Bercy sature face à l’afflux massif de demandes de régularisation fiscale

 |   |  332  mots
Bernard Cazeneuve, ministre délégué au Budget
Bernard Cazeneuve, ministre délégué au Budget (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
3000 demandes de régularisation ont été déposées en quatre mois, selon Bercy. Au moins 50.000 l'être, à terme. Compte tenu des effectifs actuels de fonctionnaires, 25 ans seraient nécessaires pour les traiter…

 25 ans ! c'est le temps qu'il faudrait aux 20 agents de la « cellule de régularisation fiscale » pour traiter les dossiers qui affluent, de la part de contribuables voulant déclarer leurs avoirs à l'étranger. Telle est l'estimation de l'avocat fiscaliste Eric Ginter, l'un des plus réputés de la place, qui a officié auparavant à Bercy. Interrogé par la commission d'enquête sénatoriale sur le rôle des banques dans l'évasion fiscale, l'avocat souligne qu'une vingtaine de fonctionnaires ont été affectés à cette tâche.

Compte tenu de la complexité des dossiers, cette cellule peut traiter 2.000 dossiers par an. Or, au bas mot, 50.000 demandes devraient être présentées. Le chiffre de 150.000, suggéré par le sénateur Alain Bocquet (communiste) peut même « être plausible » estime Eric Ginter, qui souligne que son cabinet est contraint de refuser des dossiers.

Selon Bercy, 3.000 dossiers ont été déposés en quatre mois...

 Les banques ont poussé à l'évasion fiscale, elles poussent aujourd'hui à la régularisation

Car, les banques « qui ont pu jouer dans le passé un rôle non nul dans la fraude et l'évasion fiscales » poussent fortement leurs clients à déclarer aujourd'hui leurs avoirs, pression de l'administration aidant, souligne l'avocat…

Bercy, il est vrai, a fait valoir que la future loi, contre l'évasion fiscale, amènerait des sanctions plus lourdes, une fois celle-ci promulguée… et surtout, les contribuables qui « se dénoncent » eux-mêmes bénéficient d'un traitement moins défavorable. Jusqu'à quand ? Bercy, volontairement, laisse planer le doute.

 Des clients déstabilisés

Si, en 2009, quand a été créée une première cellule de régularisation par le ministre du Budget d'alors, Eric Woerth, « les établissements financiers avaient alors retenu leurs clients de procéder à la régularisation de leur situation, , l'inverse est aujourd'hui constaté » relève Eric Ginter. « Les contribuables sont vivement incités par les établissements financiers à régulariser leur situation. Les clients peuvent d'ailleurs être déstabilisés face à ce discours inversé ».

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2017 à 11:58 :
Vos papiers ne sont pas de la dernière pluie .. Forum de 2013 ! vous espérez attirer
qui ? Nous sommes en 2017 !!!
a écrit le 27/10/2013 à 21:07 :
On comprend mieux qu'il faille 5 millions de fonctionnaires en France.
On ne peut pas dire que ce soit des durs à la tache dans l'administration fiscale.
a écrit le 26/10/2013 à 11:41 :
je viens de régulariser ma situation fiscale...............aux Bahamas,
franchement j'avais des scrupules a rester en Suisse.Le marteau fiscal Français n?étant tout simplement pas a mon gout,ça m?embêterais vraiment de revenir dans mon ex patrie.Je suis parti depuis 1981 quand la chienlit socialiste est arrivée au pouvoir et je ne l'ai jamais regretté.Un vrai exilé ne reviendra jamais de son plein gré dans cet enfer,donc tout ça c'est que du baratin orchestré pas Bercy.
a écrit le 26/10/2013 à 7:42 :
un fraudeur, un vrai, et pour des sommes conséquentes ne se laissera certainement pas "mettre" par un régime communiste.
a écrit le 25/10/2013 à 22:21 :
La lecture des commentaires fait apparaitre que nombreux sont les lecteurs qui ne gobent pas cette fable de 50000 et/ou 150000 demandes de régularisation fiscale. L'article de LT pêche lui par manque d'esprit critique.
a écrit le 25/10/2013 à 13:24 :
Feu , feu , feu à volonté. Quand on voit le nombre de voitures à 80 briques qui sillonnent la France...Quand on voit de simples poissonniers se payer des baraques à 600 000 euro...Feu , Feu...Tirez dans le tas , vous ferez obligatoirement un carton...!!!
Réponse de le 25/10/2013 à 15:51 :
le poissonnier fait tellement d'heures de travail que vous ne pourriez pas en faire à cause de vos RTT...... quand on lit les jalousies, on comprend pourquoi des fainéants aiment tant la France....
je suis dépité de voir que la valeur travail et l'ambition n'inspire que peu de gens. Laissez les gens se faire plaisir avec leurs maisons et leur voiture ca fait rentrer de la TVA. pas facile de le comprendre, quand on aime la médiocrité
Réponse de le 25/10/2013 à 19:11 :
Vous devez être encore très jeune mon ami : les plus grandes fortunes se sont toujours faites par le crime, l'escroquerie, la spoliation, la fraude, le trafic... Tenez, prenez les Kennedy par exemple, et ben ils n'étaient pas blanc-bleu, surtout le vieux ! Donc chasser les fraudeurs, les vrais, ce n'est pas s'en prendre au pauvre petit poissonnier !
a écrit le 25/10/2013 à 13:03 :
Je propose que Taubira s'occupe de ces fraudeurs avec sévérité!HA!HA!Les rappels a la loi vont tomber dru!
Réponse de le 25/10/2013 à 13:20 :
Je me tiens à disposition de tous pour expliquer comment j'ai crée mon paradis fiscal à moi à Levallois.
Réponse de le 25/10/2013 à 13:31 :
Non, les peines de prison ferme ! :p
a écrit le 25/10/2013 à 12:41 :
Que les banques qui ont promu ces montages financiers et perçu alors de belles commissions, payent maintenant pour ces régularisations...
a écrit le 25/10/2013 à 11:54 :
Intox, encore une fois !
Je n'imagine pas ce qui pourrait pousser quelqu'un ayant des "avoirs" à l'étranger à les rapatrier pendant cette tempête fiscale qui souffle en France. Personnellement je laisserais mes sous au chaud en Suisse, à Singapour ou aux Îles Vierges. Pas ici !!
Réponse de le 25/10/2013 à 12:26 :
Ben oui mais vous n'êtes pas "eux"... Les suisses sont par exemple en train de lâcher les menus fretins...
a écrit le 25/10/2013 à 11:23 :
la seule facon de faire revenir les exilés fiscaux c'est que se soit franco de taxes et impots
et encore, quel interet de se recoller dans la fiscalité francaise ? tout ca c'est de l'intox....
Réponse de le 25/10/2013 à 12:28 :
En cas de nouvelle crise financière, tous les paradis fiscaux sautent comme à Chypres... L'intoxication c'est plutôt de faire croire que la finance va s'auto réguler alors que depuis 2007 elle est encore plus folle !
Réponse de le 25/10/2013 à 12:59 :
les banques se réguleront quand les Etats n'exigeront pas des prêt qu'ils ne peuvent plus rembourser et que certains pays appellent la spéculation !!! bandits d'Etats !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 25/10/2013 à 13:23 :
Bandits d'états et banksters sont interchangeables... Arrêtez de nous prendre pour des niais mon cher Bertrand ...
Réponse de le 25/10/2013 à 15:09 :
avez-vous déjà rencontré un banquier, un vrai pas celui qui vous reçoit à la banque ??? il vous expliquera !!!!!!!!
Réponse de le 25/10/2013 à 19:12 :
Tout le monde n'a pas la chance de connaître des criminels en col blanc...
a écrit le 25/10/2013 à 11:22 :
C'est dingue de constater que Bercy communique des chiffres aussi ronds ! Ils le sont tellement qu'ils ne paraissent tout bonnement pas crédibles....
a écrit le 25/10/2013 à 11:17 :
Le chômage va baisser grâce à ceux qui ont demandé de se faire scalper par Bercy, il va falloir embaucher ...des fonctionnaires aux finances...pari tenu par Hollande, baisse du chômage d'ici la fin de l'année..le Pére Noël va passer Ouf!!
a écrit le 25/10/2013 à 11:16 :
150000 dossiers à venir ce chiffre semble dans les clous en rapport avec le 1% du sommet ceux qui n'ont pas quitter le pays. Maintenant, selon le niveau de la fraude, le barème irpp existe et à part les transactions façon Tapie/Woerth les dossiers pourraient être réglés rapidement. Serait-ce une autre façon de faire baisser le chômage?
a écrit le 25/10/2013 à 10:39 :
Bravo la tribune après la décélération de la courbe du chômage voilà l'afflux massif de demandes de régularisation fiscale, vous nous prenez vraiment pour des illettrés. Je suggère que d'ici que vous fassiez un mea culpa sur vos inepties vos lecteurs(trices) vous abandonnent dans la lecture de vos prises de positions hasardeuses.
a écrit le 25/10/2013 à 10:38 :
C'est de la pure intox gouvernementale. Pas crédible une seule seconde.
a écrit le 25/10/2013 à 10:14 :
Etonnants commentaires. Pendant 48 h on nous a expliquer que la France était un enfer, pensez, 35 000 foyers fiscaux partis... sur 66 millions d'habitants ( je vous laisse faire le pourcentage !!! ). Il semble toutefois qu 'un paquet de nos évadés fiscaux veuillent rentrer au bercail. Comme quoi, on est jamais mieux que chez soi non ?
Réponse de le 25/10/2013 à 14:50 :
l'herbe n'est pas si verte chez nos voisinous . !
a écrit le 25/10/2013 à 10:10 :
le contribuable sature face à l'afflux d'impôts et de taxes en provenance de Bercy...
a écrit le 25/10/2013 à 10:06 :
je n'ai pas entendu dire que Gérard DEPARDIEU voulait rentré en France .... la manipulation bat son plein !!!!!!!!!!!
a écrit le 25/10/2013 à 9:48 :
Est-ce les mêmes ?

Les remboursements d'ores et déjà effectués cette année 2011 au titre du bouclier fiscal s'élèvent à environ 560 millions d'euros, selon des données communiquées par le gouvernement aux parlementaires.
Ce chiffre serait conforme aux sommes remboursées les années précédentes à la même époque de l'année, indique un spécialiste des questions fiscales, selon qui il n'y aurait pas non plus de différences notables dans le nombre de contribuables concernés et la répartition de ce bouclier en fonction des revenus.
Les remboursements au titre du bouclier s'étaient élevés à 679 millions d'euros au total sur l'ensemble de l'année 2010. Portant sur les impôts payés en 2009, ils avaient concernés 18 764 personnes.
En 2009, l'Etat avait restitué environ 585 millions d'euros à 16 350 bénéficiaires.
Réponse de le 25/10/2013 à 15:55 :
Et alors ? plus de riches et moins de pauvres, voilà le vrai débat !! mais les pauvres ne votent pas à droite. Et ils ne voteront pas à gauche non plus, qui leur scalpé les heures sup.
585 millions, une poignée de cacahuètes dans un Etat qui n'économisera pas un centime de son train de vie monarchique
a écrit le 25/10/2013 à 0:11 :
pour essayer de justifier l'augmentation des effectifs de la fonction publique... On commencera les vraies économies quand on aura abrogé le statut de fonctionnaire (on peut rêver, ce n'est pas taxable)
Réponse de le 25/10/2013 à 9:51 :
En supprimant le statut de fonctionnaire, vous empêcherez les banksters de faire mumuse avec notre épargne et de nous mener à la ruine en faisant main basse sur nos dépôts ? Non bien sûr, vous êtes juste en train de nous prendre pour des imbéciles !
Réponse de le 25/10/2013 à 10:14 :
Pour le moment, en tout cas, ce n'est pas les "banksters" qui volent notre épargne, mais tout simplement l'état qui devient un gangster pur et simple car on ne peut guère qualifier autrement la taxation de l'épargne des français avec effet rétroactif jusqu'en 1997!
a écrit le 24/10/2013 à 23:00 :
Si bercy est aussi menteur qu'au sujet de la pause fiscale....et tout le monde doit le penser.
a écrit le 24/10/2013 à 22:17 :
lui il a du tout fumer, même les cheveux , maintenant on arrête l'alcool n"est ce pas !!!
a écrit le 24/10/2013 à 20:18 :
Je crois en ces chiffres mais, je tiens à le préciser, je crois aussi au Père Noël...
a écrit le 24/10/2013 à 19:50 :
Qui a peur du méchant mou, méchant mou, méchant mou....
a écrit le 24/10/2013 à 19:46 :
Myret Zaki : "La Suisse, coffre-for?t des politiques français"
http://www.youtube.com/watch?v=7lP5W8899Y4
a écrit le 24/10/2013 à 19:07 :
voyons le coté positif des choses, ils veulent rester en France malgré leur attitude et leur comportement antifiscal ...peut-être ont-ils constaté tout simplement que leurs avocats et banquiers suisses ou autres se sont engraissés à bon compte à coup de commissions, de frais divers et variés sur leur dos et qu'au final il vaut mieux payer des impôts en france, qui ne coutent pas plus cher, que d'être des pigeons, poussins, dindons plumer par des "mâles faisans" suisses et autres..
Réponse de le 24/10/2013 à 20:06 :
Que c'est naïf, c'est de la propagande d'ailleurs on s'en fiche ...
Réponse de le 25/10/2013 à 8:21 :
tout est propagande que se soit l'Etat avec des chiffres qui n'ont ni queue ni tête (de celui du chômage en passant par ceux de cet article..) et des lobbies professionnels qui réclament des avantages fiscaux qui sont, ne l'oublions pas, des "dépenses" et représentent près de 75 milliards d'euros, de quoi rééquilibrer le budget de l'état sans reporter l'imposition sur ceux qui ne bénéficient pas de cette manne...A quand une véritable réforme fiscale courageuse ...François réveille toi, la croissance ne se décrète pas, il faut relancer l'investissement des entreprises en exonérant de l?impôt sur les sociétés les bénéfices réinvestis et participant au désendettement des sociétés. Il faut remettre à plat la fiscalité et le droit (trop de textes, trop d'exonérations, d'exceptions, d'exemption....), faut-il en avoir le courage et la volonté...
a écrit le 24/10/2013 à 18:57 :
Propagande d'état!!!!! rien de plus !!!!!
a écrit le 24/10/2013 à 18:31 :
www.youtube.com/watch?v=AOAtz8xWM0w
a écrit le 24/10/2013 à 18:28 :
c'est assez caucase de lire certains commentaires qui trouvent cette situation stupide et trouvent que ces contribuables feraient mieux de partir car l'imposition et la "chasse aux riches c'est sovietique," blah, blah... pas un seuls de vous n'est concerné et vous etes au mieux de petits cadres moyens dont le reve est une BMW coupé à crédit ! Mais tant mieux si cela fonctionne ! les USA, de mechants communistes, retirent la nationalité de ces exilés fiscaux au lieux de proposer de regulariser a bas couts... allez robert remet un ptit blanc !
Réponse de le 24/10/2013 à 19:27 :
OUI LES usa avec OBAMA NE SONT PLUS TRES LOIN DU COMUNISME.
Réponse de le 24/10/2013 à 22:44 :
Obama c'est un peu le Hollande Américain. C'est un dur comme du cheeseburger avec du ketchup des qu'on lui presse le nez.
Réponse de le 24/10/2013 à 22:48 :
Parce-que c'est peut-être nouveau qu'ils ne pardonnent pas l'exil fiscal des particuliers?
Réponse de le 25/10/2013 à 2:24 :
Ce sont les citoyens US eux-mêmes qui abandonnent leur nationalité pour ne pas payer l'impôt mondial. L'Etat, lui, ne peut pas retirer la nationalité, donc il exige l'impôt jusqu'à ce que le citoyen l'ait abandonnée.
Réponse de le 25/10/2013 à 9:54 :
Les sociopathes cupides sont en train d'abandonner leur nationalité pour s'engraisser encore plus et pendant ce temps 50 millions d'américains mangent avec des bons d'alimentation... Mais qu'ils ne se fassent pas d'illusion : quand ça va péter, il n'y aura pas un endroit sur Terre où ils pourront échapper à la colère du peuple !
Réponse de le 25/10/2013 à 15:57 :
le peuple du FN ?
a écrit le 24/10/2013 à 18:02 :
je pense qu'on nous promène là; je ne vois pas pourquoi, d'un coup, il y aurait un AFFLUX MASSIF de régularisation fiscale. A moins que pour faire plaisir à FH
Réponse de le 24/10/2013 à 18:35 :
bé siiiiiiiiiiiiiii .... on est tres tres ravis de payer des impôts pour nourrir les fonctionnaires !
Réponse de le 24/10/2013 à 18:38 :
je concède !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 24/10/2013 à 21:13 :
Ce qu'il faut c'est redistribuer les impôts aux gens mais par contre facturer les services publics. Ca éviterait de lire des âneries.
a écrit le 24/10/2013 à 17:58 :
Si les banques incitent leurs clients à se mettre en conformité le plus rapidement possible c'est surtout que dans la nouvelle loi il est question de créer un délit d'incitation à la fraude fiscale et c'est ce que les banques ont fait avec leurs clients depuis des décennies.
Pour régler le problème de surcharge de dossiers il est quand même simple de trouver des agents en assez grand nombre à Bercy en utilisant par exemple ceux qui ont effectué des contrôles URSAFF dans les bars et restaurants dans les petites villes étapes du Tour de France qui ce jour là ont fait "travailler" leurs enfant ou amis.
Réponse de le 24/10/2013 à 18:28 :
bien vu !
Réponse de le 24/10/2013 à 21:25 :
Non pour trouver des agents c'est facile, il faut simplifier et automatiser le système financier public actuel : grande CSG entièrement redistribuée automatiquement à tout le monde (même somme d'argent), suppression corrélative de l'IRPP (avec sa déclaration) et innombrables allocations, baisse du SMIC, facturation de l'enseignement et de l'assurance maladie. Ca ferait suffisamment de monde récupéré aux finances et dans les CAF pour éradiquer définitivement la fraude résiduelle et réintégrer tous ces gens. Ca mettrait aussi au chômage les conseils et avocats fiscalistes. On peut aussi continuer : suppression de la taxe d'habitation (reportée sur la taxe foncière) et suppression de l'ISF (remplacé par une flat tax sur le patrimoine), financement des retraites par la TVA et disparition des charges liées à la sécurité sociale (remplacées par la TVA et la CSG). Voilà un bon choc pour la France !
Réponse de le 25/10/2013 à 9:03 :
Un théoricien du revenu universel, je ne peux que plussoyer :-)
a écrit le 24/10/2013 à 17:54 :
En début de semaine, un autre service de Bercy nous annoncait le départ pur l'étranger en 2011 de plus de 35'000 foyers fiscaux (dont: les départs de contribuables déclarant plus de 100.000 euros de revenus sont passés de 1.330 à 2.000 entre 2010 et 2011, tandis que 251 contribuables déclarant plus de 300.000 euros ont quitté le territoire en 2011) et maintenant on voudrait nous faire croire que les français se battent pour avoir une place dans la salle d'attente des fraudeurs voulant s'auto-dénoncer?
Réponse de le 24/10/2013 à 18:16 :
Karmrarade ... c'est la propagande !!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 25/10/2013 à 2:28 :
Partir et frauder, rien à voir ! Les gros qui partent se sont pas fraudeurs, ce sont des optimisateurs. L'objet de cet article, ce sont les résidents français qui avaient un compte en Suisse, en Belgique, au Lux ou ailleurs, et fraudaient en le déclarant pas, pas les Français qui habitaient en Suisse ou ailleurs (puisque ça c'est légal).
Réponse de le 25/10/2013 à 9:57 :
Et ils viendront couiner quand ils se feront chypriotiser dans un paradis fiscal, les petits fraudeurs non initiés... on va se marrer !
a écrit le 24/10/2013 à 17:44 :
à quel jeux, de par son silence le conseil constitutionnel peux jouer !?... faire la promotion de Marine ?????
a écrit le 24/10/2013 à 17:26 :
A mourir de rire... Les caisses sont vides et il faudrait 25 ans pour traiter tous les dossiers... Il est vrai qu'il est plus facile de pressuriser les petits.
Réponse de le 24/10/2013 à 17:46 :
c'est delà propagande ni plus moins !
Réponse de le 24/10/2013 à 17:47 :
article propagande comme du temps de soviets ................ regularisation massive du pipot .................................... les gens se barre...................
Réponse de le 24/10/2013 à 18:05 :
On est trop occupé à concevoir des nouvelles taxes !!!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 24/10/2013 à 18:25 :
Francesco @, c'est normal de taxer les petits, non seulement ils sont plus nombreux n'ont
pas d'avocats fiscalistes , et combien savent en faisant leurs déclarations combien ils vont
payer ? Il existe des journaux qui renseignent très très bien En novembre 2O12, j'ai dit
à mon épouse il va y avoir des pleurs en juillet 2013, les spécialistes de Bercy le savaient
très bien, Pour 2014 les familles qui ont des enfants le verront uassi
a écrit le 24/10/2013 à 17:17 :
J'ai plusieurs comptes à l' étranger quoi dois je faire ????
Réponse de le 24/10/2013 à 17:37 :
partir de France vite !!!!!!
Réponse de le 24/10/2013 à 20:28 :
Louer un coffre en banque et solder tes comptes en attendant que la tempête passe
a écrit le 24/10/2013 à 17:17 :
il a été à la DGI du temps de mitterand donc pas neutre. Il rend service à ceux qui l'ont aidé.
a écrit le 24/10/2013 à 17:11 :
la pravda tribune ... nous désinforme !
a écrit le 24/10/2013 à 17:09 :
en supprimant 2500 postes par ans depuis plus de 10 ans à la DGFIP on peut s'interroger sur l'organisation de cette administration et de la réelle volonté politique de lutter contre la fraude...en affichant 50 000 dossiers potentiellement régularisables on peut donc le rapprocher aux seules 200 visites domiciliaires (L16B du cgi) annuelles (équivalent d'une perquisition fiscale) réalisées par la DNEF ... de quoi travailler pour cette direction plus de 250 ans CQFD !
Réponse de le 24/10/2013 à 17:39 :
J'ai une solution !! Diminuer la pression fiscale en France ainsi il sera moins tentant de frauder mais aussi il faut virer les sénateurs, députés, ministres, conseiller généraux et territoriaux en masse, ainsi l?état fera des économies.
Réponse de le 24/10/2013 à 18:29 :
t'as fait des études dis moi ?
Réponse de le 24/10/2013 à 21:12 :
@lolo.donc on si je vous suis bien ,on supprime l'état . ha que je comprends pas comment ça va fonctionner et quel poste tu veux occuper ?
a écrit le 24/10/2013 à 17:06 :
cet article c'est de la pub pour le gouvernement ???????
a écrit le 24/10/2013 à 16:59 :
ce que je trouve bizarre ... même les journalistes se prêtent aux jeux .... est ce par ignorance ou par vengeance ? Je ne sais pas ?
Réponse de le 25/10/2013 à 11:27 :
Non non, les journalistes dans le collimateur de Bercy souhaiteraient juste conserver leur petite niche fiscale et elle n'est pas mince?alors
a écrit le 24/10/2013 à 16:59 :
Détourner l'attention, monter les français les uns contre les autres, et durer le plus longtemps possible, voilà le credo de nos hommes politiques.
Tout cela est du pipeau, bien entendu.
Réponse de le 24/10/2013 à 17:11 :
@Chapeau Melon : « Divide ut regnes », s'est de la stratégie John Steed !
Réponse de le 24/10/2013 à 17:40 :
C'est ça la France apaisée de Holland ??
a écrit le 24/10/2013 à 16:56 :
rassurez vous ... en aucun cas les lois ne peuvent êtres rétroactives .... je reste étonné du silence du conseil constitutionnel !!!!!!!!!!!!!!! La douche va être froide pour nos socialos ignorants ... on dirait !
Réponse de le 24/10/2013 à 19:43 :
@pmrx Cela fait bein 20ans que la retroactivité fiscale est possible. Renseignez-vous. C'est assez effrayant.
a écrit le 24/10/2013 à 16:37 :
Monsieur Best,votre article est soit fantaisiste soit télécommandé par Bercy.les vrais chiffres sont de 1600 dossiers déposés,le reste étant en attente d'y voir plus clair,c'est ce que disent dans les médias la majorité des avocats fiscalistes.Effectivement,les plus vicieux ont du se dire qu'il y avait tellement de comptes qu'une levée du secret fiscal suisse serait impossible a gèrer pour l'administration.Les plus initiés ont déja monté leurs sociétés offshore pour transférer leurs fonds.
Réponse de le 24/10/2013 à 17:35 :
t?étais pas couché !? , j'avais compris que tu allais faire une petite sieste car tu n'arrivais plus a me lire mais tu vois je ne suis pas bégueule je suis même d'accord ;-)) Regardes a Faisons comme l'état , nous sommes au mêmes conclusions
a écrit le 24/10/2013 à 16:23 :
Comme quoi, seule une politique de répression fiscale s'avère efficace. Ces fraudeurs devraient voir en plus leurs avoirs confisqués et être condamnés à au moins 10 ans d?emprisonnement, avec déchéance de leurs droits civiques.
Réponse de le 24/10/2013 à 16:46 :
Cahuzac doit trembler de peur en lisant votre commentaire ! En 2014 vous allez en goûter de la répression électorale !
Réponse de le 24/10/2013 à 16:47 :
Vous n'auriez pas une autre absurdité à sortir ???
Réponse de le 24/10/2013 à 17:01 :
Et nous, en 2017, quand on supprimera le statut de la fonction publique, on traitera les manifestations comme en 1793 : au canon ! Ca les calme !
Réponse de le 24/10/2013 à 17:07 :
vous voulez décapiter toute la classe politique?
Réponse de le 24/10/2013 à 17:29 :
Oui en effet c'est la seule solution !!
Réponse de le 24/10/2013 à 17:42 :
à "gauche toute" je suis d'accord on eut aussi mettre des barricades aux frontières et ouvrir des goulags comme nos ex freres soviétiques !!
Réponse de le 24/10/2013 à 18:06 :
Faudrait savoir ! C'est a gauche toute ou droite toute ?? ;-)
a écrit le 24/10/2013 à 16:20 :
sans commentaire
a écrit le 24/10/2013 à 16:17 :
Ce gouvernement nous prend vraiment pour des cons. Si cela était vrai, pourquoi devrait-il communiquer sur ce "pseudo-problème" d'effectif? En fait, c'est juste de l'enfumage pour essayer de pousser les gens concernés à demander une régularisation.... Les Enarques devraient suivre un cour de marketing, cela leur éviterait de nous prendre pour des abrutis de manière trop visible
a écrit le 24/10/2013 à 16:11 :
En supposant que nous sommes fauché en France allons claquer tous nos avoir planqués a l'étranger et ensuite on revient tout bronzés la bouche en c?ur et lorsque l?état vous enverra votre feuille d?impôts vous serez insolvable . Donc ce sera la prison .... Mais pas de paniques il n'y a plus de place ...;-)
a écrit le 24/10/2013 à 15:53 :
Les français vont donc pouvoir profiter de leurs vacances de la Toussaint pour aller skier à Crans-Montana ou à Gstaad et profiter de l'occasion pour fermer leurs comptes à l'UBS et aller déposer leurs espèces, leurs titres au porteurs et autres certificats de cession de parts signés en blanc dans l'un des nombreux et très discrets établissements non-bancaires de Lausanne, Martigny ou Sion qui pour une somme modique, louent des coffres fort accessibles toute l?année. Malheureusement pour eux, le Port Franc de Genève-Cointrin, plus proche de la France, n'accepte plus de nouveaux clients.
a écrit le 24/10/2013 à 15:49 :
Quel beau mouvement de desinformation pour tenter de noyer la Grande arnaque fiscale du jour ! Et bravo aux journalistes de la Tribune de participer a l'effort du gouvernement!
Réponse de le 24/10/2013 à 16:31 :
Ah oui moi aussi j'avais oublié l'article 8 de la nouvelle loi de la Securité Sociale qui vient d'être voté aujourd'hui, c'est pas la première fois que LaTribune essaye de noyer le poisson! 15.5%, rétro-active jusqu'en 1997, et ça concerne beaucoup de gens...
Réponse de le 24/10/2013 à 17:03 :
Ceci concerne surtout les petits épargnants... On peut craindre que le gouvernement ne soit tenté par la méthode chypriote pour solder une partie de la dette...
a écrit le 24/10/2013 à 15:38 :
"50.000 dossiers pourraient être déposés", comment faire un article d'un truc qui pourrait arriver mais dont on sait que ça n'arrivera pas. L'auteur de l'article vient nous parler de saturation sans rien ajouter: ça pourrait être sur le mois (250) ou sur l'année (2000), on en sait rien et ce ne serait toujours pas aussi important. Bravo à Ivan Best de nous avoir rapporté de l'information aussi utile.
a écrit le 24/10/2013 à 15:35 :
c'est si compliqué d'employer des fonctionnaires en plus qui vont rapporter encore plus d'argent à l'état ? ....
Réponse de le 24/10/2013 à 17:04 :
Surtout que dans certains services, nous sommes en sureffectif. Il suffit de redéployer les moyens avant de parler de recrutement.
a écrit le 24/10/2013 à 15:26 :
Pourquoi 113 millions de EU se sont deplace des US en Espagne c ´est pour faire bien, surtout dans le BTP
Réponse de le 24/10/2013 à 15:50 :
1) 113 millions c'est des cacahuettes
2)Simple achat d'une compagnie dont les principaux actionnaires sont fasciste au point de se faire virer d'Argentine et d?Amérique du Sud en général .
3) Ils se sont rabattu sur la région Indonésie mais ce n'est plus du tout la même chanson
4) L'acheteur Bill Gates a dépensé 0,2% pour racheter les ruines de cette boite en décomposition car lui il fait dans les pays indonésien les deux tiers de son business car y sont montes et fabriqué des i quelque chose.
5) si vous faites allusion aux 3 kopecks que les chinois ont mis en Espagne , ce n'est ce n'est pas de l'investissement , mais du positionnement .
a écrit le 24/10/2013 à 15:21 :
"l'afflux massif de demandes de régularisation fiscale" == Les évadés fiscaux sont sans doute pressés de régulariser leur situation pour profiter du nouveau taux "épargne" de 15,5% voté hier par 64 députés socialistes. venez vite profiter de cette offre avec effet rétroactif !== Pour en savoir plus : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20131024trib000792203/les-epargnants-seront-davantage-taxes-pour-renflouer-les-caisses-de-la-secu.html == Pourquoi j'ai envie de rire ?
a écrit le 24/10/2013 à 15:15 :
Comme par hasard, ca sort le lendemain d'une annonce ou l'on explique que l'on va ponctionner plus les fournis...Pour faire passer la pillule il suffit d'agiter les chiffons ailleurs !
Bine joué
Réponse de le 24/10/2013 à 15:52 :
Fourmis? faut voir les dettes qu'elles nous laissent vos fourmis!!!!!
a écrit le 24/10/2013 à 15:11 :
Pour ces "pauvres", qui ont tous hérité (mdr), d'un compte en Suisse ou ailleurs, pas compliqué, on prend 50% ça devrait aller plus vite la régul. D'ailleurs on m'aurait menti, je croyais qu'on vivait dans un enfer, que ne rejoignent t ils pas plutôt leur tendre amour, leur cpt en banque? C'est pas vrai, on s'emmerderait au Luxembourg??
Réponse de le 24/10/2013 à 16:07 :
Pourquoi se limiter à saisir 50% ? On pourrait tout à fait saisir 100% des fonds "égarés" et taxer les banques qui ont joué le jeu de la fraude !
Réponse de le 24/10/2013 à 16:20 :
Je propose d'ouvrir des camps pour que les riches y meurent de faim, histoire de savoir ce que c'est que 'être pauvre !
Réponse de le 24/10/2013 à 18:38 :
pour le moment c'est vrai que les riches se mettent dans des camps pour manger du caviar entre eux, on devrait faire une sorte de vie ma vie
a écrit le 24/10/2013 à 15:04 :
ce n'est pas Cahuzac son prénom ?
De toute façon , osez dire tout haut ce que tout le monde pense et fait tout bas .
C'est exactement le même procédé qu'avec le Luxembourg , je parles des personnes privées , car les sociétés ne sont pas touchées , sinon L?Europe n'existerait plus en moins de 6 mois .
Imaginez ou rêvez que vous avez un million placé en Suisse , vous évacuez discrètement a Londres ou en Écosse 900 000 euros qui seront placé dans de vrais paradis fiscaux.
Au fisc français vous déclarez les 100 000 restants sur votre compte en Suisse .
Voili , voilou
a écrit le 24/10/2013 à 15:01 :
''25 ans ! c'est le temps qu'il faudrait aux 20 agents de la « cellule de régularisation fiscale » pour traiter les dossiers qui affluent, de la part de contribuables voulant déclarer leurs avoirs à l'étranger''. Très bonne nouvelle-----> voilà de quoi créer quelques emplois !
Réponse de le 24/10/2013 à 15:39 :
...il va de soit Michel...les privilèges d'abord ! Et une fois l'opération aboutie...on laissera la petite famille dans des emplois fictifs, histoire de fermer la boucle. (Heuuuu, mais ferais-je donc du ''populisme'' mal placé ?)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :