Le pacte d'avenir pour la Bretagne peut-il répondre aux attentes ?

 |  | 517 mots
Lecture 3 min.
Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre
Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Ce mercredi, en Conseil des ministres, Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, a présenté un pacte d’avenir pour la Bretagne. Sept priorités ont été dégagées.

Les manifestants bretons qui attendaient des mesures concrètes de la part du gouvernement en seront pour leurs frais. Ce mercredi, en Conseil des ministres, Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, a présenté un pacte d'avenir pour la Bretagne qui, à première vue, semble plutôt répondre à des exigences de long terme qu'à des urgences. Ainsi, il faudra attendre la fin de l'année pour que soit élaboré en concertation étroite avec les collectivités locales ainsi que les acteurs économiques ou sociaux, un pacte d'avenir pour la Bretagne.

Des erreurs stratégiques

" La Bretagne traverse en effet une crise économique d'autant plus préoccupante qu'elle frappe les filières mêmes sur lesquelles la région a construit sa prospérité : l'agriculture et l'agroalimentaire, l'automobile ou les télécommunications. Cette crise frappe de nombreuses familles et menace directement les territoires d'implantation de ces activités. Elle résulte, pour une grande part, d'erreurs stratégiques majeures et d'un manque d'anticipation vis-à-vis d'éléments prévisibles : fin des restitutions pour le poulet export, absence d'investissements et perte de compétitivité de la filière porcine ", a déclaré le Premier ministre.

" C'est totalement décalé ! Il n'y a rien de concret mais seulement des bonnes intentions. C'est un procès fait à la Bretagne et à son modèle économique", a commenté pour La Tribune Marc Le Fur, le député UMP des Côtes d'Armor.

Un plan pour l'agriculture et l'agroalimentaire

Pour sortir la Bretagne de la crise, Jean-Marc Ayrault a annoncé le lancement prochain d'un plan pour l'agriculture et l'agroalimentaire. " Il débouchera sur des mesures adaptées dans les domaines jugés prioritaires comme la modernisation des bâtiments agricoles, le développement de la recherche-innovation dans les industries agroalimentaires, l'anticipation des mutations économiques dans ces filières, ou encore l'amélioration de l'adéquation entre produits et marchés. L'objectif est de restaurer la compétitivité structurelle du secteur, notamment en matière de performance économique et environnementale ", a-t-il déclaré avant de rappeler les mesures déjà prises en urgence. Le gouvernement a notamment décidé d'anticiper le contrat de plan Etat-région.

 Un pacte, sept priorités

Sept priorités seront déclinées dans le pacte d'avenir de la Bretagne : l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation, l'évolution des filières structurantes (agriculture, agroalimentaire, pêche, conchyliculture et aquaculture), les filières d'avenir, les infrastructures et les usages du numérique, l'accessibilité et les mobilités durables, la transition énergétique et écologique, la culture et les langues régionales.

Les conditions du dialogue sont remplies estime les préfet de région

Dans ce contexte, des discussions se sont tenues à la préfecture de Rennes (Ille-et-Vilaine) autour du « Pacte d'avenir pour la Bretagne » entre les représentants de l'Etat, les bonnets rouges et les acteurs économiques et sociaux de la région. Les manifestants avaient fixé un ultimatum au gouvernement pour la suppression de l'écotaxe. Celui-ci a pris fin à midi. Selon Patrick Strzoda, le préfet de région, "les conditions du dialogue sont remplies".

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2013 à 10:37 :
" Elle résulte, pour une grande part, d'erreurs stratégiques majeures et d'un manque d'anticipation vis-à-vis d'éléments prévisibles : fin des restitutions pour le poulet export, absence d'investissements et perte de compétitivité de la filière porcine ".... Et pourquoi je paierai de ma poche , avec MES impôts, l'incompétence des industriels BRETONS !! Ras le bol !! Il n'y a plus de fric, on a tout dépensé il faut rembourser les banques... la Bretagne doit être logée à la même enseigne que les autres régions, pas d'exception . L' Auvergne va-t-elle mettre des bonnets vert ? Il va falloir se serrer la ceinture, toujours les mêmes malheureusement, mais c'est inéluctable dans une civilisation décadente genre Empire romain mondialisée, la Loi du plus fort !!! Tout n'est qu'un éternel recommencement. Keep cool ! Louis XIV va revenir....
a écrit le 08/11/2013 à 10:36 :
" Elle résulte, pour une grande part, d'erreurs stratégiques majeures et d'un manque d'anticipation vis-à-vis d'éléments prévisibles : fin des restitutions pour le poulet export, absence d'investissements et perte de compétitivité de la filière porcine ".... Et pourquoi je paierai de ma poche , avec MES impôts, l'incompétence des industriels BRETONS !! Ras le bol !! Il n'y a plus de fric, on a tout dépensé il faut rembourser les banques... la Bretagne doit être logée à la même enseigne que les autres régions, pas d'exception . L' Auvergne va-t-elle mettre des bonnets vert ? Il va falloir se serrer la ceinture, toujours les mêmes malheureusement, mais c'est inéluctable dans une civilisation décadente genre Empire romain mondialisée, la Loi du plus fort !!! Tout n'est qu'un éternel recommencement. Keep cool ! Louis XIV va revenir....
a écrit le 07/11/2013 à 7:42 :
Pacte de ci pacte de là , pour les français un seul pacte : le virer dés que possible !
a écrit le 07/11/2013 à 4:45 :
Qu'on leur donne l'independance, ça sera un poids de moins à porter pour la france.
a écrit le 06/11/2013 à 20:40 :
Pour sauver la Bretagne une seule solution sortir de l'union europeenne mafieuse et vite
a écrit le 06/11/2013 à 19:29 :
promesse , promesse, La France signe avec le Maroc un soutien aux PME de 67 millions € , contrat signé par Pierre Moscovici , par contre la France peut crever, vite les élections pour virer tous ces traitres a leur pays
a écrit le 06/11/2013 à 18:56 :
enfumage rien de plus ... surtout les médias ne parler plus d'écotaxe ... question de survie pour le gouvernement !
a écrit le 06/11/2013 à 17:37 :
Pacte d'avenir, gagner du temps, se mettre la tronche dans le seau et attendre le calme, pas sur que la recette ne soit pas usée jusqu'à la corde....Profiteurs, menteurs et incompétents il
suffirait pourtant de mettre en application la moitié des économies pointées chaque année par la cour des comptes pour réduire les impôts des particuliers et des entreprises...Sauf qu' il manque l'essentiel, le courage chez tous ces politiques cumulards plus préoccupés des avantages de leurs mandats que de l'intérêt du pays !
a écrit le 06/11/2013 à 17:30 :
A la rédaction : comment se fait-il que les réactions n'apparaissent-elles pas en lignes !!!!
a écrit le 06/11/2013 à 17:26 :
Concernant l' agriculture et l' agroalimentaire, je cite : "L'objectif est de restaurer la compétitivité structurelle du secteur, notamment en matière de performance économique et environnementale".
Est-il utile de rappeller que si l' agriculture francaise et notamment bretonne souffre, c' est en partie a cause d' un dumping fiscal et social de notre grand voisin allemand ( et que l' UE fait semblant d' ignorer ) ?

Chers amis bretons, 2 choix pour restaurer votre competitivite :
- Faire venir des mains des ex-pays de l' est a 400 euros/mois comme le fait l' Allemagne.
- Accepter le retour de l' esclavagisme et vous aligner sur ces salaires.

Vous avez vote en masse pour l' Europe, celle ci vous le rend bien ;)
a écrit le 06/11/2013 à 17:26 :
le premier ministre ne peut décemment cèder a un ultimatum d'une bande de bonnets rouges encadrés par l'ump.pourquoi pas une écotaxe négative pour les bretons chaque fois qu'ils passent sous le portique tant qu'on y est?Ayrault a déja offert le tgv et un nouvel aéroport a sa région,cela suffit,il en faut un peu pour les autres régions maintenant
Réponse de le 06/11/2013 à 19:16 :
Le social ? Vous oubliez le social.
J'ai été scandalise d'une régularisation de seulement 10 000 sans papiers.
Il faut en régulariser 1 000 000 et pour financer, revenir a 39h par semaine, doubler les franchises médicales et surtout derembourser 90% des medicaments qui sont inutiles.
a écrit le 06/11/2013 à 17:00 :
c'est quoi un pacte d'avenir? un contrat d'avenir, un projet d'avenir,?
pour moi l'avenir c'est: socialistes du balais!
a écrit le 06/11/2013 à 16:59 :
S'il avait donné comme nom a son pacte : le pacte Enfumage. Est ce que nous serions moins tendre envers eux ?
Regardez la broche de la loi de finances 2014 : Cap sur la croissance et l'emploi.
Que des mots mielleux qui mettent tout le monde d'accord. Dans la réalité, c'est cap vers le desastre de la dette publique et du chômage pour tous.
La dette sera a 100% du PIB fin 2014 qu'ils nous bassineront avec leur plan innovation France 2050.
a écrit le 06/11/2013 à 16:58 :
Très bon plan mais les autres régions vont demander au moins autant.
a écrit le 06/11/2013 à 16:46 :
Mais que ce gouvernement arrête de nous abreuver de ces tournures de phrase pompeuse à la "Le pacte d'avenir"; il y en a marre de ces termes à la con inventés de toute pièce pour noyer le poisson!
a écrit le 06/11/2013 à 16:40 :
La "jacquerie" va bientôt botter le derrière à tous ces tartuffes de la politique, de gauche comme de droite ! En 2014, les cumulards vont avoir chaud au fesses !
Réponse de le 06/11/2013 à 16:53 :
certains bretons vont surtout perdre la peau des f....s
a écrit le 06/11/2013 à 16:34 :
Le gouvernement va nous trouver une solution très simple(et efficace sur le court terme évidemment): un financement des filières par des subventions cachées(aides à l'innovation et tutti quanti), puis le jour où elles n'auront plus lieu par manque de budget ou autre, pouf on retombe. Non sans plaisanter, une baisse massive des impôts sur tous les fronts, du particulier à l'entreprise est la seule chance de réelle reprise d'une activité en forte hausse sur le long terme.
Réponse de le 06/11/2013 à 16:45 :
C'était la solution de Mitterand en 83 et on a vu les résultats ! De plus on a près de 2000 milliards d'euros de dettes alors les baisses d'impôts c'est impensable actuellement sans dériver au delà de toutes les normes.
Réponse de le 06/11/2013 à 16:48 :
Babar t'a rien compris. Regarde les chiffres. Les allemands fabriquent des produits alimentaires élaborés qui se vendent très bien et même souvent plus chers. C'est là le coeur du problème et non le % de la main d'oeuvre sur la récolte d'artichauts ! Les bretons ont plus une production basique. C'est çà qu'il faut faire évoluer et qui correspond à un important chiffre d'affaires à l'avantage des allemands, çà ne se fait pas en un jour.
a écrit le 06/11/2013 à 16:34 :
Pour les autres régions, il n'y aura pas de pacte. Donc pas d'avenir. Dommage pour les autres millions de français. On devraient tous partir s'installer en Bretagne finalement.
Et une ration d'avoine pour notre premier ministre, une.
A quand notre Ségolène guidant la connerie premier ministre également ?
Sinon, d'après Michel, les chiffres du mois d'octobre ne seront pas bons. Voilà vous êtes prévenus.
Alors qu'est ce qu'on fait maintenant chez les socialistes quand tout a échoué ?
Qu'est ce qu'on fait ?
Facile, on ressort l'épouvantail du racisme et l'épouvantail du mauvais français qui refuse de payer des impôts et des taxes pour le bien de tous.
a écrit le 06/11/2013 à 16:27 :
Nième pacte pour un Nième avenir fait de parlotes et d'endormissement en attendant le passage de seuils électoraux dangereux pour le pouvoir. Il n'y a pas plus de sincérité dans cette proposition que dans les promesses du candidat Hollande, et pas plus de contenu que dans son action depuis son élection. RAS circulez il n'y a rien à voir. Penthotal garanti.
a écrit le 06/11/2013 à 16:13 :
Face à ce gouvernement, seule la détermination aboutira à la suppression de l'éco taxe. Ne vous laisser pas endormir
Réponse de le 06/11/2013 à 16:30 :
Sauf que l'écotaxe rapporte près de 4 fois plus aux bretons qu'elle ne leur coûte. Il faudrait bien étudier le dossier avant de mettre le bonnet rouge !
a écrit le 06/11/2013 à 16:12 :
Le Fur, il ferait bien de se taire et de réfléchir, avec ses copains de la fdsea et Ump, à une alternative à la malbouffe !!! Il est l'une des figure de l'ancien gouvernement, en autorisant l'agrandissement de ces élevages surdimensionnés, d'ou sort ces produits bas de gamme, qui paupérise la région. Plutot que le bonnet rouge il ferait bien de porter le bonne d'ane.
Réponse de le 06/11/2013 à 18:26 :
tout à fait d'accord avec vous!!!!!les présidents de la fnsea, les patrons de gad et de tilly-sabco,Doux !!!!ont eu beaucoup de subventions de l'Europe et ont été mis en garde bien avant cette annee pour leur production intensive!!!Qu'ont ils fait des aides? ont ils réinvesti?non je n'ose pas imaginer qu'ils se seraient enrichis personnellement!!!!je plains par contre tous les employés qui vont se retrouver au chomage par la mauvaise gestion de leur propre patron!!!
a écrit le 06/11/2013 à 16:11 :
Il ne faut pas céder face à ce gouvernement : la seule solution est de maintenir l'ultimatum.
a écrit le 06/11/2013 à 16:06 :
Nos amis celtes au bonnet rouge vont suivre le même parcours judiciaire que les Conti après le saccage de la sous préf. de Compiègne je présume...
a écrit le 06/11/2013 à 16:00 :
Voilà a quoi mène les subventions: à un déséquilibrage permanent afin de favoriser une situation administrativement. Merci a l'Europe qui n'a fait qu'amplifier le phénomène!
a écrit le 06/11/2013 à 15:59 :
Et les autres régions? n'ont elles pas le droit d'être un peut enfumées aussi!
a écrit le 06/11/2013 à 15:56 :
Un pacte d'avenir, pourquoi pas ? Mais qu'on supprime d'abord l'écotaxe !
a écrit le 06/11/2013 à 15:48 :
curieux que ceux qui ont déjà donner leur avis ,ne pensent pas à demander des comptes à ceux qui viennent de gouverner le pays pendant 10 ans ,avec l'aide du medef ne l'oublions pas .
Réponse de le 06/11/2013 à 16:24 :
,"ne pensent pas à demander des comptes" c'est de l'amnésie politique! les pauvres.
a écrit le 06/11/2013 à 15:47 :
Un pacte maintenant. Rien de bien nouveau. Encore une nouvelle formule pour nous endormir mais la grogne monte dans toute la France. La révolte se dessine.
a écrit le 06/11/2013 à 15:41 :
le probleme n est pas la bretagne mais la FRANCE de ponctionnaires ou assimiles a L ABRIS DE TOUT;;;
a écrit le 06/11/2013 à 15:23 :
la premiere des priorités c'est de virer les socialistes aux prochaines elections municipales, européènnes en 2014 et régionales en 2015.
Réponse de le 06/11/2013 à 15:33 :
Parce que le gouvernement actuel est responsable du dumping social de l'Allemagne et de la mauvaise gestion des entreprises... franchement il y a de quoi rire ! Ceux qui demande moins d'impôts sont les mêmes qui demandent toujours plus d'aides de l’État et qui touchent des millions de l’État et de Bruxelles.
Elle est belle la récupération politique ! Pensons un peu aux familles de France qui souffrent des plans sociaux et arrêtons d'exploiter leur détresse... Une chose est sûre ce n’était pas mieux sous le gouvernement précédent et ce serait bien pire avec le FN ou le PC... mais bon faites-vous plaisir, il ne faudra pas pleurer ensuite ;)
Réponse de le 06/11/2013 à 15:50 :
maurice vous revez ils ont le pouvoir
Réponse de le 06/11/2013 à 15:50 :
maurice vous revez ils ont le pouvoir
a écrit le 06/11/2013 à 15:11 :
Les AYRAULT sont fatigués !!!!!!
a écrit le 06/11/2013 à 15:01 :
ce gars n'a pas compris que ses enfumages ( pacte, commission d'experts ou autres), ca n'enfume plus personne
a écrit le 06/11/2013 à 14:52 :
Il court, il court le furet....le furet du bois mesdames...il court...En France, nos politiciens se complaisent à courir après l'instantanéité, qui a l'avantage de faire son effet sur les fans sans contraindre à réfléchir. Personne ne semblant contester que la Bretagne a vécu plus ou moins insouciante face aux évolutions de voisin proches et associés dans le foirail européen, est alors vraiment décalée l'exigence de réaction immédiate à une évolution sur des années sinon décennies.
Qui est le magicien plus rapide que son ombre qui peut corriger instantanément les outrages du temps passé ?
a écrit le 06/11/2013 à 14:51 :
Ils ont une belle tête d'avenir Hollande et son conpere
Réponse de le 06/11/2013 à 14:56 :
Vous avez raison la clique Flamby coule le pays. Au secours.
Réponse de le 06/11/2013 à 15:36 :
C'est vrai que les 900 milliards d'euros de dettes supplémentaires entre 2002 et 2012 n'ont rien à voir avec la situation actuelle du pays.
Si nous avions eu de meilleurs gestionnaires sur cette période il y aurait sans doute pas autant d'impôts en plus... à un moment ou un autre il faut passer à la caisse. Dommage que nous soyons obligés de le faire au plus fort de la crise économique et que ça n'est pas été pensé avant pas nos gouvernants.... Pauvre France !
Réponse de le 06/11/2013 à 16:09 :
Je me suis posé une question le jour du débat hollande Sarko si notre ancien président ne l avait pas fais exprès de faire "cloué " le bec par flamby sachant parfaitement dans quel situation nous allions tous nous retrouver!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :