Les Allemands de plus en plus accros aux antidépresseurs

 |   |  514  mots
Les Français ne sont pas les premiers consommateurs d'antidépresseurs au monde
Les Français ne sont pas les premiers consommateurs d'antidépresseurs au monde
Les pathologies psychiatriques et les psychotropes représentaient 16 % (22,6 milliards d'euros) des dépenses de santé en 2011. Mais contrairement aux idées reçues, les Français ne sont pas les premiers consommateurs, selon l'OCDE qui pointe en revanche une hausse de la consommation outre Rhin.

Selon l'étude de l'Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IRDES) intitulée " La prise en charge de la dépression dans les établissements de santé ", Les pathologies psychiatriques et les psychotropes représentent 22,6 milliards de dépenses, soit 16% des dépenses totales de santé en 2011.

Parmi les 2,1 millions de patients adultes hospitalisés pour un motif psychiatrique ou pris en charge pour une affection de longue durée psychiatrique, plus d'un tiers souffre d'épisodes dépressifs caractérisés. La dépression est l'une des maladies psychiques les plus répandues en France. Selon une étude de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) datée de 2007, trois millions de personnes en seraient affectées.

Quelques symptômes facilement détectables

Comme le rappelle l'IRDES, un épisode dépressif caractérisé (EDC), tel qu'il est défini par la médecine, est identifié par la présence d'au moins quatre symptômes dont au moins un important, et la perturbation des activités habituelles du patient. Quels sont ces symptômes ? L'INPES cite le fait de vivre une période d'au moins deux semaines consécutives en se sentant triste, d'avoir pris ou perdu au moins cinq kilos, d'avoir beaucoup plus de mal que d'habitude à se concentrer…

Les Français ne sont pas les premiers consommateurs d'antidépresseurs au monde

Cette étude vient relancer la question récurrente du mal-être en France. Selon une étude de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) tout récemment publiée, les Français ne seraient pas les premiers consommateurs d'antidépresseurs au monde ?

En effet, la consommation moyenne d'antidépresseurs dans les 23 pays membres de l'OCDE est ainsi de 56 cachets par jour pour 1.000 habitants. La France se situe à une honorable 13e place de ce palmarès à égalité avec l'Allemagne et la Slovénie avec cinquante comprimés. Avec 13 cachets par jour, la Corée du Sud et le Chili restent les pays qui consomment le moins d'antidépresseurs. Sont classés dans le bas du classement le Canada avec 86 médicaments, l'Australie (89) et l'Islande (106)

La crise fait des ravages dans les esprits

Autre enseignement de cette étude, la consommation de psychotropes a pratiquement doublé dans les nations membres de l'organisation entre 2000 et 2011, basée à Paris. Si l'augmentation reste relativement modeste en France, la consommation étant passée de 40 à 50 cachets, certains pays frappés de plein fouet par la crise financière ont enregistré des augmentations brutales. En Espagne, la consommation d'antidépresseurs a bondit de 51 % entre 2003 et 2011. Au Portugal, c'est un saut de 20% qui est observé. Le bond le plus important est en Allemagne.

L'Allemagne n'est pas épargnée

Au regard de ses résultats économiques, l'Allemagne est-elle épargnée par ce mal-être ? Absolument pas. Selon l'OCDE, la consommation d'antidépresseurs a bondit de 46 % entre 2007 et 2011. Une explosion qui s'expliquerait notamment par la progression du nombre de travailleurs pauvres et de l'augmentation de la proportion, toujours plus importante, de salariés cumulant plusieurs emplois pour boucler leurs fins de mois.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2013 à 9:08 :
enfin un progrès , les français ne sont plus premier dans ce domaine , la crise a redistribuée les cartes et les pays ou l'on paie les gens avec des salaires de misère a de quoi peser sur les esprits de ces derniers qui ne voient jamais le bout du tunnel , les suicides aussi il suffit de se renseigner quelque peu autour de nos voisins européens pour voir l'état d'esprit inquiétant , pas étonnant donc que meme chez notre voisin allemand pourtant si fort par son économie mais d'un plan social , il n'y a qu'a voir a l'est , c'est pas fameux , 20% de chômeurs en moyenne dans de nombreux landers de l'est , par contre les grandes compagnies allemandes ouvrent des usines en pologne et encore plus a l'est .. re-unifiés mais avec des mini jobs voir rien du tout .. la déception est énorme dans ces landers qui ont cru aux magasins pleins et au plein emploi .. a quel prix finalement ?..
a écrit le 03/12/2013 à 17:42 :
tiens donc ! je croyais l'allemand heureux, le français peureux et dépressif ? quel marché de dupes ... au pays de la bière on stresse, on déprime c'est vrai que l'avenir est incertain aussi , nos dirigeants feignent de ne pas comprendre le peuple...
Réponse de le 03/12/2013 à 18:06 :
eh! oui les politiques nous racontent des fadaises! à nous de les envoyer "balader"!!
a écrit le 03/12/2013 à 16:23 :
Même avec les antidépresseurs les allemands font mieux que nous, ça me mine mais ça me mine.
Réponse de le 03/12/2013 à 17:54 :
allons reprend toi ! ne te fais pas de bile !
a écrit le 03/12/2013 à 15:08 :
si ça se trouve, leur sécu continue juste à rembourser des médicaments que notre sécu ne rembourse plus... et du coup on déprime moins en france... sur les stats :) youpééé :))))
a écrit le 03/12/2013 à 14:57 :
Ils depriment , ils sont vieux , la mauvaise qualité de leur VW est in fine mise à jour enfin.
a écrit le 03/12/2013 à 14:25 :
Travailleurs pauvres, plusieurs postes .... J'en connais des gens comme ça en Allemagne. Aucun ne rentre en-dessous de 1700 nets (après impôts) le mois ... Et vit à 40% des coûts en France .... Très pauvres ces gens-là ....
Réponse de le 03/12/2013 à 14:36 :
Certainement que vos amis habitent Munich. Allez donc faire un tour à Berlin ou en ex-allemagne de l'est, voir les papys - mamies faire les poubelles à la recherche de bouteilles consignées ..
Réponse de le 03/12/2013 à 17:05 :
Au moins ils ne sont pas à la charge de la collectivité !
Réponse de le 03/12/2013 à 19:03 :
@ @pierre: en France ça ne risque pas d'arriver les bouteilles ne sont pas consignées. Malin!
a écrit le 03/12/2013 à 14:13 :
Ils ne se reproduisent plus assez depuis un bon moment, solde négatif, et ils se droguent...l'Allemagne n'est pas l'exemple à suivre
a écrit le 03/12/2013 à 13:56 :
Tiens, je croyais que c’était nous les français les premiers consommateurs.
a écrit le 03/12/2013 à 13:50 :
Normal on leur a filé notre malbouffe. Désormais à eux les porcs bourrés aux antibiotiques... ça doit bien jouer sur le système.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :