Bercy table sur 14 milliards d'euros d'économies et 14 milliards de prélèvements nouveaux en 2014

 |   |  535  mots
Jean Marc Ayrault a imposé une série d'économies, notamment sur l'écologie et l'aménagement du territoire Copyright Reuters
Jean Marc Ayrault a imposé une série d'économies, notamment sur l'écologie et l'aménagement du territoire Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Par rapport à la tendance, les économies sur les dépenses publiques atteindront 14 milliards d'euros l'an prochain. Pour obtenir 6 milliards d'euros de recettes nettes supplémentaires, le gouvernement devra faire voter pour 14 milliards d'euros de prélèvements

Le gouvernement réalisera 14 milliards d'euros sur la dépense publique en 2014, a estimé le rapporteur général du Budget, le socialiste Christian Eckert, sur BFM TV. Ce chiffre correspond à une économie par rapport à la tendance spontanée des dépenses publiques. Il est du même ordre de grandeur que celui préconisé par la Cour des comptes, dans la perspective d'un net ralentissement de la dépense publique, dont la croissance devrait être ramenée à 0,4% en volume, selon  Bercy. A ces 14 milliards d'euros d'économies sur la dépense, viendront s'ajouter six milliards d'euros de hausses nettes d'impôts, prévoit le gouvernement. Ce chiffre confirme celui indiqué en avril par Pierre Moscovici. Mais, compte tenu de recettes temporaires encaissées en 2013, que Bercy ne pourra plus encaisser en 2014,  il faudra faire voter aux parlementaires un montant global de 14 milliards d'euros prélèvements nouveaux, à travers le budget de l'Etat et celui de la sécurité sociale, indique Christian Eckert dans son rapport en vue du débat d'orientation budgétaire.  

Une déficit public proche de 3,5% du PIB

Cet effort dit structurel de 20 milliards d'euros (un point de PIB), pour 14 milliards sur les dépenses publiques et 6 milliards en recettes nettes, ne permettra pas de ramener le déficit sous les 3% du PIB en 2014, comme il était prévu en avril. En cause, bien sûr, l'absence de croissance (l'Insee prévoit une légère récession, de 0,1%, en 2013). Selon Chrisitan Eckert, le déficit pourrait être proche de 3,5% de la richesse nationale en 2014, sur la base d'une croissance économique légèrement inférieure à 1%,  puis serait ramené franchement sous les 3% en 2015 (2,5%). 

Quelles économies? 

 S'agissant de l'Etat proprement dit (hors sécurité sociale), les économies seraient de 9 milliards. Pour la première fois, l'ensemble des dépenses nettes de l'Etat seront enlégère baisse dans la loi de finances initiale (par rapport à la loi de finances de l'année précédente). Christian Eckert détaille dans son rapport les économies projetées par le gouvernement pour réaliser l'objectif, annoncé cette semaine par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, d'une réduction de 1,5 milliard des dépenses de l'Etat (hors charge des pensions et de la dette) l'an prochain. Les dotations de l'Etat aux collectivités territoriales seront, comme cela a déjà été annoncé, réduites de 750 millions d'euros tandis que les dépenses pour les ministères et les opérateurs de l'État seront également diminués du même montant.
En revanche, les crédits de paiement affectés aux missions prioritaires (enseignement, emploi, sécurité, justice, lutte contre la pauvreté) augmenteront en moyenne de 2,3%. Pour les autres la baisse moyenne sera de 2,8% (-1,8 milliard). Les baisses les plus fortes concernent la politique des territoires (-8%), l'écologie, le développement et l'aménagement du territoire (-7%), l'économie (-6%) et l'agriculture (-5,4%).

Compenser l'avantage du CICE
Enfin, révèle Christian Eckert, les entreprises publiques devront fournir une contribution (dont la forme et le montant ne sont pas précisés) pour compenser l'avantage qu'elles tireront du CICE (Crédit d'impôt compétitivité emploi). La Poste devra ainsi reverser plus de 200 millions à l'Etat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2013 à 10:55 :
Personne n'ose chercher le vrai.
Ceux qui, cependant, le cherchent n'osent pas le trouver...
Ceux qui le trouvent n'osent pas le dire...
Ceux qui le disent ne sont pas écoutés.
Ceux qui écoutent ne sont pas toujours en état d'agir.
Trouver des réponses est chose aisée ;
Ce qui l'est moins, est de se poser les bonnes questions !"
a écrit le 02/07/2013 à 0:11 :
bercy ne voit rien si ce n'est l'idéologie et les anesthésiants, la cour des comptes a une meilleure vue. Les rapports sur la gabegie de la déense publique sont inombrables, des gaisn d'environ 30% sans toucher aux prestations, de quoi baisser les impôts et charges et donc relancer l'emploi, + financer les pme pour se développer, d'une grande évidence...mais ces archi nuls en gestion ne touche pas à la dépense mais taxent pour compenser le laxisme et l'inefficacité .... comme si on embauchait des gens pour écoper le bateau quand les bréches s'élargissent, car la dépense publique continue d'augmenter, yc les salaires !!! (indices gelés mais les avancements mécaniques des échelons sont appliqués). dire qu'on paye ces "représentants du peuple" pour qu'ils nous détruisent pour protéger leur électorat au chaud !!!
a écrit le 01/07/2013 à 16:01 :
Vous avez entendu F. Hollande. Plus de nouveaux impôts en 2014 ???? sauf 14 milliards de prélèvements nouveaux...!!! et vous verrez, AUCUNE basse des dépenses publiques. Les marchés ne vont pas tarder à s'occuper de la France et du taux d'intérêts...
a écrit le 01/07/2013 à 14:58 :
comme prévu le mensonge,l'idéologie, le sectarisme et toutes les mesures prises par ce gouvernement nous emmènent droit dans le précipice
a écrit le 01/07/2013 à 14:04 :
Toujours plus d'impôts : Aurélie Filippetti exhorte Amazon à payer ses impôts en France et la France souhaite une relance économique, il n?y a pas un grave problème d?analyse de nos intellectuels mythomanes qui nous gouvernent ???
a écrit le 01/07/2013 à 12:04 :
Bravo aux Français qui ont élu ces génies... Rassurez-vous, vous allez bien être ruinés. Ils ne nous laisseront pas un centime..!
Réponse de le 01/07/2013 à 13:00 :
En plein accord. Bienvenue chez les trotkystes lélinistes...!
Réponse de le 30/07/2013 à 17:41 :
Parceque laisser ''croitre'' la dette (le mot est peut être un peu faible) comme il a été fait sous 20 ans de ''régimes de droite'' c'est du génie ? Ce n'est plus de la ruine ? a ba non c'est juste de l'endettement... merci pour la leçon messieurs les libéraux...
a écrit le 01/07/2013 à 11:15 :
Et Hollande qui dit par ailleurs "nous n'augmenterons pas la pression fiscale cette année" !
a écrit le 01/07/2013 à 11:06 :
A part çà FH, dit le contraire pour ce qui est de la pression fiscale, qui croire ?
Réponse de le 01/07/2013 à 13:05 :
Mais arrêtez de croire les socialos-bolchéviques. Vous n'avez pas encore compris que nous allions tous nous retrouver en slip...!
a écrit le 01/07/2013 à 10:07 :
Et les 14 milliards d'investissement, c'est pour quand ?
Réponse de le 01/07/2013 à 11:00 :
Le fond de relance de 200 milliards de Sarko que les socialos utilisent, ce n'est pas assez pour vous?
a écrit le 01/07/2013 à 10:07 :
A quand le projet Louis Gallois annoncé si prometteur? Dans combien d'années ?
Réponse de le 01/07/2013 à 14:17 :
JAMAIS les plus gros profiteurs sont aux pouvoirs ( les noudabords enfants de nozaquis ...)
a écrit le 01/07/2013 à 9:49 :
A quand le nettoyage dans la fonction publique ?
Réponse de le 01/07/2013 à 9:57 :
Pourquoi ? Ils sont pas propres ?
Réponse de le 01/07/2013 à 12:01 :
lol ! non ça c'est sûr !
a écrit le 01/07/2013 à 9:38 :
14 milliards d'euros l'an prochain. Pour obtenir 6 milliards d'euros de recettes nettes par ici. 4,64 millions d'actions par là ! La France est le seul Pays qui est obligé de parler en millions et milliards afin de rassurer le peuple Français. La possibilité de travailler, l'engagement d'apprentis, la formation professionnel le périodique, les perspectives pour les jeunes Français qui débarquent dans « la vie » sont des MOTS que le peuple Français ne comprendraient pas ! (Pourtant à entendre « les politiques » le Français est intelligent!).
a écrit le 01/07/2013 à 9:04 :
Le déficit public n'est rien à côté du déficit d'intelligence de nos élites. Un gouvernement de bras cassés et de cervelles fracassées c'est cela la France maintenant.
Réponse de le 01/07/2013 à 9:27 :
Arrêtez : ça fait 40 ans que c'est le cas !
a écrit le 01/07/2013 à 8:39 :
J'avais promis a ma famille un déjeuner au restaurant hier ' soit une facture de 300 euros. Après avoir lu votre article sur les impôts de 2014, tout le monde a ete d'accord pour annuler, aller acheter du pain et faire des sandwichs pour un picnic au bois de Boulogne. Nous on sait comment réduire nos dépenses, hein Francois!
Réponse de le 01/07/2013 à 9:08 :
Il faudra remettre ça (les sandwichs)
Réponse de le 01/07/2013 à 9:08 :
En Grèce en Espagne et d'autres pays la nouvelle monnaie c'est le troc pour nous aussi bientôt.
Réponse de le 01/07/2013 à 9:21 :
300 euros pour manger des plats sous vide réchauffés au micro ondes, vous avez fait une belle économie !
a écrit le 30/06/2013 à 23:03 :
Elargissement de la CMU en juillet ! ouais! ouais! allez! allez! pauvre France !
a écrit le 30/06/2013 à 22:29 :
Etes-vous socialiste ou bien humaniste ?
Réponse de le 03/07/2013 à 14:45 :
Oui, cela favorise le social clientelisme !
Vote pour moi et tu auras une allocation !
a écrit le 30/06/2013 à 22:18 :
Mr le premier sinistre si c été seulement possible de vivre dans un monde meilleur plutôt que dans un monde pire. Ça va gaston ? Messieurs les pdg de France et de navarre, les factures sont longues comme le bras alors que chômeurs. Vous propoez koi? Evitez le Gromikey autiste.
a écrit le 30/06/2013 à 21:32 :
On a entendu les grandes organisations dire la France part en vrille. C est donc un mayday ! On part en crash !
a écrit le 30/06/2013 à 21:11 :
Au sujet du déficit, la liberté du travail est-elle possible dans ce pays ? Si les riches s évadent, les salariés sont plutôt écrasés, et le déficit, c est l impôt. Au sujet des retraites, mis à part la défense des salariés par rapport au public, on a un montant de 200 milliards. Tas de riz, tas de rats. Pour planter l année prochaine, il faut garder du riz. A moins qu on veuille liquider tout le monde à la mode ruskoff. Ils prennent le pouvoir, s en fourrent plein les poches et font périr ou bien disparaitre le autres. Nous avons la loubianka alias anpe, où l on vous noie sous les papiers, le goulag ou économie concentrationnaire et la police politique de l embrigadement, ou gépéou. Il existe aussi les terroristes, ceux qui liquident les éléments créatifs. Seulement c est un flux de 700 000 par an? on éparpille les chômeurs, on fait des dettes, mais jamais de croissance? c est pourtant ce qui fait vivre la population. Dans 10 ans 7 millions de retraités, 60% de la quantité actuelle, un trou de 120 milliards? Alors pourquoi ne fait-on pas des fonds, comme tout le monde. Si on garde les gens en activité, seul un tiers est actif à l âge de la retraite, c est une escroquerie pour retirer la retraite à de nombreux salariés. Les fonctionnaires sont-ils des seigneurs ? Sommes-nous en féodalité ? Cela pose le problème de l intégration des jeunes dans de bonnes conditions qui ne se fait pas, puisque nous faisons du récessionisme, 800 000 par an. Pourquoi ne faire du développement économique ?
a écrit le 30/06/2013 à 20:51 :
Ce qui est inhérent au déficit et aux prélèvements qu on annonce, c est la question des marges des entreprises. Le gouvernement a-t-il l intention de saisir les profits, comme certains politiciens proposent un prélèvement de 100 milliards pour régler le déficit. On dit que le secteur productif craque, mais alors quid du CAC. Y aura-t-il une sortie des capitaux étrangers comme on l a vu en Espagne.
a écrit le 30/06/2013 à 20:36 :
Les bonnes surprises commencent : le gaz augmentera "encore" de 0;5 % au 1 juillet ! et ça continue !
a écrit le 30/06/2013 à 19:32 :
Des déficits et des institutions. Certains disent ponction publique, on pourrait dire dysfonction publique. L Etat écrase la société. La croissance n existe plus, elle était faible avant crise et inférieure aux autres pays avant. De Charyde en Sylla, on part dans le sud, le paupérisme. Pourtant la population n en veut pas. La démagogie, la dictature du bête, le progrès à l envers, les fausses promesses, les impôts à perpétuité, la démolition des fabriques et la mise en faillite des Etats, voila le bon travail de l individu fonctionnarisé qu on appelle bureaucrate. Dans cette Europe qui plombe l humanité par la récession et qui exclut largement les jeunes générations, qui aime le chômage, c est à dire des familles détruites depuis des décennies, des politiciens disent n importe quoi et font n importe quoi. A quoi ça sert que la population travaille si un abruti démolit tout ! On parle d impéritie et d aboulie. Peut on accepter la remise en cause du progrès et en particulier le niveau de vie vers le haut, pas vers le bas. Or en Europe, c est la catastrophe ! On compte entre un quart et 50% de diplômés sur le carreau et 6 millions de chômeurs dans les différentes catégories, que fait le gouvernement ? Il attend la croissance mondiale qui existe?
Réponse de le 30/06/2013 à 21:17 :
Quelle croissance mondiale ? Celle truquée de la Chine ? Celle gonflée aux hormones des QE aux USA ou au Japon ?
a écrit le 30/06/2013 à 19:13 :
Le coq court et le cac craque. Seulement on part en double boule de neige : l Etat et l entreprise !
a écrit le 30/06/2013 à 19:10 :
On nage en pleine fantasmagorie ! Faut-il prélever 80 milliards d impôts pour régler le déficit ?
a écrit le 30/06/2013 à 18:52 :
Le déficit qui s emballe alors qu on réduit le niveau de l activité, c est la mort du pays, comme le Sud. Vu la précarité et l inéquité en terme de retraite entre les salariés et les fonctionnaires, ne parlons pas des exclus et du chômage forcé, nous sommes dans un système esclavagiste. Les salariés qui triment à la production sont des sous citoyens alors que le public a des prébendes. Par exemple le mode de calcul des retraites. On gouverne donc sur l injustice. Quand au déficit, on se demande ce qu il va devenir? quoi qu il en soit, on ne vit que sur ce qu on produit. Si on ne produit pas d autos, on n en a pas ! C est un mauvais système cette Europe Chronos. On ne fait que ralentir la productivité pour des question fausses d emplois. Il faut de la croissance, pas des pré retraités sans retraite ou des fonctionnaires qui vont sauter ! Alors qui paye ? Le riche paiera certes, mais c est une somme plus importante que ce qu ils ont. Donc l Etat saute dans cette trajectoire et c est la tragédie ! La république Titanic coule, musique ! Les vampires sont contre les hommes! L Espagne c est liquider l humanité, est ce le but? Depuis la Haute Egyptte on n a jamais vu ça!
Réponse de le 30/06/2013 à 19:19 :
L'Humain, l' Humanité n 'a plus pignon sur rue dans ces sociétés pourries par la racine !
a écrit le 30/06/2013 à 18:09 :
Espagne, Grèce, à qui profite le crime ? Ce sont des pays accablés par le chômage et les déficits qui mettent le pays en faillite. L Allemagne ça fonctionne mieux. Ils ont stabilisé la dette, ils font de la croissance et des excédents.
Réponse de le 30/06/2013 à 19:22 :
le compte n'est pas bon, vous oubliez encore d'autres pays, bizarre, avec cette UE, plus personne ne se porte bien, il n'y a que chômage, tristesse, désespoir.....bizarre.. la faute à qui?.....
Réponse de le 01/07/2013 à 0:47 :
L'Allemagne fonctionne mieux...c'est ce qu'on dit...allez voir sur place et vous verrez que pour la majorité d'entre nous, nous sommes encore gâtés par rapport à une majorité d'Allemands. Le seul salut que l'on peut avoir c'est sortir le plus vite possible de cette Europe et reprendre le Franc sinon nous sombrerons
a écrit le 30/06/2013 à 18:05 :
C est le système Papandréou, l anti développement économique : dette et faillite du pays, excès d administration, aucun soutien à l activité. 50% de chômage et 500 millions de comptes à l étranger. Il parait qu il y en aurait beaucoup plus de comptes à l étranger. Un pib de consommation d administration et pas des ménages, c est une escroquerie. Nous avons dans cette europe des politiciens à juger ! Les revenus baissent et le déficit augmente et le chômage aussi ! bidonland!
a écrit le 30/06/2013 à 17:44 :
L'impot sur la mort de ses Chers Papa et Maman est imposé à partir de 100000euros depuis Mai 2012,et non réévalué de l'inflation chaque année : donc impot aggravé chaque année. Contre 152400eur avant Mai 2012. Le quotient familial raboté de 40% (forte hausse de l'impot) Gel du bareme de l'impot sur le revenu : non réévalué de l'inflation (hausse de l'impot) épargne et plus values sur valeurs mobilières, imposées à un taux record unique au monde. L'impot sur la mort (ce par quoi j'introduisais) c'est ce qui reste apres avoir payé toute une vie l'impot sur l'impot-csg et sur l'impot-csg, et sans fin....fortement augmenté, pour aider ses enfants en ces temps si terribles. Le tiers des meilleurs étudiants (selon étude) sont déterminés à aller fructifier leurs talents et réussites, aux U.S.A, Canada, Shanghai, Australie...Royaume-Uni : ce dernier,'"déroule un tapis rouge" de bienvenu (David Cameron) aux talents surfiscalisés en France, qui paieront moins de 40% D'impots et protection sociale, et se défonceront donc au travail pour eux-mêmes, leur famille, et bénéficieront meme au pays d'accueil : en rentrées Fiscales.
Trop d'impot tue l'Impot : "Moi Président, Je" ne veut pas le savoir : il "n'aime pas les riches". Il ne veut pas plus de 2000eur/mois par couple : sinon matraque punitive fiscale, et meme avant ce seuil. Il s'était engager à ne pas toucher à la classe moyenne : deux smic, deux techniciens de surface, du secteur privé, dans le couple. et on est déjà riche ?
a écrit le 30/06/2013 à 17:14 :
Les dettes qui conduisent à la faillite, c est dangereux ! On ne fait pas de croissance, on est en récession. Il ne faut pas entraver le travail et étouffer l activité. Les riches perdront-ils leur fortune avec le déficit et le remboursement des dettes ? Et les entreprises parce qu on ne sert pas de dividendes ? Nous sommes sur le chemin de l Espagne, c est l AUTOROUTE VERS LA PAUVRETE ! Par l obésité, on ne régule pas, on démolit les fabriques. On ne développe pas, on pille le pays, c est du vampirisme destructeur ! On ne fait pas vivre l humanité, on la fait creuver !
Réponse de le 30/06/2013 à 19:24 :
Espagne, Italie, Grèce,France.. et allez, qui encore sur la liste?.....
a écrit le 30/06/2013 à 17:11 :
Je vois que les messages ne sont finalement pas assez efficaces pour que les yeux des abrutis lobotomisé qui se réveillent péniblement après la douche. On va donc dire les choses autrement : CHAQUE français brule ou jette par la fenêtre TOUS les mois un bifton de 100 euros qu'il ne reverra jamais, constituant l'appauvrissement de la nation... Compris ? OUI ? NON ? Bon. Maintenant, pourrait-on envisager de traiter le problème de fond au lieu de continuer a voter pour des bouffons qui ne pensent qu'a se crêper le chignon pour savoir qui a le doit de s'assoir sur un trône illusoire au lieu de traiter le problème ?
Réponse de le 30/06/2013 à 19:26 :
Je vais vous répondre ce que l'on m'a répondu, lorsque je posais la même question que vous..." et pour QUI allons nous voter? c'est une ribambelle de C.NS? .. !
a écrit le 30/06/2013 à 17:01 :
L'état français s'est pris 600 milliards de dettes en plus à cause des conneries des banques (finance casino) mais ça semble passer au dessus de la tête des commentateurs ici ... De même les 5 banques systémiques françaises regorgent de titres pourris mais on préfère s'écharper sur le sexe des anges ou la fainéantise supposée des fonctionnaires ! Rendormez-vous braves gens ...
Réponse de le 30/06/2013 à 18:07 :
Encore ce magnifique mensonge 1000 fois répétés mais qui n'en restent pas moins un mensonge éhonté. Les banques françaises n'ont pas couté un centime à l'état français à l'exception de Dexia dont l'actionnariat était en grande partie publique. Quant aux prétendus actifs pourris, libre à vous de croire les sites fin-du-mondistes, mais vous pourrriez vous dispenser d'attaques gratuites et infondées sur un secteur qui s'est plutot mieux comporté que la plupart de ses équivalents européens ou mondiaux.
Réponse de le 30/06/2013 à 21:28 :
Ben voyons ! Il a fallu aller au secours des banques casino en 2008 sinon le système totalement vérolé par la folie des financiers sans contrôle tombait par terre. A la suite du renflouement majeur (1500 milliards d'euros au bas mot pour notre continent ) les états ont pensé contrer l'effet récessif en s'endettant monstrueusement pour relancer. Ca n'a absolument servi à rien car l'argent délivré à coups de planche à billets ne sait pas où se placer. Dettes publiques et créances pourries des banques folles se mélangent dans un gigantesque jeu de Bonneteau. Depuis les banques centrales sont devenues des bad banks et seuls les QE incessants et totalement inefficaces du point de vue économique "réel" empêchent la finance folle de sombrer et d'entraîner l'Occident en dépression. On aura beau répéter mille fois le grand mensonge des banques et les éléments de langage UMP, le sauvetage des banques non seulement n'a en rien été la fameuse "bonne affaire pour les finances publiques" vantée par votre idole en 2008 sur les plateaux de TV. Il a juste relancé de plus belle l'arrogance des financiers.
Réponse de le 30/06/2013 à 21:49 :
Il y a toujours un perroquet qui répète la théorie selon laquelle il n' y a jamais eu de crise des subprimes, que Lehman Brothers existe toujours, que les banques se portent comme des charmes en Europe, que les LTRO et autres QE sont destinés à relancer l'économie réelle, que les banques de la zone euro n'ont pas 1.000 euros de titres pourris dans leur bilan. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nos amis allemands ont récemment tordu le bras de Moscovici pour arrêter les conditions dans lesquelles les créanciers, les déposants et les états allaient se repartir le coût des pots cassés lors de la prochaine chute d'une banque systémique. Ce genre d'individus qui se croit chargé de ré-écrire l'histoire, est l'héritier putatif des soviets qui effaçaient des photos officielles, les membres du PCUS dont Staline s'était débarrassé...
a écrit le 30/06/2013 à 17:00 :
Le système dette apauvrit la société. Le travail crée une épargne qui alimente les dettes, des emplois publics qu on ne peut payer au lieu d alimenter la production. Ce faisant on gonfle une bulle sur le logement, les chateaux en Espagne, on construit sur le sable. Le système s écroule et l Etat saute ce qui conduit la société à la cessation de paiement par le déficit permanent au lieu de faire du PIB, on fait des dettes. C est une escroquerie puisque la société espagnole sombre dans la misère par le déficit, le chômage et la récession et sur l explosion de la fonction publique. C est la mécanique funeste de l emballement et de la paupérisation générale par élimination du consommateur. C est une machine infernale ! C est ainsi qu en France les entreprises sont vendues à l étranger puisqu on combat l enrichissement de la société française. Quand aux retraites, c est pas financé par déficit de comptes. C est la paresse institutionnalisée. Sous nos yeux ébahis la destruction de l appareil productif, donc le pib alors que le déficit augmente? On liquide ainsi la France des salariés qui travaille par la prolifération du cancrelas parasite forcé. Seulement personne n a envie d un tel système qui n est ni équitable pour les salariés et sans avenir par le déficit d investissement qui crée le travail. Il faut produire des autos et pas de la papeterie, ce qui est une ânerie. Ubuland!
a écrit le 30/06/2013 à 16:35 :
1.5 milliards d'économisés!on sent le coté titanesque de l'effort du secteur public!en échange cela vaut bien 15 milliards d'efforts du secteur privé!
a écrit le 30/06/2013 à 14:58 :
Il serait logique que Normal 1er fasse payer leur trente ans de c.nneries aux 68tards qui ont mis le pays par terre avec leur retraite à 60 ans (55 en vrai) leurs 35 heures, leurs pensions indexées, leurs spéculations immobilières, leur clientélisme électoral etc. Mais il préfère étouffer le peu d'esprit d'initiative qui reste et surtaxer les entreprises qui surnagent !
Réponse de le 30/06/2013 à 15:46 :
Mitterrand et Mauroy ont mis en faillite le régime général de retraite du privé, en baissant de 65 à 60ans l'age de la retraite. Sinon il serait toujours à ce jour en bonne santé. De surcroit, il doit subventionner par milliards d'euros les Régimes Spéciaux à 55 et 50 ans, et partant avec leur dernier salaire(dopé par une promotion quasi-fictive, 6mois avant). Gratuité réseau ferré en 1ère Classe, et E.D.F au tarif de 1951, centre de vacances sur les meilleurs sites à des prix dérisoires, mutuelles à prix dérisoires. Comités d'entreprise prélevant 1% du Chiffre d'affaires de l'entreprise, et en partie détourné par les Syndicats Politiques Communistes, dirigeant ces C.E.
Réponse de le 30/06/2013 à 16:33 :
Si vous vouliez par là dire que vos petits camarades de l'UMP n'ont rien foutu pour remettre la France sur les rails depuis les âneries des années Mitterrand, merci on s'en souvenait ! Il est certain que subventionner la rente, se contenter de la tournée des maisons de retraite et radoter des discours de plus en plus xénophobes, ça n'allait pas vraiment arranger la situation !
Réponse de le 30/06/2013 à 16:59 :
@@ Pilotin : il est vrai que votre idole au pouvoir est tellement excellent que l'on redemande encore....
Réponse de le 30/06/2013 à 20:48 :
@ Normal 1er: +1, que les régimes spéciaux arrêtent de se faire taper dessus, le scandale des préretraites à 55 ans du privé est bien plus grave !
a écrit le 30/06/2013 à 14:09 :
Chaque jour en campagne pour se faire élire "Moi Président, Je", ne cessait de répeter, qu'il allait Rassembler et non Diviser Les Français.
Or Il n'a de cesse de les Diviser, par le concept Marxiste de "Lutte des classes" que lui ses ministres et son P.S le plus archaique d'Europe, proclament chaque jour : "classes aisées et maintenant tout juste Moyennes" opposées aux autres. Il Divise et Oppose chaque jour davantage Les Français les uns contre les autres, Les travailleurs du Privé, et sa clientèle fonctionnaires et régimes spéciaux(votant à 77% pour lui), auxquels il refuse de toucher un cheveu d'effectifs et de retraite sur le dernier mois de salaire (retraite fortement dopée par une promotion quasi-fictive les 6 derniers mois). Sa seule et unique obsession et ambition "pour La France" : se faire réélire dans moins de 4 ans
Réponse de le 30/06/2013 à 14:41 :
Tant qu'on vous suit dans les mesures radicales (virer des fonctionnaires etc.) on pourrait aussi limiter les pensions à 1,5 fois le Smic ! Les retraités coûtent de plus en plus aux actifs et aux entreprises, or on ne court pas la compétition mondiale avec deux boulets aux pieds : les fonctionnaires et les nombreux retraités trop pensionnés ...
Réponse de le 30/06/2013 à 15:35 :
Il ne s'agit pas du tout de "virer" les fonctionnaires en place, mais de ne pas remplacer les départs, sauf ceux en sous effectifs : hôpitaux et maisons de retraite, qui sont enfoncés par les 35h du P.S le plus archaique d'Europe (qu'aucun P.S européen ou au delà ne copie) sous effectifs en Police, Gendarmerie, Justice, Armées. Pour le reste Surnombre Effarant : La France dépense 10points de P.I.B en plus, pour le salaire, retraites, et locaux de ses fonctionnaires 216milliards d'euros. Les élèves Allemands, et les fonctionnaires Allemands, sont plus efficaces. En 10ans aligner les retraites des fonctionnaires sur celles du privé : 2ans et demi par an : au terme de 10ans, les fonctionnaires verraient ainsi leur retraite calculée sur les 25 meilleures années, et non sur les 6 derniers mois de salaire, dopés par une promotion quasi-fictive : les fonctionnaires bénéficient ainsi actuellement d'une retraite égale à leur salaire ainsi dopé, 6 mois avant : et c'est le budget de fonctionnement de l'état qui paie leur retraite, comme leur salaire durant leur activité. Quant à limiter les retraites à 1.5 le smic, comme vous le voulez, alors réduisons les cotisations vieillesses des futurs retraités concernés : pourquoi cotiseraient-ils plus, ainsi que leur entreprise (dont le taux de cotisation vieillesse du personnel est du double)
Que tous les nouveaux fonctionnaires soient comme en pays nordique : ex-socialiste, embauchés sous statut et contrat de droit du travail commun, donc licenciables comme tout le monde.
Réponse de le 30/06/2013 à 16:24 :
Ce n'est pas du tout ce que vous affirmiez plus bas vu que vous parliez de réduction massive du nombre de fonctionnaires (or les départs naturels sont importants mais pas "massifs" dans la fonction publique, qu'elle soit d'état, hospitalière ou territoriale). Quant aux fameuses cotisations des (tôt) retraités, on s'en cogne car elles ont servi à financer les retraites de gens qui bouffent les pissenlits par la racine depuis longtemps...les salariés et entreprises d'aujourd'hui sont étranglées de charges sociales pour payer le train de vie indu des générations lapinesques du Baby Boom. J'en déduis donc que loin de l'auo-portrait du "pauvre actif" décrit plus bas, vous émargez probablement sur les comptes de caisse de retraite et n'avez comme vos congénères, absolument pas l'intention de faire le moindre effort de rigueur en cette période de déflation. C'est la raison pour laquelle vous dirigez vos attaques en contre vis à vis de l'autre catégorie privilégiée de la population française : les fonctionnaires. Vous n'avez cependant aucune inquiétude à vous faire, les actifs du privé et les entrepreneurs n'ont toujours pas compris que UMPS sont les partis des rentiers du XXI eme siècle : les boomers et les agents du public. Il est vrai que leurs poids électoraux respectifs sont conséquents ...
Réponse de le 30/06/2013 à 16:49 :
La France Gaspille par an, 10 points de P.I.B de plus que l'Allemagne en dépenses de Fonctionnement, pour Bien moins d'efficacité de tous ses services publics et fonctionnaires. Soit pour la France 216 MILLIARDS D'euros par an en plus et en trop : dégraissez ces "Mammouth" pour parvenir au Pourcentage de dépenses de fonctionnement, égal à celui de l'Allemagne. Ainsi en 9ans la dette totale de la France Etat et Sécu, et Collectivités est remboursée intégralement, et en a fini avec ses 55milliards d'intérêts annuels sur la dette (intérêts à fonds perdus)
HA !!! C'est Vrai "Moi Président Je" ne le peut pas : 77% des fonctionnaires votent pour lui, et çà c'est dans moins de quatre ans déjà : sa réélection c'est sa seule obsession et Ambition pour La France" il ne touchera en rien en matière de fonctionnaires, régimes spéciaux, effectifs, retraites privilégiées : SA !! Clientèle.
Réponse de le 30/06/2013 à 16:59 :
Pas de Polémique inutile avec vous, vous ne connaissez manifestement absolument rien de moi, de mon statut, de mon age, vraiment rien de rien, et en rien.
Réponse de le 01/07/2013 à 1:00 :
Les seuls fautifs sont les fonctionnaires d'après ce que je lis. Je ne suis pas fonctionnaire et je trouve cet argument complètement stupide...Pourquoi ? parce qu'il en reste pratiquement plus des fonctionnaires et pour exemple essayez d'avoir une panne de gaz ou d'électricité vous allez rigoler...jaune. Avant, dans l'heure qui suivait ils étaient chez vous maintenant on vous dit en premier par téléphone que le déplacement sera à votre charge et éventuellement le dépannage. Mais finalement vous avez raison il n'en faut plus de fonctionnaires ! tartuffe
a écrit le 30/06/2013 à 13:44 :
Les socialistes démagogues ..., aussi improductifs... que prédateurs ....,vont encore ,sous une forme ou une autre ...directement ou indirectement ...augmenter les impôts...! . Le bateau France piloté à vue depuis 12 mois par un capitaine de pédalo , n'a aucune chance de resté a flot...d'ailleurs le bye bye aux 2ième A c'est pour bientôt....
a écrit le 30/06/2013 à 13:34 :
Pendant sa campagne pour etre élu : chaque jour, il promettait de "réenchanter le reve Français" c'était une promesse mensongère, ou il confond reve et cauchemard, "sa Suffisance" "Moi Président Je" : prononcé en forme de serment 16 fois. On n'a pas encore vécu un reve enchanté, on sombre dans un cauchemard, chaque jour plus invivable.
a écrit le 30/06/2013 à 13:12 :
Trop de dettes qui nous tombent sur la tête ! Ad patrès le village gaulois, bienvenu en enfer, dans le monde gris ! Si l Etat saute et que le public n est plus payé, cela devient une question de salut public? mobilisation générale !
a écrit le 30/06/2013 à 13:03 :
Si on va au défaut de paiement, il faut éviter ça, ça fait péter le pays ! On met le pays au tapis ! Mobilisons !
a écrit le 30/06/2013 à 12:55 :
On parle déficits, impôts, retraites. Bon sujets ! Tout empire avec ces vampires : salaires en chute de 15% depuis 2009, impôts et taxes sur les classes moyennes, pas des riches qui s évadent. Où est le progrès et la démocratie ? C est du travail de cancrelas ! On soumet la population au pillage et à la piraterie ! C est la flibuste ! Pour les retraites, on dit que c est la peau de chagrin ! La réforme du calcul, les salariés du privé devraient manifester pour l équité ! Comment se règle le déficit ?
Réponse de le 30/06/2013 à 13:39 :
On tombe par terre, la faute à qui ? De déficits en déclins, de déroutes en dénis? la France est conduite dans le fossé. Interdiction de consommer et de travailler ! Le paupérisme explose le pays ! La croissance séculaire était faible avec un Etat lourd, elle est aujourd?hui nulle avec l obésité. On entend dire que le secteur productif va disparaître? alors c est la FIN DE LA FRANCE ? Alors bienvenue en Rance ! On veut la peau du peuple français ! Social vers le bas, chômage et salaires en baisse et le pire est devant ! Alors ne faut-il pas sauver la France ?
Réponse de le 30/06/2013 à 19:29 :
Sauver la France! pour ça il faudrait que les Français autistes se mobilisent!! et là, on est mal barrés! sidérant !
a écrit le 30/06/2013 à 12:47 :
Oula, on nous annonce que l Etat va sauter ! Les fonctionnaires ne seraient plus payés et les retraites réduites d ici peu de temps ? Alerte rouge ! La fonction publique serait en péril ? En parlant déficit, on réduit donc le social ? Mais on compte de nombreux pauvres ! C est une escroquerie !
Réponse de le 30/06/2013 à 13:07 :
Oh terre de détresse où nous devons sans cesse piocher, piocher, piocher! Au secours, le bateau ivre coule comme une pierre!
Réponse de le 30/06/2013 à 13:20 :
En imaginant que ça soit vrai, que le public ne soit plus payé, il faudrait peut être éviter ça. Chez les espagnols on a bien une réduction des salaires et des emplois supprimés. C est pas une bétise ça ?
a écrit le 30/06/2013 à 12:33 :
Le système espagnol on n en vaut pas ! Chômage, déficits et une dette déjà payée 3 fois. C est une Europe sans croissance qui élimine une génération, c est un non sens total ! Les fonctionnaires y manifestent ! Démolir le pib, c?est la misère qu on nous fait ! Ce n est pas acceptable de ruiner l Etat ! Comment paiera-t-on les fonctionnaires ? La cessation de paiement est une monstruosité, voila ce qu on invente ! Qui veut des impôts, en veux-tu en voila !
a écrit le 30/06/2013 à 12:30 :
C' est vrai que ce petit premier ministre a une tête qui ressemble à celles des dirigeants de l' ex Union soviétique et de ses satellites.
a écrit le 30/06/2013 à 12:03 :
SVP, bien vouloir lire la très édifiante lettre de Mr Bouvard à F;Hollande (si vous ne la connaissez pas ) Moteur de recherche : lettre de Mr B à F.Hollande..........Voici la conclusion : " Mr Hollande, vous avez volé nos couleurs, notre Histoire, notre économie, notre Justice, nos valeurs, notre démocratie,notre armée, notre identité...Gare à la colère du peuple Français, il n'a plus rien à perdre, vous lui avez tout pris !! " Une telle lettre : CHAPEAU! elle vaut le coup d'être lu! elle décrit très bien l'état de la France actuelle sous Hollande 1er !! à MEDITER !
Réponse de le 30/06/2013 à 13:09 :
Alors que les collectifs "anti mariage gays" toujours très organisés et très actifs dans les 95 départements hexagonaux, appellent maintenant la population et leurs adhérents, à bloquer les Centres des Impots, régulièrement 2 jours, variables, par semaine, et 2 jours différents dans chaque département : ils ont réduit le quotient familial de 40% donc fortement augmentés les impots des Familles, et ont gelé le barème de sa réévaluation annuelle de l'inflation ( donc hausse hypocrite et masquée de l'impot des ménages) Que toutes celles et ceux qui le peuvent, paient impots et C.S.G en pièces de 1centime d'euros : c'est parfaitement légal.
Les ressources de la Famille, et l'éducation des Enfants sont ainsi attaquées.
Réponse de le 30/06/2013 à 13:17 :
Bouvard, le rentier de la case de 16.00 sur RTL ? Celui de la contrepéterie facile et du calembour de garçon de bain ?
Réponse de le 30/06/2013 à 19:30 :
eh! oui! lisez avant de blablater !
Réponse de le 01/07/2013 à 1:07 :
Ce bouvard ce n'est pas l'exemple à prendre. Quand RTL voulait se séparer de lui il a chialé comme une gonzesse et avec ses grands airs doit se croire irremplaçable. Il serait temps qui la mette en veilleuse ce tartuffe qui se fait rire tout seul.
a écrit le 30/06/2013 à 11:55 :
Si les socialistes géraient bien le pays , on devrait économiser 28 milliards d'euros et arrêter de prélever de l'argent aux français.
a écrit le 30/06/2013 à 11:28 :
75% de la population est contre la politique conduite ! Révolte ! Halte au délire ! Jeunesse en détresse ! Non à la paupérisation ! Le déficit qui paye?
a écrit le 30/06/2013 à 11:23 :
Le trés gros pobléme de notre paysc'est pour avoir laPaix sociale, c'est d'avoir accordé
des "provoléges" à certaines catégories de fonctionnaires ou assimilés. Est-il normal
qu'un fonctionnaiore partant en retraite en Nouvele Caldonie puisse doubler sa retaite ?
Combien de femmes ayant eu 3 enfants puissent avoir une retraite au bout de quinze ans ? Etc, combien d'élus pour être réélus ont accordésdes avantages sociaux ? Il faut
dire combiende mes compatriotes connaissent quelque chose à l''Économie ? Nous allons
payer le manque de réalisme de nos dirigeants et ceci depuis plus de trente ans, nous
sommes au seuil critique, où nous allons nous en sortir ou couler. L'alloc rentrée scolaire
ne devrait être donné qu'en bons d'achats valables exclusivement en France ! Puisque
ce fric vient seulement du racket des taxes sur les entreprises.
Réponse de le 30/06/2013 à 15:41 :
Les majorations de pension en outre-mer n'existent plus et les possibilités de départ pour les femmes fonctionnaires qui ont eu trois enfants à 15 ans non plus. Bonne idée concernant l'allocation rentrée scolaire (dans certaines familles, ça part en clopes et en picole).
a écrit le 30/06/2013 à 11:23 :
A bas bureauland ! C est l urss !
Réponse de le 30/06/2013 à 13:23 :
Oui, avec le P.S le plus archaique d'Europe : nivellement par le bas, égalitarisme- marxiste (lutte des classes : "pauvres"-"riches", idéologue, confiscateur en fiscalité, détenant le plus grand nombre de fonctionnaires d'Europe : hors hôpitaux(désorganisés par les 35h du P.S) hors maisons de retraite, police, gendarmerie, armées (en sous-effectifs) Rejetant de suite vendredi, les préconisations de la Cour des Comptes : réduire massivement le nombre de fonctionnaires : état et collectivités territoriales. Et la suppression des régimes spéciaux financés par les ménages du régime général privé en faillite. MAIS, Sa Seule et Unique Ambition pour La France : sa réélection dans moins de 4ans
a écrit le 30/06/2013 à 11:19 :
La sphère privée de l'économie ne résistera probablement pas à de nouveaux prélèvements. Déjà que ceux déjà prévus pour début 2014 vont faire très mal ...
a écrit le 30/06/2013 à 10:52 :
Les vraies mesures de bon sens consisteraient à présenter la note aux papy boomers : l'état providence Ponzi, ce sont eux qui en profitent. Un exemple : la France est le pays qui consacre la part la plus importante au monde de son PIB aux pensions de retraite. C'est aussi le pays où les prix immobiliers (biens détenus à 70% par les papys) sont les plus bullesques comme l'a démontré le très socialo-communiste journal The Economist.
Réponse de le 30/06/2013 à 11:18 :
Cela fait 10 ans que les gourous de l'immobilier nous sortent des "y a une bulle" et des "c'est pas le moment d'investir". Mon cher ami, la France n'est pas l'Espagne ni les USA qui ont connus de vraies bulles dues à la spéculation immobilière pour le premier (avec la construction de logements sans demande), et l'octroi de crédits immo à des ménages insolvables pour le deuxième. Il y a évidemment une correction liée à la baisse de la demande et un retournement du marché, qui obéit d'ailleurs à des cycles réguliers tous les 8, 10 ans. Au lieu de critiquer qui untel, qui l'Europe ou je ne sais quoi, travaillez et investissez comme l'ont fait vos aînés. Il est navrant de constater à quel point certains aimeraient que ça tombe tout cuit...
Réponse de le 30/06/2013 à 11:24 :
Tu sera aussi un Papy, es que tu pensera la même chose.
Je ne vit pas en France, je vous observe.
Réponse de le 30/06/2013 à 12:56 :
@ papy bien mouché ce Pitcho qui est toujours SI SUR de tout !
Réponse de le 30/06/2013 à 13:03 :
Vous êtes donc plus compétents que The Economist qui a prouvé par A+B que les prix immobiliers en France étaient les plus sur-évalués au monde après ceux de l'Australie et du Canada (qui ont des économies florissantes). Les prix, quoi qu'en pensent les petits rentiers assistés fiscaux, sont totalement déconnectés des loyers (sans parler des revenus des français ), ce qui explique l'effondrement des rendements locatifs. Vous devriez monter un journal et l'appeler "Génération Ponzi", ça aurait du succès (avec subventions et niches fiscales bien entendu)..,
Réponse de le 30/06/2013 à 13:14 :
@allicante: papy ne s'adressait pas à moi mais à "vraies économies". Quant au fait que je sois sûr de tout, ce n'est malheureusement pas le cas, particulièrement en cette période d'instabilité.
Réponse de le 30/06/2013 à 13:25 :
@aux papys: vous voulez parler de ces brillants économistes qui n'ont pas vu venir Lehman, ni la crise des subprimes, ni la faillite grecque ni... Vous en avez encore d'autres comme ça ?
Réponse de le 30/06/2013 à 13:36 :
Moi ce que je vois, c'est un blocage du marché immobilier à cause des prix délirants et une lente érosion des prix malgré tout... même si les rentiers pensent toujours qu'ils ont gagné au loto parce qu'ils possèdent une baraque pourrie ou un appart classé "G" en consommation d'énergie... Achetez donc votre brasserie plutôt : si vous ne vendez rien, vous pourrez toujours consommer votre production...
Réponse de le 30/06/2013 à 13:38 :
Pitcho : et moi c'est de vous dont je parlais !
Réponse de le 30/06/2013 à 13:40 :
Nous disions donc que les boomers pompent déjà 14 % du PIB en retraite (record du monde) sans parler de leur surconsommation médicale (deux fois plus de médocs qu'un italien pour un papy français par exemple...) Quand est-ce qu'ils se prennent en main les enfants gâtés de 68 ?
Réponse de le 30/06/2013 à 14:00 :
Tout cela devient trop caricatural. L'immobilier n'est pas une panacée ni un placement sans risques bien entendu. Je défends malgré tout l'idée qu'il a parfaitement sa place dans le bouquet d'investissements du père de famille. La diversification des placements reste un palliatif à la période d'instabilité actuelle. L'investissement locatif étant un choix de long terme, le problème n'est pas de savoir dans quelle phase du cycle on se trouve. Le problème actuel majeur reste l'absence de visibilité quant aux nouvelles ponctions et taxes que vont imposées le gouvernement à court et moyen terme, et pas que dans le secteur immobilier.
Réponse de le 30/06/2013 à 14:45 :
Un logement c'est fait pour se loger, pas pour spéculer. Une brasserie, c'est fait pour brasser de la bière (pas du vent...) Si ceux qui ont placé leurs econocroques en Scellier, Borloo etc. avaient été un peu moins naïfs, ils s'en seraient rappelés !
Réponse de le 30/06/2013 à 15:12 :
De toute façon vous ne pouviez pas me répondre, puisque Allicante c'est mon deuxième pseudo
Réponse de le 30/06/2013 à 16:21 :
Mince! Au delà du fait que si je suis le raisonnement de certains je suis ruiné mais je ne le sais pas encore, je souffrirais également d'un dédoublement de la personnalité! Damn!! Enfin, j'aurais au moins appris quelque chose au milieu de ce tableau noir: une brasserie sert à brasser (et bien pas forcément) et un logement à se loger! Voilà au moins des fondamentaux qui me rassurent...
Réponse de le 30/06/2013 à 16:27 :
Ben voyons ...
Réponse de le 30/06/2013 à 23:47 :
"L'immobilier n'est pas une panacée ni un placement sans risques bien entendu" : L'immobilier est surtout un placement qui n'est plus assez rentable pour une génération de parasites depuis que l'état coupe les vannes des subventions! Il est un investissement pour le logement devenu inaccessible aux jeunes partant les poches vides du fait de vos magouilles! Votre génération se planque derrière le communisme et la spoliation quand on s'attaque à son marché libre et subventionné chéri. A côté de cela, elle siphonne le tiers des revenus des actifs sous forme de loyer ou de PV et elle se bat pour avoir le droit d'intégrer les aides des pauvres dans les loyers : Vous vous prenez pour des libéraux? Vous êtes juste une armée d'électeur bénéficiant du clientélisme d'une droite moisie qui vous préfère aux entreprises : Cessez de nous prendre pour des tartes! Nous n'avons pas pris le risque de plus d'impôt avec la gauche pour rien : Nous avons vu les cadres se faire expulser des zones d'activités en 10 ans, nous voyons des patrons lancer leurs boites dans des trous quand leurs clients sont dans les villes pour que vous larves bien nées héritent sans frais et se logent sans travailler! Vous vous plaigniez des taxes : Une hausse du coût du logement de 2% est équivalente à une hausse de plus de 10% d'IR pour bien des jeunes! Vous croyez qu'elles sortent de quelles poches vos PV et vos rentes? Vous vous prétendez utile au système? Diable, avec les 80 000 euros que vous mettez dans un grenier pour toucher les APL d'un pauvre, vous pourriez financer au moins trois projets de startup! C'est évidement plus risqué vu que vous avez voté pour la mise en place d'un système où l'investissement dans la pierre est moins risqué que celui dans les entreprises! Vous avez couler la France en investissant uniquement dans la pierre et vous voulez tapé dans les revenus des actifs pour maintenir vos pensions indexées sur l'inflation : Vous vous payez nos tronches! Préparez vous à voir le système de retraite devenir un système par répartition : Les pensions finiront par dépendre des cotisations et non l'inverse!
Réponse de le 01/07/2013 à 6:19 :
Lisez mes posts au lieu de balancer votre venin d'aigris: je n'ai jamais dit qu'il ne fallait investir que dans la pierre. La sécurité passe par la diversification des placements dont la pierre fait évidemment partie au même titre que L'assurance vie, les PEA, les participations, l'or... Arrêtez de tout caricaturer ça devient pathétique.
a écrit le 30/06/2013 à 10:45 :
On nous annonce que l économie s effondre d un côté et que l Eta va sauter de l autre ! Le symposium politique méprise le suffrage et ment sur les retraites ! C est du faux progrès ! On détourne la démocratie, on fait des comptes à l étranger mais on n en rend pas sur les gaspillages ! Au lieu de travailler jusqu à 70 ans, il faut des fonds ! Les fonctionnaires vont sauter avec l Etat ! Sommes-nous soviétiques ou bien humanistes ? Modernistes ou archaïques ? Pour l automobile ou bien contre ? Pour l emploi et le pouvoir d achat ou bien l inverse ? On ferme les usines et les emplois publics ! Assez d impôts et de chômage à 6 millions ! L industrie c est fini, ça c est fait ! On dysfonctionne ! Nous sommes nuls en robots ! Le logement est cher et c est la pénurie. Au lieu de faire dans la papiétomanie, il faut produire et exporter. La croissance c est pour quand ? Le déficit, qui paye ? On distribue des avantages léonins obtenus par subreption : la précarité des salariés, la sécurité du public et l injustice du calcul ! On empêche nos diplômés de travailler était dans l emplois sous qualifié ! La croissance, c est pour quand ? La claque à l espagnole, on n en veut pas ! Bientôt nous serons faméliques car après 35 ans de déficit, la dette nous tombe dessus ! C est le grand bond en avant avec le grand timonier de la persécution du peuple français ! Il faut rétablir l ordre sur les excès de la dépensite maladive ! Paris brûle-t-il ? Il faut résister à l effondrement ! Manifestons comme les sanglots seront longs ! On abolit la liberté du travail et le progrès économique ! Le récessionnisme à crédit, c est la tombe pour la population !
Réponse de le 30/06/2013 à 11:03 :
les politiques sont des gens peu respectables car ce sont eux qui nous ont mis dans ce petrin, les economies c'est du pipot car ils s'en mettent plein les poches ,l 'economie est a genoux les gens vont se revolter ........................
Réponse de le 30/06/2013 à 11:30 :
Il ne fallait pas les élire ...
Réponse de le 01/07/2013 à 1:19 :
@revenons à nos moutons, les gâtés de 68 faisaient 53 heures par semaine pour survivre. Avaient 3 semaines de congés pour rester à la maison ou comme moi trouver un autre job temporaire pour pouvoir se payer un poêle à mazout pour l'hiver. Alors de grâce ne parlez pas d'une période que vous n'avez pas connue...vous faites des phrases pour faire des phrases et vous vous croyez malin
a écrit le 30/06/2013 à 10:43 :
De quoi bloquer encore plus la consommation : d'où baissent des rentrées fiscales, TIPP, TVA etc ... le syndrome Grec se rapproche ....
Réponse de le 30/06/2013 à 10:52 :
vous avez raison !
Réponse de le 30/06/2013 à 14:38 :
Je dépense le plus strict nécessaire et surtout plus rien d'autre. Je fais moi meme mes deux sandwich avant d'aller travailler, et y met aussi en bouteille l'eau du robinet fraiche : fini l'eau de source, le tout dans le sac isotherme) n'achète plus aucun fruit, plus viande ou poisson, surtout ni livres, ni cinémas, ni musées, ni consommation à 3eur sur une belle terrasse, surtout plus aucun restaurant, chaussures de villes d'ailleurs correctes achetées exclusivement chez les discounters, achats alimentaires en hard-discount exclusivement : en ne regardant rien de non indispensable,Je vais meme jusqu'à procéder exactement comme Yvonne De Gaulle pour son mari Président : comme elle le faisait elle meme, ma couturière pas chère, retourne mes cols de chemises pour qu'elles fassent deux vies. Je prolonge mes vidanges auto de 5000km, j'achète des pneus chinois, que je prolonge un peu au delà du seuil d'usure, j'achète les plaquettes de freins sur internet, je roule beaucoup moins : 70km de privation de route chaque semaine çà fait 3600KM par an de carburant et d'usure générale non gaspillés : plusieurs centaines d'Euros : je vous l'assure (pour manger). "Moi Président, Je" avait promis chaque jour avant d'etre élu de "réenchanter le reve Français" mais, tout le monde à part sa clientèle électorale (fonctionnaires, et régimes spéciaux) sombre dans le cauchemard et la morosité, qui bloquent toute l'économie Française. Il avait pourtant, si fermement promis de ne toucher en rien aux classes moyennes.
a écrit le 30/06/2013 à 10:40 :
L'autarcie va battre son plein dès 2014 !
a écrit le 30/06/2013 à 10:05 :
Le soviet supreme a doc décidé de faire un gran bond en avant dans la poursuite du collectivisme. A bas le capitaisme, vivent Kim Il Flanby et les lendemains qi chantent !
Réponse de le 30/06/2013 à 10:45 :
Vous vous y connaissez en spoliation : endetter le pays à hauteur de 4.000 milliards d'euros et laisser la note aux suivants ...
Réponse de le 30/06/2013 à 10:58 :
Le défilé du 14 Juillet tien de l'air"e" soviétique !
Réponse de le 30/06/2013 à 19:35 :
Régime BOLCHEVIK !!
a écrit le 30/06/2013 à 9:54 :
Régulièrement on constate une augmentation de prélèvement et des nouvelles taxes, dés réduction sur des revenus par de nouvelles cotisations donc un pouvoir d'achat se réduisant de jour en jour, de nombreux milliards ont été ainsi récoltés et aussitôt dépensés dans de nouvelles stratégies médiatiques de nos gouvernants tel que la création d'emploi jeune, création sans avenir mais ayant pour but illusoire de faire baisser le chômage,. Quand nos gouvernants vont-ils s'intéresser au vrais problèmes qui est celui de la compétitivité de nos industries qui sont sources d'emplois.
Trouver quelques milliards c'est facile en réduisant les aides aux immigrés non travailleurs qui viennent profiter des acquis offerts par la bêtise de nos lois, une loi sur l'immigration et le regroupement familiale s'impose.
Pour les retraites pourquoi le privé serait encore sollicité alors que il cotise le plus en profitant le moins (graph cnav)
Pourquoi nos députés et sénateurs ne réduisent pas leurs dépenses et veulent cacher leurs patrimoines, il y a certainement a gagner sur des détournements et emplois fictifs sans pour cela prendre en considération les paradis dit fiscaux
Réponse de le 30/06/2013 à 10:27 :
A bas vous et votre F.N!!
Réponse de le 30/06/2013 à 11:37 :
Pourquoi dans ce pays il fait bon d'être d'extrême gauche mais pas d'extrême droite ? A ma connaissance le régime stalinien n'a pas été une référence !
Réponse de le 30/06/2013 à 15:13 :
Allons, on peut bien se partager le gâteau. A trop vouloir vous allez tout perdre.
Réponse de le 30/06/2013 à 15:40 :
Réponse a "A bas vous et votre F.N!! "
Je ne suis pas du FN ni endoctriné par les pseudo socialiste et la droite, il est difficile de donner son opinion sans que l'on vous affuble d'une appartenance a quelconque parti opposé a votre opinion, la démocratie est de laisser les gens s'exprimer même quand cela ne convient pas, en parlant du FN qu'est-ce qu'on reproche actuellement, rien contrairement a ceux qui prennent des décisions contraires aux programmes pour lesquel ils sont élus
Réponse de le 30/06/2013 à 19:38 :
Vous allez voir la décullotée pour les législatives! ce serait normal que + de 20% de Français obtiennent un peu plus de "2 députés" ! vous parlez d'une démocratie ! (les VERTS= 2%, et combien de députés? HEIN? COMBIEN ? !!
Réponse de le 01/07/2013 à 1:23 :
N'en déplaise à certains Le FN est un passage obligé.
a écrit le 30/06/2013 à 9:48 :
Avec de telles mesures, la déflation devrait s' aggraver l'an prochain. D'où moins de recettes et plus de déficits en 2014. Le tout est de savoir quand l'Etat fera défaut sur sa dette... Tout le monde risque d'être douché très sérieusement...
Réponse de le 30/06/2013 à 19:40 :
et ces politiques ne "voient rien venir, alors que NOUS, NOUS savons déjà où nous allons atterir! faut le faire !!
a écrit le 30/06/2013 à 9:35 :
Très, très mauvais signal pour les investisseurs! Les particuliers comme les institutionnels voient d'un très mauvais ?il l'instabilité fiscale et les mensonges de Hollande (promis, plus de hausse d'impôt). Personnellement, mes projets à moyen terme sont gelés, et tout aussi modestes qu'ils soient, cette démarche constitue une dynamique qui se généralise. Comment peut-on investir dans une affaire sans connaître les futures règles du jeu et avec autant d'inconnues concernant le retour sur investissement? C'est déprimant...
Réponse de le 30/06/2013 à 10:46 :
Ben tant mieux : moins de soit disant investissements immobiliers = bulle immobilière qui ne grossit plus.
Réponse de le 30/06/2013 à 13:04 :
Qui vous parle d'investissement immobilier? Je suis sur un projet de brasserie!
Réponse de le 30/06/2013 à 13:18 :
Une brasserie ? Hips ! Tout s'explique !
Réponse de le 30/06/2013 à 19:42 :
Faut dire que Pitcho fait une fixette sur l'IMMOBILIER, LA BULLE, les retraités etc !!
a écrit le 30/06/2013 à 9:33 :
La France, pays de l'impôt, encore et toujours de plus en plus!
Aller! Tuer la France, lentement mais surement!!
a écrit le 30/06/2013 à 9:27 :
la diminution de la dotation aux collectivités n'est pas une économie mais une augmentation des mpots qui sera faite par les collectivités l'etat ne baissera pas pour autant les siens.une vrai baisse vraiment symbolique serait de réduire de moitié le ministeres regardons aussi cette semaine la belle honte sur la réserve parlementaire !!!!!!!!!!le grand nombre de députés nous voyons (photo le prouve) passe leur temps à jouer à la chambre aux echecs avec leur tablette ce qui prouve que quand il y a trop de monde il n'y a plus de débat
a écrit le 30/06/2013 à 9:25 :
Bonjour, on se moque de qui? Notre pays est entrain de tomber en morceau , les usines ferme de plus en plus, et du travail il y en a pas..... Si faire des fonctionnaires, ou des emplois payer par la colectivite sans avenir..... Relancer l'industrialisation, promouvoir la robotisation dans notre pays nous en somme ou?,,, bientôt les français ne pourrons plus payer l'impots, n'y la facturé d'énergie non plus à vrais dire.... Tout ses efforts pour quoi? Le pays à rembourser ses dette, rendu la politique plus honette.... Quel changement? À oui se ne sont plus les même qui s'enrichisse ...... Pauvre France
a écrit le 30/06/2013 à 8:57 :
eh bien les entreprises ont bien raison de ne pas toucher que cice, car elles devront le remourser !!!!
Réponse de le 30/06/2013 à 9:19 :
Le problème est que les entreprises vont toutes participer au remboursement, même si elles n'ont pas bénéficié du CICE. C'est le modèle parfait de l'aide socialiste aux entreprises : celles qui font la paperasse et quémandent gagnent, et celle qui n'ont que la force de produire perdent.
a écrit le 30/06/2013 à 8:23 :
14 mds de recettes nouvelles et 14 mds de dépenses !! ou est l'économie ?
je crois qu'on se moque encore de nous !!
Réponse de le 30/06/2013 à 10:46 :
bah c'est simple ... tu augmentes les impôts de 14 Mds... et tu embauches des profs pour 14 Mds ... pour bien former les prochains électeurs !
Réponse de le 30/06/2013 à 12:56 :
C'est Exactement sa seule motivation, car il votent à 77% pour "Sa Suffisance" "Moi Président Je" (16fois prononcés)
Il ne touchera en Rien aux fonctionnaires, ni à leurs effectifs : bien au contraire, ni au calcul de leur retraite qui partent en retraite avec leur tout dernier salaire dopé par une "promotion" quasi-fictive des 6 derniers mois : sa seule et exclusive ambition pour "La France" sa réélection dans moins de 4 ans. Vendredi, dès les avertissements et les préconisations de la Cour des Comptes : réduire massivement le nombre de fonctionnaires, il s'est empressé de les rejeter catégoriquement (bien sùr :hors effectifs Hôpitaux (désorganisés par les 35h du P.S, hors Maison de Retraite, police, gendarmerie, armées en sous effectifs)
Réponse de le 30/06/2013 à 13:26 :
Les fonctionnaires lourdés, vous les accueillez chez vous pour les nourrir ? Remarquez je m'en fiche un peu, je ne suis ni fonctionnaire, ni retraité, bref pour moi, ça ne tombe pas tous les mois automatiquement...
Réponse de le 30/06/2013 à 15:55 :
Je me prive moi meme pour me nourrir, et me prive en tout : alors accueillir un Fonctionnaire, ou Régime Spéciaux pour les nourrir, certainement pas. Secourir un non fonctionnaire : OUI
Réponse de le 30/06/2013 à 16:38 :
Et vis à vis de ceux qui se privent pour donner 30% de leur salaire en loyer ou remboursement de crédit au profit des rentiers cupides, vous êtres solidaires aussi ?
Réponse de le 30/06/2013 à 17:36 :
@@Pilotin : ils sont affreux ces capitalistes ! Il faut les dégager d'urgence !
a écrit le 30/06/2013 à 7:52 :
Ex-employé de la banque Reyl & Cnie, Pierre Condamin-Gerbier est la personne ayant révélé qu'une quinzaine de personnalités politiques, intégrant des ministres de l'ancienne et de l'actuelle majorité, étaient directement concernées par l'évasion fiscale. Auditionné au Sénat le mercredi 12 juin, il lève le voile sur quelques techniques d'évasions fiscales telles qu'elles se pratiquent aujourd'hui, sans oublier d'en mentionner les principaux bénéficiaires, les grandes fortunes bien sûr, mais aussi l'Etat très pointu dans le domaine, les partis politiques (l'UMP et le PS en tout cas) et quelques uns de leurs représentants. http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/evasion-fiscale-les-revelations-39708
Réponse de le 30/06/2013 à 8:19 :
C'est édifiant. Bien que j'ai zappé quelques passages, on voit bien qu'il existe deux mondes et que nous sommes encore loin de toute la lumière sur le sujet.
Réponse de le 30/06/2013 à 12:52 :
Très intéressante la vidéo. Espérons qu'il y ait une suite.
Réponse de le 30/06/2013 à 13:25 :
Enfin de la vraie information. Excellent.
a écrit le 30/06/2013 à 7:45 :
Les dépenses publiques sont l?ensemble des dépenses réalisées par les administrations publiques. Leur financement est assuré par les recettes publiques (impôts, taxes, et cotisations sociales) et par le déficit public.
La dépense publique est d?environ 1200 milliards dont aux alentours de 20 pour cent pour les administrations locales soit pour l?Etat environ 950 milliards.
En premier lieu faire des économies rapides et réelles dans les 70 ODAC , c?est-à-dire les Organismes Divers des Administrations Centrales la liste est impressionnante mais l?utilité reste à prouver pour un bon nombre, pour d?autres il faut les privatiser.
Le rapporteur est un politicien qui voit qu?une chose le bulletin de vote ce Monsieur avec son économie sur les dépenses de l?Etat de 14 milliards n?est pas à la hauteur de l?enjeu mais peut-on demander à un politicien d?avoir une réelle vision du désastre de la France non il est bien mieux de gérer la réserve parlementaire, que de s?occuper réellement de la France.
L?importance de l?Education est majeur mais voir son budget en croissance perpétuelle sans aucun audit sérieux des dépenses est politique pas sérieux. Autre point on ne touche toujours pas aux comités Théodule avec le symbole du Conseil Economique Social et Environnemental le vrai conseil des copains qu?il faut caser type affaire Epad, le conseil dans lequel on met les anciens syndicalistes, ou des patrons responsables de plus rien sauf de passer dans des forums à la télé etc etc un système digne d?une République bananière.
J?invite à lire le rapport 246 d?octobre 2012 de ce Monsieur concernant la programmation des dépenses publiques pour les années 2012/2017 et plus particulièrement l?article sur les objectifs d?équilibre structurel et là on apprend que ce cher député donne une croissance de 0,8 pc pour 2013 de 2 pc de 2014 à 2017 puis une croissance potentielle !!!!! Et enfin un écart de production un truc qui permet de dire que les chiffres sont FAUX. Pas très sérieux ces Pieds Nickelés et pendant ce de temps la France continue à décliner.
J?oubliais Monsieur Eckert n? a jamais vu une entreprise son métier prof un besoin impératif mais pas en politique, voir le non contrôle du budget de l?Education.
Le gouvernement précédent était dans le discours mais pas dans l?action celui-ci est également dans le discours mais d?une médiocrité, de ce fait il est tout aussi minable et pourvoyeur de chômage. Je comprends ceux qui quittent la France car pourquoi entreprendre quand le médiocre politique refuse de faire de la taille dans l?Etat..
J?ai trouvé sans difficulté un milliard qui appartient à l?Etat, la cagnotte de la retraite des inutiles et fonctionnaires sénateurs. L?UMP, le PS les verts l?UDI et autres groupes sans valeur pour la France refusent de toucher à leur pactole, la France est pour eux un joujou pas un pays qui a besoin de revoir son mode de fonctionnement politique.
Réponse de le 30/06/2013 à 9:10 :
La politique volontariste de décroissance économique continue. Stagnation? des dépenses publiques avec pour contrepartie baisse des investissements dans les territoires (-8%). Hausse du taux des dépenses publiques qui passe de 57% (1160/2033) à 58% (1160/2000), hausse du taux des prélèments obligatoires à 47%, +0,7% (14/2000) pour l'impôt et +1,4š% pour les charges sociales. L'effet multiplicateur de décroissance va jouer à plein. La France ne pourra plus payer ses fonctionnaires dont le coût salarial (retraite comprise) s'élève à 320 milliards (16% PIB en 2014, 17% en 2015, etc). Il est urgent que l'état s'ajuste à l'état réel de la France.
Réponse de le 30/06/2013 à 10:48 :
Ajoutez-y les 14 puis 15 etc points de PIB des retraites Ponzi (sans parler des dépenses de sécu) et il va y avoir un gros souci ...
a écrit le 30/06/2013 à 7:18 :
Pour François Hollande, les fonctionnaires ne doivent pas être "une variable d'ajustement". Pourtant, c'est bien le cas puisque c'est bien le ministère de l'écologie et du développement durable qui vont être le plus impactés par ces nouvelles mesures. Les Vert doivent être vert de rage.
Réponse de le 30/06/2013 à 7:49 :
Il s agit des budgets de fonctionnement et pas des allocations d aides, ce qui est différent. Il paieront un peu moins cher leurs fonctionnaires qui jouent à tetris toute la journée.
Réponse de le 30/06/2013 à 9:29 :
Les verts vont grimacer un peu mais le plus important pour eux reste de se maintenir au pouvoir, quels que soient les reniements. Et de toute façon avec même pas 3% à la dernière législative partielle, ils n'ont pas d'autres choix que de caresser le PS dans le sens du poil...
Réponse de le 30/06/2013 à 19:45 :
...IL ont tout à y gagner ; une excellente place et de très bons revenus...alors!
a écrit le 30/06/2013 à 6:41 :
y a pas un president d'une quasi republique bananiere qui il y a une dizaine de jours nous soutenait mordicus que les impots n'augmenteraient pas en France en 2014 ? Pour enrichir le pays il suffirait de taxer les mensonges des hommes politiques !!!
a écrit le 30/06/2013 à 3:48 :
La France gaspille 10 points de plus que l'Allemagne de son P.I.B annuel en dépenses de Fonctionnement : ce qui représente exactement 216 Milliards d'euros par an de Gaspillage : en gérant comme l'Allemagne les dépenses de fonctionnement de l'Etat, en 9ans La France pourrait ainsi ramener sont endettement Etat et Sécu à 0 euros et en finir avec les intérêts de la dette 50 milliards d'euros par an. Mais la réélection de "Sa Suffisance" "Moi Président, Je" ne peut absolument pas etre sacrifiée (77% des fonctionnaires votent pour lui) sa réélection est son seul "objectif ", et sa seule et unique "ambition"pour La France". Il l'a déclaré en réponse à la Cour des Comptes : Il ne touchera donc en rien aux effectifs, et privilèges divers des bureaucrates-fonctionnaires : petit-chef, sous-sous chef, et adjoints de sous-sous chef et ne touchera pas au calcul de leur retraite. En 10ans seulement, ils peuvent etre pourtant progressivement et facilement alignés, quant au calcul de leur retraite non plus sur les 6 derniers mois de salaire, de surcroit toujours gonflée par une promotion quasi-fictive (6 mois avant) mais sur les 25meilleures années : par un ajustement de 2ans et demi chaque année, et c'est résolu. enfin les futurs fonctionnaires doivent enfin avoir un contrat de travail de droit commun : en droits et en devoirs. Et comme en Suède etre licenciables, donc etre responsabilisés et ainsi bien plus efficaces. Que les Régimes Spéciaux de retraite cessent d'etre subventionnés par le régime général de sécu du Privé déjà en faillite. Ils l'ont voulu en 1946 leurs régimes spéciaux de retraite : qu'ils prennent leurs propres mesures en interne pour le rééquilibrer : et si c'est impossible ou insupportable à réaliser , qu'ils rejoignent le régime général à toutes SES conditions. Qu'on en finisse avec leur gratuité à vie sur tout le réseau ferroviaire à volonté, et en première classe : appliquons leur une réduction de 20% comme membre du personnel, et idem pour R.A.T.P, E.D.F et Régime Spécial de Retraite, et électricité seulement au tarif ridicule de 1951 : 20% de réduction sur leur tarif kw/h, comme membre du personnel. Supprimer leurs comités d'entreprises avec détournements massifs au profit de Syndicats Extrémistes et Politiques. Le C.E d'E.D.F c'est 1% du C.A de l'entreprise publique, idem à la S.N.C.F, vendre leurs résidences de vacances les pieds dans l'eau, ou à flanc de Montagne, pour des loyers scandaleusement dérisoires. Supprimer toutes les sous-Préfectures, qui ont été établies quand il n'y avait aucun moyen de communication d'aucune sorte. Que les conseillers généraux, élus nominativement dans leur canton, aillent sièger et travailler non plus à l'hotel de département, qui est à supprimer, mais à l'hotel de région. Ainsi les conseillers régionaux élus sur liste seraient de fait en trop, et supprimés. Les conseillers généraux, (de canton) connaissent la vie de tous les jours, leurs électeurs de base, sont concrets, et les Conseillers Généraux, dans leur Canton, rendent des comptes à leurs électeurs en permanence. La région en serait boosté d'efficacité, et de réalisme de la vie quotidienne du Français, et disposerait de fait ainsi de plus de moyens, avec moins d'impots et de gaspillages. La subdivision par département, subsistant alors pour la forme et pour la tradition, c'est tout.
Réponse de le 30/06/2013 à 5:40 :
"La France gaspille 10 points de plus que l'Allemagne de son P.I.B annuel en dépenses de Fonctionnement "

Cette phrase est soit la démonstration de votre non-compréhension de l'économie, soit une utilisations malhonnête des chiffres.

Quelques exemples:

Faire payer les soins par les patients, réduire le retraites en poussant les ménages à épargner pour pallier la baisse, faire payer des droits de scolarité, faire payer les routes...

Toutes ces éventuelles baisses de dépenses de l'Etat, permettraient des économies sur son budget '(et ceux des organismes de protection sociale puisque votre chiffre les intègre) mais en réalité entraineraient des transferts vers les ménages.

Vous ne faites que déplacer la charge des dépenses d'une poche à l'autre.

Pour le reste vous crachez juste votre haine sur les autres. Vos pistes d'économies sont absolument insignifiantes en terme de budget.





Réponse de le 30/06/2013 à 6:53 :
cher monsieur Faux sauf erreur l'Allemagne n'est pas un pays archaique ou il est impossible d'avoir une education et un service de santé retrogrades . C'est une simple regle de 3 qui permet d'affirmer que les depenses de la "maison France sont grosso modo 10% plus elevees que chez nos voisins et meme pire la part de prelevement sociaux est un des plus eleve au monde ( 6eme ) derriere le danemark l'irak le lesotho ... . Bien sur il y a de la redistribution incluse dans ces chiffres mais le niveau de vie est incomparablement plus elevé en allemagne ; leur systeme d'education a de meilleurs resultat et leur systeme de sante est globalement bon . Et si vous n'etes pas convaincu par les chiffres allez faire un tour en Allemagne et vous comprendrez
Réponse de le 30/06/2013 à 7:22 :
LA RFA a reunifiee LA RDA avec un cout que la FRANCE dilapide très rapidement avec le PUBLIQUE .....ne pas oublier que la RDA était SOCIALO COMMUNISTE comme la France ACTUELLE
Réponse de le 30/06/2013 à 7:52 :
@année 60 vous tombez dans le panneau qu'aime les politiques croire que les la droite est meilleure gestionnaire que la gauche. La France n'est gérée depuis les chocs pétroliers des années 70, la droite comme la gauche ont géré la France sur la base du bulletin de vote.
Je pense que les politiques vous aime car tant que des citoyens respectables sont encore dans cette logique que l'un est meilleur que l'autre, les Pieds Nickelés de la politique les seuls à refuser une remise en cause de leur acquis ont encore de beaux jours devant eux, je pense que vous méritez une médaille type "TOUCHE PAS MON BON POLITIQUE".
a écrit le 30/06/2013 à 1:34 :
Le problème n est pas tro s la base de la fonction public les infirmières et les instit bossent bien et pour pas très chère. Le soucis est dans l administration mexicaine rempli de petit chef inutile On pourrait demander un audit au allemand il nous trouverai de quoi remettre nos compte a zéro. Mais voilà on préfère les énarques
Réponse de le 30/06/2013 à 2:43 :
J'approuve tout ce que vous dites. Un audit par nos voisins Allemands serait formidablement révélateur et formidablement pédagogique. Mais "Sa Suffisance" "Moi Président Je" (16fois), n'en tiendrait aucun compte. Il a d'ailleurs rejeté en bloc avant hier vendredi, les préconisations de La Cour des Comptes qui décèle un énorme gisement de baisse de dépenses publiques, dans les effectifs de fonctionnaires, exceptés Hôpitaux (merci aux ruineuses 35h du P.S qui les a désorganisés, et ruinés), excepté Maisons de Retraite, Police, Gendarmerie, Armée, qui eux aussi sont en sous nombre chronique et meme critique. Seule raison : "son seul dessein pour La France", etre réélu dans seulement moins de 4ans par son principal réservoir d'électeurs : 77% des fonctionnaires votent pour lui. Ils peuvent etre pleinement rassurés. De plus ils continueront à partir en retraite avec leur tout dernier salaire à vie, avec d'ailleurs une promotion quasi-fictive 6 mois avant la retraite, pour doper cette dernière.
Réponse de le 30/06/2013 à 14:52 :
Audit c'est le mot moderne pour occupation ? Mon cher pilotin, si vous étiez logé au régime de retraite de nos amis allemands, on verrait si vous pourriez toucher plus qu'un actif pendant trente ans en ayant cotisé deux fois moins que lui. Vous préférez bien entendu le système ponzi français tout en critiquant vertement les fonctionnaires, les autres privilégiés de l'UMPS !
a écrit le 30/06/2013 à 1:31 :
Pourquoi ne pas faire de vrai Réformes Regardons les postes crée depuis 15 ans dans l état les régions etc et on trie sévère
Réponse de le 30/06/2013 à 5:43 :
Il y a certes des économies à faire là, mais le gros des économies est à faire dans la protection sociale.
a écrit le 30/06/2013 à 0:44 :
Ne plus consommer : juste le plus strict nécessaire; rouler beaucoup moins, ne plus investir; ne plus entreprendre : le fisc Socialiste Punit et Confisque tout fruit de réussite et d'efforts menés à 70h par semaine, au sacrifice de la famille et de la santé. Quant aux enfants ils étaient exonérés d'impot sur la mort de leur chers parents jusqu'à 152500eur jusqu'en Mai 2012. "Moi Président, Je" a raboté à seulement 100000eur, et les diminue chaque année, en ne réévaluant pas de l'inflation. La succession c'est ce qui reste après la mort et toute une vie d'impot sur l'impot sur l'impot et c.s.g confiscatoires. Maintenant faisons faire de bonnes études, à nos enfants, pour qu'ils partent à l'étranger libérer et fructifier leur talents (selon un récente étude un tiers de nos étudiants les plus talentueux s'y prépare)
Réponse de le 30/06/2013 à 2:32 :
Excellent post! A partir du moment où le travail d'une vie ne peut profiter à sa descendance et que l'avenir de nos enfants est compromis au niveau national, reste les études et l'expatriation. Triste conclusion...
Réponse de le 30/06/2013 à 5:49 :
En réalité, il serait bien que vos enfants vivent du fruit de leur travail!

C'est amusant de vois comment les petits bourgeois adorent dire qu'ils vivent du fruit de leur travail alors qu'ils sont partis avec des comptes en banque bien remplis!

Enfin, j'ajoute que 100 000? cela reste supérieur à ce qu'il y avait sous Chirac!
Réponse de le 30/06/2013 à 18:12 :
Vous avez bien raison, vaut mieux tout confisquer au nom de la collectivité. Les gens n'ont pas à se constituer un capital qui se fait au détriment de la communauté et des plus pauvres.
Réponse de le 30/06/2013 à 19:47 :
Tout à fait exact en ce qui concerne les étudiants! pour ceux qui le peuvent, on ne peut que les encourager, absolument !!
a écrit le 29/06/2013 à 23:54 :
Durant sa campagne pour se faire élire "Moi Président, Je (16 fois) promenait, et prodiguait QUOTIDIENNEMENT (à son peuple de gauche) sa promesse de " REENCHANTER LE REVE FRANCAIS" . Alors C'était çà ? appauvrir et asphixier la classe moyenne, décourager les cadres, les entrepreneurs par une fiscalité écrasante pour tous ! non, çà c'est un cauchemar mois après mois, cauchemar de plus en plus invivable et de plus en plus Sinistre.
a écrit le 29/06/2013 à 23:31 :
Le plus grand racket du siècle celui des socialistes français !!!!
Réponse de le 30/06/2013 à 19:49 :
Leur passage à la présidence, restera dans "l'histoire', mais pas celle à laquelle pense François 2eme !
a écrit le 29/06/2013 à 23:12 :
Dans Chaque Département, il faudra se fédérer en collectif de plusieurs centaines de milliers de contribuables, qui à tour de role, iront par groupe de 1000 chaque jour, de 7h à 15h BLOQUER chaque Centre Des Impots, pour une durée indéterminée et devant Y chanteront, y mangeront, y danseront, sur divers musiques, y joueront : pétanque, marelle, cartes, Monopoly etc.. y organiseront des conférences. des sketches humoristiques, théatre, etc...activités diverses. Gymnastique...etc... Que Chaque site de "Centre des Impots" soit partout en France, le lieu le plus animé de chaque Ville. Et pour cloturer chaque journée, manif quotidienne dans la ville, et chaque week-end. une manif aux flambeaux.
Réponse de le 30/06/2013 à 5:52 :
Non, les français se battent pour trouver un emploi ou bossent. Ils ont autre chose à faire de leurs journées!

Par contre vous pouvez fédérer les bourgeois qui louent des taudis au prix de l'or, pour loger les ouvriers qui bossent dans leurs entreprises!

Eux n'ont pas besoin de travailler!
Réponse de le 30/06/2013 à 5:55 :
Et si tous les français cessaient de payer leurs loyers qui constituent un absolu racket à côté duquel les impôts sont bien doux!

En plus cela évitera au propriétaire de se faire imposer sur les loyers!
Réponse de le 30/06/2013 à 8:10 :
Laisses tomber.
a écrit le 29/06/2013 à 23:11 :
au moins là je sais qui voter pour les 4 prochaines élections . Je me demande si ce n'est pas organisé pour mettre ce pays par terre...Alors je serai sur un vote indépendantiste et nationaliste...
a écrit le 29/06/2013 à 22:49 :
le racket continue, et les cochons dans les communautés de communes, les conseils généraux et régionaux continuent de s'engraisser ...
Réponse de le 30/06/2013 à 0:17 :
il fallait supprimer le Conseil Général : que chaque conseiller de chaque canton, aille sièger à la Région : donc moins d'impots et plus de moyens pour investir. Diminuer de moitié le nombre de Députés et Sénateurs (plus qu'aux U.S.A en nombre MEME, et par nombre d'habitants : bien pire comme surreffectifs) 289 députés et 175 sénateurs seraient amplement suffisants. Mitterrand avait meme augmenté de 88 le nombre de Députés. Mais cela ne se fera jamais : tous les partis en place veulent garder leur nombre pléthorique d'élus. Supprimer le Conseil Economique et Social, qui ne sert absolument à rien, sinon à y placer copains et copines d'infortune.
Réponse de le 30/06/2013 à 1:23 :
Si les conseillers Généraux (cantons) allaient sièger à la Région et non plus à l'Hotel de Département qui donc disparaitrait, avec d'énormes économies (le no de Département subsistant), des milliers de Conseillers "Régionaux" élus sur liste !! disparaitraient : ECONOMIES.
Et ainsi nous bénéficierions,de Conseillers Généraux Très Efficaces à l'Hotel de Région, car si proches de leurs électeurs locaux, qui les élisent nominativement, et à qui ils doivent des comptes et des résultats.
a écrit le 29/06/2013 à 22:00 :
Il y a 3 jours "tortue piquet" nous assurait de la maîtrise des dépenses. Alors qu'est-ce qui empêche de passer de 14 milliards à 20 milliards d'économie sur la tendance????
La maîtrise en question se révèle parfaitement tendancieuse. "Tortue piquet" domine la situation mais ne saurait rien faire sur son piquet.
a écrit le 29/06/2013 à 21:58 :
Sommes-nous socialites ou bien humanistes ? Modernistes ou passéistes ?
a écrit le 29/06/2013 à 21:55 :
Quand dans une entreprise privée, on doit réduire les coûts, on examine les coûts de l'année n, et on met en place un programme d'action précis et chiffrés pour que les coûts de l'année n+1 soient inférieurs à ceux de l'année n. Pas besoin d'avoir fait maths sup pour comprendre. Personne n'imagine que l'on parle de réduction des dépenses si les coûts de l'année suivante doivent être supérieurs aux coûts de l'année précédente. Si d'aventure un petit escroc s'avisait de produire un budget en expliquant qu'il va seulement réduire l'accélération de la dépense, il passerait évidemment un mauvais moment. Apparemment, le gouvernement peut se moquer de nous comme cela, en toute liberté, assuré qu'il est que ses distributeurs d'information patentés vont relayer l'information toute crue et sans aucun esprit critique. Bravo bravo ! Une bonne dictature a toujours eu besoin des organes de presse pour se mettre en place puis se maintenir. Il n'y a pas de quatrième pouvoir en France, seulement des copains et des coquins.
Réponse de le 30/06/2013 à 6:04 :
C'est amusant car vous ne comprenez pas l'économie. En soit cela n'est pas grave, mais il faut absolument essayer de comprendre. La gestion d'un Etat n'a rien à voir avec celle d'une entreprise.

La raison est là. Prenez le temps de lire cela. Il n'y a pas besoin d'avoir fait mathsup pour comprendre (quoique!):
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_multiplicateur

Et vous comprendrez le mea culpa du FMI qui a concédé avoir largement sous évalué le multiplicateurs en Europe (qui dans notre situation de baisse de la dépense publique sont des diviseurs).
Réponse de le 04/07/2013 à 2:53 :
Monsieur le brillant économiste de Wikipedia... Je ne sais si vous êtes naïf sans borne ou arrogant sans limite pour écrire benoîtement "c'est amusant car vous ne comprenez pas l'économie. ... en soit ce n'est pas grave etc etc...". Bref, je ne vous permets pas d'évaluer ma compréhension de l'économie, toute limitée qu'elle soit, et surtout pas à l'aulne de votre économie du café du commerce. La question du multiplicateur keynésienne est loin de faire l'objet d'un consensus chez les économistes, qui ont calculé toutes sortes de valeurs possibles dont beaucoup sont inférieures à 1... ce qui en fait un diviseur -dommage. Vous noterez enfin que si votre multiplicateur avait des effets aussi simples que ceux que vous sous-entendez, il faudra nous expliquer pourquoi la croissance continue des prélèvements obligatoires dans notre pays sur les 40 dernières années -prélèvements permettant d'alimenter une succession pathétique de plans de relances tous plus brillant les uns que les autres- s'est accompagnée d'une baisse corrélative ininterrompue de notre taux de croissance du PIB sur ces mêmes 40 dernières années.... Si vous n'êtes pas convaincu, parlez donc de l'effet multiplicateur à nos amis grecs, (avant les plans de restrictions budgétaires de la Troika), ça multipliait super fort, dans le vide, zéro, nada, sauf la dette avec le beau résultat que l'on essaie de reproduire en France. Maintenant sur le fond de mon argument, je ne discute pas de l'opportunité de faire du déficit budgétaire pour obtenir un effet de relance, ce point a été discuté des millions de fois déjà de par le monde avec le succès que l'on sait, je souligne le mensonge d'Etat et des médias qui consiste à prétendre faire des économies et des réductions de dépenses alors que les dépenses continuent à augmenter. Donc merci de lire avant de donner des leçons. Salutations.
a écrit le 29/06/2013 à 21:44 :
La tribune est-elle devenue un organe de presse au service du pouvoir politique ? Recopier benoîtement le communiqué gouvernemental ou AFP (ce qui est la même chose) disant que : "Le gouvernement réalisera 14 milliards d'euros sur la dépense publique en 2014, Ce chiffre correspond à une économie par rapport à la tendance spontanée des dépenses publiques." est de la propagande éhontée. Comme le dit un commentateur précédent, une économie par rapport à la tendance signifie bien que l'on va seulement réduire l'augmentation des dépenses, mais on ne va pas réduire la dépense elle-même. Ce type de mensonge n'est naturellement pas acceptable de la part de l'Etat, mais encore moins de la part du corps médiatique qui montre ainsi clairement soit son incompétence, soit sa partialité. De la même façon, l'emphase naïvement mise sur le "net ralentissement de la dépense publique, dont la croissance devrait être ramenée à 0,4% en volume" est un tissu de propagande, car oser parler d'un ralentissement de la croissance de la dépense, c'est vraiment se foutre de la gueule du monde. Et nous apprécions le subtil "en volume"... qui s'oppose à "en valeur". Voyez-vous, s'agissant de la dette, je suis plutôt intéressé par l'augmentation en valeur, parce que l'augmentation en volume, on s'en moque, c'est pas le volume qu'il faut rembourser, c'est la valeur... LT est-elle encore un média libre, ou tous nos journaux doivent-ils se transformer en Pravda ?
a écrit le 29/06/2013 à 21:43 :
On compte entre 25 et 50% de diplômés au rsa et des millions de chômeurs. C est quoi cette politique de chômage ? Alors pourquoi on ne donne pas de travail!
a écrit le 29/06/2013 à 21:39 :
moi aussi je diminue les charges les consos les canal les EDF la TVA ,vous allez vous assoir dessus, a si en dessous de SEVILLE c'est beaucoup moins cher et il y a du soleil les ponctionnaires BONSOIR
a écrit le 29/06/2013 à 21:24 :
Si 76% des français en ont assez du chômage et de l économie par terre, des évadés et des comptes, alors c est que la population n est pas dupe de l escroquerie. Entre bousiller l économie comme en Espagne et faire de l équité, il existe une différence : la France peut-elle encore dans ce siècle avoir un avenir ?
a écrit le 29/06/2013 à 21:20 :
Il n y a jamais eu de réforme de l Eta, on vampirise. Corporatisme du public contre les salariés précaires.
a écrit le 29/06/2013 à 21:17 :
Nous avons une annonce : réduction de dépenses, lesquelles ? Baisses de salaires ou suppression d emplois publics ? Hausse d impôts 14 milliards sur 50 en 2012 et une PLF à 74 en 2013. Pour qui les factures ? Seulement plus on taxe les classes moyennes, plus on taxe l entreprise, plus le chômage augmente, plus le déficit grandit. Pour le public le calcul des retraites sera fait comment ? On pourrait aussi réduire les retraites et faire la place aux actifs. On n est pas prêt de faire de la croissance? l anti développement, c est de la balle ! Aux Etats-Unis, c est pareil avec la fiscal cliff : elle est pour qui la facture ? Les classes moyennes condamnées à l impôt à perpétuité devraient se rendre ! On voeute !
a écrit le 29/06/2013 à 20:49 :
Ces escrocs en bande organisée iront encore faire les poches des plus faibles car ils sont les plus nombreux !!! Bien joué les socialos ....continuez à mettre le pays exsangue !!!
Réponse de le 29/06/2013 à 23:18 :
C'est voulu : Mettre le pays par terre pour la plus grande gloire de... Et puis tout ce qui a été gagner au lendemain de la seconde guerre mondiale est perdu pour le plus grand bien de... On a jamais été aussi riche productif efficace inventif et ils nous la jouent ..crise... Marre de ces socialos et je ne parle même pas des autres..
Réponse de le 30/06/2013 à 19:51 :
OK avec vous ! c'est quelque chose de dramatique qui se prépare..mais les gens n'y croient pas tout à leur naiveté......
a écrit le 29/06/2013 à 19:59 :
les rentrées fiscales chutent malgré la hausse des prélèvements, ça s'appelle la courbe de Laffer "trop d'impot tue l'impot" ... les entreprises s'ecroulent, les faillites explosent, il n'y a que les politiciens dans leurs bulles d'argent et de paillettes pour ne pas le comprendre ...
Réponse de le 29/06/2013 à 22:56 :
Oui, c'est exactement la courbe d'Arthur Laffer : Grand Economiste qui a convaincu nombre de gouvernements. Il est certainement plus qu'indésirable chez "Moi Président Je" (16fois) et son P.S le plus archaique d'Europe. La courbe de Laffer, est totalement à l'?uvre en France. France en cours d'appauvrissement généralisé. "Trop d'impot, Tue L'impot" : on ne consomme plus, on n'investit plus, on met le pied sur la pédale de frein, dans l'entreprise pour ne pas grandir, les cadres préfèrent plafonner plutôt que de se défoncer au travail pour l'impot et la C.S.G. Et pendant ce temps là le P.S le plus archaique d'Europe, se régale d'imagination pour la loi de Finances 2014 et 2015. Rappelons enfin que les impots locaux vont ENCORE flamber comme jamais en fin 2015 par la révision des valeurs locatives engagée par l'Etat. Un tiers (selon sondage) des meilleurs étudiants et cerveaux Français actuellement en études Sup, a tout compris, et prévoit l'expatriation en fin de brillantes études, pour selon (sondage) U.S.A, Canada, Royaume-Uni, Australie, Shangai, Nouvelle-Zélande...et autres
Réponse de le 30/06/2013 à 6:14 :
Cela n'a rien à voir avec Laffer!

Allez chercher du côté des effets multiplicateurs qui pour le coup sont des diviseurs.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_multiplicateur
Réponse de le 01/07/2013 à 10:17 :
@ Tout faux ! ;ce que j'aime bien chez les gens comme vous, c'est que pour eux, Laffer n'était qu'un imbécile. Pourtant, quand les impôts sont trop élevés, il est indéniable que les agents économiques ou font tout pour y échapper, ou réduisent leurs dépenses pour les provisionner. Vous parlez d'une affaire !
a écrit le 29/06/2013 à 19:49 :
Ils continuent a se payer notre tronche. Ils ne font pas 14 milliards d'économies, mais comme précisé "une économie par rapport à la tendance spontanée des dépenses publiques"... En gros, ca va croitre moins vite que s'ils n'avaient pas un peu appuyé sur le frein... Mais on va bel et bien continuer a flamber, en aucun cas réduire les dépenses... c'est comme l'inversion de la courbe du chômage, ca ne veut pas dire réduire le chômage, mais ralentir la chute... Dans le genre du grand foutage de g... on a dépassé toute les limites précédemment atteintes. Mais les records sont fait pour être dépassés, c'est bien connu :-)
a écrit le 29/06/2013 à 19:45 :
Mon épouse me le demande depuis longtemps : rase toi la tête! Ça y est j'ai décide de le faire a titre de protestation. Réduction de dépense 28 euros x14 fois = 392 euros taxes a 19,60%. et si tous les protestataires se rasaient la tête,
Réponse de le 29/06/2013 à 20:05 :
"Et si tous les protestataires se rasaient la tête," alors 95% de ceux qui travaillent seraient chauve
Réponse de le 29/06/2013 à 20:20 :
@ Figaro : c'est fait depuis 1980 vous vous rendez-compte les économies.
a écrit le 29/06/2013 à 19:29 :
Et hop un coup de flytox * pour calmer les agents DDT
*Néologisme formé à partir de la marque commerciale Fly-Tox, un pulvérisateur à main d?insecticide (à base de DDT) utilisé jusqu?aux années 1950.
Les potes de la DD(CS)PP vont aussi être touchés
Réponse de le 29/06/2013 à 20:23 :
@ Nalia, vous êtes passé maître dans l'art du langage en morse, en français ça donne quoi
a écrit le 29/06/2013 à 19:27 :
Peut etre qu'enfin on verra la disparition de certains structures publiques comme les chambres de commerce ou les chambres des metiers que meme les chefs d'entreprises souhaitent voir disparaitre. Le budget annuel des CCI en France est de 3.7 milliards d'euros !! Ca fait beaucoup d'argent pour les petits fours, cocktails et planquées aux gros salaires. Les diverses entites creees et alimentees par les conseils generaux et regionaux seront aussi amenees a disparaitre, un peu d'elagage dans tous ces organismes publiques fera du bien a la France qui n'a pas besoin de toutes ses multi couches de fonctionnaires territoriaux
Réponse de le 29/06/2013 à 19:51 :
C'est bien ça la France, une bande de fainéants et de privilégiés qui se gavent sur le dos du contribuable !
Réponse de le 29/06/2013 à 19:57 :
Un DG de CCI gagne selon les départements entre 5000-7000 euros nets par mois sans compter les nombreux sous chefs qui margent tranquillement a 3000-5000 euros nets par mois. Donc le DG a un salaire plus élevé que 90% des chefs d'entreprise de PME que son organisme sclérosé est sensé représenté
Réponse de le 29/06/2013 à 22:53 :
Vos sources svp...
Réponse de le 30/06/2013 à 10:41 :
Le President d'une CCI est un chef d'entreprise, demandez a celui qui preside votre CCI locale, combien touche le Directeur General (qui est lui un fonctionnaire).
Le president de votre CCI etant chef d'entreprise il sera transparent sur ce type de donnees si vous lui demandez gentiment.
Demandez aussi la grille des salaires de l'organigramme de la structure CCI locale, vous allez etre choque de voir les gros salaires de ces fonctionnaires tailleurs de crayons que sont les sous-chefs (directeurs de service)
Réponse de le 30/06/2013 à 15:16 :
Evian, Contrex, et Vitell
a écrit le 29/06/2013 à 19:18 :
a privatiser en urgence trop d inutiles pistonnes de chez pistonnes ..copains de copains relais d opignons duPS fruits de la CGT
a écrit le 29/06/2013 à 19:12 :
on le savait déjà , ces socialistes tous des menteurs et voleurs , ils ne pensent qu'a leur pognon et bien etres , mais que faire pour que cela s'arrete
Réponse de le 29/06/2013 à 19:34 :
QUE FAIRE?? faut BIEN VOTER" en 2014, pour commencer.....!
Réponse de le 29/06/2013 à 19:52 :
Le problème c'est que dans PS il y a socialisme et que les gens font l'amalgame avec social !
Réponse de le 29/06/2013 à 23:13 :
entre SOCIAL et RACKETS il y a tout de même une différence que ces bons politiques dépassent largement !!!
a écrit le 29/06/2013 à 19:09 :
Ces prélèvements de 14 Milliards, au vu de la productivité de l'état, représentent une baisse d'environ 0.3% du PIB; sachant qu'on a déjà très peu de croissance ça va pas arranger la situation.
En théorie, l'état devrait faire des économies pour abaisser les impôts et non pas les augmenter en même temps, mais c'est la méthode qui a été trouvée pour faire "accepter" les nouveaux prélèvements. La structure de l'état ne change pas, il y a juste un ralentissement de la hausse des dépenses de fonctionnement avec à côté des coupes drastiques dans l'armée, cela ne peut tenir qu'un temps.
Imaginez l'absurde de la continuation de cette logique, l'état réduit ses dépenses de 1000 milliards et augmente les impôts de 1000 milliards, cela signifie qu'au final le PIB est tombé à 0, tout le monde est mort ou a émigré et le pays a été vendu aux créanciers.
a écrit le 29/06/2013 à 18:55 :
Plus les impots augmentent et moins je travaille plus fort. Je crois que 2014, ca va être l'année sabbatique. Mon voilier, les Caraibes et moi, les doigts de pieds en éventail. Pas de revenu,pas d'impot, Merci Hollande de nous offrir les 52 semaines de congés.
Réponse de le 29/06/2013 à 19:37 :
Sans voilier, ni Caraïbes. C'est déjà un peu ce que je fais. Je suis en roue libre . Inutile de travailler, de prendre des risques sur son patrimoine propre. Le deal est simple: si je me plante, c'est pour moi. Si je réusssi je dois partager. Non merci.
a écrit le 29/06/2013 à 18:53 :
En bref, c'est les Direction départementales des Territoires qui vont morfler.
Réponse de le 29/06/2013 à 19:10 :
non c est le contribuable qui va morfler et surtout la classe moyenne , voila la verité

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :