Le moral des patrons des PME au plus bas, que faire ?

A la lecture des résultats du baromètre La Tribune-LCL, la question semble indiscutablement légitime. Le moral des dirigeants de PME est en chute libre.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les records sont faits pour être battus. Certes. Toutefois, certains records ne méritent pas vraiment d'être salués. Dans le domaine économique par exemple, voir la confiance des chefs d'entreprises plonger à des niveaux inédits est tout sauf une bonne nouvelle. Or, en mai, le baromètre La Tribune-LCL réalisé par Ipsos, et qui mesure la confiance des dirigeants de PME, a de nouveau chuté pour atteindre à 83 un plancher inédit depuis la création de cette enquête d'opinion en 1992.

Tous les indicateurs sont désormais dans le rouge : la demande est faible, quand elle ne s'effondre pas comme c'est le cas de la consommation, et les perspectives d'investissement et d'embauches sont au plus bas. "Le nombre de salariés est en baisse pour atteindre son plus bas niveau depuis octobre 2010", constate Yves Fradier, directeur de clientèle chez Ipsos. Quant aux efforts du gouvernement en faveur des entreprises, il sont de plus en plus mal jugés.

Bénéficier immédiatement du CICE intéresse peu

Plus grave, la confiance des chefs d'entreprises est si faible qu'elle semble les tétaniser. Un exemple ? Seuls 7% des 300 dirigeants interrogés ont demandé un préfinancement du crédit d'impôt compétitivité et emploi (CICE) aujourd'hui distribué par Oseo et par la plupart des banques commerciales. Effectif depuis le 1er janvier 2013, le CICE est disponible pour les entreprises imposées d'après leur bénéfice réel et soumises à l'impôt sur les sociétés ou à l'impôt sur le revenu. Il s'applique quel que soit le mode d'exploitation de ces entreprises et quelle que soit la catégorie d'imposition à laquelle elles appartiennent, dès lors que ces entreprises emploient du personnel salarié. Il permettra à 1,5 million d'entreprises d'acquérir une créance fiscale de 13 milliards d'euros dès 2013, et de 20 milliards dès 2014. En 2013, première année de montée en charge, le taux applicable est de 4% de la masse salariale brute supportée au cours de l'année pour les rémunérations inférieures ou égales à 2,5 SMIC. Il atteindra 6% dès 2014. Ses règles sont les mêmes que celles des allègements généraux de cotisations sociales et du crédit d'impôt recherche, deux dispositifs déjà bien connus des entreprises.

Un autre exemple ? Alors qu'Euronext vient de lancer EnterNext, sa nouvelle bourse des PME et des ETI, seuls 31% des chefs d'entreprises se déclarent prêts à ouvrir le capital de leur entreprise pour accélérer son développement.

Exporter n'est pas une véritable option

Le développement à l'international peut-il être une solution ? Les acteurs regroupés sous le label bpifrance export, tels Ubifrance, Coface ou les conseillers du commerce extérieur ont encore beaucoup d'efforts à fournir pour convaincre les entrepreneurs de se lancer à l'export.

Certains clichés ont la vie dure. Et on peut comprendre pourquoi. Seuls 43% des dirigeants déclarent utiliser l'anglais dans le cadre de leurs activités professionnelles. Autre enseignement de ce baromètre, 36% des entreprises ont une activité à l'international. Résultat, si les TPE-PME-ETI constituent la très grande majorité de 115.000 exportateurs tricolores, force est de constater que leur nombre est relativement insuffisant puisque l'on dénombre 2,2 millions d'entreprises en France

" En somme, les résultats de la livraison de mai confirment le caractère toujours dégradé de la conjoncture française au deuxième trimestre. Quelques signaux d?amélioration sont perceptibles - et également observés dans les enquêtes nationales de l'Insee -, mais ils restent très fragiles et devront être confirmés ces prochains mois pour constituer une réelle embellie. Dans cette logique, nous prévoyons une stabilisation du PIB au deuxième trimestre", anticipe Axelle Lacan, économiste chez LCL.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 73
à écrit le 06/06/2013 à 13:41
Signaler
Qu'ils prennent des vacances en RTT à la Barbades ou à l'Ile Maurice comme nos politiques ou nos présentateurs-ices TV . Les 35 heures sont éprouvant que d'ennuie !

à écrit le 05/06/2013 à 17:57
Signaler
arrête de les faire chier avec toute l administration

à écrit le 05/06/2013 à 9:25
Signaler
helàs votre article confirme ce que j'avais observé depuis quelques décennies , nous sommes un pays frileux envers les autres , les étrangers dénigrés , leurs produits aussi dénigrés , seul le coq a le droit de chanter et d'être fier de son hexagonal...

le 23/07/2013 à 13:52
Signaler
+10000000000000

à écrit le 05/06/2013 à 0:29
Signaler
Et si on faisait une enquête sur le pole emploi, qui nous fait bien rire vu qu?on fait du chômage. Après les études, ils ne vous proposent que des formations bidons, on se demande bien pourquoi. Pas étonnant que la moitié des jeunes veulent partir ! ...

à écrit le 05/06/2013 à 0:02
Signaler
Le ministre, est-il encore là ? Il est pas dans la charrette ? On fait dans le zéro de croissance, le boulet pour l?humanité, le progrès à la mode Dagobert ! Attrapez le bon dieu c?est une calamité ! Il est entrain de dézinguer l?industrie ! Attentat...

à écrit le 04/06/2013 à 23:43
Signaler
Un entrepreneur a besoin de visibilité sur l'avenir pour cela le politique qui a les commandes doit être clair dans son approche globale de l'économie . Il serait aujourd'hui pour un entrepreneur extrêment risquer d'investir car il ne sait PAS ce qu...

le 23/07/2013 à 14:46
Signaler
Mettre à plat les dépenses de l'état contractera encore plus la demande. Ce qu'il faut c'est garder ce grand gachis d'état en espérant qu'il favorise la production francaise et aussi que les entrepreneurs puissent remplir leurs carnets de commande. S...

le 23/07/2013 à 15:07
Signaler
Non au maintien du statu quo. La CFE, plus importante que feue la taxe professionnelle, finance le torchon mensuel de l'agglo. Je me fiche que ça profite à une entreprise française. Ce que je sais, c'est que cette CFE pèse un mois de masse salariale ...

à écrit le 04/06/2013 à 19:14
Signaler
Il parait que 90% des chefs d?entreprise sont remontés contre le gouvernement. Or le gouvernement démolit la liberté d?entreprise comme les auto entrepreneurs dont il flingue les régimes. Il flingue l?automobile de la même manière comme l?industrie, ...

à écrit le 04/06/2013 à 18:26
Signaler
Le jour ou nos énarques et autres avocats-médecins-enseigants qui nous gouvernent auront compris qu'il est normal qu'un chef d'entreprise assume les risques de son business mais ne peut en aucun cas assumer un risque NON DEFINI et donc imprévisible d...

à écrit le 04/06/2013 à 16:36
Signaler
Attendre pour couler, revolutionner pour le futur, s'expatrier pour le moment!

le 04/06/2013 à 16:48
Signaler
+1

à écrit le 04/06/2013 à 15:48
Signaler
Sur le fond c'est très simple, mais évidemment impossible pour ce gouvernement qui semble l'otage de ses clientèles et de leurs dogmes. Reprenez une pyramide de Maslow basique: besoins physiologiques, sécurité et stabilité, appartenance, estime et ac...

le 04/06/2013 à 18:08
Signaler
+1 : La messe est dite. Cependant, elle ne cadre pas du tout avec le besoin de satifaire un fond de commerce electoral, protéger les copains et le mille feuille qui va avec, et pour finir, cet appétit insasiable de prélevements (au méchants riches) p...

à écrit le 04/06/2013 à 15:07
Signaler
Rendre aux entreprises leur trésorerie pour qu'elles puissent s'autofinancer et investir, lancer de grands projets industriels novateurs et moteurs avec la BPI-grandemprunt, affecter l'épargne des ménages au financement des entreprises en restaurant ...

le 23/07/2013 à 16:24
Signaler
quand les grands donneurs d'ordres imposent des baisse de prix à leur fournisseurs parce qu'ils peuvent bénéficier du crédit d'impôt compétitivité... ça... ce n'est pas l'état...... c'st aussi la manière de tuer ses fournisseurs, tout en disant qu'on...

à écrit le 04/06/2013 à 15:06
Signaler
Le gouvernement n?arrêtera jamais de taxer, réglementer et diriger. La seule solution est la gréve des cotisations. Si tous les patrons de PME ne payaient plus les cotisations Urssaf et retraites ne serait ce qu'un mois, le pays s?arrêterait net. Le ...

à écrit le 04/06/2013 à 14:37
Signaler
Les PME se rendent compte pour la plus grande partie que leur production est obsolète comme l'est une majeure partie de celle des allemands. Ils ne souhaitent même plus se financer, ayant abandonné depuis longtemps (leurs dirigeants) l'entreprise et ...

à écrit le 04/06/2013 à 13:40
Signaler
Que faire ???? Récompenser le travail et l?excellence au lieu de d?encourager la médiocrité et l?assistanat?

le 04/06/2013 à 18:12
Signaler
Bonne idée, mais hélas, pas du tout d'actualité.

à écrit le 04/06/2013 à 13:31
Signaler
Et le RSI qui fait de la pub !!! Ils viennent d'augmenter leur taux !!! Le RSI ferait mieux de revoir sa gestion . Pigeons vous avez dit pigeons Allez courage on s'accroche encore 4 ans, peut-être qu'après (pour les survivants) on verra une petite a...

le 04/06/2013 à 16:12
Signaler
Oui l'augmentation du RSI est une folie pour le petit dirigeant. Plus de 50 % de taxes en plus sur des bénéfices déjà très faibles ! Je n'attendrai pas 4 ans. Je suis prêt à descendre dans la rue.

le 05/06/2013 à 9:36
Signaler
a Laurent , le RSI était au départ plusieurs caisses de retraites différentes par leurs secteurs d'activité , mais aussi ce régime était déjà déficitaire dès le départ , en france ce qui ne marche pas non plus c'est ces caisses de retraites éparpillé...

à écrit le 04/06/2013 à 13:11
Signaler
Le problème c'est: les impots, les charges et l'administration. Pour ceux qui ne savent pas un patron d'une petite entreprise recupère seulement 30% de son bénéfice!!! Vive les impots et les charges! Et je ne vous parle pas de toute la paperasse. Un ...

à écrit le 04/06/2013 à 12:44
Signaler
Small Business Act

à écrit le 04/06/2013 à 12:43
Signaler
vivement qu'on soit tous fonctionnaires !!!!!!!!

à écrit le 04/06/2013 à 12:38
Signaler
Les impots !!! , Vous oubliez les complexités administratives et de gestions, je ne fais plus mon métier , ce que j'aime. Aprés avoir créé ma boite il y a maintenant 17ans, je passe mon temps avec des avocats, des comptables, des juristes ça m'emmer...

le 04/06/2013 à 16:14
Signaler
Oui vous avez raison. On passe plus de temps dans la paperasse que dans son vrai boulot...C'est de pire en pire chaque année. Avant il fallait être comptable et juriste, maintenant il faut être fiscaliste même dans une TPE !

à écrit le 04/06/2013 à 12:33
Signaler
Le moral des dirigeants de PME est en chute libre..... comme la trésorerie !!!!!!!!!!!!!

à écrit le 04/06/2013 à 12:32
Signaler
Plus aucun avenir, enfer fiscal, pression permanente de l'administration, salariés démotivés, lâcheté et bêtise des politiques. Cela ne peut pas en être autrement, bienvenue en Bolchevie.

à écrit le 04/06/2013 à 12:21
Signaler
Videz ces comptes, vendre sa voiture, fermer son entreprise, moi c'est fait ! Nourrir des banquiers, des fonctionnaires et des chômeurs plus une immigration massive hébergée à coup de RSA pour qu'il puissent dépenser 200 euros par mois dans la grande...

le 04/06/2013 à 12:45
Signaler
@SteMICRO : Toutes les guerres ont leur lot de lâches et de déserteurs. Rien de nouveau. La France, on l'aime ou on la quitte. Je conserve mon entreprise en France.

le 04/06/2013 à 13:03
Signaler
Quelle guerre??je doute que vous ayez une entreprise en France. Je ne connais pas un chef d'entreprise PME TPE qui n'est pas eut la même réflexion que SteMicro.

le 04/06/2013 à 13:12
Signaler
Ton entreprise à deux balles je n'en ferai qu'une bouchée de pain quand les bolcheviques quitterons la France et que le déserteur rentrera gavé de tunes

le 04/06/2013 à 13:17
Signaler
Faut s'ouvrir. Aujourd'hui, le mondre est notre pays. Si un quartier est rempli de voleur et que les autorités sont incompétentes, qu'est ce que vous faites ? Vous déménagez dans un quartier plus calme et plus accueillant. Rien de plus normale. Ya qu...

le 04/06/2013 à 13:24
Signaler
@mecatroid c'est vrai ça, traiter de lâche et de déserteur une personne lucide me parait pour le moins provenir d'une personne qui est peut-être fonctionnaire et non chef d'entreprise?

le 04/06/2013 à 14:47
Signaler
Macatroid doit avoir une société de fourniture de formulaires administratifs.

le 04/06/2013 à 16:15
Signaler
Parfois il vaut mieux battre en retraite pour mieux réattaquer par la suite. Ceux qui peuvent partir doivent le faire. Il faut donner une bonne leçon à ce gouvernement qui pense pouvoir faire sans les entreprises. Moi j'ai tout mis en sommeil et j'a...

le 23/07/2013 à 16:30
Signaler
heu... la situation actuelle est la résultante de 30 ans d'abandon d'ambition... et d'une très mauvaise organisation pour accompagner les entreprises.... en partie de leur fait, d'ailleurs.... donc hollande n'est que le dernier de la liste...... ma...

à écrit le 04/06/2013 à 12:19
Signaler
c'est sur qu' à force d'entendre nos énarques conjuguer le verbe taxer à tous les temps, ce qui préfère le verbe entreprendre, créer, innover, risquer ont un blues certain. Tant vas la cruche à l'eau qu'elle casse. Encore que les cruches c'est pas ...

le 04/06/2013 à 12:50
Signaler
Oubliez le verbe "innover". Les patrons français ne savent pas faire et les banquiers français ne veulent pas financer. Il n'y a que Free, Renault et Tefal qui innovent en France. Les autres, rien. Le problème de la France ne vient pas des taxes, mai...

le 04/06/2013 à 13:21
Signaler
Encore un qui ne comprend rien. Surement un gauchiste qui n'a jamais créé une entreprise. S'il vous plait, créez votre entreprise! Et au bout de 5 ans , on en reparle. Vous verrez vous aurez un autre discours.

le 04/06/2013 à 14:34
Signaler
ft etre un c... pour innover en france, et soit perdre tte sa mise ( en plus d'avoir sacrifie vie de famille, vacances, loisirs, etc) si ca marche pas, soit se faire confisquer 75% pour financer des gens ' qui n'ont pas la chance d'avoir envie de bos...

à écrit le 04/06/2013 à 12:16
Signaler
Les crédits d'impots, c'est de la merde. Ca sert uniquement à justifier le salaire et le peu de travail qu'ils réalisent. C'est si simple de baisser directement les prélèvements mais non, trop simple, pas assez énarque. Comme disait coluche, les énar...

le 04/06/2013 à 12:37
Signaler
+10000000000000000000 !

le 04/06/2013 à 12:40
Signaler
C'est si simple de baisser directement les prélèvements mais non..." pas assez arnaque"

à écrit le 04/06/2013 à 12:14
Signaler
La solution : émancipez-vous de l'Etat comme les multinationales ,créez des filiales dans les paradis fiscaux (une boîte aux lettres suffira ) et ainsi ... ne payez plus d'impôts en France ,ce pays exécrable qui veut maintenir coûte que coûte un Et...

à écrit le 04/06/2013 à 11:38
Signaler
dans ce moment et avec ce gvt il reste aux PME de jouer au PMU......triste réalité.

à écrit le 04/06/2013 à 11:33
Signaler
Vous n imaginez pas l'effet devastateur sur les gens concernés de la modification douloureuse des cotisations RSI et du régime des dividendes des gerants majoritaires de SARL. En periode de guerre economoqiue c est un coup de poignard dans le dos qui...

le 04/06/2013 à 12:15
Signaler
On en reparle dans quelques semaines quand pépère aura refait ses comptes et constatera que le rendement de l'IS s'effondre, que la TVA ne rentre pas comme prévu etc. On a pas fini de payer pour les rentiers du public et du privé ...

le 04/06/2013 à 13:24
Signaler
Tout à fait titou, +30% d'impot dans les dents cette année. Et apres on nous demande d'embaucher. La je vais surement virer 2 personnes pour pouvoir payer les impots. En France, on investie pour gaver l'administration et les assistés.

à écrit le 04/06/2013 à 11:31
Signaler
C'est toute une culture de société qui a fait son temps : Nous vivons en autarcie car nous produisons ce qui nous suffit (si peu et de moins en moins d'industrie, surtout du commerce et des services (non créateurs de "richesse" avec le peu d'argent "...

le 04/06/2013 à 12:17
Signaler
Justement ,l'immigration est cette chance qui nous permet de redynamiser notre tissu industriel et productif!Vouloir vivre replié sur soi c'est ce suicider!

le 04/06/2013 à 13:59
Signaler
Suivant votre réflexion vous avez surement dû, pour assurer la transparence de vos chefs: publier votre patrimoine, qui soit dit en passant n'intéresse personne, alors que publier vos impôts payés sur les 3 dernières années, en IRPP, en taxes foncièr...

à écrit le 04/06/2013 à 11:26
Signaler
la confiance est a zero depuis les mesures 'justes' de septembre; le pb des chefs d'entreprises, c'est de reduire la voilure copieux, pour diminuer les risques, ainsi que leurs salaires, afin d'etre plus egalitaristes et de tirer tt ca vers le bas; c...

à écrit le 04/06/2013 à 11:14
Signaler
Il faut augmenter la CFE pour pouvoir mieux aider ceux qui en ont le plus besoin:plus les collectivités locales auront de puissance de feu,plus elles pourront dynamiser le développement économique.cqfd

le 04/06/2013 à 11:42
Signaler
Mais bien sur, de la théorie, encore de la thérorie. Dites voir Mr ELUPS, combien d'emploi avez vous creer avec votre PROPRE argent ? ( je ne parle pas de pseudo emploi, payé avec l'argent des autres, mais de vrais emploi avec création de valeur. ). ...

le 04/06/2013 à 12:02
Signaler
Elu PS c'est du second degré je crois...La CFE a contribué à couler beaucoup de TPE PME ! C'est encore un impôt en plus ! La réforme de la TP a été une vraie arnaque pour les TPE PME qui ont payé plus au final !

le 23/07/2013 à 16:35
Signaler
vrai bénéfice pour les entreprises industrielles..... cata complète pour les services, c'est très clair..... encore une mesure décidé un premier janvier par sarko, sans penser plus loin que sa lorgnette...... il n'y a pas que hollande qui ne compre...

à écrit le 04/06/2013 à 10:58
Signaler
Que faire ? J'ai reçu l'avis de payer 50% de la CFE de 2013 alors que la dernière mensualité de la CFE 2012 venait d'être prélevée. CFE = un mois de masse salariale. Que faire ? Simplifier l'état, les obligations légales des entreprise (rien que le l...

le 04/06/2013 à 12:08
Signaler
L'augmentation de la CFE devrait être plafonnée, c'est une folie comme le reste, on se prend des augmentations a deux ou trois chiffres, c'est fou.

à écrit le 04/06/2013 à 10:45
Signaler
A quoi fallait-il s'attendre avec cette magnifique crise actuelle..?? Voyez les US qui déversent 4 milliards de dollars par jour pour soutenir à bout de bras leur système. Pour l'international, il vaudrait mieux exporter vers l'Inde ou la Chine : leu...

le 04/06/2013 à 12:06
Signaler
Le problème ce n'est pas la crise. Pour nous, tout allait très bien, on s'est déjà pris la crise de 2008/2009 dans la gueule, on a perdu beaucoup de CA et de bénéfices mais on était encore bénéficiaires, on arrivait à garder la tête hors de l'eau. M...

à écrit le 04/06/2013 à 10:42
Signaler
Pourquoi le CICE intéresse peu ? Parce que pour en profiter il faut payer un prêt avec un pourcentage élevé ! Donc quel intérêt ? Autant aller demander un prêt à sa banque surtout que le montant est ridicule pour une TPE PME, ça ne compense pas les p...

à écrit le 04/06/2013 à 10:41
Signaler
Il faut d'urgence un plan Small Business Act. Tout est fait pour les grands groupes du CAC 40 et dans le même temps on plume les TPE PME, ça ne peut plus durer !

à écrit le 04/06/2013 à 10:39
Signaler
Que faire ? Le contraire de ce qu'ils font ! On a besoin de simplification et de stabilité fiscale. Donnez nous ça et on créera des emplois et on fera baisser le chômage. Ne faites pas l'inverse comme vous le faites depuis un an, c'est en train de ...

à écrit le 04/06/2013 à 10:30
Signaler
Et quand la saigneedes nouveaux impots se fera sentire, on constatera alors, avec consternation, l'explosion des faillites et l'ecroulement de la consommation...... Bravo les rouges!... La reussite sera bientot complete

à écrit le 04/06/2013 à 10:22
Signaler
Normal, ils subissent de plein fouet la crise économique, l'augmentation des charges, de la fiscalité, la bureaucratie étatique, et le mauvais temps (au diapason de l'économie). Et dire que le gouvernement compte sur eux pour relancer la croissance.....

à écrit le 04/06/2013 à 10:21
Signaler
Mon entreprise réalise 6 millions d'euros de CA. J'ai demandé à mon expert-comptable combien je pourrai récupérer avec le Crédit d'impôt. Réponse : moins de 8 000 ?... Il semblerait que je paye trop mes salariés, dixit mon expert-comptable. Ces 8000 ...

le 04/06/2013 à 10:43
Signaler
Exactement. C'était la même chose pour nous. Le CICE ne paie même pas la parte des heures sup exonérées et les dernières augmentations d'impôts ou taxes !

le 05/06/2013 à 9:50
Signaler
a Julienparis , je savais que cette aide allait encore profiter aux entreprises qui se gavent des aides sociales sur les bas salaires , c'est une trappe a pauvreté qui est entrenu sur le dos des chômeurs et du chômage en général , vous avez raison su...

à écrit le 04/06/2013 à 10:20
Signaler
virer François

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.