Il faut poursuivre les réformes, selon le gouverneur de la Banque de France

 |   |  382  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Christian Noyer s'est exprimé dans une interview diffusée vendredi soir sur LCI. Il estime que la France pourra bénéficier durablement de taux d'intérêt bas si elle fait la preuve qu'elle agit concrètement pour doper sa croissance tout en consolidant ses finances.

 "Si l'on veut que nos taux d'intérêt soient durablement bas, il faut (...) montrer qu'on prend les mesures nécessaires pour doper notre croissance (...) et en même temps montrer qu'on est capable de prendre des mesures de long terme pour consolider nos finances publiques", a déclaré le gouverneur de la Banque de France Christian Noyer dans un entretien diffusé le 21 juin à la télévision. Il juge donc indispensable la poursuite des réformes, en particulier celle des retraites.

Selon lui, il aurait été possible de modifier non seulement la durée de cotisation pour une retraite à taux plein mais également l'âge légal de départ en retraite, ce qu'a refusé François Hollande. Allonger la durée de cotisation "fait peser un poids important sur les plus jeunes générations", a dit Christian Noyer. "Pour qu'une réforme soit équitable entre les générations, il faut trouver le moyen de faire participer à l'effort les générations plus anciennes." Il insinue ainsi que les retraités actuels doivent être sollicités.

Concernant le PIB : "ce qui est important c'est de voir le profil des trimestres"

D'autre part, le gouverneur de la Banque de France s'est montré optimiste quant à la création de richesses en France. Pour lui, il y a un début d'amélioration de l'économie. "Les choses semblent s'améliorer", a-t-il dit, en citant les derniers chiffres de la production industrielle et les enquêtes sur le climat des affaires. Et ce, malgré les prévisions de l'Insee datées de jeudi selon lesquelles la France sera en récession en 2013, avec un PIB en recul de 0,1%.Pour lui, le fait que la France ait commencé l'année avec un acquis négatif " n'est pas important". "Ce qui est important c'est de voir le profil des trimestres, si les choses s'améliorent de trimestre en trimestre et si on finit l'année en croissance positive, ça c'est important", a-t-il ajouté.

Christian Noyer a par ailleurs jugé très important de réformer le système de formation professionnelle, ce qu'a dit souhaiter le gouvernement, et il a salué le crédit d'impôt compétitivité (CICE) et la réforme du marché du travail permise par un accord des partenaires sociaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2013 à 23:22 :
les politqiues sont des lâches, aucune gestion, dette colossale aà force de ne rien arbitrer de ne pas faire de choix, de ne pas gérer, on vit totalement à crédit et on transfère le problème à nos enfants, plus de 70 000e par foyer de dette, la moindre augmentation des taux et c'est la faillite, impossible de rembourser rien que les intérêts.... mais ils disent c'est la faute aux banques, à la mondialisation.. quelle lacheté, la faute est à la mauvaise gestion c'est tout. les pays qui ont fait les réformes courageuses sont trés bien repartis : suéde, québec, finlande ...on a que ce qu'on mérite, fallait pas voter pour le gastéropode ! le pb est que sur ce plan sarko n'a pas fait grand chose non plus !! tous peur du terrorisme syndical !
a écrit le 24/06/2013 à 17:49 :
tant que les banques feront marcher la planche à billets les états ne se reformeront pas la france en est l'exemple type citez moi des vrais mesures d''économie depuis l'arrivée de moi président ,,,,,??????
a écrit le 23/06/2013 à 17:57 :
Je me permets de rappeler à M Noyer et à ses collègues que la crise a éclaté en 2007 suite aux erreurs monumentales des banques et du système financier; et que la priorité est donc de réformer les banques; il ne faut pas se tromper de cible !!! On attend toujours cette réforme indispensable. Quand allez vous la faire M. Noyer ? Avez vous oublié les vraies priorités ?
a écrit le 23/06/2013 à 17:11 :
Pire que pour des enfants: "Soyez sage et vous aurez votre argent de poche!"
a écrit le 23/06/2013 à 13:01 :
interressant de voir nos élites se glorifier , aussi ils se prennent pour madame soleil ? , c'est absurde de décrire une situation future alors qu'on y est pas , en 2008 avant la crise c'était pareil , pas de nuages a l'horizon , tout était dégagé disaient'ils , ex-president en tete , le chômage n'était plus un problème , sauf l'insecuritée et l'assistanat , hop on était partis a l'ile aux enfants avec casimir et sa troupe , et puis la crise est arrivé , le film c'est arrêté et on a commencé a trembler devant les chiffres et la situation réelle , on a donc rien appris depuis 5 ans ? , faire des prévisions c'est peut-être bien et rassurant pour quelque pouvoir mais pouvait'on faire ce genre de prévision en juin 1939 ? , non absolument non , tout cela n'est qu'une théorie digne d'un astrologue , c'est juste peut-être de l'auto-persuasion afin de rester a son poste ..
a écrit le 23/06/2013 à 12:50 :
C'est bien beau Mr Noyer d'encourager notre gouvernement sur la voie des réformes. Le problème est que notre gouvernement confond réformes et taxes. A part des taxes, elles sont ou les réformes ? Ils vont bientôt nous sortir une taxe quand on fera pipi parce qu'il faut financer le traitement de l'eau. Une seule réforme est urgente : la morale de nos élites dirigeantes ! Nous (soit 95% de la populace...) subissons les fourberies de cette classe. Voici la déclaration de Warren Buffet (grand de ce monde) : "Il existe bel et bien une guerre des classes mais c'est ma classe, la classe des riches qui fait la guerre et c'est nous qui gagnons". Je parie que ce c...à la légion d'honneur Française ! Nos élites française sont des Warren Buffet en puissance ou en devenir.
a écrit le 23/06/2013 à 12:32 :
Sa réforme ressemble furieusement à la continuation de ce qu'on nous fait subir depuis 1975, qui ne fonctionne pas et dont les thuriféraires nous assurent que c'est parce qu'elles ne sont jamais assez poussées. C'est une fuite en avant vers la misère pour tous sauf quelques uns et un désastre économique, écologique et social pour tous. Et si au lieu de nous réformer comme des vaches, on en revenait aux fondamentaux qui nous ont assuré la prospérité pendant les 30 glorieuses? Une économie mixte, libérale et administrée avec un état stratège capable de mener des projets d'intérêt commun à long terme , une sécurité sociale généreuse, pas d'ISF mais une taxe 'impôt marginale à plus de 70% dès 90 000 euros de revenus et un contrôle des flux financiers.
a écrit le 23/06/2013 à 10:50 :
s'il avait inventé l'eau chaude , ça se saurait. facile de canarder les vieux. Qu'il regarde un peu le contenu du dernier sondage ipsos de ce matin et la révolte des vieux qui grandit à grande vitesse. les conseilleurs ne sont pas les payeurs . si hollande suit noyer il aura la réponse des vieux dans les urnes.
Réponse de le 23/06/2013 à 11:54 :
Oui rien de neuf dans le discours de Monsieur NOYER, Robespierre a aussi raison. Le
gros probléme, pour être élu Hollande a fait croire qu'il était le pére Noël ? Je suis parti
en retraite à 60 ans de la fonction publique au taux de 70 % (35 annes de fonction Publique)plus 10 ans de privé (licenciemen ts collectifs deux fois) Si un jeune commence à bosser à 20 ans + 45 ans de cotisations = la personne arrive à l'age de 65 ans. JE NE
COMPRENDS PAS POUQUOI ON PARLAIT DE 60 ANS? CAR si un homme commence
à bosser à 25 ans, s'il part en retraite à 60 ans cela fait 35 années de cotisations . Maintenant je vois mal des personnes travaillant plus longtemps, car mon médecin m'a
dit si vous, vous êtes en bon état tout le monde ne peut pas en dire autant. une devise
mes aliments sont mes médicaments.
a écrit le 23/06/2013 à 10:41 :
Quel sera le montant de votre retraite Mr Noyer ? Pour plus de 13 millions de français la moyenne des pensions est établie officiellement a 700 euros par mois environ ! Et vous estimer que ces retraités reçoivent trop de leur pays ? C'est pour cela que les gens se révoltent de Rio à Istanbul en passant par la Grèce , le Portugal et l'Espagne , et bientot la France . C'est ça l'Europe et la mondialisation .
Réponse de le 23/06/2013 à 12:07 :
C'est nouveau ça. Les manifestants à Istanbul, à Athènes ou Madrid défilent pour les retraités et les fonctionnaires français!!! Noyer a raison. Les retraités actuels perçoivent leur pension par les actifs via le système par répartition. Cette génération a peu connu le chômage, a profité de l'endettement actuel de la France, a toujours refusé les réformes (Balladur, Juppé,...), et est propriétaire d'immobilier sur évalué. La jeune génération va avoir du mal à comprendre les plaintes de rentiers ...
a écrit le 23/06/2013 à 10:14 :
"Réformer le système de formation professionnel". 30 Milliards. Pour des formations bidons, douteuses et parfois sulfureuses. Ce sont les entreprises qui forment leur personnel qui devraient bénéficier de la majeure partie de ces milliards. Au moins on serait sûr que ces formations seraient utiles à l'entreprise.
Réponse de le 23/06/2013 à 10:53 :
tout à fait exact JB38 et ces 30 MILLIARDS là , c'est un jeu d'enfant de les mettre à la bonne place mais notre président tellement trop normal ne bouge pas assez pour faire avancer ce dossier là.
a écrit le 23/06/2013 à 8:24 :
Voilà ... en live ,la désinformation socialiste dans toute sa splendeur ! Alors que les taux d'intérêts vont augmenter à terme ....attendons par exemple...le rendu des agences de notations pour voir si notre second A ...a du plomb dans l'aile......! par contre une chose..est plus sûr.. ... le taux d'intérêt pour financer du socialisme obsolète au 21 siècle va continué a chuter drastiquement ...!
Réponse de le 23/06/2013 à 10:22 :
Vu "l'héritage" que nous laissent la génération Ponzi , 4.000 milliards de dettes publiques, tissu économique détruit au profit des rentes et des pensions (14 points de PIB, record du monde), on s'illusionne en croyant que les jeunes vont rembourser les errements des "jouisseurs sans entraves" car ils sont condamnés au chômage ou à l'exil. Comme le dit l'historien Jean Tulard, ça se terminera comme toujours, en banqueroute quand les papys boomers seront trop vieux ou moins nombreux pour faire de la résistance ...
a écrit le 23/06/2013 à 2:03 :
La BCE a pour objectif 2% d'inflation. Là, on est 0.7%. Cuisant échec pour la BCE qui a pourtant ouvert toutes les vannes!

Monsieur Noyer, vous avez un mandat, et un objectif. Au boulot!

Le reste dépend de la souveraineté du peuple.

Pendant l'été, une lecture de Kaldor ferait du bien!
a écrit le 22/06/2013 à 20:52 :
«15 grands noms» de la politique française auraient eu, ou ont toujours, un compte en Suisse" . Ne les oublions pas.
Réponse de le 22/06/2013 à 21:06 :
heu ! oui mais cela peut attendre, il y a quand même des urgences ailleurs!
Réponse de le 22/06/2013 à 21:20 :
Pas sûr. Commençons par nettoyer avant de rénover.
Réponse de le 22/06/2013 à 23:23 :
Ouais ben la liste on ne la verra jamais. Elle devrait pourtant être publiée déjà, c'est quoi c'te mastupense ?
Réponse de le 23/06/2013 à 14:35 :
En fait d'une liste , c'est sur un bloc note .......et il manquait de place.
a écrit le 22/06/2013 à 19:58 :
Il va vraiment falloir séparer le pouvoir monétaire du pouvoir politique. Si le pouvoir monétaire est fondé à fixer les équilibres et le niveau d'endettement, seul le pouvoir politique est fondé à décrire la façon d'y parvenir (idem pour l'Europe qui pour moi doit se limiter au pouvoir monétaire). Un directeur de banque centrale est donc disqualifié pour parler d'âge légal. Ce qu'il doit demander c'est l'équilibre, et sanctionner financièrement s'il n'est pas atteint, point barre.
Réponse de le 22/06/2013 à 20:18 :
il peut tout de même donner son avis : vous donnez bien le vôtre !!
Réponse de le 22/06/2013 à 20:47 :
que Théophile à raison ! n'est-ce pas François.....
Réponse de le 22/06/2013 à 20:53 :
Je n'ai pas demandé le tien !
a écrit le 22/06/2013 à 19:51 :
Ne mettez pas votre pognon la dedans ils vont vous le claquer en conneries.
Réponse de le 22/06/2013 à 20:42 :
il fallait me le dire avant !
a écrit le 22/06/2013 à 18:42 :
Il suffit de faire acte de soumission pour obtenir des taux intérêt bas! Voilà l'avenir que l'on nous prépare! Il n'y a pas d'autre alternative?
Réponse de le 24/06/2013 à 6:44 :
il ne s agit pas de soumission mais de bon sens les banques centrales creent de la monaie et pretent quasiment gratuitement aux banques qui repretent aux gvrnmnt a 2-6 % avec un risque plus faible qu avec les entreprises.
Les banques sont donc moins interesse a financer l economie reel ce qui est desastreux a LT.
a écrit le 22/06/2013 à 15:30 :
De quelles réformes parle-t-il ? Il n' y a de réformes en France que dans la création d' impôts et de taxes, ce gouvernement ne sais rien faire d' autres...et les emplois fictifs dans le public avec ses emplois jeunes et ces emplois de "génération" : tout cela ce sont des charges en plus pour les contribuables et cela ne crée aucune croissance !! Nous sommes gouvernés par des fonctionnaires minables !!!
a écrit le 22/06/2013 à 14:13 :
D'accord avec lui... on est en récession en 2013, mais si ça s'améliore on peut avoir de la croissance... trop fort...
a écrit le 22/06/2013 à 13:56 :
Poursuivre les réformes ?! Mais quelles réformes exactement ? Parce qu'en matière économique ce qui a été fait depuis un an, c'est peanuts ! Même l'accord sur la flexibilité - qui est d'ailleurs loin d'être effectif - est assez médiocre et ne fera pas avancer le problème. Tout comme Hollande, les hauts fonctionnaires feraient mieux de se la boucler, car les premières réformes à faire concernent la mauvaise gestion et les abus du Service Public. Quand on est politique ou haut fonctionnaire et que son pays est endetté et champion d'Europe de la dépense publique (57 % du PIB chaque année), on commence par mettre ses propres affaires en ordre avant d'emm.... les gens du privé. Avec les hauts fonctionnaires c'est tout le contraire. On demande aux salariés et entreprise de se serrer la ceinture pour continuer la gabegie... et en plus on se permet des leçons de morale sur la solidarité ! Dégoûtant !
Réponse de le 22/06/2013 à 14:06 :
+ 1000 !
Réponse de le 22/06/2013 à 20:00 :
Et qui a voté pour celui qui a fait porter la dépense publique de 52 à 57 % en 5 ans ?
Réponse de le 22/06/2013 à 20:20 :
attendez .... peut-être Hollande fera pire !!!
a écrit le 22/06/2013 à 13:34 :
Je ne supporte plus ces nantis qui revent tout haut de nous retirer ce que nos anciens ont obtenu avec leur sang et leur courage
Réponse de le 22/06/2013 à 15:39 :
Nos anciens étaient plus heureux en travaillant beaucoup plus et en ayant beaucoup moins d'avantages. Quant à ceux qui abandonnaient tout (famille, travail, etc...) pour aller se faire trouer la peau dans les tranchées, ils doivent se retourner dans leurs tombes en constatant que les gens ne supportent plus d'abandonner un peu de leur confort et acquis pour sauver leur pays et assurer l'avenir de leurs enfants. Les avancées sociales, quand elles sont financées à crédit comme au cours des 30 dernières années,ce n'est pas du progrès, c'est de la décadence.
Réponse de le 22/06/2013 à 20:45 :
Kiki c'est les trente glorieuses Socialistes .
Réponse de le 22/06/2013 à 21:09 :
Que les soixante-huitards donnent l'exemple en renonçant à leur retraite Ponzi !
Réponse de le 22/06/2013 à 21:30 :
vous savez des retraites à 320 euros sécu compris le calcul additionnel cela ne va pas faire votre affaire !
Réponse de le 23/06/2013 à 8:32 :
Vous avez certainement un exemple à donner. Vos parents ont ou vont laisser leur retraite à l'état. Pouvez vous m'indiquer comment ils vont s'y prendre. Vous d'ailleurs lancez la procédure des maintenant car ce qui est bon pour les autres et mauvais pour vous, donc allez au bout de vos idées mais avec ce type de raisonnement je pense que vous n'irez pas bien loin.
a écrit le 22/06/2013 à 13:21 :
Pour nos amis les financiers, "réformes" ça signifie : baisse généralisée du niveau de vie à l'exception du leur. Merci qui ?
a écrit le 22/06/2013 à 13:18 :
la réforme du marché du travail ne touche pas sa catégorie de privilégiés BDF : l'utra-libéralisme, c'est bon pour les autres !
a écrit le 22/06/2013 à 12:11 :
" poursuivre" , vous avez dit poursuivre .. l' utopie , cela se soigne ????
la seule et unique réforme : le mariage pour tous , n' a pas besoin de " poursuite" !!!!!
a écrit le 22/06/2013 à 11:59 :
Des leçons toujours des leçons
Messieurs les nantis ,réformés vous vous mêmes les premiers, montrés l'exemple dans ces temps de crise et renoncés a vos privilèges insupportables et après on verra ce qu'ont peut faire
a écrit le 22/06/2013 à 11:43 :
Il devrait commencer par lui-même en réformant sa retraite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :