Trois quarts des Français ne croient pas au pacte de responsabilité

 |   |  365  mots
François Hollande a lancé l'idée d'un pacte de responsabilité: les entreprises embaucheraient en échange d'une baisse de cotisations patronales
François Hollande a lancé l'idée d'un "pacte de responsabilité": les entreprises embaucheraient en échange d'une baisse de cotisations patronales (Crédits : reuters.com)
Les trois quarts des électeurs ne pensent pas que François Hollande sera en mesure de réduire les dépenses publiques ni que les entreprises créeront des emplois en échange d'une baisse des cotisations patronales

Une large majorité (74%) de Français refusent leur confiance à François Hollande pour diminuer les dépenses publiques et autant (73%) ne font pas plus confiance aux entreprises pour créer des emplois en échange d'une baisse des cotisations patronales, selon un sondage Ifop à paraître dimanche.

Selon cette étude, à paraître dans Sud Ouest Dimanche, ces scores élevés traduisent "l'ampleur de la défiance régnant aujourd'hui dans le pays" et renseignent sur "l'intensité des efforts qui devront être consentis pour crédibiliser" le "Pacte de responsabilité" proposé le 14 janvier par le président de la République.

57% des sympathisants UMP ne font pas confiance aux entreprises

Pour être gagné, le pari présidentiel devra vaincre "un sentiment de scepticisme extrêmement répandu dans la société française", souligne l'Ifop. Ainsi 57 % des sympathisants UMP ne font pas confiance aux entreprises contre 76 % dans les rangs socialistes. Inversement, 69 % des sympathisants PS accordent leur confiance à François Hollande contre 10 % seulement pour les sympathisants de l'UMP.

Parallèlement, 82 % des sympathisants du Front de Gauche et du Front national ne font pas confiance aux entreprises pour créer des emplois et respectivement 61% et 90 % en ce qui concerne le gouvernement.

Les électeurs veulent que la droite coopère avec le gouvernement

Selon un autre sondage BVA, réalisé pour I-télé et le Parisien-Aujourd'hui en France publié samedi, 62% des Français estiment toutefois que l'UMP doit "s'inscrire dans une coopération avec le gouvernement" pour mettre en place le "Pacte de responsabilité". Seuls 31% souhaitent que la droite s'y oppose. Pour les sympathisants de droite, seule une faible majorité (52%) veut souligner les désaccords, quand 45% se disent prêts à coopérer.

La réduction du nombre de régions , plébiscitée

Par ailleurs, 69% des personnes interrogées approuvent la proposition de François Hollande de réduire le nombre de régions, contre 29% qui s'opposent à cette idée.

- Sondage Ifop réalisé du 15 au 17 janvier auprès d'un échantillon représentatif de 996 personnes interrogées par questionnaire en ligne selon la méthode des quotas. Sondage BVA réalisé les 16 et 17 janvier auprès d'un échantillon représentatif de 990 personnes, également selon la méthode des quotas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2014 à 17:09 :
avant de croire à une baisse du chômage par une baisse des charges , il ne faut pas oublier que la plupart des entreprises sont en sous activité du fait de la crise et qu'elles n'ont pû ajuster leurs effectifs du fait des très grosses difficultés administratives que cela représente ! aujourd 'hui elles sont donc en sur-effectif De ce fait , si l'activité reprenait elles n'auraient pas besoin d'embaucher dans l'immédiat ! de toutes façons , en période d'incertitude , les boites dégraissent pour refaire leur marge, ne remplacent pas les départs naturels et n'embauchent qu'en CDD . La courbe du chômage n'est pas prête à s'inverser
a écrit le 20/01/2014 à 14:49 :
C'est beau les formules mais on sait pas ce que ca signifie. Moi je propose de faire le pacte de transparence de la politique.
Il y aura une commission et un ministre de tutelle...
Au final on fera rien (mais faut pas le dire)
a écrit le 20/01/2014 à 11:47 :
Bien sûr, une majorité de patrons (avec la complicité des actionnaires et du top management) vont d'abord empocher le surcroît de bénéfices avant d'investir, après avoir dissimuler ces mêmes bénéfices dans des paradis fiscaux, pour faire croire qu'il n'y en a pas, comme d'habitude ! Résultat : une bonne partie des économies publiques qui vont compenser la suppression des cotisations salariales vont aller droit dans la poches des plus riches, et ceci malgré la surveillance de l'état qui sera limitée par le secret bancaire.
Réponse de le 20/01/2014 à 14:24 :
exactement c'est ce qui va se passer les riches toujours plus riches les pauvres toujours plus pauvres.
a écrit le 20/01/2014 à 10:11 :
De grâce, arrêtez de nous polluer la vie et notre quotidien, avec vos sondages "truqués" et fantaisistes, qui n'apportent strictement rien.....l'image que veulent donner ces chiffres sont strictemnt à l'opposé de celles que nous pouvons rencontrer en allant à la rencontre des "vrais français"
Quand aux annonces "fumeuses" du président F.H., une fois de plus ce ne seront que des "effets d'annonces" ...le premier résultat est qu'il est opposé à la suppression des départements......
Qu'il mette en pratique ses engagements et nous jugerons sur pièces....dans l'immédiat, nous suivons avec attention le vote sur le non cumul des mandats, et attendons le verdict de l'assemblée, puisque le sénat s'y oppose mais que depuis bien longtemps, le vote des sénateurs ne représente plus rien, puisque l'assemblée vote le contraire...supprimons ce sénat et son armée de vielllards irresponsables qui coûtent à la collectivité.
Réponse de le 20/01/2014 à 11:31 :
complétement d'accord avec vous,supprimons ce sénat qui ne sert a rien,cette maison de retraite des privilégiés de la politique,qui refuse le non cumul des mandats et n'oublions pas le très nombreux personnel qui bénificie des très nombreux avantages tels que la prime de nuit payée meme aux jardiniers,la prime e chauffage ,la très interressante condition pour les retraites de ces messieurs votée en pleine nuit sous l'impulsion de mr Debré,votée aussi bien par la gauche que la droite tous d"accords pour leurs privilèges!!la honte!!
a écrit le 20/01/2014 à 8:49 :
certains estiment que le PS collabore avec l'UMP pour sortir la France de ses problèmes!!
quelle foutaise! çà fait des dizaines d'années que l'on a les uns,puis les autres,rien ne change,et c'est normal,se sont les memes!quand il s'agit de voter des lois,dans la nuit,voir mr Debré,pour satisfaire,et conserver leurs priviléges ;là ils sont d'accord,car c'est bien pour leurs priviléges qu'ils parlent de la France,de la république,mais s'en foutent,ce qui compte c'est leurs cas personnels,cà fait des décenies que çà dure!,dehors l'UMPS!!
Réponse de le 20/01/2014 à 10:41 :
Si vous n'etes pas content du gouvernement en place,alors choisissez L'ALTERNANCE,base de toute démocratie
Réponse de le 20/01/2014 à 13:34 :
Quelle alternance? UMP ou PS, tous sont issus des même sérails, ont reçu le même type de formation, et aucun ne se distingue ni pas ses idées originales, et encore moins par le simple bon sens.

La vérité, c'est que tant que nous serons représentés par des élus issus de la fonction publique et de certains corps (avocats…), qui au final ne nous représentent pas, car ils ne nous connaissent pas, cela ne pourra pas fonctionner correctement.

La révolution démocratique serait de faciliter l’accès aux postes de représentants du peuple à toutes les strates de notre population, à due proportion.

Et d’interdire par exemple aux énarques de se présenter à des élections nationales. Qu’ils le veuillent ou non, ils n’ont pas été formés pour cela… Mais ont bien su s’approprier les rênes du pouvoir, et l’on constate maintenant qu’elles en ont été les dérives.
Réponse de le 20/01/2014 à 14:57 :
Faut changer le syteme politique:
*comptage des votes blancs (ca evitera de voter pour les extremes pour que cela bouge)
*Interdiction d’être fonctionnaire et politique. Si un fonctionnaire a un mandat il doit demissionner de l'administration (ça évitera les parasites de l'ENA).
*Creation ou mise en œuvre des contres pouvoirs entre le legislatif, executif, justice.
*Clarification du syteme justiciaire que l'on souhaite: Justice Politique avec élection ou justice républicaine ou les magistrats appliquent les lois et ne les interprètent pas qu'en bon leur semble...
*Suppression des milliers de lois qui ne son pas appliqués/obsoletent/se contre dise.
*Suppression des couches administrative: 2 locals (regions+communautés urbaine) et 1 national
a écrit le 20/01/2014 à 7:44 :
Depuis 40 ans, UMP et PS n'ont fait aucune réforme de structure pour équilibrer le budget. A la conférence de presse, François Hollande a indiqué "espérer" réaliser 50 milliards d'économies en 3 ans. C'est largement insuffisant quand on sait qu'il aura emprenté 80 milliards d'euros sur les marchés en 2013. Il existe une solution douloureuse pour éviter la banqueroute : mettre fin a notre état social qui lessive les salariés et les entreprises : réduire les dépenses dans la santé et l'éducation. Les dépenses sont colossales avec des résultats médiocres dans l'éducation. Depuis 40 ans, l' UMPS nous conduit droit vers la "banqueroute pour tous" avec le résultat que l'on connait en Grece : chomage de masse (50% des jeunes), salaires -30% ,retraites -30%, émigration des jeunes diplomés.
Réponse de le 20/01/2014 à 14:25 :
il faut donc supprimer la sécu. super
a écrit le 19/01/2014 à 22:24 :
On n' a rien relancé, on travaille pour crâner devant la presse ou bien pour faire vivre les gens?
a écrit le 19/01/2014 à 21:48 :
Les français n'en croivent pas leurs oreilles, croisent, alors le bidet peut-il ruer, ça c'est une bonne question de cédille. alors coupez vous l'aîle ensuite la cuisse, puis la cédille du garçon. On le mange à tête de veau en sauce financière et vous êtes notre ami. Nous sommes chez Retz? Je grand commandeur du pays décrète 5 points de croissance, c'est un mot magique, est-on dans le charançonnais ou bien dans le garçonnet à moins que ça soit dans le cancrelat, ou le cafard, vous disez le peuple français avec cédille, je te coupe la cédille, je te retourne et voila qu'on chante meunier tudor! Vive Henri 8 puisque nous sommes sous les rois!
Réponse de le 20/01/2014 à 7:27 :
"croivent" du verbe "croiver" bien sûr...
a écrit le 19/01/2014 à 21:37 :
La croissance par décret, c'est formidable comme dans la chançon, avec cédille, comme dans charançon.
a écrit le 19/01/2014 à 19:31 :
La crédibilité de Hollande est proportionnelle à la capacité de tous nos "politiciens professionnels de carrière" à sortir le pays de l'ornière, c a d nulle !!! A l'étranger tous le monde me demande pourquoi le peuple "de base" Français ne se révolte pas face à autant de Ploutocrates et de Technocrates. Car droite comme gauche c'est exactement la même caste: celles des parasites qui étouffent le peuple. L'ENA et Polytechnique sont devenues 2 effroyables usines à fabriquer des Ténardiers dont la seule gloire est de voler le fruit du labeur de "ceux d'en bas". La seule issue c'est que les citoyens prennent leur courage à 2 mains et re-conquièrent la Bastille (ou plutot l'Elysée) en instaurant une vraie démocratie citoyenne, respectueuse, transparente, innovante, moderne, bref une démocratie qui donne envie d'y vivre et non pas de la quitter.
a écrit le 19/01/2014 à 18:51 :
réduire le nombre de régions ? pour faire des économies réelles , il faudra alors sabrer largement dans leurs administrations pour éviter tous les doublons ! Mais qui va se charger de cette tache insurmontable ? surement pas FH
a écrit le 19/01/2014 à 18:40 :
Si on n'y croit pas, c'est qu'il existerait un point qui cloche ou bien une cloche à sonner, le tocsin de la déraison? Puisque certains disent hissons ho, on peut chanter une chanson de boomer looser en matière d'emploi, Santiano, blabla. C'est l'histoire de Laurel et Hardy, le gros et petit qui se disputent. Ou de Tic le rapide, et Taac la grosse lanterne. Alors Tic est l'esclave de Taac. Et le petit Kévin n'a pas de travail et vit dans un clapier pour cause de léporisme. L'abeille semble s'énerver...
a écrit le 19/01/2014 à 18:28 :
C'est amusant, 75% n'ont guère confiance, seulement quand on regarde le niveau du déficit qui augmente avec les prélèvements, 80 de prévu cette année pour un zéro pointé de croissance, l'airbus vire de bord en demi tour droite, effet d'annonce ou de manche? Maitre aliboron fait la leçon d'économie, a cheval sur mon bidet (les petits chevaux du cac) quand il trotte il fait des pets (grands projets non rentables), on ne fait pas avancer un bidet en le poussant des deux côtés. Il n'y a pas de carotte, c'est de la carotte! ah c'est de la balle! On peut lire des sondages en ligne assez édifiants. Alors l'ostérité c'est pour quand? Ou on fait dans l'ostalgie? Et si on chantait Malbrough... ou le petit oison?
a écrit le 19/01/2014 à 18:15 :
Ils ne maitrisent rien c'est du vent , comment pourraient-ils réformer au mieux disant , faut pas rêver le pays est un bateau énorme où l'on ne sait pas ce qui se passe dans les détails à tous les niveaux de la société . Il y a tout a reprendre et ils n'ont pas l'étoffe pour le faire comme leurs prédécesseurs .
a écrit le 19/01/2014 à 14:25 :
Nos deux présidents successifs nos ont tellement raconté de sornettes que l'on ne croit plus à. rien de leur discours.On attend des actes et non des mesures symboliques .On jugera sur pièce
a écrit le 19/01/2014 à 14:03 :
Nous avons une rare unanimité. On aurait un homonculus appelé France et on lui plante des aiguilles? Le fonctionnaire règne et le salarié c'est l'esclave... et le jeune en exclusion et sans revenu avant 25 ans!
a écrit le 19/01/2014 à 13:58 :
forcément les français n'y croient pas. L'Europe a débloqué des aides pour l'emploi des jeunes, il existe un phénomène qui soulève l'indignation au sud européen: l'exclusion d'une bonne partie d'une génération de la vie active. C'est une forme de shoah qui empêche le développement de se faire et le bureaucrate écrase la société. Les deux de la population parlent de déclin absolu, on peut alors parler de la mort du corps social? Pour la question des cumuls, on peut très bien militer contre les carrières publiques.
a écrit le 19/01/2014 à 12:53 :
Les seuls qui oseront réformer notre société totalement sclérosée c'est ceux qui ne profitent pas déjà du système et ceux qui n'ont pas froid aux yeux pour prendre des risques. Les Français ne sont pas aussi crétins que veulent le croire les Apparatchiks de la droite et la gauche; bien entendu qu'ils savent pertinemment que les réformettes d'Hollande c'est du foutage de gueule pour faire oublier ses aventures graveleuses ! Actuellement je trouve que les mieux placés pour transformer le pays (mais ils devront faire leurs preuves) c'est le parti NousCitoyens.fr
Réponse de le 19/01/2014 à 13:48 :
Sur que c'est pas les ploutocrates qui dorment dans nos instances politiques (assemblée, sénat, région, département, communautés de pays etc..) qui vont aider à scier la (confortable) branche sur laquelle ils sont assis ! Il va falloir un sacré courage à Denis Payre (NousCitoyens) pour réformer tout ça. Sa stratégie de créer un mouvement citoyen bottom-up me semble la seule crédible: c'est uniquement face au nombre et à la pertinence des propositions que les Apparatchiks accepteront d'abdiquer. Une stratégie un peu à la Nicolas Hulot, sauf que cette fois il irait jusqu'au bout: présenter un candidat à la présidentielle. Donc tous mes encouragements à NousCitoyens, je ne vois pas d'autre planche de salut face au naufrage que subit notre pays actuellement.
Réponse de le 19/01/2014 à 14:14 :
Pourquoi réformer ? Ça fonctionne très bien ce système, l'oligarchie mondialiste n'a jamais été aussi riche et puissante ...
Réponse de le 19/01/2014 à 16:16 :
En effet il va falloir des gens sacrément courageux, audacieux et convainquant pour sortir le pays de l'ornière dans laquelle nos Apparatchiks Politiques, leurs complices Technocrates et la mafia des Banksters nous a plongé. Si le mouvement de M. Payre arrive a regrouper des dizaines ou des centaines de milliers de citoyens il aura une légitimité et une force peut être suffisante pour lancer les réformes sérieuses qui s'imposent. Dans le cas contraire il sera laminé par la machine politico-technocratique en place dans le pays depuis 50 ans.
Réponse de le 19/01/2014 à 18:06 :
les riches oligarques dont vous parlez sont certainement les syndicats, avec leurs chateaux et leurs parties fines?
Réponse de le 19/01/2014 à 22:41 :
Payre fera le résultat de Cheminade.
a écrit le 19/01/2014 à 12:37 :
Chat échaudé craint l'eau froide !!! les français se sont faits avoir par un menteur professionnel, aujourd'hui démasqué. Hollande s'est fait élire pour mener une vie de milliardaire (il a son Airbus privé et qu'est ce qu'il s'en sert), et ça lui permet de mieux "emballer" les meufs !! L’avenir de la France n'a aucun intérêt pour lui, c'est juste un intérêt personnel, Son niveau de vie de milliardaire était son objectif et il fera tout pour le garder
a écrit le 19/01/2014 à 12:28 :
On comprend pourquoi les français ne croient pas au pacte de responsabilité puisque francois hollande n'a fait qu'un effet d'annonce sans impact réel sur les comptes et les marges des entreprises.
Pour calculer l’impact du pacte de responsabilité il faut tenir compte de l’IS. En effet la baisse des cotisations fait mécaniquement augmentée le résultat imposable qui est soumis à l’impôt sur les sociétés.
Si l’on calcule le gain pour l’entreprise des mesures annoncées :
30 milliard de baisse de cotisation – 10 milliards récupéré grâce à l’IS – 20 milliards avec la suppression du CICE = 0
Réponse de le 19/01/2014 à 12:49 :
@la taupe
Qui aurait pu croire les francais aussi interesses à ce point par la fiscalite des entreprises.?
Pour autant si votre analyse est juste...qu'est ce qui peut bien expliquer les retours et commentaires plutot enthousiastes du milieu patronnal et d'une partie de la droite (pourtant plutot liberal et partisanne d'une politique de l'offre)? A l'image de cette chef d'entreprise lors de l'emission "des paroles et des actes" ou des propos du representant CGPME...Seraient il à ce point credule ? La critique c'est bien mais à un moment c'a devient lassant.
Réponse de le 19/01/2014 à 20:40 :
je confirme, très juste analyse avec un IS à 33.33%. Je pense que le MEDEF mais pas la CGPME applaudit, pour mieux par la suite enfoncer notre clown en disant "vous voyez nous y croyions". ce n'est que mon avis mais pour la taxation ça c'est sûr.
a écrit le 19/01/2014 à 12:01 :
On comprend pourquoi les français ne croient pas au pacte de responsabilité puisque francois hollande n'a fait qu'un effet d'annonce sans impact réel sur les comptes et les marges des entreprises.
Pour calculer l’impact du pacte de responsabilité il faut tenir compte de l’IS. En effet la baisse des cotisations fait mécaniquement augmentée le résultat imposable qui est soumis à l’impôt sur les sociétés.
Si l’on calcule le gain pour l’entreprise des mesures annoncées :
30 milliard de baisse de cotisation – 10 milliards récupéré grâce à l’IS – 20 milliards avec la suppression du CICE = 0
a écrit le 19/01/2014 à 12:01 :
On comprend pourquoi les français ne croient pas au pacte de responsabilité puisque francois hollande n'a fait qu'un effet d'annonce sans impact réel sur les comptes et les marges des entreprises.
Pour calculer l’impact du pacte de responsabilité il faut tenir compte de l’IS. En effet la baisse des cotisations fait mécaniquement augmentée le résultat imposable qui est soumis à l’impôt sur les sociétés.
Si l’on calcule le gain pour l’entreprise des mesures annoncées :
30 milliard de baisse de cotisation – 10 milliards récupéré grâce à l’IS – 20 milliards avec la suppression du CICE = 0
Réponse de le 19/01/2014 à 22:37 :
Si l'entreprise ait quelque chose d'intelligent aec ces 30 millirds, au choix, baisser les prix, recruter, investir....Dans tous ces cas le bénéfice imposable baisse d'autant (à hauteur des amortissements légaux pour les investissements) donc où voyez vous qu'on récupère l'IS dans ce cas ?
a écrit le 19/01/2014 à 11:48 :
Si vous voulez savoir qui a le pouvoir, demandez-vous de qui on ne peut pas parler dans ce pays...
Réponse de le 19/01/2014 à 13:04 :
Patrice Evra?
a écrit le 19/01/2014 à 11:08 :
Evidemment, puisque la bureaucratie, l'administration et ses obligés bloquent toutes les réformes en France...
Réponse de le 19/01/2014 à 12:39 :
Le premier défenseur de cette bureaucratie et de ses fonctionnaires, le premier à en tirer partie (à tous points de vue dont financier), c'est Hollande lui même ! Elle est belle la vie de milliardaire, avoir un Airbus privé, pour se lever des "meufs" bien plus jeune en étant un petit gros bedonnant et à moitié chauve !!!!
a écrit le 19/01/2014 à 11:00 :
Il trompe ses femmes comme il a trompé la France. Quel bonimenteur? il aurait fait un tabac sur les foires expositions.
Réponse de le 19/01/2014 à 12:52 :
Du fait qu'il n'a jamais été marié, il n'a juré fidélité à aucune d'elle. Ce qui n'est pas le cas de beaucoup de gens marié...
Réponse de le 19/01/2014 à 14:47 :
c'est bien là le problème comment faire confiance à ce personnage sans aucun scrupule? pas un brun d'amour propre.
a écrit le 19/01/2014 à 8:23 :
On voit avec tout ces sondages combien le désespoire règne dans la population quelque soit les couches sociales, les tendances politiques. Il y a division et pas de Capitaine à la barre. De toute façon la défiance est-elle des uns contre les autres que tout celà risque de mal finir. On ne pourra blâmer que tout les politiciens, syndicalistes et autres grands patrons qui depuis 40 ans se servent sur la bête, se partagent le pouvoir, mentent et font de fausses promesses. Le bilan est là, il faut payer aujourd'hui le prix de cette démagogie de la classe dirigeante, le taux d'abstention aux élections est plus grave encore que les votes extrêmes.
Réponse de le 19/01/2014 à 10:08 :
+1
Réponse de le 19/01/2014 à 12:40 :
Et n'oublions pas les sondages de complaisance, n'oublions pas par exemple que le patron de 'lIPSOS est un grand ami de Hollande et qu'il truqe les sondages à l'avantage de Hollande, sans aucun état d'ame
a écrit le 18/01/2014 à 22:44 :
la balle est dans le camp de tout le monde !! tout le monde peut créer son entreprise
il faut du courage ,(14h par jour entre chantier devis et paperasserie,et 6j semaine)
il faut savoir que en taux horaire dans le bâtiment un artisan gagne tout juste le smig ,
surtout dans la période actuelle .c'est la fierté qui les fait tenir. je leur lève mon chapeau.
c'est triste de voir comme ils sont méprisés.
Réponse de le 19/01/2014 à 11:08 :
Il faut du courage, c'evident, surtout avec l'administration qui vous met les bâtons dans les roues! La France n'aime pas les entrepreneurs.
a écrit le 18/01/2014 à 22:43 :
la balle est dans le camp de tout le monde !! tout le monde peut créer son entreprise
il faut du courage ,(14h par jour entre chantier devis et paperasserie,et 6j semaine)
il faut savoir que en taux horaire dans le bâtiment un artisan gagne tout juste le smig ,
surtout dans la période actuelle .c'est la fierté qui les fait tenir. je leur lève mon chapeau.
c'est triste de voir comme ils sont méprisés.
a écrit le 18/01/2014 à 21:57 :
Ce constat est sain parce qu'il est naturel et franc. Cela des lustres que les sornettes et balivernes lassent les Français. L'on en vient à toujours arguer de la moins pire des solutions. Qu'espérer honnêtement des Français ?
a écrit le 18/01/2014 à 19:00 :
de ne rien faire ce serais pire alors la balle est dans le camp du patronnat ,,,???
a écrit le 18/01/2014 à 18:40 :
Difficile de croire encore à ses numéros ratés d'illusionniste.
Réponse de le 19/01/2014 à 12:41 :
Menteur premier ne va pas bananer les français chaque fois !!!
Réponse de le 19/01/2014 à 12:53 :
Si, si...Cela marche à chaque élection...
a écrit le 18/01/2014 à 17:26 :
Le politique nous abreuve de discours depuis des décennies qu'il soit de droite ou de gauche et au plus haut niveau celui de chef de l'Etat. Est en place également un jeu de poker menteur entre le politique, le patronat et les syndicats des salariés chacun avec son discours de l'avenir alors qu'aucun n'est pas capable de parler du jour et du lendemain alors l'avenir!!!!!!! Les français ne peuvent croire à tous ses politiciens dans le sens d'hommes de discours pas d'hommes responsables de la vie d'un pays. Sans être pessimiste la France ne peut pas s'en sortir sans une reprise de ce pays par les citoyens qui devront mettre hors d'état de nuire pour notre avenir les institutions actuelles destructrices de valeurs dont la première LA MORALE.
a écrit le 18/01/2014 à 17:06 :
La p('ite valérie vient de sortir de l'hosto...Tous ses fans attendaient patiemment ce come back, notamment les lecteurs de Closer.
a écrit le 18/01/2014 à 17:04 :
Hollande veut faire des économies mais sa compagne dispose d'un bureau et de 5 collaborateurs qui nous coûtent au bas mot 250 000 euros/an et c'est probablement plus .Il nous parle d'usage et si c'est fait en toute transparence et si c'est pas trop coûteux çà lui va .Tous ces gens sont infects , ils se servent sur la bête ,On imagine ce qui se passe sur toutes les strates , les efforts c'est pour nous et vas y que je te rajoute des trimestres , que je t'augmente la TVA , etc ... .J'attends Mars et ensuite Mai pour voir la tête qu'ils vont faire
a écrit le 18/01/2014 à 16:56 :
En réalité il faut abandonner définitivement la monarchie et le colbertisme qui va avec. La France peut s'en sortir si les partenaires sociaux dans l'entreprise décident ensemble de ce qu'il faut faire de cette baisse de charge (dans beaucoup de cas, ce sera aussi baisser les prix pour espérer plus de commandes et donc plus de travail). Idem sur l'administration : chaque responsable de région ou de fonction doit prendre en main l'efficacité et la baisse des coûts sans tout attendre des ministères. Bref, c'est la mentalité française qu'il faut changer...
Réponse de le 18/01/2014 à 17:16 :
La mentalité française qui a fait la France doit s'effacer face à la mentalité anglo-saxonne qui a fait ses preuves?? Pourquoi pas? Mais nous sommes en guerre!
a écrit le 18/01/2014 à 16:30 :
Il reste donc 1/4 d'incrédules...
Réponse de le 19/01/2014 à 12:42 :
Ou 1/4 de profiteurs !!! Genre fonctionnaire grassement payé à ne rien faire, toute sa vie, et qui adore Hollande qui a promis de ne pas toucher à leurs privilèges !!!
a écrit le 18/01/2014 à 16:27 :
Avec le CICE il y avait allègement des cotisations patronales... est-ce que les employés en ont ne serait-ce que la couleur ? Que dalle !
Ca va être la même chose pour cette histoire...
a écrit le 18/01/2014 à 16:23 :
Il aurait pu promettre 60 milliards rires !! Évidement c est du vent !! mais derrière il a une seule stratégie , la même que le bluff du CICE qu on a toujours pas touché et qui va être réintégré dans la fin des cotisations famille. Le petit François essaye de redonner confiance car effectivement cela relancerait tous et nous mettrait dans un cercle vertueux . je crois pas que ça puisse marcher sans des actes très fort !!! Les actes de François 0000 on les attends !!!
a écrit le 18/01/2014 à 16:05 :
75% des francais ne croient plus un mot de ce que peut dire FH, quoiqu'il dise. Il reste les 25% qui profitent du systéme....
Réponse de le 19/01/2014 à 12:47 :
C'est sûr qu'un fonctionnaire qui ne fait quasiment rien de la journée, touche 5.000 euros nets par mois, en aura 4.000 net (voire plus) de retraite (multiplié par 2, car souvent ces bêtes là vivent en couple) ont intérêt à supporter Hollande qui a déclarer vouloir maintenir leurs avantages, en prélevant + d'impôts sur les travailleurs... ET que dire de ces profs de facs payés 10.000 euros par mois pour 4 heures de cours par semaine ! (et qu'on ne vienne pas nous prendre pour des billes en parlant de la soi-disant recherché que ces apparatchiks sont censer réaliser!!) 3/4 des français souffrent pour assurer le bien être d'un quart de privilégiés, les fonctionnaires et quelques gros patrons amis de la gauche à qui la gauche accorde des avantages délirants (genre Bergé, qui avait gagné des dizaines de millions d'euros sous Miterrand, ou Pinault et ses financement s de l'état sans contrepartie...) Tout ça avec la sueur des travailleurs et entrepreneurs
Réponse de le 19/01/2014 à 12:55 :
La vrai question est de savoir si un homme politique est crédible. Personnellement, je ne le crois plus. Gauche, droit, Gauche, droite...La France marche aux pas..disait DeGaulle.
Réponse de le 19/01/2014 à 22:48 :
Description un peu caricaturale de la fonction publique. Moi j'ai vécu les deux situations : j'ai commencé comme fonctionnaire et je ne le suis plus. Je bossais autant qu'aujourd'hui (beaucoup) mais en étant beaucoup moins bien payé et j'ai quitté à cause du calcul des retraites n'intégrant pas les primes...
a écrit le 18/01/2014 à 15:52 :
Menteur un jour menteur toujours, comment croire cet incompétent notoire.
a écrit le 18/01/2014 à 15:34 :
tant qu'on n'obligera pas par LA LOI les entreprises a recruter il n'y a aucune chance que le chomage baisse.voici une proposition:que les entreprises ne versent plus de dividendes a leurs actionnaires,en échange elles embauchent.pour compenser le gouvernement leur promet une baisse d'impots d'ici a 2017
Réponse de le 18/01/2014 à 16:15 :
rarement vu un commentaire aussi stupide,
vous ne comprenez décidément rien à l'économie
. Obliger les entreprises a embaucher (sur quel critères d'ailleurs ) c'est les mener à la faillite !
quant a supprimer les dividendes des actionnaires , ceux iront voir ailleurs tout simplement ...donc faillite de l'entreprise,
mais vous préférez peut être les nationaliser. même Mitterant avait abandonné l'idée.
Réponse de le 18/01/2014 à 16:52 :
Alco je suis bien d'accord avec vous, il est même surprenant de voir un raisonnement aussi stupide sur la Tribune !!!
Réponse de le 18/01/2014 à 17:00 :
Votre vision est une vision type ex-URSS. Je vous propose donc d'aller vivre en Corée du Nord pour voir ce qu'est le régime que vous aimez tant!!!!!!
Réponse de le 18/01/2014 à 17:09 :
Élu PS, nous sommes dans une économie de marchés, pas sous un système
"ex soviétique" Même les Chinois s'y mettent, j'ai vu des pêcheurs s'associer
créer une société afin d'avoir des moyens financiers et compétitifs. Les syndicats
prennent toujours l'exemple sur le 4/4O. Tous les PDG ne gagnent pas ce que
la critique cite. Il y en a même qui tirent le diable par la queue. Le problème ne vient pas de Hollande, depuis plus de trente ans pour colmater les déficits de la
sécu, retraite caisse de chômage etc. On a augmenté les charges, c'est un peu
l'histoire du tonneau qui à force d'en mettre explose. Fin des années 50 aux cours
l'expert comptable disait que il était question de calculer les charges au prorata-temporis du Chiffre d'affaire/NB salariés. On a vu le résultat. Une entreprise ne peut
pas faire comme l' Etat augmenter les "impots" pour équilibrer ses recettes
Réponse de le 18/01/2014 à 18:43 :
@ elu PS: qui va rester actionnaire ? l'état surendetté ? Retour à l'URSS, avec les succès que l'on sait ?
Réponse de le 19/01/2014 à 5:57 :
A Elu PS: crees ta boite et on reparle. Ok? Ignare et utopiste, toi et tes syndicats politises anarchistes vendrez vos parents pour votre cause suicidaire... Heureux d'etre expatrie!
a écrit le 18/01/2014 à 15:31 :
Il ne s'agit pas de croire ou de ne pas croire. En fait, cet homme est le roi de l'enfumage depuis toujours (affaire Caton....) et ce "coup" n'est là que pour tenir jusqu'à l'élection de 2017 et gagner en mettant en difficulté la droite afin de se retrouver au second tour avec le FN et nous sortir un "sursaut démocratique" pour rester au pouvoir. Il n'y a ici que calcul politique et ce personnage se moque des Français depuis toujours. Ne demandons pas à un menteur de dire la vérité!!!!!
a écrit le 18/01/2014 à 15:14 :
il n'est plus crédible. le baratin c'est bien mais il a une fin : le pacte de ceci ,le choc de cela..... des mots, encore des mots ,paroles paroles...... des slogans mais que plus personne ne croit
a écrit le 18/01/2014 à 15:12 :
Comment croire "Moi président" ?? Il n'a jamais travaillé , il est incapable de trancher , il trahit même ses proches , n'aime pas les riches et tape sur les pauvres et les classes moyennes .....il ne pourra tenir le quart de ce qu'il raconte ....il cherche juste à rester coute que coute ( surtout à nous ) jusqu'en 2017 !!
a écrit le 18/01/2014 à 15:06 :
Pour que le pacte fonctionne, il faut que instances administratives soient associées à la relance de l'Etat, qui je le rappelle, inclut bien sur le secteur privé ET le secteur public. Trop souvent (comme d'habitude), les politiques demandent au seul secteur privé de faire des efforts, toujours, encore et encore. C'est oublier que le secteur public représente le poste de dépense le plus faramineux qui soit !!! Encore des promesses non tenables malheureusement, surtout à la lumière des non pas 35 milliards promis mais bien d'environ 10, donc 3 fois moins. Allez faire 1 million d'emploi avec ça..... oui, on peut le fera, on fera des travailleurs pauvres !!! vive le socialisme aveugle !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 18/01/2014 à 15:41 :
Pour moi ... vous êtes dans la fonction publique ????
a écrit le 18/01/2014 à 15:06 :
L'essaim des abeilles semblent en colère contre le golem qui mange le miel. La politique de la crotte et du fumier n'emporte pas l'adhésion de la population. On torture le sel de la terre, les français sont poussés au suicide au travail, les droits ne sont pas appliqués, on subventionne le poulet sans aîle après la cuisse, on subventionne le viole d'enfants au niveau international, on fait dans la cédille, le déficit ne relance rien si ce n'est le chômage, on parle simplification des papiers, c'est la crise de rire, ne devrait-on pas sur de tels sujets, face à des politiciens papons téléphoner aux nations unies.
a écrit le 18/01/2014 à 14:40 :
1 statut unique emploie et salaire a vie pour tous fini les problèmes tout ira bien
a écrit le 18/01/2014 à 13:47 :
J'aimerai douter, mais douter de quoi? D'une annonce floue non étalonnée?
a écrit le 18/01/2014 à 13:47 :
Soyons sérieux, l'économie n'est pas au service du socialisme, les entreprises se développent au mieux selon leurs différents choix. Il n'y a pas de "pacte" possible ou je ne sais quelle supercherie ou usine à gaz. Libérer le travail est le seul espoir et pas solution. Une solution est sûre, or qui voudrait faire confiance au gouvernement ? Personne. Réduire les charges, c'est avoir un peu plus d'espoir que davantage de français lancent davantage de projets mais ils peuvent tout aussi bien choisir de partir.
Réponse de le 18/01/2014 à 14:56 :
@Pragma
Vous aurez peut-être remarqué que nous vivons au début du XXIème siècle, le XXème siècle c'était il y a longtemps. Entre temps, il y a eu la fin des guerres coloniales, la fin de la ségrégation aux US, la fin de l'apartheid en Afrique du Sud et même la fin du communisme. Libérer le travail et réduire les charges sont des recettes qui ramèneront à des heures aussi sombres que par le passé.
a écrit le 18/01/2014 à 13:31 :
Les différents pactes de Mr Hollande ne semblent jamais avoir été tenus,alors celui la ou un autre on sait où ce le mettre
a écrit le 18/01/2014 à 13:28 :
Si tu crois un menteur la première fois c'est lui qu'il faut blamer,si tu le crois une deuxième fois c'est de ta faute.S'il promet autant aux électeurs qu'a ses conquetes on sait à quoi s'en tenir,on se feras larguer à la première occasion
a écrit le 18/01/2014 à 13:28 :
D'un autre coté et selon un sondage BVA le Parisien, 62 % des Français interrogés estiment que l’UMP doit « s’inscrire dans une coopération avec le gouvernement pour mettre en place le pacte de responsabilité ». Seuls 31 % souhaitent que la droite s’y oppose. Et même en se limitant aux seuls sympathisants de droite, 45% souhaitent que l'UMP coopère. (Autant dire que Copé est totalement out, mais c'est chronique). Donc si j'ai bien compris 74% des français refusent leur confiance à Hollande pour mettre en place le pacte de responsabilité mais 62% demanderaient à l'opposition de coopérer ? Comment voulez vous qu'on prenne les sondages, les sondeurs et les journaux qui les rapportent au séreux?
a écrit le 18/01/2014 à 13:27 :
baisse des charges salariales + defisc des heures sup = consomation des ménages confiance production investissement emplois croissance baisse de la dette baisse des impôts ↩️Consommation ...
Réponse de le 18/01/2014 à 15:08 :
@Treize56
De l'enfumage, de la masturbation intello-économique qui ne sert que ceux qui profitent du système.
a écrit le 18/01/2014 à 13:27 :
Les Français attendent de voir pour croire. Ils veulent des preuves, des résultats et plus des promesses. ça fait 30 ans qu'on leur raconte des histoires, ils sont incrédules...
a écrit le 18/01/2014 à 13:23 :
comment croire un gus qui n'aime pas le travail, qui a menti en permanence notamment sur le pacte de croissance (il faut se rappeler qu'il allait mettre au pas madame Merkel), sur l'inversion de la courbe du chômage, sur l'arrêt de la hausse vertigineuse des impôts et taxes en tout genre, sur le fameux valls et sa France apaisée. Maintenant il nous sort son pacte de responsabilité, venant d'un irresponsable, c'est drôle; que Daft punk s'occupe de ses aventures avec son scoot, qu'il laisse les Français faire aux prochaines élections le nécessaire pour l'éjecter lui et sa clique réelle d'incompétents.
a écrit le 18/01/2014 à 12:57 :
Un pacte de responsabilité...? mais c'est un slogan socialiste ordinaire ....! comme l'invention bluffante du ministère du redressement productif...!...C'est gens là au pouvoir, nous mentent régulièrement....! le plus grave ...ils pensent même nous prendre pour de gogos...! Le bulletin de vote , va leurs filer une baffe démocratique géante...!
Réponse de le 18/01/2014 à 16:47 :
Slogan "socialiste" ? C'est surprenant surtout si on se rappelle que la baisse du coût du travail figurait déjà dans le programme de Nicolas Sarkozy durant la campagne de 2012 ...
Quel est le (ou la) politique qui s'y opposerait ?
Réponse de le 19/01/2014 à 15:38 :
Désolé , je ne comprend pas ...? votre citation n'est pas celle de ce gouvernement actuel entièrement aux mains des socialistes...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :