Américains et Chinois gardent une très bonne image des usines françaises

 |   |  222  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
D'après un sondage, les usines françaises jouissent d'une excellente image à l'international. Une opinion très peu partagée par les Français eux-mêmes qui ne croient plus beaucoup en l'avenir du secteur manufacturier.

Les usines françaises ont bonne presse aux Etats-Unis et en Chine? bien plus qu'en France! C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par l'Ifop pour l'observatoire Fives des usines du Futur. Ainsi, près de 55%, des Américains jugent l'industrie française très ou assez compétitive par rapport à leur propre secteur manufacturier. Cette proportion monte à 78% chez les Chinois qui ont été sondés. Les Français, eux, ne sont que 28% à partager cette opinion.

Une piètre image de l'usine

Il faut dire que les Français ont un piètre image de l'usine. Ils sont ainsi seulement 55% à avoir une opinion positive de l'usine contre 79% des Chinois, et 69% des Américains. Pour 30% des Français, l'usine n'est pas créatrice d'emplois, tandis que 86% des Chinois et 90% des Américains pensent le contraire. Les Français dénoncent également le statut des ouvriers, qui est pourtant largement plus valorisé auprès des Chinois et des Américains. En revanche, les Français admettent à 59% que l'usine est plus respectueuse de l'environnement qu'auparavant, contre 40% des Chinois.

Les Français sont donc peu nombreux à croire en leur industrie. D'ailleurs, ils ne sont que 65% à estimer que celle-ci à un avenir, contre 85% des Américains. Enfin, seul un tiers des Français juge que ce secteur est attractif pour les jeunes, contre 50% des Américains.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/06/2013 à 23:58 :
Ce qui marche super bien en France ? L'Auto-french-bashing, in english of course, c'est tellement mieux ailleurs.
Réponse de le 26/06/2013 à 1:56 :
En matière économique, et plus particulièrement en industrie (voir l'automobile), aucun pays ne pratique plus l'auto-dénigrement que les Français.
Certains propos dénigrants qui seraient jugés scandaleux à l'étranger, sont jugés normaux par certains français.
Réponse de le 26/06/2013 à 12:03 :
Tout à fait ! Mais comment cela se fait-il ? Le manichéisme politique ? Les français trop assistés (ce n'est pas mon avis,,. mais le fait d'être moins autonome peut conduire les français à cracher dans la soupe...), des raisons historiques ? Je crois que tout comportement de masse s'explique rationnellement !
a écrit le 25/06/2013 à 19:37 :
sans usines il n y a pas de production de richesse donc la france ne peut que s apauvrire il faut tout faire pour reindustrialisse la france c est le travail des politiques et de tout les francais qui veulent un avenir a leurs enfanst???
Réponse de le 25/06/2013 à 20:44 :
En même temps je ne vois pas pourquoi on veut à tout prix réindustrialiser la France pour produire ce que savent faire d'autres pays du planète. Je pense que la France doit plutôt se concentrer que sur la production des matériels de très haute technologie d'une part et le tourisme de haut de gamme d'autre part.
Réponse de le 26/06/2013 à 0:02 :
Max945:
La production des matériels haute technologie passe nécessairement par l'industrie.
a écrit le 25/06/2013 à 19:06 :
En fait, concernant les usines en France, vu ce qu'on observe depuis ces dernières décennies avec ses fermetures en cascade, ouvriers se décarcassant pour un salaire et une retraite de misère, les français ne veulent plus voir d'usines en France.
a écrit le 25/06/2013 à 17:48 :
Le problème c'est qu'on ne sait pas trop quelles usines tout ces gens ont pu voir, et s'il les ont vues autrement que dans des prospectus publicitaires. Faut comprendre les français, pour 80% d'entre eux, quand ils entendent parler d'usine c'est pour apprendre qu'elles ferment et vont laisser des dizaines,quand ce n'est pas des centaines de personnes sur le carreau. Pas trop positif comme image, et ca se superpose à la dévalorisation du travail manuel et de production (un truc mal payé, fatiguant, salissant et en plus qui coûte toujours trop cher, réservé à ceux n'ont pas le QI pour passer en seconde). Image d'Epinal pour les uns, réalité pour d'autres.Comme PME, ,je ne vois pas comment on peut faire des sondages là dessus.
a écrit le 25/06/2013 à 16:37 :
Quand on cite les résultats d'un sondage, il serait peut-être bon d'aller jusqu'au bout des choses. Je ne remet pas en doute les résultats, mais j'aimerai savoir combien de personnes ont été interrogées dans chacun de ces 3 pays d'une part et d'autre part quelles étaient les connaissances en terme d'organisation et de méthodes industrielles de ces personnes interrogées? Il serait aussi intéressant de savoir quel était le comanditaire de ce sondage (Mr Montebourg?). Je dis celà car de par mon métier je baigne justement dans l'industrie et assez paradoxalement dans ces 3 pays. Il est impensable de classifier l'industrie sous une seule banière. par exemple, j'ai vu en Chine des usines 100 fois plus modernes que leurs homologues Occidentales et vice versa. Par ailleurs, quand je vois le niveau de connaissance de la vie dans les usines (de la petite PMI aux grands groupes) de nos concitoyens, je me dis que les résultats de ce sondage sont aussi pertinents que de demander à mon chien ce qu'il pense du Lean Manufacturing. Monsieur/Madame le/la journailste (qui n'a pas signé) pouvez-vous nous apporter des infos compélmentaires sur ce sondage? Merci.
a écrit le 25/06/2013 à 16:21 :
La mauvaise image de l industrie française auprès des français ne viendrait t elle pas de la bipolarisation de la politique et de discours aboutissant au discrédit : "coûts de production trop élevés", "salariés trop nombreux" , " salariés feignants, toujours en grève, toujours en arrêt maladie", "usines controlée par la CGT", "prendre exemple sur l'Allemagne (et ses Mercedes et BMW)". Ces discours négatifs d'opposition (on pourrait dire d'AntiFrance) me semblent très contre productifs...
a écrit le 25/06/2013 à 14:43 :
On parle toujours de productivité humaine, jamais de celle des usines . L'outil de production tourne à plein
régime et ce grâce à la maintenance. Nos techniciens sont parmi les meilleurs à moyens égaux .On galvaude
ces boulots avec des possibilités de promotions et des salaires supérieurs au tertiaire .
Réponse de le 26/06/2013 à 0:13 :
Michel... Et la productivité des outils est nécessairement liée à la productivité humaine. Si vous ne savez pas faire fonctionner la machine aussi performante soit-elle elle ne produira rien.
a écrit le 25/06/2013 à 14:36 :
Il ne reste plus que les usines de haute qualité et valeur ajoutée, les autres se sont barrées ou ont mis la clé sous la porte.
a écrit le 25/06/2013 à 14:21 :
si c'est la vérité il n y a pas a se faire des soucis...Les chinois comme les américains
délocaliseront leurs usines chez nous et le chomage on l'exportera vers la Chine et USA.
a écrit le 25/06/2013 à 14:12 :
Bonjour,
Nos usines ont un très bon niveau technique et produisent des biens de qualités. Pour ne citer que quelques cas emblématiques : Michelin, Alstom, EADS, Airbus, Dassault, PSA, Renault, Shneider, Eurocopter, ARC, Renault trucks, Thales C&S, Astrium, Sanofi-pasteur, Snecma, Areva, DCNS, MBDA, Arcelor-mittal, Legrand, Turbomeca, StMicroelectronics, Leroy-somer, STX, Sodebo,Astrium, Sagem, alcatel-lucent, Labeyrie ... . On peut continuer encore longtemps à toute les citer. L'industrie française n'est pas morte. En fait de nombreux rapaces souhaiteraient mettre la main sur ce pactole et donc on nous traite de nuls, de fainéants etc ... La réalité c'est que l'industrie française va très bien et qu'elle bat des records, la seule chose qui ne va pas en France c'est le niveau de la dépense publique, trop de fonctionnaires, trop de découpage en mille-feuille et trop de copinage. En dehors de cela l?économie française va plutôt pas trop mal comparée aux voisins. Et le social parlons en c'est justement ce qui empêche que l'on finisse comme la Grèce ou l'Espagne. Maintenant il est clair qu'il faut plus de chercheurs et d'ingénieurs en France et moins de financiers et d'amuseurs de TV et de radios.
Il faut également redonner le goût aux salariés de travailler dur et pour cela il faut les motiver avec une ambiance agréable, des salaires corrects et des possibilités réelles et régulières d'avancement, de formation tout en leur donnant autonomie et responsabilités. Sinon ben les gens font le boulot, espèrent que la journée passe vite afin de rentrer chez eux. La passion c'est le moteur mais il faut aussi donner des conditions de vie agréable et des salaires décents pour qu'il y ait motivation et passion. En France la passion est en train de disparaitre à cause d'une nouvelle génération de patrons rapaces qui ne voient les individus que comme des ressources inter-changeables. C'est dangereux et idiot.
Réponse de le 25/06/2013 à 17:34 :
@ Michel : Une commande publique c'est une commande comme une autre. Quand une mairie achète un camion pour son service technique c'est comme s'il été commandé par une entreprise privée (qui serait venue faire le job à la place des agents municipaux, et pas forcément pour moins cher mais c'est un autre débat). Et votre affirmation selon laquelle ces entreprises dépendent des commandes publiques me semble des plus douteuses. Si Airbus ne vivait que des commandes de l'état, ca se saurait. @ Maroussan : +1
Réponse de le 25/06/2013 à 17:47 :
Rien qu'en prenant la première ligne "Michelin, Alstom, EADS, Airbus, Dassault, PSA, Renault", je vois qu'Alstom et Dassault qui dépendent un peu des commandes publics et encore Dassault fait la plupart de son CA avec les falcons et Alstom exporte en masse. Merci du commentaire défaitiste quand même mais il y a les forums de the economist pour le french bashing permanent. Eviter quand même de leur parler de l'état de l'industrie britannique, ils pourraient s'offusquer.
Réponse de le 25/06/2013 à 20:17 :
@Michel : Est il vraiment nécessaire que je vous contredise ? Je pense que oui, allez voir le bilan de toutes ces entreprises cous constaterez qu'aucune ne dépend de l'Etat français pour ses commandes. Alstom bosse beaucoup avec l4afrique, le moyen orient et les émergeant qui sont en plein boom économique. Shneider sous perfusion de l?État vous plaisantez ? Je pense que vous vivez un peu trop dans votre bulle et que vous devriez arrêter de regarder la TV publique et les média pro US.
a écrit le 25/06/2013 à 14:07 :
A part se lamenter et cracher sur le voisin...
a écrit le 25/06/2013 à 13:02 :
Tout à fait d'accord avec les commentaires précédents et la question qui va avec est "de quoi les français ont une bonne opinion en France?". On est sérieusement atteint, surtout ceux qui ne sortent pas de chez eux.
a écrit le 25/06/2013 à 12:28 :
nos usines ont une tres bonne tecnologie est ont des normes de securites et d ygiene tres en en avance partout ou il y a des syndicats et des comites d ygiene ET DE securite ou il y a des syndicalistes leur images a l exteterieur de la france vient DE LA BRAVO AU X SYNDICALITES QUI CONTINUENT A SE BATTRE POUR DE MEILLIEURS CONDITION DE TRAVAIL????
a écrit le 25/06/2013 à 11:05 :
Il est rassurant de penser que Maurice Taylor le PDG du groupe Titan international dans son courrier sur le rachat de l'usine Goodyear d'Amiens n'est pas représentatif de l'opinion des américains

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :