PSA va ouvrir des négociations sur la compétitivité

 |   |  279  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une négociation sur la compétitivité en France débutera le 29 mai entre la direction de PSA Peugeot Citroën et les organisations syndicales du groupe, a annoncé mercredi le constructeur automobile.

Objectif : ?Construire un nouveau contrat social participant au redressement du groupe.? La direction de PSA Peugeot Citroën va donc ouvrir un cycle de négociations, avec les organisations syndicales du groupe.

"A travers l'initiative d'un nouveau contrat social, l'objectif est d'engager les salariés, individuellement et collectivement, dans la vision stratégique et les projets d'avenir de l'entreprise et de renouveler et de renforcer le dialogue social pour anticiper, partager et accompagner les projets et le redressement du Groupe", précise le communiqué.

La première réunion, qui se tiendra le 29 mai, sera "consacrée aux thèmes, aux enjeux et aux objectifs, ainsi qu'au calendrier de la négociation", selon le communiqué. "J'aimerais bien que ce soit bouclé à l'automne", avait déclaré en avril le président du directoire, Philippe Varin.

Dejà 11.200 emplois supprimés d'ici 2014

PSA emboîtera ainsi le pas à son concurrent Renault, qui a signé en mars dernier un accord de ce type avec trois syndicats. "Bien sûr qu'on regardera ce qu'a fait Renault", avait dit Philippe Varin, rappelant que PSA a déjà signé un accord de cette nature dans son usine de Sevelnord (Nord).

PSA Peugeot Citroën est déjà engagé dans un vaste plan de restructuration qui, entre mai 2012 et mai 2014, verra la suppression de plus de 11.200 emplois dans le groupe, notamment avec la fermeture de l'usine d'Aulnay (Seine-Saint-Denis) en 2014. "On ne voit pas de remontée brutale (des ventes en Europe) à l'horizon 2014-2015", avait estimé M. Varin début mai. La baisse du marché automobile européen devrait atteindre 5% cette année et "on va être à -8% en France", avait souligné le numéro un de PSA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2013 à 10:08 :
De combien faut-il baisser le cout du travail pour assurer la compétitivité avec l'Allemagne et avec les pays de l'Est?
a écrit le 23/05/2013 à 9:05 :
les conditions de travail vont devenir moins bonne pour les salariés-mais ou est la solution?? concurrence des pays de l'est( vw et kia ) et asiatique font du mal a nos constructeurs nationnaux- espérons que psa soit sauvé grace a ce plan de la derniére chance
a écrit le 22/05/2013 à 18:12 :
"Travaillé plus pour gagner moins" et être laminés par les charges et impôts pour les fonctionnaires qui "Travaillé moins pour gagner plus" Hollande tient sa promesse un pays de fonctionnaires surprotégés et pour la majorité des français de pauvres et des larmes...
Réponse de le 22/05/2013 à 18:23 :
Quel rapport avec les fonctionnaires, ou meme Hollande? c'est une négociation entre PSA et ses syndicats, donc vos élucubrations sont inutiles et démontrent un discernement discutable.
Réponse de le 23/05/2013 à 8:02 :
Il n'est pas encore cicatrisé de Sarkozy, c'est pour ça qu'il a du mal avec Hollande.
Réponse de le 31/05/2016 à 17:45 :
plus facile de réformer un chômeur qu'un fonctionnaire...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :