Anne Hidalgo : "quand on est essoufflé il faut peut-être changer les hommes"

 |   |  302  mots
Candidate à la Mairie de Paris, Anne Hidalgo, relance le débat sur un remaniement ministériel.
Candidate à la Mairie de Paris, Anne Hidalgo, relance le débat sur un remaniement ministériel. (Crédits : Reuters)
La candidate PS à la mairie de Paris se prononce en faveur d'un remaniement ministériel. La question se pose depuis fin octobre, même si elle a été balayée par Jean-Marc Ayrault.

Le remaniement, c'est maintenant? Certains à gauche, n'auraient rien contre des changements au gouvernement car ils marqueraient un "changement de cap" pour François Hollande, secoué par la fronde des "bonnets rouges"  ou encore la dégradation de la note souveraine par Standard & Poor's. C'est le cas d'Anne Hidalgo par exemple. La candidate à la mairie de Paris s'exprimait ce dimanche au micro d'Europe 1 pour son émission co-produite avec i-Télé et Le Monde. Sans prononcer le mot, elle a acquiescé à une question sur le sujet affirmant: 

"Il faut donner des signes et des signes assez rapides (...)" (...) Comme au football, il y a des gens sur le banc de touche (...) quand on est essoufflé il faut peut-être changer les hommes"

Une éventualité...

Après la reculade du gouvernement sur l'écotaxe fin octobre, l'éventualité d'un remaniement ministériel était évoquée en hauts lieux comme le signalait La Tribune.

>> Comment François Hollande peut-il rebondir?

Une  minorité de Français souhaite que François Hollande change son équipe. Un sondage Ifop pour le JDD du 3 novembre signalait ainsi que 18% des Français se prononçaient en faveur du remaniement, la majorité souhaitant avant tout une inflexion de la politique menée par le gouvernement.  

... balayée par Matignon

Toutefois, Jean-Marc Ayrault a clairement douché les espoirs de ceux qui souhaitent un remaniement lors d'un déplacement le 4 novembre:

"Ce n'est pas d'actualité. Quand ça arrivera, vous serez les premiers surpris"

A gauche, l'option du remaniement ne fait pas consensus. Trois jours plus tard, Jean-Christiphe Cambadélis, député de Paris, a ainsi lui aussi affirmé qu'elle n'était pas d'actualité tout en critiquant son efficacité: 

"Un remaniement, ça plairait à la presse huit jours et aux Français deux heures. Ce n'est pas ça qui change le climat d'un pays." 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2013 à 8:04 :
et si on la changeait, elle ?
a écrit le 12/11/2013 à 12:10 :
Bizarre, ma femme m'a fait la même remarque hier soir ! Allez faut bien ( sou) rire un peu !
a écrit le 12/11/2013 à 11:49 :
elle parle de Paris ? et de ses 12 ans de technocratie PS ?
a écrit le 12/11/2013 à 11:46 :
Changer les hommes ou les femmes quand ils sont essoufflés, c'est se qui va se passer à PARIS !!!!!!!
a écrit le 12/11/2013 à 11:06 :
Pas de doute, des propos venant d'une spécialiste. C'est vrai qu'elle ne manque ni d'air ni de souffle. Quant au banc de touche...
a écrit le 12/11/2013 à 11:05 :
Choix difficile, pour les pauvres parisiens entre Mme A Hidalgo et Mme Kosiusko Morizet, plus préoccupées de poursuivre leur carrière politique que de l'intérêt des parisiens...
a écrit le 11/11/2013 à 22:46 :
Les commentaires sont peu flatteurs , prenant le "discours" à la lettre. Il ne sert à rien de se cantonner aux rengaines traditionnelles, moquant même comme pas grave chacun des avatars rencontrés. Le rejet par les Français de leurs gouvernants et leur gestion de la même politique est le résultat de plusieurs décennies sinon d'un demi-siècle de désillusions ; cela a produit la dégénérescence de la nation, à travers ses valeurs et repaires perdus. Révolutionner serait une très vaste entreprise, indispensable néanmoins.
a écrit le 11/11/2013 à 19:59 :
Elle doit être plus précisé elle parle de sexe.
a écrit le 11/11/2013 à 18:41 :
Elle attend peut-être une place.....
a écrit le 11/11/2013 à 18:22 :
Je la comprend bain! ce qu'elle veut dire quand le bon homme est essoufflé,
a écrit le 11/11/2013 à 18:11 :
Mais les femmes aussi par simple souci d'égalité :-)
a écrit le 11/11/2013 à 17:06 :
Elle seule saura nous défendre et nous protéger,nous les retraités de la fonction publique!
a écrit le 11/11/2013 à 17:04 :
que les deputés fassent leur travail de REPRESENTANTS DU PEUPLE en censurant ce gouvernement la démocratie a tout a y gagner ,,,,,
a écrit le 11/11/2013 à 16:54 :
L'an prochain aux prochaines élections, les oligarques ploutocrates seront balayés comme des ordures, et ce ne sera que justice.
a écrit le 11/11/2013 à 14:19 :
Ce n'est pas l'essoufflement qui la guette : elle est à la retraite depuis qu'elle a 51 ans.
Ce qui fait peut-être un certain déjà, d'ailleurs.
a écrit le 11/11/2013 à 13:42 :
Et les femme aussi !!
Elle est le suppo de Delanoe qui a mis Paris à sac. Aujourd'hui meme les touristes (chinois en tete) ont peur dans Paris.
Changeons ces équipes qui s'enrichissent grâce à nos impôts et qui oublient que nous les payions (les politiques et les impôts). Ce sont nos employés et ils ne travaillent pas correctement. Que faire ???

A suivre
a écrit le 11/11/2013 à 13:38 :
Moi je changerais des femmes comme Hidalgo.
a écrit le 11/11/2013 à 12:21 :
En la voyant et surtout en l'écoutant, elle me paraît au bout du rouleau.... Il faudrait vite qu'elle sorte du terrain....
a écrit le 11/11/2013 à 8:43 :
ne plus voter pour un ou une candidate du PS
Réponse de le 11/11/2013 à 13:04 :
C'est pas gentil pour pédaloé, ce qu'elle dit...
a écrit le 11/11/2013 à 8:33 :
C'est parce qu'elle était essoufflée par le boulot, qu'elle a pris sa retraite d'inspectrice du travail à 53 ans ?
a écrit le 11/11/2013 à 0:49 :
Cela s'applique aussi à Paris, où l'équipe Delanoe est à bout de souffle ?
a écrit le 11/11/2013 à 0:34 :
Sûr que zéro il est pas d'accord car il serait le premier de la charrette...
a écrit le 10/11/2013 à 22:29 :
Il faut changer tous les socialos Hidalgo en tete.
a écrit le 10/11/2013 à 22:18 :
Pour moi a Paris, mon vote ne sera ni NKM, ni Hidalgo.
Réponse de le 11/11/2013 à 12:36 :
à @ Gub , bien raison, car il est inutile de voter lorsque l'on sait que cela se résultera par un grand désastre.
a écrit le 10/11/2013 à 19:39 :
Les Ministres s'essoufflent...mais c'est la France qui étouffe ! Quant à Madame Hidalgo, il lui est pratiquement impossible de parler sans proclamer sottises sur sottises.
a écrit le 10/11/2013 à 19:31 :
" C'est plus facile d'avoir la bouche....................... le bras tendu " : bon , c'est pas méchant .
a écrit le 10/11/2013 à 19:25 :
Zérault a raison: ca fait 40 ans qu'on remplace des tocards par des nuls, autant continuer avec ceux qu'on a en ce moment, les changer n'améliorera rien.
Réponse de le 10/11/2013 à 20:15 :
Magnifique ! Enfin un commentaire pertinent. De plus, chaque remaniement coute un bras en rentes et retraites dorees pour les sortants !
Réponse de le 11/11/2013 à 5:58 :
c'est pas faux.
Réponse de le 11/11/2013 à 10:22 :
Normalement, ils ont mis leurs meilleurs joueurs dès le départ... Qu'est ce que ça va être, s'ils font monter leur relève...
a écrit le 10/11/2013 à 19:19 :
oh oui Anne..... a la mairie de Paris "ils" reclament plein d'hommes nouveaux si possible jeunes et beaux...
a écrit le 10/11/2013 à 19:05 :
Changer les hommes pour faire la même politique je ne vois pas l'intérêt .
a écrit le 10/11/2013 à 18:36 :
Pourquoi un article sur la tribune, on connaît son incompétence pas besoin d'en rajouter. Elle espère un poste pour se retrouver au chaud après avoir coulé Paris elle veut couler la France.
a écrit le 10/11/2013 à 18:22 :
C'était une réflexion sur sa vie sexuelle ? xoD
a écrit le 10/11/2013 à 17:51 :
l equipe se trouve maintenant au bord du précipice // sauve qui peut
a écrit le 10/11/2013 à 17:49 :
l equipe se trouve maintenant au bord du précipice // sauve qui peut
a écrit le 10/11/2013 à 17:49 :
l equipe se trouve maintenant au bord du précipice // sauve qui peut
a écrit le 10/11/2013 à 17:37 :
n'aurait-elle pas envie d'un petit poste de ministre par hasard ??
Réponse de le 11/11/2013 à 14:25 :
LAISSER LES SE DEBROUILLER AU BORD DU PRECIPICE*****
a écrit le 10/11/2013 à 16:35 :
Et pourquoi pas les femmes? C'est cela aussi l'égalité des sexes. Le football féminin, elle ne doit à priori pas connaître.
a écrit le 10/11/2013 à 15:35 :
Il faut surtout et imperativement sortir de 'l'union europeenne, de toute facon elle va imploser alors vite retour a ce qui fait un pays ,des frontieres et une monnaie.
a écrit le 10/11/2013 à 15:31 :
il ne faut pas changer les homes mais l'home
a écrit le 10/11/2013 à 15:28 :
Petite réflexion au sujet de la politique économique menée par le gouvernement français suite à la nouvelle humiliation reçue vendredi matin à savoir la dégradation de la note de AA+ à AA par S&P. Le gouvernement français est devenu une ambulance et normalement on ne tire pas dessus. Je ne peux quand même pas m'empêcher de penser que ces ministres pratiquent tous le concours lepine de l'amateurisme et de l'incompétence. Comme le dit très bien Nicolas Doze sur BFM Business, cette dégradation est sérieuse mais pas grave. Sérieuse car c'est une politique économique inefficace qui est sanctionnée, sérieuse parce qu'elle peut potentiellement mettre dans le viseur des marchés et provoquer une brusque remontée des taux d'intérêts de l'ordre de 200 à 250 points de base sur une très brève période et qui dans l'état actuel des chose peut être létale. Mais ce n'est pas grave car d'abord il y a la BCE qui par miracle a baissé ses taux ce jeudi et heureusement que la France dispose de l'euro sinon le franc français aurait été mis au tapis depuis longtemps et les taux seraient montés en flèche. Ce n'est pas grave non plus car avec une pression fiscale de près de 52% (impôts et cotisations sociales) il y a de la marge pour baisser massivement les impôts et réduire la dépense publique qui atteint 57% du PIB. Il y a de la marge pour externaliser des missions non régaliennes au privé et pour revoir le système social français à bout de souffle. Ce n'est pas grave non plus car il suffirait d'annoncer quelques réformes comme un passage aux 39 heures payées 35, une réforme des professions réglementées, du code du travail et du mille feuille administratif pour changer de paradigme. Il est illusoire de croire un seul instant qu'Angela Merkel assouplira sa position en Europe tant que la France refusera d'entamer les difficiles mais pourtant nécessaires réformes structurelles
a écrit le 10/11/2013 à 14:58 :
ANNE ...1er ministre Le changement .... dans la continuité !
Réponse de le 10/11/2013 à 16:36 :
anne hidalgo
de ces gens qui voudraient nous guider !
elle qui est a la retraite depuis l'age de 52 ans grace au système genereux pour certains!
pensez inspectrice du travail , çà ouvre des portes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :