Pour Montebourg, le pacte de responsabilité peut créer "1,8 million d'emplois"

 |   |  386  mots
Pour Arnaud Montebourg, le gouvernment est d'abord un gouvernement social-patriote.
Pour Arnaud Montebourg, le gouvernment est "d'abord un gouvernement social-patriote". (Crédits : Reuters)
Le ministre du Redressement productif estime qu'il est possible de créer 1,8 million d'emplois grâce au "pacte de responsabilité" avec les entreprises annoncé par François Hollande et jugé insuffisant l'objectif d'un million du Medef.

"Pour ramener le taux de chômage à 7% d'ici 2018 (le niveau de l'Allemagne et des Etats-Unis) il faudrait créer 1,8 million d'emplois au cours des cinq prochaines années (...) Est-ce que nous pouvons, avec les propositions de baisse de charges faites par le président de la République, y arriver ? Nous le croyons."

C'est ce qu'a affirmé ce jeudi Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, à l'occasion de ses voeux à la presse.

"100 milliards de baisse de charge contre un million d'emplois en cinq ans (...) ce n'est pas assez"

Avant d'ajouter:

"Pierre Gattaz (président du Medef) demande 100 milliards de baisse de charge contre un million d'emplois en cinq ans (...) Nous pensons que ce n'est pas assez."

François Hollande a annoncé mardi une nouvelle baisse du coût du travail avec des contreparties négociées avec les entreprises, dont "des objectifs chiffrés d'embauches, d'insertion des jeunes, de travail des seniors, de qualité de l'emploi, de formation".

Jean-Marc Ayrault rencontrera les partenaires sociaux le 27 janvier pour lancer les travaux du "pacte de responsabilité"

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a quant à lui estimé jeudi que le "pacte" permettrait de doper la croissance et l'emploi en France, en disant qu'il fallait le mettre en place très rapidement. Jean-Marc Ayrault rencontrera les syndicats et les organisations patronales le 27 janvier pour lancer les travaux du "pacte de responsabilité".

Pour Montebourg, le gouvernement est "social-patriote"

Par ailleurs, le ministre du Redressement productif a qualifié le gouvernement de "social-patriote", en allusion à la conférence de presse de mardi de François Hollande, où le président s'est affiché clairement comme social-démocrate. Et il s'est présenté comme un interventionniste "décomplexé", avant d'expliquer que "la politique par son intervention [pouvait] corriger les excès destructeurs de l'économie et aussi favoriser les effets bénéfiques de l'économie".

L'Etat doit planifier la "révolution industrielle"

Arnaud Montebourg a également balayé d'un revers de main les critiques attribuées par "la presse anglo-saxonne qui nous donne des leçons de ne rien faire. Il a enfin ajouté que :

Quelqu'un doit organiser la résistance (...) L'Etat doit remettre de l'ordre dans le désordre. Il doit réinvestir les champs de l'économie abandonnés, doit investir comme actionnaire et doit planifier la révolution industrielle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/01/2014 à 16:41 :
Quand on joue au loto on peut gagner 10 millions mais on a plus de chances de rien gagner.En ce qui concerne le pacte c'est pareil,le curseur va vers le zéro emploi ,le million c'est pour un autre pays
a écrit le 16/01/2014 à 23:12 :
il est vraiment le roi celui là !
a écrit le 16/01/2014 à 22:49 :
1,8 millions? moi je dis 5 millions dont 4,95 millions qui auront été sauvés grâce à Montebourg et 50,000 nouveaux fonctionnaires.
a écrit le 16/01/2014 à 22:38 :
Qu'on les foute tous dehors ces incapables socialos
a écrit le 16/01/2014 à 19:58 :
N'oubliez pas de penser a lui cette semaine.
Prochaine barre de pub dans qq jours.
a écrit le 16/01/2014 à 19:31 :
J.en peux plus d.entendre parler de montebourg,le ministre de la faillite reproductive....lui qui vit sur les deniers publics depuis toujours....incapable de créer la moindre richesse
J.ai rarement été aussi presse de voter

Vive la democratie
Réponse de le 16/01/2014 à 21:37 :
@Pat35,
vous préférez entende les minables de l'UMP Nouveau Centre qui se déguisent en UDI avec leurs nez rouge, et qui ont mis la France en faillite entre 2002 et 2012 ?

La France en faillite, c'est bien Fillon qui parlait de Chirac avec Sarkozy comme Ministre du Budget et Raffarin comme 1er Ministre ?
Réponse de le 17/01/2014 à 0:04 :
J'adore voir les socialistes cracher leur venin pour mieux cacher leur échec patent ! Pauvres d'eux !
Réponse de le 17/01/2014 à 0:09 :
Faut reconnaître que chirac et raffarin c'étaient pas des flèches...
Réponse de le 23/01/2014 à 16:36 :
Vous avez raison tous les 3 donc reste Mélenchon ou Lepen ,que le meilleur gagne
a écrit le 16/01/2014 à 17:00 :
Moi, j'aurais dit 4 milliards d'emplois. Petit joueur, ce Ministre. Néanmoins, les paris sont ouverts, rien ne va plus, tout est dans un futur incertain, Irma, t'es-t'y là, demain on rase gratis, y'a pas de crise, c'est le bon-heure dans le prêt, banque et tu seras heureux, ma télé est mon dieu, tout va bien et surtout bonne chance, les veaux...
Réponse de le 16/01/2014 à 19:53 :
On croyait que le socialisme avait disparu avec le changement de discours de du normal président !
Ouf ! Montebourde nous rappelle qu'il est toujours bien là !
La France est sauvée (enfin, celle qui rêve)...
a écrit le 16/01/2014 à 16:50 :
Mais mon pauvre Arnaud tu est loin du compte c'est trois fois çà les créations d'emplois
nous serons même obliger de recruter des étrangers !!!
a écrit le 16/01/2014 à 16:49 :
Une formation s'impose. Voir des cours du soir. C'est aller vite en besogne en oubliant simplement le risque réel de la déflation et l'état et le niveau des investissements dans notre économie. La baisse des charges avec ses effets miraculeux comme le pense ce pauvre Arnaud, c'est réduire l'économie à un simple problème de probabilité. C'est le retour de la fable d'Helmut Schmitt. Pauvre de nous!!!!
a écrit le 16/01/2014 à 16:44 :
c est un ane ,stupide ,d ailleurs les anes ne peuvent faire que du droit ....on a vu le resultat avec l autre avocat sarko !!
Réponse de le 16/01/2014 à 17:41 :
La stupidité est dans vos propos tout simplement.
a écrit le 16/01/2014 à 16:38 :
Social-patriote ou National-socialiste ? Attention aux mots ! Certaines associations risquent d'y voir un retour "aux heures les plus sombres de notre Histoire..." :o
a écrit le 16/01/2014 à 16:19 :
Il fallait dire 5 millions Arnaud.
Voire même 10 millions d'emplois crées sur 5 ans.
Et 30 millions sur 10 ans.
a écrit le 16/01/2014 à 15:13 :
Cher Arnaud Montebourg,

je ne suis pas socialiste, et encore moins ump/udi ... ceci pour clarifier.

nous avons néanmoins de la sympathie pour vous et nous vous croyons sincère de bonne volonté,

mais vos perspectives ne seront pas atteintes, vous allez connaître le même échec que Chirac-Sarkozy sur lesquels Hollande copie sa politique,

et pourquoi,

parce que vous avez conservé et sanctifié tous les ruineux, inutiles contreproductifs bazars, trucs, machins bidules créés sous la Chiraquie et la Sarkosiquie

l'échec de vos actions, vous aurez comme Chirac Sarkozy à les mettre au passif des fonctionnaires et pseudo fonctionnaires incompétents, festoyeurs, flemmards, gorgés de condescendance, des CCI, des Agences blas blas banquets et des faux centres de faux experts auto proclamés

qui flinguent à vu tous les projets industriels innovants et exportateurs qui ne viennent pas par le copinage, avec de la concussion, de la corruption, et avec de la complaisance dans les groupes qui défiscalisent.

Voilà avec les mêmes outils, avec les mêmes méthodes, avec les mêmes piètres agents d'état et de structures parapubliques,

vous allez politiquement, et la France va économiquement socialement, connaître le même sort que avec vos prédécesseurs depuis le début des années 2000,

la différence, c'est que vos mandat au PS ne sera pas renouvelés par les électeurs comme cela a été fait par erreur avec vos prédécesseurs.
Réponse de le 16/01/2014 à 15:37 :
bien dit !!
Réponse de le 16/01/2014 à 16:35 :
"Pierre Gattaz (président du Medef) demande 100 milliards de baisse de charge contre un million d'emplois en cinq ans (...) Nous pensons que ce n'est pas assez."

100 milliards divié par 1 million d'emplois = 100 000 euro d'aides par emploi

Lorsque des projets industriels qui créent 100 emplois investissements industriels inclus et que le besoin de fonds propres est de 5 000 000 d'euro,
nous en sommes à seulement 50 000 euro par emploi, et ce ne sont pas des aides qui sont sollicités, mais des fonds propres avec en contre partie des investissements productifs industriels
et bien
les projets ne sont pas même ouverts par les agents de l'Etat flemmards invétérés.

Ca pose question.
Réponse de le 16/01/2014 à 18:06 :
en plus les boites du cac40 ne paie déjà pas beaucoup d'impot en france.
a écrit le 16/01/2014 à 14:51 :
Heu 2 millions à ma droite? Non, 3 millions à ma gauche... A tête reposée d'après le discours de Hollande, un certain nombre d'économistes voient plutôt la suppression des cotisations sociales (20 milliards) remplacer le CICE (30 milliards) permettant à l'Etat d'engranger 10 milliards d'IS supplémentaires. Il est donc probable que l'effet final sur les entreprises soit de zéro. Ou alors, si gras à leur niveau, accroissement des marges (fort basses) et peut-être augmentation des cadres sup. Pas bien barrée cette affaire...
a écrit le 16/01/2014 à 14:45 :
c'est irresponsable de dire ça...! M. Montebourg , si c'est des créations d'emplois ...? indexées sur le bilan de l'invention du ministère du redressement productif... ! pour y croire un peu... nous voudrions voir d'abord ...votre bilan ! après 18 mois de blablas...!
a écrit le 16/01/2014 à 14:45 :
ces gens la sont des rigolos et des pantins .................................

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :