vous ne faites pas manger le peuple avec de Lacroix même exporté ! Je suis aussi de votre avis pour la liberté d'expression mais allez dire que vous n'aimez pas les Maghrébins en France vous allez voir ce que vous allez voir, c'est de la discrimination raciale punissable selon l'art... du CP. Sur la pollution vous avez juste oublié le diesel, la France c'est le Sud le farniente, la légèreté , l'Allemagne c'es le sérieux, la rigueur. l'austérité, mot qui fait peur aux Français, en France, la retraite à 55 ans, 35 heures, 14 semaines de vacances dans l'administration cnrs etc,,, évidemment vous n'êtes pas compétitif smic à 1000 euros net, en Chine c'est 100 euros, alors vous repasserez votre oral.
Réponse de le 30/05/2013 à 14:39 :
@ Tomibiker, c'est sûr en faisant travailler des immigrés comme esclaves à 3-4 bruts de l'heure vous devenez compétitifs. Mais attention au retour du bâton, pas sûr que ce genre de pratique sur du moyen terme ne va pas créer des conflits au sein de la société allemande. La multikulti en Allemagne est un échec. Faire venir pleins d'immigrés en les exploitant est une chose, leur intégration en est une autre. http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/10/17/selon-merkel-le-modele-multiculturel-en-allemagne-a-totalement-echoue_1427431_3214.html
Réponse de le 30/05/2013 à 15:33 :
Tomibiker, les immigrés seraient à l'origine du fort taux de natalité en France : FAUX. Les travailleurs pauvres français seraient à Pôle Emploi : vous préconisez la suppression de Pôle Emploi et tout le monde au travail pour 400 euros par mois ? On réprime les propos racistes en France : VRAI (fort heureusement) et 100 ans de tradition républicaine en plus. Le Diesel ? Il me semble que c'est l'Allemagne qui se veut le chantre du verdissement de l'économie. La France : le sud, le farniente, la légèreté : FAUX, allez dire cela aux Alsaciens, aux Bretons, aux Savoyards... la retraite à 55 ans : FAUX, 14 semaines de vacances dans l'administration : FAUX (je le sais de source sûre). Informez-vous ! Seb, tout à fait d'accord, c'est honteux de vendre des produits chers en exploitant les travailleurs de l'Est, pratique courante en Allemagne.
Réponse de le 30/05/2013 à 17:06 :
@Ivanleterrib
vous avez une drole de vision de l Allemagne. j y vit et je peux vous dire qu il y a moins de pauvrete qu en France. regardez simplement autour de vous, les SDF c est en france, pas en RFA!
il y a certes des choses a changer en RFA, mais bien moins qu en France
Sinon, sur la natalite francaise dont on se regorge, ca sert a rien d avoir plein d enfants si c est pour faire plein de chomeurs plus tard comme tout bon pays du tiers monde qui se respecte. ET dire que la natalite francaise ne doit rien a l immigration, j en vois le dementi a chaque fois que je rentre chez mes parents dans le sud de la France
Réponse de le 30/05/2013 à 17:06 :
ivan vous m'avez bien fait rire ...
Réponse de le 30/05/2013 à 17:37 :
@Seb- Ivanlemoche(de terrible vous avec la manque de connaissance de la réalité que vous,vous
obstinez à nier.Cela on l'appel "pathologie")
Seb;depuis des jours je vous suit sur les blogs de LT et je constate que vous ne raté jamais une
occasion pour cracher dans l'assiette ou vous mangez;ça veut dire travailler et vivre du travail
de l'Allemagne.Question,pourquoi vous restez pas en Alsace,à Colmar,Mulhausen...et rejoindre
les nouveaux 40.000 chomeurs annoncé ce jour par LT? Aprè vous aurez tout le temps possi
ble de rencontrer sur les forums des gens qui souffrent des pathologie-allemandes comme vous et le ci-cité Ivan le russe....

Réponse de le 30/05/2013 à 17:50 :
@ ivanle.. merçi à vous je me suis pissé dans les culottes.
Réponse de le 30/05/2013 à 21:38 :
cdff, plutôt que de compter les bébés à Marseille, lisez les rapports publics sur la démographie. Même remarque pour la pauvreté. Vous ne voyez pas de pauvres en Allemagne (comme Saint Thomas ?). Pauvre veut dire clochard pour vous ? Ah je comprends alors. Je ne nie pas la réalité, je remets en perspective. Informez-vous. Donc si j'ai bien compris, les Allemands font moins de bébés pour être plus riche et mieux classé en termes de compétitivité ? Ca se défend ! :)
Réponse de le 30/05/2013 à 22:08 :
@Gengis_Khan, au moins je parle en connaissance de cause, vous non.
a écrit le 30/05/2013 à 12:14 :
Prévisions de l'OCDE pour l'année 2013 :

Pour l'année 2013, le PIB de la France va baisser de 0,3 %.

Zone euro : - 0,6 %.

Pays-Bas : - 0,9 %.

République Tchèque : - 1 %.

Espagne : - 1,7 %.

Italie : - 1,8 %.

Slovénie : - 2,3 %.

Portugal : - 2,7 %.

Grèce : - 4,2 %.

Chypre : - 10 % ? ? ?

Chypre : la chute du PIB en 2013 pourrait être à deux chiffres.

Le ministre chypriote des Finances, Haris Georgiades, a reconnu mardi 21 mai que la chute du PIB de l?île méditerranéenne pourrait être à deux chiffres cette année en raison des mesures d?austérité adoptées dans le cadre du plan de sauvetage européen.

«Oui, elle pourrait être à deux chiffres», a-t-il déclaré à un groupe de journalistes de Lituanie.

http://www.oecd.org/fr/economie/perspectives/leconomie-mondiale-progresse-mais-le-rythme-de-la-reprise-varie.htm
a écrit le 30/05/2013 à 11:45 :
La France 28e a gagné une place c'est bien, elle reste stable, non?
Réponse de le 30/05/2013 à 12:19 :
Non ginette, en ce moment même lorqu'on "gagne" une place, nous sommes placés parmi les perdants, du moins c'est l'avis de l'IMD qui a fait cette étude et elle fait un classement des winners et des losers. Parmi les losers ils disent qu'en Europe: "The UK and France in particular are losing their dominant position and competitive clout". Il existe également une publication qui mesure la compétitivité de 144 pays du World Economic Forum à Genève qui est le "Global Competitiveness Report 2012-2013"; Dans celle-ci la France se place en 21eme position, en ayant perdu 3 places depuis 2011/2012 de la 18 eme. L'Allemagne se place à la 6eme position dans ce rapport. stable par rapport 2011/2012.
a écrit le 30/05/2013 à 11:03 :
On peut se moquer des USA pour leur niveau d'endettement, mais au moins ça reste un pays où il est possible de faire du business sans problème, et de réussir sans être écrasé d'impôts. C'est aussi le laboratoire du monde, qui attire les cerveaux du monde entier et porte la plus part des innovations modernes.
Les ressources de l'Amérique sont immenses.
La France combine elle endettement élevé et faible compétitivité!
a écrit le 30/05/2013 à 10:56 :
Encore un article-déprime qui ne sert à rien, puisqu'il n'apporte ni une vision objective des faits (l'Irlande, un tigre ? Je rappelle que TOUTE sa progression est basée sur les milliards fournis entre autres par la France et l'Allemagne via Bruxelles), ni de pistes de solution.
Dommage ; j'ai perdu 5 minutes...
Réponse de le 30/05/2013 à 11:23 :
Vous faites sans doute parti d'un "grand corps", ou même de la promotion Voltaire ?
Réponse de le 30/05/2013 à 11:45 :
Petit rappel sur la situation de l'Irlande.
Ce pays est sous assistance financière car ses banques de tailles mondiale très implantées au USA ont subies la crise tout comme les banques Française.
La seule différence est que l'Irlande (4 millions d'habitants) n'a pas les moyennes de la France ou de l'Allemagne pour renflouer ses banques (50 milliards pour une banque allemande supporter par 80 millions d?habitants...).

L'Irlande est un pays extrêmement compétitifs, ou les gens gagnent des salaires correcte (il n'y a pas de réel smic, mais personne ne gagne moins de 2000 euros), et ou si vous souhaitez monter une société vous n'êtes pas pénalisé par des taux d'impôts prohibitifs (12% en Irlande).

Il faut parfois savoir faire preuve d'un peu de discernement, et ne pas regarder que les aides et comprendre d'ou elles viennent. Pour finir je rappellerais que le taux de croissance de l'Irlande pour 2013 (1,3%) est infiniment meilleurs que celui de la France (en récession -0,2%)...
Réponse de le 30/05/2013 à 12:55 :
nous sommes en recession mais a qui la faute : a notre gouvernement !
Réponse de le 30/05/2013 à 14:03 :
vous avez tout compris:le surplus d'impot sur les sociétés françaises finance la spéculation et la faillite des banques irlandaises
Réponse de le 30/05/2013 à 14:05 :
Non! Pas à notre gouvernement. Ni aux précédents. Trop facile de désigner un bouc émissaire. Cette récession est de notre faute à tous, et particulièrement à notre mentalité réactionnaire. Nous sommes quand même le seul pays au monde, où une réussite est systématiquement sujette à caution. Nous sommes quand même le seul pays où gagner de l'argent est douteux. Nous sommes le seul pays à décourager les intitiatives. Nous sommes le seul pays où les banques sont incapables d'investir sur des nouvelles technologies, ou de nouvelles méthodes de travail. Nous sommes le seul pays où chacun doit rentrer "dans une case". Nous sommes le seul pays où l'on colle une étiquette sur le front de chacun, et quand on ne sait pas le faire, on dit de celui concerné qu'il est anormal ou hors norme. Nous sommes aussi le seul pays où l'on est "employable" de 35 à 45 ans: pas assez d'expérience avant, trop vieux après.Et tout cela, ce sont des freins à l'amélioration... Et après, vous vous étonnez que l'on ne soit plus classé parmi le top 10? Alors, avant de pleurnicher et de blâmer les autres, ouvrez grans vos yeux et vos oreilles, constatez ensuite combien nous sommes devenus individualistes et peureux, rétrogrades à tout changement, puis apprenez enfin à évoluer et à agir pour que nous sortions notre beau pays de ce marasme. Quand à nos dirigeants... ne sont-ils pas élus par nous?
Réponse de le 30/05/2013 à 14:09 :
@ So what : How Deep is the Ocean?
Réponse de le 30/05/2013 à 14:29 :
nous ne les avons pas elus , vous peut-être ?
a écrit le 30/05/2013 à 10:51 :
Si les Etats Unis sont leaders, le pilier environnemental du développement durable ne doit pas peser trop lourd dans les300 critères. Idem pour le pilier social.

On comprend mieux pourquoi le Sommet mondial du développement durable de RIO en juin 2012 a échoué.

Citoyen indigné
a écrit le 30/05/2013 à 10:49 :
C'est une manière de voir les choses. Mais comparer des pays de plusieurs centaines millions d'habitant (brésil, us, ...), voir de plus d'un milliard (Chine et Inde) avec des pays de quelques millions d'habitant, est une chose difficile à faire. En tout cas il est clair que la France recule et s'enlise. Les fonctionnaires et retraités français, sources de déficits, sont de véritables boulets. Malheureusement le déclassement touche déjà et lourdement les plus défavorisés qui ne bénéficient pas de sacro saint statut.
a écrit le 30/05/2013 à 10:44 :
Environ 25 ans de socialisme depuis l'élection de Mitterrand en 1981: Nationalisations suivies de privatisations (excusez nous on s'est trompés), endettement puis surendettement de l'état, matraquage fiscal et parafiscal (charges) des entreprises, 5e semaine de congés, retraite à 60 ans, 35 heures et RTT, dénigrement et mise en accusation de l'entreprise, idéologie anti patrons et anti actionnaires, culte des syndicats extrémistes, immigration d'illettrés inemployables, obésité de la fonction publique. Voilà les "25 ans de compétitivité" de la France.
Réponse de le 30/05/2013 à 11:04 :
Admettez alors que le RPR puis l'UMP sont restés dans la filiation directe de cette politique. Au pouvoir ils n'ont pas fait grand chose pour rendre le pays plus compétitif
Réponse de le 30/05/2013 à 11:17 :
Et après 30 ans de socialisme , le choix qui nous reste : la misère ou la soumission !
Réponse de le 30/05/2013 à 11:51 :
Devant un tel constat, pourquoi êtes-vous toujours là ? Allez jusqu'au bout de votre analyse et tentez l'aventure là où les impôts sont légers, les droits sociaux réduits, les retraites, la santé, l'éducation et la justice privatisés. Mais avec un Dieu Marché qui pilote.
Réponse de le 30/05/2013 à 12:10 :
Louis: vous avez hélas raison. Seul Sarkozy a sérieusement tenté d'inverser le courant, mais il a été très maladroit et de toute façon les Français ne voulaient pas de réforme, donc ils l'ont rejeté. Quant à Chirac, il n'a rien fait.
Odilon: vous avez hélas raison aussi.
Alcide: parce que j'y ai ma famille. Sans cela, je serais déjà parti.
Réponse de le 30/05/2013 à 19:11 :
Réponse à Alcide. Et bien c'est fait! Devant l'obscurantisme des patrons français en raison de mon âge (58 ans), j'ai répondu oui à une proposition suisse, où j'espère pouvoir encore travailler une dizaine d'années... Et croyez moi, depuis que j'y suis, je n'ai plus aucune envie de revenir travailler en France! Et contrairement aux idées reçues, je suis finalement mieux protégé en Suisse qu'en France. Comme je le disais: ouvrez les yeux!Et vu de Suisse, la France est ridicule dans ses archaïsmes; D'ailleurs, nous sommes la risée des Suisses...
a écrit le 30/05/2013 à 10:42 :
Les règles d'or de la compétitivité serait : une industrie en bonne santé, la diversification sectorielle, une capacité des entreprises à l'exportation (donc tournées vers les marchés extérieurs), la capacité à réaliser des investissements dans les infrastructures du pays, l'éducation et la formation (des, mais aussi formation des salariés, des dirigeants), l'encouragement et le soutien des petites et moyennes entreprises, l'équilibre budgétaire en appliquant une politique fiscale cohérente, le maintien d'une cohésion sociale entre les différentes couches de la population.

Ce qui serait intéressant : le classement de la France point par point.
a écrit le 30/05/2013 à 10:34 :
Le classement de Lausanne met la Suisse en deuxième ! Soyez donc une grande plate-forme du détournement de capitaux internationaux pour être bien noté (et resté le comme l'Irlande, sous perfusion de la BCE). Drôle de classement !
Réponse de le 30/05/2013 à 10:48 :
somme toute, pas tellement! (drôle de classement !), car on peut voir ainsi ce que l'on savait déjà pertinemment, c'est que le FRIC prime partout, y compris évidemment, et surtout les détournements de capitaux...L'argent " n'a pas d'odeur", n'est ce pas...?
Réponse de le 30/05/2013 à 11:07 :
Inonisez, mais admettez quand même que la Suisse a su maintenir une industrie de pointe (et pas seulement bancaire) et de qualité. La fiscalité y est simple, stable, les Suisses travaillent plus que les Français et le pays n'hésite pas à faire du patriotisme économique pour défendre ses atouts. Résultat un pays très compétitif.
Réponse de le 30/05/2013 à 12:01 :
rassurez vous Louis, la France a su également garder une industrie de pointe. Les Suisses travaillent plus que les Français, je ne sais pas, mais c'est une idée répandue que de dire que les Français travaillent peu (si c'est pour cela que vous comparez). En revanche il est clair que la Suisse s'en sort globalement (beaucoup?) mieux, et que sa fiscalité est "mieux" (stable, moins lourde etc...). Un pays qui a du courage. Bien à vous
a écrit le 30/05/2013 à 10:23 :
"casaque orange, toque verte, l'irlande signe une superbe remontée, tandis que l'espagne, casaque rouge toque jaune, se met à la faute..."

eh les gars, c'est pas le tiercé ! l'important c'est de comprendre pourquoi tel ou tel pays progresse en regresse - et dans un monde idéal, vous auriez même pu décrypter un peu les critères, qui, figurez-vous, sont un pur produit du consensus de washigton, lequel a été quelque peu mis à mal ces dernières années, cf le discours en forme de mea culpa de greenspan devant le congres fin 2008...mais je vous parle chinois, j'imagine ;-)
a écrit le 30/05/2013 à 10:22 :
Au même niveau que le classement de l'équipe de France de football. Ça va, c'est cohérent.
a écrit le 30/05/2013 à 10:12 :
il peuvent ce réjouirent les gouvernement successifs avoir laisser partir tout les grosses entreprises et ils continu en laissant la sidérurgie qui disparaitra rapidement pourquoi m mittal a mis au quatar sont pôle financier la france ne pourra plus intervenir elle sera pied et mains liés , et sera diriger par l Bruxelles sous la directive de l Allemagne qui aura ce quelle a toujours voulu , le pouvoir sur l Europe
Réponse de le 30/05/2013 à 10:49 :
C' CELA! ni plus, ni moins !
a écrit le 30/05/2013 à 9:47 :
Et nos politiques se regardent le nombril en se gorgant de la 5ème puissance mondiale mais en oubliant la 20ème position pour le revenu par habitant et une dégradation continue depuis 2000. Mais quand on pense plus a son confort et sa réélection qu'être un grand chef d'Etat!
Réponse de le 30/05/2013 à 10:20 :
La France est dirigée par des socialos-communistes depuis plus de 30 ans. Elle ne peut donc finir comme l'ex- URSS. La France est cuite Monsieur, mais la majorité des Français ne le sait pas encore..???!!
Réponse de le 30/05/2013 à 10:52 :
Ben,.....apparemment NON ! les Français sont durs à la "comprenoire", voyez vous..même les 2 pieds dans la "caca', ils se demandent encore,.....mal foutus du bocal, hélas !
a écrit le 30/05/2013 à 9:22 :
Quels sont les critères ?
a écrit le 30/05/2013 à 8:54 :
Il aurait été bon de savoir ce qui explique les variations de classement entre les différentes éditions... Par ailleurs, on voit bien que ce classement ne fait pas tout : l'Irlande était 10e en 1997 et cela ne les a pas empêché d'avoir une grande crise économique et financière!
a écrit le 30/05/2013 à 8:50 :
Comme quoi apres 2 guerres mondiales de perdu, la France n'est toujours pas vigilante face a l'Allemagne ...meme sur le plan economique la defaite est humilliante et le danger reviend sous une autre forme.On ne voit rien venir comme toujours.
Réponse de le 30/05/2013 à 9:40 :
A chaque fois, les socialistes font le lit de la défaite... Mais il est si douillet (avant, bien sûr).
Réponse de le 30/05/2013 à 10:01 :
n'importe quoi, y'en a encore qui en sont en 1945. ....
Réponse de le 30/05/2013 à 10:26 :
Les socialistes, comme vous dites, ne font que continuer la même politique de la droite depuis 40 ans : fonction publique omniprésente, politicards carriéristes, dépenses somptuaires, immigration incontrôlée etc etc, tous les ingrédients qui ont contribué à ruiner ce pays et a le transformer en quart monde.
a écrit le 30/05/2013 à 8:46 :
Être compétitif par rapport à ses voisins en asséchant son marché intérieur et en abusant de celui de ses "petits camarades" de la zone euro n'est pas digne de l'Allemagne surtout quand on a l'ambition de créer un fédéralisme. Et ne dites pas que cela était programmé pour les "coloniser"!
Réponse de le 30/05/2013 à 9:20 :
Aperçu, à force de vous répéter, vous allez finir par y croire ! Vous pouvez quand même réaliser que s'il y avait un "abus" quelconque de l'Allemagne sur le marché européen, le minimum serait d'apporter des preuves...
Réponse de le 30/05/2013 à 9:39 :
la compétitivité allemande n'a pas été gagnée contre, mais seule. On est compétitif avec une qualité au top. Et les allemands ne nous ont jamais dit de la faire de la m...
Réponse de le 30/05/2013 à 10:18 :
faisons comme l'Allemagne en embauchant des immigrés à 3-4 euros bruts de l'heure, supprimons un million de fonctionnaires, gelons les salaires dans le privé et notre compétitivité va nettement s'améliorer.
Réponse de le 30/05/2013 à 11:05 :
Le problème n'est-il pas ailleurs ? Si tous les pays de l'Europe avaient fait comme l'Allemagne, nous aurions juste paupérisé les 27 pays, et l'Allemagne ne serait pas plus avancée. Pourquoi ? Parce que l'essentiel de ses exportations est intra communautaire.
Citoyen indigné
Réponse de le 30/05/2013 à 11:27 :
@Jean-Yves
Je peux vous le confirmer les gens ici crèvent de faim de faite de travailler pour 1 ? l'heur actuellement il y a un exode des milliers d'allemand traversent la frontière pour venir travailler et s?installer chez nous en France.
Des salaires de misère qui n'incite pas à acheter des Mercedes une raison pourquoi en voit de moins en moins des Mercedes et des BMW en Allemagne.
Réponse de le 30/05/2013 à 12:22 :
si tu connaissais un peu l'Allemagne, tu saurais que ton made in Germany est fabriqué à 90% des pays de l'est pour ensuite être assemblé en Allemagne.
Pour résumé, c'est de la m.... vendu très cher.
Réponse de le 30/05/2013 à 12:24 :
les 3/4 des voitures premium allemandes vendues en Allemagne sont des voitures de fonction ou en leasing.
Réponse de le 30/05/2013 à 12:37 :
et puis baissons le niveau des retraites qui sont nettement trop élevés comparés à ceux de nos "amis" allemands!!
a écrit le 30/05/2013 à 8:40 :
La France est classée pile entre la Thaïlande et l'Islande, continuez comme ca...
a écrit le 30/05/2013 à 8:37 :
LT : avec ces articles,vous provoqués des attaques de rage et ulcère aux chers germanophobes.
Réponse de le 30/05/2013 à 12:28 :
il y a pas être germanophile ou germanophobe, il y a juste une réalité. Si l'Allemagne est plus compétitive par rapport à la France, elle le doit pour beaucoup à des salaires qui stagnent depuis 10 ans, des immigrés sous-payés, la proximité avec les pays de l'est ou elle fait fabriquer une bonne partie des produits made in Germany, ensuite assemblés en Allemagne.
a écrit le 30/05/2013 à 8:33 :
N'importe quoi le titre, la France n'est pas déclassée puisqu'elle gagne une place. Elle n'est pas super bien placée grâce aux prédécesseurs d'Hollande mais aussi un peu à Hollande qui n'a pas encore fait grand-chose pour que ça change drastiquement, mais il y a du mieux, ce ququi visiblement ennuie l'auteur du papier
Belle propagande anti Hollande
Réponse de le 30/05/2013 à 9:42 :
Oui, c'est vrai ! Le mariage pour tous (seule mesure prise par Hollande depuis son arrivée) nous a permis d'améliorer notre compétitivité !
Réponse de le 30/05/2013 à 10:12 :

D?accord avec vous mjj, au classement de Lausanne de l'article de presse tendancieux et stupide cette article de la "la tribune" gagne 3 place !!! Sur 1578 critères (lol) (dont on ne nous donne jamais le contenu) La Tribune se classe entre la presse chinoise et iranienne conservatrice. Mais c'est certainement que les français travaillent trop peu, sont trop payés, partent à la retraite avant de mourir en coutant une fortune à une sécurité sociale où s'entasse trop de fonctionnaires qui se la coulent douce pendant des mois de mai ou il y a trop de jours fériés quand ils ne sont pas en grève....... Sérieusement j'en appelle à la tribune, arrêtez de nous bassiner avec ces classements à la con...Des faits rien que des faits s'il vous plait....
Réponse de le 30/05/2013 à 10:38 :
Hollande ? il fait quoi exactement ? à part se préoccuper des minorités...
Enfin presque toutes les minorités :) par exemple, les chômeurs de longue durée vont bientôt être légion et personne ne s'occupen vraiment d'eux. On préfrère nous parler du mariage pour tous, du vote des étrangers et des vieux qui doivent continuer à travailler alors que tous nos jeunes sont sans emploi...
Bref, ils ont de la crasse dans les yeux :)
Réponse de le 30/05/2013 à 12:45 :
Hollande bichonne son électorat = fonctionnaire et immigrés.
Réponse de le 30/05/2013 à 13:15 :
çà serait bien un peu çà :)
Réponse de le 30/05/2013 à 14:02 :
meme beaucoup
a écrit le 30/05/2013 à 8:14 :
merci qui ?
Réponse de le 30/05/2013 à 8:45 :
comme dirait artus, c'est 40 annees d'inefficacite chronique des politiques publiques francaises, qui preferent la facilite du court termisme au long terme ( et c'est en general les memes qui viennent donner des lecons de morale bienpensante aux marches financiers a cause de leur court termisme!! ft en avoir gros dans la culotte pour avoir un tel toupet!)
Réponse de le 30/05/2013 à 12:03 :
exactement!
Réponse de le 30/05/2013 à 15:57 :
Inefficace? Mais pourquoi? La France est un pays de " mots" qui aime se glorifier de son époque des lumières, de sa révolution et qui cultive depuis des siècles l'élitisme. Un mépris marqué pour le travail manuel, un gout pour l'élite des grandes écoles avec pour conséquences un rejet de l'industrie, des mains sales et des filières professionnelles réservées aux " mauvais". L'Allemagne au contraire traite mieux ses ouvriers qualifiés qu'en France . C'est l'inverse pour les cadres.
Réponse de le 31/05/2013 à 7:54 :
Vous prefereriez sans doute que la France ait déclenche trois giuerres en un siècle et soit a Lapointe en matière de travaux manuels (ce qu'elle est d'ailleus dans plusieurs métiers) ou n'ait pas d'élite comme pendant la révolution culturelle chinoise. Comme je vous comprends.
Réponse de le 31/05/2013 à 7:58 :
Vous prefereriez sans doute que la France ait déclenche trois guerres en un siècle avec des millions de morts, mais qu'elle soient a la pointe en termes de travaux manuels (ce qu'elle est d'ailleurs dans plusieurs domaines) et qu'elle n'ait pas d'élite comme pendant la révolution chinoise. Comme je vous comprends. Ja wohl !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :