France : le PIB recule de 0,1% au troisième trimestre

Après un rebond de 0,5% au deuxième trimestre, le produit intérieur brut de la France s'est contracté de 0,1% lors du troisième trimestre, selon les données de l'Insee. Pour Pierre Moscovi, ce repli n'est pas "un indicateur de déclin".

2 mn

Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques, l'investissement des entreprises, un bon indicateur de la conjoncture économique à moyen terme, est également en repli (-0,6%) sur le troisième trimestre.
Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques, l'investissement des entreprises, un bon indicateur de la conjoncture économique à moyen terme, est également en repli (-0,6%) sur le troisième trimestre. (Crédits : reuters.com)

Le Produit intérieur brut (PIB) de la France a reculé de 0,1% au troisième trimestre 2013 après son rebond de 0,5% au deuxième trimestre. Un repli qui est notamment dû à une baisse des exportations, a annoncé l'Insee ce jeudi.

"Ce n'est pas une récession, ce n'est pas un indicateur de déclin"

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a immédiatement réagi. Sur RTL, il a ainsi déclaré:

Ce n'est pas une récession, ce n'est pas un indicateur de déclin.

Le ministre a parlé d'un simple "moment" dans "une année heurtée". Il a notamment rappelé les prévisions de rebond attendu au dernier trimestre (+0,4%).

L'Insee anticipait une stagnation du PIB

Selon l'Institut national de la statistique et des études économiques, l'investissement des entreprises, un bon indicateur de la conjoncture économique à moyen terme, est également en repli (-0,6%) sur le troisième trimestre.

Ce PIB en léger recul créé la surprise : pour le troisième trimestre, 22 économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,1% du PIB, leurs estimations allant de -0,2% à +0,2%. Pour sa part, l'Insee, dans sa note de conjoncture publiée en octobre, anticipait alors une stagnation du PIB pour le troisième trimestre, avant un rebond de 0,4% au quatrième trimestre également prévu maintenant par la banque de France.

La contribution de la demande intérieure à la croissance du troisième trimestre a été nulle, alors qu'elle avait représenté 0,4 point de PIB au deuxième trimestre, et celle de la variation des stocks des entreprises a été positive de 0,5 point.

Une baisse des exportations de -1,5%

La contribution du commerce extérieur a été en revanche négative de 0,7 point en raison d'une baisse des exportations (-1,5% après +1,9% au 2e trimestre) et d'importations qui restent dynamiques (+1,0% après +1,6%). Les dépenses de consommation des ménages comme des administrations publiques ont augmenté de 0,2% sur le trimestre.

L'investissement global s'est replié pour le septième trimestre consécutif

Mais l'investissement global, en baisse pour le septième trimestre consécutif, s'est replié de 0,6%. Celui des seules entreprises non financières, qui avait mis fin au deuxième trimestre à cinq trimestres de recul, avec une évolution corrigée à +0,1%, a rechuté, se contractant de 0,6%. Ce recul tient pour l'essentiel aux services (-1,0%) et dans une moindre mesure à la construction (-0,5%). Mais l'Insee note que l'investissement du secteur manufacturier a renoué avec une franche croissance (+0,9% après -0,3%).

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 14/11/2013 à 18:33
Signaler
c'est totalement cohérent avec l'absence totale de toute réforme qui pourrauit donner de l'oxygène. Il faut que flanby aille faire un stage en suéde, en finlande, au canada ... grosses économies et professionnalisant le monde politique et public et ç...

à écrit le 14/11/2013 à 16:23
Signaler
Rappelons-nous que le mot "reprise" a plusieurs sens. Ce que voulait dire François et qui a été mal interprété, c'est que lorsqu'il y a un grand trou et que les finances sont au plus bas (dans nos chaussettes par exemple), il devient nécessaire de f...

à écrit le 14/11/2013 à 16:17
Signaler
Rappelons-nous que le mot "reprise" a plusieurs sens. Ce que voulait dire François et qui a été mal interprété, c'est que lorsqu'il y a un grand trou et que les finances sont au plus bas (dans nos chaussettes par exemple), il devient nécessaire de f...

à écrit le 14/11/2013 à 13:38
Signaler
Il existe un indicateur "populaire", celui qui consiste à regarder le caddie de la ménagère au super marché. Il est devenu rare celui qui était autrefois plein! Le rebond aura nécessairement lieu un jour ou l'autre, lorsque la voiture coutera plus c...

le 14/11/2013 à 15:25
Signaler
Votre analyse est excellent on limite nos achats et on remplace le matériel défaillant que par obligation pour ceux qui on on les moyens, pour les autres on vit sans. Pour le rebond je ne suis pas aussi optimiste que vous le comportement des gens a c...

à écrit le 14/11/2013 à 11:39
Signaler
Un petit accroc dans le chemin vers le redressement de la France. Il est certain que le redressement fait mal, mais au moins il est salvateur.

le 14/11/2013 à 11:47
Signaler
c'est sur , le redressement fait mal, d'autant qu'il s'agit d'un redressement "inversé, "c'est a dire que l'on se rapproche de plus en plus du désastre, et là, ça va vraiment faire mal !!

à écrit le 14/11/2013 à 10:57
Signaler
"Ce n'est pas une récession, ce n'est pas un indicateur de déclin." : L'autisme politique dans toute sa splendeur !!!

le 14/11/2013 à 13:04
Signaler
Le plus grave étant qu il soit a l économie et en compta un moins est un moins encore un peu de patiente sa fin est proche

à écrit le 14/11/2013 à 9:52
Signaler
C'est une croissance "négative", mais cela reste de la croissance. La récession est derrière nous et la courbe s'est renversée.

à écrit le 14/11/2013 à 9:45
Signaler
C est la faute à sarko

le 14/11/2013 à 13:51
Signaler
Ça fait 18 mois que nos énarques au pouvoir n ont pris aucune décision de réformes ils sont entièrement responsable. Et maintenant vu leur sondage ils sont petrifie 3.5 années a ternir ça risque d être bien long

à écrit le 14/11/2013 à 9:27
Signaler
Hollande va bientot nous faire dire par le chauve de service que c'est une grande victoire car sa plolitique devait condure à une baisse de 1% du PIB mais que la baisse a baiss2 à 0.1% seulement. Comme la baisse des dépense publique, c'est la baisse ...

à écrit le 14/11/2013 à 9:08
Signaler
Je me rappel des envolées lyriques de mosco et consorts lors de l'annonce du q2 a +0.5 (due essentiellement a l augmentation de la consommation en électricité) Cette soit disant reprise à été complètement sur vendue par .le gouvernement

à écrit le 14/11/2013 à 8:55
Signaler
la reprise "elle est là" disait un certain F.H. le 14 juillet. Quel visionnaire!!!

à écrit le 14/11/2013 à 8:48
Signaler
On s'est très bien que quand l'Euro dépasse les 1,35 dollars, il plombe les exportations du Sud de la zone euro. C'est vérifié aujourd'hui!

le 14/11/2013 à 9:24
Signaler
Regardez les allemands ça tourne à plein régime. Vous êtes comme le gouvernement c'est toujours la faute des autres. Quand l'euro est bas on ditl'inverse, votre analyse est simpliste.

le 14/11/2013 à 9:38
Signaler
1) le poids des exportations dans le PIB français est modeste 2) 0n exporte que 40% hors de la zone euro. conclusion ce n'est la cause de nos malheurs ( confere :performance de l Allemagne hors de la zone euro)

le 14/11/2013 à 9:50
Signaler
L'Allemagne a une monnaie qui correspond à la puissance de son économie. Pas la France ou l'Italie. Vous remarquerez que les USA, le Japon et l'Angleterre qui ont baissé leur monnaie voient leurs exportations repartir. Mais il n'y a pas plus aveugle ...

le 14/11/2013 à 10:03
Signaler
Jetez un oeil sur les conférences de Francois Asselineau (upr.fr) sur l'ue et l'euro et vous comprendrez dans quelle mouise nos gouvernants nous ont mis depuis 40 ans (bizarrement, ce type n'a pas accès aux médias...). Si vous voulez une autre source...

à écrit le 14/11/2013 à 8:30
Signaler
Le "modele" francais s'effondre, enfoncé par l'Allemagne, les USA, la GB, d'odieux pays libéraux. A mon avis, la raison profonde est que l'on a pas appliqué une vrai politique de gauche. Tout le monde reconnait la supériorité du socialisme: Venezue...

le 14/11/2013 à 8:48
Signaler
Exemple Cuba qui vient de créer 500 000 postes de fonctionnaires ! c'est une politiquer de gauche une vraie !

le 14/11/2013 à 9:06
Signaler
L'Allemagne n'est pas libérale! C'est une sociale-démocratie, c'est ce qui fait encore plus mal! Sauf que les Allemands ont fait les réformes pour protéger leur modèle social. Qu'est ce qu'on attend pour le faire? La droite française 10 ans au pouvo...

le 14/11/2013 à 9:29
Signaler
On ne peut tout de meme pas avoir plus de fonctionnaires qu'il n'y a d'habitants en France, quoique.

le 14/11/2013 à 9:30
Signaler
On ne peut tout de meme pas avoir plus de fonctionnaires qu'il n'y a d'habitants en France, quoique.

le 14/11/2013 à 9:30
Signaler
On ne peut tout de meme pas avoir plus de fonctionnaires qu'il n'y a d'habitants en France, quoique.

le 14/11/2013 à 10:02
Signaler
Les USA et la GB arrose de billet leur économie, c'est une politique monétariste à mille lieux de l'indépendance de la BCE et de l'euro fort. Seul l'allemagne réussi dans cette zone euro grâce à une compression salariale très forte, si celle-ci avait...

le 14/11/2013 à 10:02
Signaler
Les USA et la GB arrose de billet leur économie, c'est une politique monétariste à mille lieux de l'indépendance de la BCE et de l'euro fort. Seul l'allemagne réussi dans cette zone euro grâce à une compression salariale très forte, si celle-ci avait...

le 14/11/2013 à 10:03
Signaler
Les USA et la GB arrose de billet leur économie, c'est une politique monétariste à mille lieux de l'indépendance de la BCE et de l'euro fort. Seul l'allemagne réussi dans cette zone euro grâce à une compression salariale très forte, si celle-ci avait...

à écrit le 14/11/2013 à 8:23
Signaler
On peut mesurer les effets d une nouvelle politique économique au bout de 18 mois le résultat arrive actuellement à chacun d en tirer les consequences

à écrit le 14/11/2013 à 8:16
Signaler
Je ne comprends pas. On a augmenté à fond les impots et les taxes , et on n' a pas eu de réforme de structure (il n'y a aucune restructuration du mammouth étatique en vue). Les 20% de fonctionnaires devraient pouvoir consommer pour deux ; ça devrait ...

le 14/11/2013 à 8:42
Signaler
Voici pourquoi les fonctionnaires ne peuvent pas consommer pour deux comme vous le dites: le point d'indice qui sert de base au calcul de mon traitement est gelé depuis quatre ans; l'inflation equivaut à la baisse annuelle de mon salaire.. Mes quelqu...

le 14/11/2013 à 9:38
Signaler
Trop d'impots tue l'impot. Une certaine Martien Aubry future premier ministre a dit que Laffer etait une foutaise. Pourtant les rentrée d'IS / TVA / IR baisse.. C'est drole non? Je n'ai plus qu'ne obession, reduire mon IS/IR et je ne consomme plus sa...

à écrit le 14/11/2013 à 8:14
Signaler
et pendant ce temps +0.3 en Allemagne, le chomage qui baisse au Royaume-Uni et aux USA....

à écrit le 14/11/2013 à 8:12
Signaler
Encore une magnifique réussite de François Flamb'hollande qui a réussi à motiver le pays grâce à sa politique audacieuse et pertinente....Merci les socialistes. Vivement les élections pour que je vous renouvelle ma confiance !

le 14/11/2013 à 8:45
Signaler
Oui les élections seront le jugement pour haute trahison .apres Chirac et Sarko ils ont tenu aucune promesse de campagne J ai voté FH mais jure même si c était lepen je reste chez moi

le 14/11/2013 à 9:26
Signaler
Restez chez vous bien au chaud, courage fuyons

le 14/11/2013 à 12:07
Signaler
mais enfin NOEL c'est dans un mois.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.