Où mettre les touristes chinois ?

 |   |  760  mots
La France a tous les atouts pour attirer de plus en plus de touristes chinois, qui consacrent en moyenne 40% de leur budget en dépenses sur place. Mais cela réclamera des aménagement et des réorganisations dans des lieux déjà saturés. (Photo : Arnaud David (CC))
La France a tous les atouts pour attirer de plus en plus de touristes chinois, qui consacrent en moyenne 40% de leur budget en dépenses sur place. Mais cela réclamera des aménagement et des réorganisations dans des lieux déjà saturés. (Photo : Arnaud David (CC)) (Crédits : Reuters)
Le nombre de touristes chinois est passé de 10 à 83 millions en à peine plus de dix ans. La France, déjà saturée, doit donc s'organiser pour réussir à accueillir cette clientèle dépensière. Un bon moyen de soutenir sa demande intérieure.

Le monde change. Pour preuve, le nombre de touristes chinois vers l'international est passé de 10 millions à 83 millions entre 2000 et 2012. Et celui-ci devrait "continuer à croître de 10% par an en moyenne jusqu'à 2020. Ce grâce aux efforts menés par Pékin pour qu'un plus grand nombre de Chinois profite de la croissance du pays", explique Rajiv Biswas, chef économiste Asie Pacifique chez IHS Global Insight.

Une clientèle dépensière

Leur rêve absolu ? La France et sa capitale, selon une étude du Boston Consulting Group. Une aubaine pour le pays, qui reste la destination numéro un, non seulement dans le monde (82 millions de touristes accueillis en 2012), mais aussi pour les Chinois.

"La France est connue en Chine. Les entreprises françaises y sont implantées depuis longtemps, sa gastronomie et son Histoire y sont réputées", selon Sylvain Duranton, directeur associé en charge du tourisme au Boston Consulting Group (BCG). Pourtant, sur les plus de 80 millions de touristes chinois, seulement 1,4 million ont visité la France en 2011, selon les chiffres de l'Insee. La marge est donc importante.

D'autant plus que la clientèle chinoise est dépensière. "Ils consacrent 40% de leur budget vacances au shopping", souligne le spécialiste du tourisme. Des dépenses qui, en raison d'un taux de change qui leur est de plus en plus favorable et de salaires qui montent, ont explosé de 40% entre 2011 et 2012. D'ici à 2030, leurs dépenses devraient passer de 260 milliards à 1.800 milliards de dollars.

Un moyen de soutenir la demande interne, moteur de la croissance française

Ce qui est loin d'être anodin dans un pays comme la France, dont la croissance est principalement tirée par la consommation. De fait, "le tourisme est un puissant moteur pour favoriser une croissance portée sur la demande intérieure", a pointé lundi dernier le président de la Commission européenne José-Manuel Barroso, à l'occasion d'une conférence sur le tourisme qui se tenait à Berlin.

D'autant plus que si l'Hexagone accueille le plus grand nombre de touristes par an, il ne se classe qu'en troisième position derrière les Etats-Unis et l'Espagne en termes de gain, d'après l'Organisation mondiale du tourisme. Le secteur rapporte pourtant plus que celui de l'énergie par exemple. De ce point de vue, accueillir des touristes réputés pour être dépensiers apparaît comme essentiel.

Les monuments importants sont déjà saturés

"Mais il ne faut pas contempler ces chiffres en se disant que cela va venir tout seul", prévient Sylvain Duranton. De fait, si les atouts de la France sont certains - un territoire ramassé avec une grande diversité de richesses culturelles authentiques qui plaisent aux clients chinois - encore faut-il qu'ils en aient pour leur argent. Habitués des voyages groupés (55% d'entre eux choisissent ce type de voyage organisé) ils sont 65% à envisager de voyager en solitaire. Or la France fait souvent partie d'un tour d'Europe des grandes villes qui comprend Londres, Rome, Paris mais aussi les Châteaux de la Loire et le Mont Saint-Michel, autres destinations françaises phares.

Se rendre en France doit donc garder de l'intérêt pour eux, alors que Paris, les Châteaux de la Loire et le Mont Saint-Michel sont déjà saturés de touristes et peuvent à la longue en fatiguer plus d'un. Il faut donc s'organiser.

Des efforts au niveau de la filière sont à prévoir

Du côté de l'hébergement, cela devrait suivre, selon Sylvain Duranton, car les effets de la crise sur la demande interne ont libéré des capacités. Mais le problème est ailleurs, estime-t-il : "on doit s'organiser au niveau de la filière touristique pour mettre en place une véritable politique industrielle pour répondre aux besoins".

En ce qui concerne les monuments, par exemple, il est impossible de les agrandir. Il faudra donc se poser la question de la gestion des flux, des horaires d'ouverture, de la qualité des guides par exemple, selon le spécialiste du tourisme. Le secteur aérien, essentiel pour acheminer cette nouvelle clientèle, doit s'y adapter. "Les touristes chinois adorent le shopping et détestent être limités dans leurs achats, pour les attirer à Dubaï, la compagnie Emirates a par exemple relevé sa limite de poids par bagage", raconte-t-il.

"Il y a tout un tas d'investissements à faire sur les infrastructures d'accueil, constate le spécialiste, mais il faut les financer, or dans le contexte budgétaire actuel, ce ne sera pas simple". . Il y aurait pourtant beaucoup à y gagner, selon lui.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2013 à 20:34 :
Je pense qu'il ne faut pas négliger une clientèle riche qui vient dans notre pays dépenser beaucoup d'argent, le tourisme en ces temps de crise, est une resource essentielle, il faudrait sécuriser les zone touristiques des escrocs et les pickpocket qui sont devenu un véritable fléau et qui nuit au tourisme et à notre image, sans compter la sur facturation abusive et les violences aux personnes.
L'Hôtellerie, la restauration, les services touristiques, les transports, il faut beaucoup de personnel, c'est une mine d'or, comme pour les russes, on devrait faire plus attention plutôt négliger cette manne.
a écrit le 06/12/2013 à 17:11 :
c'est une bonne nouvelle, mais il faudrait surtout interdire que le foncier puisse être acheter par des étrangers comme le font un certain nombre de pays d'asie (dont la thaillande..), et éviter de se retrouver dans la situation de l’Afrique où ils achètent massivement pour exporter la production. Le foncier doit rester la propriété du pays et de ses occupants nationaux. halte à l'angélisme de la concurrence totale sans aucune protection, ceux qui en assurent la promotion n'en subissent aucune des conséquences, ce sont des fonctionnaires dont la paye est totalement indépendant des résultats.
a écrit le 06/12/2013 à 14:54 :
Dans les châteaux de la Loire...
a écrit le 06/12/2013 à 11:35 :
"Où mettre les touristes Chinois" n'est vraiment pas une formulation courtoise, et même elle est à la limite de l'impolitesse... on devrait dire "comment acceuillir mieux les touristes Chinois qui choisissent notre pays"....
Le tourisme est une vache à lait pour le devenir de notre économie; l'hospitalité souriante et la gentillesse doivent entrer de force et rapidement dans la mentalité française.
a écrit le 05/12/2013 à 23:05 :
1- Gros travail en perspective à l'aéroport de Roissy: je rentre pas dans le détail, tout a déjà été dit sur ce site,
2- Dispositifs de sécurité à améliorer dans les lieux touristiques. Les touristes chinois et les asiatiques en général sont trop souvent victimes du laxisme des autorités aux abords des endroits prisés des touristes. A l'heure d'internet et des réseaux sociaux, Paris a déjà une sale réputation en Asie, les témoignages sur youtube se comptent par centaines,
3- Renforcer les lois de protection des usagers des transports: service minimum, etc... car les grèves ont souvent lieu en haute saison touristique,
4- Libéraliser les taxis,
5- Libéraliser les horaires d'ouverture des enseignes haut de luxe et de grande distribution dans les endroits touristiques,
6- Améliorer la propreté des lieux publics (excréments, chewing gum, mégots...)

Singapour est un exemple à suivre !
a écrit le 05/12/2013 à 17:29 :
Je propose de :
Faire des grèves
Faire attendre des heures pour visiter des sites de prestige
Fermer l'ensembles des magasins des champs Élysée a 21h
Ne surtout pas apprendre l'anglais a l'école
Encourager les pickpocket a dépouiller les touristes
Accueillir chaleureusement cette population
Interdit le paiement en espèce de plus de 3000€
Encourager les crottes de chiens, les crachats, les papiers gras, etc sur les trottoirs de nos villes
Faire la chasse et pénaliser les "consommateurs" de prostitution
En passant, ne pas réguler les trafics de traite de filles des pays de l'est
Etc...
De cette manière d'autres pays récupéreront cette manne de cach et nous pourrons continuer a vivre tranquille :-)
Vive le France
Réponse de le 06/12/2013 à 17:19 :
pour parodier coluche "rigoles pas c'est ton pognon" en parlant des dépenses publiques, je dirai pour votre "rigole spas c'est déjà le cas ! du moins en partie (il y a plus illettrisme en france que dans le Tadjikistan ), quand aux grèves, chut ....
PS : taubira va pénaliser les bijoutiers cars ils tentent les "consommateurs gratuits" (nouveau nom pour les délinquants qu'on en doit pas stigmatiser), et il va y avoir un code du travail pour leur garantir de bonnes conditions de travail, interdiction de détention d'armes, les bijoux doivent être facilement prenables sans risque de se blesser sinon le consommateur gratuit pourra porter plainte.....
quand on vous dit qu'on fait du social, heu heuuuu !
a écrit le 05/12/2013 à 13:58 :
Le tourisme chinois pour mieux équilibrer financièrement le tourisme en provenance de Lampedusa.
Réponse de le 05/12/2013 à 14:09 :
bien vu
Réponse de le 05/12/2013 à 18:46 :
Des chiffres ?
a écrit le 05/12/2013 à 13:56 :
Ouvrir le Dimanche et la nuit, 7/7 24/24 comme en Asie
a écrit le 05/12/2013 à 13:50 :
Et aussi en leur donnant les moyens de venir sur la Côte d'Azur...très ´romantique ´ où ils veulent se marier..il faut donc redonner des slots à Qatar et un second vol quotidien à Emirates, le 777 quotidien étant presque toujours complet, il faut se donner les moyens d'une politique industrielle.
a écrit le 05/12/2013 à 13:41 :
A voir et a revoir le film de jean Yanne les chinois a paris !
a écrit le 05/12/2013 à 12:38 :
deja ouvrir les magasins le dimanche et avoir une justice ferme pour contrer cette insecurité grandissante a l encontre des touristes asiatiques en region parisienne
Réponse de le 05/12/2013 à 13:48 :
Effectivement, habitant en Corée, la plupart de mes collègues où amis, reviennent déçus car ils ont été agressés!
Réponse de le 05/12/2013 à 13:49 :
Et les coréens sont, la dessus, similaires à des chinois. Ils aiment voyager, aiment la France et aiment dépenser!
Réponse de le 05/12/2013 à 13:54 :
Merci chère gagate de vous recoller au turbin pour servir nos visiteurs le dimanche aux galeries farfouillettes !
a écrit le 05/12/2013 à 12:12 :
Tant qu'à faire, la France étant à vendre partout...devenons une province chinoise dans laquelle nous serons...peut être les employés.
Réponse de le 06/12/2013 à 15:03 :
Non non, nous serons désemployés...car beaucoup trop chers....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :