L’économie bretonne est-elle en danger ?

 |  | 1093 mots
Lecture 6 min.
La Bretagne, en pointe dans les hautes technologies ?
La Bretagne, en pointe dans les hautes technologies ? (Crédits : Reuters)
La révolte des « bonnets rouges » contre l’écotaxe, la multiplication des fermetures de sites symbolisent-ils l’irrémédiable déclin économique de la région ?

Doux, Gad, Amice-Soquet, Soprat, Tilly-Sabco dont les salariés ont défoncé ce lundi la grille de la sous-préfecture de Morlaix… La liste des entreprises bretonnes ayant connu plus ou moins récemment des difficultés est bien longue. Mais l'économie bretonne se résume-t-elle à ces entreprises ? La révolte des « bonnets rouges » contre l'écotaxe symbolise-t-elle la fureur d'un territoire économiquement aux abois ?

Ce serait un raccourci bien facile. Bien évidemment, les départements bretons souffrent, comme la France entière. Selon une enquête réalisée en juin par la CCI Bretagne, la conjoncture économique n'est pas bonne. Seuls 15% des chefs d'entreprises interrogés anticipaient une progression de leur chiffre d'affaires au cours du second semestre. Dans ce contexte, l'investissement et les embauches sont orientés à la baisse.

« Après avoir bien résisté à la 1ere vague de la crise fin 2008 et en 2009, l'économie bretonne se situe depuis deux ans sur une tendance encore plus défavorable qu'au niveau national. La Bretagne est la région ayant connu la plus forte hausse du nombre de demandeurs d'emplois en 2012. Si elle était depuis 2008 la région au taux de chômage le plus faible, avec Pays-de-Loire, elle occupait la cinquième place au deuxième trimestre 2013 », explique-t-on à la direction régionale de l'Insee.

Un taux de chômage plus faible que la moyenne nationale

Cette dégradation de l'emploi concerne les quatre départements (Ile et Vilaine, Côte d'Armor, Morbihan et Finistère) et tous les secteurs d'activité, les plus affectés étant les secteurs de la construction et du commerce. L'agroalimentaire et l'agriculture, qui représentent à eux deux environ 7% à 8% du PIB régional, ne sont donc pas les seuls secteurs à souffrir. A la fin du deuxième trimestre, le taux de chômage de la population active s'élevait à 9,4% de la population active, contre 10,5% en France métropolitaine.

Le déclin de secteurs vieillissants ?

L'actualité symbolise-t-elle les difficultés d'une poignée de secteurs sur le déclin, vieillissants, voire condamnés ? On ne peut nier les problèmes de l'agroalimentaire. Contrairement à leurs concurrentes allemandes ou néerlandaises notamment, qui se sont spécialisées sur quelques produits, les entreprises bretonnes appartenant à ce secteur se sont lancées dans les années 80 dans une course à la diversification qui a fortement pesé sur leur taux de marge. Si on ajoute à cette erreur stratégique la baisse de la consommation de la viande, la pression de la grande distribution sur les producteurs, soulevée notamment par une étude publiée en 2009 par UFC Que Choisir  et enfin les fluctuations des prix des matières premières et du prix de la viande  rappelées par le rapport Chalmin en 2011, on aboutit à la situation actuelle. « Toutefois, même au sein de l'agroalimentaire; les réalités sont diverses. Les secteurs de la boulangerie-biscuiterie, ou de la préparation des plats cuisinés, ne connaissent pas les mêmes réalités que la filière porcine par exemple », relativise-t-on à l'Insee.

Un retournement du secteur est-il envisageable ? Après les restructurations en cours, cette hypothèse est envisageable. Dans son malheur, le secteur ne bénéficie-t-il pas d'un savoir-faire de matières premières difficilement délocalisables ? On imagine mal les vaches et les porcs d'Armorique quitter la France pour la Chine pour y revenir sous forme de plats préparés...

La septième région la plus riche de France

Mais la septième région la plus riche de France, avec 82 milliards d'euros de PIB en 2012, qui reste celle ou le taux de pauvreté et les inégalités de revenus sont les plus faibles de France, possède encore de sérieux atouts. L'entrepreneuriat est relativement dynamique. Au premier semestre, les créations d'entreprises ont continué d'augmenter et les défaillances n'accélèrent pas. Selon Altares, elles n'ont progressé que de 0,2% entre le deuxième et le troisième trimestre quand elles bondissaient de 7,5% au niveau national. Elles avaient reculé de 2,3% entre 2011 et 2012 quand elles progressaient de 2,5% en France. Quant au taux de survie à cinq ans des entreprises, il atteint 56,8 % contre 51,9 % dans l'ensemble du pays avance l'Insee

« L'essentiel de l'économie bretonne est comme partout ailleurs tournée vers les services aux entreprises et aux particuliers qui ont longtemps tiré la croissance de l'emploi même si actuellement l'emploi y est en léger recul. Des pôles de haute-technologie, des projets dans les énergies renouvelables comme le parc éolien off shore au large de Saint-Brieuc, hydrolien au large de Brest ainsi que des investissements d'avenir tels que le prolongement TGV jusque Rennes en 2017 peuvent soutenir l'activité », indique l'Insee. La région est en effet l'une des rares à compter quatre pôles de compétitivité sur son territoire : Valorial, Images et réseaux, Mer Bretagne et ID4CAR spécialisé dans le véhicule du futur .

Blue Solutions, la belle Iloise, Envivio et Breizh Cola, d'autres symboles

Si l'on évoque les difficultés de Gad, Doux ou encore Tilly-Sabco, pourquoi ne pas avancer les succès de la Belle Iloise, de Breizh Cola, d'Armor Luxe, d'Envivio spécialisée dans le développement de solutions technologiques innovantes pour diffuser des vidéos haute définition sur tous les terminaux ou encore de Blue solutions, la filiale du groupe français Bolloré spécialisée dans le stockage d'énergie,.

La Bretagne, une terre d'accueil

« Par ailleurs, région gagnant 25 000 habitants par an, la Bretagne reste attractive et l'afflux de population génère de l'activité ne serait-ce que pour satisfaire les besoins de la population. Le secteur du tourisme est également un des moteurs de l'économie régionale », indique l'Insee.

« Entre 2007 et 2040, l'essentiel de la croissance de la population bretonne proviendrait des migrations. Sur la période 1999-2007, cela représentait les trois quarts de la croissance démographique, plaçant la Bretagne au 8e rang des régions les plus attractives. Ce phénomène pourrait perdurer. Entre 2007 et 2020, la contribution du solde migratoire à la croissance de population serait de 0,62 % en moyenne par an. Elle ne baisserait pratiquement pas au fil des ans : 0,54 % en moyenne par an entre 2030 et 2040, contre 0,19 % en France métropolitaine », indique une étude récente de l'Institut.

D'autres plans d'urgence régionaux ?

Dans ce contexte, l'avenir économique de la Bretagne est-il plus noir que celui du Nord-Pas-de-Calais, de la Picardie, de la Franche-Comté, de la Lorraine pour ne citer que ces régions ? Si tel n'est pas le cas, Matignon n'a pas fini d'élaborer des plans d'urgence.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2013 à 10:16 :
ces casseurs devraient commencer par s'en prendre à leurs employeurs qui ont eu des stratégies marketing délirantes, à leurs clients qui ont délocalisé la production en Allemagne et Europe de l'Est et aux grandes surfaces qui vont se fournir un peu partout sauf en Bretagne.
L'Etat, malgré tous ses nombreux défauts, n'est pas responsable de tout.
a écrit le 06/11/2013 à 10:11 :
Il y a des régions bien plus enclavées et pauvres que la Bretagne. Bref, on l'a vu à Quimper, ce mouvement est un amalgame d'extrême droite, d'anticapitalistes, de patrons véreux, d'indépendantistes, il n'a aucune consistance, à part aller casser, sport favori des français, pas seulement en banlieue apparemment.
a écrit le 06/11/2013 à 9:56 :
Il y a des régions bien plus enclavées et pauvres que la Bretagne. Bref, on l'a vu à Quimper, ce mouvement est un amalgame d'extrême droite, d'anticapitalistes, de patrons véreux, d'indépendantistes, il n'a aucune consistance, à part aller casser, sport favori des français, pas seulement en banlieue apparemment.
a écrit le 06/11/2013 à 8:53 :
ce qu'il faut et de toute urgence pour désenclaver la Bretagne (et soulager Roissy) c'est un aéroport international près de Nantes
a écrit le 06/11/2013 à 8:41 :
Aujourd'hui , devant l'exaspération qui gagne les français , que peut faire FH ? Une dissolution ?, c'est donner la corde pour être pendu par l'Opposition Qui le voudrait et le pourrait d'ailleurs ? , Un remaniement ? L' expérience du passé montre que cette mesure n'aurait d'effet que quelques jours seulement ! La démission de FH ?: impensable même en changeant seulement le chef de ce gouvernement notamment en raison du caractère de FH , imbu du fait qu'il a raison contre tous Sans oublier que les prétendants potentiels ne se sont pas privés de le critiquer pendant la campagne!. Ne rien faire pourrait lui paraître la moins nuisible des options, mais pour lui seul , pas pour la France , dont il se moque bien !
a écrit le 06/11/2013 à 7:39 :
«L’hébreu tombe en Bretagne»

N’y cabretez démons! …faut l’entendre à Breteil!
Qu’un scabreux thème en fond, remonter les bretelles?
L’ombreux, ta gnole à mort, ouï le ténébreux ton?
Nombreux tondus mais non! …je ne suis pas Breton

:)

(Dixit le net «hébreu: (Familier) ce qu’on se reconnaît incapable de comprendre.)
a écrit le 05/11/2013 à 20:58 :
Un légume breton qui fait 500 bornes en camion coûtera plus cher que le même venant d' Espagne. Et comme les deux sont insipides, autant prendre le moins cher ...
a écrit le 05/11/2013 à 20:35 :
Pas de souci pour l'économie Bretonne, la Bretagne est le grenier à bouffe pour 80% des parisiens et sa région (entres autres).
Anéantissez la Bretagne et vous verrez le prix des produits de bouche grimper de 30%.
Réponse de le 05/11/2013 à 20:52 :
C'est faux, on importe de la viande , des oeufs, du lait , des légumes, de pleins de pays et ils coutent moins chers et sont meilleurs.
a écrit le 05/11/2013 à 19:15 :
Pas de souci pour l'économie Bretonne, la Bretagne est le grenier à bouffe pour 80% des parisiens et sa région (entres autres).
Anéantissez la Bretagne et vous verrez le prix des produits de bouche grimper de 30%.
a écrit le 05/11/2013 à 15:00 :
l'éco taxe a été réclamé par les alsaciens et les écolos ; c'est le pétard qui fait éclater es problèmes des bretons ....
a écrit le 05/11/2013 à 14:50 :
Bizarre, la Bretagne spécialiste du poulet, et pas un poulet sur les lieux de destruction des portiques.....bizarre...comme c' est bizarre....moi j' ai dis bizarre.....???
Réponse de le 05/11/2013 à 18:34 :
surement ils ont laissé faire...
a écrit le 05/11/2013 à 14:43 :
Les Bretons n' ont qu' à se lancer dans la culture des radis, nous en avons besoin en ce moment !!!
a écrit le 05/11/2013 à 13:42 :
En quoi la Bretagne aurait une économie à part? Chaque région de France à des spécificités régionales (mer, montagne, soleil, pluie...) mais les politiques économiques sont quand même fort centralisées dans notre bon pays jacobin. La Bretagne a suivi les consignes des gouvernements successifs, relayés par les syndicats majoritaires, tant agricoles qu'industriels, et le soutien de leurs élus et aboutit au même résultat que les autres régions. Peut-être a-t-on oublié les naufrages du textile, de la chaussure, de la sidérurgie, des chantiers navals?
a écrit le 05/11/2013 à 10:01 :
La Bretagne n'est pas en déclin économique, mais les industrie traditionnelles, comme l'élevage ou la culture des artichauts ne sont plus rentables.
Ainsi ,le poulet breton est trop cher comparé au poulet brésilien et les productions de légumes bretons sont concurrencées par les légumes espagnols par exemple .
C'est comme la sidérurgie en Lorraine, concurrencée par la sidérurgie indienne bien moins chère.
Réponse de le 05/11/2013 à 12:54 :
La Bretagne victime de son ouverture au monde, du niveau élevé des charges en France, des contraintes qui pèsent sur nos entreprises et du niveau élevé de l'Euro...
a écrit le 05/11/2013 à 9:57 :
Mettre des socialo-communistes au pouvoir dans un pays ne représente pas seulement un danger, c'est une réelle catastrophe.
Réponse de le 05/11/2013 à 11:07 :
Votre raisonnement est simpliste ; que comptez vous faire ? Sinon cette antienne des gens sectaires et qui n'ont pas d'idées.
Réponse de le 05/11/2013 à 12:47 :
Vous préférez les affairistes et corrompus du "clan" ?
Réponse de le 05/11/2013 à 13:04 :
ils ont du sang les mains
Réponse de le 05/11/2013 à 18:47 :
@gerardc27, au moins un ou deux qui vivent sur le dos du système!.
a écrit le 05/11/2013 à 9:45 :
La Bretagne est peut-être une région à s'agiter sociétalement aujourd'hui, mais elle n'est pas la seule, avant elle, il il y a eu la lorraine, le Nord, mais un fait est nouveau, rapidement, l'on s'aperçoit que la gangrène gagne de semaine en semaine le pays.
On ne peut réformer un pays avec des dogmatiques et des fonctionnaires, pas plus qu'avec des gens qui n'ont jamais travaillé de leur vie, (reportez vous simplement à la qualité et au parcours de vos élus à l'assemblée nationale, au sénat, ou dans les grandes administrations pour connaitre le piètre niveau de qualité professionnel et nullement représentatif du tissu socio-économique du pays, dont la France aurait pourtant besoin ).
La France est socialo-communiste depuis 50 ans, même De Gaulle était de gauche.
Les Français n'en finissent pas de payer le traumatisme des années quarante, et ce n'est pas les institutions en place, les médias aux ordres et le lavage de cerveau du peuple, qui vont changer quelque chose dans un proche avenir concernant ce foutu pays.
"A trop museler sa monture, on risque de se retrouver enfourchant un cheval de bois."
Driss Chraïbi
a écrit le 05/11/2013 à 9:41 :
La Bretagne est peut-être une région à s'agiter sociétalement aujourd'hui, mais elle n'est pas la seule, avant elle, il il y a eu la lorraine, le Nord, mais un fait est nouveau, rapidement, l'on s'aperçoit que la gangrène gagne de semaine en semaine le pays.
On ne peut réformer un pays avec des dogmatiques et des fonctionnaires, pas plus qu'avec des gens qui n'ont jamais travaillé de leur vie, (reportez vous simplement à la qualité et au parcours de vos élus à l'assemblée nationale, au sénat, ou dans les grandes administrations pour connaitre le piètre niveau de qualité professionnel et nullement représentatif du tissu socio-économique du pays, dont la France aurait pourtant besoin ).
La France est socialo-communiste depuis 50 ans, même De Gaulle était de gauche.
Les Français n'en finissent pas de payer le traumatisme des années quarante, et ce n'est pas les institutions en place, les médias aux ordres et le lavage de cerveau du peuple, qui vont changer quelque chose dans un proche avenir concernant ce foutu pays.
"A trop museler sa monture, on risque de se retrouver enfourchant un cheval de bois."
Driss Chraïbi
a écrit le 05/11/2013 à 8:49 :
Cela fait 30 ans que la concurrence du tiers monde fait du bâtiment sur le territoire, avec des commandes public ça n'a pas déranger les agriculteurs et les syndicats!!!
a écrit le 05/11/2013 à 8:47 :
Faudrait savoir qui veut faire l'independance et qui veut la subvention. Comportement d'ado trop gaté, une rouste oui. Breton on n'est pas tes parents pour que tu nous gonfles.
Réponse de le 05/11/2013 à 12:57 :
Votre commentaire est idiot. Retournez travailler et évitez nous ce type de commentaire qui n'apporte rien
Réponse de le 05/11/2013 à 19:40 :
Rassurez-vous nous sommes de plus en plus à penser à vous laisser tranquilles. Vous nourrir sera bon pour notre balance commerciale.
a écrit le 05/11/2013 à 8:06 :
C'est toute la France qui est en danger de finir comme la Grèce!
a écrit le 05/11/2013 à 8:01 :
eh! ROGER quand est t'on a PARIS ,??
a écrit le 04/11/2013 à 23:39 :
La Bretagne, la Bretagne, la Bretagne....
Et pourquoi ne parle-t-on pas de l'incapacité de ce gouvernement à maintenir l'ordre ?
LE VRAI DEBAT EST LA. LA VRAIE INFO EST LA.
Ce gouvernement fait dans la glandouille.
a écrit le 04/11/2013 à 23:20 :
mais que fait ce gouvernement, bordel ? Ils vont dégager, oui ?
a écrit le 04/11/2013 à 23:20 :
c'est la chienlit en Bretagne. Je demande solennellement au gouvernement et au président de démissionner. C'est lamentable d'arriver à ça au prix où tous ces politiques sont payés !
Etre Français, le monde entier trouve ça comique !
a écrit le 04/11/2013 à 23:18 :
c'est la chienlit en Bretagne. Je demande solennellement au gouvernement et au président de démissionner. C'est lamentable d'arriver à ça au prix où tous ces politiques sont payés !
Etre Français, le monde entier trouve ça comique !
a écrit le 04/11/2013 à 22:41 :
La Bretagne est française. Mais dans les faits, ça semble être une zone de non droit. HOLLANDE DEMISSION, ou alors tu paies tout de ta poche en travaillant, mais pas avec l'argent si facile du contribuable non socialiste.
a écrit le 04/11/2013 à 21:39 :
Ce qui arrive à la Bretagne est à la fois générique et spécifique.
Générique dans ce sens que faire du productivisme en vue d'exporter des produits de qualité "courante" n'est pas viable si vous avez de concurrents qui peuvent produire moins cher, et clairement on ne peut pas payer moins nos employés que les esclaves immigrés en Allemagne , ou produire à plus grande échelle que les argentins (bovins) ou les que les brésiliens (poulets).

Spécifique, parce que la fillière a longtemps été dans le déni des pollutions liées à l'élevage porcin intensif. Alors que les producteurs allemands ont progressivement mis en place la méthanisation du lisier qui leur rapporte pas mal en matière de réduction des coûts énergétiques et en produit de vente, les producteurs français ont nié le problème et se sont enferrés. Ils paient donc plus pour leur énergie, ont moins de revenus et ne sont plus compétitifs. En plus l'état français est condamné à 100 000 euros d'amende par jour pour non respect de la directive nitrate et ça fait autant de marges en moins pour aider les éleveurs à se sortir du trou où ils se sont mis plus ou moins volontairement.
Réponse de le 04/11/2013 à 23:34 :
analyse très intéressante. Vous oubliez aussi le fait que la France a un président communiste.
Réponse de le 05/11/2013 à 9:20 :
Tout est dit : +1.
Réponse de le 05/11/2013 à 9:22 :
La France est socialo-communiste depuis 50 ans, même De Gaulle était de gauche.
Les Français n'en finissent pas de payer le traumatisme des années quarante, et ce n'est pas les institutions en place, le lavage de cerveau du peuple, les médias aux ordres qui vont changer quelque chose dans un proche avenir concernant ce foutu pays.
a écrit le 04/11/2013 à 21:26 :
La Bretagne sera-t-elle les prémisses d'un soulèvement populaire de grande ampleur ? En 2014 par exemple, une vague qui pourrait tout emporter sur son passage ?
Réponse de le 04/11/2013 à 23:29 :
Non, d'ailleurs il ne faut pas parler sans arrêt au nom de la Bretagne. Ce sont des voyous et des délinquants qui ont semé la zizanie, détruit des portiques écotaxes et abattu le portail d'une institution. Ce ne sont pas les Bretons. Ce sont des voyous qui ont fait ça. Des voyous qui doivent être identifiés et punis. Mais punis, dans un pays UMPS, j'en doute fort. Ils auront une brimade orale. Et puis ils recommenceront. Voilà, ça s'appelle la France, dont la Bretagne. Donc la Bretagne n'est pas un prémisse de soulèvement, mais une région qui va sans doute voter pour le changement de maturité dans la sécurité. Valls n'est pas à la hauteur de sa fonction. La preuve est là : 19 portiques dans une même région en aussi peu de temps...
Réponse de le 05/11/2013 à 9:59 :
@Ce n'est pas un soulèvement, ce sont des voyous.
Ne vous trompez pas de voyous!, les voyous sont justement ceux qui acculent les Français dans leurs derniers retranchements.
a écrit le 04/11/2013 à 20:46 :
Je trouve bizzare le changement d orientation des commentaires de la tribune!!le jour ou les taxes sur les PEL ont était envisager plus de 300 commentaires dont une bonne moitié était dans le soutien des manifestants bretons et aujourd'hui une trentaine qui vont dans l autre sens...
Réponse de le 04/11/2013 à 21:24 :
Ça doit être un complot des couill... qui en ont marre de payer des impôts à la place des bretons ...
a écrit le 04/11/2013 à 20:35 :
Quelqu'un a dit 10% des français font vivre le reste, en poulet ou ailleurs, qui a dit ça?
a écrit le 04/11/2013 à 20:16 :
Quand les citoyens assemblés emplafonnent les préfectures! ça fait du papier?
a écrit le 04/11/2013 à 20:00 :
On parle de Mord-les, mais où ça ? Ou ça m a pas l air très bien légal… La volaille ne s exporte plus ? Est-ce à cause du changement climatique, ou bien à cause du poulet stressé au travail qui fait de la mauvaise viande, ou bien il est trop obèse de ce fait et il tue le muscle, on constate dans les faits que une préfecture est enfoncée au tractopelle. Alors iront-ils,ou ça n ira pas, ça ira ou pas ? au travail –on en doute vu les publications- quand les fourmis auront des dents ! Alors vive la bretagne et les bulots, ce qui ne change rien au fond du problème, la croissance, l emploi. Ecrivons-donc vie de rsa-iste en bon poilu comme notre ami Appolinaire : feu d artifice en acier… mêler quelque grâce au courage…. Fuyons !
a écrit le 04/11/2013 à 19:49 :
La Bretagne c'est le pb de la politique francaise gavage de subventions sans vision a long terme sauf dans les discours. L'ecotaxe au rabais don't ils beneficiaient est le vrai scandale.
Réponse de le 05/11/2013 à 11:14 :
Et le fait que notre pognon sort de Bretagne pour payer vos dispendieuses dépenses, est-ce normal ?
a écrit le 04/11/2013 à 19:48 :
la bretagne ne va pas si mal.... ft se poser la question au niveau du pays
a écrit le 04/11/2013 à 19:41 :
La Bretagne avec les banlieues parisiennes sont visiblement des lieux de rassemblement des acteurs du bordel.
a écrit le 04/11/2013 à 19:39 :
Je ne suis pas content parce que c'est l'Etat donc les Français qui vont payer le remboursement de quelques énergumènes, qui je l'espère seront déchus de la nationalité Française. RAS LE BOL de tous ces semeurs de trouble. Attaquer une sous-préfecture, avec un bonnet rouge, on croirait une communauté de nains de jardins qui veulent faire une scène à Blanche Neige. Seulement, il n'y a pas de Blanche Neige, il y a un président élu, qu'ils soient d'accord ou pas. Il y en a pour cinq ans, qu'ils le veuillent ou non. Alors qu'ils se taisent, qu'on les arrête et qu'on leur fasse bien comprendre que la République peut se passer d'eux. La France n'est pas un dépotoir à violence. Qu'on les identifie. On doit bien savoir qui sait. Ne me dites pas que sur 19 portiques, on n'a pas eu le temps d'en identifier un. Même un seul. Celui-ci doit perdre la nationalité française.
Réponse de le 04/11/2013 à 20:05 :
les forces de l'ordre sont peut être complices dans cette affaire ....je ne m'imagine même pas ne serait ce qu'un instant qu'ils puissent être aussi incompétents a ce point...ils ont forcement laissé faire,histoire de relâcher la pression et éviter un affrontement avec les manifestants.
Réponse de le 05/11/2013 à 13:06 :
Evidemment qu'ils ont laissé faire. Vous oubliez la manif de la semaine dernière qui a mal tourné, avec affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Bilan : une main arrachée. Bref pas banal et c'est la raison pour laquelle les forces de l'ordre ont reçu instruction de laisser faire...
a écrit le 04/11/2013 à 19:37 :
Le danger auquel se confronte l'économie bretonne est qu'elle ne peut plus se restructurer. C'est la fin d'un modèle dirigiste de l'économie (i.e les réglementations et incitations venues de Paris ou Bruxelle, et dont l'eco-taxe est l'un des symboles). Alors, sous la même bannière on va trouver ceux qui veulent un programme libéral pour laisser les entrepreneurs reprendre le flambeau économique, et ceux qui dans la crainte d'une perte d'emploi imminente vont réclamer au contraire le recours plus important encore de l'Etat. C'est le paradoxe des bonnets rouges 2013. Enfin, les bretons ne sont ni des fainéants ni des timorés. Donc si l'économie s'écroule en Bretagne, elle s'écroulera aussi partout ailleurs en France.
a écrit le 04/11/2013 à 19:21 :
Ce n'est pas parce que Cousteau est mort qu'il faut porter un bonnet rouge. Ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas d'accord avec le gouvernement qu'il faut abattre 19 portiques. J'espère que tous les délinquants seront arrêtés. Il n'y a pas qu'en Bretagne que ça ne va pas. Il ne faut pas légitimer la violence. Ce ne sera jamais une raison.
a écrit le 04/11/2013 à 18:38 :
L'économie bretonne ? Non l'économie de la France !!! Voilà ce qui arrive quand des électeurs votent mal, aveuglés par le populisme et la lutte des classes. Quand on élit un fonctionnaire, que celui ci s'entoure de fonctionnaires, on détruit l'économie, science qu'ils ne connaissent pas du tout, bien à l'abri de leur statut d'emploi à vie et de ressources basées sur l'impot et donc le travail des autres. Sarko faisait un boulot pas si mauvais, avec le recul, non ? (même s'il énervait)
Réponse de le 05/11/2013 à 7:02 :
l'ancien president a fait de l'excellent travail , de l'air il en a brassé , des dettes il en a laissé , des copinages il en a arrosé jusqu'à plus soif d'ailleurs ecomouv le scandale qui résumera peut-être sa mandature , fort , trop fort , ils ont ruiné leur parti , ruiné le pays et n'ont meme plus de conscience ni de responsabilité ( responsable mais non coupable ..?) , quand aux idées .. on coure après les autres a défaut d'en avoir soi meme et dénoncer les assistés pauvres , alors que ceux qui vivent de l'état explosent sous nos yeux , une societée pratique l'usure sur le dos du contribuable , incroyable , ben non moi je ne veux jamais revoir cela .. du jamais vu depuis le général degaulle .. après lui le trop plein .. qu'il disait ..
a écrit le 04/11/2013 à 18:31 :
Le chiffre de 7% du PIB régional dans l'agriculture est faux, si on tient compte des secteurs dépendant de la filière agricole (recherche, bâtiment, transport, finance, etc...). On doit approcher les 20%. A part ça, l'article est bon (on lit parfois de ces bêtises...) .
Certains journalistes commentent des données de 2010 ou 2011, ce qui masque la montée du chômage actuelle en Bretagne, très violent. Dans l'agro-alimentaire, on a la conjonction du niveau élevé de l'Euro, l'augmentation du prix des aliments du bétail importés, la fin des restitutions dans la filière volaille, l'absence d'aides dans la filière porcine, les nouvelles contraintes environnementales, le dumping salarial en Allemagne, etc... Le tout au même moment ! Il y a d'autres secteurs de l'économie et d'autres régions touchés, bien sûr, mais le secteur agro-alimentaire breton bat quand même tous les records en ce moment. Et aussi, les journalistes - et les écolos - oublient que c'est le secteur agro-alimentaire qui a sorti la Bretagne de la mouise dans les années 1950. L'effondrement de ce secteur est très mal vécu par les Bretons, qui ne veulent pas retourner là d'où ils eu tant de mal à sortir...
Réponse de le 05/11/2013 à 9:58 :
Certainement pas, je suis Breton, j'ai bac+5 et 56 ans et je pleure de voir comment cette region a été saccagée par des imbéciles qui demandent un rendement extraordinaire à des terres qui sont par nature peu fertile. Pollution massive, fabrication d'une nourriture de très basse qualité nutritive, insécurité, où est le progrès dans tout ça?
Réponse de le 05/11/2013 à 9:59 :
Certainement pas, je suis Breton, j'ai bac+5 et 56 ans et je pleure de voir comment cette region a été saccagée par des imbéciles qui demandent un rendement extraordinaire à des terres qui sont par nature peu fertile. Pollution massive, fabrication d'une nourriture de très basse qualité nutritive, insécurité, où est le progrès dans tout ça?
Réponse de le 05/11/2013 à 10:00 :
Certainement pas, je suis Breton, j'ai bac+5 et 56 ans et je pleure de voir comment cette région a été saccagée par des imbéciles qui demandent un rendement extraordinaire à des terres qui sont par nature peu fertile. Le résultat c'est: Pollution massive, fabrication d'une nourriture de très basse qualité nutritive, insécurité, où est le progrès dans tout ça?
a écrit le 04/11/2013 à 18:14 :
L’économie bretonne est en danger... celle du reste de la France aussi ... c'est la réalité !!!!!!!!!!
a écrit le 04/11/2013 à 18:12 :
L’économie bretonne est en danger... celle du reste de la France aussi ... c'est la réalité !!!!!!!!!!
a écrit le 04/11/2013 à 18:11 :
Ils ont des chapeaux ronds vive la bretagne ils ont des chapeaux ronds mais n'ont plus in rond
a écrit le 04/11/2013 à 18:10 :
il n y a pas de précédent a cette écotaxe ailleurs EN EUROPE /§ ??
Réponse de le 04/11/2013 à 18:24 :
Si, mais à niveau d'imposition constant. Ce n'est pas une nouvelle taxe qui se surajouterai aux autres. L'accumulation de taxes, c'est le système bien français!
Réponse de le 04/11/2013 à 19:14 :
les mêmes (du-moins similaires) portiques sont installés en Espagne et au Portugal ... pour le reste je ne sais pas ... une révolution au niveau européenne ... à venir ... je ne sais pas nous plus !
Réponse de le 04/11/2013 à 19:14 :
les mêmes (du-moins similaires) portiques sont installés en Espagne et au Portugal ... pour le reste je ne sais pas ... une révolution au niveau européenne ... à venir ... je ne sais pas nous plus !
a écrit le 04/11/2013 à 18:07 :
il n y a pas de précédent a cette écotaxe ailleurs EN EUROPE /§ ??
Réponse de le 04/11/2013 à 19:06 :
que fait on des accords que ANNE de BRETAGNE a accordes aux BRETONS sur la libre circulation
Réponse de le 04/11/2013 à 20:50 :
soit les bretons ont les memes lois que les français sans favoristisme, soit on leur donne l'indépendance.
Réponse de le 04/11/2013 à 21:26 :
D'autant que c'est une légende urbaine qu'aiment se raconter les bretons, conquis par mariage ... Mouaaaahaaaaa !
a écrit le 04/11/2013 à 17:18 :
Il est évident qu'il y a des régions plus mal loties : Centre, Picardie, Outre Mer. Peu de transports, peu de formations d'excellences, peu de visibilité nationale (France O étant un peu un grand fourre-tout, malgré les meilleurs intentions).
a écrit le 04/11/2013 à 17:13 :
les bretons ont allumé un pétard avec l'écotaxe !! c'est un prétexte pour alerter le gouvernement du malaise des bretons face au chomage ! la bretagne a des atous et ne veut pas les perdre !
Bruxelles la menace .....
Réponse de le 04/11/2013 à 18:20 :
Bruxelles la menace.....!!! Qu'est ce qu'il ne faut pas lire......Si il y a une région qui a profité des subsits de l'Europe c'est bien la Bretagne. Quand a cette manif bonnet rouge cela ne met autant mal à l'aise que la manif contre le mariage pour tous ou les manifs de barbus et leur femme voilées.......La brretagne vaut mieux que ces cliché speudo "revolte des pauvres"
Réponse de le 04/11/2013 à 18:21 :
Bruxelles la menace.....!!! Qu'est ce qu'il ne faut pas lire......Si il y a une région qui a profité des subsits de l'Europe c'est bien la Bretagne. Quand a cette manif bonnet rouge cela ne met autant mal à l'aise que la manif contre le mariage pour tous ou les manifs de barbus et leur femme voilées.......La brretagne vaut mieux que ces cliché speudo "revolte des pauvres"
Réponse de le 06/11/2013 à 16:42 :
@lachcor + 10000
Et ras le bol des pseudo info ou 30 000 bretons manifestent. Petit rappel : 30 000 sur 3 000 000. Et puis je ne suis pas sûr que les revendications soient les mêmes entre le PC, le NPA, le FN, le MEDEF, la FDSEA et les nationalistes bretons (BZH), sans parler de certains élus UMP et PS.
Il est temps de faire les casseurs payés les dégâts... d'autant que certains dans le lot ne sont pas vraiment à plaindre.
Si les politiques et lobbys étaient moins nombrilistes on en serait pas là.
a écrit le 04/11/2013 à 17:11 :
LA BRETAGNE A VOTE HOLLANDE
ILS ONT DU HOLLANDE
LOL
Réponse de le 04/11/2013 à 18:25 :
Les hollandais de Hollande préfèrent maintenant qu'on les appelle les néerlandais ! Pour ne pas confondre !
Réponse de le 04/11/2013 à 18:44 :
exact,,,
Réponse de le 06/11/2013 à 2:41 :
Les français comme d'habitude ne savent que gueuler et sur des sujets qu'ils ne connaissent pas ! On est completement d'accord avec vous sur le fait de nous redonner notre indépendance que nous aurions du garder puisque illégale. Comme ca vous n'aurez plus à payer pour les Bretons. Promis ! L'Etat n'acceptera jamais parce qu'il a plus à perdre de nous mais tous ensemble on y arrivera surement ! Allez encore un effort, c'est le dernier acte que l'on vous demande et après vous serez définitivement tranquille ! Mais ne faites pas semblant !
Réponse de le 05/07/2014 à 11:14 :
Ok on vous donne l'indépendance à la Bretagne, mais on demande aux Bretons de quitter Paris et la France et d'arreter de cracher sur les Français et de les insulter de sales racistes anti-bretons, et de piquer leurs emplois en plus.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :